5.2 Connaître l’œuvre de Dieu

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 188)

Chacun d’entre vous, en tant que croyant en Dieu, doit apprécier la façon dont il a véritablement obtenu la plus grande exaltation et le plus grand salut en recevant l’œuvre de Dieu dans les derniers jours et l’œuvre de Son plan, que Dieu accomplit en lui aujourd’hui. Dieu a fait de ce groupe de personnes le centre unique de Son œuvre dans tout l’univers. Pour vous, Il a sacrifié tout le sang de Son cœur ; Il a récupéré et vous a donné toute l’œuvre de l’Esprit à travers l’univers. C’est pourquoi vous êtes les privilégiés. En outre, Il a détourné Sa gloire d’Israël, Son peuple élu, pour la reporter sur vous, et Il rendra le but de Son plan pleinement manifeste par le biais de ce groupe. Par conséquent, vous êtes ceux qui recevront l’héritage de Dieu, et mieux encore, vous êtes les héritiers de la gloire de Dieu. Vous vous souvenez peut-être tous de ces paroles : « Car nos légères afflictions du moment présent produisent pour nous, au-delà de toute mesure, un poids éternel de gloire ». Vous avez tous déjà entendu ces paroles, pourtant aucun d’entre vous n’en a compris la vraie signification. Aujourd’hui, vous avez acquis une conscience profonde de leur véritable signification. Ces paroles seront accomplies par Dieu dans les derniers jours, et elles s’accompliront en ceux qui ont été brutalement persécutés par le grand dragon rouge dans le pays où il se tapit. Le grand dragon rouge persécute Dieu et est l’ennemi de Dieu ; et ainsi, dans ce pays, ceux qui croient en Dieu sont donc soumis à l’humiliation et à l’oppression, et par conséquent, ces paroles s’accomplissent en vous, en ce groupe de personnes. Parce qu’elle est entreprise sur une terre qui s’oppose à Dieu, toute l’œuvre de Dieu se heurte à de terribles obstacles, et l’accomplissement de nombre de Ses paroles demande du temps ; ainsi, les hommes sont épurés grâce aux paroles de Dieu, ce qui constitue également un élément de souffrance. Il est extrêmement difficile pour Dieu d’accomplir Son œuvre dans le pays du grand dragon rouge. Cependant, c’est grâce à cette difficulté que Dieu accomplit une étape de Son œuvre : rendre manifestes Sa sagesse et Ses prodigieuses réalisations, et saisir cette occasion pour rendre complet ce groupe de personnes. C’est par la souffrance des hommes, par leur envergure et par tous les tempéraments sataniques des habitants de cette terre immonde que Dieu accomplit Son œuvre de purification et de conquête, afin de gagner la gloire et de gagner ceux qui témoigneront de Ses actes. Telle est toute la signification de tous les sacrifices que Dieu a consentis pour ce groupe de personnes. Ainsi, c’est par le biais de ceux qui s’opposent à Lui que Dieu accomplit l’œuvre de la conquête, et c’est seulement ainsi que la grande puissance de Dieu peut être rendue manifeste. En d’autres termes, seuls ceux qui résident dans cette terre impure sont dignes d’hériter de la gloire de Dieu, et cela seul peut mettre en évidence la grande puissance de Dieu. C’est pourquoi c’est sur la terre impure, et par les habitants de la terre impure, que se gagne la gloire de Dieu. Telle est la volonté de Dieu. Il en va de même pour l’étape de l’œuvre de Jésus : Il ne pouvait gagner de la gloire que chez les pharisiens qui Le persécutaient ; sans la persécution des pharisiens et la trahison de Judas, Jésus n’aurait pas été ridiculisé ni calomnié, encore moins crucifié, et n’aurait donc pas pu gagner la gloire. Là où Dieu intervient à chaque ère et là où Il accomplit Son œuvre dans la chair, c’est là qu’Il conquiert la gloire et c’est là qu’Il gagne ceux qu’Il a l’intention de gagner. Tel est le plan de l’œuvre de Dieu, et telle est Sa gestion.

Extrait de « L’œuvre de Dieu est-elle aussi simple que l’homme l’imagine ? », dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 189)

Dans le plan de Dieu, qui s’étend sur plusieurs milliers d’années, deux parties de l’œuvre s’accomplissent dans la chair : la première est l’œuvre de la crucifixion, pour laquelle Il gagne de la gloire ; l’autre est l’œuvre de la conquête et de la perfection dans les derniers jours, pour laquelle Il gagnera de la gloire. Telle est la gestion de Dieu. Ne considérez donc pas l’œuvre de Dieu, ou la mission que Dieu vous a confiée, comme une tâche aisée. Vous êtes tous les héritiers du poids de l’immense et éternelle gloire de Dieu, et cela a été spécialement ordonné par Dieu. Des deux parties de Sa gloire, l’une se manifeste en vous ; l’intégralité d’une partie de la gloire de Dieu vous est accordée afin qu’elle puisse être votre héritage. Telle est l’exaltation de Dieu à votre égard, et tel est le plan qu’Il a prédéterminé depuis longtemps. Étant donné la grandeur de l’œuvre accomplie par Dieu dans le pays où réside le grand dragon rouge, si cette œuvre avait été accomplie ailleurs, elle aurait depuis longtemps porté de grands fruits et aurait été facilement acceptée par l’homme. De plus, cette œuvre serait beaucoup trop facile à accepter pour le clergé de l’Occident qui croit en Dieu, car l’étape de l’œuvre de Jésus sert de précédent. C’est pourquoi Dieu ne pourrait pas accomplir cette étape de l’œuvre de gain de gloire en un autre lieu ; lorsque l’œuvre est soutenue par le peuple et reconnue par les nations, la gloire de Dieu ne saurait s’y imposer. Et c’est précisément la signification extraordinaire qu’a cette étape de l’œuvre dans ce pays. Parmi vous, il n’y a pas une seule personne qui reçoive la protection de la loi ; au contraire, vous êtes sanctionnés par la loi. Et, plus problématique encore, les gens ne vous comprennent pas : que ce soit votre famille, vos parents, vos amis ou vos collègues, aucun d’entre eux ne vous comprend. Lorsque Dieu vous « abandonne », il est impossible pour vous de continuer à vivre sur la terre. Cependant, même ainsi, les gens ne peuvent pas supporter d’être éloignés de Dieu ; voilà la signification de la conquête des hommes par Dieu, voilà ce qu’est la gloire de Dieu. Votre héritage aujourd’hui dépasse celui des apôtres et des prophètes à travers les âges, et est même supérieur à celui de Moïse et de Pierre. Les bénédictions ne s’obtiennent pas en un jour ou deux ; elles doivent être gagnées par un grand sacrifice. En d’autres termes, vous devez posséder un amour qui a subi l’épurement, vous devez posséder une grande foi et vous devez détenir les nombreuses vérités que Dieu vous commande d’atteindre ; en outre, vous devez vous tourner vers la justice et ne jamais être intimidés ou évasifs, et vous devez éprouver pour Dieu un amour constant jusqu’à la mort. Vous devez faire preuve de détermination, opérer des changements dans votre tempérament de vie, vous guérir de votre corruption, accepter toutes les orchestrations de Dieu sans vous plaindre et être obéissants, même jusqu’à la mort. Voilà ce que vous devez atteindre, voilà le but ultime de l’œuvre de Dieu, voilà ce que Dieu demande de ce groupe de personnes. Puisqu’Il vous accorde des choses, Il vous demandera sûrement quelque chose en retour, et Il exigera certainement de vous des choses appropriées. Il y a donc une raison à toute l’œuvre de Dieu, une raison qui explique pourquoi, à maintes et maintes reprises, Dieu accomplit une œuvre qui établit des normes élevées et des exigences rigoureuses. C’est pourquoi vous devez être emplis de foi en Dieu. En bref, toute l’œuvre de Dieu est accomplie pour vous, pour que vous puissiez devenir dignes de recevoir Son héritage. Ce n’est pas tant pour la gloire propre de Dieu, mais pour votre salut et pour amener à la perfection ce groupe de personnes si profondément affligées sur la terre impure. Vous devez comprendre la volonté de Dieu. Ainsi, J’exhorte les masses d’ignorants dépourvus de perspicacité et de raison : ne défiez pas Dieu et ne résistez plus. Dieu a déjà subi des souffrances qu’aucun homme n’a jamais endurées et, il y a longtemps, a enduré à la place de l’homme une humiliation encore plus grande. À quoi d’autre êtes-vous attachés ? Qu’est-ce qui pourrait être plus important que la volonté de Dieu ? Qu’est-ce qui pourrait être au-dessus de l’amour de Dieu ? Il est déjà assez difficile pour Dieu d’accomplir Son œuvre sur cette terre impure ; si, en plus de cela, l’homme commet des transgressions sciemment et délibérément, l’œuvre de Dieu devra être prolongée. En bref, cela n’est pas dans l’intérêt de quiconque et ne profite à personne. Dieu n’est pas lié par le temps ; Son œuvre et Sa gloire passent avant tout. Par conséquent, Il est prêt à payer le prix de Son œuvre, quel qu’il soit et quel que soit le temps nécessaire. Tel est le tempérament de Dieu : Il ne Se reposera pas tant que Son œuvre ne sera pas achevée. Et Son œuvre ne sera achevée que le jour où Il aura remporté la seconde partie de Sa gloire. Si, dans tout l’univers, Dieu n’achève pas la deuxième partie de Son œuvre de gain de gloire, Son jour ne viendra jamais, Sa main ne quittera jamais Son peuple élu, Sa gloire ne descendra jamais sur Israël et Son plan ne sera jamais accompli. Vous devez être capables de voir la volonté de Dieu, et vous devez voir que l’œuvre de Dieu n’est pas aussi simple que la création des cieux, de la terre et de toutes choses. Car l’œuvre d’aujourd’hui est la transformation de ceux qui ont été corrompus, qui sont engourdis au plus haut degré, et la purification de ceux qui ont été créés puis modelés par Satan. Il ne s’agit pas de la création d’Adam et Ève, et moins encore de celle de la lumière ou de toutes les plantes et de tous les animaux. Dieu purifie les choses qui ont été corrompues par Satan, puis les regagne ; elles deviennent des choses qui Lui appartiennent, et elles deviennent Sa gloire. Ce n’est pas ce que l’homme imagine, ce n’est pas aussi simple que la création des cieux et de la terre et de tout ce qui s’y trouve, ou que l’œuvre consistant à maudire Satan dans l’abîme ; il s’agit plutôt d’une œuvre de transformation de l’homme, de transformation des choses qui sont négatives et qui ne Lui appartiennent pas en choses qui sont positives et qui Lui appartiennent. Telle est la vérité qui se cache derrière cette étape de l’œuvre de Dieu. Vous devez le comprendre et éviter de trop simplifier les choses. L’œuvre de Dieu n’est pas une œuvre ordinaire. Sa splendeur et Sa sagesse échappent à l’esprit de l’homme. Dieu ne crée pas toutes choses à ce stade de l’œuvre, mais Il ne les détruit pas non plus. Au lieu de cela, Il transforme toutes les choses qu’Il a créées et purifie toutes les choses qui ont été souillées par Satan. Et c’est ainsi que Dieu Se lance dans une grande entreprise, qui est toute la signification de l’œuvre de Dieu. Vois-tu dans ces paroles que l’œuvre de Dieu est vraiment très simple ?

Extrait de « L’œuvre de Dieu est-elle aussi simple que l’homme l’imagine ? », dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 190)

Les six mille ans d’œuvre de gestion de Dieu sont divisés en trois étapes : l’ère de la Loi, l’ère de la Grâce et l’ère du Règne. Ces trois étapes de travail visent toutes le salut de l’humanité, ce qui veut dire qu’elles contribuent toutes au salut de l’humanité qui a été sérieusement corrompue par Satan. Dans le même temps, cependant, elles ont eu lieu aussi pour que Dieu puisse mener le combat contre Satan. Ainsi, tout comme l’œuvre du salut est divisée en trois étapes, le combat contre Satan est également divisé en trois étapes, et ces deux aspects de l’œuvre de Dieu sont réalisés simultanément. Le combat contre Satan vise en fait le salut de l’humanité, et parce que l’œuvre pour le salut de l’humanité n’est pas quelque chose qui peut être accompli avec succès en une seule étape, le combat contre Satan est également divisé en phases et périodes, et la guerre est menée contre Satan par rapport aux besoins de l’homme et l’ampleur de la corruption de Satan en lui. Peut-être que, dans son imagination, l’homme croit que, dans ce combat, Dieu prendra les armes contre Satan, de la même manière que deux armées se combattraient entre elles. C’est précisément ce que l’intelligence de l’homme peut imaginer, et c’est une idée extrêmement vague et irréaliste, pourtant c’est ce que l’homme croit. Et parce que Je dis ici que le moyen de réaliser le salut de l’homme, c’est à travers le combat contre Satan, l’homme s’imagine que c’est de cette façon que le combat est mené. Il y a trois étapes dans l’œuvre de salut de l’homme, ce qui veut dire que le combat contre Satan a été divisé en trois étapes afin de vaincre Satan une fois pour toutes. Pourtant, la vérité intérieure de toute l’œuvre du combat contre Satan, c’est que ses objectifs sont atteints à travers plusieurs étapes de l’œuvre : en donnant la grâce à l’homme et en devenant le sacrifice d’expiation de l’homme, en pardonnant les péchés de l’homme, en conquérant l’homme et en perfectionnant l’homme. En fait, le combat contre Satan n’est pas la prise d’armes contre Satan, mais le salut de l’homme, la transformation de la vie de l’homme et le changement du tempérament de l’homme afin qu’il puisse rendre témoignage à Dieu. C’est de cette façon que Satan est vaincu. Satan est vaincu en changeant le tempérament corrompu de l’homme. Quand Satan est vaincu, c’est-à-dire, quand l’homme est complètement sauvé, alors le Satan humilié sera complètement asservi, et de cette façon, l’homme aura été complètement sauvé. Ainsi, l’essence du salut de l’homme est la guerre contre Satan, et cette guerre contre Satan est principalement reflétée dans le salut de l’homme. L’étape des derniers jours, dans laquelle l’homme doit être conquis, est la dernière étape dans le combat contre Satan, et c’est aussi l’œuvre consistant à sauver complètement l’homme du domaine de Satan. Le sens profond de la conquête de l’homme est le retour de l’incarnation de Satan – l’homme qui a été corrompu par Satan – au Créateur suite à sa conquête, à travers laquelle il abandonnera Satan et reviendra complètement à Dieu. De cette façon, l’homme aura été complètement sauvé. Et ainsi, l’œuvre de conquête est la dernière œuvre dans le combat contre Satan et la dernière étape dans la gestion de Dieu consistant à vaincre Satan. Sans cette œuvre, le salut total de l’homme serait finalement impossible, la défaite totale de Satan serait également impossible et l’humanité ne serait jamais à même d’accéder à la merveilleuse destination, ou de se libérer de l’influence de Satan. Par conséquent, l’œuvre du salut de l’homme ne peut pas être achevée avant que le combat contre Satan ne soit achevé, car l’essentiel de l’œuvre de gestion de Dieu vise le salut de l’humanité. Au tout début, l’humanité était entre les mains de Dieu, mais à cause de la tentation et de la corruption de Satan, l’homme s’est donné corps et âme à Satan et est tombé dans les mains du malin. Ainsi, Satan est devenu l’objet à éliminer dans l’œuvre de gestion de Dieu. Parce que Satan a possédé l’homme, et parce que l’homme est le capital que Dieu utilise pour accomplir toute la gestion, si l’homme doit être sauvé, alors il doit être arraché des mains de Satan, ce qui veut dire que l’homme doit être récupéré après avoir été captif de Satan. Ainsi, Satan doit être vaincu à travers des changements opérés sur l’ancien tempérament de l’homme, changements qui restaurent le bon sens originel de l’homme. De cette façon, l’homme, qui a été emmené captif, peut être arraché des mains de Satan. Si l’homme est libéré de l’influence et de la servitude de Satan, alors Satan sera humilié, l’homme sera finalement récupéré et Satan sera vaincu. Et parce que l’homme a été libéré de la lugubre influence de Satan, l’homme deviendra le butin de tout ce combat, et Satan deviendra celui qu’il faudra punir une fois que le combat sera terminé, après quoi la totalité de l’œuvre du salut de l’humanité aura été accomplie.

Extrait de « Restaurer la vie normale de l’homme et l’emmener vers une merveilleuse destination », dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 191)

Dieu S’est incarné dans la Chine continentale ou, selon les mots des compatriotes de Hong Kong et de Taiwan, dans « l’intérieur ». Quand Dieu est venu du ciel sur la terre, personne dans le ciel ou sur la terre n’en était conscient, car c’est le vrai sens de l’expression, Dieu qui revient en secret. Il a œuvré et vécu longtemps dans la chair, et pourtant personne n’en a été conscient. Même aujourd’hui, personne ne le reconnaît. Cela restera peut-être une énigme éternelle. La venue de Dieu dans la chair cette fois ne peut absolument être connue par aucun être humain. Peu importe l’envergure et la puissance de l’impact de l’œuvre de l’Esprit, Dieu reste toujours impassible, ne révélant jamais rien. On pourrait dire que cette étape de Son œuvre est la même que si elle se déroulait dans le royaume céleste. Même si c’est parfaitement évident pour tous ceux qui ont des yeux, personne ne le reconnaît. Quand Dieu terminera cette étape de Son œuvre, toute l’humanité rompra avec son attitude habituelle[1] et se réveillera de son long sommeil. Je Me souviens qu’une fois Dieu a dit : « Venir dans la chair en ce moment, c’est comme tomber dans l’antre du tigre. » Cela signifie que plus encore qu’auparavant, Dieu est confronté à un danger extrême en venant sur terre cette fois-ci, car dans ce cycle de Son œuvre, Il vient dans la chair et, de plus, Il est né dans la demeure du grand dragon rouge. Il fait face à des couteaux, des fusils, des bâtons et des gourdins ; Il fait face à la tentation ; Il fait face à des foules de gens dont le visage affiche leur dessein meurtrier. Il risque d’être tué à tout moment. Dieu est venu en portant la colère avec Lui. Cependant, Il est venu dans le but de faire l’œuvre de la perfection, c’est-à-dire qu’Il est venu faire la deuxième partie de Son œuvre qui se poursuit après l’œuvre de la rédemption. Dieu a consacré la plus grande pensée et les plus grands soins au succès de cette étape de Son œuvre et Il utilise tous les moyens imaginables pour éviter les assauts de la tentation, se dissimulant Lui-même humblement et n’étalant jamais Son identité. En sauvant l’homme par la croix, Jésus n’accomplissait que l’œuvre de la rédemption ; Il ne faisait pas l’œuvre de la perfection. Ainsi, seule la moitié de l’œuvre de Dieu était accomplie, et la fin de l’œuvre de la rédemption ne constituait que la moitié de Son plan d’ensemble. Comme la nouvelle ère était sur le point de commencer et l’ancienne sur le point de se retirer, Dieu le Père a commencé à élaborer la deuxième partie de Son œuvre et à la préparer. Cette incarnation dans les derniers jours n’a pas été clairement prophétisée dans le passé, établissant ainsi un fondement pour le secret plus profond qui entoure cette autre venue de Dieu dans la chair. À l’orée du jour, à l’insu de toutes les multitudes dans l’humanité, Dieu est venu sur terre et a commencé Sa vie dans la chair. Les gens ignoraient la venue de ce moment. Ils étaient peut-être tous endormis ; beaucoup de ceux qui étaient bien réveillés étaient peut-être en attente, et beaucoup priaient peut-être silencieusement Dieu qui est au ciel. Pourtant, parmi tous ces gens nombreux, pas un seul ne savait que Dieu était déjà arrivé sur la terre. Dieu a travaillé comme cela afin de réaliser plus facilement Son œuvre, d’obtenir de meilleurs résultats et également afin de prévenir plus de tentations. Lorsque l’assoupissement printanier de l’homme aura cessé, l’œuvre de Dieu aura été terminée depuis longtemps et Il partira, mettant un terme à Son itinérance et à Son séjour sur la terre. Parce que l’œuvre de Dieu exige qu’Il agisse et parle en Son propre nom, et parce qu’il n’y a aucun moyen pour l’homme d’intervenir, Dieu a enduré une souffrance extrême afin de venir sur la terre et faire l’œuvre Lui-même. L’homme est incapable de faire l’œuvre de Dieu à Sa place. Pour cette raison, Dieu a bravé des dangers plusieurs milliers de fois supérieurs à ceux de l’ère de la Grâce pour descendre dans le pays où demeure le grand dragon rouge et faire Sa propre œuvre, occupant toute Sa pensée et Ses soins pour racheter ces gens appauvris, ces gens embourbés dans un tas de fumier. Même si personne n’est au courant de l’existence de Dieu, Dieu n’en est pas troublé parce que cela bénéficie grandement Son œuvre. Étant donné que tous sont odieux et mauvais à l’extrême, comment pourraient-ils tolérer l’existence de Dieu ? Voilà pourquoi c’est toujours dans le silence que Dieu vient sur la terre. Peu importe que l’homme ait sombré dans les pires excès de la cruauté, Dieu ne le prend pas à cœur, mais continue seulement à accomplir l’œuvre qu’Il doit faire afin de réaliser la plus grande commission que le Père céleste Lui a confiée. Qui parmi vous a reconnu la beauté de Dieu ? Qui montre plus de considération pour le fardeau de Dieu le Père que le fait Son Fils ? Qui peut comprendre la volonté de Dieu le Père ? L’Esprit de Dieu le Père dans le ciel est souvent troublé, et Son Fils sur la terre prie constamment en raison de la volonté de Dieu le Père, S’inquiétant jusqu’à S’en déchirer le cœur. Quelqu’un connaît-il l’amour de Dieu le Père pour Son Fils ? Est-ce que quelqu’un sait jusqu’à quel point l’amour de Dieu le Père manque au cœur du Fils bien-aimé ? Déchirés entre le ciel et la terre, les deux Se regardent de loin constamment, Se suivant l’un l’autre en Esprit. Ô humanité ! Quand seras-tu attentive au cœur de Dieu ? Quand comprendras-tu le dessein de Dieu ? Le Père et le Fils ont toujours dépendu l’un de l’autre. Pourquoi alors devraient-ils être séparés, l’un au ciel en haut et l’autre sur terre en bas ? Le Père aime Son Fils comme le Fils aime Son Père. Pourquoi alors le Père doit-Il attendre le Fils avec un désir si profond et si douloureux ? Ils n’ont peut-être pas été séparés longtemps, mais qui sait combien de jours et de nuits le Père a été pris d’un désir douloureux et combien de temps Il a langui après le retour rapide de Son Fils bien-aimé ? Il observe, Il S’assoit dans la quiétude et Il attend ; Il ne fait rien qui ne soit pour le retour rapide de Son Fils bien-aimé, le Fils qui a erré jusqu’aux confins de la terre : quand seront-Ils réunis ? Même s’ils seront ensemble pour l’éternité une fois réunis, comment peut-Il supporter les milliers de jours et de nuits de séparation, l’un dans le ciel au-dessus et l’autre sur la terre au-dessous ? Des dizaines d’années sur la terre sont comme des milliers d’années dans le ciel. Comment Dieu le Père pourrait-Il ne pas s’inquiéter ? Quand Dieu vient sur la terre, Il éprouve les innombrables vicissitudes du monde humain tout comme l’homme. Dieu est innocent, alors pourquoi devrait-Il endurer la même souffrance que l’homme ? Il n’est pas étonnant que Dieu le Père désire si urgemment revoir Son Fils. Qui peut comprendre le cœur de Dieu ? Dieu donne trop à l’homme ; comment l’homme peut-il adéquatement rembourser le cœur de Dieu ? Par contre, l’homme donne trop peu à Dieu ; comment alors Dieu pourrait-Il ne pas être inquiet ?

Extrait de « L’œuvre et l’entrée (4) », dans La Parole apparaît dans la chair

Note de bas de page :

1. « Rompra avec son attitude habituelle » se réfère à la façon dont les notions et les points de vue des gens sur Dieu changent une fois qu’ils connaissent Dieu.

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 192)

Presque personne parmi les hommes ne comprend l’urgence dans l’état d’esprit de Dieu, parce que le calibre des êtres humains est trop inférieur et leur esprit vraiment terne, et donc ils ne voient ni ne prêtent attention à ce que Dieu fait. Pour cette raison, Dieu est constamment mal à l’aise au sujet de l’homme, comme si la nature bestiale de l’homme pouvait éclater à tout moment. Cela démontre encore plus clairement que la venue de Dieu sur terre est accompagnée des tentations toujours plus grandes. Mais, afin de rendre complet un groupe de gens, Dieu, pleinement chargé de gloire, a révélé tous Ses desseins à l’homme, ne lui cachant rien. Il a fermement décidé de rendre complet ce groupe de gens et, par conséquent, que viennent n’importe quelles difficultés ou tentations, Il tourne les yeux et les ignore. Il accomplit tout simplement Sa propre œuvre tranquillement, croyant fermement que le jour où Dieu aura obtenu Sa gloire, l’homme Le connaîtra, et croyant qu’une fois que l’homme aura été rendu complet par Dieu, il comprendra pleinement le cœur de Dieu. En ce moment, il peut y avoir des gens qui tentent Dieu ou qui comprennent mal Dieu ou qui blâment Dieu ; Dieu ne prend rien de tout cela à cœur. Quand Dieu descendra dans la gloire, tous les gens comprendront que tout ce que Dieu fait est pour le bonheur de l’humanité, et tous comprendront que tout ce que Dieu fait est pour que l’humanité survive. Dieu vient apportant la tentation et Il vient aussi avec majesté et colère. Au moment où Dieu quitte l’homme, Il a déjà acquis Sa gloire depuis longtemps et Il part pleinement chargé de gloire, dans la joie du retour. Le Dieu qui œuvre sur la terre ne prend pas les choses à cœur, peu importe le rejet des gens. Il continue tout simplement à accomplir Son œuvre. La création du monde par Dieu remonte à des milliers d’années. Il est venu sur la terre pour faire une quantité incommensurable de travail et Il a pleinement vécu le rejet et la calomnie du monde humain. Personne n’accueille l’arrivée de Dieu ; Il est accueilli froidement. Au long de ces quelques milliers d’années de labeur ardu, la conduite de l’homme a depuis longtemps blessé à vif le cœur de Dieu. Il ne porte plus attention à la rébellion des gens, et a plutôt établi un autre plan pour transformer et purifier l’homme. La dérision, la calomnie, la persécution, la tribulation, la souffrance de la crucifixion, l’ostracisme de l’homme et ainsi de suite, tout ce que Dieu a connu dans la chair, Dieu l’a suffisamment expérimenté. Dieu qui est venu dans la chair a pleinement souffert des misères du monde humain. Depuis longtemps, l’Esprit de Dieu le Père dans le ciel ne supporte plus de voir ces horreurs et, relevant la tête vers l’arrière et fermant les yeux, Il attend le retour de Son Fils bien-aimé. Il n’a qu’un seul désir : que l’humanité écoute, obéisse et, après avoir ressenti la plus grande honte devant Sa chair, qu’elle cesse de se rebeller contre Lui. Tout ce qu’Il souhaite, c’est que l’humanité croie en l’existence de Dieu. Il y a longtemps, Il a cessé d’exiger davantage de l’homme parce que le prix que Dieu a payé est trop élevé, mais l’homme se repose confortablement[1] et ne prend pas du tout l’œuvre de Dieu à cœur.

Extrait de « L’œuvre et l’entrée (4) », dans La Parole apparaît dans la chair

Note de bas de page :

1. « Se repose confortablement » signifie que les gens sont nonchalants de l’œuvre de Dieu et ne la considèrent pas comme importante.

