Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Mon retour à Dieu Tout-Puissant

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Largeur de page

0 résultats de recherche

Aucun résultat trouvé

34. Une percée

Par Fangfang, Chine

Dans ma famille, nous croyons tous au Seigneur Jésus, et dans notre Église, alors que j’étais simplement une croyante ordinaire, mon père faisait partie des collaborateurs. En février 2004, j’ai accepté l’œuvre de Dieu Tout-Puissant des derniers jours et peu de temps après, j’ai prêché l’Évangile du Règne à ma petite sœur. Initialement, j’avais prévu de porter témoignage de l’œuvre de Dieu des derniers jours à mon père après avoir enrichi mon propre bagage de paroles de Dieu et de vérités. Cependant, à ma grande surprise, quand mon père a appris que j’avais accepté l’œuvre de Dieu Tout-Puissant des derniers jours, il s’est affolé et a essayé de troubler ma foi et d’y faire obstacle.

Un soir, mon père est arrivé chez moi en colère et m’a déclaré : « Je n’aurais jamais cru que tu ignorerais mon conseil et le conseil du dirigeant de notre Église et que tu te mettrais à croire à l’Éclair Oriental ! Tu ferais mieux de te dépêcher d’aller voir le dirigeant de l’Église et de te repentir, et de demander au Seigneur de te pardonner pour tes péchés ! » Je lui ai répondu : « Papa, j’ai lu beaucoup de paroles de Dieu Tout-Puissant et je crois vraiment qu’elles sont la voix de Dieu. Dieu Tout-Puissant est le Seigneur Jésus revenu, et je suis sûre de ma foi. L’ère de la Grâce est déjà finie et nous sommes maintenant à l’ère du Règne. Dieu est venu accomplir une nouvelle œuvre et nous emmener au banquet des noces de l’Agneau. N’est-il pas écrit dans la Bible : “Ils suivent l’agneau partout où il va” (Apocalypse 14:4) ? En croyant en Dieu Tout-Puissant, je suis les pas de l’Agneau… » Mais quoi que je dise, mon père n’était pas disposé à l’entendre et il insistait pour m’emmener voir le dirigeant de notre Église. Mon mari s’est aussi joint à lui pour faire pression sur moi. À voir l’expression du visage de mon père, il était sérieusement déterminé à me ramener dans mon ancienne Église. Je me suis rendu compte que les émotions étaient à fleur de peau, ce qui était très oppressant pour moi, et je n’ai pas pu m’empêcher d’être un peu stressée. J’ai donc adressé en silence une prière à Dieu, Lui demandant de me protéger et de me guider. Bien entendu, sans me laisser ajouter quoi que ce soit, mon père a demandé à mon mari de nous conduire au lieu de réunion de mon ancienne Église. En entrant dans la salle, j’ai vu entre soixante et soixante-dix personnes qui attendaient là – parmi lesquelles ma petite sœur, qui avait été amenée là par ma belle-mère – et je me suis rendu compte que cette réunion avait été préparée et qu’on allait faire bloc contre nous deux. Dans la salle, tout le monde nous regardait de façon étrange, ma sœur et moi, et certains nous montraient du doigt en échangeant des propos à voix basse. Notre dirigeant principal s’est avancé vers nous et s’est tout de suite mis à nous exhorter à cesser de croire en Dieu Tout-Puissant. Puis, il a commencé à condamner l’œuvre de Dieu des derniers jours et à blasphémer contre elle sans aucune retenue. Il a même proféré tout un tas de mensonges, par exemple : « Les gens qui rejoignent l’Éclair Oriental ne peuvent jamais le quitter, et s’ils s’échappent, on leur coupe le nez et on leur arrache les yeux… » En débitant ces mensonges et en enflammant la congrégation, il a rendu mon père et la belle-mère de ma sœur encore plus furieux et agités, et ils nous ont fait fermer les yeux et lui ont demandé de dire une prière pour nous. J’ai été dégoûtée de voir ce qu’ils faisaient, et nous n’avons rien dit quand le dirigeant de l’Église a prié pour nous, mais ses mensonges m’avaient déjà laissé une profonde impression.

