10.5 L’entrée dans la vie

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 520)

Pendant ce temps à la suite de Jésus, Pierre avait beaucoup d’idées sur Lui et Le jugeait toujours selon son propre point de vue. Bien qu’il eût un certain degré de compréhension des choses de l’Esprit, sa compréhension n’était pas très claire, d’où ses mots quand il a dit : « Je dois suivre celui qui est envoyé par le Père céleste. Je dois reconnaître celui qui est choisi par le Saint-Esprit. » Il ne comprenait pas les choses que Jésus faisait et manquait de lucidité à leur sujet. Après L’avoir suivi pendant un certain temps, il commença à avoir de l’intérêt pour ce que Jésus faisait et disait, et en Jésus Lui-même. Il en est arrivé à sentir que Jésus suscitait à la fois de l’affection et du respect ; il aimait s’associer à Lui et rester à Ses côtés, et écouter les paroles de Jésus le soutenait et l’aidait. Durant le temps qu’il suivait Jésus, Pierre observait et prenait à cœur tout ce qui concernait Sa vie : Ses actions, Ses paroles, Ses mouvements et Ses expressions. Il comprenait profondément que Jésus n’était pas un homme ordinaire. Bien que Son apparence humaine soit extrêmement ordinaire, Il était plein d’amour, de compassion et de tolérance pour l’homme. Tout ce qu’Il faisait ou disait était d’un grand secours pour les autres et, à Ses côtés, Pierre vit et apprit des choses qu’il n’avait jamais vues ou eues auparavant. Il vit que, bien que Jésus n’était ni d’une grande stature ni d’une humanité extraordinaire, quelque chose de vraiment extraordinaire et hors du commun se faisait sentir chez Lui. Bien que Pierre ne pût l’expliquer totalement, il pouvait noter que le comportement de Jésus était différent de quiconque, car Il faisait des choses bien différentes de ce que pouvait faire le commun des mortels. Pendant le temps où il était en contact avec Jésus, Pierre a aussi réalisé que Son caractère était différent de celui d’un homme ordinaire. Il agissait toujours de façon constante et jamais à la hâte, n’exagérait jamais ni ne minimisait un sujet, et menait une vie qui révélait un caractère à la fois normal et admirable. Dans la conversation, Jésus était élégant et gracieux, ouvert et gai, mais serein, et ne perdait jamais Sa dignité dans l’exécution de Son œuvre. Pierre vit que Jésus était parfois taciturne, mais d’autres fois, qu’Il parlait sans cesse. Il était parfois si heureux qu’Il ressemblait à une colombe qui s’ébat et folâtre, et pourtant parfois si triste qu’Il ne parlait pas du tout, comme s’Il était une mère usée et épuisée. Parfois, Il était envahi par la colère, comme un brave soldat fonçant pour tuer des ennemis, et parfois même comme un lion rugissant. Parfois, Il riait ; d’autres fois, Il priait et pleurait. Quelle que soit la façon dont Jésus agissait, Pierre en est venu à avoir pour Lui de l’amour et du respect sans limites. Le rire de Jésus le comblait de bonheur, Son chagrin le plongeait dans la douleur, Sa colère lui faisait peur, tandis que Sa miséricorde, Son pardon et les strictes exigences qu’Il avait envers les hommes l’ont amené à aimer vraiment Jésus, parvenant ainsi à une véritable révérence et à une grande admiration pour Lui. Bien sûr, Pierre a réalisé progressivement tout cela seulement après avoir vécu aux côtés de Jésus pendant quelques années.

Extrait de « Comment Pierre en est-il arrivé à connaître Jésus», dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 521)

Pierre a atteint le paroxysme de son expérience lorsque son corps s’est presque totalement effondré, mais Jésus l’a encouragé de l’intérieur. Et, une fois, Il lui est apparu. Quand Pierre était dans une terrible souffrance et sentait que son cœur était brisé, Jésus lui a dit : « Tu étais avec Moi sur terre et J’étais ici avec toi. Et bien qu’avant nous ayons été ensemble dans le ciel, c’est, après tout, du monde spirituel. Maintenant, Je suis retourné dans le monde spirituel et toi, tu es sur terre. Car Je ne suis pas de la terre, et bien que toi non plus tu ne sois pas de la terre, tu dois remplir ta mission sur terre. Comme tu es un serviteur, tu dois accomplir ton devoir au mieux de tes capacités. » Pierre s’est senti réconforté après avoir entendu qu’il pourrait revenir au côté de Dieu. Quand Pierre s’est retrouvé dans une telle agonie au point où il était presque alité, il a eu des remords au point de dire : « Je suis tellement corrompu, je ne suis pas en mesure de satisfaire Dieu. » Jésus lui est apparu et a dit : « Pierre, se pourrait-il que tu aies oublié la résolution que tu as prise, jadis, devant Moi ? As-tu réellement oublié tout ce que J’ai dit ? As-tu oublié la promesse que tu M’as faite ? » Pierre a vu que c’était Jésus, il s’est levé de son lit et Jésus l’a réconforté : « Je ne suis pas de la terre, Je te l’ai déjà dit. Tu dois comprendre cela, mais as-tu oublié l’autre chose que Je t’ai dite ? “Toi non plus tu n’es pas de la terre, pas du monde.” En ce moment, il y a du travail que tu dois accomplir, tu ne dois pas être en peine comme cela, tu ne dois pas souffrir comme cela. Bien que les hommes et Dieu ne puissent pas coexister dans le même monde, J’ai Mon œuvre et toi tu as la tienne, et un jour, lorsque ton travail sera terminé, nous serons ensemble dans le même royaume et Je te conduirai là où tu seras avec Moi pour toujours. » Ayant entendu ces paroles, Pierre a été réconforté et rassuré. Il savait que cette souffrance était quelque chose qu’il devait endurer et vivre, et a été inspiré à partir de ce moment-là. Jésus lui est apparu spécialement à chaque moment clé, lui donnant un éclairage spécial et des conseils, et œuvrant beaucoup en lui. Et qu’est-ce que Pierre a le plus regretté ? Jésus a posé une autre question à Pierre (bien qu’elle ne soit pas consignée dans la Bible de cette manière) peu de temps après que Pierre avait dit « Tu es le Fils du Dieu vivant », et cette question était : « Pierre ! M’as-tu jamais aimé ? » Pierre a compris ce qu’Il voulait dire et a répondu : « Seigneur, j’ai jadis aimé le Père qui est au ciel, mais je reconnais que je ne T’ai jamais aimé. » Jésus a répliqué ensuite : « Si les gens n’aiment pas le Père qui est au ciel, comment peuvent-ils aimer le Fils sur la terre ? Et si les gens n’aiment pas le Fils qui est envoyé par Dieu le Père, comment peuvent-ils aimer le Père qui est au ciel ? Si les gens aiment vraiment le Fils sur la terre, alors ils aiment vraiment le Père dans le ciel. » Quand Pierre a entendu ces paroles, il s’est rendu compte de son manque. Il avait toujours senti des remords au point de pleurer à cause de ces mots : « J’ai jadis aimé le Père qui est au ciel, mais je ne T’ai jamais aimé. » Après la résurrection et l’ascension de Jésus, il a ressenti encore plus de remords et de chagrin à cause de ces paroles. Se rappelant son travail passé et sa stature actuelle, il s’adressait souvent à Jésus dans la prière, éprouvant toujours des regrets et se sentant toujours redevable envers Jésus parce qu’il n’avait pas satisfait le désir de Dieu et n’était pas à la hauteur des standards de Dieu. Ces questions sont devenues son plus grand fardeau. Il a dit : « Un jour, je Te consacrerai tout ce que j’ai et tout ce que je suis, je Te donnerai tout ce qu’il y a de plus précieux. » Il a dit : « Dieu ! Je n’ai qu’une foi et qu’un amour. Ma vie ne vaut rien et mon corps ne vaut rien. Je n’ai qu’une foi et qu’un amour. J’ai foi en Toi dans mon esprit et j’ai de l’amour pour Toi dans mon cœur ; je n’ai que ces deux choses à Te donner, et rien d’autre. » Pierre était vivement encouragé par les paroles de Jésus, parce qu’avant qu’Il ne soit crucifié, Jésus lui avait dit : « Je ne suis pas de ce monde, et toi non plus tu n’es pas de ce monde. » Plus tard, quand Pierre a été en très grande peine, Jésus lui a rappelé ceci : « Pierre, as-tu oublié ? Je ne suis pas du monde, et c’était seulement pour Mon œuvre que Je suis parti plus tôt. Toi non plus, tu n’es pas du monde, l’as-tu oublié ? Je te l’ai dit deux fois, ne t’en souviens-tu pas ? » Pierre L’a entendu et a dit : « Je n’ai pas oublié ! » Jésus a répondu ensuite : « Tu as jadis été heureux avec Moi au ciel et tu as passé un certain temps à Mes côtés. Je te manque, tu Me manques aussi. Bien que les créatures ne soient pas dignes d’être mentionnées à Mes yeux, comment ne puis-Je pas aimer quelqu’un qui est innocent et digne d’être aimé ? As-tu oublié Ma promesse ? Tu dois accepter Mon mandat sur terre ; tu dois remplir la tâche que Je t’ai confiée. Un jour, Je te conduirai certainement pour être à Mes côtés. » Après avoir entendu cela, Pierre est devenu encore plus revigoré et a reçu encore plus d’inspiration, de telle sorte que, lorsqu’il s’est retrouvé sur la croix, il a pu dire : « Dieu ! Je suis incapable de T’aimer suffisamment ! Même si Tu me demandes de mourir, je suis toujours incapable de T’aimer suffisamment ! Où que Tu envoies mon âme, que Tu accomplisses Tes promesses passées ou non, quoi que Tu fasses après, je T’aime et je crois en Toi. » Ce qu’il a conservé, c’est sa foi et son véritable amour.

Extrait de « Comment Pierre en est-il arrivé à connaître Jésus», dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 522)

Maintenant, tu dois être en mesure de voir clairement le chemin que Pierre a choisi. Si tu l’as clairement vu, alors tu pourras être certain de l’œuvre qui est accomplie aujourd’hui, de sorte que tu ne te plaindras pas, ne seras pas passif, ni n’auras envie de quoi que ce soit. Tu devrais ressentir l’humeur de Pierre à l’époque : il était frappé par la douleur ; il ne demandait plus un avenir ou une bénédiction quelconque. Il ne cherchait pas le profit, le bonheur, la gloire, ou la fortune du monde et ne cherchait qu’à vivre une vie qui avait beaucoup de sens, ce qui revenait à rendre à Dieu Son amour et à consacrer à Dieu ce qu’il avait de plus précieux. Alors il était satisfait dans son cœur. Il priait souvent Jésus en ces termes : « Seigneur Jésus Christ, une fois je T’ai aimé, mais je ne T’aimais pas véritablement. Bien que j’aie dit que j’avais foi en Toi, je ne T’ai jamais aimé avec un cœur sincère. Je ne faisais que T’admirer, T’adorer, désirer Te voir, mais jamais je ne T’aimais ou n’avais vraiment foi en Toi. » Il priait toujours pour prendre sa résolution, il était constamment encouragé par les paroles de Jésus et les convertissait en motivation. Plus tard, après une période d’expérience, Jésus le mit à l’épreuve, le poussant à Le désirer davantage. Il a dit : « Seigneur Jésus Christ ! Combien Tu me manques et combien je désire Te voir. J’ai trop de défauts, et je ne peux pas compenser Ton amour. Je Te prie de me prendre avec Toi bientôt. Quand auras-Tu besoin de moi ? Quand me prendras-Tu avec Toi ? Quand pourrai-je encore regarder Ta face ? Je ne souhaite plus vivre dans ce corps, continuer à être corrompu, et je ne souhaite pas non plus me rebeller encore. Je suis prêt à Te consacrer tout ce que j’ai dès que je le pourrai, et je ne souhaite pas T’attrister davantage. » C’est comme ça qu’il priait, mais il ne savait pas à l’époque ce que Jésus allait perfectionner en lui. Pendant que Pierre était angoissé, Jésus lui est apparu une fois encore et a dit : « Pierre, Je souhaite te rendre parfait, de sorte que tu deviennes un morceau de fruit qui soit la cristallisation de la perfection que J’accomplis en toi et que J’apprécierai. Peux-tu vraiment témoigner pour Moi ? As-tu fait ce que Je t’ai demandé de faire ? As-tu vécu selon les paroles que J’ai prononcées ? Tu M’as aimé une fois, mais bien que tu M’aies aimé, as-tu vécu en accord avec Moi ? Qu’as-tu fait pour Moi ? Tu reconnais que tu es indigne de Mon amour, mais qu’as-tu fait pour Moi ? » Pierre a vu qu’il n’avait rien fait pour Jésus et s’est rappelé son serment précédent de donner sa vie pour Dieu. Et donc, il ne s’est plus plaint et ses prières ensuite se sont améliorées. Il priait, en disant : « Seigneur Jésus Christ ! Je T’ai une fois quitté, et Toi aussi Tu m’as une fois quitté. Nous avons passé du temps séparément et du temps ensemble. Pourtant Tu m’aimes plus que toute autre chose. Je me suis rebellé sans cesse contre Toi et je T’ai offensé sans cesse. Comment pourrais-je oublier de tels actes ? Le travail que Tu as fait en moi et ce que Tu m’as confié, je l’ai toujours à l’esprit, je ne l’oublie jamais. Grâce au travail que Tu as fait en moi, j’ai fait de mon mieux. Tu sais de quoi je suis capable et Tu sais davantage quel rôle je peux assumer. Ton désir est un ordre et je Te consacrerai tout ce que j’ai. C’est seulement Toi qui sais ce que je peux faire pour Toi. Malgré que Satan m’ait tellement dupé et que je me sois rebellé contre Toi, je crois que Tu ne Te souviens pas de moi à cause de ces transgressions, que Tu ne me traites pas en Te basant sur elles. Je souhaite Te consacrer toute ma vie. Je ne demande rien et n’ai pas non plus d’autres espoirs ou plans ; je souhaite seulement agir selon Ton désir et faire Ta volonté. Je boirai de Ta coupe amère et je suis prêt à recevoir Tes commandements. »

Vous devez être au clair au sujet du chemin que vous empruntez ; vous devez être au clair au sujet du chemin que vous emprunterez à l’avenir, de ce que Dieu va perfectionner en vous et de ce qui vous a été confié. Un jour, peut-être, vous serez mis à l’épreuve, et si vous êtes alors en mesure de gagner de l’inspiration à partir des expériences de Pierre, cela montrera que vous êtes vraiment en train de suivre le chemin de Pierre. Pierre a été félicité par Dieu pour sa vraie foi et son amour sincère, et pour sa fidélité envers Dieu. Et c’est pour son honnêteté et son désir de Dieu dans son cœur que Dieu l’a rendu parfait. Si tu as vraiment le même amour et la même foi que Pierre, Jésus te rendra sûrement parfait.