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 193)

À l’ère de la Grâce, quand Dieu est retourné au troisième ciel, l’œuvre de la rédemption de toute l’humanité par Dieu était déjà passée à sa dernière partie. Tout ce qui restait sur terre était la croix que Jésus avait portée, le lin fin dans lequel Jésus avait été enveloppé, et la couronne d’épines et le manteau écarlate que Jésus avait portés (ce sont des objets avec lesquels les Juifs s’étaient moqués de Lui). C’est-à-dire qu’après que l’œuvre de la crucifixion de Jésus avait fait sensation, les choses s’étaient à nouveau calmées. Dès lors, les disciples de Jésus commencèrent à propager Son œuvre, guidant et abreuvant les Églises partout. Le contenu de leur travail était le suivant : ils ont demandé à tous les hommes de se repentir, de confesser leurs péchés et d’être baptisés ; et les apôtres ont propagé la véritable histoire, le récit exact de la crucifixion de Jésus, et donc tout le monde ne pouvait s’empêcher de se jeter aux pieds de Jésus pour confesser ses péchés ; de plus, les apôtres sont allés partout pour transmettre les paroles prononcées par Jésus. De là a commencé la fondation d’Églises à l’ère de la Grâce. Pendant cette ère, Jésus a également parlé de la vie de l’homme et de la volonté du Père céleste, sauf que, parce que c’était une ère différente, beaucoup de ces paroles et pratiques différaient considérablement de celles d’aujourd’hui. Cependant, fondamentalement, elles sont les mêmes : elles sont les unes et les autres l’œuvre de l’Esprit de Dieu dans la chair, de façon précise et exacte. Ce genre d’œuvre et de déclarations a continué jusqu’à ce jour, et ainsi, cette sorte de chose est encore partagée au sein des institutions religieuses d’aujourd’hui et est totalement inchangée. Lorsque l’œuvre de Jésus fut achevée et que les Églises eurent déjà emprunté la bonne voie de Jésus-Christ, Dieu a néanmoins inauguré Son plan pour une autre étape de Son œuvre, qui consistait dans Sa venue dans la chair dans les derniers jours. Selon l’homme, la crucifixion de Dieu avait déjà conclu l’œuvre de l’incarnation de Dieu, racheté toute l’humanité, et Lui avait permis de S’emparer de la clé de l’Hadès. Tous les gens pensent que l’œuvre de Dieu est terminée. En fait, du point de vue de Dieu, seule une petite partie de Son œuvre avait été réalisée. Il avait seulement racheté l’humanité ; Il n’avait pas conquis l’humanité, encore moins avait-Il changé le visage satanique de l’homme. Voilà pourquoi Dieu dit : « Bien que Ma chair incarnée ait subi la douleur de la mort, tel n’était pas le seul but de Mon incarnation. Jésus est Mon Fils bien-aimé et a été cloué sur la croix pour Moi, mais Il n’a pas accompli Mon œuvre de manière exhaustive. Il n’en a fait qu’une partie. » Ainsi Dieu a inauguré le deuxième cycle du plan pour continuer l’œuvre de l’incarnation. Le dessein ultime de Dieu était de perfectionner et d’acquérir tous les gens sauvés des griffes de Satan, raison pour laquelle Dieu S’est à nouveau préparé à affronter le danger de la venue dans la chair. L’« incarnation » fait référence à Celui qui n’apporte pas de gloire (parce que l’œuvre de Dieu n’est pas encore terminée), mais qui apparaît sous l’identité du Fils bien-aimé, et qui est le Christ en qui Dieu a mis toute Son affection. C’est pourquoi cela est appelé « affronter le danger ». La chair incarnée est de très faible puissance et doit faire preuve d’une grande prudence[1], et Sa puissance est aux antipodes de l’autorité du Père céleste ; Il ne remplit que le ministère de la chair, achevant l’œuvre de Dieu le Père et Sa commission sans S’impliquer dans une autre œuvre, et Il achève seulement une partie de l’œuvre. C’est pourquoi Dieu a été nommé « le Christ » aussitôt qu’Il est venu sur terre. C’est le sens profond de ce nom. La raison pour laquelle la venue est dite accompagnée de tentations est qu’une seule partie de l’œuvre est accomplie. En outre, la raison pour laquelle Dieu le Père L’appelle seulement « Christ » et « Fils bien-aimé », et ne Lui a pas donné toute la gloire, est précisément parce que la chair incarnée vient accomplir une partie de l’œuvre, non pour représenter le Père dans le ciel, mais plutôt pour accomplir le ministère du Fils bien-aimé. Lorsque le Fils bien-aimé aura accompli toute la commission qu’Il a prise sur Ses épaules, le Père Lui donnera alors toute la gloire ainsi que l’identité de Père. On peut dire que c’est « le code du ciel ». Parce que Celui qui est venu dans la chair et le Père dans le ciel sont dans deux domaines différents, les deux Se regardent l’un l’autre seulement en Esprit, le Père surveillant le Fils bien-aimé, mais le Fils étant incapable de voir le Père de loin. C’est parce que les fonctions de la chair sont trop minimes et qu’Il peut être assassiné à tout moment que l’on dit que cette venue est accompagnée du plus grand danger. C’est l’équivalent de Dieu livrant Son Fils bien-aimé de nouveau et Le plaçant dans la gueule du tigre où Sa vie est en danger, Le plaçant à l’endroit où Satan est le plus concentré. Même dans ces circonstances désespérées, Dieu a quand même livré Son Fils bien-aimé aux gens d’un endroit rempli de souillure et de débauche afin qu’ils « L’élèvent jusqu’à l’âge adulte ». En effet, agir ainsi est le seul moyen de faire en sorte que l’œuvre de Dieu semble convenable et naturelle et le seul moyen de satisfaire tous les désirs de Dieu le Père et d’achever la dernière partie de Son œuvre parmi les hommes. Jésus n’a rien fait de plus que d’accomplir une étape de l’œuvre de Dieu le Père. En raison de la barrière imposée par la chair incarnée et des différences dans l’œuvre à accomplir, Jésus Lui-même ne savait pas qu’il y aurait un retour dans la chair. Ainsi, aucun commentateur de la Bible ni aucun prophète n’a osé prophétiser clairement que Dieu S’incarnerait à nouveau dans les derniers jours, c’est-à-dire qu’Il reviendrait dans la chair pour faire la deuxième partie de Son œuvre dans la chair. Par conséquent, personne ne s’est rendu compte que Dieu S’était déjà caché dans la chair depuis longtemps. Pas étonnant, puisque ce n’est qu’après que Jésus est ressuscité et monté au ciel qu’Il a accepté cette commission, donc il n’y a pas de prophétie claire au sujet de la seconde incarnation de Dieu, et c’est insondable pour l’intelligence humaine. Dans tous les nombreux livres de prophéties de la Bible, il n’y a aucun mot qui mentionne cela clairement. Mais quand Jésus est venu œuvrer, il y avait déjà eu une prophétie qui disait clairement qu’une vierge deviendrait enceinte et enfanterait un fils, c’est-à-dire qu’Il serait conçu du Saint-Esprit. Même ainsi, Dieu a quand même déclaré que cela était arrivé au risque de mourir, alors ne serait-ce pas encore plus le cas aujourd’hui ? Pas étonnant que Dieu dise que cette incarnation se produit au risque de dangers des milliers de fois plus grands que ceux de l’ère de la Grâce. Dans de nombreux endroits, Dieu a prophétisé qu’Il acquerrait un groupe de vainqueurs dans le pays de Sinim. Puisque c’est dans l’est du monde que les vainqueurs doivent être acquis, l’endroit où Dieu met les pieds dans Sa seconde incarnation est sans aucun doute le pays de Sinim, le lieu exact où le grand dragon rouge est enroulé sur lui-même. Là, Dieu acquerra les descendants du grand dragon rouge afin qu’il soit complètement vaincu et humilié. Dieu réveillera ces gens accablés de souffrances, les réveillera complètement, les fera sortir de la brume et rejeter le grand dragon rouge. Ils se réveilleront de leur sommeil, reconnaîtront l’essence du grand dragon rouge, seront capables de donner leur cœur entier à Dieu, se libéreront de l’oppression des forces obscures, se lèveront du côté de l’est du monde et deviendront la preuve de la victoire de Dieu. Ce n’est que de cette manière que Dieu acquerra la gloire. Pour cette seule raison, Dieu a apporté l’œuvre qui a pris fin en Israël au pays où le grand dragon rouge est enroulé sur lui-même et, près de deux mille ans après Son départ, Il est revenu dans la chair pour continuer l’œuvre de l’ère de la Grâce. Aux yeux de l’homme, Dieu commence une nouvelle œuvre dans la chair. Mais selon le point de vue de Dieu, c’est Lui-même qui continue l’œuvre de l’ère de la Grâce, seulement avec un interrègne de quelques milliers d’années et seulement avec un changement du lieu de l’œuvre et du programme de Son œuvre. Bien que l’image que le corps de la chair a prise dans l’œuvre d’aujourd’hui semble une personne tout à fait différente de Jésus, Ils viennent de la même essence, de la même racine et de la même source. Ils ont peut-être beaucoup de différences extérieures, mais les vérités intérieures de Leur œuvre sont complètement identiques. Les ères, après tout, sont aussi différentes que la nuit et le jour. Comment l’œuvre de Dieu peut-elle suivre un modèle qui ne change pas ? Ou comment différentes étapes de Son œuvre peuvent-elles ne pas se faire obstacle ?

Extrait de « L’œuvre et l’entrée (6) », dans La Parole apparaît dans la chair

Note de bas de page :

1. « Est de très faible puissance et doit faire preuve d’une grande prudence » signifie que les difficultés de la chair sont trop nombreuses et que l’œuvre accomplie est trop limitée.

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 194)

Il a fallu à l’homme jusqu’à ce jour pour se rendre compte que ce qui manque à l’homme, ce n’est pas seulement l’apport de la vie spirituelle et l’expérience de connaître Dieu, mais, encore plus important, absolument, ce sont des changements dans son tempérament. En raison de son ignorance totale de l’histoire et de l’ancienne culture de sa propre race, l’homme n’a pas la moindre connaissance de l’œuvre de Dieu. Tous les hommes espèrent que l’homme puisse être attaché à Dieu profondément dans son cœur, mais, en raison de la corruption extrême de la chair de l’homme, ainsi que de l’engourdissement et de la stupidité, l’homme ne connaît rien du tout de Dieu. Venant parmi les hommes aujourd’hui, Dieu a le seul but de transformer leurs pensées et leur esprit, ainsi que l’image qu’ils ont de Lui dans leur cœur depuis des millions d’années. Il profitera de cette opportunité pour amener l’homme à la perfection. Autrement dit, par la connaissance de l’homme, Il changera la façon dont les hommes en viennent à Le connaître, Il changera aussi leur attitude envers Lui, permettant à l’homme de recommencer fraîchement à zéro dans sa connaissance de Dieu et ainsi d’atteindre le renouveau et la transformation de l’esprit humain. Le traitement et la discipline sont les moyens, alors que la conquête et le renouvellement sont les objectifs. L’élimination des pensées superstitieuses de l’homme au sujet du Dieu vague a toujours été l’intention de Dieu, et, dernièrement, est aussi devenue une question urgente pour Lui. J’espère que tous les gens considèreront les choses à long terme en ce qui concerne cette situation. Changez la manière dont chaque personne expérimente afin que cette intention urgente de Dieu puisse bientôt porter des fruits et que la dernière étape de l’œuvre de Dieu sur la terre puisse être parfaitement achevée. Accordez à Dieu la loyauté qu’il vous incombe de Lui accorder et réconfortez Son cœur pour la dernière fois. J’espère que personne parmi les frères et les sœurs n’évite cette responsabilité ou ne la prenne tout simplement que machinalement. Dieu vient dans la chair cette fois en réponse à une invitation, une réponse sans équivoque à la condition de l’homme. Autrement dit, Il vient fournir à l’homme ce dont il a besoin. Il permettra en somme à tous les hommes, quel que soit leur calibre ou leur éducation, de voir la parole de Dieu et, à partir de Sa parole, de voir l’existence et la manifestation de Dieu et d’accepter que Dieu les perfectionne, changeant les pensées et les notions de l’homme afin que la contenance originelle de Dieu soit fermement enracinée dans les profondeurs du cœur de l’homme. C’est le seul désir de Dieu sur terre. Peu importe la grandeur de la nature innée de l’homme, la pauvreté de l’essence de l’homme, ou ce qu’était vraiment le comportement passé de l’homme, Dieu ne se préoccupe pas de tout cela. Il espère seulement que les hommes renouvèlent complètement l’image de Dieu qu’ils ont au fond de leur cœur, qu’ils découvrent l’essence de l’humanité, parvenant ainsi à transformer la perspective idéologique de l’homme, et qu’ils puissent languir après Dieu au plus profond d’eux-mêmes et Lui vouer un attachement éternel. C’est l’unique exigence que Dieu a de l’homme.

Extrait de « L’œuvre et l’entrée (7) », dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 195)

J’ai dit tellement de fois que l’œuvre de Dieu des derniers jours est accomplie en vue de modifier l’esprit des gens, de changer l’âme de tous les gens, de telle sorte que leur cœur qui a subi un grave traumatisme est réformé, sauvant ainsi leur âme qui a été si profondément blessée par le mal. C’est dans le but d’éveiller l’esprit des gens, d’adoucir leur cœur froid et de leur permettre d’être rajeunis. C’est la plus grande volonté de Dieu. Mets de côté les discours sur la hauteur et la profondeur des expériences et de la vie des hommes. Quand le cœur des gens sera éveillé, quand les gens auront été tirés de leur sommeil et connaîtront très bien le mal accompli par le grand dragon rouge, l’œuvre du ministère de Dieu aura été accomplie. Le jour où l’œuvre de Dieu sera terminée est aussi le jour où l’homme entreprendra officiellement le chemin correct de la croyance en Dieu. Alors, le ministère de Dieu aura pris fin : l’œuvre de Dieu devenu chair sera terminée, et l’homme commencera officiellement à accomplir le devoir qu’il doit accomplir. Il exercera son ministère. Telles sont les étapes de l’œuvre de Dieu. Ainsi, vous fondant sur la connaissance de ces choses, vous devriez chercher à tâtons le chemin de votre entrée. Vous devriez comprendre tout cela. L’entrée de l’homme s’améliorera seulement lorsque des changements auront eu lieu au plus profond de son cœur, car l’œuvre de Dieu est de sauver l’homme de ce lieu de rassemblement des démons – l’homme qui a été racheté, qui vit toujours sous les forces des ténèbres et qui ne s’est jamais réveillé lui-même – afin que l’homme soit libéré des millénaires du péché et aimé de Dieu, terrassant complètement le grand dragon rouge, établissant le royaume de Dieu, et apportant plutôt le repos au cœur de Dieu. C’est pour libérer, sans réserve, la haine qui gonfle votre poitrine, pour éradiquer ces germes moisis, pour vous permettre de quitter cette vie qui ne diffère pas de celle du bœuf ou du cheval, pour que vous ne soyez plus des esclaves, pour que vous ne soyez plus piétinés par le grand dragon rouge ni assujettis à ses ordres. Vous ne serez plus membres de cet État failli, n’appartiendrez plus au grand dragon rouge odieux, vous ne lui serez plus asservis. Le nid des démons sera sûrement détruit par Dieu, et vous vous tiendrez aux côtés de Dieu – vous appartenez à Dieu et ne faites pas partie de cet empire d’esclaves. Depuis longtemps Dieu déteste jusqu’à la moelle cette société de ténèbres. Il grince des dents, pris d’un grand désir d’écraser de Ses pieds ce vieux serpent méchant et odieux, de sorte qu’il ne puisse jamais se relever et abuser l’homme ; Il n’excusera pas ses actions du passé, Il ne tolérera pas sa supercherie envers l’homme et Il réglera la note pour chacun de ses péchés à travers les âges. Dieu n’épargnera pas le moins du monde ce chef de file de tous les maux[1], Il l’anéantira.

Extrait de « L’œuvre et l’entrée (8) », dans La Parole apparaît dans la chair

Note de bas de page :

1. « Ce chef de file de tous les maux » se réfère au vieux diable. Cette expression exprime une aversion extrême.

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 196)

Nombreuses sont les nuits sans sommeil que Dieu a endurées pour le bien de l’œuvre de l’humanité. De très haut au plus bas, Il est descendu dans l’enfer dans lequel l’homme vit dans le but de passer Ses journées avec l’homme, Il ne S’est jamais plaint de la pauvreté de l’homme et Il ne lui a jamais reproché sa désobéissance, mais endure la plus grande humiliation tout en accomplissant personnellement Son œuvre. Comment Dieu pourrait-Il appartenir à l’enfer ? Comment pourrait-Il passer Sa vie en enfer ? Mais, pour le bien de l’humanité tout entière, pour que toute l’humanité puisse trouver le repos plus tôt, Il a enduré l’humiliation et subi l’injustice en venant sur terre et en entrant personnellement dans « l’enfer » et « le séjour des morts », dans l’antre du tigre, afin de sauver l’homme. En quoi l’homme est-il qualifié pour s’opposer à Dieu ? Quelle raison a-t-il pour se plaindre de Dieu ? Comment peut-il avoir le culot de regarder Dieu ? Dieu du ciel est venu sur cette terre de souillure et de vice, et n’a jamais présenté Ses griefs ni ne S’est plaint de l’homme mais, au contraire, Il accepte en silence les ravages[1] et l’oppression de l’homme. Il ne S’est jamais vengé des exigences déraisonnables de l’homme, n’a jamais fait de demandes excessives à l’homme, et n’a jamais formulé de demandes déraisonnables à l’homme. Il fait tout simplement tous les travaux requis par l’homme sans Se plaindre : enseigner, éclairer, reprocher, épurer par les mots, rappeler, exhorter, consoler, juger et révéler. Laquelle de Ses étapes n’a pas été en faveur de la vie de l’homme ? Bien qu’Il ait supprimé les perspectives et le destin de l’homme, laquelle des étapes réalisées par Dieu ne l’a pas été pour le destin de l’homme ? Laquelle n’a pas été en faveur de la survie de l’homme ? Laquelle d’entre elles n’a pas été en faveur de la libération de l’homme de cette souffrance et de l’oppression des forces des ténèbres, qui sont aussi noires que la nuit ? Laquelle n’est pas en faveur de l’homme ? Qui peut comprendre le cœur de Dieu qui est comme le cœur d’une mère aimante ? Qui peut comprendre le cœur ardent de Dieu ? Le cœur passionné de Dieu et Ses attentes ardentes ont été accueillis par des cœurs froids et calleux, des yeux indifférents et les réprimandes et les insultes répétées de l’homme. Ils ont été accueillis par des remarques acerbes, du sarcasme et du rabaissement. Ils ont été accueillis par le ridicule de l’homme, son piétinement et son rejet, par son incompréhension, ses plaintes, son éloignement et son évitement, et par rien d’autre que de la tromperie, des attaques et de l’amertume. Des paroles chaleureuses ont été accueillies avec un front sévère et la froide défiance de mille doigts accusateurs. Dieu ne peut que le supporter, la tête inclinée, servant les hommes comme un bœuf obéissant[2]. Pendant un si grand nombre de soleils et de lunes, tant de fois Il a contemplé les étoiles, tant de fois Il est parti à l’aube et est revenu au crépuscule, Il S’est tourné et retourné, endurant une agonie mille fois plus grande que la douleur du départ de Son Père, endurant les attaques et la rupture de l’homme, le traitement et l’émondage de l’homme. L’humilité et la vie cachée de Dieu ont été accueillies par le préjugé[3] de l’homme, les perspectives et le traitement injustes de l’homme, et la manière silencieuse dont Dieu œuvre dans l’obscurité, Sa patience et Sa tolérance ont été accueillies par le regard cupide de l’homme ; l’homme tente d’écraser Dieu à mort, sans componction, et tente de piétiner Dieu au sol. L’attitude de l’homme dans son traitement de Dieu relève d’une « intelligence rare », et Dieu, qui est persécuté et dédaigné par l’homme, est écrasé sous les pieds de dizaines de milliers de personnes, alors que l’homme lui-même se dresse, comme s’il était le roi de la montagne, comme s’il voulait s’accaparer le pouvoir absolu[4], recevoir la cour derrière un écran pour nommer Dieu le directeur consciencieux et respectueux des lois, en coulisses, qui n’est pas autorisé à résister ou à causer du trouble. Dieu doit jouer le rôle du Dernier Empereur, Il doit être une marionnette[5], privé de toute liberté. Les actes de l’homme sont inexprimables, alors en quoi est-il qualifié pour exiger ceci ou cela de Dieu ? En quoi est-il qualifié pour offrir des suggestions à Dieu ? En quoi est-il qualifié pour exiger que Dieu comprenne ses faiblesses ? En quoi est-il digne de recevoir la miséricorde de Dieu ? En quoi est-il digne de recevoir la magnanimité de Dieu, encore et encore ? En quoi est-il digne de recevoir le pardon de Dieu, encore et encore ? Où est sa conscience ? Il a brisé le cœur de Dieu il y a longtemps, il a depuis longtemps laissé le cœur de Dieu en morceaux. Dieu est venu parmi les hommes avec des yeux brillants et affectueux, espérant que l’homme serait charitable envers Lui, même si ce n’était qu’avec un peu de chaleur. Pourtant, l’homme tarde à réconforter le cœur de Dieu qui n’a reçu qu’une suite[6] d’attaques et de tourments. Le cœur de l’homme est trop cupide, son désir est trop grand, il ne peut jamais être rassasié, il est toujours espiègle et téméraire, il n’accorde jamais à Dieu de liberté ou le droit à la parole, et ne laisse à Dieu aucune autre option que de Se soumettre à l’humiliation et de permettre à l’homme de Le manipuler à sa guise.

Extrait de « L’œuvre et l’entrée (9) », dans La Parole apparaît dans la chair

Notes de bas de page :

1. « Ravages » est utilisé pour exposer la désobéissance de l’humanité.

2. « Rencontré avec un front sévère et la froide défiance de mille doigts accusateurs, la tête inclinée, servant les hommes comme un bœuf obéissant », est une seule phrase dans le texte original, mais est ici divisée en deux pour rendre les choses plus claires. La première phrase se réfère aux actions de l’homme, tandis que la seconde indique la souffrance subie par Dieu et que Dieu est humble et caché.

3. « Préjugé » se réfère au comportement désobéissant des gens.

4. « S’accaparer le pouvoir absolu » se réfère au comportement désobéissant des gens. Ils s’exaltent, enchaînent les autres, les obligeant à les suivre et à souffrir pour eux. Ils représentent les forces qui sont hostiles à Dieu.

5. « Marionnette » est utilisé pour ridiculiser ceux qui ne connaissent pas Dieu.

6. « Une suite » est utilisé pour mettre en évidence le comportement modeste des gens.

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 197)

L’incarnation de Dieu a créé des ondes de choc à travers toutes les religions et toutes les sphères ; elle a « jeté dans le désarroi » l’ordre originel des cercles religieux et elle a secoué le cœur de tous ceux qui aspirent à la manifestation de Dieu. Qui n’adore pas ? Qui n’aspire pas à voir Dieu ? Dieu a vécu chez l’homme pendant de nombreuses années, mais l’homme ne s’en est jamais rendu compte. Aujourd’hui, Dieu Lui-même est apparu et a manifesté Son identité aux masses. Comment cela ne pourrait-il pas faire plaisir au cœur de l’homme ? Jadis, Dieu a partagé les joies et les peines de l’homme, et aujourd’hui, Il a été réuni avec l’humanité, et Il partage des histoires du bon vieux temps avec lui. Après qu’Il sortit de Judée, les gens ne purent trouver aucune trace de Lui. Ils aspirent à rencontrer Dieu une fois de plus, ignorant qu’ils L’ont rencontré aujourd’hui et qu’ils ont été réunis à Lui. Comment cela ne pourrait-il pas remuer des pensées d’hier ? Il y a deux mille ans aujourd’hui, Simon Bar-Jona, le descendant des Juifs, vit Jésus, le Sauveur, il mangea à la même table que Lui, et après L’avoir suivi pendant de nombreuses années, il ressentit une profonde affection pour Lui : il L’aima du fond de son cœur, il aima profondément le Seigneur Jésus. Le peuple juif ne savait rien de ce bébé aux cheveux d’or né dans une mangeoire froide ; ils ignoraient qu’Il était la première image de l’incarnation de Dieu. Ils pensaient tous qu’Il était comme eux, personne ne pensait qu’Il était différent – comment les gens auraient-ils pu reconnaître ce Jésus commun et ordinaire ? Le peuple juif Le voyait comme le fils d’un Juif de l’époque. Personne ne Le voyait comme un beau Dieu et les gens ne faisaient qu’exiger aveuglément qu’Il leur donne des grâces riches et abondantes, la paix et la joie. Ils savaient seulement que, comme un millionnaire, Il avait tout ce qu’on peut souhaiter. Pourtant, les gens ne L’ont jamais traité comme un bien-aimé. Les gens de cette époque ne L’aimaient pas et ne faisaient que protester contre Lui ; ils avaient des exigences irrationnelles envers Lui. Il ne résistait jamais, mais donnait constamment des grâces à l’homme, même si l’homme ne Le connaissait pas. Il ne faisait que donner la chaleur, l’amour et la miséricorde à l’homme, en silence, et plus encore, Il donnait à l’homme de nouveaux moyens de pratique, libérant l’homme des obligations de la loi. L’homme ne L’aimait pas, il Lui enviait et reconnaissait Ses talents exceptionnels. Comment l’humanité aveugle pouvait-elle être consciente de la profonde humiliation subie par le magnifique Jésus Sauveur quand Il est venu parmi les hommes ? Personne n’était conscient de Sa détresse, de Son amour pour Dieu le Père, et personne ne pouvait avoir idée de Sa solitude ; même si Marie était Sa mère biologique, comment pouvait-elle connaître les pensées dans le cœur du miséricordieux Seigneur Jésus ? Qui se rendait compte des souffrances inexprimables endurées par le Fils de l’homme ? Après Lui avoir présenté leurs requêtes, les gens de cette époque L’oublièrent froidement et Le jetèrent dehors. Par conséquent, Il erra dans les rues, jour après jour, année après année, à la dérive pendant de nombreuses années jusqu’à ce qu’Il ait vécu pendant trente-trois dures années, des années à la fois longues et brèves. Quand les gens avaient besoin de Lui, ils L’invitaient dans leur maison, affichant des visages souriants, essayant de Lui présenter leurs exigences, et après qu’ils avaient obtenu ce qu’ils voulaient, ils Le mettaient à la porte. Les gens mangeaient ce qui sortait de Sa bouche, ils buvaient Son sang, ils valorisaient les grâces qu’Il leur donnait, mais ils s’opposaient à Lui également, car ils ne savaient pas qui leur avait donné leur vie. À la fin, ils L’ont cloué sur la croix, tandis qu’Il restait silencieux. Même aujourd’hui, Il reste silencieux. Les gens mangent Sa chair, ils boivent Son sang, ils mangent la nourriture qu’Il prépare pour eux et ils marchent sur le chemin qu’Il a ouvert pour eux et ils boivent Son sang, mais ils ont toujours l’intention de Le rejeter ; ils traitent effectivement le Dieu qui leur a donné la vie comme l’ennemi et, à l’inverse, traitent ceux qui sont esclaves comme eux comme s’ils étaient le Père céleste. En cela, ne s’opposent-ils pas délibérément à Lui ? Comment Jésus en est-Il venu à mourir sur la croix ? Le savez-vous ? N’a-t-Il pas été trahi par Judas, qui était le plus près de Lui, qui L’avait mangé, qui L’avait bu et qui avait profité de Lui ? Judas n’a-t-il pas trahi Jésus parce qu’il n’était rien de plus qu’un maître normal, insignifiant ? Si les gens avaient vraiment vu que Jésus était extraordinaire et qu’Il était céleste, comment auraient-ils pu Le clouer vivant sur la croix, Le laisser pendu ainsi pendant vingt-quatre heures jusqu’à ce qu’Il n’ait plus de souffle dans Son corps ? Qui peut connaître Dieu ? Les gens ne font que jouir de Dieu avec une avidité insatiable, mais ils ne L’ont jamais connu. On leur a donné un centimètre et ils ont pris un kilomètre, et ils font de « Jésus » un être totalement obéissant à leurs commandements, à leurs ordres. Qui a déjà eu pitié de ce Fils de l’homme qui n’a pas où reposer Sa tête ? Qui a déjà pensé à unir ses forces aux Siennes pour accomplir la commission de Dieu le Père ? Qui Lui a déjà réservé une pensée ? Qui a déjà tenu compte de Ses difficultés ? Sans le moindre amour, l’homme Le pousse çà et là ; l’homme ne sait pas d’où viennent sa lumière et sa vie, et ne fait rien d’autre que de planifier secrètement comment crucifier une fois de plus le « Jésus » d’il y a deux mille ans, qui a connu la souffrance parmi les hommes. Est-ce que « Jésus » inspire vraiment une telle haine ? Tout ce qu’Il a fait a-t-il été oublié depuis longtemps ? La haine condensée depuis des milliers d’années éclatera enfin. Sale juif ! Quand « Jésus » S’est-Il montré hostile à votre égard au point que vous deviez autant Le haïr ? Il a tellement agi et a tellement parlé. Rien de tout cela n’est-il pas à votre avantage ? Il a donné Sa vie pour vous, sans rien demander en retour, Il vous a donné toute Sa vie – voulez-vous vraiment encore Le manger vivant ? Il S’est livré complètement à vous, sans retenue, sans jamais profiter de la gloire de ce monde, de la chaleur entre les hommes, de l’amour entre les hommes, ou de toutes les bénédictions entre les hommes. Les gens sont si méchants envers Lui, Il n’a jamais joui de toutes les richesses de la terre, Il dévoue à l’homme tout Son cœur passionné et sincère, Il a dévoué Son être tout entier à l’humanité, pourtant, qui Lui a déjà donné de la chaleur ? Qui L’a déjà réconforté ? L’homme a mis toute la pression sur Lui, il Lui a remis tous les malheurs, il Lui a imposé les expériences les plus malheureuses parmi les hommes, il Le blâme pour toute injustice, et Lui, Il a tout accepté tacitement. N’a-t-Il jamais protesté contre quiconque ? A-t-Il jamais demandé une petite récompense de quiconque ? Qui Lui a déjà démontré de la sympathie ? Vous qui êtes des gens normaux, qui d’entre vous n’a pas eu une enfance romantique ? Qui n’a pas eu une jeunesse excitante ? Qui n’a pas la chaleur de ses proches ? Qui est sans l’amour de parents et d’amis ? Qui n’est pas respecté par les autres ? Qui n’a pas une famille chaleureuse ? Qui n’a pas le réconfort d’un confident ? Et Lui, a-t-Il déjà joui de tout cela ? Qui Lui a déjà donné un peu de chaleur ? Qui Lui a déjà donné un peu de réconfort ? Qui a déjà fait preuve d’un peu de moralité humaine à Son égard ? Qui a déjà été tolérant envers Lui ? Qui est déjà resté avec Lui dans les périodes de difficulté ? Qui a déjà traversé une vie difficile avec Lui ? L’homme n’a jamais relâché ses exigences envers Lui ; il Lui présente simplement ses exigences sans aucun scrupule, comme si, étant venu dans le monde de l’homme, Il doit être le bœuf ou le cheval de l’homme, son prisonnier, et doit Se livrer complètement à l’homme ; sinon, l’homme ne Lui pardonnera jamais, ne sera jamais doux avec Lui, ne L’appellera jamais Dieu, et ne Le tiendra jamais en haute estime. L’homme a une attitude trop sévère envers Dieu, comme s’il était déterminé à tourmenter Dieu jusqu’à la mort, et seulement après serait-il prêt à relâcher ses exigences vis-à-vis de Dieu ; dans le cas contraire, l’homme n’abaissera jamais les normes de ses exigences à l’égard de Dieu. Comment Dieu pourrait-Il ne pas mépriser un tel homme ? N’est-ce pas la tragédie d’aujourd’hui ? La conscience de l’homme a disparu. Il ne cesse de dire qu’il va rendre l’amour de Dieu, mais il dissèque Dieu et Le torture à mort. N’est-ce pas la « recette secrète » de sa foi en Dieu, transmise par ses ancêtres ? Les « Juifs » sont partout, et aujourd’hui, ils font toujours le même travail, ils réalisent encore le même travail d’opposition à Dieu, et pourtant ils croient qu’ils honorent Dieu. Comment les yeux de l’homme lui-même pourraient-ils connaître Dieu ? Comment l’homme, qui vit dans la chair, pourrait-il traiter le Dieu incarné qui vient de l’Esprit comme étant Dieu ? Qui d’entre les hommes pourrait Le connaître ? Où est la vérité parmi les hommes ? Où est la vraie justice ? Qui peut connaître le tempérament de Dieu ? Qui peut entrer en compétition avec le Dieu du ciel ? Pas étonnant que personne n’ait connu Dieu quand Il est venu parmi les hommes et qu’Il a été rejeté. Comment l’homme peut-il tolérer l’existence de Dieu ? Comment peut-il laisser la lumière chasser les ténèbres hors du monde ? Tout cela ne fait-il pas partie de la dévotion honorable de l’homme ? Cela n’est-il pas l’entrée vertueuse de l’homme ? Et l’œuvre de Dieu n’est-elle pas centrée sur l’entrée de l’homme ? Je voudrais que vous associiez l’œuvre de Dieu à l’entrée de l’homme, que vous établissiez une bonne relation entre l’homme et Dieu, et que vous accomplissiez le devoir qui doit être effectué par l’homme au mieux de vos capacités. Ainsi, l’œuvre de Dieu sera achevée, et comme conclusion Il gagnera de la gloire !