En rentrant à la maison, j’entendais encore ces terribles mensonges résonner dans mes oreilles et troubler la paix de mon esprit. Je ne pouvais même pas me concentrer sur les paroles de Dieu. J’ai songé que j’étais déjà en contact avec Sœur Zhang de l’Église de Dieu Tout-Puissant depuis un certain temps et qu’elle avait toujours été correcte et honnête, dans ses paroles comme dans ses actes. Sœur Zhang faisait aussi preuve de beaucoup d’amour dans sa manière d’échanger avec nous, et elle ne ressemblait en rien à ce que le dirigeant de l’Église avait décrit. Mais la chose la plus importante, c’était que les paroles de Dieu Tout-Puissant étaient la vérité et qu’elles étaient chargées d’autorité et de pouvoir. Aucun être humain ne pourrait exprimer de telles paroles, et je me suis dit qu’il fallait que ce soient les paroles de Dieu. Pourquoi donc y avait-il tant de rumeurs effrayantes autour de l’Église de Dieu Tout-Puissant ? Avec cela, je me suis retournée toute la nuit dans mon lit, incapable de dormir, mes pensées oscillant sans arrêt entre des idées positives et des idées négatives. Le lendemain, j’étais endormie et apathique – perturbée d’une manière difficile à décrire – et je n’avais pas envie de faire quoi que ce soit. Ma petite sœur est arrivée, et il est rapidement devenu évident qu’elle avait été incapable d’affronter le dirigeant et sa belle-mère qui avaient fait bloc contre elle. Elle n’osait plus croire en Dieu Tout-Puissant, et voilà qu’elle m’exhortait à abandonner moi aussi ma croyance en Lui. Je lui ai dit : « Sœurette, je sais que tu es inquiète, et moi aussi je suis très troublée et bouleversée, comme toi. Mais j’ai beaucoup réfléchi à ce problème et j’ai aussi prié le Seigneur pour qu’Il m’oriente, et donc, quoi que disent le dirigeant de l’Église et les autres, il y a une chose dont on peut être certain, c’est que les paroles de Dieu Tout-Puissant n’auraient jamais pu être prononcées par un être humain. Je suis certaine que ces paroles sont la voix de Dieu. J’ai lu maintes fois Le rouleau ouvert par l’Agneau, et ce livre dévoile les mystères du plan de gestion de Dieu de six mille ans. Sa lecture m’a appris qu’il y a trois étapes dans l’œuvre de Dieu du salut de l’humanité et que l’œuvre du jugement par les paroles des derniers jours est l’œuvre qui sauvera l’homme une fois pour toutes. Seule l’œuvre de jugement peut nous permettre de vraiment nous libérer des entraves de notre nature pécheresse et d’obtenir la purification, afin de pouvoir être élevés dans le royaume des cieux. Le contenu de ce livre est totalement en accord avec les prophéties du Seigneur dans la Bible et il contient des vérités qu’on ne trouve pas dans la Bible. Dieu seul pouvait connaître ces vérités et ces mystères. C’est pourquoi je suis sûre que les paroles de Dieu Tout-Puissant sont la voix de Dieu et que Dieu Tout-Puissant est le retour du Seigneur Jésus que nous avons tellement attendu ! Sœurette, notre foi n’est pas incorrecte. Quoi que tu fasses, ne renonce pas si facilement au vrai chemin ! » Après le départ de ma petite sœur, j’ai été très triste et je me suis dit : « Dieu Tout-Puissant est à l’évidence le Seigneur Jésus revenu. C’est l’exacte vérité. Alors, pourquoi le dirigeant de l’Église et notre famille ne nous laisseraient-ils pas croire en Lui ? » Alors que j’avais cette pensée à l’esprit, le téléphone portable de mon mari a sonné. C’était mon père, qui voulait que je me rende chez lui immédiatement. Comme je savais, sans l’ombre d’un doute, qu’il allait à nouveau me harceler, j’ai dit que je ne voulais pas y aller, mais mon mari m’a attrapée et m’a traînée jusqu’à la voiture. Arrivée chez mon père, j’ai constaté que ma petite sœur et sa belle-mère étaient déjà là. Dès que mon père m’a vue, son visage s’est durci et il m’a dit : « Hier soir, le dirigeant de l’Église a prié pour l’expiation de vos péchés devant le Seigneur Jésus. Or, aucune de vous deux ne les a encore confessés ni ne s’est repentie. Je vous ai fait venir aujourd’hui pour que vous puissiez dire une prière de repentance totale devant le Seigneur, et qu’ainsi vous n’alliez plus jamais croire en Dieu Tout-Puissant… » En entendant cela, j’ai été exaspérée. Je me suis dit : « En acceptant l’œuvre de Dieu Tout-Puissant des derniers jours, je suis les pas de l’Agneau et j’accueille le retour du Seigneur. Quel péché y a-t-il là ? Je ne vais pas proférer délibérément des mensonges ni dire des absurdités. » Voyant que je n’étais pas disposée à dire une prière de repentance, mes parents et la belle-mère de ma sœur ont fait bloc contre moi. Ils se sont mis à calomnier Dieu Tout-Puissant, à blasphémer contre Lui et à répéter ces terribles mensonges afin de m’obliger à me confesser et à me repentir. Face à tous ces mensonges et à ma famille qui se liguait constamment contre moi, j’ai eu le souffle coupé et j’ai commencé à avoir des étourdissements et à faiblir. Je me suis dit : « S’ils maintiennent cette pression sur moi tous les jours, je ne pourrai plus entrer en contact avec les frères et sœurs ni lire correctement les paroles de Dieu. Je ne pense pas que je pourrai suivre ce chemin particulier de foi en Dieu… » À ce moment, mes parents et la belle-mère m’ont attrapée et nous ont obligées, ma sœur et moi, à fermer les yeux et à nous repentir. Cette attitude agressive m’a profondément bouleversée, et je n’ai pas pu empêcher mes larmes de couler. Tout en pleurant, j’ai prié le Seigneur : « Ô Seigneur Jésus, je sais que Tu es revenu en tant que Dieu Tout-Puissant, mais en ce moment je n’ai pas le courage de croire en Toi. Je Te supplie de me pardonner et de pardonner mes péchés. » Arrivée à cet instant de ma prière, je sanglotais tellement que je n’ai pas pu continuer, et ma prière s’est arrêtée là. Je me suis soudain sentie spirituellement affaiblie, tout mon courage a disparu et je n’ai pas du tout ressenti la présence de Dieu. J’ai été très mal à l’aise, et j’ai dit à ma petite sœur : « Avant cette prière de repentance, j’avais l’impression d’avoir encore de la force, mais après l’avoir dite, je me suis sentie complètement vidée, comme si le Saint-Esprit m’avait quittée. En réalité, croire en Dieu Tout-Puissant, c’est suivre le Seigneur, et en disant cette prière de repentance nous avons trahi le Seigneur. »