Extrait de « Comment Pierre en est-il arrivé à connaître Jésus», dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 523)

Quand il fut châtié par Dieu, Pierre pria : « Oh Dieu ! Ma chair est désobéissante et Tu me châties et me juges. Je me réjouis de Ton châtiment et de Ton jugement, et même si Tu ne me veux pas, dans Ton jugement j’aperçois Ton saint et juste tempérament. Quand Tu me juges, afin que d’autres puissent voir Ton juste tempérament dans Ton jugement, je me sens heureux. S’il peut exprimer Ton tempérament et faire que Ton tempérament juste soit vu par toutes les créatures et s’il peut rendre plus pur mon amour pour Toi, que je puisse atteindre l’image d’un juste, alors Ton jugement est bon, car telle est Ta volonté de grâce. Je sais qu’une grande part de moi-même est encore rebelle et que je ne suis toujours pas apte à me présenter devant Toi. Je veux que Tu me juges encore plus, que ce soit par un milieu hostile ou par de grandes tribulations ; peu importe ce que Tu fais, pour moi c’est précieux. Ton amour est si profond et je suis disposé à être à Ta merci sans la moindre plainte. » C’est la connaissance de Pierre après qu’il a expérimenté l’œuvre de Dieu et c’est aussi un témoignage de son amour pour Dieu. Aujourd’hui, vous avez déjà été conquis, mais comment cette conquête est-elle exprimée en vous ? Certains disent : « Ma conquête est la grâce suprême et l’exaltation de Dieu. Seulement maintenant je me rends compte que la vie de l’homme est creuse et sans signification. L’homme passe sa vie à s’affairer, engendrant et élevant génération après génération d’enfants et se retrouve finalement sans rien. Aujourd’hui, c’est seulement après avoir été conquis par Dieu que je vois qu’il n’y a aucune valeur à vivre ainsi ; c’est vraiment une vie dénuée de sens. Je ferais aussi bien de mourir et en finir ! » De telles personnes qui ont été conquises peuvent-elles être gagnées par Dieu ? Peuvent-elles devenir des exemples et des modèles ? Ce genre de personnes sont une leçon de passivité, elles n’ont aucune aspiration et ne s’efforcent pas de s’améliorer ! Même si elles sont considérées comme conquises, ces personnes si passives ne peuvent pas être rendues parfaites. À la fin de sa vie, après avoir été rendu parfait, Pierre a dit : « Oh Dieu ! Si je devais vivre encore quelques années, je voudrais arriver à un amour plus pur et plus profond pour Toi. » Quand il était sur le point d’être cloué à la croix, dans son cœur il a prié : « Oh Dieu ! Ton temps est arrivé maintenant, le temps que Tu as préparé pour moi est arrivé. Je dois être crucifié pour Toi, je dois Te rendre ce témoignage, et j’espère que mon amour pourra satisfaire Tes exigences et qu’il pourra devenir plus pur. Aujourd’hui, pouvoir mourir et être cloué à la croix pour Toi me réconforte et me rassure, car rien n’est plus gratifiant pour moi que de pouvoir être crucifié pour Toi, de satisfaire Tes désirs et de pouvoir me donner à Toi, de T’offrir ma vie. Oh Dieu ! Tu es si beau ! Si Tu me permets de vivre, je serai encore plus disposé à T’aimer. Tant que je serai en vie, je T’aimerai. Je veux T’aimer plus profondément. Tu me juges, Tu me châties et Tu m’éprouves parce que je ne suis pas juste, parce que j’ai péché. Et Ton tempérament juste devient plus évident pour moi. C’est une bénédiction pour moi, car je suis capable de T’aimer plus profondément et je suis prêt à T’aimer ainsi même si Tu ne m’aimes pas. Je suis prêt à contempler Ton tempérament juste, car cela me rend plus capable de vivre une vie pleine de sens. Je sens que ma vie est plus significative maintenant, car je suis crucifié pour Toi, et mourir pour Toi a beaucoup de sens. Pourtant, je ne me sens pas encore satisfait, car je Te connais trop peu, je sais que je ne peux pas réaliser pleinement Tes désirs et que je T’ai trop peu remis en échange. Dans ma vie, j’ai été incapable de me donner entièrement à Toi ; j’en suis loin. Lorsque je me souviens de ce moment, je me sens tellement redevable à Toi, et je n’ai que cet instant pour compenser toutes mes erreurs et tout l’amour que je ne T’ai pas donné en retour. »

Extrait de « Les expériences de Pierre : sa connaissance du châtiment et du jugement», dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 524)

L’homme doit chercher à vivre une vie qui a du sens et ne devrait pas se contenter de sa situation actuelle. Pour vivre à l’image de Pierre, il doit posséder les connaissances et les expériences de Pierre. L’homme doit poursuivre des choses plus élevées et plus profondes. Il doit poursuivre un amour plus profond et plus pur envers Dieu et une vie qui a de la valeur et du sens. Cela seul est la vie ; seulement alors l’homme sera comme Pierre. Tu dois te concentrer à être proactif envers ton entrée du côté positif, et tu ne dois pas te permettre docilement de retomber pour une facilité momentanée tout en ignorant des vérités plus profondes, plus spécifiques et plus concrètes. Ton amour doit être concret et tu dois trouver des façons de te libérer de cette vie dépravée, insouciante qui n’est pas différente de celle d’un animal. Tu dois vivre une vie qui a du sens, une vie de valeur, et tu ne dois pas te duper ni traiter ta vie comme un jouet avec lequel s’amuser. Pour quiconque aspire à aimer Dieu, il n’y a pas de vérités impossibles à atteindre ni de justice pour laquelle il ne puisse tenir ferme. Comment devrais-tu vivre ta vie ? Comment devrais-tu aimer Dieu et utiliser cet amour pour satisfaire Son désir ? Il n’y a rien de plus important dans ta vie. Surtout, tu dois avoir de telles aspirations et de la persévérance et tu ne devrais pas être comme ces faibles sans qui n’ont aucun cran. Tu dois apprendre à expérimenter une vie qui a du sens, expérimenter des vérités significatives et tu ne devrais pas te traiter à la légère comme tu le fais. Sans que tu t’en rendes compte, ta vie glissera entre tes doigts ; et après cela, auras-tu une nouvelle occasion d’aimer Dieu ? L’homme peut-il aimer Dieu après sa mort ? Tu dois avoir les mêmes aspirations et la même conscience que Pierre ; ta vie doit avoir du sens et tu ne dois pas essayer de jouer au plus fin avec toi-même. En tant qu’être humain et en tant que personne qui cherche Dieu, tu dois être en mesure de considérer soigneusement comment tu traites ta vie, comment tu devrais t’offrir à Dieu, comment tu devrais avoir une foi plus significative en Dieu, et, puisque tu aimes Dieu, comment tu dois le faire d’une manière plus pure, plus belle et meilleure. Aujourd’hui, tu ne peux pas te satisfaire de la façon dont tu es conquis, mais tu dois considérer également le chemin sur lequel tu vas marcher dans l’avenir. Tu dois avoir des aspirations et le courage d’être rendu parfait, et tu ne devrais pas toujours te croire incapable. La vérité a-t-elle des favoris ? La vérité peut-elle délibérément s’opposer aux gens ? Si tu cherches la vérité, peut-elle t’accabler ? Si tu tiens bon pour la justice, est-ce qu’elle va t’abattre ? Si ton aspiration est vraiment de poursuivre la vie, la vie peut-elle t’échapper ? Si tu n’as pas la vérité, ce n’est pas parce que la vérité t’ignore, mais parce que tu t’es éloigné d’elle ; si tu ne peux pas rester inébranlable pour la justice, ce n’est pas parce qu’il y a quelque chose qui ne va pas dans la justice, mais parce que tu crois qu’elle ne cadre pas avec les faits ; si tu n’as pas acquis la vie après l’avoir poursuivie pendant de nombreuses années, ce n’est pas parce qu’elle n’a pas de conscience pour toi, mais parce que tu n’as pas de conscience pour la vie, et tu l’as chassée ; si tu vis dans la lumière et que tu as été incapable de gagner la lumière, ce n’est pas parce que la lumière est incapable de t’illuminer, mais parce que tu n’as pas prêté attention à l’existence de la lumière, et donc la lumière t’a quitté sans bruit. Si tu ne cherches pas, la seule chose que l’on pourra dire de toi, c’est que tu n’es qu’un déchet sans valeur, que tu n’as aucun courage dans ta vie et que tu ne possèdes pas l’esprit pour résister aux forces des ténèbres. Tu es trop faible ! Tu es incapable d’échapper aux forces de Satan qui t’assiègent et tu n’es prêt qu’à mener ce genre de vie sûre et sécurisante et mourir dans l’ignorance. Ce que tu devrais atteindre, c’est ta recherche à être conquis ; c’est ton devoir impérieux. Si tu te contentes d’être conquis, alors tu chasses l’existence de la lumière. Tu dois souffrir des difficultés pour la vérité, te donner à la vérité, tu dois endurer l’humiliation pour la vérité, et pour gagner plus de vérité tu dois subir plus de souffrance. C’est ce que tu devrais faire. Tu ne dois pas rejeter la vérité pour obtenir une vie de famille paisible et tu ne dois pas perdre la dignité et l’intégrité de ta vie pour un plaisir momentané. Tu dois poursuivre tout ce qui est beau et bon et tu dois poursuivre un chemin plus significatif dans la vie. Si tu mènes une vie si vulgaire et ne poursuis pas d’objectifs, ne gâches-tu pas ta vie ? De quoi peux-tu profiter avec une telle vie ? Tu devrais abandonner tous les plaisirs de la chair pour une seule vérité et ne pas rejeter toutes les vérités pour un peu de satisfaction. Ce genre de personne n’a ni intégrité ni dignité ; il n’y a aucun sens à leur existence !

Extrait de « Les expériences de Pierre : sa connaissance du châtiment et du jugement», dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 525)

Dieu châtie et juge l’homme parce que Son œuvre l’exige et, en plus, parce que l’homme en a besoin. L’homme doit être châtié et jugé, et seulement alors il peut atteindre l’amour pour Dieu. Aujourd’hui, vous avez été tout à fait convaincus, mais quand vous rencontrez le moindre revers, vous êtes en difficulté ; votre stature est encore trop petite et vous avez encore besoin d’éprouver davantage de ce châtiment et de ce jugement pour acquérir une connaissance plus profonde. Aujourd’hui, vous avez une certaine révérence pour Dieu, vous craignez Dieu, et vous savez qu’Il est le vrai Dieu, mais vous n’avez pas un grand amour pour Lui, vous avez encore moins acquis un amour pur pour Lui ; votre connaissance est trop superficielle et votre stature est encore insuffisante. Quand vous rencontrez vraiment un environnement, vous n’y avez pas encore témoigné, trop peu de votre entrée est proactive et vous n’avez aucune idée sur la manière de pratiquer. La plupart des gens sont passifs et inactifs ; ils n’aiment Dieu que secrètement dans leur cœur, mais ils n’ont aucun moyen de pratiquer et ne sont pas clairs non plus au sujet de leurs buts. Ceux qui ont été perfectionnés possèdent non seulement l’humanité normale, mais possèdent aussi des vérités qui dépassent les mesures de conscience et qui sont plus hautes que les normes de la conscience ; ils ont non seulement recours à leur conscience pour rembourser l’amour de Dieu, mais, en plus, ils ont connu Dieu et ont vu que Dieu est aimable et digne de l’amour de l’homme et qu’il y a tant à aimer en Dieu que l’homme ne peut que L’aimer. Dans le cas de ceux qui ont été rendus parfaits, leur amour envers Dieu est pour satisfaire leurs aspirations personnelles. C’est un amour spontané, un amour qui ne demande rien en retour et qui n’est pas un commerce. Ils aiment Dieu pour la seule et unique raison qu’ils Le connaissent. Ces gens ne se soucient pas de savoir si Dieu leur accorde des grâces et sont heureux simplement de satisfaire Dieu. Ils ne marchandent pas avec Dieu, et ne mesurent pas leur amour de Dieu par la conscience : Tu m’as donné, ainsi je T’aime en retour ; si Tu ne me donnes pas, alors je n’ai rien pour Toi en retour. Ceux qui ont été rendus parfaits croient toujours ceci : Dieu est le Créateur et Il accomplit Son œuvre en nous. Puisque j’ai cette occasion, cette condition et cette qualification pour être rendu parfait, je devrais chercher à vivre une vie de sens et je devrais Le satisfaire. C’est exactement ce que Pierre a expérimenté : quand il était à son point le plus faible, il pria Dieu et dit : « Oh Dieu ! Indépendamment du temps ou du lieu, Tu sais que je me souviens toujours de Toi. Peu importe le temps ou le lieu, Tu sais que je veux T’aimer, mais ma stature est trop petite, je suis trop faible et impuissant, mon amour est trop limité et ma sincérité envers Toi est trop pauvre. Comparé à Ton amour, je suis tout simplement inapte à vivre. La seule chose que je souhaite, c’est que ma vie ne soit pas en vain, et que non seulement je puisse rembourser Ton amour, mais, en plus, que je puisse Te consacrer tout ce que je possède. Si je peux Te satisfaire, alors, en tant que créature, j’aurai la tranquillité d’esprit et je ne demanderai plus rien. Bien que je sois faible et impuissant maintenant, je n’oublierai pas Tes exhortations ni Ton amour. Maintenant, je ne fais rien de plus que de rembourser Ton amour. Oh Dieu, je me sens horrible ! Comment puis-je Te rendre l’amour de mon cœur, comment puis-je faire tout ce que je peux, être capable de réaliser Ton désir et être en mesure de T’offrir tout ce que j’ai ? Tu connais la faiblesse de l’homme ; comment puis-je être digne de Ton amour ? Oh Dieu ! Tu sais que ma stature est petite, que mon amour est trop faible. Comment puis-je faire de mon mieux dans ce genre d’environnement ? Je sais que je devrais rembourser Ton amour, je sais que je devrais Te donner tout ce que j’ai, mais aujourd’hui ma stature est trop petite. Je Te demande de me donner de la force et de la confiance afin que je sois plus capable de posséder un amour pur à Te consacrer et plus capable de Te consacrer tout ce que j’ai ; non seulement je serai capable de rembourser Ton amour, mais plus capable d’expérimenter Ton châtiment, Ton jugement et Tes épreuves, et Tes malédictions encore plus sévères. Tu m’as permis de contempler Ton amour et je suis incapable de ne pas T’aimer et, quoique je sois faible et impuissant aujourd’hui, comment pourrais-je T’oublier ? Ton amour, Ton châtiment et Ton jugement m’ont tous appris à Te connaître, et pourtant je me sens incapable de satisfaire Ton amour, car Tu es si grand. Comment puis-je consacrer tout ce que j’ai au Créateur ? » Telle était la demande de Pierre, et pourtant sa stature était trop inadéquate. À ce moment-là, il sentait qu’on tournait un couteau enfoncé dans son cœur et il était dans l’agonie ; il ne savait pas quoi faire dans de telles conditions. Pourtant, il continua à prier : « Oh Dieu ! L’homme est d’une stature enfantine, sa conscience est faible, et tout ce que je peux atteindre, c’est de rembourser Ton amour. Aujourd’hui, je ne sais comment satisfaire Tes désirs et je souhaite seulement faire tout ce que je peux, donner tout ce que j’ai et Te dévouer tout ce que j’ai. Indépendamment de Ton jugement, indépendamment de Ton châtiment, indépendamment de ce que Tu me donnes, indépendamment de ce que Tu m’enlèves, libère-moi de la moindre plainte envers Toi. Plusieurs fois, quand Tu m’as châtié et m’as jugé, j’ai rouspété dans ma tête, et j’ai été incapable d’atteindre la pureté ou de satisfaire Tes désirs. Mon remboursement de Ton amour est né d’une compulsion et en ce moment je me hais encore plus. » C’est parce qu’il cherchait un amour de Dieu plus pur que Pierre priait de cette manière. Il cherchait, implorait et, de plus, il s’accusait et confessait ses péchés à Dieu. Il se sentait redevable à Dieu et sentait de la haine envers lui-même, mais il était aussi un peu triste et passif. Il se sentait toujours ainsi, comme s’il n’était pas assez bon pour les désirs de Dieu et incapable de faire de son mieux. Dans ces conditions, Pierre poursuivait quand même la foi de Job. Il voyait combien la foi de Job avait été grande, car Job avait vu que tout ce qu’il possédait lui avait été accordé par Dieu et qu’il était naturel que Dieu lui retire tout, et que Dieu donnerait à qui Il voudrait ; ainsi était le juste tempérament de Dieu. Job ne se plaignait pas et pouvait encore louer Dieu. Pierre aussi se connaissait lui-même et, dans son cœur, il priait : « Aujourd’hui, je ne devrais pas me contenter de rembourser Ton amour en me servant de ma conscience et de la quantité d’amour que je Te rends, car mes pensées sont trop corrompues et parce que je suis incapable de Te voir comme le Créateur. Parce que je suis encore incapable de T’aimer, je dois pouvoir Te consacrer tout ce que j’ai, ce que je ferais bien volontiers. Je dois connaître tout ce que Tu as fait et ne pas avoir d’autre choix et je dois voir Ton amour, pouvoir proclamer Tes éloges et exalter Ton saint nom, afin que Tu puisses gagner une grande gloire à travers moi. Je suis prêt à tenir bon dans ce témoignage pour Toi. Oh Dieu ! Ton amour est si précieux et si beau ; comment pourrais-je souhaiter vivre dans les mains du malin ? Ne m’as-Tu pas créé ? Comment pourrais-je vivre sous le domaine de Satan ? Je préférerais que tout mon être vive au milieu de Ton châtiment. Je ne veux pas vivre sous le domaine du malin. Si je peux être purifié et tout Te consacrer, je suis disposé à offrir mon corps et mon esprit à Ton jugement et à Ton châtiment, car je déteste Satan, et je ne veux pas vivre sous son domaine. Par Ton jugement sur moi, Tu manifestes Ton tempérament juste ; je suis heureux et n’ai pas la moindre plainte. Si je suis capable d’accomplir le devoir d’une créature, je veux que toute ma vie soit accompagnée de Ton jugement, par lequel je viendrai à connaître Ton tempérament juste et me débarrasserai de l’influence du malin. » Pierre a toujours prié ainsi, a toujours cherché ainsi, et il a atteint un domaine relativement élevé. Non seulement a-t-il pu rembourser l’amour de Dieu, mais, plus important encore, il a aussi accompli son devoir de créature. Non seulement n’a-t-il pas été accusé par sa conscience, mais il a aussi été capable de transcender les normes de la conscience. Ses prières continuèrent à monter devant Dieu, de sorte que ses aspirations étaient toujours plus élevées et son amour envers Dieu toujours plus grand. Bien qu’il ait subi une douleur atroce, il n’a quand même pas oublié d’aimer Dieu et il a quand même cherché à atteindre la capacité de comprendre la volonté de Dieu. Dans ses prières il prononça les mots suivants : « Je n’ai accompli rien de plus que le remboursement de Ton amour. Je n’ai pas témoigné de Toi devant Satan, je ne me suis pas libéré de l’influence de Satan et je vis encore dans la chair. Je désire utiliser mon amour pour vaincre Satan et lui faire honte, et ainsi satisfaire Ton désir. Je veux me donner tout entier à Toi, ne pas donner le moindre de moi-même à Satan, car Satan est Ton ennemi. » Plus il cherchait dans cette direction, plus il était ému, et plus sa connaissance de ces choses était élevée. Sans s’en rendre compte, il comprit qu’il devait se libérer de l’influence de Satan et se restituer complètement à Dieu. Tel était le domaine qu’il avait atteint. Il transcendait l’influence de Satan et se débarrassait des plaisirs et des jouissances de la chair, et il voulait expérimenter plus profondément le châtiment de Dieu et Son jugement. Il dit : « Même si je vis au milieu de Ton châtiment et de Ton jugement, quelles que soient les difficultés qui en découlent, je ne veux toujours pas vivre sous le domaine de Satan, je ne veux toujours pas souffrir la ruse de Satan. Je me réjouis de vivre au milieu de Tes malédictions et je suis affligé de vivre au milieu des bénédictions de Satan. Je T’aime en vivant au milieu de Ton jugement et cela m’apporte une grande joie. Ton châtiment et Ton jugement sont justes et saints ; leur but est de me purifier et encore plus de me sauver. Je préférerais passer toute ma vie au milieu de Ton jugement pour être sous Tes soins. Je ne veux pas vivre un seul instant sous le domaine de Satan ; je veux être purifié par Toi ; même si j’endure des difficultés, je ne suis pas disposé à être exploité et trompé par Satan. Moi, cette créature, je devrais être utilisé par Toi, possédé par Toi, jugé par Toi et châtié par Toi. Je devrais même être maudit par Toi. Mon cœur se réjouit quand Tu es disposé à me bénir, car j’ai vu Ton amour. Tu es le Créateur, et je suis une créature : je ne devrais pas Te trahir et vivre sous le domaine de Satan ni être exploité par Satan. Je devrais être Ton cheval ou Ton bœuf au lieu de vivre pour Satan. Je préférerais vivre au milieu de Ton châtiment, sans bonheur physique, et cela m’apporterait du plaisir même si je perdais Ta grâce. Bien que Ta grâce ne soit pas avec moi, j’aime être châtié et jugé par Toi ; c’est Ta meilleure bénédiction, Ta plus grande grâce. Bien que Tu sois toujours majestueux à mon égard et en colère contre moi, je suis quand même incapable de Te quitter, incapable de T’aimer assez. Je préférerais vivre dans Ta maison, je préférerais être maudit, châtié et frappé par Toi, et je ne veux pas vivre sous le domaine de Satan et je ne suis pas prêt non plus à m’affairer et à ne me préoccuper que de la chair, et je suis encore moins disposé à vivre pour la chair. » L’amour de Pierre était un amour pur. C’est l’expérience d’être rendu parfait et c’est le domaine suprême d’être rendu parfait, et il n’y a pas de vie plus significative. Il acceptait le châtiment et le jugement de Dieu, il appréciait le tempérament juste de Dieu, et rien n’était plus précieux chez Pierre. Il a dit : « Satan me fournit des jouissances matérielles, mais je ne les chéris pas. Le châtiment et le jugement de Dieu tombent sur moi ; en cela je suis honoré, en cela je me réjouis et en cela je suis béni. Si ce n’était du jugement de Dieu, je n’aimerais jamais Dieu, je vivrais toujours sous le domaine de Satan, je serais encore contrôlé par lui et commandé par lui. Si tel était le cas, je ne deviendrais jamais un véritable être humain, car je serais incapable de satisfaire Dieu et n’aurais pas voué mon intégralité à Dieu. Bien que Dieu ne me bénisse pas et me laisse sans réconfort intérieur, comme si un feu brûlait en moi, sans paix ni joie, et bien que le châtiment et la discipline de Dieu ne me quittent jamais, dans le châtiment et le jugement de Dieu, je suis capable de contempler Son tempérament juste. Je m’en réjouis ; il n’y a rien de plus précieux ou de plus significatif dans la vie. Bien que Sa protection et Ses soins soient devenus des châtiments, des jugements, des malédictions et des punitions impitoyables, je m’en réjouis encore, car ils peuvent mieux me purifier, me changer et me rapprocher de Dieu, me rendre plus capable d’aimer Dieu et peuvent purifier mon amour pour Dieu. Cela me permet d’accomplir mon devoir de créature, me conduit devant Dieu et loin de l’influence de Satan afin de ne plus servir Satan. Quand je ne vis pas sous le domaine de Satan et que je suis capable de consacrer tout ce que j’ai et tout ce que je peux faire à Dieu, sans rien retenir, je serai alors pleinement satisfait. C’est le châtiment et le jugement de Dieu qui m’ont sauvé et ma vie est inséparable du châtiment et du jugement de Dieu. Ma vie sur la terre est sous le domaine de Satan, et si ce n’était du soin et de la protection du châtiment et du jugement de Dieu, j’aurais toujours vécu sous le domaine de Satan et, de plus, je n’aurais pas eu l’occasion ou les moyens de vivre une vie qui a du sens. Ce n’est que si le châtiment et le jugement de Dieu ne me quittent jamais que je pourrai être purifié par Dieu. Ce n’est qu’avec les paroles sévères et le tempérament juste de Dieu, et le jugement majestueux de Dieu, que j’ai acquis la protection suprême, que j’ai vécu dans la lumière et que j’ai acquis les bénédictions de Dieu. De pouvoir être purifié, me libérer de Satan et vivre sous la domination de Dieu, c’est la plus grande bénédiction dans ma vie aujourd’hui. » C’est le plus haut domaine expérimenté par Pierre.