Extrait de « L’œuvre et l’entrée (10) », dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 198)

Aujourd’hui, Je travaille sur les élus de Dieu en Chine pour révéler tous leurs tempéraments rebelles et pour démasquer toute leur laideur, et cela définit le contexte permettant de dire tout ce que Je dois dire. Ensuite, quand Je réaliserai la prochaine étape de l’œuvre de la conquête de l’univers entier, J’utiliserai Mon jugement exercé sur vous pour juger l’injustice de tous les hommes dans l’univers entier, car vous représentez les rebelles dans l’humanité. Ceux qui ne pourront pas monter au créneau deviendront simplement des faire-valoir et des objets de service, alors que ceux qui le pourront seront utilisés. Pourquoi dis-Je que ceux qui ne pourront pas monter au créneau serviront uniquement de faire-valoir ? C’est parce que toutes Mes paroles et toute Mon œuvre actuelles visent vos origines et parce que vous êtes devenus les représentants et la quintessence du rebelle parmi toute l’humanité. Plus tard, pour conquérir les nations étrangères, Je vais utiliser ces paroles qui servent à votre conquête, alors que tu n’en auras pas profité toi-même. Cela ne fait-il pas de toi un faire-valoir ? Les tempéraments corrompus de toute l’humanité, les actes rebelles de l’homme, les images et les faces laides de l’homme, tout est conservé aujourd’hui dans les paroles qui servent à vous conquérir. Je vais ensuite utiliser ces paroles pour conquérir les gens de toutes les nations et de toutes les confessions parce que vous êtes l’archétype, le précédent. Cependant, Mon but n’était pas de vous abandonner volontairement ; si tu ne réussis pas ta poursuite et démontres ensuite que tu es incurable, ne serais-tu pas tout simplement un objet de service et un faire-valoir ? J’ai dit un jour que Ma sagesse s’exerce sur la base des plans de Satan. Pourquoi ai-Je dit cela ? N’est-ce pas là la vérité qui fonde ce que Je dis et ce que Je fais maintenant ? Si tu ne peux pas monter au créneau, si tu n’es pas perfectionné, mais plutôt puni, ne deviendras-tu pas un faire-valoir ? Tu as peut-être beaucoup souffert en ton temps, mais tu ne comprends toujours rien ; tu ignores tout de la vie. Bien que tu aies été châtié et jugé, tu n’as pas du tout changé, et au plus profond de toi-même, tu n’as pas gagné la vie. Lorsqu’il sera question de tester ton travail, tu expérimenteras une épreuve aussi violente que le feu, voire même une plus grande tribulation. Ce feu transformera tout ton être en cendres. En tant qu’homme dépourvu de vie, ne possédant pas une once d’or pur à l’intérieur, encore enlisé dans l’ancien tempérament corrompu, et qui n’est même pas capable de faire du bon travail en tant que faire-valoir, comment ne pourrais-tu pas être éliminé ? Quelqu’un qui vaut moins qu’un centime et qui ne possède pas la vie peut-il être d’une quelconque utilité pour l’œuvre de la conquête ? Quand ce moment viendra, vos jours seront plus difficiles que ceux de Noé et de Sodome ! Tes prières ne te feront alors aucun bien. Comment pourrais-tu revenir plus tard et te repentir de nouveau quand l’œuvre du salut est déjà terminée ? Une fois que toute l’œuvre du salut a été faite, il n’y en aura plus. Ce qu’il y aura, c’est le début de l’œuvre de la punition de ceux qui sont mauvais. Tu résistes, tu te rebelles et tu fais des choses que tu sais être mauvaises. N’es-tu pas la cible d’une punition sévère ? Je te l’explique clairement aujourd’hui. Si tu choisis de ne pas écouter, quand le désastre te frappera plus tard, ne sera-t-il pas trop tard si, alors seulement, tu commences à ressentir des regrets et commences à croire ? Je te donne une chance de te repentir aujourd’hui, mais tu es peu disposé à le faire. Combien de temps veux-tu attendre ? Jusqu’au jour du châtiment ? Je ne Me souviens pas, aujourd’hui, de tes transgressions passées ; Je te pardonne sans cesse, Me détournant de ton côté négatif pour ne regarder que ton côté positif, parce que toutes Mes paroles et Mon œuvre présentes visent à te sauver, et Je n’ai aucune mauvaise intention envers toi. Et pourtant, tu refuses d’entrer ; tu ne peux pas faire la différence entre le bien et le mal, et tu ne sais pas comment apprécier la gentillesse. De telles personnes n’attendent-elles pas simplement l’arrivée de la punition et de la juste rétribution ?

Extrait de « La vérité intérieure de l’œuvre de la conquête (1) », dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 199)

Quand Moïse a frappé le rocher et qu’a jailli l’eau donnée par l’Éternel, ce fut grâce à sa foi. Quand David a joué de la lyre avec son cœur rempli de joie pour Me louer, Moi, l’Éternel, ce fut grâce à sa foi. Quand Job a perdu son bétail qui couvrait les montagnes et une quantité de richesses incalculables, et quand son corps s’est couvert d’un ulcère malin, ce fut grâce à sa foi. Quand il pouvait entendre Ma voix et voir Ma gloire, Moi, l’Éternel, c’était grâce à sa foi. Que Pierre puisse suivre Jésus-Christ, c’était dû à sa foi. Qu’il puisse être cloué sur la croix pour Moi et donner un témoignage glorieux, c’était aussi dû à sa foi. Quand Jean a vu l’image glorieuse du Fils de l’homme, ce fut grâce à sa foi. Quand il a vu la vision des derniers jours, ce fut d’autant plus grâce à sa foi. La raison pour laquelle les soi-disant multitudes des nations païennes ont obtenu Ma révélation et sont parvenues à savoir que Je suis revenu dans la chair pour faire Mon œuvre parmi les hommes, c’est aussi grâce à leur foi. Tous ceux qui sont frappés par Ma parole sévère et en sont néanmoins réconfortés et sont sauvés, n’est-ce pas grâce à leur foi ? Les gens ont tellement reçu grâce à leur foi, mais ce n’est pas toujours une bénédiction. Ils ne reçoivent peut-être pas le genre de bonheur et de joie que David a ressentis, ou ne sont pas approvisionnés en eau par l’Éternel comme ce qui est arrivé à Moïse. Par exemple, Job a été béni par l’Éternel grâce à sa foi, mais il a aussi enduré le désastre. Que tu sois béni ou endures un désastre, il s’agit de deux événements bénis. Sans la foi, tu ne serais pas capable de recevoir cette œuvre de la conquête, encore moins de voir les actes de l’Éternel affichés devant tes yeux aujourd’hui. Tu ne serais pas capable de voir et tu serais encore moins capable de recevoir. Ces fléaux, ces calamités et tous les jugements, s’ils ne t’advenaient pas, serais-tu capable de voir les actes de l’Éternel aujourd’hui ? Aujourd’hui, c’est la foi qui te permet d’être conquis et c’est d’être conquis qui te permet de croire en tout acte de l’Éternel. Ce n’est que grâce à la foi que tu es ainsi châtié et jugé. Par ce châtiment et ce jugement, tu es conquis et rendu parfait. Sans le genre de châtiment et de jugement que tu reçois aujourd’hui, ta foi serait vaine, parce que tu ne connaîtrais pas Dieu ; peu importe la profondeur de ta foi en Lui, ta foi resterait seulement une expression vide sans fondement dans la réalité. C’est seulement après que tu as été l’objet de cette œuvre de conquête, une œuvre qui te rend complètement obéissant, que ta foi devient vraie et fiable, et que ton cœur se tourne vers Dieu. Même si tu subis un grand jugement et une grande malédiction à cause de ce mot « foi », tu as néanmoins la vraie foi et tu reçois ce qui est le plus vrai, le plus réel et le plus précieux. En effet, ce n’est que durant le jugement que tu vois la destination finale des créations de Dieu ; c’est dans ce jugement que tu vois que le Créateur doit être aimé ; c’est dans cette œuvre de la conquête que tu vois le bras de Dieu ; c’est dans cette conquête que tu comprends pleinement la vie humaine ; c’est dans cette conquête que tu acquiers la voie droite de la vie humaine et que tu parviens à comprendre le vrai sens de « l’homme » ; c’est seulement dans cette conquête que tu vois le tempérament juste du Tout-Puissant et Son beau visage glorieux ; c’est dans cette œuvre de conquête que tu apprends l’origine de l’homme et que tu comprends « l’histoire immortelle » de toute l’humanité ; c’est dans cette conquête que tu comprends les ancêtres de l’humanité et l’origine de la corruption de l’humanité ; c’est dans cette conquête que tu reçois la joie et le réconfort, ainsi que le châtiment, la discipline et les paroles de réprimande continuels du Créateur envers l’humanité qu’Il a créée ; dans cette œuvre de conquête, tu reçois des bénédictions, ainsi que les calamités que l’homme mérite… Tout cela n’est-il pas dû à ce peu de foi que tu as ? Après que tu as acquis ces choses, ta foi n’a-t-elle pas grandi ? N’as-tu pas gagné beaucoup ? Non seulement tu as entendu la parole de Dieu et vu la sagesse de Dieu, mais tu as également personnellement expérimenté chaque étape de Son œuvre. Tu pourrais dire que si tu n’avais pas la foi, tu n’aurais pas à endurer ce genre de châtiment ou ce genre de jugement. Mais tu devrais savoir que sans la foi, non seulement tu serais incapable de recevoir ce genre de châtiment ou ce genre de soins du Tout-Puissant, mais tu perdrais également à jamais l’occasion de rencontrer le Créateur. Tu ne connaîtrais jamais l’origine de l’humanité et ne comprendrais jamais le sens de la vie humaine. Même si ton corps mourait et ton âme partait, tu ne comprendrais toujours pas tous les actes du Créateur, encore moins saurais-tu que le Créateur a fait une œuvre si extraordinaire sur la terre après avoir créé l’humanité. En tant que membre de cette humanité qu’Il a créée, es-tu prêt à tomber dans l’obscurité par ignorance de cette façon et à souffrir le châtiment éternel ? Si tu te sépares du châtiment et du jugement aujourd’hui, à quoi feras-tu face ? Penses-tu que tu pourras échapper à cette vie difficile une fois séparé du jugement actuel ? N’est-il pas vrai que si tu quittes « ce lieu », tu feras face à un tourment douloureux ou à de mauvais traitements cruels que le diable t’infligera ? Affronteras-tu possiblement des jours et des nuits insupportables ? Penses-tu qu’en échappant simplement au jugement aujourd’hui, tu peux éviter cette torture dans l’avenir pour toujours ? Qu’est-ce qui se présentera à toi ? Est-ce que ça peut vraiment être le Shangri-La que tu espères ? Crois-tu pouvoir échapper à ce châtiment éternel de l’avenir simplement en fuyant la réalité comme tu le fais maintenant ? À l’avenir, ne retrouveras-tu jamais ce genre d’occasions et ce genre de bénédictions ? Les retrouveras-tu quand tu feras face au désastre ? Les retrouveras-tu quand toute l’humanité entrera dans le repos ? Ta vie heureuse actuelle et ta petite famille harmonieuse peuvent-elles remplacer ta destination éternelle ? Si tu as la vraie foi et si tu acquiers beaucoup grâce à ta foi, alors tout cela constitue ce que tu devrais acquérir et aussi ce que tu aurais dû avoir en premier lieu, toi, un être créé. Rien n’est plus bénéfique pour ta foi et ta vie qu’une telle conquête.

Extrait de « La vérité intérieure de l’œuvre de la conquête (1) », dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 200)

Aujourd’hui, tu dois être conscient de la façon d’être conquis et de la façon dont les gens se conduisent après avoir été conquis. Tu peux dire que tu as été conquis, mais peux-tu obéir jusqu’à la mort ? Tu dois pouvoir suivre jusqu’au bout, peu importe qu’il y ait des perspectives ou non, et tu ne dois pas perdre la foi en Dieu, indépendamment de l’environnement. En fin de compte, tu dois accomplir deux aspects du témoignage : le témoignage de Job – l’obéissance jusqu’à la mort – et le témoignage de Pierre – l’amour suprême envers Dieu. D’un certain aspect, tu dois être comme Job : il a perdu toutes ses possessions matérielles et était en proie à la douleur de la chair, mais il n’a pas renié le nom de l’Éternel. Tel fut le témoignage de Job. Pierre a aimé Dieu jusqu’à la mort. Quand il a été cloué sur la croix et a fait face à sa mort, il aimait toujours Dieu ; il ne pensait pas à sa propre perspective ou à poursuivre de belles ambitions ou des pensées extravagantes, et il ne cherchait qu’à aimer Dieu et à obéir à tous les arrangements de Dieu. Telle est la norme que tu dois réaliser avant de pouvoir être considéré comme quelqu’un qui a porté témoignage, avant de devenir quelqu’un qui a été perfectionné après avoir été conquis. Aujourd’hui, si les gens connaissaient vraiment leur propre substance et leur statut, chercheraient-ils encore à obtenir des perspectives et poursuivraient-ils des ambitions ? Tu devrais savoir ceci : peu importe que Dieu me perfectionne ou non, je dois suivre Dieu ; tout ce qu’Il fait maintenant est bon et Il le fait pour moi, pour que notre tempérament puisse changer et que nous puissions nous défaire de l’influence de Satan, pour nous permettre de naître dans le pays de la souillure et pourtant vivre sans impureté, pour secouer de nous la souillure et l’influence de Satan, pour le rejeter. Bien sûr, telles sont les exigences pour toi, mais pour Dieu, c’est simplement la conquête, réalisée de manière à ce que les gens aient la volonté d’obéir et puissent se soumettre à toutes les orchestrations de Dieu. Ainsi, les choses seront accomplies. Aujourd’hui, la plupart des gens ont déjà été conquis, mais la rébellion et la désobéissance occupent encore beaucoup de place en eux. La vraie stature des gens est encore trop petite, et ils peuvent devenir pleins de vigueur seulement s’il y a des espoirs et des perspectives ; s’ils manquent d’espoirs et de perspectives, ils deviennent négatifs et pensent même à abandonner Dieu. En outre, les gens n’ont pas le grand désir de chercher à vivre l’humanité normale. Cela est inacceptable. Donc, Je dois encore parler de conquête. En effet, le perfectionnement se fait en même temps que la conquête : pendant que tu es conquis, les premiers effets du perfectionnement sont également acquis. Là où il y a une différence entre être conquis et être perfectionné, c’est dans la profondeur du changement dans les gens. La conquête est la première étape du perfectionnement, mais elle ne signifie pas qu’ils ont été complètement perfectionnés ni ne prouve qu’ils aient été complètement acquis par Dieu. Après que les gens ont été conquis, il y a quelques changements dans leur tempérament, mais ces changements sont très inférieurs à ceux des gens qui ont été complètement acquis par Dieu. Aujourd’hui est faite l’œuvre initiale du perfectionnement – la conquête – et si tu ne peux être conquis, alors tu ne pourras pas être perfectionné ni complètement acquis par Dieu. Tu ne gagneras que quelques mots de châtiment et de jugement, mais ils seront incapables de changer complètement ton cœur. Ainsi, tu seras l’un de ceux qui sont éliminés ; ce sera comme regarder un somptueux festin sur une table sans y participer. N’est-ce pas un scénario tragique pour toi ? Et donc, tu dois chercher à changer : que ce soit la conquête ou le perfectionnement, les deux ont rapport aux changements en toi et à ton obéissance. Cela détermine si oui ou non tu peux être acquis par Dieu. Sache qu’« être conquis » et « être perfectionné » sont simplement basés sur la profondeur du changement et de l’obéissance, ainsi que sur la pureté de ton amour pour Dieu. Il est nécessaire aujourd’hui que tu puisses être complètement perfectionné, mais d’abord tu dois être conquis. Tu dois connaître suffisamment le châtiment et le jugement de Dieu, tu dois avoir la foi requise pour suivre, et tu dois être quelqu’un qui cherche le changement et qui cherche la connaissance de Dieu. Alors seulement tu seras quelqu’un qui cherche à être perfectionné. Vous devez comprendre que pendant que vous serez perfectionnés, vous serez conquis, et que pendant que vous êtes conquis, vous serez perfectionnés. Aujourd’hui, tu peux chercher à être perfectionné ou chercher des changements dans ton humanité extérieure et des améliorations dans ton calibre, mais il est d’une importance capitale que tu comprennes que tout ce que Dieu fait aujourd’hui a un sens et est bénéfique : cela te permet, à toi qui es né dans un pays de souillure, d’échapper à la souillure et de t’en défaire. Ça te permet de surmonter l’influence de Satan et de rejeter l’obscure influence de Satan. En te concentrant sur ces choses, tu es protégé dans cette terre de souillure. En fin de compte, quel témoignage te demandera-t-on de rendre ? Tu es né dans un pays de souillure, mais tu peux devenir saint. Le fait de ne plus jamais être sali par la souillure ni vivre sous le domaine de Satan mais de te défaire de l’influence de Satan, de n’être ni possédé ni harcelé par Satan et de vivre dans les mains du Tout-Puissant : cela est le témoignage et la preuve de la victoire dans le combat contre Satan. Tu peux abandonner Satan, tu ne révèles plus de tempéraments sataniques dans ce que tu vis, mais tu vis ce que Dieu exigeait de l’homme quand Il l’a créé : l’humanité normale, le bon sens commun, la perspicacité normale, la résolution normale d’aimer Dieu et la fidélité à Dieu. Tel est le témoignage rendu par une créature de Dieu. Tu dis : « Nous sommes nés dans un pays de souillure, mais à cause de la protection de Dieu, à cause de Sa direction, et parce qu’Il nous a conquis, nous nous sommes défaits de l’influence de Satan. Que nous puissions obéir aujourd’hui est aussi l’effet de la conquête par Dieu. Ce n’est pas parce que nous sommes bons ou parce que nous avons naturellement aimé Dieu, c’est parce que Dieu nous a choisis et nous a prédestinés que nous avons été conquis aujourd’hui, que nous pouvons Lui rendre témoignage et Le servir ; donc, aussi, c’est parce qu’Il nous a choisis et nous a protégés que nous avons été sauvés et délivrés du domaine de Satan, et que nous pouvons nous détacher de la souillure et être purifiés dans la nation du grand dragon rouge. »

Extrait de « La vérité intérieure de l’œuvre de la conquête (2) », dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 201)

L’œuvre des derniers jours rompt toutes les règles, et peu importe que tu sois maudit ou puni, aussi longtemps que tu soutiennes Mon œuvre et que tu sois un avantage pour l’œuvre de la conquête aujourd’hui, peu importe que tu sois un descendant de Moab ou la descendance du grand dragon rouge, aussi longtemps que tu accomplisses le devoir d’une créature de Dieu dans cette étape de l’œuvre et que tu fasses de ton mieux, l’effet attendu sera atteint. Tu es la progéniture du grand dragon rouge et tu es un descendant de Moab ; en somme, tous ceux qui sont de chair et de sang sont les créatures de Dieu et ont été créés par le Créateur. Tu es une créature de Dieu, tu ne devrais pas avoir de choix. C’est ton devoir. Bien sûr, aujourd’hui, l’œuvre du Créateur est destinée à l’univers entier. Peu importe qui est votre ancêtre, vous êtes avant tout une des créatures de Dieu ; vous, les descendants de Moab, vous faites partie des créatures de Dieu, la seule différence étant que votre valeur est inférieure. Puisqu’aujourd’hui l’œuvre de Dieu est réalisée parmi toutes les créatures et qu’elle vise l’univers entier, le Créateur est libre de choisir n’importe quel peuple, n’importe quelles questions ou choses pour faire Son œuvre. Il ne Se soucie pas de ton ancêtre. Tant que tu es l’une de Ses créatures, et aussi longtemps que tu es bénéfique pour Son œuvre, l’œuvre de la conquête et du témoignage, Il réalisera Son œuvre en toi sans aucune hésitation. Cela anéantit les traditionnelles notions des gens qui pensent que Dieu n’œuvrera jamais parmi les païens, surtout pas ceux qui ont été maudits et sont vils, car toutes les futures générations descendant de ceux qui ont été maudits seront maudits à jamais également, ils n’auront jamais la chance d’être sauvés ; Dieu ne descendra jamais œuvrer dans une terre païenne, et ne mettra jamais le pied dans une terre de souillure, car Il est saint. Toutes ces notions ont été anéanties par l’œuvre de Dieu dans les derniers jours. Sache que Dieu est le Dieu de toutes les créatures. Il domine sur les cieux, sur la terre et sur toutes choses et Il n’est pas seulement le Dieu du peuple d’Israël. Ainsi, cette œuvre en Chine est de la plus haute importance. Ne sera-t-elle pas transmise à toutes les nations ? Le grand témoignage de l’avenir ne sera pas limité à la Chine. Si Dieu ne conquérait que vous, les démons pourraient-ils être convaincus ? Ils ne comprennent pas la conquête ou la grande puissance de Dieu, et toutes les créatures seront conquises seulement quand le peuple élu de Dieu à travers l’univers entier verra les effets ultimes de cette œuvre. Aucun peuple n’est plus arriéré ou corrompu que les descendants de Moab. Le témoignage de la conquête sera rendu seulement si ceux qui sont le plus corrompus, qui ne reconnaissaient pas Dieu ou ne croyaient pas qu’il y a un Dieu peuvent être conquis et ensuite reconnaissent Dieu par leurs paroles, Le louent, et sont capables de L’aimer. Bien que vous ne soyez pas Pierre, vous vivez à l’image de Pierre, vous pouvez rendre le témoignage de Pierre, et de Job, et cela est le plus grand témoignage. À la fin, vous direz : « Nous ne sommes pas les Israélites, mais les descendants abandonnés de Moab. Nous ne sommes pas Pierre dont le calibre nous dépasse, ni Job, et nous ne pouvons même pas nous comparer à Paul qui était déterminé à souffrir pour Dieu et à se dévouer à Dieu. Nous sommes tellement arriérés, et donc, nous ne sommes pas qualifiés pour recevoir les bénédictions de Dieu. Dieu nous a encore relevés aujourd’hui. Nous devons donc satisfaire Dieu, et bien que notre calibre ou nos qualifications ne suffisent pas, nous sommes prêts à satisfaire Dieu. Nous avons cette résolution. Nous sommes les descendants de Moab et nous avons été maudits. Cela a été décrété par Dieu, et nous sommes incapables de le changer, mais ce que nous manifestons et notre connaissance peuvent changer, et nous sommes résolus à satisfaire Dieu. » Lorsque tu auras cette détermination, cela démontrera que tu as témoigné du fait d’avoir été conquis.

Extrait de « La vérité intérieure de l’œuvre de la conquête (2) », dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 202)

L’effet escompté de l’œuvre de la conquête, c’est principalement la fin de la rébellion de la chair de l’homme, c’est-à-dire que l’esprit de l’homme obtienne une nouvelle connaissance de Dieu, que le cœur de l’homme obéisse complètement à Dieu, et que l’homme aspire à être pour Dieu. Un changement dans le tempérament ou dans la chair d’un homme ne permet pas de le compter parmi ceux qui ont été conquis. Un homme a été conquis par Dieu quand sa pensée, sa conscience et sa raison – toute son attitude mentale, en somme – indiquent un changement. Le genre d’homme qui est complètement conquis est celui qui est résolu d’obéir et qui a adopté une nouvelle mentalité, celui qui ne fait plus de place à ses notions ou à ses intentions dans les paroles et l’œuvre de Dieu, et celui dont l’esprit peut penser normalement, c’est-à-dire celui qui peut s’efforcer pour Dieu de tout son cœur. En religion, de nombreuses gens souffrent beaucoup toute leur vie. Ils répriment leur corps et portent leur croix, et ils continuent même à souffrir et à endurer quand ils sont à l’article de la mort ! Certains jeûnent encore le matin de leur mort. Toute leur vie, ils refusent la bonne nourriture et les beaux vêtements, ne concentrant que sur la souffrance. Ils peuvent réprimer leur corps et abandonner leur chair. Leur esprit d’endurance de la souffrance est louable. Mais leur pensée, leurs notions, leur attitude mentale, et même leur vieille nature n’ont pas été traitées le moins du monde. Ils manquent de toute véritable compréhension d’eux-mêmes. Leur image mentale de Dieu est cette image traditionnelle d’un Dieu vague. Leur détermination à souffrir pour Dieu vient de leur zèle et du bon caractère de leur humanité. Même s’ils croient en Dieu, ils ne Le comprennent pas ni ne connaissent Sa volonté. Tout simplement, ils travaillent et souffrent aveuglément pour Dieu. Ils n’accordent aucune valeur à agir avec discernement et négligent de s’assurer que leur service accomplit la volonté de Dieu efficacement, et encore moins sont-ils conscients de la manière d’acquérir la connaissance de Dieu. Le Dieu qu’ils servent n’est pas Dieu à Son image inhérente, mais un Dieu qu’ils ont imaginé, un Dieu dont ils ont seulement entendu parler ou à propos duquel ils ont seulement lu des légendes dans des écrits. Ils utilisent ensuite leur vive imagination et leur piété pour souffrir pour Dieu et prendre en main Son œuvre qu’Il veut faire. Leur service est trop inexact, de sorte que pratiquement aucun d’entre eux n’est vraiment capable de servir la volonté de Dieu. Peu importe qu’ils souffrent volontiers, leur point de vue original sur le service et leur image mentale de Dieu restent inchangés, car ils n’ont pas subi le jugement et le châtiment de Dieu ni Son épurement et Son perfectionnement, et personne non plus n’a utilisé la vérité pour les conduire. Même s’ils croient en Jésus le Sauveur, aucun d’eux n’a jamais vu le Sauveur. Ils ne Le connaissent que par légende et par ouï-dire. En conséquence, ils servent au hasard, les yeux fermés, comme un homme aveugle au service de son propre père. Qu’est-ce qui peut finalement être atteint par un tel service ? Et qui l’approuverait ? Du début à la fin, leur service reste entièrement le même. Ils reçoivent seulement des enseignements inventés par les hommes et fondent leur service uniquement sur leur nature et leurs préférences. Quelle récompense cela pourrait-il apporter ? Même Pierre, qui a vu Jésus, ne savait pas comment servir conformément à la volonté de Dieu. Ce n’est qu’à la fin, dans son vieil âge, qu’il a fini par le savoir. Qu’est-ce que cela dit de ces hommes aveugles qui n’ont fait absolument aucune expérience d’être traités et émondés et qui n’ont eu aucun guide ? Le service d’une bonne partie d’entre vous, aujourd’hui, n’est-il pas comme celui de ces personnes aveugles ? Tous ceux qui n’ont pas été jugés, émondés et traités, qui n’ont pas changé, ne sont-ils pas tous ceux qui n’ont pas été complètement conquis ? De quelle utilité sont ces gens ? Si ta pensée, ta connaissance de la vie et ta connaissance de Dieu ne montrent aucun changement ni le moindre progrès véritable, tu ne réaliseras jamais quelque chose de remarquable par ton service ! Sans une vision et sans une nouvelle connaissance de l’œuvre de Dieu, tu n’es pas conquis. Tu suivras Dieu à la manière de ceux qui souffrent et jeûnent. Cela n’a aucune valeur ! C’est précisément parce que le témoignage est rare dans leurs actions que Je dis que leur service est inutile ! Toute leur vie, ces gens-là souffrent et passent leur temps en prison. Ils sont toujours patients et aimants et ils portent toujours la croix ; ils sont ridiculisés et rejetés par le monde, ils expérimentent toute difficulté et, bien qu’ils obéissent jusqu’à la fin, ils ne sont toujours pas conquis et ils ne peuvent présenter aucun témoignage d’avoir été conquis. Ils ont beaucoup souffert, mais à l’intérieur, ils ne connaissent pas Dieu du tout. Leur ancienne façon de penser, leurs vieilles notions et leurs pratiques religieuses, leur connaissance fabriquée par l’homme et leurs idées humaines n’ont pas été traitées. Il n’y a pas le moindre indice d’une nouvelle connaissance en eux. Absolument rien de leur connaissance de Dieu est vrai ou exact. Ils ont mal compris la volonté de Dieu. Est-ce que cela sert Dieu ? Peu importe ce que fut ta connaissance de Dieu dans le passé, si elle reste la même aujourd’hui et que tu continues à baser ta connaissance de Dieu sur tes propres notions et tes propres idées quoi que Dieu fasse, c’est dire que si tu ne possèdes aucune nouvelle et vraie connaissance de Dieu et que tu ne connais pas la vraie image de Dieu et Son vrai tempérament, si ta connaissance de Dieu est toujours guidée par la pensée féodale superstitieuse et toujours née de l’imagination et des notions de l’homme, alors tu n’as pas été conquis. Toutes les nombreuses paroles que Je t’adresse aujourd’hui sont destinées à te permettre de savoir, à faire en sorte que cette connaissance te conduise à une connaissance plus nouvelle et exacte ; Elles sont aussi destinées à arracher ces vieilles notions et cette vieille connaissance qui sont en toi, afin que tu puisses posséder une nouvelle connaissance. Si tu manges vraiment et bois vraiment Mes paroles, alors ta connaissance changera considérablement. Tant que tu gardes un cœur obéissant quand tu manges et bois les paroles de Dieu, ton point de vue se convertira. Tant que tu peux accepter les châtiments répétés, ta vieille mentalité changera progressivement. Tant que ta vieille mentalité est complètement remplacée par ce qui est nouveau, ta pratique sera également modifiée en conséquence. De cette façon, ton service se rapprochera de plus en plus de la cible et accomplira la volonté de Dieu de mieux en mieux. Si tu peux changer ta vie, ta connaissance de la vie humaine et tes nombreuses notions de Dieu, ton être naturel diminuera graduellement. Cela, et rien de moins, est l’effet produit lorsque Dieu conquiert des gens ; c’est le changement qui s’opère chez les gens. Dans ta foi en Dieu, si tu ne sais que réprimer ton corps, endurer et souffrir, et que tu ne sais pas clairement si cela est bien ou mal et encore moins pour qui tu le fais, alors comment une telle pratique peut-elle conduire à un changement ?