Mon conflit intérieur a continué après mon retour à la maison. J’avais vraiment lu beaucoup de paroles de Dieu Tout-Puissant et j’avais admis qu’il s’agissait de paroles de Dieu. Je savais que Dieu Tout-Puissant est le Seigneur Jésus revenu et que ne pas L’accepter serait trahir Dieu, ce qui me conduirait non seulement à ne pas obtenir le salut, mais aussi à être condamnée par Dieu. Or, si je persistais à croire en Dieu Tout-Puissant, alors le dirigeant de l’Église et mon père continueraient certainement de me harceler et je ne connaîtrais plus jamais un seul jour de paix. J’ai vraiment eu le sentiment de ne pas avoir le courage de persévérer dans ma foi. Mon esprit était bouleversé, j’étais confrontée à des difficultés quoi que je fasse, et je n’avais aucune idée de ce que je devais faire. Ma tête bourdonnait, et je me sentais au bord de la dépression nerveuse. Je voulais que Sœur Zhang vienne, afin que je puisse lui rendre le livre de paroles de Dieu, et ainsi je pourrais me libérer de cette vie de douleur.

Quelques jours plus tard, Sœur Zhang est venue à la boutique pour me soutenir. J’étais très secouée, et je craignais que mon mari la voie et le dise à mon père. Haletante, je lui ai raconté tout ce qui était arrivé au cours des jours précédents. Ensuite, je me suis hâtée de prendre le livre de paroles de Dieu que j’avais caché sous des boîtes de marchandise, et je le lui ai donné. Je lui ai dit : « Ma sœur, mes parents et mon mari me harcèlent, et le dirigeant et les frères et sœurs de mon ancienne Église me mettent tant de bâtons dans les roues que je suis morte d’anxiété. Je n’en peux plus, alors s’il te plaît, emporte ce livre. » Sœur Zhang m’a regardée et m’a répondu avec la plus grande sincérité : « Ma sœur, nous avons accepté la nouvelle œuvre de Dieu des derniers jours, par conséquent, cette perturbation et cette pression de la part des dirigeants religieux et de la famille, c’est en réalité une bataille qui se livre dans le domaine de l’esprit ! Le Seigneur Jésus a dit : “Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre ; je ne suis pas venu apporter la paix, mais l’épée” (Matthieu 10:34). “Et l’homme aura pour ennemis les gens de sa maison” (Matthieu 10:36). Ces paroles du Seigneur nous indiquent que la venue de Dieu sur terre pour accomplir l’œuvre du salut entraînera inévitablement une bataille dans le domaine spirituel. En effet, les gens qui croient sincèrement en Dieu et aiment la vérité suivront Dieu en entendant Ses déclarations. Cela suscitera inévitablement l’inimitié de tous ceux à qui la vérité répugne, ceux qui détestent la vérité et qui résistent à Dieu. En conséquence, les deux parties – le côté positif, qui appartient à Dieu, et le côté négatif, qui appartient à Satan – seront révélées, et les gens seront séparés selon leur type. C’est là la toute-puissance et la sagesse de Dieu ! Quand le Seigneur Jésus a commencé Son œuvre, beaucoup de Juifs ordinaires qui ont entendu Ses déclarations et ont été témoins de Son formidable pouvoir se sont mis à croire qu’Il était le Messie qui avait été annoncé, et ils L’ont suivi. Cependant, les grands prêtres juifs, les scribes et les pharisiens, qui voyaient que la population les abandonnait pour suivre le Seigneur Jésus, se sont tous mis à inventer et à propager des tas de rumeurs pour induire les gens en erreur. Ils ont dit que le Seigneur Jésus S’appuyait sur Belzébuth, le roi des démons, pour chasser les démons, qu’Il était glouton et qu’Il adorait boire du vin. Et quand le Seigneur Jésus a ressuscité, ils ont soudoyé les soldats romains avec de l’argent pour créer et diffuser la rumeur selon laquelle Son corps aurait été volé par Ses disciples. Ce sont là les moyens qu’ils ont utilisés pour empêcher les gens d’accepter le salut du Seigneur Jésus. Et qu’est-il finalement arrivé à tous les Juifs qui croyaient ce que disaient leurs chefs religieux et qui n’osaient pas suivre le Seigneur Jésus ? Non seulement ils ont perdu le salut du Seigneur, mais ils ont été punis et maudits par Dieu : Israël a été assujetti pendant près de deux mille ans, et les Juifs ont été exilés dans le monde entier, où beaucoup d’entre eux ont été persécutés et tués. Telle a été la terrible conséquence qu’ils se sont attirée en crucifiant le Seigneur et en offensant gravement le tempérament de Dieu. Aujourd’hui, Dieu S’est à nouveau fait chair pour accomplir Son œuvre, et maintenant l’histoire se répète. Les dirigeants religieux d’aujourd’hui sont semblables aux pharisiens d’antan : ils voient clairement la réalité de la venue de Dieu pour accomplir Son œuvre, exprimer des vérités et sauver les hommes, mais comme ils n’ont aucun amour pour la vérité, ils nient et condamnent l’œuvre de Dieu des derniers jours. Afin de protéger leurs positions et de conserver leur niveau de vie, ils inventent des rumeurs pour résister à Dieu et Le condamner et ils les utilisent pour tromper et contrôler les gens. Ils utilisent même des gens à leur insu et les incitent à faire pression sur les croyants qui ont accepté le vrai chemin, et ils essaient frénétiquement de perturber les gens et de les empêcher de se tourner vers Dieu Tout-Puissant, compromettant ainsi leur dernière chance de salut. Ma sœur, nous devons être capables de voir clairement qu’il s’agit d’une bataille spirituelle et de percer à jour les manigances sournoises de Satan. » Grâce à cet échange de Sœur Zhang, tout est soudain devenu évident : depuis l’Antiquité, le vrai chemin a toujours été persécuté, et j’étais bel et bien prise dans une bataille spirituelle en cours ! Les dirigeants de mon ancienne Église créaient des rumeurs et condamnaient l’œuvre de Dieu des derniers jours, et ils me persécutaient et me harcelaient encore et encore pour m’empêcher de croire en Dieu Tout-Puissant, tout cela parce qu’ils haïssaient la vérité et étaient les ennemis de Dieu. L’échange de la sœur m’a permis de comprendre pourquoi tout cela m’arrivait, mais j’étais encore très fragile et trop craintive pour conserver le livre de paroles de Dieu. Je savais que mon père et les autres allaient venir chez moi, qu’ils feraient des histoires et qu’ils me rendraient la vie familiale difficile, si bien que j’hésitais à garder ce livre. Voyant que je me retrouvais entre le marteau et l’enclume, Sœur Zhang m’a donné un numéro de téléphone et m’a dit : « Ma sœur, qu’est-ce que tu en dis, je vais emporter chez moi le livre de paroles de Dieu et le garder en lieu sûr pour toi. Chaque fois que tu auras envie de le lire, appelle-moi, et je te l’apporterai aussitôt. » J’ai approuvé, et je l’ai raccompagnée jusqu’à la porte. Juste à ce moment, mon mari est arrivé en trombe, et tout en pointant du doigt Sœur Zhang, il s’est écrié : « Prends ce livre et file, tout de suite. Et ne reviens pas, ou tu auras de mes nouvelles ! » Il serait difficile de décrire le sentiment de malaise et de désespoir que j’ai éprouvé en regardant Sœur Zhang s’éloigner.

