Paroles de Dieu quotidiennes | « L'œuvre et l'entrée (8) » | Extrait 208

Paroles de Dieu quotidiennes | « L'œuvre et l'entrée (8) » | Extrait 208

0 |21 novembre 2020

Quelle est l'importance des obstacles dressés contre l'œuvre de Dieu ? Quelqu'un ne l'a-t-il jamais su ? Avec des gens encagés par des teintes superstitieuses profondes, qui est capable de connaître le vrai visage de Dieu ? Avec cette connaissance culturelle arriérée si superficielle et absurde, comment pourraient-ils pleinement comprendre les paroles prononcées par Dieu ? Même quand elles sont prononcées en face à face et fournies de bouche à bouche, comment pourraient-ils comprendre ? Parfois, c'est comme si les paroles de Dieu étaient tombées dans l'oreille d'un sourd : les gens n'ont pas la moindre réaction, ils secouent la tête et ne comprennent rien. Comment cela pourrait-il ne pas être inquiétant ? Cette « histoire culturelle ancienne et cette connaissance culturelle perdues » ont entretenu un tel groupe de gens sans valeur. Cette ancienne culture – un héritage précieux – est un tas de rebuts ! Elle est devenue depuis longtemps une honte éternelle et ne mérite pas qu'on en parle ! Elle a enseigné aux gens les astuces et les techniques pour s'opposer à Dieu, et le « conseil formel, affable » de l'éducation nationale a rendu les gens encore plus désobéissants à Dieu. Chaque partie de l'œuvre de Dieu est extrêmement difficile et chaque étape de Son œuvre sur la terre a été stressante pour Dieu. Comme Son œuvre sur terre est difficile ! Les étapes de l'œuvre de Dieu sur la terre impliquent de grandes difficultés : pour la faiblesse de l'homme, ses lacunes, ses enfantillages, son ignorance et tout de l'homme, Dieu Se lance dans des plans méticuleux et des considérations réfléchies. L'homme est comme un tigre de papier que l'on n'ose pas stimuler ou provoquer ; au moindre contact il mord ou bien il tombe et perd son chemin. On dirait qu'à la moindre perte de concentration, il retombe, ou bien il ignore Dieu ou court chez ses cochons et chiens de parents pour se livrer aux choses impures de leur corps. Quel grand obstacle ! À chaque étape de Son œuvre, pratiquement, Dieu est soumis à la tentation, et presque à chaque étape Il court un grand danger. Ses paroles sont sincères, honnêtes et sans malice, mais qui est prêt à les accepter ? Qui est prêt à se soumettre pleinement ? Cela brise le cœur de Dieu. Il peine jour et nuit pour l'homme, Il est en proie à l'anxiété pour la vie de l'homme et Il sympathise avec la faiblesse de l'homme. À chaque étape de Son œuvre et pour chaque parole qu'Il a prononcée, Il a fait face à de nombreux obstacles ; Il est toujours entre le marteau et l'enclume, et pense constamment à la faiblesse, la désobéissance, l'enfantillage et la vulnérabilité de l'homme… jour et nuit, encore et encore. Qui a déjà appris cela ? En qui peut-Il Se confier ? Qui pourrait comprendre ? Il déteste toujours les péchés de l'homme et son manque de colonne vertébrale, sa couardise. Il S'inquiète toujours de la vulnérabilité de l'homme et contemple le chemin qui précède l'homme. En observant les paroles et les actions de l'homme, Il est toujours rempli de miséricorde et de colère, et la vue de ces choses cause toujours de la peine à Son cœur. Ceux qui sont innocents, après tout, sont devenus engourdis. Pourquoi Dieu leur rend-Il toujours les choses difficiles ? L'homme faible est totalement dépourvu de persévérance. Pourquoi la colère de Dieu devrait-elle toujours être si intense ? L'homme faible et impuissant n'a plus la moindre vitalité ; pourquoi Dieu devrait-Il toujours le réprimander pour sa désobéissance ? Qui peut résister aux menaces de Dieu dans le ciel ? L'homme, après tout, est fragile, et Dieu, désespéré, a refoulé Sa colère profondément dans Son cœur afin que l'homme réfléchisse calmement sur lui-même. Pourtant, l'homme, qui est en grave difficulté, n'accorde pas la moindre valeur à la volonté de Dieu. L'homme a été écrasé par les pieds du vieux roi des démons, mais il en est complètement inconscient. Il se ligue toujours contre Dieu, ou bien est tiède envers Dieu. Dieu a prononcé tellement de paroles, mais qui les a déjà prises au sérieux ? L'homme ne comprend pas les paroles de Dieu, mais il reste imperturbable et sans désir, et n'a jamais vraiment connu l'essence du vieux démon. Les gens vivent dans l'Hadès, en enfer, mais croient qu'ils vivent dans le palais du fond de la mer. Ils sont persécutés par le grand dragon rouge, mais croient être « favorisés » par le pays. Ils sont ridiculisés par le diable, mais pensent qu'ils jouissent du talent artistique superlatif de la chair. Quelle bande de sales et déplorables miséreux ! L'homme a rencontré le malheur, mais il ne le sait pas, et, dans cette société de ténèbres, il souffre contretemps après contretemps, mais il n'en a jamais pris conscience. Quand se débarrassera-t-il de sa candeur envers lui-même et de son tempérament servile ? Pourquoi est-il si insensible envers le cœur de Dieu ? Est-ce qu'il approuve cette oppression et cette difficulté en silence ? N'aspire-t-il pas au jour où il pourra changer l'obscurité en lumière ? N'aspire-t-il pas une fois de plus à remédier aux iniquités envers la justice et la vérité ? Est-il prêt à observer et ne rien faire pendant que les gens abandonnent la vérité et falsifient les faits ? Est-il heureux de continuer à endurer ce mauvais traitement ? Est-il prêt à être un esclave ? Est-il prêt à périr entre les mains de Dieu avec les esclaves de cet État failli ? Où est ta détermination ? Où est ton ambition ? Où est ta dignité ? Où est ton intégrité ? Où est ta liberté ? Es-tu prêt à donner toute ta vie pour le grand dragon rouge, le roi des démons ? Es-tu heureux de le laisser te torturer à mort ? Le visage de l'abîme est chaotique et sombre, alors que les gens du commun qui souffrent une telle affliction crient vers le ciel et se plaignent à la terre. Quand l'homme pourra-t-il garder la tête haute ? L'homme est rachitique et émacié, comment pourrait-il lutter contre ce démon cruel et tyrannique ? Pourquoi ne donne-t-il pas sa vie à Dieu dès qu'il le peut ? Pourquoi vacille-t-il encore ? Quand pourra-t-il terminer l'œuvre de Dieu ? Ainsi intimidé et opprimé sans raison, il aura finalement vécu toute sa vie en vain. Pourquoi se presse-t-il tellement d'arriver, pourquoi est-il dans une telle hâte de partir ? Pourquoi ne réserve-t-il pas quelque chose de valeur à donner à Dieu ? A-t-il oublié les millénaires de haine ?

Extrait de « La Parole apparaît dans la chair »

Montrer plus
Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Laisser un commentaire

Partager

Annuler