Extrait de « La vérité intérieure de l’œuvre de la conquête (3) », dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 203)

Que signifie être perfectionné ? Que signifie être conquis ? Quels critères les gens doivent-ils respecter pour être conquis ? Et quels critères les gens doivent-ils respecter pour être perfectionnés ? La conquête et le perfectionnement ont tous les deux le but de rendre l’homme complet pour que sa ressemblance originelle soit rétablie et qu’il soit libéré de son tempérament satanique corrompu et de l’influence de Satan. Cette conquête commence tôt dans le processus du modelage de l’homme ; en effet, c’est la première étape du travail. Le perfectionnement est la deuxième étape, et c’est la conclusion du travail. Chaque être humain doit subir le processus de la conquête. Sinon, il n’aurait aucun moyen de connaître Dieu ni ne serait conscient qu’il y a un Dieu, c’est-à-dire qu’il lui serait impossible de reconnaître Dieu. Et si les gens ne reconnaissent pas Dieu, il leur est impossible d’être rendus complets par Dieu puisque tu ne réponds pas aux critères de cet achèvement. Si tu ne reconnais même pas Dieu, comment peux-tu Le connaître ? Et comment peux-tu Le chercher ? Tu ne seras pas capable non plus de témoigner de Lui, et encore moins auras-tu la foi requise pour Le satisfaire. Donc, pour tous ceux qui veulent être rendus complets, la première étape doit être de subir l’œuvre de la conquête. C’est la première condition. Mais la conquête et le perfectionnement visent tous deux à modeler les gens et à les changer, et chaque étape constitue une partie de l’œuvre de la gestion de l’homme. Ces deux étapes sont nécessaires pour rendre quelqu’un complet et ni l’une ni l’autre étape ne peuvent être négligées. Il est vrai que l’expression « être conquis » n’est pas très plaisante, mais en fait, le processus de conquérir quelqu’un est le processus de le transformer. Une fois que tu as été conquis, ton tempérament corrompu ne sera peut-être pas complètement éliminé, mais l’auras su. Par l’œuvre de la conquête, tu auras appris à connaître ton humanité abjecte, ainsi que ta propre désobéissance. Même si tu es incapable de rejeter ou de changer ces choses durant la courte période de l’œuvre de la conquête, tu apprendras à les connaître et cela établira les bases de ton perfectionnement. Ainsi, la conquête et le perfectionnement ont tous les deux le but de changer les gens, de les débarrasser de leurs tempéraments sataniques corrompus pour qu’ils puissent se donner entièrement à Dieu. La conquête est simplement la première étape dans la transformation des tempéraments des gens et aussi la première étape du don total des gens eux-mêmes à Dieu, une étape inférieure au perfectionnement. Le tempérament de vie d’une personne conquise change beaucoup moins que celui d’une personne perfectionnée. Être conquis et être perfectionné sont conceptuellement deux différentes étapes, car il s’agit de deux différentes phases de travail et parce que chacune a ses propres normes, les normes de la conquête étant moins élevées que celles du perfectionnement. Ceux qui sont perfectionnés sont des gens justes, des gens sanctifiés ; ils sont la cristallisation de l’œuvre de la gestion de l’humanité, le produit fini. Bien qu’ils ne soient pas des êtres humains parfaits, ils sont des gens qui cherchent à vivre une vie signifiante. Mais ceux qui sont conquis reconnaissent l’existence de Dieu en paroles seulement ; ils reconnaissent que Dieu S’est incarné, que La Parole apparaît dans la chair et que Dieu est venu sur la terre pour faire l’œuvre du jugement et du châtiment. Ils reconnaissent aussi que le jugement et le châtiment de Dieu et Sa punition et Son épurement sont bénéfiques pour l’homme. Ils ont juste commencé récemment à avoir une certaine ressemblance humaine. Ils ont des idées sur la vie, mais c’est encore flou pour eux. En d’autres termes, ils commencent tout juste à posséder l’humanité. Tels sont les effets de la conquête. Quand les gens entreprennent le chemin de la perfection, leur ancien tempérament peut être changé. En outre, leur vie continue de grandir et ils entrent progressivement plus profondément dans la vérité. Ils sont capables de détester le monde et tous ceux qui ne cherchent pas la vérité. Ils se détestent eux-mêmes en particulier, mais, plus que cela, ils se connaissent clairement eux-mêmes. Ils sont prêts à vivre dans la vérité, et la recherche de la vérité devient leur objectif. Ils ne sont pas prêts à vivre dans les pensées qui viennent de leur propre cerveau et ils sentent du dégoût pour la suffisance, l’orgueil et la vanité de l’homme. Ils parlent avec un sens profond de rectitude, gèrent les choses avec discernement et sagesse et sont fidèles et obéissants à Dieu. S’ils éprouvent un instant de châtiment et de jugement, non seulement ils ne deviennent pas passifs ou faibles, mais ils sont reconnaissants pour ce châtiment et ce jugement de Dieu. Ils croient qu’ils ne peuvent pas vivre sans le châtiment et le jugement de Dieu, que ces derniers peuvent les protéger. Ils ne cherchent pas une foi de paix et de joie ou de satisfaction de leur faim en cherchant du pain. Ils ne poursuivent pas non plus des jouissances charnelles éphémères. C’est ce qui se produit en ceux qui sont perfectionnés. Après que les gens sont conquis, ils reconnaissent qu’il y a un Dieu, mais cette reconnaissance se manifeste en eux d’un nombre limité de manières. Que veut réellement dire la Parole apparaît dans la chair ? Que veut dire incarnation ? Qu’est-ce que Dieu incarné a fait ? Quels sont l’objectif et l’importance de Son œuvre ? Après avoir expérimenté tellement de Son œuvre, après avoir expérimenté Ses actes dans la chair, qu’as-tu gagné ? Ce n’est qu’après avoir compris toutes ces choses que tu seras quelqu’un de conquis. Si tu te contentes de dire que tu reconnais que Dieu existe, mais que tu n’abandonnes pas ce que tu devrais abandonner et que tu manques de renoncer aux joies charnelles auxquelles tu devrais renoncer, mais que, au lieu de cela, tu continues de convoiter les conforts charnels comme tu le fais toujours, que tu es incapable de t’affranchir de tout préjugé envers les frères et sœurs, et que tu ne paies aucun prix en réalisant de nombreuses pratiques simples, alors cela prouve que tu n’as pas encore été conquis. Dans ce cas, même si tu as beaucoup de connaissances, ce sera totalement pour rien. Les conquis sont des gens qui ont réussi à faire des changements initiaux et une entrée initiale. Expérimenter le jugement et le châtiment de Dieu donne aux gens une connaissance initiale de Dieu et une compréhension initiale de la vérité. Tu es peut-être incapable d’entrer pleinement dans la réalité des vérités plus profondes, plus détaillées, mais dans ta vie réelle, tu es capable de mettre en pratique de nombreuses vérités rudimentaires, telles que celles qui impliquent les joies charnelles ou ton statut personnel. Tout cela, c’est l’effet produit dans les gens durant le processus de la conquête. Il est également possible de voir certains changements de tempérament dans les conquis. Par exemple, leur manière de se vêtir, de se présenter et de vivre, tout cela peut changer. Leur perspective de foi en Dieu change, ils ont plus de clarté sur les objectifs de leur poursuite, et ils ont des aspirations plus élevées. Pendant l’œuvre de la conquête, leur tempérament de vie peut également changer de la même façon. Il y a du changement, mais il est peu profond, préliminaire et bien inférieur au changement de tempérament et au but de la poursuite de ceux qui ont été rendus parfaits. Pendant le processus d’être conquis, si le tempérament d’une personne ne change pas du tout et qu’elle ne gagne aucune vérité, alors cette personne est une ordure et complètement inutile ! Les personnes qui n’ont pas été conquises ne peuvent pas être rendues parfaites ! Si une personne cherche uniquement à être conquise, elle ne peut pas être tout à fait rendue complète, même si son tempérament présente certains changements correspondants durant l’œuvre de la conquête. Elle perdra également les vérités initiales qu’elle a gagnées. Il y a une grande différence entre la quantité de changement de tempérament dans la personne conquise et la personne rendue parfaite. Mais être conquis est la première étape du changement ; c’est la fondation. Le manque de ce changement initial prouve qu’une personne ne connaît pas du tout Dieu en fait, puisque cette connaissance vient du jugement et que ce jugement est une partie majeure de l’œuvre de la conquête. Ainsi, tous ceux qui sont rendus parfaits doivent d’abord être conquis. Sinon il n’y a aucun moyen pour eux d’être rendus parfaits.

Extrait de « La vérité intérieure de l’œuvre de la conquête (4) », dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 204)

Aujourd’hui, Je vous exhorte ainsi pour votre propre survie, afin que Mon œuvre progresse sans heurts et que Mon œuvre inaugurale dans tout l’univers puisse être réalisée de façon plus appropriée et parfaite, révélant Mes paroles, Mon autorité, Ma majesté et Mon jugement à la population de tous les pays et toutes les nations. L’œuvre que Je fais parmi vous est le commencement de Mon œuvre dans tout l’univers. Bien que ce soit déjà le temps des derniers jours, sachez que l’expression les « derniers jours » n’est qu’un nom pour une ère ; tout comme l’ère de la Loi et l’ère de la Grâce, elle fait référence à une ère et indique une ère tout entière plutôt que les quelques dernières années ou derniers mois. Pourtant, les derniers jours sont très différents de l’ère de la Grâce et de l’ère de la Loi. L’œuvre des derniers jours n’est pas réalisée en Israël, mais chez les païens ; c’est la conquête, devant Mon trône, d’hommes de toutes les nations et de toutes les tribus en dehors d’Israël afin que Ma gloire à travers l’univers puisse remplir le cosmos et le firmament. C’est pour que Je puisse gagner une plus grande gloire, pour que toutes les créatures sur la terre puissent transmettre Ma gloire à chaque nation, pour toujours à travers les générations, et que toutes les créatures dans le ciel et sur la terre puissent voir toute la gloire que J’ai acquise sur la terre. L’œuvre réalisée pendant les derniers jours est l’œuvre de la conquête. Ce n’est pas la direction de la vie de tous les hommes sur la terre, mais la conclusion pour l’humanité de sa vie de souffrance impérissable et millénaire sur terre. En conséquence, l’œuvre des derniers jours ne peut être comme les milliers d’années de l’œuvre en Israël ni comme les quelques années seulement de l’œuvre en Judée qui s’est étendue sur deux millénaires jusqu’à la seconde incarnation de Dieu. Les gens des derniers jours ne voient que la réapparition du Rédempteur dans la chair et ils reçoivent l’œuvre et les paroles personnelles de Dieu. Il ne s’écoulera pas deux mille ans avant que les derniers jours n’arrivent à leur fin ; ils sont brefs, comme le temps où Jésus a réalisé l’œuvre de l’ère de la Grâce en Judée. C’est parce que les derniers jours sont la conclusion de toute l’ère. Ils sont l’achèvement et la fin du plan de gestion de six mille ans de Dieu et ils concluent le voyage de la vie de souffrance de l’humanité. Ils n’emmènent pas la totalité de l’humanité dans une nouvelle ère ni ne permettent que la vie de l’humanité continue. Cela n’aurait aucune signification pour Mon plan de gestion ou pour l’existence de l’homme. Si l’humanité continuait comme cela, alors tôt ou tard elle serait entièrement dévorée par le diable, et ces âmes qui M’appartiennent seraient finalement anéanties par ses mains. Mon œuvre ne dure que six mille ans et J’ai promis que le contrôle du malin sur toute l’humanité ne durerait pas plus de six mille ans non plus. Ainsi, le temps s’est maintenant écoulé. Je ne vais pas continuer ni retarder plus longtemps : au cours des derniers jours, Je vaincrai Satan, Je reprendrai toute Ma gloire et Je récupérerai toutes les âmes qui M’appartiennent sur la terre afin que ces âmes en détresse puissent échapper à la mer de souffrance, et ainsi sera terminée Mon œuvre entière sur la terre. À partir de ce jour, jamais plus Je ne deviendrai chair sur la terre et jamais plus Mon Esprit qui contrôle tout n’œuvrera sur la terre. Je ne ferai qu’une seule chose sur la terre : Je referai l’humanité, une humanité qui est sainte et qui est Ma ville fidèle sur la terre. Mais sachez que Je n’anéantirai pas le monde entier et que Je n’anéantirai pas toute l’humanité. Je garderai ce tiers restant, le tiers qui M’aime et que J’ai complètement conquis, et Je ferai en sorte que ce tiers soit fécond et se multiplie sur la terre comme les Israélites l’ont fait sous la loi, les comblant d’une abondance de brebis, de bétail et de toutes les richesses de la terre. Cette humanité restera avec Moi à jamais ; elle ne sera pas l’humanité déplorablement souillée d’aujourd’hui, mais une assemblée de tous ceux que J’ai gagnés. Une telle humanité ne sera pas endommagée, perturbée ou assiégée par Satan et sera la seule humanité qui existe sur la terre après que J’aurai triomphé de Satan. C’est l’humanité que J’ai conquise aujourd’hui et qui a gagné Ma promesse. Et ainsi, l’humanité conquise pendant les derniers jours est aussi l’humanité qui sera épargnée et qui gagnera Mes bénédictions éternelles. Ce sera la seule preuve de Mon triomphe sur Satan et le seul butin de Ma bataille contre Satan. Je sauve ce butin de guerre du domaine de Satan et ces hommes sont la seule cristallisation et le seul fruit de Mon plan de gestion de six mille ans. Ils viennent de toutes nations et confessions, et de tous endroits et pays à travers l’univers. Ils sont de races différentes, ont des langues, des coutumes et une couleur de peau différentes et ils sont répartis dans toutes les nations et confessions du globe et même dans tous les coins du monde. Finalement, tous se rassembleront pour former une humanité complète, une assemblée d’hommes qui est inaccessible par les forces de Satan. Parmi l’humanité, ceux que Je n’ai pas sauvés ni conquis couleront sans bruit au fond de la mer et seront brûlés par Mes flammes dévorantes pour toute l’éternité. Je vais anéantir cette vieille humanité suprêmement souillée tout comme J’ai anéanti les fils premiers-nés et le bétail de l’Égypte, ne laissant que les Israélites qui mangeaient de la viande d’agneau, buvaient du sang d’agneau et ont marqué leurs linteaux de porte avec du sang d’agneau. Les gens que J’ai conquis et qui sont Ma famille ne sont-ils pas aussi ceux qui mangent la chair de l’Agneau que Je suis, qui boivent le sang de l’Agneau que Je suis, et qui ont été rachetés par Moi et M’adorent ? De tels hommes ne sont-ils pas toujours accompagnés de Ma gloire ? Ceux qui sont sans la chair de l’Agneau que Je suis n’ont-ils pas déjà coulé sans bruit dans les profondeurs de la mer ? Aujourd’hui, vous vous opposez à Moi et aujourd’hui, Mes paroles sont semblables à celles que l’Éternel a prononcées aux fils et petits-fils d’Israël. Pourtant, la dureté dans le fond de votre cœur provoque l’accumulation de Ma colère, apportant plus de souffrance à votre chair, plus de jugement sur vos péchés et plus de colère sur votre iniquité. Qui pourrait être épargné au jour de Ma colère quand vous Me traitez comme cela aujourd’hui ? Qui pourrait voir son iniquité échapper à Mes yeux de châtiment ? Qui pourrait voir ses péchés échapper à Mes mains, Moi, le Tout-Puissant ? Qui pourrait voir sa désobéissance échapper à Mon jugement à Moi, le Tout-Puissant ? Moi, l’Éternel, Je vous parle ainsi, descendants de la famille des païens, et les paroles que Je vous dis dépassent toutes les déclarations de l’ère de la Loi et de l’ère de la Grâce, mais vous êtes plus durs que tout le peuple d’Égypte. Ne récoltez-vous pas Ma colère pendant que J’accomplis Mon œuvre calmement ? Comment pourriez-vous sortir indemnes de Mon jour, Moi, le Tout-Puissant ?

Extrait de « Aucun être de chair ne peut échapper au jour de la colère », dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 205)

Vous devriez vous dévouer entièrement à Mon œuvre. Vous devriez faire un travail qui M’est utile. Je suis prêt à vous expliquer tout ce que vous ne comprenez pas, afin que vous puissiez obtenir de Moi tout ce qui vous manque. Même si vos défauts sont trop nombreux pour être énumérés, Je suis disposé à continuer de réaliser l’œuvre que Je devrais faire en vous, à vous accorder Ma dernière miséricorde afin que vous puissiez tirer parti de Moi, ainsi que gagner la gloire qui vous manque et que le monde n’a jamais vue. J’œuvre depuis tant d’années, mais aucun homme ne M’a jamais connu. Je veux vous dire des secrets que Je n’ai jamais confiés à qui que ce soit.

Parmi les hommes, J’étais l’Esprit qu’ils ne pouvaient pas voir, l’Esprit avec lequel ils ne pouvaient jamais entrer en contact. En raison des trois étapes de Mon œuvre sur terre (création du monde, rédemption et destruction), J’apparais au milieu d’eux à différents moments (jamais publiquement) pour accomplir Mon œuvre parmi eux. Je suis venu parmi les hommes pour la première fois au cours de l’ère de la Rédemption. Bien sûr, Je suis venu dans une famille juive. Les premiers à voir la venue de Dieu sur terre étaient donc le peuple juif. La raison pour laquelle J’ai accompli personnellement cette œuvre est que Je voulais utiliser Ma chair incarnée comme sacrifice d’expiation pour Mon œuvre de rédemption. Alors, les premiers à Me voir ont été les Juifs de l’ère de la Grâce. C’était la première fois que J’œuvrais dans la chair. À l’ère du Règne, Mon œuvre consiste à conquérir et à perfectionner. Ainsi, J’accomplis encore l’œuvre consistant à paître dans la chair. C’est la deuxième fois que J’œuvre dans la chair. Au cours des deux dernières étapes de l’œuvre, les gens n’entrent plus en contact avec l’Esprit invisible et intouchable, mais avec une personne, qui est l’Esprit réalisé en chair. Par conséquent, aux yeux de l’homme, Je redeviens humain, sans aucun air ni aspect de Dieu. En outre, le Dieu que les gens voient n’est pas seulement homme, mais Il est aussi femme, ce qui leur paraît très étonnant et troublant. À maintes reprises, Mon œuvre extraordinaire a brisé les anciennes idées qui avaient cours depuis des siècles. Les gens sont stupéfaits ! Dieu n’est pas seulement le Saint-Esprit, l’Esprit, l’Esprit sept fois intensifié, l’Esprit qui englobe tout, mais Il est aussi humain, un humain ordinaire, un humain exceptionnellement ordinaire. Il n’est pas seulement homme, mais aussi femme. Ils sont semblables, dans le sens où Ils sont tous deux nés de l’homme, et différents, dans le sens où l’un est conçu du Saint-Esprit et l’autre est né d’un être humain mais provient directement de l’Esprit. Ils sont semblables, dans le sens où les deux chairs incarnées de Dieu accomplissent l’œuvre de Dieu le Père, et différents, dans le sens où l’un accomplit l’œuvre de la rédemption et l’autre, l’œuvre de la conquête. Tous deux représentent Dieu le Père, mais l’un est le Rédempteur, débordant de bonté et de miséricorde, tandis que l’autre est le Dieu de la justice, empli de colère et de jugement. L’un est le Commandant suprême qui a lancé l’œuvre de la rédemption, tandis que l’autre est le Dieu juste qui accomplit l’œuvre de la conquête. L’un est le Début, l’autre la Fin. L’un est la chair sans péché, l’autre est la chair qui termine la rédemption, continue l’œuvre et n’appartient jamais au péché. Ils sont tous deux le même Esprit, mais Ils habitent des chairs différentes, sont nés à des endroits différents et sont séparés par plusieurs milliers d’années. Pourtant, Leurs œuvres sont mutuellement complémentaires, jamais divergentes, et peuvent être évoquées dans le même souffle. Ils sont tous deux des personnes, mais l’un était un petit garçon et l’autre était une petite fille. Pendant ces nombreuses années, les gens n’ont pas seulement vu l’Esprit ou un humain, un homme, mais aussi beaucoup de choses qui ne cadrent pas avec les notions humaines. Les humains ne sont donc jamais en mesure de Me comprendre entièrement. Ils continuent de croire en Moi à moitié, de douter de Moi à moitié, comme si J’existais bel et bien, tout en étant un rêve irréel. C’est pourquoi, à ce jour, ils ne savent toujours pas ce que Dieu est. Peux-tu vraiment Me résumer en une simple phrase ? Oses-tu vraiment dire que « Jésus n’est nul autre que Dieu et que Dieu n’est nul autre que Jésus » ? As-tu réellement l’audace de dire que « Dieu n’est nul autre que l’Esprit et que l’Esprit n’est nul autre que Dieu » ? Peux-tu dire sans hésitation que « Dieu est juste une personne vêtue de chair » ? As-tu vraiment le courage d’affirmer que « l’image de Jésus est simplement la grande image de Dieu » ? Es-tu en mesure d’expliquer en détail le tempérament et l’image de Dieu avec ton éloquence ? Oses-tu réellement dire que « Dieu créa l’homme seulement, pas la femme, à Sa propre image » ? Si tu l’affirmes, alors aucune femme ne ferait partie de Mes élus et les femmes constitueraient encore moins un genre au sein de l’humanité. Maintenant, sais-tu vraiment ce que Dieu est ? Dieu est-Il un humain ? Dieu est-Il un Esprit ? Dieu est-Il réellement un homme ? Jésus est-Il le seul à pouvoir achever l’œuvre que Je dois réaliser ? Si tu choisis seulement l’un des éléments ci-dessus pour résumer Mon essence, alors tu seras un fidèle croyant excessivement ignorant. Si J’œuvrais comme chair incarnée une et une seule fois, Me circonscrirais-tu ? Peux-tu vraiment Me comprendre entièrement d’un seul coup d’œil ? Peux-tu vraiment Me résumer entièrement à partir de ce que tu as vu de ton vivant ? Si Je réalisais des œuvres similaires lors de Mes deux incarnations, comment Me percevrais-tu ? Me laisserais-tu crucifié pour toujours ? Dieu peut-Il être aussi simple que tu l’affirmes ?

Extrait de « Quelle est ta compréhension de Dieu ? », dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 206)

Une étape de l’œuvre des deux ères précédentes a été réalisée en Israël ; l’autre a été réalisée en Judée. D’une manière générale, ni l’une ni l’autre n’a été réalisée hors d’Israël, et chacune a été accomplie parmi le premier peuple élu. Par conséquent, les Israélites croient que l’Éternel Dieu est le Dieu des Israélites seulement. Parce que Jésus a œuvré en Judée où Il a réalisé l’œuvre de la crucifixion, les Juifs Le considèrent comme le Rédempteur du peuple juif. Ils pensent qu’Il est le Roi des Juifs uniquement, et non d’aucun autre peuple, qu’Il n’est pas le Seigneur qui rachète les Anglais ni le Seigneur qui rachète les Américains, mais le Seigneur qui rachète les Israélites, et que ce sont les Juifs qu’Il a rachetés en Israël. En fait, Dieu est le Maitre de toutes choses. Il est le Dieu de toute la création. Il n’est pas seulement le Dieu des Israélites, pas seulement le Dieu des Juifs, Il est le Dieu de toute la création. Les deux étapes précédentes de Son œuvre ont eu lieu en Israël, ce qui a engendré certaines notions chez les gens. Ils croient que l’Éternel a fait Son œuvre en Israël, que Jésus Lui-même a fait Son œuvre en Judée et, en outre, qu’Il est devenu chair pour œuvrer et, quel que soit le cas, que cette œuvre ne s’est pas répandue en dehors d’Israël. Dieu n’a pas œuvré chez les Égyptiens ou chez les Indiens. Il n’a œuvré que chez les Israélites. C’est ainsi que les gens forment diverses notions et limitent l’œuvre de Dieu dans un certain cadre. Ils disent que lorsque Dieu œuvre, Il doit le faire parmi le peuple élu et en Israël. Sauf pour les Israélites, Dieu n’œuvre chez personne d’autre ; Son œuvre n’a pas non plus un cadre plus vaste. Ils sont particulièrement stricts quand il s’agit des limites imposées au Dieu incarné et ils ne Lui permettent pas de Se déplacer au-delà des frontières d’Israël. Tout cela n’est-il pas seulement une série de notions humaines ? Dieu a fait tous les cieux, la terre et toutes choses ; Il a fait toute la création, alors comment pourrait-Il limiter Son œuvre à Israël uniquement ? Si c’était le cas, quel serait Son but en faisant toute la création ? Il a créé le monde entier et Il a réalisé Son plan de gestion de six mille ans non seulement pour Israël, mais aussi pour chaque personne dans l’univers. Peu importe qu’ils vivent en Chine, aux États-Unis, dans le Royaume-Uni ou en Russie, tous les hommes descendent d’Adam ; ils sont tous faits par Dieu. Aucun d’eux ne peut éviter les limites de la création et aucun d’eux ne peut se distancer de l’étiquette de « descendant d’Adam ». Tous sont les créatures de Dieu, tous sont les descendants d’Adam et tous sont aussi les descendants corrompus d’Adam et Ève. La création de Dieu n’inclut pas les Israélites seulement, mais tous les hommes ; simplement, certains ont été maudits et d’autres ont été bénis. Plusieurs choses sont agréables au sujet des Israélites ; Dieu a œuvré chez eux au commencement parce qu’ils étaient les moins corrompus. Les Chinois ne peuvent leur être comparés ; ils leur sont grandement inférieurs. Ainsi, Dieu a d’abord œuvré au sein du peuple d’Israël et la deuxième étape de Son œuvre a été uniquement réalisée en Judée, ce qui a mené à l’existence d’un grand nombre de notions et de règles parmi les hommes. En fait, si Dieu devait agir selon les notions humaines, Il ne serait que le Dieu des Israélites, et ainsi, Il serait incapable de répandre Son œuvre dans les nations païennes, car Il serait le Dieu des Israélites seulement et non le Dieu de toute la création. Les prophéties ont dit que le nom de l’Éternel serait magnifié dans les nations païennes et qu’il se propagerait aux nations païennes. Pourquoi cela a-t-il été prophétisé ? Si Dieu était seulement le Dieu des Israélites, alors Il n’œuvrerait qu’en Israël. De plus, Il ne répandrait pas cette œuvre et Il n’aurait pas fait une telle prophétie. Puisqu’Il a réellement fait cette prophétie, Il répandra sûrement Son œuvre dans les nations païennes, dans toutes les nations et tous les pays. Puisqu’Il a dit cela, Il doit le faire ; c’est Son plan, car Il est le Seigneur qui a créé les cieux et la terre et toutes choses, et Il est le Dieu de toute la création. Peu importe qu’Il œuvre parmi les Israélites ou dans la Judée entière, l’œuvre qu’Il fait est l’œuvre de l’univers entier et l’œuvre de toute l’humanité. L’œuvre qu’Il fait aujourd’hui dans la nation du grand dragon rouge, une nation païenne, est encore l’œuvre de toute l’humanité. Israël pourrait être la base de Son œuvre sur la terre ; de même, la Chine peut aussi être la base de Son œuvre parmi les nations païennes. N’a-t-Il pas maintenant accompli la prophétie que « le nom de l’Éternel sera magnifié parmi les nations païennes » ? Le premier pas de Son œuvre parmi les nations païennes est cette œuvre, l’œuvre qu’Il fait dans la nation du grand dragon rouge. Que Dieu incarné œuvre dans ce pays et qu’Il œuvre parmi ces gens maudits est particulièrement en désaccord avec les notions humaines ; ces gens sont les plus vils de tous, n’ont aucune valeur et avaient été abandonnés par l’Éternel à l’origine. Les gens peuvent être abandonnés par d’autres gens, mais, s’ils sont abandonnés par Dieu, alors personne n’est plus dépourvu de statut, personne n’est de moindre valeur. Pour une créature de Dieu, être possédée par Satan ou abandonnée par les gens est très douloureux, mais qu’une créature soit abandonnée par le Créateur signifie que son statut ne peut pas être plus vil. Les descendants de Moab ont été maudits et sont nés dans ce pays arriéré ; sans aucun doute, de tous les gens sous l’influence des ténèbres, les descendants de Moab ont le statut est le plus vil. Parce que le statut de ces gens a été le plus vil jusqu’ici, l’œuvre accomplie chez eux est la plus apte à réduire les notions humaines en pièces et est aussi très bénéfique à tout le plan de gestion de six mille ans de Dieu. Accomplir une telle œuvre parmi ces gens est la meilleure façon de réduire les notions humaines en pièces, et ainsi Dieu inaugure une ère ; ainsi Il réduit toutes les notions humaines en pièces ; ainsi Il termine l’œuvre de toute l’ère de la Grâce. Sa première œuvre a été réalisée en Judée, à l’intérieur des frontières d’Israël ; parmi les nations païennes, Il n’a fait aucune œuvre pour inaugurer la nouvelle ère. La dernière étape de l’œuvre n’est pas seulement réalisée parmi les païens, mais plus encore parmi ces gens qui ont été maudits. Ce seul fait est la preuve la plus efficace pour humilier Satan, et ainsi Dieu « devient » le Dieu de toute la création dans l’univers, le Seigneur de toutes choses, l’objet d’adoration pour tout ce qui a la vie.