Extrait de « Les expériences de Pierre : sa connaissance du châtiment et du jugement», dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 526)

L’homme vit au milieu de la chair, ce qui signifie qu’il vit dans un enfer humain, et sans le jugement et le châtiment de Dieu, l’homme est aussi souillé que Satan. Comment l’homme pouvait-il être saint ? Pierre croyait que le châtiment et le jugement de Dieu étaient la meilleure protection et la plus grande grâce de l’homme. Ce n’est que par le châtiment et le jugement de Dieu que l’homme peut se réveiller, haïr la chair et haïr Satan. La discipline stricte de Dieu libère l’homme de l’influence de Satan, elle le libère de son propre petit monde et lui permet de vivre dans la lumière de la présence de Dieu. Il n’y a pas meilleur salut que le châtiment et le jugement ! Pierre pria : « Oh Dieu ! Tant que Tu me châties et que Tu me juges, je saurai que Tu ne m’as pas quitté. Même si Tu ne me donnes pas la joie ou la paix, me fais vivre dans la souffrance, et m’infliges d’innombrables réprimandes, tant que Tu ne me quittes pas, mon cœur sera à l’aise. Aujourd’hui, Ton châtiment et Ton jugement sont devenus ma meilleure protection et ma plus grande bénédiction. La grâce que Tu me donnes me protège. La grâce que Tu m’accordes aujourd’hui est une manifestation de Ton juste tempérament et elle est châtiment et jugement ; en outre, elle est une épreuve et, plus que cela, elle est une vie de souffrance. » Pierre était capable de mettre de côté les plaisirs de la chair et de chercher un amour plus profond et une plus grande protection, parce qu’il avait gagné tellement de grâce du châtiment et du jugement de Dieu. Dans la vie, si l’homme veut être purifié et réaliser des changements dans son tempérament, s’il veut vivre une vie qui a du sens et accomplir son devoir de créature, alors il doit accepter le châtiment et le jugement de Dieu et ne doit pas permettre que la discipline et la punition de Dieu s’écartent de lui, afin qu’il puisse se libérer de la manipulation et de l’influence de Satan et vivre dans la lumière de Dieu. Sache que le châtiment et le jugement de Dieu sont la lumière, et la lumière du salut de l’homme, et qu’il n’y a pas de meilleures bénédiction, grâce ou protection pour l’homme. L’homme vit sous l’influence de Satan, et il existe dans la chair ; s’il n’est pas purifié et ne reçoit pas la protection de Dieu, alors l’homme deviendra encore plus dépravé. S’il veut aimer Dieu, alors il doit être purifié et sauvé. Pierre pria : « Dieu, quand Tu me traites avec bonté, je suis ravi et je sens un confort ; quand Tu me châties, je sens encore plus de confort et de joie. Bien que je sois faible et que j’endure des souffrances incalculables, bien qu’il y ait des larmes et de la tristesse, Tu sais que cette tristesse est causée par ma désobéissance et par ma faiblesse. Je pleure parce que je ne peux pas satisfaire Tes désirs ; je ressens du chagrin et du regret parce que je suis insuffisant pour Tes exigences, mais je suis prêt à atteindre cet état, je suis prêt à faire tout mon possible pour Te satisfaire. Ton châtiment m’a apporté la protection et m’a donné le meilleur salut ; Ton jugement éclipse Ta tolérance et Ta patience. Sans Ton châtiment et Ton jugement, je ne pourrais pas jouir de Ta miséricorde et de Ta bonté. Aujourd’hui, je vois d’autant plus que Ton amour a transcendé les cieux et a tout excellé. Ton amour n’est pas seulement miséricorde et bonté ; encore plus que cela, il est le châtiment et le jugement. Ton châtiment et Ton jugement m’ont tellement donné. Sans Ton châtiment et Ton jugement, aucune personne ne serait purifiée, et aucune personne ne serait capable de faire l’expérience de l’amour du Créateur. Bien que j’aie enduré des centaines d’épreuves et de tribulations et que j’aie même frôlé la mort, elles m’ont permis de Te connaître vraiment et de gagner le salut suprême. Si Ton châtiment, Ton jugement et Ta discipline devaient s’éloigner de moi, alors je vivrais dans les ténèbres, sous le domaine de Satan. Quels sont les bénéfices de la chair de l’homme ? Si Ton châtiment et Ton jugement me quittaient, ce serait comme si Ton Esprit m’avait abandonné, comme si Tu n’étais plus avec moi. Si c’était le cas, comment pourrais-je continuer à vivre ? Si Tu me donnes la maladie et m’enlèves ma liberté, je peux continuer à vivre, mais si Ton châtiment et Ton jugement me quittaient, je n’aurais aucun moyen de continuer à vivre. Si j’étais sans Ton châtiment et Ton jugement, j’aurais perdu Ton amour, un amour trop profond pour que je le décrive avec des mots. Sans Ton amour, je vivrais sous le domaine de Satan et ne serais pas capable de voir Ton visage glorieux. Dis-moi, comment pourrais-je continuer à vivre ? De telles ténèbres, une telle vie, je ne pourrais pas les supporter. T’avoir avec moi, c’est comme Te voir, alors comment pourrais-je Te quitter ? Je Te supplie, je Te prie de ne pas me priver de ma plus grande consolation, même si ce n’est que quelques mots de réconfort. J’ai joui de Ton amour et aujourd’hui je ne peux pas être loin de Toi ; dis-moi, comment pourrais-je ne pas T’aimer ? J’ai versé beaucoup de larmes de chagrin à cause de Ton amour, pourtant j’ai toujours senti qu’une vie comme celle-ci est plus significative, plus capable de m’enrichir, plus capable de me changer et plus capable de me permettre d’atteindre la vérité qui devrait être possédée par les créatures. »

Extrait de « Les expériences de Pierre : sa connaissance du châtiment et du jugement», dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 527)

La vie entière de l’homme est vécue sous le domaine de Satan, et il n’y a pas une seule personne qui puisse se libérer toute seule de l’influence de Satan. Tous vivent dans un monde souillé, dans la corruption et le vide, sans le moindre sens ou la moindre valeur ; ils vivent une vie si insouciante pour la chair, pour la luxure et pour Satan. Il n’y a pas la moindre valeur à leur existence. L’homme est incapable de trouver la vérité qui le libérera de l’influence de Satan. Même si l’homme croit en Dieu et lit la Bible, il ne comprend pas comment se libérer du contrôle de l’influence de Satan. Tout au long des âges, très peu de gens ont découvert ce secret, très peu l’ont compris. En tant que tel, même si l’homme déteste Satan et déteste la chair, il ne sait pas comment se débarrasser de l’influence séductrice de Satan. Aujourd’hui, n’êtes-vous pas encore sous le domaine de Satan ? Vous ne regrettez pas vos actes de désobéissance, et encore moins vous sentez-vous souillés et désobéissants. Après vous être opposés à Dieu, vous avez même la tranquillité d’esprit et ressentez un grand calme. Ta tranquillité n’est-elle pas due au fait que tu sois corrompu ? Cette paix d’esprit ne vient-elle pas de ta désobéissance ? L’homme vit dans un enfer humain, il vit sous l’influence obscure de Satan ; à travers le pays, les fantômes vivent avec l’homme, empiétant sur la chair de l’homme. Sur terre, tu ne vis pas dans un beau paradis. L’endroit où tu te trouves est le domaine du diable, un enfer humain, un monde obscur. Si l’homme n’est pas purifié, alors il est essentiellement de la souillure ; s’il n’est pas protégé et soigné par Dieu, alors il est encore captif de Satan ; s’il n’est pas jugé et châtié, alors il n’aura aucun moyen d’échapper à l’oppression de l’influence ténébreuse de Satan. Le tempérament corrompu que tu démontres et le comportement désobéissant que tu manifestes sont suffisants pour prouver que tu vis toujours sous le domaine de Satan. Si ton esprit et tes pensées n’ont pas été purifiés et que ton tempérament n’a pas été jugé et châtié, alors tout ton être est encore contrôlé par le domaine de Satan, ton esprit est contrôlé par Satan, tes pensées sont manipulées par Satan et la totalité de ton être est contrôlée par les mains de Satan. Sais-tu à quel point tu es éloigné, maintenant, des normes de Pierre ? Possèdes-tu ce calibre ? Combien connais-tu du châtiment et du jugement d’aujourd’hui ? Combien possèdes-tu de ce que Pierre est parvenu à connaître ? Si, aujourd’hui, tu es incapable de connaître, seras-tu en mesure d’atteindre ces connaissances à l’avenir ? Quelqu’un d’aussi paresseux et lâche que toi est tout simplement incapable de connaître le châtiment et le jugement. Si tu poursuis la paix de la chair et les plaisirs de la chair, alors tu n’auras aucun moyen d’être purifié et, à la fin tu seras rendu à Satan, car ce que tu vis est Satan et la chair. Dans l’état actuel des choses, beaucoup de gens ne poursuivent pas la vie, ce qui signifie qu’ils ne se soucient pas d’être purifiés ou d’entrer dans une expérience de vie plus profonde. Comment peuvent-ils alors être rendus parfaits ? Ceux qui ne poursuivent pas la vie n’ont pas la possibilité d’être rendus parfaits, et ceux qui ne cherchent pas une connaissance de Dieu ni ne poursuivent des changements dans leur tempérament sont incapables d’échapper à l’influence ténébreuse de Satan. En ce qui concerne leur connaissance de Dieu et leur entrée dans les changements dans leur tempérament, ils ne sont pas sérieux à ce sujet, comme ceux qui ne croient qu’en la religion et qui suivent simplement la cérémonie et assiste aux services habituels. N’est-ce pas une perte de temps ? Si, dans sa croyance en Dieu, l’homme n’est pas sérieux au sujet des choses de la vie, s’il ne cherche pas à entrer dans la vérité, s’il ne cherche pas à changer dans son tempérament, et cherche encore moins une connaissance de l’œuvre de Dieu, alors il ne peut pas être rendu parfait. Si tu veux être rendu parfait, tu dois comprendre l’œuvre de Dieu. En particulier, tu dois comprendre la signification de Son châtiment et de Son jugement, et pourquoi cette œuvre est réalisée dans l’homme. Es-tu capable d’accepter ? Pendant un châtiment de ce genre, es-tu en mesure d’atteindre les mêmes expériences et connaissances que Pierre ? Si tu poursuis une connaissance de Dieu et de l’œuvre du Saint-Esprit, et que tu cherches à changer dans ton tempérament, tu as alors la possibilité d’être rendu parfait.

