Paroles de Dieu quotidiennes | « L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même I » | Extrait 22

299 |19 mai 2020

L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même I (Extrait)

Depuis que la gérance de Dieu existe, Dieu s’est toujours entièrement consacré à la réalisation de Son œuvre. Bien qu’Il voile Sa personne aux gens, Il a toujours été aux côtés d’eux, les perfectionnant, exprimant Son tempérament, guidant toute l’humanité par Son essence, et perfectionnant chaque personne grâce à Sa puissance, Sa sagesse et Son autorité, faisant ainsi paraître l’ère de la Loi et l’ère de la Grâce, et maintenant, l’ère du Règne. Bien que Dieu cache Sa personne à l’homme, Son tempérament, Son être, Ses possessions et Sa volonté envers l’humanité sont révélés à l’homme sans réserve afin que l’homme les voie et en fasse l’expérience. En d’autres mots, bien que les êtres humains ne puissent pas voir ou toucher Dieu, le tempérament et l’essence de Dieu avec lesquels l’humanité a été en contact sont absolument des expressions de Dieu Lui-même. Cela n’est-il pas vrai ? Peu importe la méthode ou l’angle d’approche que Dieu emprunte pour faire Son œuvre, Il présente toujours Sa véritable identité aux gens, faisant ce qu’Il est censé faire et disant ce qu’Il est censé dire. Peu importe la position à partir de laquelle Dieu parle – Il pourrait être dans le troisième ciel, ou dans la chair ou même être une personne ordinaire –, Il parle toujours à l’homme avec tout Son cœur et tout Son esprit, sans aucune tromperie ou dissimulation. Quand Il réalise Son œuvre, Dieu exprime Sa parole et Son tempérament, Il exprime ce qu’Il a et est sans aucune réserve. Il guide l’humanité par Sa vie, Son être et Ses possessions. Voilà comment l’homme a vécu à l’ère de la Loi – l’ère du berceau de l’humanité – sous la direction du Dieu invisible et intangible.

Dieu est devenu chair pour la première fois après l’ère de la Loi, une incarnation qui a duré trente-trois ans et demi. Pour un être humain, trente-trois ans et demi sont-ils un long temps ? Pas long. Puisque la durée de vie d’un être humain est habituellement beaucoup plus de trente et quelques années, cela n’est pas très long pour l’homme. Mais pour Dieu incarné, ces trente-trois ans et demi sont une période très longue. Il est devenu une personne, une personne ordinaire qui assumait l’œuvre et la commission de Dieu. Cela signifie qu’Il devait assumer l’œuvre qu’une personne ordinaire ne peut pas supporter, tout en endurant une souffrance que les gens ordinaires ne peuvent pas tolérer. La somme des souffrances endurées par le Seigneur Jésus durant l’ère de la Grâce, depuis le début de Son œuvre jusqu’au moment où Il fut cloué sur la croix, n’est peut-être pas quelque chose que les gens d’aujourd’hui pourraient avoir vu en personne, mais pouvez-vous au moins l’apprécier un peu au travers des histoires de la Bible ? Indépendamment du nombre de détails inclus dans ces faits rapportés, dans l’ensemble, l’œuvre de Dieu au cours de cette période était remplie de difficultés et de souffrances. Pour un être humain corrompu, trente-trois ans et demi ne sont pas une durée très longue ; un peu de souffrance n’est pas une grosse affaire. Mais, pour le saint, le Dieu sans tache qui doit assumer tous les péchés de l’humanité et manger, dormir et vivre avec les pécheurs, cette douleur est trop grande. Il est le Créateur, le Maître de toutes choses et le Souverain de tout, mais, quand Il est venu dans le monde, il a dû supporter l’oppression et la cruauté des humains corrompus. Afin de compléter Son œuvre et de sauver l’humanité de la misère, Il devait être condamné par l’homme et assumer les péchés de l’humanité tout entière. L’ampleur de la souffrance qu’il a endurée ne peut pas du tout être comprise ou appréciée par des gens ordinaires. Qu’est-ce que cette souffrance représente ? Elle représente la dévotion de Dieu envers l’humanité. Elle est synonyme de l’humiliation qu’Il a subie et le prix qu’Il a payé pour le salut des hommes, pour le rachat de leurs péchés et pour compléter cette étape de Son œuvre. Elle signifie aussi que l’homme serait racheté de la croix par Dieu. C’est là un prix payé par le sang, par la vie, un prix que les êtres créés ne peuvent pas payer. C’est parce qu’Il a l’essence de Dieu et qu’Il est équipé de ce que Dieu a et est qu’Il peut assumer cette sorte de souffrance et ce genre d’œuvre. C’est quelque chose qu’aucun être créé ne peut faire à Sa place. C’est là l’œuvre de Dieu au cours de l’ère de la Grâce et une révélation de Son tempérament. Cela révèle-t-il quelque chose sur ce que Dieu a et est ? Est-ce que ça vaut la peine que l’humanité Le connaisse ?

