Paroles de Dieu quotidiennes | « Quelle est ta compréhension de Dieu ? » | Extrait 323

Paroles de Dieu quotidiennes | « Quelle est ta compréhension de Dieu ? » | Extrait 323

0 |27 décembre 2020

Les gens croient en Dieu depuis fort longtemps, mais la plupart d'entre eux ne comprennent pas ce que le mot « Dieu » signifie. Déboussolés, ils se contentent de suivre. Ils ne savent pas du tout pourquoi l'homme doit croire en Dieu ni ce qu'est Dieu. Si les gens savent seulement croire en Dieu et Le suivre, mais pas ce qu'est Dieu et ne Le comprennent pas, alors n'est-ce pas parfaitement risible ? Même si les gens sont parvenus jusqu'ici, ont été témoins de nombreux mystères célestes et ont été renseignés sur des connaissances très profondes, que l'homme n'a jamais saisies auparavant, ils ignorent bon nombre des vérités les plus élémentaires que l'homme n'a jamais considérées. Certains diront : « Nous croyons en Dieu depuis de nombreuses années. Comment pourrions-nous ne pas savoir ce qu'Il est ? Cette question ne nous ridiculise-t-elle pas ? » Mais en réalité, bien que tout le monde Me suive aujourd'hui, personne ne sait quoi que ce soit à propos de l'œuvre d'aujourd'hui. Les gens ne comprennent pas les questions même les plus simples et les plus faciles, et a fortiori les questions aussi complexes que celles qui traitent de Dieu. Tu devrais savoir que les questions dont tu ne te préoccupes pas et que tu es incapable de définir sont les plus importantes à comprendre. Car tu sais seulement suivre la foule et ne te soucies pas de ce dont tu devrais t'armer ni ne t'y intéresses. Sais-tu vraiment pourquoi tu devrais avoir foi en Dieu ? Sais-tu réellement ce que Dieu est ? Sais-tu vraiment ce que l'homme est ? En tant que personne qui a foi en Dieu, si tu n'arrives pas à comprendre ces choses, ne perds-tu pas la dignité d'un croyant en Dieu ? L'objectif de Mon œuvre aujourd'hui est le suivant : faire comprendre aux gens leur essence, leur faire comprendre tout ce que Je fais et connaître le vrai visage de Dieu. Voilà le dernier acte de Mon plan de gestion, la dernière étape de Mon œuvre. C'est pourquoi Je vous parle de tous les mystères de la vie à l'avance, de sorte que vous puissiez tous les accepter venant de Moi. Étant donné que cette œuvre appartient à la dernière ère, Je dois vous dire toutes les vérités de la vie auxquelles vous n'avez jamais été réceptifs auparavant, même si vous êtes incapables de les comprendre et de les supporter, étant tout simplement trop déficients et trop mal armés. Je veux achever Mon œuvre, terminer l'œuvre que J'ai à faire et vous parler de tout le mandat que Je vous confie, afin d'éviter que vous ne vous égariez de nouveau et succombiez aux tromperies du malin quand les ténèbres viendront. Il existe de nombreux chemins qui dépassent votre entendement, de nombreux sujets que vous ne comprenez pas. Vous êtes si ignorants. Je connais bien votre stature et vos défauts. Par conséquent, même si les mots que vous n'êtes pas en mesure de saisir sont nombreux, Je suis quand même prêt à vous dire toutes ces vérités auxquelles vous n'avez jamais été réceptifs avant, car Je ne cesse de Me demander avec inquiétude si, étant donné votre stature actuelle, vous serez capables de tenir ferme dans votre témoignage pour Moi. Ce n'est pas que J'aie peu d'estime pour vous. Vous êtes tous des bêtes qui ne sont pas encore passées par Ma formation formelle et l'on peut se demander vraiment quelle gloire il y a en vous. Bien que J'aie dépensé beaucoup d'énergie à œuvrer en vous, les éléments positifs en vous semblent pratiquement inexistants, tandis que les éléments négatifs peuvent être comptés sur les doigts de la main et ne servent que de témoignages qui font honte à Satan. Presque tout ce qui reste en vous est du venin de Satan. Il Me semble que vous ne pouvez plus être sauvés. En l'état actuel des choses, J'observe vos divers comportements et expressions et Je connais enfin votre vraie stature. C'est pour cette raison que Je continue de M'inquiéter pour vous : si on le laisse mener sa propre vie, l'homme finira-t-il par s'améliorer ou rester plus ou moins le même qu'aujourd'hui ? N'êtes-vous pas préoccupés par votre stature infantile ? Pouvez-vous être vraiment comme le peuple élu d'Israël et M'être fidèles, à Moi seul, en toutes circonstances ? Ce qui est révélé en vous n'est pas l'espièglerie des enfants qui se sont éloignés de leurs parents, mais la bestialité qui s'empare des animaux qui sont hors de portée des coups de fouet de leurs maîtres. Vous devez connaître votre nature, qui est aussi la faiblesse que vous avez tous en commun, votre maladie commune. Par conséquent, Ma seule exhortation pour vous aujourd'hui, c'est de tenir ferme dans votre témoignage pour Moi. Ne laissez en aucun cas l'ancienne maladie réapparaître. La chose la plus importante, c'est de rendre témoignage. C'est le cœur de Mon œuvre. Vous devriez accepter Mes paroles comme Marie a accepté la révélation de l'Éternel, qui lui est venue dans un rêve : en croyant et en obéissant. Seul cela peut être considéré comme être chaste. Car vous êtes ceux qui entendent Mes paroles le plus, ceux que J'ai le plus bénis. Je vous ai donné tout ce que J'ai de précieux, Je vous ai absolument tout octroyé. Pourtant, votre statut et celui du peuple d'Israël sont si différents, simplement aux antipodes. Cela dit, par rapport à eux, vous avez reçu tellement plus. Pendant qu'ils attendent désespérément Mon apparition, vous passez d'agréables journées en Ma compagnie, partageant Mes richesses. Par comparaison, qu'est-ce qui vous donne le droit de râler, de vous quereller avec Moi et d'exiger votre part de Mes possessions ? N'avez-vous pas assez gagné ? Je vous donne tant, mais ce que vous Me donnez en retour, ce n'est que tristesse et anxiété déchirantes, ressentiment et mécontentement irrépressibles. Vous êtes trop répugnants, mais vous suscitez également de la pitié. Par conséquent, Je n'ai pas d'autre choix que de ravaler tout Mon ressentiment et de vous adresser Mes objections, encore et encore. Au cours des milliers d'années pendant lesquelles J'ai œuvré, Je ne Me suis jamais opposé à l'humanité, parce que J'ai découvert que, dans l'histoire du développement de l'humanité, les tromperies entre vous sont les seules choses auxquelles vous accordez tant de reconnaissance. Elles sont comme des héritages précieux qui vous ont été légués par de célèbres ancêtres des temps anciens. Que Je déteste ces porcs et ces chiens de sous-hommes. Vous manquez trop de conscience ! Votre caractère est trop indigne ! Vos cœurs sont trop endurcis ! Si J'avais apporté ces paroles et cette œuvre aux Israélites, J'aurais reçu la gloire depuis longtemps. Mais c'est impossible de l'obtenir de vous. Chez vous, il n'y a que cruelle négligence, sourde oreille et excuses. Vous êtes trop insensibles et profondément indignes !

Extrait de « La Parole apparaît dans la chair »

Montrer plus

Laisser un commentaire

Partager

Annuler