Extrait de « Les expériences de Pierre : sa connaissance du châtiment et du jugement», dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 528)

Pour ceux qui doivent être rendus parfaits, cette étape de l’œuvre d’être conquis est indispensable ; c’est seulement après avoir été conquis que l’homme pourra expérimenter l’œuvre d’être rendu parfait. Il n’y a pas de valeur réelle à n’effectuer que le rôle d’être conquis ; cela ne te rendra pas apte à être utilisé par Dieu. Tu n’auras aucun moyen de jouer ton rôle dans la diffusion de l’évangile, car tu ne poursuis pas la vie, ne cherches pas non plus les changements en toi-même et le renouvellement de toi-même, et donc tu n’as aucune expérience réelle de la vie. Pendant cette œuvre étape par étape, autrefois tu as agi comme exécutant et comme faire-valoir, mais si au bout du compte tu ne cherches pas à être Pierre et que ta quête n’est pas selon le chemin par lequel Pierre a été rendu parfait, alors, naturellement, tu n’expérimenteras pas de changements dans ton tempérament. Si tu es quelqu’un qui cherche à être rendu parfait, alors tu auras témoigné et tu diras : « Dans cette œuvre de Dieu étape par étape, j’ai accepté l’œuvre de châtiment et de jugement de Dieu et, bien que j’aie enduré de grandes souffrances, je suis parvenu à savoir comment Dieu rend l’homme parfait, j’ai gagné l’œuvre réalisée par Dieu, j’ai eu la connaissance de la justice de Dieu et Son châtiment m’a sauvé. Son juste tempérament est descendu sur moi et m’a apporté des bénédictions et de la grâce ; c’est Son jugement et Son châtiment qui m’ont protégé et purifié. Si je n’avais pas été châtié et jugé par Dieu, et si les paroles sévères de Dieu n’étaient pas descendues sur moi, je n’aurais pas pu connaître Dieu ni être sauvé. Aujourd’hui je vois que : Comme créature, non seulement quelqu’un jouit de toutes choses faites par le Créateur, mais, encore plus important, que toutes les créatures devraient jouir du juste tempérament de Dieu et jouir de Son juste jugement, car le tempérament de Dieu est digne de la jouissance de l’homme. En tant que créature corrompue par Satan, un homme devrait jouir du juste tempérament de Dieu. Il y a châtiment et jugement dans Son juste tempérament et, en plus, il y a un grand amour. Bien que je sois incapable de gagner complètement l’amour de Dieu aujourd’hui, j’ai eu la grande chance de le voir et en cela j’ai été béni. » C’est le chemin parcouru par ceux qui vivent l’expérience d’être rendus parfaits et la connaissance dont ils parlent. De telles personnes sont pareilles à Pierre ; elles ont les mêmes expériences que Pierre. De telles personnes sont aussi celles qui ont gagné la vie et qui possèdent la vérité. Quand elles font ces expériences jusqu’à la fin, pendant le jugement de Dieu, elles se débarrasseront complètement et à coup sûr de l’influence de Satan et seront gagnées par Dieu.

Extrait de « Les expériences de Pierre : sa connaissance du châtiment et du jugement», dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 529)

Adam et Ève, créés par Dieu au commencement, étaient des personnes saintes, c’est-à-dire, tandis qu’ils étaient dans le jardin d’Éden, ils étaient saints, sans tache de souillure. Ils étaient aussi fidèles à l’Éternel et trahir l’Éternel leur était inconnu. C’est parce qu’ils n’étaient pas dérangés par l’influence de Satan, n’avaient pas le poison de Satan et étaient les plus saints de toute l’humanité. Ils vivaient dans le jardin d’Éden, non souillés par aucune impureté, non possédés par la chair et dans la vénération de l’Éternel. Plus tard, quand ils ont été tentés par Satan, ils ont eu le poison du serpent et le désir de trahir l’Éternel, et ils ont vécu sous l’influence de Satan. Au commencement, ils étaient saints et ils vénéraient l’Éternel ; seulement ainsi étaient-ils humains. Ensuite, après avoir été tentés par Satan, ils mangèrent le fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal et vécurent sous l’influence de Satan. Ils furent graduellement corrompus par Satan et perdirent l’image originale de l’homme. Au commencement, l’homme avait le souffle de l’Éternel, n’était pas du tout désobéissant, et son cœur n’hébergeait aucun mal. À cette époque, l’homme était vraiment humain. Après avoir été corrompu par Satan, l’homme est devenu une bête. Ses pensées étaient remplies de mal et de souillure, sans bien ni sainteté. N’est-ce pas Satan ? Tu as eu beaucoup expérimenté l’œuvre de Dieu, pourtant tu n’as pas changé ni été purifié. Tu vis encore sous le domaine de Satan et ne te soumets toujours pas à Dieu. Voilà quelqu’un qui a été conquis, mais qui n’a pas été rendu parfait. Et pourquoi dit-on qu’une telle personne n’a pas été rendue parfaite ? Parce que cette personne ne poursuit pas la vie ou une connaissance de l’œuvre de Dieu et ne convoite rien de plus que les plaisirs de la chair et le confort momentané. En conséquence, il n’y a aucun changement dans son tempérament de vie et elle n’a pas retrouvé l’apparence originale de l’homme tel que Dieu l’a créé. Des hommes comme elle sont des cadavres ambulants, des morts sans esprit ! Ceux qui ne poursuivent pas une connaissance des choses dans l’esprit, qui ne poursuivent pas la sainteté et qui ne cherchent pas à vivre la vérité, qui se contentent d’être conquis du côté négatif, qui ne peuvent pas vivre selon les paroles de Dieu et devenir des humains saints : ce sont des gens qui n’ont pas été sauvés. Car, sans vérité, l’homme est incapable de tenir bon pendant les épreuves de Dieu ; ceux qui ont été sauvés sont les seuls qui peuvent tenir bon pendant les épreuves de Dieu. Ce que je veux, ce sont des gens comme Pierre, des gens qui cherchent à être rendus parfaits. La vérité d’aujourd’hui est donnée à ceux qui y aspirent et la cherchent. Ce salut est accordé à ceux qui désirent vivement être sauvés par Dieu et n’est pas seulement censé être gagné par vous, mais il est aussi là pour que vous puissiez être gagnés par Dieu. Vous gagnez Dieu afin que Dieu puisse vous gagner. Aujourd’hui, Je vous ai dit ces paroles, vous les avez entendues, et vous devriez pratiquer selon ces paroles. Finalement, Je vous aurai gagnés par ces paroles lorsque vous les mettrez en pratique ; en même temps, vous aurez aussi gagné ces paroles, c’est-à-dire, vous aurez gagné ce salut suprême. Une fois que vous serez purifiés, vous serez devenus de véritables êtres humains. Si tu es incapable de vivre la vérité ou de vivre à la ressemblance de quelqu’un qui a été rendu parfait, alors on peut dire que tu n’es pas un humain, tu es un cadavre ambulant, une bête, parce que tu es sans la vérité, c’est-à-dire que tu existes sans le souffle de l’Éternel et donc tu es un mort qui n’a pas d’esprit ! Bien qu’il soit possible de témoigner après avoir été conquis, ce que tu gagnes n’est qu’un peu du salut et tu n’es pas devenu un être vivant qui possède un esprit. Bien que tu aies connu le châtiment et le jugement, ton tempérament n’est pas renouvelé ni modifié en conséquence ; tu continues d’être ton vieil homme, tu appartiens encore à Satan et tu n’es pas quelqu’un qui a été purifié. Seuls ceux qui ont été rendus parfaits ont de la valeur et seul ce genre de personnes ont acquis une vraie vie.

Extrait de « Les expériences de Pierre : sa connaissance du châtiment et du jugement», dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 530)

Aujourd’hui, certaines personnes cherchent à être utilisées par Dieu, mais après avoir été conquises, elles ne peuvent pas être utilisées directement. Quant aux paroles prononcées aujourd’hui, si, quand Dieu utilise les gens, tu es toujours incapable de les accomplir, alors tu n’as pas été rendu parfait. En d’autres termes, l’arrivée de la fin de la période où l’homme est rendu parfait déterminera si l’homme sera éliminé ou utilisé par Dieu. Ceux qui ont été conquis ne sont rien de plus que des exemples de passivité et de négativité ; ils sont des spécimens et des modèles, mais ils ne sont rien de plus qu’un contrepoint. Ce n’est que lorsque le tempérament de vie de l’homme aura changé et qu’il aura réalisé des changements à l’intérieur et à l’extérieur qu’il aura été pleinement rendu complet. Que désires-tu aujourd’hui ? Être conquis ou être rendu parfait ? Lequel veux-tu accomplir ? As-tu rempli les conditions pour être rendu parfait ? Lesquelles te manque-t-il encore ? Comment devrais-tu t’équiper et comment devrais-tu compenser tes déficiences ? Comment devrais-tu entrer sur le chemin d’être rendu parfait ? Comment devrais-tu te soumettre complètement ? Tu demandes d’être rendu parfait, alors poursuis-tu la sainteté ? Es-tu une personne qui cherche à connaître le châtiment et le jugement afin d’être purifiée ? Tu poursuis la purification, alors es-tu prêt à accepter le châtiment et le jugement ? Tu demandes de connaître Dieu, mais as-tu une connaissance de Son châtiment et de Son jugement ? Aujourd’hui, la plus grande partie de l’œuvre qu’Il fait en toi est le châtiment et le jugement ; quelle est ta connaissance de cette œuvre qui a été réalisée en toi ? Le châtiment et le jugement que tu as vécus t’ont-ils purifié ? Ont-ils opéré des changements en toi ? Ont-ils eu quelque effet sur toi ? Es-tu fatigué de tant d’œuvre d’aujourd’hui – des malédictions, des jugements et des révélations – ou les considères-tu comme un grand avantage ? Tu aimes Dieu, mais pour quelle raison L’aimes-tu ? Aimes-tu Dieu parce que tu as reçu un peu de grâce ? Ou aimes-tu Dieu après avoir gagné la paix et la joie ? Ou aimes-tu Dieu après avoir été purifié par Son châtiment et Son jugement ? Qu’est-ce qui te fait aimer Dieu exactement ? Quelles conditions a remplies Pierre pour être rendu parfait ? Après qu’il eut été rendu parfait, de quelle manière cruciale l’a-t-il exprimé ? Aimait-il le Seigneur Jésus parce qu’Il lui manquait, parce qu’il ne pouvait pas Le voir, ou parce qu’il avait reçu des remontrances ? Ou aimait-il le Seigneur Jésus encore plus parce qu’il avait accepté la souffrance des tribulations et qu’il avait appris à connaître sa propre souillure et sa désobéissance ainsi que la sainteté du Seigneur ? Son amour pour Dieu est-il devenu plus pur à cause du châtiment et du jugement de Dieu ou à cause de quelque chose d’autre ? Lequel est-ce ? Tu aimes Dieu à cause de la grâce de Dieu et parce qu’aujourd’hui Il t’a donné une légère bénédiction. Est-ce un véritable amour ? Comment devrais-tu aimer Dieu ? Devrais-tu accepter Son châtiment et Son jugement et, après avoir vu Son tempérament juste, être capable de l’aimer vraiment, au point où tu en sois entièrement convaincu et Le connaisses ? Comme Pierre, peux-tu dire que tu ne peux jamais assez aimer Dieu ? Est-ce que tu cherches à être conquis après le châtiment et le jugement ou à être purifié, protégé et soigné après le châtiment et le jugement ? Laquelle de ces quêtes poursuis-tu ? Ta vie est-elle significative ou est-elle inutile et sans valeur ? Veux-tu la chair ou veux-tu la vérité ? Souhaites-tu le jugement ou le confort ? Ayant expérimenté tellement de l’œuvre de Dieu et ayant vu la sainteté et la justice de Dieu, comment devrais-tu chercher ? Comment devrais-tu marcher le long de ce chemin ? Comment mettre en pratique ton amour de Dieu ? Le châtiment et le jugement de Dieu ont-ils produit quelque effet en toi ? Que tu aies ou non une connaissance du châtiment et du jugement de Dieu dépend de ce que tu vis et de la mesure dans laquelle tu aimes Dieu ! Tes lèvres affirment que tu aimes Dieu, et pourtant ce que tu vis est l’ancien tempérament corrompu ; tu ne crains pas Dieu et encore moins as-tu une conscience. De telles personnes aiment-elles Dieu ? Ces personnes sont-elles fidèles à Dieu ? Sont-elles celles qui acceptent le châtiment et le jugement de Dieu ? Tu dis que tu aimes Dieu et que tu crois en Lui, mais tu n’abandonnes pas tes notions. Dans ton travail, ton entrée, les paroles que tu prononces et dans ta vie, il n’y a aucune manifestation de ton amour de Dieu et il n’y a pas de révérence pour Dieu. Cela indique-t-il quelqu’un qui a gagné le châtiment et le jugement ? Serait-il possible que quelqu’un comme cela soit Pierre ? Est-ce que ceux qui sont comme Pierre ont seulement la connaissance, mais ne vivent pas ? Aujourd’hui, quelle est la condition qui exige de l’homme qu’il vive une vie réelle ? Les prières de Pierre n’étaient-elles que des paroles qui sortaient de sa bouche ? N’étaient-elles pas des paroles du plus profond de son cœur ? Pierre se limitait-il à prier, sans mettre la vérité en pratique ? Pour qui cherches-tu ? Comment devrais-tu faire en sorte que tu sois protégé et purifié pendant le châtiment et le jugement de Dieu ? Le châtiment et le jugement de Dieu ne profitent-ils pas à l’homme ? Tout jugement est-il une punition ? Se pourrait-il que seules la paix et la joie, seules les bénédictions matérielles et seul le confort momentané soient bénéfiques à la vie de l’homme ? Si l’homme vit dans un environnement agréable et confortable, sans une vie de jugement, pourrait-il être purifié ? Si l’homme désire changer et être purifié, comment devrait-il accepter d’être rendu parfait ? Quel chemin devrais-tu choisir aujourd’hui ?