Au début, ayant rendu le livre de paroles de Dieu à Sœur Zhang, j’ai pensé que mon père cesserait de me harceler et que je retrouverais la vie sereine d’autrefois. En réalité, c’est le contraire qui s’est produit : non seulement je n’ai pas été du tout en paix dans mon cœur, mais j’ai ressenti un vide inexplicable. Je manquais d’entrain dans tout ce que je faisais, et les paroles de Dieu Tout-Puissant et les hymnes des paroles de Dieu continuaient de me trotter dans la tête à toute heure du jour et de la nuit. Je savais que Dieu Tout-Puissant était le Seigneur Jésus revenu et que les paroles exprimées par Dieu Tout-Puissant sont la vérité, mais ce que m’avait dit le dirigeant de l’Église, ainsi que le harcèlement et les attaques que j’avais subis de la part de mon père et des autres, continuaient de me hanter. Je souffrais gravement, et c’était comme si j’étais tombée dans un gouffre profond dont je ne pouvais pas ressortir. Je ne pouvais pas m’alimenter ni dormir convenablement et j’étais stressée, c’était comme si ma tête allait éclater. Au milieu de toute cette souffrance, je me suis agenouillée pour implorer Dieu : « Ô Dieu, Toi l’unique vrai Dieu qui as créé les cieux, la terre et toutes les créatures vivantes ! Je suis dans une grande souffrance et je me sens vraiment perdue en ce moment. Je sais que Dieu Tout-Puissant est le Seigneur Jésus revenu, mais ma stature est trop petite et dès que je pense au harcèlement et aux attaques auxquels mon père me soumet, j’ai trop peur pour pouvoir Te suivre. Ô Dieu, je suis à la croisée des chemins, incapable de prendre une décision. Je ne sais pas quoi faire, alors, je T’en prie, guide-moi et conduis-moi… » Au cours de ma prière, sans m’en rendre compte, j’ai soudain pensé à ces paroles de Dieu Tout-Puissant : « Tu ne devrais pas avoir peur de quoi que ce soit. Peu importe combien de difficultés et de dangers tu rencontres, tu resteras stable devant Moi ; ne laisse rien te gêner afin que Ma volonté puisse être réalisée. […] Ne crains pas ; avec Mon soutien, qui pourrait jamais bloquer la route ? Souviens-toi de cela ! Souviens-toi ! » (« Chapitre 10 » de Déclarations de Christ au commencement, dans La Parole apparaît dans la chair). Ces paroles de Dieu m’ont redonné une vigueur suffisante pour rendre fort mon cœur craintif. « Oui, me suis-je dit. Avec Dieu comme soutien, de quoi puis-je avoir peur sur terre ? Puisque j’ai déjà conclu que c’est le vrai chemin, je ne dois être contrainte par personne, par aucun événement, par rien du tout. Je dois affronter les forces des ténèbres et suivre Dieu avec une détermination sans faille. En tant que croyante, si je ne suis même pas capable d’admettre ma foi quand je suis confrontée aux forces hostiles de Satan, quelle sorte de croyante suis-je donc ? Est-ce que je ne capitule pas devant Satan et est-ce que je ne trahis pas Dieu ? » Je me suis rappelé que Sœur Zhang, dans son échange, m’avait dit que le harcèlement qu’exerçaient sur moi ma famille et le dirigeant de l’Église faisait partie d’une bataille spirituelle, et que si je choisissais de me ranger de leur côté, je tomberais précisément dans le piège sournois de Satan. Cela signifierait que j’aurais perdu toute chance d’être sauvée et d’entrer au royaume des cieux. J’ai pensé ensuite à la souffrance spirituelle que j’avais endurée depuis que Sœur Zhang avait repris le livre de paroles de Dieu. J’ai eu le sentiment que je ne pouvais pas ne pas avoir Dieu dans ma vie et que renoncer à Dieu était plus douloureux encore qu’être abandonnée par ma famille et mon ancienne Église. J’ai donc décroché mon téléphone, j’ai appelé Sœur Zhang, et nous avons convenu d’un endroit pour nous rencontrer afin que je reprenne le livre de paroles de Dieu.

