Paroles de Dieu quotidiennes | « L’œuvre et l’entrée (9) » | Extrait 252

Paroles de Dieu quotidiennes | « L’œuvre et l’entrée (9) » | Extrait 252

0 |19 août 2020

L'œuvre et l'entrée (9) (Extrait)

Nombreuses sont les nuits sans sommeil que Dieu a endurées pour le bien de l'œuvre de l'humanité. De très haut au plus bas, Il est descendu dans l'enfer dans lequel l'homme vit pour passer Ses jours avec l'homme, ne S'est jamais plaint de la pauvreté de l'homme, ne lui a jamais reproché sa désobéissance, mais endure la plus grande humiliation tout en continuant personnellement Son œuvre. Comment Dieu pourrait-Il appartenir à l'enfer ? Comment pourrait-Il passer Sa vie en enfer ? Mais pour le bien de l'humanité tout entière, pour que toute l'humanité puisse trouver le repos plus tôt, il a enduré l'humiliation et souffert l'injustice en venant sur terre et entrant personnellement dans l'enfer et le séjour des morts, dans l'antre du tigre, pour sauver l'homme. Comment l'homme est-il qualifié pour s'opposer à Dieu ? Quelle raison a-t-il pour se plaindre de Dieu une fois de plus ? Comment peut-il avoir le culot de regarder Dieu à nouveau ? Dieu du ciel est venu sur cette terre de souillures et de vices et n'a jamais présenté Ses griefs ni ne S'est plaint de l'homme, mais, au contraire, accepte en silence les ravages et l'oppression de l'homme. Il ne S'est jamais vengé des exigences déraisonnables de l'homme, n'a jamais fait de demandes excessives à l'homme, et n'a jamais fait de demandes déraisonnables à l'homme. Il fait tout simplement tous les travaux requis par l'homme sans Se plaindre : enseigner, éclairer, reprocher, raffiner des mots, rappeler, exhorter, consoler, juger et révéler. Laquelle de Ses étapes n'a pas été en faveur de la vie de l'homme ? Bien qu'Il ait supprimé les perspectives et le destin de l'homme, laquelle des étapes réalisées par Dieu n'a pas été pour le destin de l'homme ? Laquelle n'a pas été en faveur de la survie de l'homme ? Laquelle d'entre elles n'a pas été en faveur de la libération de l'homme de la souffrance et de l'oppression des forces de ténèbres aussi noires que la nuit ? Laquelle n'est pas en faveur de l'homme ? Qui peut comprendre le cœur de Dieu qui est comme le cœur d'une mère aimante ? Qui peut comprendre le cœur ardent de Dieu ? Le cœur passionné de Dieu et Ses attentes ardentes ont été remboursés avec des cœurs froids et calleux, avec des yeux indifférents, avec les réprimandes et les insultes répétées de l'homme, avec des remarques acerbes, avec le sarcasme et le rabaissement. Ils ont été remboursés avec le ridicule de l'homme, son piétinement et son rejet, avec son incompréhension, son gémissement, son éloignement et son évitement, avec la tromperie, les attaques, et l'amertume. Rencontré avec un front sévère et la froide défiance de milles doigts accusateurs, la tête inclinée, servant les hommes comme un bœuf obéissant. Pendant un si grand nombre de soleils et de lunes, tellement de fois Il a contemplé les étoiles, tellement de fois Il est parti à l'aube et est revenu au crépuscule, Il S'est tourné et retourné, endurant une agonie un millier de fois plus grande que la douleur du départ de Son Père, endurant les attaques et la « rupture » de l'homme, le « traitement » et l'« émondage » de l'homme. L'humilité et la vie cachée de Dieu ont été remboursées avec le préjugé de l'homme, avec les perspectives et le traitement injustes de l'homme, et Son anonymat, Sa patience et Sa tolérance ont été remboursés avec le regard cupide de l'homme ; l'homme tente d'écraser Dieu à mort, sans componction, qui tente de piétiner Dieu au sol. L'attitude de l'homme dans son traitement de Dieu est celle d'une « intelligence rare », et Dieu, qui est victime d'intimidation et est dédaigné par l'homme, est écrasé à plat sous les pieds de dizaines de milliers de personnes alors que l'homme lui-même se lève hautement, comme s'il était le « roi du château », comme s'il voulait s'accaparer le pouvoir absolu, « recevoir la cour derrière un écran » pour nommer Dieu le consciencieux et respectueux « directeur dans les coulisses », qui n'est pas autorisé à résister ou à causer des ennuis. Dieu doit jouer le rôle du « Dernier Empereur », Il doit être une « marionnette », privé de toute liberté. Les actes de l'homme sont inexprimables, alors comment est-il qualifié pour exiger ceci ou cela de Dieu ? Comment est-il qualifié pour offrir des suggestions à Dieu ? Comment est-il qualifié pour exiger que Dieu sympathise avec ses faiblesses ? Comment est-il digne de recevoir la miséricorde de Dieu ? Comment est-il digne de recevoir la magnanimité de Dieu, encore et encore ? Comment est-il digne de recevoir le pardon de Dieu, encore et encore ? Où est sa conscience ? Il a brisé le cœur de Dieu il y a longtemps, il a depuis longtemps laissé le cœur de Dieu en morceaux. Dieu est venu parmi les hommes avec des yeux brillants et affectueusement, espérant que l'homme soit charitable envers Lui, même si ce n'était qu'avec un peu de chaleur. Pourtant, l'homme tarde à réconforter le cœur de Dieu qui n'a reçu qu'une suite d'attaques et de tourments. Le cœur de l'homme est trop cupide, son désir est trop grand, il ne peut jamais être repu, il est toujours espiègle et téméraire, il n'accorde jamais à Dieu Sa liberté ou Son droit de parole, et ne laisse à Dieu aucune autre option que de Se soumettre à l'humiliation et de permettre à l'homme de Le manipuler à sa guise.

Extrait de « La Parole apparaît dans la chair »

Montrer plus
Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Laisser un commentaire

Partager

Annuler