Extrait de « Les expériences de Pierre : sa connaissance du châtiment et du jugement», dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 531)

Dès que Pierre est mentionné, tout le monde ne tarit pas d’éloges à son sujet. Ils se souviennent instantanément des trois fois où il a renié Dieu, comment il a testé Dieu en rendant un service à Satan, et comment, à la fin, il a été cloué à l’envers sur la croix pour Dieu, et ainsi de suite. Maintenant, Je vais me concentrer sur la manière dont Pierre Me connaissait et quelle a été sa fin. Pierre était de bon calibre, mais ses circonstances étaient différentes de celles de Paul. Ses parents M’ont persécuté, ils étaient des démons possédés par Satan, et pour cette raison, ils n’ont rien transmis à Pierre au sujet de Dieu. Pierre était intelligent, talentueux, adoré par ses parents dès l’enfance. Cependant, une fois adulte, il est devenu leur ennemi, car il cherchait toujours à Me connaître, et cela l’a amené à tourner le dos à ses parents. Cela s’explique, avant tout, par sa croyance que les cieux, la terre et toutes les choses sont entre les mains du Tout-Puissant, et que toutes les choses positives ont leur origine en Dieu et viennent directement de Lui sans être traitées par Satan. Le contre-exemple des parents de Pierre lui a donné une plus grande connaissance de Mon amour et de Ma miséricorde, enflammant ainsi son désir de Me chercher. Il portait une attention particulière, non seulement à s’alimenter et à s’abreuver de Mes paroles, mais, de plus, à saisir Mes desseins, et était constamment attentif en son cœur, de sorte qu’il était toujours sensible au niveau de son esprit, et donc était un homme selon Mon propre cœur en tout ce qu’il faisait. Il portait une attention constante aux échecs des gens dans le passé afin de se stimuler, craignant profondément de tomber dans les filets de l’échec. Il portait également une attention particulière à assimiler la foi et l’amour de tous ceux qui ont aimé Dieu à travers les âges. De cette manière, il a grandi plus rapidement, non seulement dans les aspects négatifs, mais beaucoup plus dans les aspects positifs, jusqu’à ce qu’il devienne, en Ma présence, l’être humain qui Me connaissait le mieux. Pour cette raison, il n’est pas difficile d’imaginer comment il a pu placer tout ce qu’il avait dans Mes mains, n’étant plus son propre maître, même de sa nourriture, son habillement, son sommeil et son logement, mais au contraire, a joui de Mes richesses afin de Me satisfaire en tout. Je lui ai envoyé de si nombreuses épreuves, qui bien sûr l’ont laissé à demi-mort, mais même au milieu de ces centaines d’épreuves, il n’a jamais perdu la foi en Moi ni n’est devenu désillusionné à Mon égard. Même quand J’ai dit que Je l’avais abandonné, il ne s’est pas découragé, mais a continué à M’aimer de façon concrète et en accord avec les principes de pratique du passé. Je lui ai dit que Je ne le louangerais pas même s’il M’aimait, qu’au final, Je le jetterais dans les mains de Satan. Toutefois, au milieu de telles épreuves, des épreuves qui ne l’ont pas atteint dans la chair, mais étaient des épreuves par des mots, il a continué à Me prier : « Oh, Dieu ! Dans les cieux et sur la terre, et parmi les myriades de choses qui existent, est-il un homme, une créature ou toute autre chose qui ne soit pas dans Tes mains, Toi le Tout-Puissant ? Lorsque Tu me fais miséricorde, mon cœur se réjouit grandement grâce à Ta miséricorde. Lorsque Tu me juges, indigne que je sois, je sens d’autant plus le mystère profond de Tes actes, car Tu es empli d’autorité et de sagesse. Bien que ma chair puisse souffrir, mon esprit est réconfortée. Comment ne pourrais-je exalter Ta sagesse et Tes actes ? Même si je mourais après T’avoir connu, comment pourrais-je mourir sans joie et bonheur ? Oh, Tout-Puissant ! Ne désires-Tu vraiment pas me laisser Te voir ? Suis-je vraiment indigne de recevoir Ton jugement ? Se pourrait-il qu’il y ait quelque chose en moi que Tu ne souhaites pas voir ? » Au milieu de telles épreuves, même si Pierre était incapable de bien saisir Mes desseins, il est évident qu’il était fier et honoré d’être utilisé par Moi (même s’il a reçu Mon jugement afin que l’humanité puisse voir Ma majesté et Ma colère), et qu’il n’était pas abattu par ces épreuves. En raison de sa loyauté en Ma présence et de Mes bénédictions sur lui, il est devenu un exemple et un modèle pour l’humanité pendant des milliers d’années. N’est-ce pas précisément l’exemple que vous devriez suivre ? Vous devriez réfléchir sérieusement et essayer de comprendre pourquoi Je Me suis arrêté si longuement sur le personnage de Pierre. Cela devrait vous servir de code de conduite.

Extrait de « Chapitre 6» des Paroles de Dieu à l’univers entier, dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 532)

Pierre suivit Jésus pendant un certain nombre d’années et vit beaucoup de choses en Lui que les autres n’avaient pas. Après L’avoir suivi pendant un an, Pierre fut choisi par Jésus parmi les douze disciples. (Bien sûr, Jésus n’en parla pas et les autres n’en avaient pas conscience du tout.) Dans la vie, Pierre se mesurait en fonction de tout ce que Jésus faisait. Plus spécialement, les messages que Jésus prêchait étaient gravés dans son cœur. Il était entièrement consacré à Jésus et loyal envers Lui et il ne se plaignait jamais de Lui. Par conséquent, il devint le fidèle compagnon de Jésus partout où Il allait. Pierre observait les enseignements de Jésus, Ses douces paroles, ce qu’Il mangeait, portait, ce qui Lui servait d’abri et la manière dont Il voyageait. Il suivit l’exemple de Jésus à tout égard. Il n’était jamais suffisant, mais il rejetait tout ce qui était dépassé, suivant l’exemple de Jésus aussi bien en paroles et qu’en actes. C’est alors que Pierre sentit que le ciel et la terre et toutes les choses étaient dans les mains du Tout-Puissant et que, pour cette raison, il n’avait pas son propre choix. Pierre intégrait aussi tout ce que Jésus était et s’en servait d’exemple. La vie de Jésus montrait qu’Il n’était pas suffisant dans ce qu’Il faisait ; au lieu de Se vanter, Il touchait les gens avec amour. Diverses choses montraient ce que Jésus était et, pour cette raison, Pierre imitait tout de Lui. Les expériences de Pierre lui donnèrent un sentiment accru de la bonté de Jésus et il dit des choses telles que : « J’ai cherché le Tout-Puissant à travers l’univers et j’ai vu les merveilles des cieux, la terre et toutes les choses, et j’ai ainsi acquis un sentiment profond de la bonté du Tout-Puissant. Cependant, je n’avais jamais eu de véritable amour dans mon propre cœur et je n’avais jamais vu la bonté du Tout-Puissant de mes propres yeux. Aujourd’hui, aux yeux du Tout-Puissant, j’ai été regardé par Lui favorablement et j’ai enfin senti la bonté de Dieu. J’ai découvert finalement que pour Dieu, ce n’est pas simplement le fait de créer toutes choses qui fait que l’humanité L’aime ; dans ma vie quotidienne, j’ai trouvé Son infinie bonté. Comment pourrait-elle se limiter à ce qui est visible aujourd’hui ? » Au fil du temps, beaucoup de choses aimables émergèrent aussi chez Pierre. Il devint très obéissant à Jésus et, bien sûr, il endura aussi un bon nombre de revers. Quand Jésus l’emmenait à divers endroits pour la prédication, Pierre s’humiliait toujours et écoutait les sermons de Jésus. Il ne devint jamais arrogant à cause de ses années en tant que disciple. Après que Jésus lui eut dit qu’Il était venu afin d’être crucifié pour terminer Son œuvre, Pierre éprouva souvent de l’angoisse dans son cœur et pleurait seul en secret. Néanmoins, ce jour de « malheur » finit par arriver. Après l’arrestation de Jésus, Pierre pleura seul sur son bateau de pêche et pria beaucoup pour cela. Mais, dans son cœur, il savait que c’était la volonté de Dieu le Père et que personne ne pouvait la changer. Il resta dans l’angoisse et les larmes seulement à cause de son amour. Bien sûr, cela est une faiblesse humaine. Ainsi, quand il apprit que Jésus serait cloué sur la croix, il demanda à Jésus : « Après Ton départ, reviendras-Tu parmi nous pour veiller sur nous ? Pourrons-nous encore Te voir ? » Bien que ces paroles fussent très naïves et remplies de notions humaines, Jésus connaissait l’amertume de la souffrance de Pierre, donc, par Son amour, Il était prévenant vis-à-vis de la faiblesse de Pierre : « Pierre, Je t’ai aimé. Le sais-tu ? Bien qu’il n’y ait aucune raison dans ce que tu dis, le Père a promis qu’après Ma résurrection, J’apparaîtrai aux hommes pendant quarante jours. Ne crois-tu pas que Mon Esprit vous accordera fréquemment la grâce, à vous tous ? » Même si Pierre se sentit quelque peu réconforté par cela, il sentait toujours qu’il manquait quelque chose et donc, après être ressuscité, Jésus lui apparut ouvertement pour la première fois. Afin d’empêcher Pierre de continuer à s’en tenir à ses notions, cependant, Jésus déclina l’offre du repas somptueux que Pierre Lui avait préparé et disparut en un clin d’œil. À partir de ce moment-là, Pierre eut enfin une compréhension plus profonde du Seigneur Jésus et L’aima encore plus. Après Sa résurrection, Jésus apparut fréquemment à Pierre. Il apparut à Pierre à trois autres reprises après que les quarante jours furent écoulés qu’Il fut monté au ciel. Chaque apparition eut lieu à l’instant exact où l’œuvre du Saint-Esprit était sur le point d’être achevée et où la nouvelle œuvre allait commencer.

Toute sa vie, Pierre vécut de la pêche, mais, plus encore, il vécut pour la prédication. Dans ses dernières années, il écrivit la première et la deuxième épîtres de Pierre, ainsi que plusieurs lettres à l’Église de Philadelphie de cette époque. Les gens de l’époque étaient profondément touchés par lui. Au lieu de sermonner les gens sur la base de ses propres qualifications, il leur fournissait des moyens de subsistance convenables. Il n’oublia jamais les enseignements de Jésus avant Son départ et s’en inspira tout au long de sa vie. Quand il suivait Jésus, il avait résolu de rendre au Seigneur Son amour par sa mort et de suivre Son exemple en toutes choses. Jésus avait donné Son accord pour cela, donc quand Pierre eut cinquante-trois ans (plus de vingt ans après le départ de Jésus), Jésus lui apparut pour l’aider à réaliser son aspiration. Au cours des sept années suivantes, Pierre passa sa vie à apprendre à se connaître. Un jour, au terme de ces sept années, il fut crucifié la tête en bas, mettant fin à sa vie extraordinaire.

Extrait de « Sur la vie de Pierre» d’Interprétations des mystères des paroles de Dieu à l’univers entier, dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 533)

Qu’est-ce que l’influence des ténèbres ? Cette présupposée « influence des ténèbres », c’est l’influence de Satan qui trompe, corrompt, lie et contrôle les gens ; l’influence de Satan, c’est une influence qui a une aura de mort. Tous ceux qui vivent sous le domaine de Satan sont condamnés à périr.

Comment peux-tu échapper à l’influence des ténèbres après avoir gagné la foi en Dieu ? Une fois que tu as sincèrement prié Dieu, tu tournes ton cœur complètement vers Lui et, à ce moment-là, ton cœur est animé par l’Esprit de Dieu. De plus en plus, tu es prêt à te donner à Lui complètement et, à cet instant, tu échappes à l’influence des ténèbres. Si tout ce que l’homme fait, c’est ce qui plaît à Dieu et est en accord avec Ses exigences, alors il vit dans les paroles de Dieu et sous Son attention et Sa protection. Si les hommes sont incapables de mettre les paroles de Dieu en pratique, s’ils s’efforcent toujours de duper Dieu, n’agissant envers Lui que pour la forme et ne croyant pas en Son existence, alors ce sont là des hommes qui vivent tous sous l’influence des ténèbres. Les hommes qui n’ont pas reçu le salut de Dieu vivent tous sous le domaine de Satan ; c’est-à-dire qu’ils vivent tous sous l’influence des ténèbres. Ceux qui ne croient pas en Dieu vivent sous le domaine de Satan. Même ceux qui croient en l’existence de Dieu ne vivent pas nécessairement dans Sa lumière, car ceux qui croient en Lui ne vivent en fait peut-être pas dans Ses paroles et ne sont peut-être pas non plus capables de se soumettre à Dieu. L’homme se limite à croire en Dieu, et parce qu’il n’a pas connaissance de Dieu, il vit toujours suivant les anciennes règles, parmi des paroles qui sont mortes, avec une vie qui est sombre et incertaine, ni totalement purifié par Dieu, ni complètement gagné par Lui. Par conséquent, alors que cela va sans dire que ceux qui ne croient pas en Dieu vivent sous l’influence des ténèbres, même ceux qui croient en Dieu sont probablement encore sous l’influence des ténèbres, car il leur manque l’œuvre du Saint-Esprit. Ceux qui n’ont pas reçu la grâce ou la miséricorde de Dieu et qui ne peuvent pas voir l’œuvre du Saint-Esprit vivent tous sous l’influence des ténèbres ; et, la plupart du temps, c’est aussi le cas des gens qui profitent seulement de la grâce de Dieu, mais ne Le connaissent pas. Si un homme croit en Dieu, mais vit la plus grande partie de sa vie sous l’influence des ténèbres, alors l’existence de cet homme a perdu son sens, et quel besoin y a-t-il de parler des gens qui ne croient pas que Dieu existe ?

Tous ceux qui ne peuvent pas accepter l’œuvre de Dieu ou acceptent l’œuvre de Dieu, mais sont incapables de répondre à Ses exigences sont des gens qui vivent sous l’influence des ténèbres. Seuls ceux qui recherchent la vérité et peuvent répondre aux exigences de Dieu recevront Ses bénédictions et échapperont à l’influence des ténèbres. Ceux qui n’ont pas été libérés, qui sont toujours contrôlés par certaines choses, qui sont incapables de donner leur cœur à Dieu, ces gens-là vivent sous l’esclavage de Satan et vivent dans une aura de mort. Ceux qui sont infidèles à leurs propres devoirs, qui sont infidèles au mandat de Dieu et qui échouent à remplir leurs fonctions dans l’Église sont des gens qui vivent sous l’influence des ténèbres. Ceux qui perturbent la vie de l’Église délibérément, qui sèment délibérément la discorde entre leurs frères et les sœurs ou qui forment des cliques, vivent encore plus profondément sous l’influence des ténèbres, sous la servitude de Satan. Ceux qui ont une relation anormale avec Dieu, qui ont toujours des désirs extravagants, qui veulent toujours obtenir des avantages, qui ne cherchent jamais à transformer leur tempérament, sont des hommes qui vivent sous l’influence des ténèbres. Ceux qui sont toujours négligents et jamais sérieux dans leur pratique de la vérité, qui ne cherchent pas à satisfaire la volonté de Dieu, ne cherchant plutôt qu’à satisfaire leur propre chair, sont aussi des hommes qui vivent sous l’influence des ténèbres, enveloppés par la mort. Ceux qui emploient la malhonnêteté et la tromperie lorsqu’ils travaillent pour Dieu, qui traitent Dieu de manière superficielle, qui trompent Dieu et qui font toujours des projets pour eux-mêmes, sont des hommes qui vivent sous l’influence des ténèbres. Tous ceux qui ne peuvent pas aimer Dieu sincèrement, qui ne cherchent pas la vérité et qui ne se concentrent pas sur la transformation de leur tempérament, ceux-là vivent sous l’influence des ténèbres.

Extrait de « Échappe à l’influence des ténèbres et tu seras gagné par Dieu», dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 534)

Si tu veux être loué par Dieu, tu dois d’abord échapper à la sombre influence de Satan, ouvrir ton cœur à Dieu et le tourner complètement vers Lui. Dieu louerait-Il les choses que tu fais maintenant ? As-tu tourné ton cœur vers Dieu ? Les choses que tu as faites sont-elles ce que Dieu exige de toi ? Correspondent-elles à la vérité ? Examine-toi et concentre-toi sur le fait de manger et boire des paroles de Dieu ; ouvre-Lui ton cœur, aime-Le avec sincérité et dépense-toi pour Dieu avec dévouement. Les gens qui font cela recevront sûrement la louange de Dieu.

Tous ceux qui croient en Dieu, mais ne poursuivent pas la vérité n’ont aucun moyen d’échapper à l’influence de Satan. Tous ceux qui ne vivent pas leur vie avec honnêteté, qui se comportent d’une certaine façon devant les autres, mais différemment en dehors de leur présence, qui renvoient une apparence d’humilité, de patience et d’amour, alors qu’ils sont, en substance, insidieux, rusés, et n’ont aucune loyauté envers Dieu, de tels hommes représentent typiquement ceux qui vivent sous l’influence des ténèbres ; ils sont de la race des vipères. Ceux qui n’ont jamais cru en Dieu que pour leurs bénéfices personnels, qui sont vaniteux et hautains, qui fanfaronnent, qui protègent toujours leur propre statut, ceux-là sont des hommes qui aiment Satan et s’opposent à la vérité. Ces gens-là résistent à Dieu et appartiennent entièrement à Satan. Ceux qui ne sont pas attentifs aux fardeaux de Dieu, qui ne servent pas Dieu de tout cœur, qui sont toujours préoccupés par leurs propres intérêts et les intérêts de leur famille, qui sont incapables de tout abandonner pour se dépenser pour Dieu et qui ne vivent jamais conformément aux paroles de Dieu sont des gens qui vivent en dehors de Ses paroles. De tels hommes ne recevront pas la louange de Dieu.