Après cela, chaque fois que mon mari n’était pas à la maison, j’en profitais pour lire les paroles de Dieu et chanter des hymnes avec avidité. Plus je lisais ces paroles, plus elles m’étaient profitables, et plus je chantais des hymnes, plus j’étais détendue et à l’aise. J’avais retrouvé ma foi initiale, et toute ma souffrance et tous mes maux s’estompaient comme la brume du matin. Je sentais au plus profond de moi que les paroles de Dieu pouvaient me maintenir en vie, et que je pouvais me passer de tout sauf de Dieu. Trois mois plus tard, Sœur Zhang m’a emmenée à l’Église de Dieu Tout-Puissant pour assister à des réunions.

De façon inattendue, mon mari a su que j’allais assister à des réunions à l’Église de Dieu Tout-Puissant et l’a dit à mon père. Un soir, alors que j’étais à l’étage, j’ai soudain entendu un grand vacarme dans la cour. J’ai ouvert les rideaux, et j’ai eu des sueurs froides en voyant mon père et quatre ou cinq de ses collaborateurs de l’Église s’engouffrer à l’intérieur comme s’ils allaient créer des troubles. Mon cœur s’est mis à battre fort, et je me suis vite agenouillée pour invoquer Dieu : « Ô Dieu Tout-Puissant, mon père a amené ces gens de l’Église pour me harceler à nouveau et j’ai vraiment peur. Ô Dieu, Tu sais que ma stature est petite, alors je T’en prie, donne-moi la foi et le courage… » Ces paroles de Dieu me sont soudain venues à l’esprit : « Tu dois avoir Mon courage en toi et tu dois avoir des principes quand tu fais face à des membres de la famille qui ne croient pas. Mais pour Ma cause, tu ne dois pas céder à aucune des forces obscures. Fie-toi à Ma sagesse pour marcher sur la voie parfaite ; ne laisse pas les conspirations de Satan prendre contrôle. Mets tous tes efforts à M’apporter ton cœur et Je te réconforterai, Je donnerai la paix et le bonheur à ton cœur » (« Chapitre 10 » de Déclarations de Christ au commencement, dans La Parole apparaît dans la chair). Ces paroles de Dieu m’ont donné la foi et la force, et je ne me suis plus sentie timide ni apeurée. Je me suis dit : « Ils auront beau me harceler, je ne vais pas tomber à nouveau dans le piège de Satan et me laisser tromper par eux. J’ai été créée par Dieu. Avoir confiance en Dieu et Le suivre sont des règles inaltérables du ciel et de la terre, et personne n’a le droit d’interférer, pas même les personnes qui me sont les plus proches. » Par suite, j’ai été capable de descendre accueillir mon père et ses collaborateurs dans le calme. Dès qu’ils m’ont vue, ils se sont mis à parler tous en même temps. Parmi eux, il y avait une femme qui arborait une expression de « sollicitude aimante » et qui m’a dit : « Fangfang, tu es une personne intelligente, alors comment se fait-il que tu ne puisses pas comprendre ce que nous ressentons ? Nous avons tous ton intérêt à cœur. Ne sois pas si entêtée. Présente-toi devant le Seigneur et repens-toi, d’accord ? » Très calmement, je lui ai répondu : « Ma sœur, aucun d’entre vous n’a écouté les sermons de l’Éclair Oriental, et vous n’avez pas lu les paroles de Dieu Tout-Puissant. Je vous exhorte, vous tous, à étudier cela convenablement au lieu de condamner Dieu Tout-Puissant et de Lui résister de façon aveugle. Il vous suffit de lire les paroles de Dieu Tout-Puissant, et ensuite, vous saurez si oui ou non Dieu Tout-Puissant est le Seigneur Jésus revenu. » Elle m’a répondu : « Nous n’osons pas lire ce livre, car son contenu a vraiment un trop grand pouvoir d’attraction. On a vite fait de s’y laisser embarquer. » Je lui ai dit : « C’est précisément parce que ce qu’exprime Dieu Tout-Puissant, ce ne sont que des vérités, et parce que Ses paroles sont la voix de Dieu qu’il a le pouvoir de subjuguer les gens. Seules les paroles de Dieu sont chargées d’une telle autorité et d’un tel pouvoir. La raison pour laquelle les gens sont happés par les paroles de Dieu quand ils les lisent est qu’ils peuvent, grâce à cette lecture, comprendre des vérités et obtenir la subsistance. Qui renoncerait à la fontaine d’eau vive de la vie après l’avoir trouvée ? » À cela, ils n’ont rien trouvé à répondre, mais ils ont seulement dit un tas de choses blasphématoires à l’égard de Dieu Tout-Puissant et ont tenté de me faire peur en me disant que je serais jugée en enfer si je ne me repentais pas. D’une voix d’airain, je leur ai dit : « Vous avez calomnié l’Église de Dieu Tout-Puissant en disant que ceux qui la rejoignent ne peuvent jamais la quitter et que s’ils s’échappent, on leur coupe le nez et on leur arrache les yeux. Il n’y a pas une once de preuve à l’appui d’une telle affirmation. Ce ne sont que des rumeurs et des calomnies sournoises ! Trouvez-moi une seule personne à qui on aurait coupé le nez ou arraché les yeux. Si vous ne pouvez pas produire de preuve factuelle, alors vous n’êtes qu’une bande de menteurs qui ne cherchez qu’à tromper les gens. L’Évangile du Règne de Dieu Tout-Puissant s’est déjà largement répandu dans toute la Chine, et à présent, tout le monde en a entendu parler. L’Église de Dieu Tout-Puissant compte aujourd’hui pas moins de plusieurs millions de chrétiens. Bien sûr, quand on prêche l’Évangile, il y a toujours des gens qui détestent la vérité et ne l’acceptent pas. Mais avez-vous déjà vu quelqu’un à qui l’on aurait coupé le nez ou arraché les yeux ? Si c’était arrivé même à une seule personne, les médias l’auraient immédiatement relaté et cela aurait fait sensation au niveau national. Vous nous avez délibérément harcelées, ma sœur et moi, pour nous faire renoncer à notre croyance. Mais nous nous portons bien, non ? Vous racontez des mensonges pour tromper les gens. En croyant à Dieu Tout-Puissant, je suis les pas de Dieu et je choisis le vrai chemin. Je n’ai rien fait de mal, et je n’ai donc à me repentir de rien. Ma foi en Dieu Tout-Puissant ne vacillera jamais, donc si vous ne voulez pas y croire, pas de problème, mais au moins, n’essayez pas de m’empêcher de croire. Quant à ce que sera ma fin, aucun être humain n’a le dernier mot, parce que le sort de toute personne est entre les mains de Dieu. Ce n’est qu’en restant en phase avec l’œuvre de Dieu et en acceptant l’œuvre de Dieu des derniers jours qu’on peut avoir une bonne destination finale. Alors, ne venez pas me harceler à nouveau. » À peine avais-je prononcé ces paroles que mon père s’est levé précipitamment et a sèchement proféré cette menace, sur un ton agressif : « Si tu continues à croire en Dieu Tout-Puissant, alors tu n’es plus ma fille ! »