Extrait de « Dieu est le Seigneur de toute la création », dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 207)

De nos jours, certains ne comprennent toujours pas quelle nouvelle œuvre Dieu a commencée. Parmi les nations païennes, Dieu a inauguré un nouveau commencement, Il a ouvert une nouvelle ère, a débuté une nouvelle œuvre et Il accomplit cette œuvre chez les descendants de Moab. N’est-ce pas Son œuvre la plus nouvelle ? Personne à travers l’histoire n’a jamais connu cette œuvre auparavant. Personne n’en a jamais entendu parler, encore moins ne l’a admirée. La sagesse de Dieu, la merveille de Dieu, l’impénétrabilité de Dieu, la grandeur de Dieu et la sainteté de Dieu sont toutes manifestées par cette étape de l’œuvre, l’œuvre des derniers jours. N’est-ce pas une nouvelle œuvre, une œuvre qui réduit les notions humaines en pièces ? Certains affirment encore : « Puisque Dieu a maudit Moab et a dit qu’Il abandonnerait les descendants de Moab, comment pourrait-Il les sauver maintenant ? » Ce sont les païens qui ont été maudits par Dieu et chassés hors d’Israël ; les Israélites les appelaient des « chiens païens ». De l’avis de tous les gens, ils ne sont pas seulement des chiens païens, mais pires encore, les fils de la destruction, c’est-à-dire qu’ils ne sont pas les élus de Dieu. Il se peut qu’ils soient nés à l’intérieur des frontières d’Israël, ils n’appartiennent pas au peuple d’Israël et ont été expulsés dans les nations païennes. Ils sont les plus vils de tous les gens. C’est précisément parce qu’ils sont les plus vils de l’humanité que Dieu réalise Son œuvre d’inauguration d’une nouvelle ère parmi eux, car ils sont représentatifs de l’humanité corrompue. L’œuvre de Dieu est sélective et ciblée ; l’œuvre qu’Il réalise chez ces gens aujourd’hui est également une œuvre réalisée dans la création. Noé était une créature de Dieu, comme le sont ses descendants. Tout ce qui a chair et sang dans le monde est une créature de Dieu. L’œuvre de Dieu est dirigée à toute la création ; que quelqu’un ait été maudit ou non après avoir été créé ne l’influence pas. Son œuvre de gestion est destinée à toute la création, et non à ces élus qui n’ont pas été maudits. Puisque Dieu veut réaliser Son œuvre dans Sa création, Son achèvement sera certainement une réussite et Il fera Son œuvre parmi ces gens qui sont bénéfiques à Son œuvre. Par conséquent, quand Il œuvre parmi les gens, Il brise toutes les conventions ; pour Lui, les mots « maudits », « châtiés » et « bénis » n’ont aucun sens ! Les Juifs sont bons, comme le sont les élus d’Israël ; ils sont des gens de bon calibre et de bonne humanité. Au commencement, c’est parmi eux que l’Éternel a inauguré Son œuvre et a accompli Son œuvre en premier, mais ce serait insensé d’accomplir Son œuvre de la conquête aujourd’hui. Eux aussi peuvent faire partie de la création et ils peuvent être très positifs, mais ce serait inutile de réaliser cette étape de l’œuvre parmi eux. Dieu serait incapable de conquérir les gens ni ne pourrait convaincre toute la création, ce qui est justement la raison du transfert de Son œuvre à ces gens de la nation du grand dragon rouge. Ce qui a le plus d’importance ici, c’est Son inauguration d’une ère, Son éclatement de toutes les règles et toutes les notions humaines, et aussi Son achèvement de l’œuvre de toute l’ère de la Grâce. Si Son œuvre actuelle était réalisée parmi les Israélites, à la fin de Son plan de gestion de six mille ans, tout le monde croirait que Dieu est seulement le Dieu des Israélites, que seuls les Israélites sont le peuple élu de Dieu, que seuls les Israélites méritent d’hériter la bénédiction et la promesse de Dieu. L’incarnation de Dieu dans la nation païenne du grand dragon rouge pendant les derniers jours accomplit l’œuvre de Dieu comme le Dieu de toute la création. Il achève toute Son œuvre de gestion et Il met fin à la partie centrale de Son œuvre dans la nation du grand dragon rouge. Le noyau de ces trois étapes de l’œuvre est le salut de l’homme, ce qui veut dire que toute la création adore le Créateur. Par conséquent, chaque étape de cette œuvre est très signifiante ; Dieu ne fait rien qui n’ait de sens ou de valeur. D’une part, cette étape de l’œuvre inaugure une nouvelle ère et termine les deux ères précédentes ; d’autre part, elle réduit en pièces toutes les notions humaines et toutes les anciennes manières humaines de croire et de connaître. L’œuvre des deux ères précédentes a été réalisée selon différentes notions humaines ; l’étape actuelle, cependant, élimine complètement les notions humaines, conquérant ainsi l’humanité totalement. En conquérant les descendants de Moab et par l’œuvre réalisée parmi les descendants de Moab, Dieu va conquérir tous les hommes dans l’univers entier. Telle est la signification la plus profonde de cette étape de Son œuvre, et c’est l’aspect de cette étape de Son œuvre qui a le plus de valeur. Même si tu sais maintenant que ton propre statut est vil et que tu n’as qu’une faible valeur, tu sentiras quand même que tu as découvert une chose de grande joie : tu as hérité d’une grande bénédiction, as reçu une grande promesse, tu peux aider à accomplir cette grande œuvre de Dieu. Tu as contemplé le vrai visage de Dieu, tu connais le tempérament inhérent de Dieu et tu fais la volonté de Dieu. Les deux étapes précédentes de l’œuvre de Dieu ont été réalisées en Israël. Si cette étape de Son œuvre durant les derniers jours était aussi réalisée parmi les Israélites, non seulement toute la création croirait que seuls les Israélites étaient le peuple élu de Dieu, mais tout le plan de gestion de Dieu ne réussirait pas à atteindre son effet désiré. Pendant les deux étapes de Son œuvre en Israël, aucune nouvelle œuvre ni aucune œuvre d’inauguration d’une nouvelle ère n’a été réalisée parmi les nations païennes. L’étape de l’œuvre aujourd’hui, l’œuvre d’inauguration d’une nouvelle ère, est d’abord réalisée parmi les nations païennes, et en outre, elle est d’abord réalisée parmi les descendants de Moab, inaugurant ainsi l’ère entière. Dieu a anéanti toute connaissance contenue dans les notions humaines, ne permettant que rien n’en soit conservée. Dans Son œuvre de conquête, Il a réduit les notions humaines en pièces, ces anciennes manières de pensée humaine dépassées. Il permet aux gens de voir qu’avec Dieu il n’y a pas de règles, que rien n’est ancien au sujet de Dieu, que l’œuvre qu’Il fait est entièrement libérée, entièrement libre, qu’Il est juste en tout ce qu’Il fait. Tu dois pleinement te soumettre à toute œuvre qu’Il fait dans la création. Toute œuvre qu’Il fait a du sens et est réalisée selon Sa propre volonté et Sa propre sagesse, et non selon les choix humains et les notions humaines. Si quelque chose est bénéfique pour Son œuvre, Il le fait, et si quelque chose n’est pas bénéfique pour Son œuvre, Il ne le fait pas, peu importe sa valeur ! Il œuvre et choisit les destinataires et le lieu de Son œuvre selon le sens et le but de Son œuvre. Il ne respecte pas les règles du passé dans Son œuvre ni ne suit les vieilles formules. Au contraire, Il planifie Son œuvre en fonction de son importance. En fin de compte, Il atteindra un effet authentique et le but anticipé. Si tu ne comprends pas ces choses aujourd’hui, cette œuvre n’aura aucun effet en toi.

Extrait de « Dieu est le Seigneur de toute la création », dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 208)

Quelle est l’importance des obstacles dressés contre l’œuvre de Dieu ? Quelqu’un ne l’a-t-il jamais su ? Avec des gens encagés par des teintes superstitieuses profondes, qui est capable de connaître le vrai visage de Dieu ? Avec cette connaissance culturelle arriérée si superficielle et absurde, comment pourraient-ils pleinement comprendre les paroles prononcées par Dieu ? Même quand elles sont prononcées en face à face et fournies de bouche à bouche, comment pourraient-ils comprendre ? Parfois, c’est comme si les paroles de Dieu étaient tombées dans l’oreille d’un sourd : les gens n’ont pas la moindre réaction, ils secouent la tête et ne comprennent rien. Comment cela pourrait-il ne pas être inquiétant ? Cette « histoire culturelle ancienne et cette connaissance culturelle perdues[1] » ont entretenu un tel groupe de gens sans valeur. Cette ancienne culture – un héritage précieux – est un tas de rebuts ! Elle est devenue depuis longtemps une honte éternelle et ne mérite pas qu’on en parle ! Elle a enseigné aux gens les astuces et les techniques pour s’opposer à Dieu, et le « conseil formel, affable[2] » de l’éducation nationale a rendu les gens encore plus désobéissants à Dieu. Chaque partie de l’œuvre de Dieu est extrêmement difficile et chaque étape de Son œuvre sur la terre a été stressante pour Dieu. Comme Son œuvre sur terre est difficile ! Les étapes de l’œuvre de Dieu sur la terre impliquent de grandes difficultés : pour la faiblesse de l’homme, ses lacunes, ses enfantillages, son ignorance et tout de l’homme, Dieu Se lance dans des plans méticuleux et des considérations réfléchies. L’homme est comme un tigre de papier que l’on n’ose pas stimuler ou provoquer ; au moindre contact il mord ou bien il tombe et perd son chemin. On dirait qu’à la moindre perte de concentration, il retombe, ou bien il ignore Dieu ou court chez ses cochons et chiens de parents pour se livrer aux choses impures de leur corps. Quel grand obstacle ! À chaque étape de Son œuvre, pratiquement, Dieu est soumis à la tentation, et presque à chaque étape Il court un grand danger. Ses paroles sont sincères, honnêtes et sans malice, mais qui est prêt à les accepter ? Qui est prêt à se soumettre pleinement ? Cela brise le cœur de Dieu. Il peine jour et nuit pour l’homme, Il est en proie à l’anxiété pour la vie de l’homme et Il sympathise avec la faiblesse de l’homme. À chaque étape de Son œuvre et pour chaque parole qu’Il a prononcée, Il a fait face à de nombreux obstacles ; Il est toujours entre le marteau et l’enclume, et pense constamment à la faiblesse, la désobéissance, l’enfantillage et la vulnérabilité de l’homme… jour et nuit, encore et encore. Qui a déjà appris cela ? En qui peut-Il Se confier ? Qui pourrait comprendre ? Il déteste toujours les péchés de l’homme et son manque de colonne vertébrale, sa couardise. Il S’inquiète toujours de la vulnérabilité de l’homme et contemple le chemin qui précède l’homme. En observant les paroles et les actions de l’homme, Il est toujours rempli de miséricorde et de colère, et la vue de ces choses cause toujours de la peine à Son cœur. Ceux qui sont innocents, après tout, sont devenus engourdis. Pourquoi Dieu leur rend-Il toujours les choses difficiles ? L’homme faible est totalement dépourvu de persévérance. Pourquoi la colère de Dieu devrait-elle toujours être si intense ? L’homme faible et impuissant n’a plus la moindre vitalité ; pourquoi Dieu devrait-Il toujours le réprimander pour sa désobéissance ? Qui peut résister aux menaces de Dieu dans le ciel ? L’homme, après tout, est fragile, et Dieu, désespéré, a refoulé Sa colère profondément dans Son cœur afin que l’homme réfléchisse calmement sur lui-même. Pourtant, l’homme, qui est en grave difficulté, n’accorde pas la moindre valeur à la volonté de Dieu. L’homme a été écrasé par les pieds du vieux roi des démons, mais il en est complètement inconscient. Il se ligue toujours contre Dieu, ou bien est tiède envers Dieu. Dieu a prononcé tellement de paroles, mais qui les a déjà prises au sérieux ? L’homme ne comprend pas les paroles de Dieu, mais il reste imperturbable et sans désir, et n’a jamais vraiment connu l’essence du vieux démon. Les gens vivent dans l’Hadès, en enfer, mais croient qu’ils vivent dans le palais du fond de la mer. Ils sont persécutés par le grand dragon rouge, mais croient être « favorisés[3] » par le pays. Ils sont ridiculisés par le diable, mais pensent qu’ils jouissent du talent artistique superlatif de la chair. Quelle bande de sales et déplorables miséreux ! L’homme a rencontré le malheur, mais il ne le sait pas, et, dans cette société de ténèbres, il souffre contretemps après contretemps[4], mais il n’en a jamais pris conscience. Quand se débarrassera-t-il de sa candeur envers lui-même et de son tempérament servile ? Pourquoi est-il si insensible envers le cœur de Dieu ? Est-ce qu’il approuve cette oppression et cette difficulté en silence ? N’aspire-t-il pas au jour où il pourra changer l’obscurité en lumière ? N’aspire-t-il pas une fois de plus à remédier aux iniquités envers la justice et la vérité ? Est-il prêt à observer et ne rien faire pendant que les gens abandonnent la vérité et falsifient les faits ? Est-il heureux de continuer à endurer ce mauvais traitement ? Est-il prêt à être un esclave ? Est-il prêt à périr entre les mains de Dieu avec les esclaves de cet État failli ? Où est ta détermination ? Où est ton ambition ? Où est ta dignité ? Où est ton intégrité ? Où est ta liberté ? Es-tu prêt à donner toute ta vie[5] pour le grand dragon rouge, le roi des démons ? Es-tu heureux de le laisser te torturer à mort ? Le visage de l’abîme est chaotique et sombre, alors que les gens du commun qui souffrent une telle affliction crient vers le ciel et se plaignent à la terre. Quand l’homme pourra-t-il garder la tête haute ? L’homme est rachitique et émacié, comment pourrait-il lutter contre ce démon cruel et tyrannique ? Pourquoi ne donne-t-il pas sa vie à Dieu dès qu’il le peut ? Pourquoi vacille-t-il encore ? Quand pourra-t-il terminer l’œuvre de Dieu ? Ainsi intimidé et opprimé sans raison, il aura finalement vécu toute sa vie en vain. Pourquoi se presse-t-il tellement d’arriver, pourquoi est-il dans une telle hâte de partir ? Pourquoi ne réserve-t-il pas quelque chose de valeur à donner à Dieu ? A-t-il oublié les millénaires de haine ?

Extrait de « L’œuvre et l’entrée (8) », dans La Parole apparaît dans la chair

Notes de bas de page :

1. « Perdues » est utilisé de façon moqueuse.

2. « Conseil formel, affable  » est utilisé de façon moqueuse.

3. « Favorisés » est utilisé pour se moquer des gens qui semblent de bois et qui n’ont aucune conscience de soi.

4. « Souffre contretemps après contretemps » signifie les gens qui sont nés dans le pays du grand dragon rouge et qui ne peuvent pas garder la tête haute.

5. « Donner toute ta vie » doit être compris dans un sens péjoratif.

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 209)

Le chemin d’aujourd’hui n’est pas facile à suivre. On peut dire qu’il est difficile à trouver, et il a été extrêmement rare au fil des âges. Cependant, qui aurait pensé que la chair de l’homme suffirait à elle seule pour le ruiner ? L’œuvre d’aujourd’hui est certainement aussi précieuse qu’une pluie de printemps, et d’une aussi grande valeur que la bonté de Dieu envers l’homme. Toutefois, si l’homme ne connaît pas le but de Son œuvre actuelle ou ne comprend pas l’essence de l’humanité, comment, donc, peut-on parler de son prix et de sa valeur ? La chair n’appartient pas aux humains eux-mêmes, donc personne ne peut voir clairement quelle sera réellement sa destination. Néanmoins, tu devrais bien savoir que le Seigneur de la création rétablira dans son état originel l’humanité qui a été créée et restaurera son image initiale du temps de sa création. Il reprendra complètement le souffle qu’Il a insufflé à l’homme, récupérant ses os et sa chair et rendant tout au Seigneur de la création. Il transformera et renouvellera complètement l’humanité et reprendra à l’homme l’héritage entier de Dieu qui n’appartient pas à l’humanité, mais appartient à Dieu, et ne le confiera plus jamais à l’humanité. En effet, aucune de ces choses n’appartenait initialement à l’humanité. Il les reprendra toutes – ce n’est pas un pillage injuste : c’est censé restituer au ciel et à la terre leurs états d’origine, et transformer et renouveler l’homme. Il s’agit de la destination raisonnable pour l’homme, bien qu’il ne s’agisse peut-être pas d’une réappropriation de la chair après qu’elle a été châtiée, comme les gens pourraient se l’imaginer. Dieu ne veut pas du squelette de la chair après sa destruction : Il veut les éléments d’origine chez l’homme qui, au commencement, Lui appartenaient. Par conséquent, Il n’anéantira pas l’humanité ou n’éradiquera pas complètement la chair de l’homme, car la chair de l’homme n’est pas la propriété privée de celui-ci. C’est plutôt l’auxiliaire de Dieu qui gère l’humanité. Comment pourrait-Il anéantir la chair de l’homme pour Son « plaisir » ? À présent, as-tu vraiment délaissé la totalité de cette chair qui est la tienne, et qui ne vaut même pas un seul centime ? Si tu pouvais comprendre trente pour cent de l’œuvre des derniers jours (ces seuls trente pour cent consistent à comprendre l’œuvre du Saint-Esprit aujourd’hui, ainsi que l’œuvre de la parole de Dieu dans les derniers jours), alors tu ne continuerais pas à « servir » ta chair ni à lui être « filial » – une chair qui a été corrompue pendant de nombreuses années – comme c’est le cas aujourd’hui. Tu devrais voir clairement que les humains sont maintenant à un niveau de progrès sans précédent, et ne continueront plus de rouler en avant comme le font les roues de l’histoire. Ta chair putride est couverte de mouches depuis longtemps, alors comment peut-elle avoir le pouvoir d’inverser les roues de l’histoire auxquelles Dieu a permis de tourner jusqu’à ce jour ? Comment peut-elle faire en sorte que l’horloge des derniers jours, au tic-tac muet, fonctionne à nouveau et continue de faire tourner ses aiguilles ? Comment peut-elle retransformer le monde qui semble recouvert d’un épais brouillard ? Ta chair peut-elle faire revivre les montagnes et les rivières ? Ta chair, qui a seulement une petite fonction, peut-elle vraiment rétablir le genre de monde humain auquel tu aspires ? Peux-tu vraiment éduquer tes descendants à devenir des « êtres humains » ? Comprends-tu maintenant ? À quoi exactement appartient ta chair ? L’intention originelle de Dieu de sauver l’homme, de parfaire l’homme et de transformer l’homme n’était pas de te donner une belle patrie ou d’apporter un repos paisible à la chair de l’homme. Elle était plutôt au nom de Sa gloire et de Son témoignage, pour que l’humanité profite davantage de l’avenir, et pour qu’elle puisse bientôt bénéficier du repos. Pourtant, ce n’était pas pour ta chair, car l’homme est l’essentiel de la gestion de Dieu, et la chair de l’homme est simplement un auxiliaire. (L’homme est un élément doté à la fois d’un esprit et d’un corps, tandis que la chair est seulement quelque chose qui se décompose. Cela signifie que la chair est un outil pour le plan de gestion). Tu dois savoir que la perfection, l’achèvement et le gain de l’homme par Dieu n’ont rien apporté d’autre que des épées et des coups pour sa chair, ainsi que des souffrances infinies, la brûlure par le feu, le jugement impitoyable, le châtiment et les malédictions, ainsi que des épreuves sans bornes. Telle est l’histoire vraie et telle est la vérité au sujet de l’œuvre de gestion de l’homme. Cependant, toutes ces choses sont dirigées contre la chair de l’homme, et toutes les flèches de l’hostilité visent sans pitié la chair de l’homme (car l’homme est innocent). Tout cela est réalisé au nom de Sa gloire et de Son témoignage, et pour Sa gestion. C’est parce que Son œuvre n’est pas uniquement pour le bien de l’humanité, mais aussi pour l’ensemble du plan et pour accomplir Sa volonté originale quand Il a créé l’humanité. Par conséquent, peut-être que quatre-vingt-dix pour cent de ce dont les hommes font l’expérience est constitué de souffrances et d’épreuves du feu, et il y a très peu de jours heureux et doux, voire aucun, après lesquels la chair de l’homme a langui. Les hommes sont encore plus incapables de profiter de moments de bonheur dans la chair en passant de beaux moments avec Dieu. La chair est souillée, donc, ce que voit la chair de l’homme ou ce dont elle bénéficie n’est rien d’autre que le châtiment de Dieu, que l’homme trouve désavantageux, comme si le bon sens lui faisait défaut. C’est parce que Dieu manifestera Son tempérament de justice qui n’est pas apprécié par l’homme, ne tolère pas les offenses de l’homme et a en horreur Ses adversaires. Dieu révèle ouvertement l’ensemble de Son tempérament par tout moyen nécessaire, concluant ainsi l’œuvre de Sa guerre de six mille ans contre Satan – l’œuvre du salut de toute l’humanité et la destruction du Satan d’antan !

Extrait de « Le dessein de la gestion de l’humanité », dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 210)

Les derniers jours sont arrivés et les pays du monde entier sont dans la tourmente. Un désarroi politique, des famines, des épidémies, des inondations et des sécheresses apparaissent partout. Il y a la catastrophe dans le monde de l’homme ; le ciel a également envoyé le désastre. Ce sont des signes des derniers jours. Mais pour les gens, cela semble être un monde de gaieté et de splendeur ; cela le devient de plus en plus, le cœur de tous les gens est attiré par cela et beaucoup sont pris au piège et incapables de s’en extirper ; un grand nombre seront trompés par ceux qui se livrent à la supercherie et à la sorcellerie. Si tu ne t’efforces pas de progresser, si tu n’as pas d’idéaux et si tu ne t’es pas enraciné dans le vrai chemin, tu seras emporté par les vagues grandissantes du péché. La Chine est le pays le plus arriéré de tous ; c’est le territoire où le grand dragon rouge est enroulé. Ce pays a le plus de gens qui adorent des idoles et qui se livrent à la sorcellerie, le plus de temples, et c’est un endroit dans lequel résident des démons souillés. Le grand dragon rouge t’a donné naissance, t’a éduqué et t’a imprégné de son influence ; il t’a corrompu et torturé, mais après t’être réveillé, tu le rejettes et tu es complètement gagné par Dieu. C’est la gloire de Dieu, et c’est pourquoi cette étape de l’œuvre a une grande signification. Dieu a fait une œuvre à si grande échelle, a prononcé tant de paroles, et Il va finalement vous gagner complètement : c’est une partie de l’œuvre de la gestion de Dieu et vous êtes le « butin » de la bataille de Dieu contre Satan. Plus vous comprenez la vérité, meilleure est votre vie dans l’Église et plus le grand dragon rouge est mis à genoux. Toutes ces questions appartiennent au monde spirituel : elles sont les batailles du monde spirituel et, quand Dieu sera victorieux, Satan sera couvert de honte et tombera. Cette étape de l’œuvre de Dieu a une signification très profonde. Dieu œuvre à si grande échelle et sauve complètement ce groupe de gens, de sorte que tu peux échapper à l’influence de Satan, vivre en terre sainte, vivre dans la lumière de Dieu et être dirigé et conduit par la lumière. Ta vie a alors du sens. Ce que vous mangez et portez est différent de ce que mangent et portent les incroyants ; vous jouissez des paroles de Dieu et menez une vie qui a du sens, et eux, de quoi jouissent-ils ? Ils ne jouissent que de leur « héritage ancestral » et de leur « esprit national ». Ils n’ont pas le moindre vestige d’humanité ! Vos vêtements, vos paroles et vos actions sont tous différents des leurs. Finalement, vous fuirez complètement la souillure, ne serez plus pris au piège par la tentation de Satan et gagnerez le soutien quotidien de Dieu. Vous devez toujours être prudents. Bien que vous viviez dans un endroit souillé, la souillure ne vous touche pas et vous pouvez vivre aux côtés de Dieu, recevant Sa grande protection. Dieu vous a choisis parmi tous sur cette terre jaune. N’êtes-vous pas les gens les plus bénis ? Tu es un être créé : tu dois bien sûr adorer Dieu et chercher à vivre une vie qui a du sens. Si tu n’adores pas Dieu, mais vis dans ta chair souillée, alors n’es-tu pas seulement une bête habillée comme un homme ? Puisque tu es un être humain, tu dois te dépenser pour Dieu et endurer toute souffrance ! Tu dois accepter volontiers et avec assurance les petites souffrances auxquelles tu es soumis aujourd’hui et vivre une vie significative, comme Job et Pierre. Dans ce monde, l’homme porte les vêtements du diable, mange la nourriture du diable et travaille et sert sous la botte du diable, se faisant complètement piétiné dans la souillure du diable. Si tu ne comprends pas le sens de la vie et n’obtiens pas le vrai chemin, alors quel sens y a-t-il à vivre ainsi ? Vous êtes des gens qui suivent le bon chemin, ceux qui cherchent à s’améliorer. Vous êtes des gens qui se lèvent dans la nation du grand dragon rouge, ceux que Dieu appelle justes. N’est-ce pas la vie qui a le plus de sens ?

Extrait de « Pratique (2) », dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 211)

Aujourd’hui, l’œuvre que J’accomplis en vous a le but de vous conduire à une vie d’humanité normale. C’est l’œuvre qui consiste à inaugurer une nouvelle ère et à conduire l’homme dans la vie de la nouvelle ère. Pas à pas, cette œuvre se réalise et se développe parmi vous directement : Je vous instruis en personne, Je vous prends par la main, Je vous dis tout ce que vous ne comprenez pas, vous accorde tout ce qui vous manque. On peut dire que pour vous toute cette œuvre est votre provision pour la vie, vous guidant aussi dans une vie d’humanité normale. Elle a pour but précis d’assurer la subsistance de la vie de ce groupe de personnes durant les derniers jours. Pour Moi, toute cette œuvre a pour but de mettre fin à l’ancienne ère et d’en inaugurer une nouvelle. Quant à Satan, Je suis devenu chair précisément pour le vaincre. L’œuvre que J’accomplis parmi vous maintenant est votre subsistance pour aujourd’hui et votre salut opportun, mais pendant ces quelques brèves années, Je vous dirai toutes les vérités, tout le chemin de la vie et même l’œuvre pour l’avenir. Ce sera suffisant pour vous permettre d’expérimenter normalement les choses à l’avenir. Je vous ai confié seulement toutes Mes paroles. Je ne vous exhorte à rien d’autre. Aujourd’hui, toutes les paroles que Je vous dis sont Mon exhortation pour vous, car aujourd’hui, vous n’avez aucune expérience d’un grand nombre des paroles que Je prononce et vous ne comprenez pas leur signification profonde. Un jour, vos expériences se réaliseront exactement comme Je l’ai évoqué aujourd’hui. Ces paroles sont vos visions d’aujourd’hui et ce dont vous dépendrez à l’avenir. Elles sont la subsistance pour la vie d’aujourd’hui et une exhortation pour l’avenir, et aucune exhortation ne pourrait être meilleure. C’est parce que le temps de Mon œuvre sur terre n’est pas aussi long que le temps que vous avez pour expérimenter Mes paroles. Je termine simplement Mon œuvre, alors que vous cherchez la vie, processus qui implique un long parcours à travers la vie. Ce n’est qu’après avoir expérimenté beaucoup de choses que vous serez en mesure d’acquérir complètement le chemin de la vie. C’est alors seulement que vous pourrez comprendre le sens intérieur des paroles que Je prononce aujourd’hui. Lorsque vous aurez Mes paroles en main, lorsque chacun de vous aura reçu tous Mes mandats, une fois que Je vous aurai mandaté tout ce que Je devrais, et lorsque l’œuvre des paroles aura pris fin, peu importe l’importance de l’effet obtenu, alors la mise en œuvre de la volonté de Dieu aura également été réalisée. Ce n’est pas, comme tu l’imagines, que tu dois être transformé dans une certaine mesure. Dieu n’agit pas selon tes notions.