Quand Dieu a créé les hommes, c’était pour qu’ils puissent jouir de Son abondance et L’aimer véritablement ; de cette façon, les hommes vivraient dans Sa lumière. Aujourd’hui, tous ceux qui sont incapables d’aimer Dieu, qui ne sont pas attentifs à Ses fardeaux, qui sont incapables de donner pleinement leur cœur à Dieu, incapables de faire de Son cœur leur propre cœur, incapables de supporter Ses fardeaux comme s’ils étaient leurs propres fardeaux : la lumière de Dieu ne brille pas sur ces hommes et tous ces hommes, par conséquent, vivent sous l’influence des ténèbres. Ils marchent sur un chemin diamétralement opposé à la volonté de Dieu et il n’y a pas un brin de vérité en tout ce qu’ils font. Ils sont en collusion avec Satan ; ce sont des gens qui vivent sous l’influence des ténèbres. Si tu peux souvent manger et boire les paroles de Dieu, être attentif à Sa volonté et mettre Ses paroles en pratique, alors tu appartiens à Dieu et tu vis dans Ses paroles. Es-tu prêt à échapper au domaine de Satan et à vivre dans la lumière de Dieu ? Si tu vis dans les paroles de Dieu, alors le Saint-Esprit aura la possibilité d’accomplir Son œuvre ; si tu vis sous l’influence de Satan, alors tu n’offriras pas au Saint-Esprit une telle possibilité. L’œuvre que le Saint-Esprit accomplit dans les hommes, la lumière qu’Il fait briller sur eux et la confiance qu’Il leur donne ne durent qu’un moment ; si les hommes ne sont pas prudents et ne prêtent pas attention, alors l’œuvre du Saint-Esprit leur échappera. Si les hommes vivent dans les paroles de Dieu, alors le Saint-Esprit sera avec eux et œuvrera en eux. Si les hommes ne vivent pas dans les paroles de Dieu, alors ils vivent en Satan. Si les hommes vivent avec un tempérament corrompu, alors ils n’ont pas la présence ou l’œuvre du Saint-Esprit. Si tu vis dans les limites des paroles de Dieu et si tu vis dans l’état que Dieu exige, alors tu Lui appartiens et Son œuvre sera accomplie en toi ; si tu ne vis pas dans les limites des exigences de Dieu, mais vis plutôt sous le domaine de Satan, alors tu vis certainement dans la corruption de Satan. Ce n’est qu’en vivant dans les paroles de Dieu et en donnant ton cœur à Dieu que tu peux répondre à Ses exigences ; tu dois faire ce que Dieu dit, faisant des déclarations de Dieu le fondement de ton existence et la réalité de ta vie ; alors seulement tu appartiendras à Dieu. Si tu pratiques effectivement selon la volonté de Dieu, Il œuvrera en toi et tu vivras alors sous les bénédictions de Dieu, dans la lumière de Sa face ; tu comprendras l’œuvre que le Saint-Esprit accomplit et tu ressentiras la joie de la présence de Dieu.

Extrait de « Échappe à l’influence des ténèbres et tu seras gagné par Dieu», dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 535)

Pour échapper à l’influence des ténèbres, tu dois d’abord être fidèle à Dieu et avoir le cœur avide de chercher la vérité ; alors seulement tu peux être dans un état approprié. Il est nécessaire de vivre dans un état approprié pour échapper à l’influence des ténèbres. Ne pas avoir l’état approprié, c’est ne pas être fidèle à Dieu et ne pas avoir un cœur avide de chercher la vérité, et il est alors impossible d’échapper à l’influence des ténèbres. Mes paroles sont la base qui permet à l’homme d’échapper aux influences sombres et les gens qui ne peuvent pas pratiquer selon Mes paroles ne pourront pas échapper aux entraves de l’influence des ténèbres. Vivre dans un état approprié, c’est vivre sous la direction des paroles de Dieu, vivre en étant fidèle à Dieu, vivre en recherchant la vérité, vivre dans la réalité de se dépenser sincèrement pour Dieu et vivre en aimant véritablement Dieu. Ceux qui vivent dans ces états et dans cette réalité se transformeront lentement en entrant dans les profondeurs de la vérité et ils se transformeront à mesure que l’œuvre s’approfondit ; à la fin, ils seront certainement devenus des gens qui sont gagnés par Dieu et qui aiment Dieu sincèrement. Ceux qui ont échappé à l’influence des ténèbres peuvent progressivement vérifier la volonté de Dieu et comprendre progressivement la volonté de Dieu et devenir intimes avec Dieu. Non seulement ils n’entretiennent aucune notion au sujet de Dieu et ne se rebellent pas contre Lui, mais détestent aussi encore plus ces notions et cette rébellion qu’ils avaient auparavant, et un amour véritable pour Dieu naît dans leur cœur. Les gens qui sont incapables d’échapper à l’influence des ténèbres sont tous complètement préoccupés par la chair et sont pleins de rébellion ; leur cœur est rempli de notions humaines et de philosophie de vie, ainsi que de leurs propres intentions et délibérations. Ce que Dieu exige, c’est un amour unique de la part de l’homme ; ce qu’Il exige, c’est que l’homme soit habité par Ses paroles et par un cœur rempli d’amour pour Lui. Vivre dans les paroles de Dieu, sonder Ses paroles pour y trouver ce que l’homme doit y chercher, aimer Dieu pour Ses paroles, se ruer vers Ses paroles, vivre pour Ses paroles : ce sont les objectifs que l’homme doit s’efforcer de réaliser. Tout doit être fondé sur les paroles de Dieu ; alors seulement, l’homme pourra répondre aux exigences de Dieu. Si l’homme n’est pas équipé des paroles de Dieu, alors il n’est qu’un vermisseau possédé par Satan. Fais le compte : combien des paroles de Dieu ont pris racine en toi ? Dans quelles situations vis-tu selon Ses paroles ? Dans quelles situations n’as-tu pas vécu selon elles ? Si les paroles de Dieu n’ont pas complètement captivé, alors qu’est-ce qui occupe ton cœur, exactement ? Dans ta vie quotidienne, es-tu contrôlé par Satan, ou es-tu occupé par les paroles de Dieu ? Ses paroles sont-elles le fondement sur lequel reposent tes prières ? Es-tu sorti de ton état négatif grâce à l’éclairage des paroles de Dieu ? Faire des paroles de Dieu le fondement de ton existence, c’est ce en quoi chacun devrait entrer. Si Ses paroles ne sont pas présentes dans ta vie, alors tu vis sous l’influence des ténèbres, tu te rebelles contre Dieu, tu Lui résistes et tu déshonores Son nom. Une telle croyance en Dieu est pure bêtise et nuisance. Jusqu’à quel point vis-tu selon Ses paroles ? Jusqu’à quel point n’as-tu pas vécu selon Ses paroles ? À quel point les exigences des paroles de Dieu à ton égard ont-elles été accomplies en toi ? Qu’est-ce qui t’a échappé ? As-tu regardé ces choses de près ?

Échapper à l’influence des ténèbres nécessite à la fois l’œuvre du Saint-Esprit et la coopération dévouée de l’homme. Pourquoi dis-Je que l’homme n’est pas sur la bonne voie ? Les gens qui sont sur la bonne voie peuvent d’abord donner leur cœur à Dieu. C’est une tâche qui demande énormément de temps pour entrer, car l’humanité a toujours vécu sous l’influence des ténèbres et a été sous la servitude de Satan pendant des milliers d’années. Par conséquent, cette entrée ne peut pas être réalisée en un jour ou deux seulement. J’ai soulevé cette question aujourd’hui afin que les hommes puissent gagner une compréhension de leur propre état ; une fois que l’homme peut discerner ce qu’est l’influence des ténèbres et ce que vivre dans la lumière signifie, alors l’entrée devient beaucoup plus facile. En effet, tu dois d’abord connaître l’influence de Satan avant de pouvoir y échapper ; après cela seulement, tu auras accès à la voie te permettant de t’en débarrasser. Quant à ce qu’il faut faire ensuite, c’est l’affaire des humains. Entre en toutes choses par le côté positif et n’attends jamais passivement. C’est seulement ainsi que tu pourras être gagné par Dieu.

Extrait de « Échappe à l’influence des ténèbres et tu seras gagné par Dieu», dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 536)

Chacune des paroles de Dieu frappe l’un de nos points vitaux, nous laissant douloureux et remplis de terreur. Il expose nos notions, nos imaginations et notre tempérament corrompu. De tout ce que nous disons et faisons à chacune de nos pensées et de nos idées, notre nature et notre essence sont révélées dans Ses paroles, nous mettant dans un état de peur et de tremblements, sans nulle part où cacher notre honte. Il nous parle de toutes nos actions et de toutes nos intentions, une à une, et de tous nos buts, un après l’autre, même du tempérament corrompu que nous-mêmes n’avons pas découvert ; à cause de Lui, nous nous sentons exposés dans toute notre misérable imperfection et, plus encore, complètement convaincus. Il nous juge pour nous être opposés à Lui, nous châtie pour avoir blasphémé contre Lui et pour L’avoir condamné et nous fait sentir qu’à Ses yeux, nous n’avons pas la moindre caractéristique de la rédemption, que nous sommes le Satan vivant. Nos espoirs s’envolent, nous n’osons plus formuler une seule exigence déraisonnable ou espérer quoi que ce soit de Lui, et même nos rêves disparaissent du jour au lendemain. C’est un fait qu’aucun de nous ne peut imaginer et qu’aucun de nous ne peut accepter. En l’espace d’un instant, nous perdons notre équilibre interne et ne savons pas comment continuer la route qui s’étend devant nous ni comment persister dans nos croyances. On dirait que notre foi est retournée à la case départ et, une fois encore, que nous n’avons jamais rencontré le Seigneur Jésus ni appris à Le connaître. Tout, sous nos yeux, nous remplit de perplexité et nous fait osciller de manière indécise. Nous sommes consternés, nous sommes déçus et, au fond de notre cœur, il y a une rage et un déshonneur irrépressibles. Nous essayons de leur donner libre cours, de trouver une issue et, plus encore, de continuer à attendre notre Sauveur Jésus pour que nous puissions épancher notre cœur auprès de Lui. Bien qu’il y ait des fois où nous donnons extérieurement l’impression d’être paisibles, ni hautains ni humbles, dans notre cœur, nous sommes affligés d’un sentiment de perte que nous n’avons jamais ressenti auparavant. Bien que nous puissions parfois extérieurement sembler inhabituellement calmes, notre esprit tourmenté s’agite comme une mer houleuse. Son jugement et Son châtiment nous ont dépouillés de tous nos espoirs et de tous nos rêves, mettant fin à nos désirs extravagants et nous rendant peu enclins à croire qu’Il est notre Sauveur et qu’Il est capable de nous sauver. Son jugement et Son châtiment ont creusé entre Lui et nous un fossé si profond que personne ne veut simplement essayer de traverser. C’est la première fois de notre vie que Son jugement et Son châtiment nous font subir un tel revers, une humiliation aussi grande. Son jugement et Son châtiment nous ont fait vraiment apprécier l’honneur de Dieu et Son intolérance vis-à-vis de l’offense de l’homme, à côté desquels nous sommes extrêmement méprisables, extrêmement impurs. Son jugement et Son châtiment nous ont fait comprendre pour la première fois à quel point nous sommes arrogants et prétentieux et à quel point l’homme ne sera jamais l’égal de Dieu ou sur un pied d’égalité avec Dieu. Son jugement et Son châtiment nous ont fait aspirer à ne plus vivre dans un tel tempérament corrompu, à nous débarrasser de cette nature et de cette essence aussi vite que possible et à cesser d’être ignobles et détestables pour Lui. Son jugement et Son châtiment nous ont rendus heureux d’obéir à Ses paroles : nous ne nous rebellons plus contre Ses orchestrations et contre Ses arrangements. Son jugement et Son châtiment nous ont donné, une fois de plus, le désir de survivre et nous ont rendus heureux de L’accepter comme notre Sauveur…. Nous sommes sortis de l’œuvre de la conquête, de l’enfer, de la vallée de l’ombre de la mort…. Dieu Tout-Puissant nous a gagnés, nous, ce groupe de gens ! Il a triomphé de Satan et vaincu la multitude de Ses ennemis !

Extrait de «Voir l’apparition de Dieu dans Son jugement et Son châtiment» , dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 537)

Tu n’auras été rendu parfait que lorsque tu auras rejeté tes tempéraments corrompus et réalisé la vie d’une humanité normale. Même si tu ne seras pas capable de prophétiser ou de parler de tout mystère, tu vivras et révéleras l’image d’un être humain. Dieu a créé l’homme, mais ensuite l’homme a été corrompu par Satan, si bien que les gens sont devenus des « hommes morts ». Ainsi, après que tu auras changé, tu ne seras plus comme ces « hommes morts ». Ce sont les paroles de Dieu qui donnent embrasent les esprits des gens et les font renaître, et quand les esprits des gens renaîtront, alors ils auront pris vie. quand Je parle d’ « hommes morts », Je fais référence à des cadavres qui n’ont pas d’esprit, à des gens dont l’esprit est mort en eux. Quand l’étincelle de vie est allumée dans l’esprit des gens, alors les gens prennent vie. Les saints dont on a parlé auparavant se réfèrent aux hommes qui ont pris vie, ceux qui avaient été sous l’influence de Satan, mais qui ont vaincu Satan. Les élus de la Chine ont enduré la persécution et la ruse cruelles et inhumaines du grand dragon rouge, ce qui les a ravagés mentalement et leur a enlevé absolument tout courage de vivre. Ainsi, l’éveil de leur esprit doit commencer par leur essence : peu à peu, leur esprit doit être réveillé dans leur essence. Un jour, quand ils prendront vie, il n’y aura plus d’obstacles et tout ira bien. À présent, cela reste irréalisable. La plupart des gens vivent d’une manière qui amène de nombreux courants mortels ; ils sont enveloppés d’une aura de mort, et il leur manque beaucoup trop. Certains de leurs mots parlent de mort, leurs actions suggèrent la mort, et presque tout ce qu’ils produisent dans leur façon de vivre est constitué de mort. Si les gens témoignent de Dieu publiquement aujourd’hui, alors ils échoueront dans cette tâche, car il faut encore qu’ils prennent vie pleinement et il y a beaucoup trop de morts parmi vous. Aujourd’hui, certains demandent pourquoi Dieu ne fait pas de signes et de prodiges pour propager rapidement Son œuvre parmi les Gentils. Les morts ne peuvent pas rendre témoignage à Dieu ; c’est quelque chose que seuls les vivants peuvent faire, et pourtant la plupart des gens aujourd’hui sont des « hommes morts » : un trop grand nombre d’entre eux vivent sous un voile de mort, sous l’influence de Satan et sont incapables de remporter la victoire. Dans ce contexte, comment pourraient-ils rendre témoignage à Dieu ? Comment pourraient-ils répandre l’œuvre de l’évangile ?