En entendant la menace de mon père de mettre fin à notre relation, j’ai été très contrariée, et je me suis dit : « Les vérités exprimées par Dieu Tout-Puissant sont bel et bien ce que l’Esprit dit aux Églises. Alors, pourquoi ne les écoutes-tu pas, au lieu d’écouter les rumeurs et les mensonges propagés par les dirigeants de l’Église ? Comment peux-tu les imiter et me haïr parce que je crois en Dieu Tout-Puissant, et même, vouloir mettre fin à notre relation ? » Plus j’y pensais, plus j’étais triste, mais j’ai soudain pensé à un passage des paroles de Dieu : « Dieu a créé ce monde et y a amené l’homme, un être humain à qui Il a donné la vie. Ensuite, l’homme a eu des parents et une famille, et n’a plus été seul. Depuis que l’homme a jeté son regard pour la première fois sur ce monde matériel, il a été destiné à exister dans l’ordination de Dieu. Le souffle de vie de Dieu soutient chaque être vivant tout au long de sa croissance et jusqu’à l’âge adulte. Pendant ce processus, personne ne réalise que l’homme grandit sous les soins de Dieu, mais au contraire, les gens croient que l’homme le fait sous les soins bienveillants de ses parents, et que c’est son propre instinct de vie qui régit sa croissance. C’est parce que l’homme ne sait pas qui lui a donné la vie ni d’où elle est venue, et encore moins comment l’instinct de la vie crée des miracles » (« Dieu est la source de la vie de l’homme », dans La Parole apparaît dans la chair). Ces paroles de Dieu m’ont permis de comprendre que même si mon corps physique me vient de mes parents, c’est Dieu qui est la source de ma vie. « Sans le cadeau de la vie de la part de Dieu, me suis-je dit, mon corps ne serait qu’un morceau de chair en putréfaction, et si je suis vivante aujourd’hui, c’est grâce à l’attention et à la protection de Dieu, autrement j’aurais été avalée par Satan depuis longtemps. C’est Dieu qui est la source de ma vie, pas mes parents, et je peux briser n’importe quelle relation sauf celle que j’entretiens avec Dieu. Non seulement mes parents ne se soucient pas de chercher ni d’examiner le retour du Seigneur, mais ils sont à cent pour cent derrière les dirigeants de l’Église pour ce qui est de calomnier l’œuvre de Dieu et de blasphémer contre elle, et d’essayer de m’obliger à trahir Dieu. Cela prouve que leur essence les fait résister à Dieu et s’en faire les ennemis, mais je n’ai pas l’intention de me laisser corrompre par eux et de résister à Dieu. Je vais me tenir aux côtés de Dieu, et même si mes parents me renient, je suivrai tout de même Dieu jusqu’au bout, je resterai ferme et je porterai témoignage pour Lui. » J’ai donc dit à mon père : « Papa, concernant la foi en Dieu, j’obéis à Dieu, pas aux hommes, et je ne me laisse pas non plus influencer par les émotions. Si ce que tu as dit était en accord avec la vérité et avec le dessein de Dieu, alors je t’écouterais. Mais si tu me dis de trahir Dieu, alors je ne ferai jamais ce que tu dis ! » Voyant comme je me montrais inflexible, ils ont tous secoué la tête, se sont levés et sont partis, découragés. J’ai alors eu le sentiment d’avoir remporté une victoire et je n’ai pas pu m’empêcher de louer et de remercier Dieu dans mon cœur : « Ô Dieu Tout-Puissant, Tu es vraiment omnipotent. Ce sont Tes mots qui m’ont donné foi et courage, et qui ont infligé à Satan cette défaite totale et humiliante. »