Extrait de « Pratique (7) », dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 212)

Dans les derniers jours, Dieu S’est fait chair pour poursuivre l’œuvre qu’Il devait faire et pour accomplir Son ministère de paroles. Il est venu en personne pour œuvrer au milieu des êtres humains avec le dessein de perfectionner ces gens qui recherchent Son cœur. Depuis la création jusqu’à aujourd’hui, Il n’a fait ce genre d’œuvre qu’au cours des derniers jours. C’est seulement au cours des derniers jours que Dieu S’est fait chair pour une œuvre de si grande ampleur. Bien qu’Il endure des souffrances que les gens trouveraient difficiles à supporter, bien qu’étant un grand Dieu, Il a l’humilité de devenir un homme ordinaire, aucun aspect de Son œuvre n’a été retardé, et Son plan n’est pas du tout précipité dans la confusion. Il poursuit l’œuvre selon Son plan originel. L’un des buts de cette incarnation est de conquérir les hommes. Un autre consiste à perfectionner les gens qu’Il aime. Il désire voir de Ses propres yeux les gens qu’Il perfectionne, et Il veut voir par Lui-même comment les gens qu’Il perfectionne témoignent pour Lui. Ce n’est pas une seule personne qui est amenée à la perfection, et pas deux non plus. C’est cependant un groupe de très peu de personnes. Les personnes de ce groupe viennent de divers pays du monde et de diverses nationalités du monde. Le but de cette œuvre d’aussi grande envergure est de gagner ce groupe de personnes, de gagner le témoignage que ce groupe de personnes Lui porte et d’obtenir la gloire qu’Il reçoit à travers ce groupe de personnes. Il ne fait pas une œuvre qui n’a pas de signification ni une œuvre sans valeur. On peut dire qu’en poursuivant une œuvre d’une telle envergure, le but de Dieu est de perfectionner tous ceux qu’Il veut amener à la perfection. Pendant le temps qu’Il aura en dehors de cela, Il chassera ceux qui sont méchants. Sache qu’Il ne poursuit pas cette grande œuvre à cause des méchants ; au contraire, Il donne tout à cause de ce petit nombre de personnes qu’Il doit amener à la perfection. L’œuvre qu’Il fait, les paroles qu’Il dit, les mystères qu’Il révèle, Son jugement et Son châtiment sont tous pour le bien de ce petit nombre de personnes. Il ne S’est pas fait chair à cause des méchants, et ils incitent encore moins en Lui une grande colère. Il dit la vérité et parle d’entrée, à cause de ceux qui devront être amenés à la perfection ; Il S’est fait chair à cause d’eux, et c’est grâce à eux qu’Il accorde Ses bénédictions et Ses promesses. La vérité, l’entrée et la vie de l’humanité dont Il parle ne sont pas pour le bonheur des méchants. Il veut éviter de parler aux méchants et souhaite accorder toutes les vérités à ceux qui doivent être amenés à la perfection. Mais Son œuvre exige que, pour l’instant, les méchants puissent profiter de certaines de Ses richesses. Ceux qui ne mettent pas la vérité en pratique, qui ne satisfont pas Dieu et qui interrompent Son œuvre sont tous des méchants. Ils ne peuvent pas être amenés à la perfection et ils sont détestés et rejetés par Dieu. À l’inverse, les gens qui mettent la vérité en pratique et peuvent satisfaire Dieu, et qui se dépensent entièrement pour l’œuvre de Dieu, sont les gens qui doivent être amenés à la perfection par Dieu. Ceux que Dieu désire compléter ne sont autres que ce groupe de personnes, et l’œuvre que Dieu fait est pour le bien de ces personnes. La vérité dont Il parle est dirigée vers les gens qui sont prêts à la mettre en pratique. Il ne parle pas aux gens qui ne mettent pas la vérité en pratique. L’augmentation de la perspicacité et la croissance du discernement dont Il parle s’adressent aux gens qui peuvent pratiquer la vérité. Quand Il parle de ceux qui doivent être amenés à la perfection, Il parle de ces gens-là. L’œuvre du Saint-Esprit est dirigée vers les gens qui sont désireux de pratiquer la vérité. Des choses comme posséder la sagesse et avoir de l’humanité sont dirigées vers les gens qui sont prêts à mettre la vérité en pratique. Ceux qui ne mettent pas la vérité en pratique auront beau entendre de nombreuses paroles de vérité, parce qu’ils sont de nature si méchante et ne s’intéressent pas à la vérité, ce qu’ils comprennent se résume à des doctrines, à des paroles et à des théories creuses, qui n’ont aucune valeur pour leur entrée dans la vie. Aucun d’eux n’est fidèle à Dieu ; ils sont tous des gens qui voient Dieu, mais ne peuvent pas L’obtenir et sont tous condamnés par Dieu.

Extrait de « Seuls ceux qui se concentrent sur la pratique peuvent être perfectionnés », dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 213)

L’objectif principal de l’œuvre de la conquête est de purifier l’humanité de telle sorte que l’homme puisse détenir la vérité, parce que l’homme ne comprend que trop peu la vérité ! Mener l’œuvre de la conquête auprès de telles personnes revêt la plus grande importance. Vous êtes tous tombés sous l’influence des ténèbres et en êtes profondément blessés. Le but de cette œuvre est alors de vous permettre de connaître la nature humaine et ainsi de vivre la vérité. Tous les êtres créés devraient accepter d’être perfectionnés. Si l’œuvre de cette étape consistait seulement à perfectionner les gens, alors elle pourrait être réalisée en Grande-Bretagne, en Amérique ou en Israël ; elle pourrait être réalisée dans le peuple de n’importe quelle nation. Mais l’œuvre de la conquête est sélective. La première étape de l’œuvre de la conquête est de court terme ; en outre, elle sera utilisée pour humilier Satan et conquérir l’univers tout entier. Telle est l’œuvre initiale de la conquête. On peut dire que toute créature qui croit en Dieu peut être perfectionnée, car être perfectionné est quelque chose que l’on peut obtenir seulement après un changement à long terme. Mais être conquis est différent. Le spécimen et modèle pour la conquête doit être celui qui traîne le pas le plus loin derrière, vivant dans l’obscurité la plus profonde ; il doit être aussi le plus dégradé, le plus réticent à reconnaître Dieu et le plus désobéissant envers Dieu. C’est exactement le genre de personne qui peut témoigner d’avoir été conquis. L’objectif principal de l’œuvre de la conquête est de vaincre Satan, alors que l’objectif principal dans le perfectionnement des gens, c’est de gagner les gens. C’est de permettre aux gens de témoigner, après avoir été conquis, que cette œuvre de la conquête a été réalisée ici, chez des gens comme vous. Le but est d’avoir des gens qui rendent témoignage après avoir été conquis. Ces personnes conquises seront utilisées pour atteindre l’objectif visant à humilier Satan. Alors, quelle est la principale méthode de conquête ? Châtiment, jugement, malédictions et révélations, en utilisant un tempérament juste pour conquérir les gens, afin qu’ils soient profondément convaincus en raison du tempérament juste de Dieu. Utiliser la réalité et l’autorité de la parole pour conquérir les gens et les convaincre entièrement, c’est ce que signifie être conquis. Ceux qui ont été perfectionnés ne sont pas seulement capables de parvenir à l’obéissance après avoir été conquis, mais ils sont également en mesure d’avoir connaissance de l’œuvre du jugement, de changer leur tempérament et de connaître Dieu. Ils font l’expérience de la voie de l’amour de Dieu et sont remplis de la vérité. Ils apprennent à faire l’expérience de l’œuvre de Dieu, sont capables de souffrir pour Dieu et ont leur propre volonté. Ceux qui sont perfectionnés ont une compréhension réelle de la vérité grâce à leur expérience de la parole de Dieu. Ceux qui sont conquis connaissent la vérité, mais n’ont pas accepté le sens réel de la vérité. Après avoir été conquis, ils obéissent, mais leur obéissance est entièrement le résultat du jugement qu’ils ont reçu. Ils n’ont absolument aucune compréhension de la signification réelle de nombreuses vérités. Ils reconnaissent la vérité verbalement, mais ils ne sont pas entrés dans la vérité ; ils comprennent la vérité, mais ils n’ont pas fait l’expérience de la vérité. L’œuvre réalisée en ceux qui sont rendus parfaits comprend les châtiments et les jugements, ainsi que le soutien de la vie. Une personne qui valorise l’entrée dans la vérité est une personne à perfectionner. La différence entre ceux qui doivent être rendus parfaits et ceux qui sont conquis réside dans leur entrée ou non dans la vérité. Ceux qui comprennent la vérité, qui sont entrés dans la vérité et qui vivent la vérité sont rendus parfaits ; ceux qui ne comprennent pas la vérité, n’entrent pas dans la vérité, c’est-à-dire, ceux qui ne vivent pas la vérité, sont des gens qui ne peuvent pas être perfectionnés. Si des gens de ce type sont maintenant capables d’obéir complètement, alors ils sont conquis. Si ceux qui sont conquis ne cherchent pas la vérité – s’ils suivent, mais ne vivent pas la vérité, s’ils perçoivent et entendent parler de la vérité, mais ne valorisent pas le fait de vivre la vérité –, ils ne peuvent pas être perfectionnés. Les gens qui sont à perfectionner pratiquent la vérité sur le chemin de la perfection, selon les exigences de Dieu. Ainsi, ils accomplissent la volonté de Dieu et ils sont perfectionnés. Quiconque suit l’œuvre de la conquête jusqu’à la fin, avant qu’elle ne soit terminée, est une personne conquise, mais elle ne peut pas être considérée comme perfectionnée. « Ceux qui sont perfectionnés » désigne les hommes qui sont en mesure de poursuivre la vérité et d’être gagnés par Dieu, une fois l’œuvre de la conquête achevée. Cela désigne ceux qui, au terme de l’œuvre de la conquête, restent fermes dans la tribulation et vivent la vérité. Ce qui distingue le fait d’être conquis du fait d’être perfectionné, ce sont les différences dans les étapes de l’œuvre et les différences dans le degré suivant lequel les gens comprennent la vérité et y entrent. Tous ceux qui ne sont pas engagés dans la voie de la perfection, c’est-à-dire, ceux qui ne possèdent pas la vérité, seront finalement toujours éliminés. Seuls ceux qui possèdent la vérité et qui vivent la vérité peuvent être complètement gagnés par Dieu. Autrement dit, ceux qui vivent à l’image de Pierre sont perfectionnés, tandis que tous les autres sont conquis. L’œuvre réalisée sur tous ceux qui sont conquis consiste en des malédictions, des châtiments et la manifestation de la colère, et ce qui leur revient, c’est la justice et les malédictions. Travailler en une telle personne, c’est révéler sans cérémonie ni politesse, révéler le tempérament corrompu en elle afin qu’elle le reconnaisse elle-même et en soit pleinement convaincue. Une fois que l’homme devient complètement obéissant, l’œuvre de la conquête prend fin. Même si la plupart des gens ne cherchent toujours pas à comprendre la vérité, l’œuvre de la conquête aura pris fin.

Extrait de « Seuls ceux qui sont perfectionnés peuvent mener une vie riche de sens », dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 214)

Comment Dieu amène-t-Il l’homme à la perfection ? Quel est le tempérament de Dieu ? Que comprend Son tempérament ? Pour clarifier toutes ces choses, on appelle cela répandre le nom de Dieu, cela signifie témoigner en faveur de Dieu et cela signifie exalter Dieu. À la fin, l’homme réussira à changer son tempérament de vie en se fondant sur la connaissance de Dieu. Plus l’homme est traité et épuré, plus il est revigoré ; plus les étapes de l’œuvre de Dieu sont nombreuses, plus l’homme est amené à la perfection. Aujourd’hui, dans l’expérience de l’homme, chaque étape de l’œuvre de Dieu contre-attaque les notions de l’homme, et chaque étape est inimaginable par l’intellect de l’homme et dépasse ses attentes. Dieu donne à l’homme tout ce dont il a besoin et, à tous égards, ce qu’Il donne est en désaccord avec les conceptions de l’homme. Dieu prononce Ses paroles dans tes moments de faiblesse ; seulement de cette façon peut-Il te donner la vie. En contre-attaquant tes notions, Il t’amène à accepter le traitement de Dieu ; ce n’est que de cette façon que tu peux te débarrasser de ta corruption. Aujourd’hui, d’un certain point de vue, Dieu incarné œuvre dans un état de divinité, mais, d’un autre point de vue, Il œuvre dans un état d’humanité normale. Quand tu cesses de nier toute œuvre de Dieu, quand tu es capable de te soumettre quoi que Dieu dise ou fasse dans Son état d’humanité normale, quand tu es capable de te soumettre et de comprendre quel que soit le genre de normalité qu’Il manifeste et quand tu as acquis une véritable expérience, alors seulement peux-tu être sûr qu’Il est Dieu, alors seulement cesseras-tu d’inventer des notions et alors seulement seras-tu à même de Le suivre jusqu’au bout. Il y a de la sagesse dans l’œuvre de Dieu et Il sait comment l’homme peut tenir ferme en témoignant de Lui. Il connaît la faiblesse vitale de l’homme et les paroles qu’Il prononce peuvent te frapper dans ta faiblesse vitale, mais Il utilise aussi Ses paroles majestueuses et sages pour te faire témoigner en Sa faveur. Tels sont les actes miraculeux de Dieu. L’intellect de l’homme ne peut pas imaginer l’œuvre que Dieu fait. Les types de corruption que l’homme, un être de chair, possède et ce qui constitue l’essence de l’homme : toutes ces choses sont révélées à travers le jugement de Dieu, ce qui ne laisse à l’homme nulle part où se cacher de sa honte.

Dieu accomplit l’œuvre du jugement et du châtiment afin que l’homme Le connaisse et pour Son témoignage. Sans le jugement du tempérament corrompu de l’homme par Dieu, l’homme ne connaîtrait pas Son tempérament juste qui ne tolère aucune offense, et l’homme ne pourrait pas non plus convertir son ancienne connaissance de Dieu en une connaissance nouvelle. Pour le bien de Son témoignage et pour le bien de Sa gestion, Il expose Sa totalité au grand jour, permettant ainsi à l’homme, par la manifestation de Dieu, d’acquérir la connaissance de Dieu, de changer son tempérament et de rendre un témoignage retentissant en faveur de Dieu. Le changement dans le tempérament de l’homme est réalisé par de nombreux genres différents de l’œuvre Dieu ; sans ces changements dans son tempérament, l’homme serait incapable de rendre témoignage à Dieu et d’être selon le cœur de Dieu. Les changements dans le tempérament de l’homme signifient que l’homme s’est libéré de l’esclavage de Satan et de l’influence des ténèbres, et qu’il est vraiment devenu un modèle et un exemple de l’œuvre de Dieu, un témoin de Dieu et un homme selon le cœur de Dieu. Aujourd’hui, Dieu incarné est venu faire Son œuvre sur la terre, et Il exige que l’homme Le connaisse, Lui obéisse, témoigne de Lui, qu’il connaisse Son œuvre pratique et normale, qu’il obéisse à toutes Ses paroles et à toute Son œuvre qui ne sont pas en accord avec les notions de l’homme, et qu’il témoigne de toute l’œuvre qu’Il fait pour sauver l’homme, ainsi que de tous les actes qu’Il accomplit pour conquérir l’homme. Ceux qui témoignent de Dieu doivent connaître Dieu ; seul ce genre de témoignage est précis et réel, et seul ce genre de témoignage peut couvrir Satan de honte. Dieu utilise ceux qui en sont venus à Le connaître en subissant Son jugement et Son châtiment, Son traitement et Son émondage pour qu’ils Lui rendent témoignage. Il utilise ceux qui ont été corrompus par Satan pour Lui rendre témoignage, et Il utilise aussi ceux dont le tempérament a changé et qui ont ainsi gagné Ses bénédictions pour Lui rendre témoignage. Il n’a pas besoin que l’homme Le loue de sa bouche, pas plus qu’Il n’a besoin de la louange et du témoignage de ceux de l’espèce de Satan, qui n’ont pas été sauvés par Lui. Seuls ceux qui connaissent Dieu sont qualifiés pour Lui rendre témoignage et seuls ceux dont le tempérament a changé sont qualifiés pour Lui rendre témoignage. Dieu ne permettra pas à l’homme de déshonorer intentionnellement Son nom.

Extrait de « Seuls ceux qui connaissent Dieu peuvent rendre témoignage à Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 215)

Souviens-toi de la scène, dans la Bible, où Dieu a détruit Sodome, et pense aussi à la manière dont la femme de Lot est devenue une statue de sel. Réfléchis à la façon dont les habitants de Ninive se sont repentis de leurs péchés en se couvrant de sacs et de cendres, et rappelle-toi ce qui s’est passé après que les Juifs ont cloué Jésus à la croix il y a deux mille ans. Les Juifs ont été expulsés d’Israël et ont fui vers les pays du monde entier. Beaucoup ont été tués, et toute la nation juive a subi la douleur sans précédent de l’annihilation de son pays. Ils avaient cloué Dieu à la croix, commis un péché odieux et provoqué la colère de Dieu. Ils ont été condamnés à payer pour ce qu’ils ont fait et ont dû supporter toutes les conséquences de leurs actes. Ils ont condamné Dieu, rejeté Dieu, et ils n’avaient donc qu’un seul destin : être punis par Dieu. C’est la triste conséquence et le désastre que leurs dirigeants ont causés à leur pays et à leur nation.

Aujourd’hui, Dieu est revenu au monde pour accomplir Son œuvre. Son premier arrêt est le modèle du gouvernement dictatorial : la Chine, le bastion ardent de l’athéisme. Dieu a conquis un groupe de personnes par Sa sagesse et Sa puissance. Au cours de cette période, Il a été chassé par le parti au pouvoir en Chine par toutes sortes de moyens et soumis à de grandes souffrances, sans nulle part où poser Sa tête, incapable de trouver un abri. Malgré cela, Dieu poursuit l’œuvre qu’Il a l’intention d’accomplir : Il exprime Sa voix et répand l’évangile. Nul ne peut sonder la toute-puissance de Dieu. En Chine, pays qui considère Dieu comme un ennemi, Il n’a jamais cessé Son œuvre. Au contraire, beaucoup de personnes ont accepté Son œuvre et Sa parole, car Dieu sauve tous ceux qui font partie de l’humanité dans la mesure du possible. Nous croyons qu’aucun pays ou pouvoir ne pourra se dresser sur le chemin de ce que Dieu souhaite accomplir. Ceux qui entravent Son œuvre, résistent à Sa parole et perturbent et altèrent Son plan seront finalement punis par Lui. Celui qui défie l’œuvre de Dieu sera envoyé en enfer ; tout pays qui défie l’œuvre de Dieu sera détruit ; toute nation qui s’élève pour s’opposer à l’œuvre de Dieu sera exterminée de cette terre et cessera d’exister. J’exhorte les peuples de toutes les nations, de tous les pays et même de tous les secteurs à écouter la voix de Dieu, à voir Son œuvre et à prêter attention au destin de l’humanité, afin de faire de Dieu le plus saint, le plus honorable, le plus élevé et le seul objet d’adoration parmi l’humanité et pour permettre à l’humanité tout entière de vivre sous Sa bénédiction, tout comme les descendants d’Abraham ont vécu sous la promesse de l’Éternel, et tout comme Adam et Ève, que Dieu a créés en premier, ont vécu dans le jardin d’Éden.

L’œuvre de Dieu déferle comme une puissante vague. Personne ne peut Le retenir, ni arrêter Son avancée. Seuls ceux qui écoutent attentivement Ses paroles, qui cherchent et ont soif de Lui, peuvent suivre Ses pas et recevoir Sa promesse. Ceux qui ne le font pas connaîtront un grand désastre et recevront une punition bien méritée.

Extrait de « Dieu préside au destin de toute l’humanité », dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 216)

L’œuvre de gestion de Dieu a commencé à la création du monde et l’homme est au cœur de cette œuvre. On peut dire que Dieu a créé toutes choses pour le bien de l’homme. Parce que l’œuvre de Sa gestion s’étend sur des milliers d’années et ne s’est pas faite en l’espace de seulement quelques minutes ou quelques secondes, en un clin d’œil ou en l’espace d’un an ou deux, Il a dû créer d’autres choses nécessaires à la survie de l’homme, comme le soleil, la lune, toutes sortes de créatures vivantes, la nourriture et un environnement hospitalier pour l’humanité. C’était le début de la gestion de Dieu.

Après cela, Dieu a livré l’humanité à Satan, et l’homme a vécu sous le domaine de Satan, ce qui a graduellement conduit à l’œuvre de Dieu de la première ère : l’histoire de l’ère de la Loi… Pendant plusieurs milliers d’années de l’ère de la Loi, les hommes se sont habitués aux orientations de l’ère de la Loi et les ont considérées comme allant de soi. Graduellement, l’homme a abandonné la protection de Dieu. Et ainsi, tout en suivant la loi, ils ont aussi adoré des idoles et commis de mauvais actes. Ils n’étaient pas sous la protection de l’Éternel et vivaient simplement leur vie devant l’autel dans le temple. En fait, l’œuvre de Dieu les avait abandonnés depuis longtemps, et même si les Israélites étaient encore attachés à la loi et prononçaient le nom de l’Éternel, et même s’ils croyaient fièrement qu’ils étaient l’unique peuple de l’Éternel et étaient les élus de l’Éternel, la gloire de Dieu les avait abandonnés discrètement…

Quand Dieu fait Son œuvre, Il quitte toujours tranquillement un endroit et réalise en douceur la nouvelle œuvre qu’Il commence ailleurs. Cela semble incroyable pour les gens qui sont engourdis. Les gens ont toujours chéri ce qui est ancien et ont considéré les choses nouvelles, inhabituelles, avec hostilité ou comme des nuisances. Et ainsi, quelle que soit la nouvelle œuvre que Dieu réalise, du commencement à la fin, l’homme est le dernier parmi toutes choses à en prendre connaissance.

Comme cela a toujours été le cas, après l’œuvre de l’Éternel à l’ère de la Loi, Dieu a commencé Sa nouvelle œuvre de la deuxième étape : assumer la chair – être incarné en tant qu’homme pendant dix, vingt ans – et parler et réaliser Son œuvre parmi les croyants. Pourtant, sans exception, personne ne le savait, et seul un petit nombre de personnes a reconnu qu’Il était Dieu fait chair après que le Seigneur Jésus a été cloué sur la croix et est ressuscité. […] Dès que la seconde étape de l’œuvre de Dieu fut achevée – après la crucifixion –, l’œuvre de Dieu consistant à libérer l’homme du péché (c’est-à-dire, libérer l’homme des mains de Satan) a été accomplie. Ainsi, à partir de ce moment-là, l’humanité n’avait qu’à accepter le Seigneur Jésus comme étant le Sauveur et ses péchés étaient pardonnés. Concrètement, les péchés de l’homme n’étaient plus une barrière pour atteindre le salut et se présenter devant Dieu et n’étaient plus le levier utilisé par Satan pour accuser l’homme. C’est parce que Dieu Lui-même avait accompli une œuvre réelle, était devenu à la ressemblance et l’avant-goût de la chair pécheresse, et Dieu Lui-même était le sacrifice d’expiation. De cette manière, l’homme est descendu de la croix, a été racheté et sauvé par la chair de Dieu, la ressemblance de cette chair pécheresse. Et ainsi, après avoir été capturé par Satan, l’homme s’est rapproché d’un pas de l’acceptation de Son salut devant Dieu. Bien sûr, cette étape de l’œuvre était plus profonde et plus évoluée que la gestion de Dieu durant l’ère de la Loi.

Telle est la gestion de Dieu : livrer l’humanité à Satan – une humanité qui ne sait ce qu’est Dieu, ce qu’est le Créateur, comment adorer Dieu ou pourquoi il est nécessaire de se soumettre à Dieu – et permettre à Satan de le corrompre. Étape par étape, Dieu récupère alors l’homme des mains de Satan, jusqu’à ce que l’homme adore totalement Dieu et rejette Satan. C’est la gestion de Dieu. Cela peut ressembler à une histoire mythique et peut sembler troublant. Les gens pensent que c’est une histoire mythique parce qu’ils n’ont aucune idée de tout ce qui est arrivé à l’homme au cours des quelques derniers millénaires, encore moins savent-ils combien d’histoires se sont déroulées dans le cosmos et le firmament. En outre, c’est parce qu’ils ne peuvent pas apprécier le monde plus étonnant et plus effrayant qui existe au-delà du monde matériel, mais que leurs yeux mortels les empêchent de voir. Cela semble incompréhensible pour l’homme, et c’est parce que l’homme ne comprend pas la signification du salut de l’humanité par Dieu ou la signification de l’œuvre de Sa gestion, et ne comprend pas comment Dieu veut finalement que soit l’humanité. Est-ce une humanité totalement non corrompue par Satan, comme Adam et Ève ? Non ! Le but de la gestion de Dieu, c’est de gagner un groupe de personnes qui adorent Dieu et se soumettent à Lui. Bien que ces gens aient été corrompus par Satan, ils ne voient plus Satan comme leur père ; ils reconnaissent la face hideuse de Satan et la rejettent, et ils se présentent devant Dieu pour accepter Son jugement et Son châtiment. Ils savent ce qui est laid et comment cela contraste avec ce qui est saint, et ils reconnaissent la grandeur de Dieu et la malveillance de Satan. De telles gens ne seront plus au service de Satan, n’adoreront plus Satan, n’élèveront plus de sanctuaires à Satan. C’est parce qu’ils sont un groupe de gens qui ont vraiment été gagnés par Dieu. C’est la signification de l’œuvre de la gestion de l’humanité par Dieu. Pendant l’œuvre de gestion de Dieu à cette époque, l’humanité est à la fois l’objet de la corruption de Satan et l’objet du salut de Dieu, et l’homme est le produit pour lequel Dieu et Satan se livrent combat. En même temps qu’Il réalise Son œuvre, Dieu récupère progressivement l’homme des mains de Satan et, ainsi, l’homme se rapproche de plus en plus de Dieu…

Et ensuite est venue l’ère du Règne qui est une étape plus concrète de l’œuvre et, cependant, est aussi la plus difficile à accepter pour l’homme. C’est parce que plus l’homme se rapproche de Dieu, plus la verge de Dieu s’approche de l’homme et plus le visage de Dieu est nettement révélé à l’homme. Après la rédemption de l’humanité, l’homme réintègre officiellement la famille de Dieu. L’homme pensait que le moment des réjouissances était maintenant arrivé, pourtant il doit directement faire face à l’assaut de Dieu, un assaut tel que personne n’aurait jamais pu imaginer : il s’avère que c’est un baptême que le peuple de Dieu doit « apprécier ». Devant un tel traitement, les gens n’ont d’autre choix que de s’arrêter et de penser en eux-mêmes : « Je suis la brebis égarée depuis de nombreuses années pour laquelle Dieu a tant dépensé pour la racheter, alors pourquoi Dieu me traite-t-Il de la sorte ? Est-ce une façon pour Dieu de se moquer de moi et de m’exposer ?… » Après que des années se sont écoulées, l’homme s’est endurci, ayant connu les souffrances de l’épurement et du châtiment. Bien que l’homme ait perdu la « gloire » et le « charme » des temps passés, il a inconsciemment réussi à comprendre les principes du comportement humain, et a réussi à apprécier les années que Dieu a consacrées à sauver l’humanité. L’homme commence petit à petit à haïr sa propre barbarie. Il commence à détester son degré de sauvagerie et tous ses malentendus envers Dieu, et les exigences déraisonnables qu’il Lui a formulées. On ne peut pas remonter le temps. Les événements passés deviennent de regrettables souvenirs pour l’homme, et les paroles et l’amour de Dieu deviennent la force motrice dans la nouvelle vie de l’homme. Les blessures de l’homme se cicatrisent de jour en jour, ses forces reviennent, et il se lève et regarde le visage du Tout-Puissant… seulement pour découvrir qu’Il a toujours été à mes côtés, et que Son sourire et Sa belle expression sont encore si émouvants. Dans Son cœur, Il reste toujours soucieux de l’humanité qu’Il a créée, et Ses mains sont toujours aussi chaudes et puissantes qu’au commencement. C’est comme si l’homme était retourné au jardin d’Éden, pourtant, cette fois-ci, l’homme ne se soumet plus aux tentations du serpent et ne se détourne plus de la face de l’Éternel. L’homme s’agenouille devant Dieu, lève les yeux vers le visage souriant de Dieu et offre son sacrifice le plus précieux. Ô ! Mon Seigneur, mon Dieu !

L’amour et la compassion de Dieu imprègnent chaque détail de l’œuvre de Sa gestion et, sans tenir compte de la capacité des gens à comprendre les bonnes intentions de Dieu, Il réalise toujours sans relâche l’œuvre qu’Il a décidé d’accomplir. Quelle que soit la capacité des gens à comprendre la gestion de Dieu, l’aide et les avantages que l’œuvre de Dieu procure à l’homme peuvent être appréciés par chacun. Aujourd’hui, tu n’as peut-être pas ressenti l’amour ou la vie que Dieu offre, mais tant que tu n’abandonnes pas Dieu et ne renonces pas à ta détermination à chercher la vérité, il y aura un jour où le sourire de Dieu te sera révélé. Car le but de l’œuvre de gestion de Dieu est de récupérer les gens qui sont sous le domaine de Satan, de ne pas abandonner les gens qui ont été corrompus par Satan et qui s’opposent à Dieu.