En ce temps-là, même si les hommes n’ont pas vu la personne de Dieu, ils ont reçu le sacrifice d’expiation de Dieu et ont été rachetés de la croix par Dieu. L’œuvre que Dieu a faite au cours de l’ère de la Grâce est peut-être familière à l’humanité, mais la volonté et le tempérament exprimés par Dieu pendant cette période-ci sont-ils familiers à quiconque ? L’homme connaît simplement le contenu de l’œuvre de Dieu au cours des différentes ères à travers divers moyens ou connaît des histoires liées à Dieu qui ont eu lieu en même temps que Dieu accomplissait Son œuvre. Ces détails et ces histoires ne sont au plus que quelques-unes des informations ou des légendes au sujet de Dieu et n’ont rien à voir avec le tempérament et l’essence de Dieu. Donc, peu importe combien d’histoires les gens connaissent au sujet de Dieu, ça ne signifie pas qu’ils ont une compréhension et une connaissance profondes du tempérament de Dieu ou de Son essence. Comme ce fut le cas à l’ère de la Loi, à l’ère de la Grâce, bien que les gens avaient fait l’expérience de la proximité et de l’intimité avec Dieu dans la chair, leur connaissance du tempérament de Dieu et de l’essence de Dieu était pratiquement inexistante.

À l’ère du Règne, Dieu est de nouveau devenu chair, de la même manière qu’Il l’a fait la première fois. Au cours de cette période de Son œuvre, Dieu exprime encore Sa parole sans réserve, fait l’œuvre qu’Il doit faire et exprime ce qu’Il a et est. En même temps, Il continue à endurer et à tolérer la désobéissance et l’ignorance de l’homme. Dieu ne révèle-t-Il pas Son tempérament et n’exprime-t-Il pas Sa volonté continuellement aussi au cours de cette période de Son œuvre ? Par conséquent, depuis la création de l’homme jusqu’à présent, le tempérament de Dieu, Son être, Ses possessions et Sa volonté ont toujours été ouverts à toute personne. Dieu n’a jamais délibérément caché Son essence, Son tempérament ou Sa volonté. L’humanité ne se soucie pas de ce que Dieu est en train de faire ni de Sa volonté ; c’est pourquoi la compréhension de Dieu par l’homme est si pitoyable. En d’autres termes, alors que Dieu cache Sa personne, Il se tient également aux côtés de l’humanité à tout instant, démontrant ouvertement Sa volonté, Son tempérament et Son essence à tout moment. En un sens, la personne de Dieu est également ouverte aux gens, mais, en raison de l’aveuglement et de la désobéissance des gens, ils sont toujours incapables de voir la manifestation de Dieu. Donc, si tel est le cas, alors comprendre le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même ne devrait-il pas être facile pour tous ? Cette question est très difficile à répondre, n’est-ce pas ? Vous pouvez dire que c’est facile, mais, pendant que certaines gens cherchent à connaître Dieu, ils ne peuvent pas vraiment apprendre à Le connaître ou à Le comprendre clairement ; c’est toujours flou et vague. Mais si vous dites que ce n’est pas facile, cela n’est pas correct non plus. Après avoir fait l’objet de l’œuvre de Dieu pendant si longtemps, tous devraient, par leurs expériences, avoir vraiment échangé avec Dieu. Ils devraient au moins avoir senti Dieu dans leur cœur dans une certaine mesure ou être déjà entrés en contact avec Dieu sur le plan spirituel, et donc ils devraient au moins avoir une certaine conscience émotive du tempérament de Dieu ou avoir acquis une certaine compréhension de Lui. Depuis le temps où l’homme a commencé à suivre Dieu jusqu’à présent, l’humanité a beaucoup trop reçu, mais pour toutes sortes de raisons – piètre qualité de l’homme, ignorance, rébellion et diverses intentions – l’humanité a également beaucoup trop perdu. Dieu n’a-t-Il pas déjà suffisamment donné à l’humanité ? Bien que Dieu cache Sa personne aux humains, Il leur fournit ce qu’Il a et est, et même Sa vie ; la connaissance que l’humanité a de Dieu ne devrait pas être seulement ce qu’elle est maintenant. C’est pourquoi Je pense qu’il est nécessaire de poursuivre l’échange avec vous sur le thème de l’œuvre de Dieu, du tempérament de Dieu et de Dieu Lui-même. Le but est que les milliers d’années d’attention et de pensées que Dieu a investies dans l’homme ne se terminent pas en vain et que l’humanité comprenne et apprécie véritablement la volonté de Dieu à son égard. C’est que les gens puissent prendre l’initiative dans une nouvelle étape de leur connaissance de Dieu. Cela ramènera aussi Dieu à Sa juste place dans les cœurs des gens, c’est-à-dire qu’ils Lui rendent justice.

Extrait de « La Parole apparaît dans la chair »

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Laisser un commentaire

Partager

Annuler