Tous ceux qui vivent dans les ténèbres vivent au milieu de la mort, ils sont possédés par Satan. Sans être sauvés par Dieu, jugés et châtiés par Dieu, les gens ne peuvent pas échapper à l’influence de la mort ; ils ne peuvent pas devenir vivants. Ces « hommes morts » ne peuvent pas rendre témoignage à Dieu ni être utilisés par Dieu, encore moins entrer dans le royaume. Dieu veut que les vivants Lui rendent témoignage, pas les morts, et Il demande que les vivants, et non pas les morts, travaillent pour Lui. « Les morts » s’opposent à Dieu et se rebellent contre Dieu. Leur esprit est engourdi et ils ne comprennent pas les paroles de Dieu. Ils ne mettent pas la vérité en pratique, sont le moindrement fidèles à Dieu, vivent sous le domaine de Satan et sont exploités par Satan. Les morts se manifestent en s’opposant à la vérité, en se révoltant contre Dieu et en étant vils, méprisables, malicieux, brutaux, fourbes et insidieux. Même si ces gens mangent et boivent les paroles de Dieu, ils sont incapables de mettre les paroles de Dieu en pratique ; bien qu’ils soient vivants, ils sont des cadavres qui respirent et qui marchent. Les morts sont totalement incapables de satisfaire Dieu, encore moins de Lui être absolument obéissants. Ils ne peuvent que Le tromper, blasphémer contre Lui et Le trahir, et tout ce qu’ils produisent par leur manière de vivre manifeste la nature de Satan. Si les gens veulent devenir des êtres vivants, rendre témoignage à Dieu et être approuvés par Dieu, alors ils doivent accepter le salut de Dieu ; ils doivent se soumettre volontiers à Son jugement et Son châtiment et ils doivent accepter volontiers l’émondage et le traitement de Dieu. Ils gagneront le salut de Dieu et deviendront des êtres vivants seulement quand ils seront en mesure de mettre en pratique toutes les vérités que Dieu exige. Les vivants sont sauvés par Dieu ; ils ont été jugés et châtiés par Dieu, ils sont prêts à se dévouer pour Dieu, ils sont heureux de donner leur vie pour Dieu et ils consacreraient volontiers toute leur vie à Dieu. La honte de Satan ne peut être dévoilée que par le témoignage des vivants pour Dieu ; seuls les vivants peuvent répandre l’évangile de l’œuvre de Dieu, seuls les vivants ont un cœur selon Dieu et seuls les vivants sont des personnes réelles. À l’origine, l’homme créé par Dieu était vivant, mais, à cause de la corruption de Satan, l’homme vit au milieu de la mort sous l’influence de Satan, et donc, de cette manière, ces gens sont devenus des morts sans esprit, ils sont devenus des ennemis qui s’opposent à Dieu, ils sont devenus les outils et les captifs de Satan. Tous les gens vivants créés par Dieu sont devenus des gens morts, et donc Dieu a perdu Son témoignage, Il a perdu l’humanité qu’Il a créée et qui est la seule créature à posséder Son souffle. Si Dieu doit récupérer Son témoignage et ceux qui ont été faits par Sa propre main, mais qui ont été pris en otage par Satan, alors Il doit les ressusciter pour qu’ils deviennent des êtres vivants et Il doit les ressaisir pour qu’ils vivent dans Sa lumière. Les morts n’ont pas d’esprit, sont engourdis à l’extrême et s’opposent à Dieu. Ils sont en premier lieu ceux qui ne connaissent pas Dieu. Ils n’ont pas la moindre intention d’obéir à Dieu : ils se rebellent contre Lui, s’opposent à Lui et n’ont pas la moindre loyauté. L’esprit des vivants est né à nouveau, obéit à Dieu et est fidèle à Dieu. Ces vivants possèdent la vérité et le témoignage, et ces personnes seules plaisent à Dieu dans Sa maison. Dieu sauve ceux qui peuvent prendre vie, qui peuvent voir le salut de Dieu, qui peuvent être fidèles à Dieu et qui sont prêts à chercher Dieu. Il sauve ceux qui croient en l’incarnation de Dieu et en Son apparition. Certaines gens peuvent prendre vie et d’autres non : cela dépend de leur nature, si elle peut être sauvée ou non. Beaucoup de gens ont entendu un grand nombre de paroles de Dieu, mais ne comprennent pas encore la volonté de Dieu et sont encore incapables de les mettre en pratique. De tels gens sont incapables de pratiquer aucune vérité et interfèrent aussi avec l’œuvre de Dieu délibérément. Ils sont incapables de faire aucun travail pour Dieu, ils ne peuvent Lui consacrer quoi que ce soit, aussi ils dépensent secrètement l’argent de l’Église et ils mangent dans la maison de Dieu gratuitement. Ces gens sont morts et ils ne seront pas sauvés. Dieu sauve tous ceux qui sont au milieu de Son œuvre, mais une partie des gens ne peut pas recevoir Son salut ; seuls quelques-uns peuvent recevoir Son salut. C’est parce que la plupart des gens ont été corrompus trop profondément et sont devenus des morts, et ils sont au-delà du salut : ils ont été totalement exploités par Satan, et ils sont trop malicieux dans leur nature. Cette minorité de gens est aussi incapable d’obéir pleinement à Dieu. Ils ne sont pas ceux qui ont été absolument fidèles à Dieu depuis le début ou qui ont eu le plus grand amour pour Dieu depuis le début : plutôt, ils sont devenus obéissants à Dieu grâce à Son œuvre de conquête, ils voient Dieu grâce à Son amour suprême, leur tempérament change grâce au tempérament juste de Dieu et ils en viennent à connaître Dieu grâce à Son œuvre, Son œuvre qui est à la fois réelle et normale. Sans cette œuvre de Dieu, peu importe leur bonté, ces gens appartiendraient encore à Satan, ils resteraient dans la mort et ils seraient encore morts. Si ces gens peuvent aujourd’hui recevoir le salut de Dieu, c’est tout simplement parce qu’ils sont prêts à coopérer avec Dieu.

En raison de leur fidélité à Dieu, les vivants seront acquis par Dieu et vivront dans Ses promesses, et parce qu’ils s’opposent à Dieu, les morts seront détestés et rejetés par Dieu et ils vivront dans Ses punitions et Ses malédictions. Tel est le tempérament juste de Dieu, qu’aucun homme ne peut le changer. En raison de leur propre quête, les gens reçoivent l’approbation de Dieu et vivent dans la lumière ; en raison de leurs complots rusés, les gens sont maudits par Dieu et s’en vont dans la punition ; à cause de leurs mauvaises actions, les gens sont punis par Dieu et à cause de leur désir et de leur loyauté, les gens reçoivent les bénédictions de Dieu. Dieu est juste : Il bénit les vivants et maudit les morts de sorte que ces derniers sont toujours dans la mort et ne vivront jamais dans la lumière de Dieu. Dieu conduira les vivants dans Son royaume et dans Ses bénédictions pour être avec Lui éternellement. Mais concernant les morts, Il les punira et les livrera à la mort éternelle ; ils feront l’objet de Sa destruction et appartiendront toujours à Satan. Dieu ne traite personne injustement. Tous ceux qui cherchent vraiment Dieu demeureront sûrement dans la maison de Dieu et tous ceux qui désobéissent à Dieu et qui Lui sont incompatibles vivront sûrement dans Sa punition. L’œuvre de Dieu dans la chair n’est peut-être pas claire pour toi, mais un jour la chair de Dieu n’arrangera pas directement la fin de l’homme ; au contraire, Son Esprit arrangera la destination de l’homme, et à ce moment-là, les gens sauront que la chair de Dieu et Son Esprit sont un, que Sa chair ne peut pas commettre d’erreur et Son esprit encore moins. À la fin, Il conduira sûrement ceux qui auront pris vie dans Son royaume : pas un de plus ni un de moins. Quant aux morts, qui n’auront pas pris vie, seront rejetés dans l’antre de Satan.

Extrait de « Es-tu quelqu’un qui a pris vie ?», dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 538)

Sur Son chemin avec les hommes, le premier pas du Saint-Esprit consiste avant tout à éloigner leur cœur de l’ensemble des hommes, des événements et des choses, et à le mettre dans les paroles de Dieu, faisant en sorte que, dans leur cœur, ils croient tous que les paroles de Dieu sont tout à fait indubitables et complètement vraies. Si tu crois en Dieu, tu dois croire en Ses paroles ; après avoir cru en Dieu de nombreuses années, si tu ne connais toujours pas le chemin que le Saint-Esprit emprunte, es-tu vraiment un croyant ? Pour atteindre une vie humaine normale, une vie humaine normale qui a une relation normale avec Dieu, il faut d’abord croire en Ses paroles. Si tu n’es pas arrivé à la première étape de l’œuvre du Saint-Esprit chez les hommes, alors tu n’as aucune fondation. Si même le moindre des principes te dépasse, comment marcheras-tu sur le chemin à parcourir ? Emprunter la bonne voie du perfectionnement divin de l’homme signifie entrer dans la bonne voie de l’œuvre actuelle du Saint-Esprit ; cela signifie prendre le chemin que le Saint-Esprit emprunte. En ce moment, les paroles actuelles de Dieu sont le chemin que le Saint-Esprit emprunte. Donc, si les gens doivent emprunter le chemin du Saint-Esprit, ils doivent obéir aux paroles actuelles de Dieu incarné, les manger et les boire. Son œuvre est l’œuvre des paroles. Tout commence à partir de Ses paroles et tout est construit sur Ses paroles, sur Ses paroles actuelles. Qu’il s’agisse d’être sûr du Dieu incarné ou de connaître le Dieu incarné, chaque aspect requiert que l’on consacre plus d’efforts à Ses paroles. Sinon, les gens ne pourront rien accomplir et se retrouveront sans rien. C’est seulement en construisant sur la fondation des paroles de Dieu qu’ils mangent et qu’ils boivent que les gens peuvent progressivement construire une relation normale avec Dieu. Pour l’homme, il n’y a pas de meilleure coopération avec Dieu que de manger et boire Ses paroles et de les mettre en pratique. C’est par cette pratique qu’ils peuvent le mieux tenir ferme dans leur témoignage en tant que peuple de Dieu. Quand les gens comprennent et sont capables d’obéir à l’essence des paroles actuelles de Dieu, leur chemin de vie est conduit par le Saint-Esprit et ils ont emprunté la bonne voie du perfectionnement divin de l’homme. Auparavant, les hommes pouvaient obtenir l’œuvre de Dieu simplement en cherchant Sa grâce ou en cherchant la paix et la joie, mais les choses sont différentes maintenant. Sans les paroles du Dieu incarné, sans la réalité de Ses paroles, les gens ne peuvent pas obtenir l’approbation de Dieu et seront tous éliminés par Dieu. Pour acquérir une vie spirituelle normale, les gens doivent d’abord manger et boire les paroles de Dieu et les mettre en pratique et, ensuite, sur cette fondation, établir une relation normale avec Dieu. Comment coopères-tu ? Comment tiens-tu ferme dans le témoignage en tant que peuple de Dieu ? Comment construis-tu une relation normale avec Dieu ?

Voici comment vérifier si tu as une relation normale avec Dieu dans ta vie quotidienne :

1. Crois-tu au propre témoignage de Dieu ?

2. Crois-tu dans ton cœur que les paroles de Dieu sont vraies et infaillibles ?

3. Es-tu quelqu’un qui met Ses paroles en pratique ?

4. Es-tu fidèle à Sa commission ? Que fais-tu pour être fidèle à Sa commission ?

5. Est-ce que tout ce que tu fais sert à satisfaire Dieu et à Lui être fidèle ?

Grâce à ces points, tu peux évaluer si tu as une relation normale avec Dieu à ce stade actuel.

Si tu peux accepter la commission de Dieu, accepter Sa promesse et suivre le chemin du Saint-Esprit, tu accomplis la volonté de Dieu. Es-tu au clair intérieurement sur le chemin du Saint-Esprit ? Actuellement, tes actions sont-elles conformes au chemin du Saint-Esprit ? Est-ce que ton cœur se rapproche de Dieu ? Veux-tu te mettre au diapason de la plus récente lumière du Saint-Esprit ? Veux-tu être acquis par Dieu ? Veux-tu devenir une manifestation de la gloire de Dieu sur terre ? As-tu la volonté de réaliser ce que Dieu exige ? Si tu as la volonté de coopérer quand Dieu parle et que tu as la volonté de Le satisfaire, si c’est ta mentalité, cela signifie que les paroles de Dieu ont porté du fruit dans ton cœur. Si tu n’as pas ce genre de volonté et que tu n’as pas de but dans ta recherche, cela signifie que ton cœur n’a pas été touché par Dieu.

Extrait de « Les gens dont les tempéraments ont changé sont ceux qui sont entrés dans la réalité des paroles de Dieu», dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 539)

En cherchant à changer son tempérament de vie, le chemin de la pratique est simple. Dans tes expériences pratiques, si tu es capable de suivre les paroles actuelles du Saint-Esprit et de faire l’expérience de l’œuvre de Dieu, ton tempérament est alors capable de changer. Si tu suis et cherches quoi que dise le Saint-Esprit, tu es quelqu’un qui Lui obéit, et il y aura un changement dans ton tempérament. Le tempérament de l’homme change avec les paroles actuelles du Saint-Esprit ; si tu tiens toujours à tes anciennes expériences et tes règles du passé, alors ton tempérament ne peut pas changer. Si les paroles du Saint-Esprit aujourd’hui demandent que tous les hommes entrent dans une vie d’humanité normale, mais que tu continues à te concentrer sur les choses externes et que tu es troublé au sujet de la réalité et ne la prends pas au sérieux, alors tu es quelqu’un qui n’a pas réussi à marcher au même pas que l’œuvre du Saint-Esprit, quelqu’un qui n’est pas entré sur le chemin où le Saint-Esprit conduit. Que ton tempérament puisse changer ou non dépend de savoir si, oui ou non, tu es au diapason des paroles actuelles du Saint-Esprit et si, oui ou non, tu as une vraie connaissance. C’est différent de ce que vous compreniez auparavant. Ce que tu comprenais d’un changement de tempérament avant, c’était que toi, qui juges facilement, as cessé de parler sans réfléchir, par la discipline de Dieu ; mais cela n’est qu’un aspect du changement. En ce moment, le point le plus critique, c’est de suivre la direction du Saint-Esprit. Suis tout ce que Dieu dit et obéis à tout ce qu’Il dit. Les hommes ne peuvent pas changer leur propre tempérament ; ils doivent subir le jugement, le châtiment, la souffrance et l’épurement des paroles de Dieu, ou être traités, disciplinés et émondés par Ses paroles. C’est alors seulement qu’ils peuvent atteindre l’obéissance et la fidélité à Dieu, et ne plus être négligents à Son égard. C’est sous l’épurement des paroles de Dieu que le tempérament des gens change. C’est seulement par l’exposition, le jugement, la discipline et le traitement de Ses paroles qu’ils n’oseront plus agir imprudemment, mais à la place deviendront calmes et posés. Le point le plus important, c’est qu’ils sont capables de se soumettre aux paroles actuelles de Dieu et à Son œuvre et, même si ce n’est pas conforme aux notions humaines, ils peuvent mettre ces dernières de côté et se soumettre délibérément. Quand on parlait d’un changement de tempérament dans le passé, il s’agissait avant tout de renoncer à soi-même, de laisser souffrir la chair, de discipliner son corps et de se débarrasser des préférences charnelles : c’est un type de changement de tempérament. Aujourd’hui, tout le monde sait que l’expression réelle d’un changement de tempérament, c’est d’obéir aux paroles actuelles de Dieu et de vraiment connaître Sa nouvelle œuvre. De cette façon, la compréhension antérieure de Dieu qu’avaient les hommes, et qui était influencée par leurs notions, peut être expurgée et ils peuvent en arriver à vraiment connaître Dieu et à vraiment Lui obéir : cela seul est une expression authentique d’un changement de tempérament.