Extrait de « L’homme ne peut être sauvé que dans le cadre de la gestion de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 217)

Tous les gens doivent comprendre les finalités de Mon œuvre sur terre, c’est-à-dire son objectif final et le niveau que Je dois atteindre dans cette œuvre avant qu’elle puisse être achevée. Si les gens ne comprennent pas, après avoir marché avec Moi jusqu’à ce jour, en quoi consiste Mon œuvre, alors ne l’ont-ils pas fait en vain ? Les gens qui Me suivent devraient connaître Ma volonté. J’œuvre sur terre depuis des millénaires et, à ce jour, Je continue de réaliser Mon œuvre ainsi. Bien que Mon œuvre comprenne de nombreux projets, son but reste inchangé. Bien que Je sois rempli de jugement et de châtiment envers l’homme, par exemple, ce que Je fais vise quand même à le sauver, à mieux répandre Mon évangile et à continuer de d’étendre Mon œuvre à toutes les nations païennes, une fois que l’homme aura été rendu complet. Aujourd’hui, alors que beaucoup de gens sont depuis longtemps plongés dans un profond désarroi, Je poursuis tout de même Mon œuvre. Je poursuis l’œuvre que Je dois faire pour juger et châtier l’homme. Malgré le fait que l’homme en a marre de Mes paroles et ne désire pas se préoccuper de Mon œuvre, Je continue d’accomplir Mon devoir, car le but de Mon œuvre reste inchangé et Mon plan original ne sera pas interrompu. La fonction de Mon jugement est de permettre à l’homme de mieux M’obéir et celle de Mon châtiment, de lui permettre d’être changé plus efficacement. Bien que ce que Je fais soit pour Ma gestion, Je n’ai jamais fait quoi que ce soit qui n’ait pas été bénéfique pour l’homme. C’est parce que Je veux rendre toutes les nations en dehors d’Israël aussi obéissantes que les Israélites et en faire de véritables êtres humains, afin de pouvoir M’implanter dans ces pays. Telle est Ma gestion. Telle est l’œuvre que J’accomplis dans les nations païennes. Encore maintenant, beaucoup de gens ne comprennent toujours pas Ma gestion, parce qu’ils ne s’intéressent pas à ces choses-là et se soucient seulement de leur propre avenir et destination. Peu importe ce que Je dis, ils restent indifférents à l’œuvre que Je réalise, se focalisant exclusivement sur leur destination de demain à la place. Si les choses continuent ainsi, comment Mon œuvre pourra-t-elle être étendue ? Comment Mon évangile pourra-t-il être répandu à travers le monde ? Vous devez savoir qu’une fois que Mon œuvre se sera diffusée, Je vous disperserai et Je vous frapperai tout comme l’Éternel a frappé chacune des tribus d’Israël. Tout cela sera fait dans le but de répandre Mon évangile sur toute la planète, afin qu’elle atteigne les nations païennes, que Mon nom soit magnifié aussi bien par les adultes que les enfants et que Mon saint nom soit exalté dans la bouche des gens de toutes tribus et nations. Cela est réalisé dans le but que, en cette ère finale, Mon nom soit magnifié dans les nations païennes, que Mes actes soient vus par les païens, qu’ils M’appellent le Tout-Puissant du fait de Mes actes et que Mes paroles puissent se réaliser bientôt. Je ferai savoir à tous les peuples que Je ne suis pas seulement le Dieu des Israélites, mais aussi le Dieu de toutes les nations des païens, même celles que J’ai maudites. Je ferai voir à tous les peuples que Je suis le Dieu de toute la création. C’est Ma plus grande œuvre, le but de Mon plan de travail pour les derniers jours et la seule œuvre qui doive être accomplie dans les derniers jours.

Extrait de « L’œuvre d’évangélisation est aussi l’œuvre du salut de l’homme », dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 218)

L’œuvre que Je gère depuis des millénaires n’est complètement révélée à l’homme que dans les derniers jours. Ce n’est que maintenant que J’ai ouvert tout le mystère de Ma gestion à l’homme, qui connaît désormais le but de Mon œuvre et a, en plus, fini par comprendre tous Mes mystères. J’ai déjà tout dit à l’homme au sujet de la destination, qui le préoccupe. J’ai déjà révélé tous Mes mystères, cachés depuis plus de 5 900 ans, pour l’homme. Qui est l’Éternel ? Qui est le Messie ? Qui est Jésus ? Vous devriez savoir tout cela. Mon œuvre gravite autour de ces noms. L’avez-vous compris ? Comment Mon saint nom devrait-il être proclamé ? Comment Mon nom devrait-il être répandu à toute nation qui M’a invoqué par l’un de Mes noms ? Mon œuvre est déjà en train de se diffuser et Je la répandrai entièrement dans toutes les nations. Puisque Mon œuvre a été réalisée en vous, Je vous frapperai comme l’Éternel a frappé les bergers de la maison de David en Israël, vous dispersant dans chaque nation. Car, dans les derniers jours, Je réduirai à néant toutes les nations et ferai en sorte que leurs habitants soient de nouveau éparpillés. Quand Je reviendrai, les nations auront déjà été divisées selon les frontières établies par Mes flammes ardentes. À ce moment-là, Je Me manifesterai de nouveau aux hommes comme le soleil brûlant, Me montrant ouvertement à eux, à l’image du Saint qu’ils n’ont jamais vu, et marcherai parmi les innombrables nations, comme Moi, l’Éternel, Je marchais jadis parmi les tribus juives. Dès lors, Je conduirai les humains dans leur vie sur la terre. Là-bas, ils verront sûrement Ma gloire et, certainement, une colonne de nuées dans le ciel pour les conduire dans leur vie, car J’apparaîtrai dans des lieux saints. L’homme verra Mon jour de justice, ainsi que Ma manifestation glorieuse. Cela arrivera quand Je régnerai sur toute la terre et que J’amènerai Mes nombreux fils dans la gloire. Partout sur terre, les hommes se prosterneront et Mon tabernacle sera fermement érigé au milieu de l’humanité, sur le rocher de l’œuvre que Je réalise aujourd’hui. Les hommes Me serviront aussi dans le temple. Je mettrai en pièces l’autel couvert de choses souillées et répugnantes, puis le reconstruirai. Les agneaux et les veaux nouveau-nés seront empilés sur le saint autel. Je détruirai le temple d’aujourd’hui et en construirai un nouveau. Le temple qui se dresse actuellement, plein de gens abominables, s’effondrera et celui que Je construirai sera rempli de serviteurs qui Me seront fidèles. Ils se lèveront de nouveau et Me serviront pour la gloire de Mon temple. Vous verrez sûrement le jour où Je recevrai une grande gloire, et vous verrez sûrement aussi celui où Je détruirai le temple et en construirai un nouveau. De plus, vous verrez sûrement le jour de la venue de Mon tabernacle dans le monde des hommes. J’apporterai Mon tabernacle dans le monde des hommes comme Je démolirai le temple, au moment même où ils contempleront Ma descente. Après que J’aurai anéanti toutes les nations, Je les rassemblerai de nouveau, construisant dès lors Mon temple et dressant Mon autel, afin que tous M’offrent des sacrifices, Me servent dans Mon temple et se dévouent fidèlement à Mon œuvre dans les nations païennes. Ils seront les Israélites de nos jours en quelque sorte, revêtus d’une robe et d’une couronne sacerdotales, avec parmi eux Ma gloire, de Moi l’Éternel, et Ma majesté planant au-dessus d’eux et demeurant avec eux. Mon œuvre dans les nations païennes sera également réalisée de la même manière. Mon œuvre dans les nations païennes sera telle que Mon œuvre en Israël, car J’étendrai Mon œuvre d’Israël aux nations des païens.

Extrait de « L’œuvre d’évangélisation est aussi l’œuvre du salut de l’homme », dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 219)

C’est maintenant le moment où Mon Esprit accomplit de grandes choses et le moment où Je commence Mon œuvre parmi les nations païennes. Surtout, c’est le temps où Je classifie tous les êtres créés, les plaçant chacun dans leur catégorie respective, afin que Mon œuvre puisse avancer plus rapidement et plus efficacement. Et donc, ce que Je vous demande, c’est encore que tu offres ton être entier à toute Mon œuvre et, de plus, que tu cernes clairement l’ensemble de l’œuvre que J’ai faite en toi, t’en assures et consacres toutes tes forces à Mon œuvre afin qu’elle gagner en efficacité. Voilà ce que tu dois comprendre. Arrêtez de vous battre entre vous, de chercher un moyen de rentrer ou les conforts charnels : cela retarderait Mon œuvre et ton merveilleux avenir. Loin de pouvoir te protéger, cela t’apporterait la destruction. Ne serait-ce pas stupide de ta part ? Tu jouis aujourd’hui avec avidité de la chose même qui ruine ton avenir, alors que la douleur même que tu endures aujourd’hui qui te protège. Tu dois en être pleinement conscient pour éviter de te laisser séduire par des tentations dont tu auras du mal à te défaire et de tâtonner dans le brouillard dense sans trouver le soleil. Quand le brouillard dense se dissipera, tu te retrouveras dans le jugement du grand jour. À ce moment-là, Mon jour arrivera bientôt à l’humanité. Comment échapperas-tu à Mon jugement ? Comment pourras-tu endurer la chaleur torride du soleil ? Quand J’accorde Mon abondance à l’homme, il ne la chérit pas en son sein, mais la rejette, à la place, dans un endroit où personne ne la remarquera. Quand Mon jour descendra sur l’homme, il ne pourra plus découvrir Mon abondance ni trouver les paroles amères de vérité que Je lui ai proférées il y a longtemps. Il gémira et pleurera, parce qu’il aura perdu l’éclat de la lumière et sombré dans les ténèbres. Vous ne voyez aujourd’hui que l’épée tranchante de Ma bouche. Vous n’avez pas vu la verge dans Ma main ni la flamme avec laquelle Je brûle l’homme. C’est pour cela que vous êtes encore hautains et immodérés en Ma présence. C’est pour cela que vous vous battez encore contre Moi dans Ma maison, contestant de votre langue humaine ce que J’ai dit avec Ma bouche. L’homme ne Me craint pas et, bien qu’il continue à être en inimitié avec Moi, il ne Me craint absolument pas. Vous possédez dans votre bouche la langue et les dents de l’injuste. Vos paroles et actions sont comme celles du serpent qui a incité Ève à pécher. Vous vous imposez les uns aux autres le principe « œil pour œil, dent pour dent » et vous vous bagarrez en Ma présence pour vous arracher la position, la renommée et le profit, mais vous ne savez pas que J’observe secrètement vos paroles et vos actes. Avant même que vous veniez en Ma présence, J’ai sondé le tréfonds de votre cœur. L’homme souhaite toujours échapper à l’emprise de Ma main et éviter l’observation de Mon regard, mais Je n’ai jamais esquivé ses paroles ou ses actes. Au contraire, Je permets volontairement à ces paroles et ces actes de pénétrer Mon regard, afin que Je puisse châtier l’injustice de l’homme et prononcer le jugement sur sa rébellion. Ainsi, les paroles et les actions secrètes de l’homme demeurent toujours devant le siège de Mon jugement. Mon jugement n’a jamais quitté l’homme, parce que sa rébellion est trop grande. Mon œuvre consiste à brûler et à purifier toutes les paroles de l’homme qui ont été prononcées et les actions qui ont été réalisées en présence de Mon Esprit. De cette façon,[a] quand Je quitterai la terre, les hommes Me seront toujours loyaux et Me serviront toujours comme le font Mes serviteurs saints dans Mon œuvre, permettant ainsi à Mon œuvre sur terre de se poursuivre jusqu’au jour où elle sera achevée.

Extrait de « L’œuvre d’évangélisation est aussi l’œuvre du salut de l’homme », dans La Parole apparaît dans la chair

Note de bas de page :

a. Le texte original ne comporte pas l’expression « De cette façon ».

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 220)

Avez-vous vu l’œuvre que Dieu va accomplir auprès de ce groupe de gens ? Dieu a dit que, même dans le Règne Millénaire, les gens doivent toujours continuer à suivre Ses paroles, et à l’avenir, les paroles de Dieu guideront encore directement la vie de l’homme dans le bon pays de Canaan. Quand Moïse était dans le désert, Dieu l’a instruit et lui a parlé directement. Dieu a envoyé de la nourriture, de l’eau et de la manne des cieux pour que le peuple en profite, et aujourd’hui il en est toujours ainsi : Dieu a personnellement envoyé aux gens des choses à manger et à boire pour qu’ils en bénéficient, et Il a personnellement envoyé des malédictions pour châtier les gens. Ainsi, chaque étape de Son œuvre est personnellement réalisée par Dieu lui-même. Aujourd’hui, les gens languissent après des faits, ils cherchent des signes et des prodiges, et il est possible que tous ces gens soient rejetés, car l’œuvre de Dieu devient de plus en plus concrète. Personne ne sait que Dieu est descendu des cieux. Ils ignorent aussi que Dieu a envoyé de la nourriture et des fortifiants des cieux, et pourtant Dieu existe réellement, et les scènes enthousiasmantes du Règne Millénaire que les gens imaginent sont aussi les déclarations personnelles de Dieu. Cela est un fait, et c’est cela seulement qui signifie régner avec Dieu sur terre. Régner avec Dieu sur terre se réfère à la chair. Ce qui n’est pas fait de chair n’existe pas sur terre, donc tous ceux qui ont pour objectif d’aller au troisième ciel l’ont en vain. Un jour, quand l’univers tout entier retournera à Dieu, le centre de Son œuvre à travers le cosmos suivra Ses déclarations. Ailleurs, certains téléphoneront, certains prendront l’avion, d’autres un bateau pour traverser la mer, et d’autres encore utiliseront des lasers pour recevoir les paroles de Dieu. Tous Le vénèreront, seront languissants ; ils se rapprocheront tous de Dieu, se rassembleront autour de Dieu et adoreront tous Dieu. Tout cela sera l’action de Dieu. Souvenez-vous de ceci ! Dieu ne recommencera jamais ailleurs. Dieu accomplira ceci : Il fera en sorte que toutes les personnes à travers l’univers viennent devant Lui et adorent le Dieu sur terre. Son œuvre dans d’autres lieux cessera et les gens seront obligés de chercher la véritable voie. Ce sera comme avec Joseph : tous sont venus à lui pour de la nourriture et se sont prosternés devant lui, car il avait des choses à manger. Afin d’éviter la famine, les gens seront contraints de chercher la véritable voie. Toute la communauté religieuse souffrira d’une famine sévère, et seul le Dieu d’aujourd’hui est la source d’eau vive, possède la source qui coule à jamais pour que l’homme s’y abreuve, et les gens viendront et dépendront de Lui. Ce sera le moment où les actes de Dieu seront révélés et Dieu sera glorifié. Toutes les personnes à travers l’univers adoreront cet « homme » ordinaire. Cela ne sera-t-il pas le jour de la gloire de Dieu ? Un jour, de vieux pasteurs enverront des télégrammes en quête de l’eau qui provient de la source d’eau vive. Ils seront âgés, mais viendront quand même adorer cet homme qu’ils méprisaient. Par leurs paroles, ils Le reconnaîtront, et dans leurs cœurs, ils Lui feront confiance. Cela n’est-il pas un signe et un prodige ? Le jour où le royaume entier se réjouira sera le jour de la gloire de Dieu. Quiconque viendra vers vous et recevra les bonnes nouvelles de Dieu sera béni par Dieu, et ces pays et ces gens seront bénis, et Dieu en prendra soin. La direction future sera la suivante : ceux qui recevront les paroles de la bouche de Dieu auront un chemin à parcourir sur terre et, qu’ils soient des hommes d’affaires, des scientifiques, des éducateurs ou des industriels, ceux qui seront sans les paroles de Dieu auront du mal à avancer d’un pas seulement, et seront obligés de chercher la véritable voie. Voilà ce que signifie : « Avec la vérité, tu traverseras le monde entier ; sans la vérité, tu n’iras nulle part. » Tels sont les faits : Dieu utilisera la Voie (ce qui signifie toutes Ses paroles) pour commander l’univers entier ainsi que gouverner et conquérir l’humanité. Les gens espèrent toujours un grand changement des moyens par lesquels Dieu œuvre. Pour parler avec clarté, c’est par Ses paroles que Dieu contrôle les gens, et tu dois faire ce qu’Il dit, que tu le souhaites ou non. C’est un fait objectif, qui doit être obéi de tous et, de même, c’est un fait inexorable et connu de tous.

Extrait de « Le Règne Millénaire est arrivé », dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 221)

Les paroles de Dieu se répandront dans un grand nombre de foyers, tous les connaîtront et, alors seulement, Son œuvre se répandra à travers l’univers. Autrement dit, pour que l’œuvre de Dieu se répande dans l’univers tout entier, Ses paroles doivent se répandre. Le jour de la gloire de Dieu, les paroles de Dieu montreront leur pouvoir et leur autorité. Chacune de Ses paroles depuis les temps immémoriaux jusqu’à aujourd’hui sera accomplie et deviendra réalité. De cette façon, la gloire sera celle de Dieu sur terre, c’est-à-dire que Ses paroles règneront sur terre. Tous les méchants seront châtiés par les paroles exprimées par la bouche de Dieu, tous les justes seront bénis par les paroles exprimées par Sa bouche, et tous seront établis et rendus complets par les paroles exprimées par Sa bouche. Il ne manifestera pas de signes ou de prodiges. Tout sera accompli par Ses paroles et Ses paroles produiront des faits. Tout le monde sur terre célèbrera les paroles de Dieu. Qu’ils soient adultes ou enfants, hommes, femmes, âgés ou jeunes, tous les gens se soumettront devant les paroles de Dieu. Les paroles de Dieu apparaissent dans la chair, ce qui permet aux gens de les voir sur terre, vives et comme vivantes. La Parole devenant chair signifie cela. Dieu est venu sur terre en premier lieu pour réaliser le fait de « la Parole devenue chair », ce qui veut dire qu’Il est venu pour que Ses paroles soient émises à partir de la chair (non comme au temps de Moïse, dans l’Ancien Testament, lorsque Dieu a parlé directement du ciel). Après cela, toutes Ses paroles seront accomplies au cours de l’ère du Règne Millénaire. Elles deviendront des faits visibles aux yeux des gens, et les gens les contempleront avec leurs propres yeux sans la moindre discorde. C’est le sens suprême de l’incarnation de Dieu. Ce qui veut dire que le travail de l’Esprit est accompli par la chair et par les paroles. C’est le vrai sens de « la Parole devenue chair » et de « l’apparition de la Parole dans la chair ». Seul Dieu peut dire quelle est la volonté de l’Esprit, et seul Dieu dans la chair peut parler au nom de l’Esprit. Les paroles de Dieu apparaissent en Dieu incarné, et tous les autres sont guidés par elles. Personne n’est exempté. Tous existent dans ce cadre. Ce n’est qu’à partir de ces paroles que les gens prennent conscience. Ceux qui ne reçoivent pas de cette manière se perdent dans leur rêverie s’ils pensent qu’ils peuvent recevoir les paroles des cieux. Telle est l’autorité démontrée dans la chair incarnée de Dieu : cela amène tous les gens à croire en elle avec une conviction totale. Même les experts les plus vénérables et les pasteurs religieux ne peuvent pas prononcer ces paroles. Ils doivent tous se soumettre devant elles et nul ne pourra recommencer. Dieu utilisera des paroles pour conquérir l’univers. Il ne fera pas cela par Sa chair incarnée, mais à l’aide des paroles de la bouche de Dieu qui deviennent chair pour conquérir tous les gens dans l’univers entier. C’est cela seulement, la Parole devenue chair, et cela uniquement, l’apparition de la Parole dans la chair. Pour les humains, il semble peut-être que Dieu n’a pas accompli beaucoup de travail, mais Dieu n’a qu’à prononcer Ses paroles pour que les gens soient complètement convaincus et qu’ils soient impressionnés. Sans les faits, les gens crient et hurlent ; avec les paroles de Dieu, ils se taisent. Dieu va sûrement accomplir ce fait, car c’est Son plan établi de longue date : réaliser le fait de l’arrivée de la Parole sur terre. En réalité, Je n’ai pas besoin d’expliquer : l’arrivée du Règne Millénaire sur terre est l’arrivée des paroles de Dieu sur terre. La nouvelle Jérusalem descendant du ciel signifie l’arrivée des paroles de Dieu pour vivre avec l’homme, pour accompagner chaque action de l’homme et toutes ses pensées. C’est aussi un fait que Dieu accomplira et la magnifique scène du Règne Millénaire. Tel est le plan établi par Dieu : Ses paroles apparaîtront sur terre durant mille ans, elles manifesteront tous Ses actes et accompliront toute Son œuvre sur terre. Après quoi, cette étape de l’humanité touchera à sa fin.

Extrait de « Le Règne Millénaire est arrivé », dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 222)

Quand Sinim sera réalisée sur terre – quand le royaume sera réalisé –, il n’y aura plus de guerre sur la terre ; il n’y aura plus jamais de famines, de fléaux et de tremblements de terre ; les hommes cesseront de fabriquer des armes ; tous vivront dans la paix et la stabilité, et les relations des hommes entre eux et des pays entre eux seront normales. Pourtant, le présent ne permet aucune comparaison avec cela. Tout sous le ciel est dans le chaos et des coups d’État commencent graduellement à apparaître dans chaque pays. À la suite des déclarations de Dieu, les hommes changent peu à peu et, intérieurement, chaque pays se déchire lentement. Les fondations stables de Babylone commencent à trembler comme un château érigé sur le sable et, comme la volonté de Dieu change, d’énormes changements surviennent de façon inaperçue dans le monde et toutes sortes de signes apparaissent à tout moment, montrant aux hommes que le dernier jour du monde est arrivé ! C’est le plan de Dieu ; ce sont les étapes par lesquelles Il travaille, et chaque pays sera sûrement déchiré. La Sodome antique sera anéantie une seconde fois, et ainsi Dieu dit : « Le monde est en train de tomber ! Babylone est paralysée ! » Personne, excepté Dieu Lui-même, n’est capable de comprendre cela complètement ; il y a, après tout, une limite à la conscience des hommes. Par exemple, les ministres des Affaires intérieures peuvent savoir que les circonstances actuelles sont instables et chaotiques, mais ils sont incapables de s’en occuper. Ils ne peuvent que suivre le courant, aspirant dans leur cœur au jour où ils pourront garder la tête haute, espérant qu’un jour vienne où le soleil se lèvera de nouveau à l’est, brillera à travers le pays et renversera cet état misérable des choses. Ils n’imaginent pas cependant que lorsque le soleil se lèvera une seconde fois, son lever ne cherchera pas à rétablir l’ordre ancien. Il apportera un renouveau, un changement profond. Tel est le plan de Dieu pour l’univers entier. Il fera naître un nouveau monde, mais, par-dessus tout, premièrement, Il renouvellera l’homme.

Extrait du Chapitres 22 et 23 des « Interprétations des mystères des paroles de Dieu à l’univers entier », dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 223)

Dans le monde, le désastre commencera par des tremblements de terre. Premièrement, Je ferai changer le monde, c’est-à-dire la terre, et ensuite adviendront des fléaux et des famines. C’est Mon plan, ce sont Mes étapes et Je mobiliserai tout à Mon service afin d’achever Mon plan de gestion. Ainsi l’univers-monde entier sera détruit même sans Mon intervention directe. Quand Je suis devenu chair la première fois et que J’ai été cloué sur la croix, la terre a tremblé énormément ; ce sera pareil quand viendra la fin. Les tremblements de terre commenceront au moment même où J’entrerai dans le monde spirituel, quittant la chair. Ainsi, le désastre ne fera absolument pas souffrir les fils premiers-nés, tandis que les hommes qui ne sont pas des fils premiers-nés seront abandonnés à la souffrance dans le désastre. Donc, selon un point de vue humain, tout le monde est disposé à être un fils premier-né. Selon les pressentiments des gens, ce n’est pas pour jouir des bénédictions, mais pour échapper à la souffrance du désastre. C’est la combine du grand dragon rouge. Cependant, Je ne le laisserai jamais s’échapper. Je lui ferai souffrir Ma sévère punition et ensuite le ferai se redresser et Me rendre service (cela fait référence à rendre Mes fils et Mon peuple complets), faisant en sorte qu’il soit toujours dupé par ses propres combines, qu’il accepte Mon jugement pour toujours et subisse Mon feu pour toujours. C’est ce que signifie vraiment amener les exécutants à Me louer (c’est-à-dire, les utiliser pour révéler Mon grand pouvoir). Je ne laisserai pas le grand dragon rouge se faufiler dans Mon royaume ni ne lui accorderai le droit de Me louer ! (Parce qu’il n’est pas digne, il ne sera jamais digne !) Je ferai seulement en sorte que le grand dragon rouge Me rende service éternellement ! Je le laisserai seulement se prosterner devant Moi. (Ceux qui sont détruits s’en sortent mieux que ceux qui sont dans la perdition. La destruction n’est qu’une forme temporaire de punition sévère, tandis que les gens qui sont dans la perdition subiront des punitions sévères éternellement. C’est pour cette raison que J’utilise le mot « prosterner ». Parce que ces gens se faufilent dans Ma maison et jouissent beaucoup de Ma grâce et qu’ils Me connaissent quelque peu, J’utilise des punitions sévères. Quant à ceux qui sont en dehors de Ma maison, on pourrait dire que les ignorants ne souffriront pas.) Selon leurs notions, les gens pensent que ceux qui sont détruits sont dans une pire situation que ceux qui sont dans la perdition, mais au contraire, ces derniers doivent être sévèrement punis pour toujours, et ceux qui sont détruits retourneront au néant pour toute l’éternité.

Extrait du Chapitre 108 des « Déclarations de Christ au commencement », dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 224)

Lorsque l’heure du salut vers le règne sonne – ce qui correspond aussi à l’heure où les sept tonnerres grondent –, ce bruit bouleverse le ciel et la terre, ébranlant l’empyrée et faisant vibrer les cordes sensibles de tous les êtres humains. L’hymne du règne se lève cérémonieusement dans le pays du grand dragon rouge, prouvant que J’ai détruit cette nation et établi Mon règne. Plus important encore, Mon règne est établi sur terre. À cet instant, Je commence à envoyer Mes anges vers toutes les nations du monde afin qu’ils puissent faire paître Mes fils, Mon peuple ; c’est également dans le but de répondre aux exigences de la prochaine étape de Mon œuvre. Cependant, Je vais personnellement à l’endroit où le grand dragon rouge est tapi, enroulé sur lui-même, et Je lui fais concurrence. Une fois que toute l’humanité en viendra à Me connaître dans la chair, et qu’elle sera capable de voir Mes œuvres dans la chair, l’antre du grand dragon rouge sera réduit en cendres et disparaîtra sans laisser de trace. Étant donné que vous êtes le peuple de Mon règne, puisque vous abhorrez le grand dragon rouge jusqu’aux os, vous devez satisfaire Mon cœur par vos actions et, ainsi, faire honte au dragon. Sentez-vous vraiment que le grand dragon rouge est haïssable ? Sentez-vous réellement qu’il est l’ennemi du Roi du règne ? Croyez-vous réellement être capables de Me rendre de merveilleux témoignages ? Êtes-vous vraiment convaincus de pouvoir vaincre le grand dragon rouge ? C’est ce que J’attends de vous. Tout ce que Je vous demande, c’est d’être capables d’atteindre cette étape. En serez-vous capables ? Avez-vous la foi que vous pouvez réaliser cela ? Qu’est-ce que les humains sont capables de faire exactement ? N’est-ce pas plutôt que Je le fais Moi-même ? Pourquoi dis-Je que Je descends personnellement sur le lieu où la bataille est livrée ? Ce que Je veux, c’est votre foi, non pas vos actions. Les êtres humains sont tous incapables d’accepter Mes paroles de manière directe et, à la place, ils leur jettent seulement un regard en coin. Cela vous a-t-il aidés à atteindre vos objectifs ? En êtes-vous arrivés à Me connaître de cette façon ? Honnêtement, de tous les humains sur terre, pas un seul n’est capable de Me regarder droit dans les yeux, et pas un seul n’est capable d’assimiler la signification pure et inaltérable de Mes paroles. J’ai donc mis en œuvre sur terre un projet sans précédent, afin d’atteindre Mes objectifs et d’établir Ma véritable image dans le cœur des gens. De cette façon, Je vais mettre fin à l’ère où des notions exerçaient un pouvoir sur les gens.

Aujourd’hui, non seulement Je descends sur la nation du grand dragon rouge, mais Je Me retourne aussi pour faire face à l’univers tout entier, faisant trembler tout l’empyrée. Y a-t-il un seul endroit, n’importe où, qui ne fasse pas l’objet de Mon jugement ? Y a-t-il un seul endroit qui ne soit pas soumis aux les calamités que Je fais pleuvoir sur lui ? Partout où Je passe, J’ai dispersé toutes sortes de « germes de catastrophes ». C’est l’une de Mes manières d’œuvrer, et elle constitue sans aucun doute un acte de salut pour l’humanité, et ce que Je lui adresse est encore un genre d’amour. Je souhaite faire en sorte que davantage de personnes même en viennent à Me connaître et à être capables de Me voir et, de cette façon, qu’elles en viennent à vénérer un Dieu qu’elles n’ont pas vu depuis tant d’années, mais qui, en ce moment même, est réel. Pour quelle raison ai-Je créé le monde ? Pour quelle raison n’ai-Je pas totalement annihilé l’humanité après qu’elle a été corrompue ? Pour quelle raison toute la race humaine vit-elle au milieu des catastrophes ? Quel était Mon dessein en revêtant la chair ? Quand J’accomplis Mon œuvre, l’humanité apprend le goût non seulement de l’amertume, mais aussi de la douceur. De tous les hommes dans le monde, quel est celui qui ne vit pas sous Ma grâce ? Si Je n’avais pas doté les êtres humains de bénédictions matérielles, qui dans le monde pourrait jouir de l’abondance ? Se pourrait-il que vous permettre de prendre votre place en tant que Mon peuple soit une bénédiction ? Si vous n’étiez pas Mon peuple, mais plutôt des exécutants, ne vivriez-vous pas sous Mes bénédictions ? Pas un seul d’entre vous n’est capable de sonder l’origine de Mes paroles. Humains – loin d’attacher de la valeur aux titres que Je leur ai conférés, un si grand nombre d’entre eux, en raison du titre « exécutants », nourrissent du ressentiment dans leur cœur, et un si grand nombre, en raison du titre « Mon peuple », cultivent de l’amour pour Moi dans leur cœur. Personne ne devrait essayer de Me tromper ; Mes yeux voient tout ! Qui parmi vous reçoit volontiers, qui parmi vous accorde une totale obéissance ? Si le salut du règne n’avait pas retenti, seriez-vous vraiment capables de vous soumettre jusqu’à la fin ? Ce que les humains sont capables de faire et de penser, et jusqu’où ils peuvent aller, J’ai prédéterminé tout cela longtemps à l’avance.