Si les gens de la communauté religieuse ne sont pas revenus m’importuner, le dirigeant de l’Église a tout de même continué d’inciter mes parents à me harceler. Tous les deux ou trois jours, ils venaient chez moi pour m’exhorter à changer d’avis, et ils insistaient toujours pour que j’aille me repentir chez le dirigeant. Un jour, ils sont venus et mon père a essayé d’utiliser arbitrairement des passages de la Bible pour m’induire en erreur, tandis que ma mère, qui se tenait sur le côté, me demandait en pleurant d’aller me repentir chez le dirigeant de l’Église. Cela m’a vraiment attristée de voir ma mère si bouleversée. J’ai pensé au fait qu’elle avait perdu sa mère à l’âge de trois ans et avait été ensuite maltraitée par sa belle-mère. Elle avait beaucoup souffert dans sa vie, et maintenant elle prenait de l’âge et je n’avais pas été une fille très attentionnée, surtout avec les soucis que je lui causais. J’ai ensuite contemplé le visage vieilli et les cheveux grisonnants de mon père. Cela m’a rendue encore plus triste, et je n’ai pas tardé à fondre en larmes. Au moment où je commençais à faiblir, j’ai songé à ce passage des paroles de Dieu : « Dans chaque étape du travail que Dieu fait à l’intérieur des gens, à l’extérieur, tout apparaît comme des interactions entre les personnes, comme s’il était né des arrangements humains ou d’une interférence humaine. Mais, dans les coulisses, chaque étape de travail, tout ce qui arrive, est un pari que Satan a fait avec Dieu et requiert que les gens restent fermes dans leur témoignage en faveur de Dieu. Considérez quand Job a été éprouvé, par exemple : dans les coulisses, Satan faisait un pari avec Dieu, et ce qui est arrivé à Job vint des actions des hommes et de l’ingérence des hommes. Derrière chaque étape que Dieu fait en vous, il y a le pari de Satan avec Dieu. Derrière tout cela, il y a une bataille » (« Ce n’est qu’en aimant Dieu que l’on croit vraiment en Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair). Ces paroles de Dieu m’ont permis de comprendre qu’en apparence, c’étaient mes parents qui me harcelaient, mais que dans le domaine de l’esprit c’était Satan qui faisait un pari avec Dieu. Tout se passait comme lorsque Job subissait les épreuves de Dieu et que sa femme, qui jouait le rôle d’un des serviteurs de Satan, lui disait : « Tu demeures ferme dans ton intégrité ! Maudis Dieu, et meurs ! » (Job 2:9). Or, comme Job craignait Dieu et évitait le mal, il avait réprimandé sa femme et l’avait traitée d’ignorante et de femme entêtée : il n’avait pas péché par ses paroles. Il avait témoigné pour Dieu devant Satan, et aux yeux de l’Éternel il était un homme parfait. Et voilà que j’étais harcelée par mes parents, qui avaient cru tous les mensonges éhontés proférés par les dirigeants, et c’était là encore une des tentations de Satan. Satan savait que j’étais très attachée à mes parents, et il en profitait pour essayer de m’avoir. Il espérait vainement d’exploiter mon empathie envers mes parents pour me faire renier et trahir Dieu, ce qui montre à quel point il est sinistre et insidieux ! Or, je n’allais pas donner à Satan la satisfaction de voir ses manigances porter leurs fruits. Ne comptant pas décevoir ni attrister Dieu, j’ai décidé de me tenir à Ses côtés. À partir de là, quoi que mes parents disent et quoi qu’ils m’exhortent à faire, mon cœur n’en était pas le moins du monde ébranlé. Voyant que j’étais totalement insensible, mes parents sont repartis, visiblement très découragés.

