Paroles de Dieu quotidiennes | « L’essence de la chair habitée par Dieu » | Extrait 99

Paroles de Dieu quotidiennes | « L’essence de la chair habitée par Dieu » | Extrait 99

357 |13 juin 2020

L'essence de la chair habitée par Dieu (Extrait)

Le sens de l'incarnation est que Dieu apparaît dans la chair, et qu'Il vient travailler parmi les hommes de Sa création revêtu de chair. Ainsi, pour que Dieu soit incarné, Il doit d'abord être fait de chair, d'une chair avec une humanité normale ; ceci, tout au moins, doit être vrai. En fait, l'implication de l'incarnation de Dieu est que Dieu vit dans la chair et œuvre dans la chair, Dieu dans Son essence même devient chair, devient un homme. Sa vie incarnée et Son œuvre peuvent être divisées en deux étapes. La première est la vie qu'Il a vécue avant d'accomplir Son ministère. Il a vécu dans une famille humaine ordinaire, dans une humanité tout à fait normale, obéissant aux mœurs et aux lois normales de la vie humaine, ayant des besoins humains normaux (nourriture, vêtements, abri, sommeil), des faiblesses humaines normales et des émotions humaines normales. En d'autres termes, durant cette première étape, Il a vécu dans une humanité non divine, complètement normale, s'engageant dans toutes les activités humaines normales. La deuxième étape est la vie qu'Il a vécue après avoir commencé à accomplir Son ministère. Il demeure encore dans l'humanité ordinaire avec une chair humaine normale, ne montrant aucun signe extérieur du surnaturel. Pourtant, Il vit purement pour Son ministère, et pendant cette période, Son humanité normale existe entièrement au service de l'œuvre normale de Sa divinité ; car à ce moment Son humanité normale a mûri au point d'être en mesure d'accomplir Son ministère. Ainsi, la deuxième étape de Sa vie consiste à accomplir Son ministère dans Son humanité normale, c'est une vie faite à la fois de l'humanité normale et de la divinité totale. La raison pour laquelle, dans la première étape de Sa vie, Il a vécu dans une humanité tout à fait ordinaire, est que Son humanité n'est pas encore égale à l'ensemble de l'œuvre divine, n'est pas encore mature ; ce n'est qu'après que Son humanité ait grandi, qu'elle soit devenue capable d'assumer Son ministère, qu'Il a pu accomplir Son ministère. Puisque Lui, en tant que chair, avait besoin de grandir et de mûrir, la première étape de Sa vie était celle de l'humanité normale, tandis que dans la deuxième étape, parce que Son humanité était capable d'entreprendre Son œuvre et d'accomplir Son ministère, la vie que le Dieu incarné a vécue pendant Son ministère a été une vie d'humanité et de divinité complète. Si, dès Sa naissance, le Dieu incarné avait commencé sérieusement Son ministère, faisant des signes et des prodiges surnaturels, alors il n'aurait eu aucune essence corporelle. Par conséquent, Son humanité a existé pour Son essence corporelle ; Il ne peut y avoir de chair sans humanité, et une personne sans humanité n'est pas un être humain. De cette manière, l'humanité de la chair de Dieu est une propriété intrinsèque de la chair incarnée de Dieu. Dire que « quand Dieu devient chair, Il est entièrement divin, Il n'est pas du tout humain », est un blasphème, parce que c'est une position impossible à prendre, qui viole le principe de l'incarnation. Même après qu'Il ait commencé à accomplir Son ministère, Sa divinité a toujours habité l'enveloppe extérieure humaine quand Il faisait Son travail ; c'est juste qu'à l'époque, Son humanité avait pour seul but de permettre à Sa divinité d'accomplir l'œuvre dans la chair normale. L'agent de l'œuvre est donc la divinité qui habite Son humanité. C'est Sa divinité, et non Son humanité, qui travaille, mais c'est une divinité cachée dans Son humanité ; Son œuvre est essentiellement accomplie par Sa divinité complète, et non par Son humanité. Mais c'est Sa chair qui est chargée de réaliser Son œuvre. On pourrait dire qu'Il est à la fois un homme et un Dieu, car Dieu devient un Dieu vivant dans la chair, avec une enveloppe humaine et une essence humaine, mais aussi l'essence de Dieu. Parce qu'Il est un homme qui possède l'essence de Dieu, donc, Il est au-dessus de tout humain créé, au-dessus de tout homme qui peut accomplir l'œuvre de Dieu. Et ainsi, parmi tous ceux qui ont une enveloppe humaine comme la Sienne, parmi tous ceux qui possèdent l'humanité, c'est seulement Lui qui est le Dieu incarné Lui-même – tous les autres sont des êtres humains créés. Bien qu'ils aient tous l'humanité, les êtres humains créés ne sont rien d'autre que des hommes, tandis que le Dieu incarné est différent : dans Sa chair, non seulement Il a l'humanité, mais surtout, Sa divinité. Son humanité peut être vue par l'apparence extérieure de Sa chair et dans Sa vie quotidienne, mais Sa divinité est difficile à percevoir. Parce que Sa divinité est exprimée seulement quand il a l'humanité, et n'est pas aussi surnaturelle que les gens l'imaginent, il est extrêmement difficile pour les gens de la voir. Même aujourd'hui, il est très difficile pour les gens de comprendre la vraie essence du Dieu incarné. En fait, même après en avoir parlé assez longtemps, Je crois que c'est encore un mystère pour la plupart d'entre vous. Cette question est très simple : Puisque Dieu devient chair, Son essence est une combinaison d'humanité et de divinité. Cette combinaison est appelée Dieu Lui-même, Dieu Lui-même sur la terre.

Extrait de « La Parole apparaît dans la chair »

Montrer plus
Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Laisser un commentaire

Partager

Annuler