Extrait du Chapitre 10 des « Paroles de Dieu à l’univers entier », dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 225)

Malgré le fait que l’établissement du royaume a officiellement commencé, l’ouverture du royaume n’a pas encore sonné officiellement ; ce n’est maintenant qu’une prophétie de ce qui est à venir. Une fois que les hommes auront tous été rendus complets et que toutes les nations de la terre seront devenues le royaume de Christ, ce sera alors le moment où les sept tonnerres gronderont. Aujourd’hui, un pas en avant est fait vers cette étape ; la charge a été déclenchée pour qu’elle soit atteinte. C’est le plan de Dieu ; il sera réalisé dans un futur proche. Cependant, Dieu a déjà accompli tout ce qu’Il a déclaré. Ainsi, il est clair que les nations de la terre ne sont que des châteaux de sable tremblant à l’approche de la marée haute : le dernier jour est imminent et le grand dragon rouge s’effondrera sous la parole de Dieu. Pour veiller à ce que Son plan soit réalisé avec succès, les anges du ciel sont descendus sur la terre, faisant tout leur possible pour satisfaire Dieu. Le Dieu incarné Lui-même S’est lancé sur le champ de bataille pour mener la guerre contre l’ennemi. Partout où l’incarnation apparaît, l’ennemi est exterminé. La Chine sera annihilée en premier, dévastée par la main de Dieu. Dieu n’y fera absolument pas de quartier. La preuve de la chute graduelle du grand dragon rouge peut être vue dans la maturation continue du peuple ; cela est évident et visible pour tout le monde. La maturation du peuple est un signe de l’anéantissement de l’ennemi. Cela explique un peu ce que l’on entend par « rivaliser ». Ainsi, Dieu a rappelé aux gens à de nombreuses reprises de Lui donner de beaux témoignages afin d’annuler le statut qu’occupent les notions dans le cœur des humains, c’est-à-dire l’horrible laideur du grand dragon rouge. Dieu utilise de tels rappels pour vivifier la foi des gens et, ce faisant, obtient du succès dans Son œuvre. C’est parce que Dieu a dit : « Qu’est-ce que les humains sont capables de faire exactement ? N’est-ce pas préférable que Je le fasse Moi-même ? » Tous les humains sont ainsi faits. Non seulement ils sont incapables, mais ils sont aussi facilement découragés et déçus. Pour cette raison, ils ne peuvent connaître Dieu. Dieu ne ravive pas seulement la foi de l’humanité ; en secret, Il remplit aussi constamment les hommes de force.

Ensuite, Dieu a commencé à parler à tout l’univers. Non seulement Dieu a commencé Sa nouvelle œuvre en Chine, mais Il a commencé à faire la nouvelle œuvre d’aujourd’hui dans tout l’univers. À cette étape de l’œuvre, parce que Dieu souhaite révéler l’ensemble de Ses actions à travers le monde afin que tous les humains qui L’ont trahi reviennent se prosterner en soumission devant Son trône, le jugement de Dieu comprendra toujours Sa miséricorde et Sa bonté. Dieu utilise les événements actuels du monde entier comme des opportunités pour susciter la panique chez les humains, les incitant à chercher Dieu afin qu’ils puissent faire demi-tour pour être devant Lui. Ainsi, Dieu dit : « C’est l’une des manières par lesquelles J’œuvre, et elle constitue sans aucun doute un acte de salut pour l’humanité, et ce que Je lui adresse est encore une façon d’exprimer Mon amour. »

Extrait du Chapitre 10 des « Interprétations des mystères des paroles de Dieu à l’univers entier », dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 226)

J’exerce Mon autorité sur la terre, déployant Mon œuvre complètement. Toute Mon œuvre est visible sur la face de la terre ; l’humanité sur la terre n’a jamais été en mesure de saisir Mes mouvements dans le ciel ni de considérer de manière exhaustive les orbites et les trajectoires de Mon Esprit. La grande majorité des êtres humains ne saisissent que les vétilles qui se trouvent hors de l’esprit, incapables de comprendre l’état actuel de l’esprit. Mes exigences de l’humanité ne viennent pas de Mon être vague qui est dans le ciel ni de l’être impondérable que Je suis sur la terre ; Mes exigences sont adaptées à la stature de l’homme sur terre. Je n’ai jamais mis quelqu’un en difficulté ni n’ai jamais demandé à quelqu’un de « verser son sang » pour Mon plaisir : Mes exigences seraient-elles limitées seulement à de telles conditions ? Des myriades de créatures sur la terre, laquelle ne se soumet pas aux arrangements des paroles qui sortent de Ma bouche ? Laquelle de ces créatures, se présentant devant Moi, n’est pas complètement incinérée par Mes paroles et Mon feu ardent ? Laquelle de ces créatures ose « se pavaner » fièrement devant moi, et en exultant ? Laquelle de ces créatures ne s’incline pas devant Moi ? Suis-Je le Dieu qui ne fait qu’imposer le silence à la création ? Des myriades d’êtres dans la création, Je choisis ceux qui satisfont Mon dessein ; des myriades d’êtres humains dans l’humanité, Je choisis ceux qui se soucient de Mon cœur. Je choisis les meilleures de toutes les étoiles, ajoutant ainsi une légère trace lumineuse à Mon royaume. Je parcours la terre, dispersant Mon arôme partout, et Je laisse Ma forme dans tous les lieux. Tout lieu fait écho au son de Ma voix. Partout, les gens s’attardent, contemplant les belles scènes d’hier, car toute l’humanité se souvient du passé…

Toute l’humanité aspire à voir Ma face, mais quand Je descends en personne sur la terre, ils sont tous opposés à Mon arrivée, ils bannissent l’arrivée de la lumière, comme si dans le ciel J’étais l’ennemi de l’homme. L’homme M’accueille avec une lumière de méfiance dans les yeux et reste constamment en alerte, craignant profondément que J’aie d’autres plans pour lui. Parce que les êtres humains Me considèrent comme un ami étrange, ils pensent que J’ai l’intention de les tuer au hasard. Selon l’homme, Je suis un antagoniste meurtrier. Même après avoir senti Ma présence chaleureuse au milieu du malheur, l’homme n’est pas conscient de Mon amour et est encore résolu à Me repousser et à Me défier. Au lieu de tirer avantage de cette condition pour prendre des mesures contre lui, J’accueille l’homme dans la chaleur de Mon étreinte, Je remplis sa bouche de douceur et son estomac de la nourriture dont il a besoin. Mais quand Mon ire courroucée secoue les montagnes et les rivières, à cause de la lâcheté de l’homme, Je cesse de lui procurer ces différentes formes de secours. À ce moment-là, Je vais éveiller Ma furie, refusant à tous les êtres vivants la chance de se repentir et, abandonnant tout Mon espoir en l’homme, J’infligerai la rétribution qu’il mérite absolument. À ce moment-là, le tonnerre et les éclairs éclatent et rugissent comme les vagues furieuses de l’océan, comme des dizaines de milliers de montagnes qui s’abattent. À cause de sa rébellion, l’homme est abattu par le tonnerre et les éclairs, d’autres créatures sont anéanties par les coups de tonnerre et les éclairs, tout l’univers tombe brusquement dans le chaos et la création ne peut pas recouvrer le souffle originel de la vie. Les myriades d’hôtes de l’humanité ne peuvent pas échapper au rugissement du tonnerre ; au milieu des coups d’éclairs, les êtres humains, horde après horde, basculent dans le courant rapide et sont emportés par les torrents qui bondissent en bas des montagnes. Tout d’un coup, le monde des « hommes » converge à l’endroit de la « destination » de l’homme. Des cadavres flottent sur la surface de l’océan. Toute l’humanité s’éloigne de Moi à cause de Ma colère, car l’homme a péché contre l’essence de Mon esprit, et sa rébellion M’a offensé. Mais dans les lieux arides, d’autres hommes profitent encore, au milieu des rires et des chants, des promesses que Je leur ai faites.

Lorsque tous les hommes sont silencieux, J’émets un reflet de lumière devant leurs yeux. L’esprit des hommes alors devient clair et leurs yeux s’illuminent ; ils ne veulent plus rester silencieux ; ainsi, un sentiment spirituel jaillit immédiatement dans leur cœur. Alors que cela arrive, toute l’humanité est ressuscitée. Rejetant leurs griefs restés silencieux, tous les hommes se rassemblent devant Moi, ayant remporté une autre chance de survie par les paroles que Je proclame, car tous les êtres humains veulent vivre sur la face de la terre. Pourtant, lequel d’entre eux a déjà eu le désir de vivre à cause de Moi ? Lequel d’entre eux a déjà dévoilé en lui des choses magnifiques qu’il offre pour Mon plaisir ? Lequel d’entre eux a déjà détecté Mon parfum séduisant ? Les êtres humains sont tous grossiers et dépourvus de raffinement : à l’extérieur, ils semblent éblouir les yeux, mais selon leur essence, ils ne M’aiment pas sincèrement, parce que dans les profondeurs du cœur humain, il n’y a jamais eu même la plus petite partie de Moi. L’homme est trop déficient : le comparer à Moi semble ouvrir un fossé qui nous sépare autant que la terre l’est du ciel. Même ainsi, Je ne frappe pas les points faibles et vulnérables de l’homme et Je ne Me moque pas de lui à cause de ses lacunes. Mes mains ont été à l’œuvre sur la terre durant des milliers d’années, et pendant tout ce temps, Mes yeux ont surveillé toute l’humanité. Pourtant, jamais Je ne Me suis servi d’une vie humaine comme si elle était un jouet. Je considère le mal que l’homme s’est donné et Je comprends le prix qu’il a payé. Alors qu’il se tient devant Moi, Je ne veux pas prendre l’homme par surprise pour le châtier ni n’ai le souhait de lui imposer des choses indésirables. Au lieu de cela, pendant tout ce temps, J’ai seulement assuré à l’homme ses besoins et l’ai soutenu. Donc, tout ce dont profite l’homme relève de Ma grâce, entièrement de l’abondance offerte par Ma main. Parce que Je suis sur la terre, l’homme n’a jamais eu à endurer les tourments de la faim. Au contraire, Je laisse l’homme recevoir de Mes mains les choses dont il peut profiter et Je permets à l’humanité de vivre de Mes bénédictions. Toute l’humanité ne vit-elle pas sous Mon châtiment ? Tout comme il y a une abondance dans les profondeurs des montagnes et un foisonnement de choses pour la jouissance dans les eaux, les gens qui vivent dans Mes paroles aujourd’hui n’ont-ils pas d’autant plus la nourriture qu’ils dégustent et savourent ? Je suis sur la terre, et l’humanité jouit de Mes bénédictions sur la terre. Quand Je quitterai la terre, au moment où Mon œuvre aura atteint son achèvement, Je ne serai plus indulgent envers l’humanité à cause de sa faiblesse.

Extrait du Chapitre 17 des « Paroles de Dieu à l’univers entier », dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 227)

Détestez-vous vraiment le grand dragon rouge ? Le détestez-vous vraiment, sincèrement ? Pourquoi vous l’ai-Je demandé tellement de fois ? Pourquoi est-ce que Je vous pose cette question, encore et encore ? Quelle image y a-t-il du grand dragon rouge dans votre cœur ? A-t-elle vraiment été enlevée ? Ne le considérez-vous pas vraiment comme votre père ? Tous les gens devraient percevoir Mon intention dans Mes questions. Elle n’est pas de provoquer la colère du peuple, ni d’inciter à la rébellion parmi les hommes, ni que l’homme trouve sa propre voie, mais de permettre à tous les gens de se libérer de l’esclavage du grand dragon rouge. Néanmoins, personne ne devrait être anxieux. Tout sera accompli par Mes paroles ; aucun homme ne peut participer, aucun homme ne peut faire l’œuvre que Je vais réaliser. Je vais purifier l’air sur toute la terre et éliminer toute trace des démons sur la terre. J’ai déjà commencé et Je vais amorcer la première étape de Mon œuvre de châtiment dans la demeure du grand dragon rouge. Ainsi, on peut voir que Mon châtiment est arrivé dans tout l’univers, et que le grand dragon rouge et toutes sortes d’esprits impurs seront impuissants à échapper à Mon châtiment, car Je veille sur toute la terre. Quand Mon œuvre sur terre sera terminée, c’est-à-dire quand l’ère du jugement arrivera à son terme, Je châtierai le grand dragon rouge formellement. Mon peuple verra sûrement Mon juste châtiment du grand dragon rouge, fera sûrement jaillir la louange grâce à Ma justice et exaltera sûrement Mon saint nom à jamais grâce à Ma justice. Ensuite, vous accomplirez formellement votre devoir et proclamerez formellement Mes éloges sur toute la terre, pour toujours et à jamais !

Lorsque l’ère du jugement atteindra son apogée, Je ne Me hâterai pas de conclure Mon œuvre, mais Je vais y intégrer la preuve de l’ère du châtiment et permettre que cette preuve soit vue par tout Mon peuple ; de cette manière un plus grand fruit sera produit. Cette preuve est le moyen par lequel Je châtierai le grand dragon rouge, et Je ferai en sorte que Mon peuple la voie de ses propres yeux afin qu’il ait une meilleure connaissance de Mon tempérament. Mon peuple prend plaisir à Ma présence quand le grand dragon rouge est châtié. Mon plan est de provoquer le peuple du grand dragon rouge à se lever et se révolter contre lui ; c’est Ma méthode de perfectionnement de Mon peuple, et aussi une excellente occasion de croissance de vie pour tout Mon peuple.

Extrait du Chapitre 28 des « Paroles de Dieu à l’univers entier », dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 228)

Lorsque la lune brillante se lève, la nuit tranquille est aussitôt interrompue. Bien que la lune soit abîmée, l’homme est dans de bons esprits et se repose paisiblement dans le clair de lune, admirant la merveilleuse scène dans le clair de lune. L’homme ne peut pas décrire ses émotions ; on dirait qu’il voudrait tout à la fois penser au passé, projeter son regard vers l’avenir et jouir du moment présent. Un sourire apparaît sur ses lèvres et un parfum de fraîcheur imprègne l’air agréable ; une brise légère se lève et l’homme hume l’arôme somptueux ; il semble en être intoxiqué, incapable de se réveiller. C’est exactement le moment où J’arrive personnellement chez les hommes, et l’homme a un sens vif du somptueux arôme, et donc tous les hommes vivent au milieu de ce parfum. Je suis en paix avec l’homme, il vit en harmonie avec Moi, il ne dévie plus dans son regard sur Moi, Je n’émonde plus l’homme de ses carences, l’homme n’affiche plus un regard de détresse et la mort ne menace plus toute l’humanité. Aujourd’hui, J’entre dans l’ère du châtiment avec l’homme : nous marchons ensemble côte à côte. Je fais Mon œuvre, ce qui veut dire que Je frappe Mon bâton parmi les hommes et il atteint ce qui est rebelle dans l’homme. Aux yeux de l’homme, Mon bâton semble avoir des pouvoirs spéciaux : il tombe sur tous ceux qui sont Mes ennemis et ne les épargne pas facilement ; parmi tous ceux qui s’opposent à Moi, Mon bâton exerce sa fonction inhérente ; tous ceux qui sont entre Mes mains accomplissent leur devoir selon Mon intention et ils n’ont jamais défié Mes souhaits ou changé leur essence. En conséquence, les eaux rugiront, les montagnes s’écraseront, les grands fleuves se désintégreront, l’homme sera ouvert à tout changement, le soleil s’affaiblira, la lune s’assombrira, l’homme n’aura plus de jours de paix, il n’y aura pas plus de tranquillité sur la terre, les cieux ne seront plus jamais calmes et tranquilles et ne dureront pas. Toutes choses seront renouvelées et retrouveront leur aspect originel. Tous les foyers sur la terre seront déchirés, et toutes les nations de la terre seront détruites ; finis les jours de réunion entre le mari et la femme, la mère et le fils ne se rencontreront plus jamais, le père et la fille ne s’assembleront plus jamais. Je fracasserai tout ce qu’il y avait sur la terre. Je ne donne pas aux gens la possibilité de libérer leurs émotions, car Je suis sans émotion, et J’en suis venu à détester les émotions des gens à un degré extrême. C’est à cause des émotions des gens que J’ai été rejeté, et donc Je suis devenu un « autre » à leurs yeux ; c’est à cause des émotions des gens que J’ai été oublié ; c’est à cause des émotions de l’homme qu’il saisit l’occasion pour retrouver sa « conscience » ; c’est à cause des émotions de l’homme qu’il est toujours fatigué de Mon châtiment ; c’est à cause des émotions de l’homme qu’il M’accuse d’être déloyal et injuste et dit que Je n’ai aucun souci des sentiments de l’homme dans Mon traitement des choses. Est-ce que J’ai aussi de la parenté sur la terre ? Qui n’a jamais, comme Moi, travaillé jour et nuit, sans soucis de nourriture ou de sommeil, dans l’intérêt de Mon plan de gestion entier ? Comment l’homme pourrait-il être comparable à Dieu ? Comment l’homme pourrait-il être compatible avec Dieu ? Comment Dieu, qui crée, pourrait-Il être du même genre que l’homme qui est créé ? Comment pourrais-Je toujours vivre et agir en coopération avec l’homme sur la terre ? Qui a la capacité de se soucier de Mon cœur ? Les prières de l’homme ? J’ai accepté jadis de Me joindre à l’homme et de marcher avec lui ; eh oui, jusqu’à ce jour l’homme a vécu sous Ma garde et Ma protection, mais viendra-t-il jamais un jour où l’homme pourra se séparer de Ma garde ? Bien que l’homme n’ait jamais été accablé de préoccupations pour Mon cœur, qui peut continuer à vivre sur une terre sans lumière ? Ce n’est que grâce à Mes bénédictions que l’homme a vécu jusqu’à aujourd’hui.

Extrait du Chapitre 28 des « Paroles de Dieu à l’univers entier », dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 229)

Les pays sont dans un grand chaos, parce que la verge de Dieu a commencé à jouer son rôle sur terre. L’œuvre de Dieu peut être vue dans l’état de la terre. Quand Dieu dit : « Les eaux rugiront, les montagnes s’écraseront, les grands fleuves se désintégreront », c’est le travail initial de la verge sur terre qui a pour résultat que « tous les foyers sur la terre seront déchirés, et toutes les nations de la terre seront détruites ; finis les jours de réunions entre le mari et la femme, la mère et le fils ne se rencontreront plus jamais, le père et la fille ne s’assembleront plus jamais. Je fracasserai tout ce qu’il y avait sur la terre. » Tel sera l’état général des familles sur terre. Naturellement, cela ne pourrait pas être l’état de toutes, mais c’est l’état de la plupart d’entre elles. D’autre part, cela se réfère aux circonstances qu’expérimenteront les hommes de ce courant dans l’avenir. Cela prédit qu’une fois qu’ils auront subi le châtiment des paroles et que les incroyants auront été soumis à la catastrophe, il n’y aura plus de relations familiales entre les peuples de la terre ; tous seront le peuple de Sinim et tous seront fidèles dans le royaume de Dieu. Ainsi, finis les jours de réunions entre le mari et la femme, la mère et le fils ne se rencontreront plus jamais, le père et la fille ne s’assembleront plus jamais. Et ainsi, les familles des hommes sur la terre seront divisées, déchirées en pièces, et ce sera l’œuvre finale que Dieu fera dans l’homme. Et parce que Dieu répandra cette œuvre dans tout l’univers, Il en profite pour clarifier le mot « émotion » pour les hommes, leur permettant ainsi de voir que la volonté de Dieu est de diviser les familles de tous les hommes et de montrer que Dieu utilise le châtiment pour résoudre toutes les disputes familiales entre les hommes. Sinon, il n’y aurait aucun moyen de terminer la dernière partie de l’œuvre de Dieu sur la terre. La dernière partie des paroles de Dieu met à nu la plus grande faiblesse des hommes – ils vivent tous dans l’émotion – et ainsi Dieu n’en évite pas un seul et expose les secrets cachés dans le cœur de tous les hommes. Pourquoi est-il si difficile pour les hommes de se séparer de l’émotion ? Est-ce que cela surpasse les normes de la conscience ? La conscience peut-elle accomplir la volonté de Dieu ? L’émotion peut-elle aider les hommes dans l’adversité ? Aux yeux de Dieu, l’émotion est Son ennemi. Cela n’a-t-il pas été clairement affirmé dans les paroles de Dieu ?

Extrait du Chapitre 28 des « Interprétations des mystères des paroles de Dieu à l’univers entier », dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 230)

Toutes les paroles de Dieu contiennent une partie de Son tempérament. Le tempérament de Dieu ne peut pas être entièrement exprimé en paroles, ce qui suffit à montrer précisément la grandeur de la richesse en Lui. Ce que les gens peuvent voir et toucher est limité, après tout, comme l’habileté des gens. Bien que les paroles de Dieu soient claires, les gens sont incapables de les comprendre pleinement. Prenez par exemple ces paroles : « En un éclair, tout animal est révélé dans sa vraie forme. Également donc, illuminés par Ma lumière, les êtres humains ont retrouvé la sainteté qu’ils avaient autrefois. Oh ! Que le monde corrompu du passé ait enfin basculé dans l’eau souillée et, sombrant sous la surface, ait été dissous dans la boue ! » Toutes les paroles de Dieu contiennent Son être, et même si les gens sont tous conscients de ces paroles, personne n’en a jamais connu la signification. Aux yeux de Dieu, tous ceux qui Lui résistent sont Ses ennemis, c’est-à-dire que ceux qui appartiennent aux mauvais esprits sont des animaux. À partir de là, on peut observer l’état réel de l’Église. Tous les hommes sont illuminés par les paroles de Dieu et, dans cette lumière, ils s’examinent sans subir les leçons ou les châtiments des gens, sans passer par l’expulsion directe des autres, sans subir les autres manières humaines de faire les choses et sans que les autres les montrent du doigt. Depuis la « perspective d’un microscope », ils voient très clairement l’ampleur de la maladie à l’intérieur d’eux. Dans les paroles de Dieu, chaque genre d’esprit est classé et révélé dans sa forme originelle. Les esprits des anges deviennent de plus en plus illuminés et éclairés, d’où les paroles de Dieu : « ayant retrouvé la sainteté qu’ils avaient autrefois. » Ces paroles sont basées sur le dernier résultat obtenu par Dieu. Bien sûr, pour l’instant, ce résultat ne peut pas encore être pleinement atteint, c’est juste un avant-goût par lequel on peut voir la volonté de Dieu. Ces paroles suffisent à montrer que beaucoup de gens tomberont dans les paroles de Dieu et seront vaincus dans le processus de la sanctification graduelle de tous les hommes. Ici, « ait été dissous dans la boue » n’est pas contradictoire avec la destruction du monde par le feu faite par Dieu, et « éclair » se rapporte à la colère de Dieu. Quand Dieu exprimera Sa grande colère, le monde entier subira toutes sortes de désastres en conséquence, comme l’éruption d’un volcan. Se tenant au-dessus du firmament, on peut voir que sur la terre, toutes sortes de calamités se rapprochent de toute l’humanité, jour après jour. En regardant en bas depuis les hauteurs, on voit que la terre présente une variété de scènes semblables à celles qui précèdent un tremblement de terre. Du feu liquide se précipite partout, de la lave coule en tous lieux, les montagnes se déplacent et une lumière froide brille partout. Le monde entier a sombré dans le feu. C’est la scène de Dieu qui exprime Sa colère et c’est le temps de Son jugement. Tous ceux qui sont de la chair seront incapables d’y échapper. Ainsi, les guerres entre les pays et les conflits entre les hommes ne seront pas nécessaires pour détruire le monde entier ; au lieu de cela, le monde « jouira consciemment » dans le berceau du châtiment de Dieu. Personne ne pourra y échapper ; un par un, chacun doit traverser cette épreuve. Après cela, l’univers entier brillera de nouveau d’un rayonnement sacré et toute l’humanité recommencera une nouvelle vie. Et Dieu sera au repos au-dessus de l’univers et bénira toute l’humanité tous les jours. Le ciel ne sera pas insupportablement désolé, mais il retrouvera la vitalité qu’il n’a pas eue depuis la création du monde et, le « sixième jour », Dieu commencera une nouvelle vie. Dieu et l’humanité entreront tous les deux dans le repos et l’univers ne sera plus trouble ou souillé, mais il sera renouvelé. C’est pourquoi Dieu a dit : « La terre n’est plus tranquille et silencieuse, le ciel n’est plus désolé et triste. » Dans le royaume des cieux, il n’y a jamais eu d’injustice ou d’émotions humaines, ni aucun tempérament corrompu de l’humanité parce que la perturbation de Satan n’y est pas présente. Les gens sont tous capables de comprendre les paroles de Dieu et la vie au ciel est une vie pleine de joie. Tous ceux qui sont au ciel ont la sagesse et la dignité de Dieu.

Extrait du Chapitre 18 des « Interprétations des mystères des paroles de Dieu à l’univers entier », dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 231)

On peut dire que toutes les déclarations d’aujourd’hui prophétisent des choses futures ; par ces déclarations, Dieu fait les arrangements pour la prochaine étape de Son œuvre. Dieu a presque terminé Son œuvre dans les hommes de l’Église, et ensuite Il apparaîtra devant tous les hommes avec rage. Comme Dieu dit : « Je ferai en sorte que les hommes sur la terre reconnaissent Mes actions et, devant le “trône du jugement”, Mes actes seront prouvés, afin qu’ils soient reconnus parmi les hommes partout sur la terre, eux qui capituleront tous. » Avez-vous vu quelque chose dans ces paroles ? Elles sont un résumé de la prochaine étape de l’œuvre de Dieu. Tout d’abord, Dieu fera en sorte que tous les chiens de garde qui exercent le pouvoir politique soient sincèrement convaincus et Il les amènera à se retirer de la scène de l’histoire de leur plein gré, pour ne plus jamais se livrer à des complots et des intrigues. Cette œuvre doit être réalisée par Dieu suscitant divers désastres sur terre. Mais Dieu n’apparaîtra absolument pas. À ce moment-là, la nation du grand dragon rouge sera toujours une terre de souillure et donc, Dieu n’apparaîtra pas, mais émergera simplement par le châtiment. Tel est le tempérament juste de Dieu duquel personne ne peut échapper. Pendant ce temps, tous ceux qui habitent la nation du grand dragon rouge subiront la calamité, ce qui inclut naturellement aussi le royaume sur terre (l’Église). C’est le moment même où les faits se manifestent, et donc tout le monde l’expérimente et personne ne peut y échapper. Cela a été prédestiné par Dieu. C’est précisément à cause de cette étape de l’œuvre que Dieu dit : « C’est maintenant le temps de réaliser de grands projets. » Parce que dans l’avenir, il n’y aura pas d’Église sur la terre, et à cause de l’avènement de la catastrophe, les hommes seront seulement capables de penser à ce qu’ils auront devant eux, ils négligeront tout le reste et il leur sera difficile d’apprécier Dieu au milieu de la catastrophe. Ainsi, on demande aux hommes d’aimer Dieu de tout leur cœur durant ce temps merveilleux, afin qu’ils ne ratent pas l’occasion. Quand ce fait passera, Dieu aura complètement vaincu le grand dragon rouge, et ainsi le travail du témoignage du peuple de Dieu aura pris fin. Ensuite, Dieu commencera la prochaine étape de l’œuvre, dévastant le pays du grand dragon rouge et, finalement, à travers l’univers, clouant les hommes la tête en bas sur la croix, après quoi Il anéantira toute l’humanité. Ce sont les étapes futures de l’œuvre de Dieu. Ainsi, vous devriez chercher à faire de votre mieux pour aimer Dieu dans cet environnement paisible. À l’avenir, vous n’aurez plus d’occasions d’aimer Dieu, car les hommes ont seulement l’occasion d’aimer Dieu dans la chair ; quand ils vivront dans un autre monde, personne ne parlera d’aimer Dieu. N’est-ce pas la responsabilité d’un être créé ? Et alors, comment devriez-vous aimer Dieu pendant les jours de votre vie ? Y as-tu déjà pensé ? Attends-tu d’être mort pour aimer Dieu ? N’est-ce pas un discours vain ? Aujourd’hui, pourquoi ne cherches-tu pas à aimer Dieu ? Aimer Dieu en étant occupé serait-il le véritable amour de Dieu ? On dit que cette étape de l’œuvre de Dieu va bientôt prendre fin parce que Dieu a déjà un témoignage devant Satan. Ainsi, l’homme n’a pas besoin de faire quoi que ce soit ; on demande simplement à l’homme de chercher à aimer Dieu durant les années au cours desquelles il est vivant. C’est l’essentiel. Parce que les exigences de Dieu ne sont pas élevées et, de plus, parce qu’il y a une angoisse brûlante dans Son cœur, Il a révélé un résumé de la prochaine étape de l’œuvre avant que la présente étape ne soit terminée, ce qui montre clairement combien de temps il reste. Si Dieu n’était pas anxieux dans Son cœur, dirait-Il ces paroles si tôt ? C’est parce que le temps est court que Dieu œuvre de cette façon. Il est à espérer que vous pouvez aimer Dieu de tout votre cœur, de toute votre pensée et de toute votre force, tout comme vous chérissez votre propre vie. N’est-ce pas une vie de la plus haute signification ? Pourriez-vous trouver le sens de la vie ailleurs ? N’est-ce pas un manque terrible de vision ? Es-tu prêt à aimer Dieu ? Dieu est-Il digne de l’amour de l’homme ? Les hommes sont-ils dignes de l’adoration de l’homme ? Alors, que devrais-tu faire ? Aime résolument Dieu, sans réserve, et vois ce que Dieu te fera. Vois s’Il te tuera. En somme, la tâche d’aimer Dieu est plus importante que de copier des mots et de les mettre sur papier pour Dieu. Tu devrais donner la première place à ce qui est le plus important, afin que ta vie puisse avoir plus de valeur et soit pleine de bonheur, et ensuite tu devrais attendre la « sentence » de Dieu sur toi. Je Me demande si ton projet inclura l’amour de Dieu. Je voudrais que les projets de tout le monde deviennent ce qui est réalisé par Dieu et qu’ils deviennent tous réalité.

Extrait du Chapitre 42 des « Interprétations des mystères des paroles de Dieu à l’univers entier », dans La Parole apparaît dans la chair

Précédent: 5.1 Connaître l’œuvre de Dieu

Suivant: 6. Le tempérament de Dieu et ce qu’Il a et est

Voulez-vous accueillir le Seigneur pour devenir la personne la plus chanceuse du monde ? Contactez-nous pour trouver le chemin.

Contenu connexe

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre

Contactez-nous par WhatsApp