Plus tard, le dirigeant de l’Église a demandé à mon père de se présenter devant tous les autres membres de l’Église pour annoncer que j’en avais été exclue. Il a aussi fait en sorte que mes parents se tiennent éloignés de moi. Par suite du harcèlement exercé par le dirigeant de l’Église et par mes parents, mon mari s’est mis à me persécuter frénétiquement. Chaque fois que je rentrais chez moi après m’être acquittée de mes devoirs pour l’Église, il me frappait ou me harcelait par des cris, et parfois même, il m’enfermait à l’extérieur. Il dégradait mon scooter électrique ou mon vélo et un jour, il m’a même emmenée au poste de police. Il m’a tourmentée jusqu’à ce que je sois épuisée physiquement et que j’aie l’air complètement hagarde, et nos voisins dans le village se sont aussi mis à se moquer de moi et à me calomnier. Confrontée à cette situation, j’ai été ébranlé et j’ai commencé à trouver que la foi en Dieu était quelque chose de trop difficile. Ne sachant pas comment m’y prendre, je me suis souvent agenouillée devant Dieu pour prier et gémir, suppliant Dieu de me donner la foi et la force. Et puis, une fois, j’ai lu ces paroles de Dieu : « Ceux à qui Dieu se réfère en tant que vainqueurs sont ceux qui sont encore capables de témoigner, de maintenir leur confiance et leur dévouement envers Dieu lorsqu’ils subissent l’influence de Satan et le siège de Satan, c’est-à-dire lorsqu’ils subissent les forces des ténèbres. Si tu es toujours en mesure de maintenir un cœur pur et ton véritable amour pour Dieu, quoi qu’il en soit, tu es témoin devant Dieu, et c’est ce que Dieu appelle être un vainqueur. Si ta recherche est excellente lorsque Dieu te bénit, mais que tu te retires quand tu n’as pas Ses bénédictions, cela est-il la pureté ? Puisque tu es certain que cette voie est vraie, tu dois la suivre jusqu’à la fin ; tu devras maintenir ta dévotion à Dieu. Puisque tu as vu que Dieu Lui-même est venu sur la terre pour te rendre parfait, tu devrais Lui donner entièrement ton cœur. Peu importe ce qu’Il fait, même s’Il te détermine un résultat défavorable à la fin, tu peux toujours Le suivre. C’est cela, maintenir ta pureté devant Dieu » (« Tu dois maintenir ta dévotion à Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair). Grâce à ces paroles de Dieu, j’ai compris que durant les derniers jours, Dieu allait constituer un groupe de vainqueurs. Dieu laissera Satan tenter les gens, et qu’il s’agisse de l’oppression par le PCC, du harcèlement par la communauté religieuse, de l’abandon par nos proches ou des moqueries et insultes reçues du public, nous devons, nous autres croyants, subir ces épreuves de façon concrète, parce que seuls les croyants qui peuvent obéir à Dieu, Lui rester fidèles et porter témoignage pour Lui dans n’importe quelle situation deviendront les vainqueurs qu’Il aura formés. Dieu a organisé ces situations difficiles pour me perfectionner, pour voir si j’avais réellement foi en Lui, et pour voir si j’étais vraiment quelqu’un qui croyait vraiment en Lui, qui Lui obéissait pour de bon et qui Lui était vraiment fidèle. Ayant compris Son dessein, je me suis présentée devant Lui et j’ai pris l’engagement suivant : peu importe les difficultés ou l’oppression que j’aurai à affronter, je suivrai toujours Dieu avec détermination, je m’acquitterait toujours de mes devoirs en tant que faisant partie des créatures de Dieu afin de Le satisfaire, et je porterai un témoignage victorieux pour Lui devant Satan. Après cela, bien que mon mari ait continué de me harceler et de me perturber de manière frénétique, j’ai tout de même prié Dieu fréquemment, je me suis tournée vers Lui, je me suis armée chaque jour de Ses paroles et je n’ai plus éprouvé de souffrance dans mon cœur. Dieu m’a aussi ouvert un chemin : Il a puni mon mari plusieurs fois pour m’avoir persécutée si frénétiquement, si bien que celui-ci n’a plus osé me frapper ni dégrader mon vélo. Grâce à ces expériences, j’ai vu la toute-puissance et la souveraineté de Dieu, ainsi que Ses merveilles. J’ai compris qu’aucune force obscure ne saurait surpasser Son autorité ni Son pouvoir, et j’ai personnellement constaté que dans la mesure où nous nous fions sincèrement à Dieu et affrontons tout ce qui se présente en nous fondant sur Ses paroles, Dieu nous ouvrira la voie et nous conduira pour nous faire triompher de la sombre influence de Satan. Après avoir enduré toute cette persécution et toute cette souffrance, même si mon corps physique avait quelque peu souffert, j’ai tout de même eu le sentiment d’avoir beaucoup gagné. Ma foi en Dieu est devenue de plus en plus forte, et tout cela a été la bénédiction de Dieu sur moi. Merci, Dieu Tout-Puissant !

Un an plus tard, je suis allée avec Sœur Zhang sur le lieu de travail de ma plus jeune sœur pour lui porter à nouveau témoignage de l’œuvre de Dieu des derniers jours. Ma sœur l’a acceptée, et quand je l’ai vue prendre le livre de paroles de Dieu, je me suis vraiment rendu compte combien il était difficile pour quelqu’un d’être sauvé par Dieu. Le désir de Dieu de sauver l’homme est très concret ! Je n’ai pas pu m’empêcher de laisser couler des larmes de gratitude, et mon cœur débordait de reconnaissance et de louange pour Dieu ! En 2006, ma plus jeune sœur et moi, nous avons fait équipe pour prêcher l’Évangile du Règne à notre autre sœur, et après cela, nous avons pu également amener d’autres membres de notre famille devant Dieu Tout-Puissant. Cela m’a permis de me rendre compte que quelle que soit la frénésie avec laquelle les dirigeants religieux inventent des mensonges et perturbent et harcèlent les vrais croyants, l’Évangile du Règne de Dieu se répandra, et personne ne peut l’arrêter. À coup sûr, les agneaux de Dieu entendront Sa voix et reviendront devant Son trône. Comme le dit Dieu Tout-Puissant : « Le royaume est en pleine expansion au milieu de l’humanité, il est formé au milieu de l’humanité, il se tient debout au milieu de l’humanité ; aucune force ne peut détruire Mon royaume » (« Chapitre 19 » des Paroles de Dieu à l’univers entier, dans La Parole apparaît dans la chair).

Précédent : Un petit brin d’herbe qui a poussé au milieu des ronces

Suivant : Fortune et infortune

Contenu connexe

  • Un « pigeon voyageur » apporte une nouvelle primordiale

    Par Su Jie, Chine En 1999, le pasteur s’est approché de moi un jour, après une réunion, et m’a dit : « Su Jie, j’ai une lettre pour vous. » Dès que me…

  • S’échapper de l’« antre du tigre »

    Xiaoyou, Chine Je m’appelle Xiaoyou et, cette année, je fête mes 26 ans. À l’origine, j’étais catholique. Quand j’étais petite, j’allais à la messe à…

  • La route vers la purification

    Je m’appelle Christopher et je suis un pasteur issu d’une église familiale, aux Philippines. En 1987, j’ai été baptisé et suis retourné vers le Seigneur Jésus. Par la grâce du Seigneur, en 1996, je suis devenu un pasteur de l’église locale.

  • Échapper au piège de la rumeur

    En mars 2005, j’ai entendu l’Évangile du royaume de Dieu Tout-Puissant. Quand j’ai appris que le Seigneur Jésus était revenu, j’étais tellement enthousiaste que mes yeux se sont remplis de larmes de joie et ma reconnaissance était indescriptible.