Extrait de « Les gens dont les tempéraments ont changé sont ceux qui sont entrés dans la réalité des paroles de Dieu», dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 540)

La recherche de l’entrée dans la vie par les hommes est basée sur les paroles de Dieu. Il a été dit auparavant que tout est accompli grâce à Ses paroles, mais personne n’a vu ce fait. Si tu entres dans l’expérience de l’étape actuelle, tout sera clair pour toi, et tu établiras une bonne fondation en vue des épreuves futures. Peu importe ce que Dieu dit, concentre-toi seulement sur l’entrée dans Ses paroles. Quand Dieu dit qu’Il commencera à châtier les hommes, accepte Son châtiment. Quand Dieu demande aux hommes de mourir, accepte cette épreuve. Si tu vis toujours dans Ses plus récentes déclarations, à la fin, les paroles de Dieu te rendront parfait. Plus tu entreras dans les paroles de Dieu, plus vite tu seras amené à la perfection. Pourquoi est-ce que J’échange sans cesse et vous demande de comprendre et d’entrer dans les paroles de Dieu ? C’est seulement lorsque tu cherches les paroles de Dieu, en fais l’expérience et entres dans la réalité de Ses paroles que le Saint-Esprit a l’occasion d’œuvrer en toi. Donc, vous êtes tous des participants dans chaque méthode de l’œuvre de Dieu et, peu importe l’importance de votre souffrance, à la fin, vous recevrez tous un « souvenir ». Pour atteindre votre perfection finale, vous devez entrer dans toutes les paroles de Dieu. Le perfectionnement des hommes par le Saint-Esprit n’est pas unilatéral. Il exige la coopération des hommes ; Il a besoin que tous coopèrent consciemment avec Lui. Peu importe ce que Dieu dit, concentrez-vous seulement sur l’entrée dans Ses paroles : ce sera plus bénéfique pour votre vie. Tout est dans l’intérêt de votre changement de tempérament. Lorsque tu entreras dans les paroles de Dieu, ton cœur sera touché par Dieu, et tu pourras savoir tout ce que Dieu veut atteindre dans cette étape de Son œuvre, et tu auras la volonté de l’atteindre. Durant le temps du châtiment, certains croyaient que c’était la méthode de l’œuvre et ne croyaient pas aux paroles de Dieu. En conséquence, ils n’ont pas subi l’épurement et ils sont sortis du temps du châtiment, n’ayant rien gagné et rien compris. Certains sont vraiment entrés dans ces paroles sans l’ombre d’un doute, disant que les paroles de Dieu sont la vérité infaillible et que l’humanité devrait être châtiée. Ils ont lutté avec cela pendant un certain temps, abandonnant leur avenir et leur destin et, une fois qu’ils en sont sortis, leurs tempéraments avaient subi un certain changement et ils avaient acquis une compréhension plus profonde de Dieu. Tous ceux qui sont sortis du châtiment ont ressenti la beauté de Dieu, et ont découvert que cette étape de l’œuvre de Dieu incarnait Son grand amour descendant en eux, que c’était la conquête et le salut de l’amour de Dieu. Et ils ont dit aussi que les pensées de Dieu sont toujours bonnes et que tout ce que Dieu fait en l’homme est amour, et non haine. Ceux qui ne croyaient pas aux paroles de Dieu, qui ne contemplaient pas Ses paroles n’ont pas subi l’épurement pendant le temps du châtiment et, en conséquence, le Saint-Esprit n’était pas avec eux et ils n’ont rien gagné. Quant à ceux qui sont entrés dans le temps du châtiment, bien qu’ils aient subi l’épurement, le Saint-Esprit œuvrait, caché à l’intérieur d’eux, et leur tempérament de vie a changé en conséquence. Certains, selon toute apparence, semblaient très positifs, de bonne humeur toute la journée, mais ils ne sont pas entrés dans cet état de l’épurement par les paroles de Dieu et n’ont donc pas changé du tout, ce qui était la conséquence de ne pas croire aux paroles de Dieu. Si tu ne crois pas aux paroles de Dieu, le Saint-Esprit n’œuvrera pas en toi. Dieu apparaît à tous ceux qui croient en Ses paroles, et ceux qui croient en Ses paroles et les acceptent seront capables de gagner Son amour !

Pour entrer dans la réalité des paroles de Dieu, tu dois trouver le chemin de pratique et savoir mettre en pratique les paroles de Dieu. C’est ainsi seulement qu’un changement dans ton tempérament de vie peut se produire, ainsi seulement que tu peux être amené à la perfection par Dieu et seuls des hommes qui ont été amenés à la perfection par Dieu de cette façon peuvent être conformes à Sa volonté. Pour recevoir une nouvelle lumière, tu dois vivre dans Ses paroles. Être touché par le Saint-Esprit une fois seulement n’est pas suffisant du tout, tu dois aller plus profondément. Pour ceux qui ont été touchés une seule fois, le zèle en eux a été éveillé et ils souhaitent chercher, mais cela ne peut pas durer ; ils doivent constamment être touchés par le Saint-Esprit. Tellement de fois dans le passé, J’ai parlé de mon espoir que l’Esprit de Dieu puisse toucher l’esprit des hommes afin qu’ils puissent chercher un changement dans leur tempérament de vie et, alors qu’ils cherchent, être touchés par Dieu, qu’ils puissent comprendre leurs propres insuffisances et, dans le processus de faire l’expérience de Ses paroles, puissent rejeter les choses impures en eux-mêmes (l’autosuffisance, l’arrogance, les notions, etc.). Ne crois pas que le seul fait de recevoir une nouvelle lumière de façon proactive soit adéquat ; tu dois également rejeter tout ce qui est négatif. D’une part, vous devez entrer à partir de l’aspect positif et, d’autre part, vous devez vous débarrasser de tout ce qui est impur à partir de l’aspect négatif. Tu dois t’examiner constamment pour voir quelles choses impures existent encore en toi. Les notions religieuses, les intentions, les attentes, l’autosuffisance et l’arrogance de l’humanité sont toutes des choses impures. Regarde au-dedans de toi et compare tout avec toutes les paroles de révélation de Dieu pour voir les notions religieuses que tu as. Ce n’est que lorsque tu les reconnais vraiment que tu peux les rejeter. Certains disent : « Il suffit maintenant de simplement suivre la lumière de l’œuvre actuelle du Saint-Esprit. Nul besoin de se soucier d’autre chose. » Mais alors, comment te débarrasseras-tu de tes notions religieuses quand elles surgiront ? Penses-tu que suivre les paroles de Dieu aujourd’hui soit une chose simple à faire ? Si tu es une personne de religion, des perturbations peuvent surgir de tes notions religieuses et des théories théologiques traditionnelles qui se trouvent dans ton cœur, et lorsque ces choses surgissent, elles interfèrent avec ton acceptation de choses nouvelles. Ce sont tous des problèmes réels. Si tu ne cherches que les paroles actuelles du Saint-Esprit, tu ne peux pas satisfaire la volonté de Dieu. Pendant que tu cherches la lumière actuelle du Saint-Esprit, tu dois reconnaître quelles notions et quelles intentions tu gardes en toi, quelle autosuffisance humaine tu as et quels comportements sont désobéissants envers Dieu. Et après que tu as reconnu toutes ces choses, tu dois les rejeter. Te faire abandonner tes actions et tes comportements antérieurs, c’est totalement pour que tu suives les paroles qu’énonce aujourd’hui le Saint-Esprit. Un changement de tempérament, d’une part, est acquis par les paroles de Dieu et, d’autre part, il faut que l’humanité coopère. Il y a l’œuvre de Dieu et ensuite il y a la pratique des hommes, et toutes deux sont indispensables.

Extrait de « Les gens dont les tempéraments ont changé sont ceux qui sont entrés dans la réalité des paroles de Dieu», dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 541)

Dans ta voie de service de l’avenir, comment peux-tu satisfaire la volonté de Dieu ? Un point crucial est de chercher l’entrée dans la vie, chercher un changement de tempérament et chercher à entrer plus profondément dans la vérité. C’est la voie pour être amené à la perfection et être gagné par Dieu. Vous avez tous reçu le mandat de Dieu, mais quel genre de mandat ? C’est relié à la prochaine étape de l’œuvre qui sera une œuvre plus grande réalisée dans l’univers entier. Pour cette raison, aujourd’hui vous devriez chercher des changements dans votre tempérament de vie pour qu’à l’avenir, vous deveniez vraiment la preuve que Dieu gagnera la gloire par Son œuvre, faisant de vous des modèles pour Son œuvre future. La recherche d’aujourd’hui vise complètement à établir une fondation pour l’œuvre future, afin que tu sois utilisé par Dieu et que tu puisses témoigner de Lui. Si tu en fais l’objet de ta recherche, tu pourras gagner la présence du Saint-Esprit. Plus l’objet de ta recherche est élevé, plus tu peux être amené à la perfection. Plus tu recherches la vérité, plus le Saint-Esprit œuvre. Plus tu as d’énergie pour la recherche, plus tu gagneras. Le Saint-Esprit perfectionne les hommes en fonction de leur état intérieur. Certains disent qu’ils ne sont pas prêts à être utilisés par Dieu ou à être amenés à la perfection par Lui, qu’il suffira qu’ils soient en sécurité dans la chair et n’endurent pas de catastrophes. Certains ne sont pas prêts à entrer dans le royaume, mais sont prêts à descendre dans le puits de l’abîme. Dans ce cas, Dieu réalisera aussi ton souhait. Quoi que tu cherches, Dieu le réalisera. Alors, quelle est ta recherche actuelle ? Cherches-tu à être amené à la perfection ? Tes actions et tes comportements actuels ont-ils le but que tu sois amené à la perfection par Dieu, que tu sois acquis par Lui ? Tu dois constamment te mesurer de cette façon dans ta vie quotidienne. Si tu consacres tout ton cœur à poursuivre un but unique, Dieu va certainement te rendre parfait. C’est le chemin qu’emprunte le Saint-Esprit. C’est à travers la recherche que les hommes atteignent le chemin sur lequel les conduit le Saint-Esprit. Plus tu désires être amené à la perfection et gagné par Dieu, plus le Saint-Esprit travaillera en toi. Moins tu cherches, et plus tu es négatif et régressif, plus le Saint-Esprit manque d’occasions pour œuvrer et, à mesure que le temps passe, le Saint-Esprit t’abandonnera. Veux-tu être amené à la perfection par Dieu ? Veux-tu être acquis par Dieu ? Veux-tu être utilisé par Dieu ? Vous devriez chercher à tout faire pour être amenés à la perfection, gagnés et utilisés par Dieu, afin que toutes choses dans l’univers puissent voir les actions de Dieu manifestées en vous. Parmi toutes les choses, vous êtes les maîtres, et parmi tout ce qui existe, vous permettrez à Dieu de jouir du témoignage et de la gloire à cause de vous. C’est la preuve que de toutes les générations, vous êtes la plus bénie !

Extrait de « Les gens dont les tempéraments ont changé sont ceux qui sont entrés dans la réalité des paroles de Dieu», dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 542)

Plus tu seras soucieux de la volonté de Dieu, plus ton fardeau sera lourd, et plus ton fardeau sera lourd, plus ton expérience sera riche. Lorsque tu seras soucieux de la volonté de Dieu, Dieu te donnera un fardeau et ensuite t’éclairera au sujet des tâches qu’Il t’a confiées. Après que Dieu t’aura donné ce fardeau, lorsque tu mangeras et boiras les paroles de Dieu, tu prêteras attention à toutes les vérités relatives à ton fardeau. Si ce fardeau se rapporte aux conditions de vie de tes frères et sœurs, c’est un fardeau que Dieu t’a confié et alors, tes prières quotidiennes incluront également ce fardeau. Ce que Dieu fait t’a maintenant été confié et tu es prêt à accomplir ce que Dieu veut faire, c’est ce que signifie prendre le fardeau de Dieu comme le tien propre. À ce stade, ta façon de manger et de boire les paroles de Dieu se concentrera sur ce genre de questions, et tu te demanderas : comment vais-je résoudre ces problèmes ? Comment puis-je permettre à mes frères et sœurs d’acquérir la libération et de trouver leur joie spirituelle ? Quand tu échanges, tu te concentreras aussi sur la résolution de ces problèmes ; tu te concentreras à manger et à boire des paroles qui se rapportent à ces problèmes lorsque tu manges et bois les paroles de Dieu. Tu porteras aussi un fardeau lorsque tu manges et bois les paroles de Dieu. Une fois que tu comprendras les exigences de Dieu, tu seras plus au clair quant au chemin à emprunter. Ton fardeau a généré cet éclairage et cette illumination du Saint-Esprit, et c’est aussi Dieu t’offrant Sa conduite. Pourquoi est-ce que Je dis cela ? Si tu ne portes aucun fardeau, alors tu ne seras pas attentif quand tu manges et bois les paroles de Dieu ; lorsque tu manges et bois les paroles de Dieu tout en portant un fardeau, tu peux en saisir l’essence, découvrir ton chemin et être soucieux de la volonté de Dieu. Par conséquent, dans tes prières, tu devrais souhaiter que Dieu place plus de fardeaux sur toi et te confie des tâches encore plus grandes, afin que tu sois plus à même de trouver devant toi un chemin de pratique, que tu deviennes plus efficace en mangeant et en buvant les paroles de Dieu, que tu sois en mesure de saisir l’essence de Ses paroles et que tu sois plus capable d’être ému par le Saint-Esprit.

Manger et boire les paroles de Dieu, prier, accepter le fardeau de Dieu et les tâches qu’Il te confie, tout cela a pour but d’ouvrir un chemin devant toi. Plus le fardeau de ce que Dieu te confie est lourd, plus il te sera facile d’être rendu parfait par Lui. Certains ne sont pas prêts à s’accorder avec les autres en servant Dieu, même quand ils y sont invités ; ce sont des gens paresseux qui ne veulent que se complaire dans le confort. Plus on te demandera de servir en t’accordant avec les autres, plus tu acquerras de l’expérience. Parce que tu as plus de fardeaux et plus d’expérience, tu auras plus de chances d’être rendu parfait. Par conséquent, si tu peux servir Dieu sincèrement, tu seras soucieux du fardeau de Dieu et ainsi tu auras plus de chances d’être rendu parfait par Dieu. Un tel groupe d’hommes est perfectionné en ce moment. Plus tu es ému par le Saint-Esprit, plus tu consacreras de temps à être soucieux du fardeau de Dieu, plus tu seras rendu parfait par Dieu, plus tu seras gagné par Dieu, et à la fin, tu deviendras quelqu’un qui est utilisé par Dieu. À l’heure actuelle, certains ne portent aucun fardeau pour l’Église. Ces gens sont peu sérieux et désordonnés et ils ne se soucient que de leur propre chair. Ces gens sont extrêmement égoïstes et ils sont aussi aveugles. Tu ne porteras aucun fardeau si tu ne parviens pas à comprendre cette question clairement. Plus tu es soucieux de la volonté de Dieu, plus lourd sera le fardeau qu’Il te confiera. Les égoïstes ne sont pas prêts à souffrir de telles choses, ils ne sont pas prêts à payer le prix, et à la fin, ils manqueront des occasions d’être rendus parfaits par Dieu. Ne se font-ils pas du tort à eux-mêmes ? Si tu es quelqu’un qui est soucieux de la volonté de Dieu, tu porteras un véritable fardeau pour l’Église. En fait, au lieu d’appeler cela un fardeau que tu portes pour l’Église, il serait mieux de l’appeler un fardeau que tu portes pour ta propre vie, car le fardeau que tu portes pour l’Église sert à ce que tu sois rendu parfait par Dieu à traves de telles expériences. Par conséquent, ceux qui portent le fardeau plus lourd pour l’Église, qui portent un fardeau pour entrer dans la vie, sont ceux qui seront rendus parfaits par Dieu. As-tu clairement vu cela ? Si l’Église à laquelle tu appartiens est dispersée comme le sable, mais que tu ne t’en inquiètes ni ne t’en soucies, que tu ignores même les occasions où tes frères et sœurs ne mangent pas et ne boivent pas les paroles de Dieu de façon normale, alors tu ne portes aucun fardeau. De tels hommes ne sont pas du genre à plaire à Dieu. Les hommes du genre à plaire à Dieu ont faim et soif de justice et ils sont soucieux de la volonté de Dieu. Donc, vous devriez être soucieux du fardeau de Dieu, ici et maintenant. Tu ne devrais pas attendre que Dieu révèle Son juste tempérament à toute l’humanité avant de devenir soucieux du fardeau de Dieu. Ne serait-il pas trop tard à ce moment-là ? La bonne occasion pour être rendu parfait par Dieu, c’est maintenant. Si tu laisses cette occasion te glisser entre les doigts, tu le regretteras toute ta vie, tout comme Moïse n’a pas pu entrer dans le beau pays de Canaan et l’a regretté le reste de sa vie, mourant de remords. Une fois que le tempérament juste de Dieu aura été révélé à tout le monde, tu seras plein de regret. Même si Dieu ne te châtie pas, tu te châtieras toi-même à cause de tes propres remords. Certains n’en sont pas convaincus, mais si tu ne le crois pas, attends un peu et tu verras. Certaines personnes n’ont d’autre but que l’accomplissement de ces paroles. Es-tu prêt à te sacrifier pour ces paroles ?

Si tu ne cherches pas les occasions d’être rendu parfait par Dieu, et si tu ne luttes pas pour être en avance sur les autres dans ta recherche de la perfection, alors tu seras finalement accablé de remords. C’est maintenant la meilleure occasion d’être rendu parfait ; maintenant, c’est un très bon moment. Si tu ne cherches pas sincèrement à être rendu parfait par Dieu, une fois que Son œuvre sera terminée, il sera trop tard ; tu auras manqué l’occasion. Peu importe la profondeur de tes aspirations, si Dieu a cessé d’accomplir une œuvre, quel que soit l’effort que tu y mets, tu ne seras jamais en mesure d’atteindre la perfection. Tu dois saisir cette occasion et coopérer tandis que le Saint-Esprit œuvre avec puissance. Si tu manques cette occasion, on ne t’en donnera pas une autre, peu importe tes efforts. Certains d’entre vous s’écrient : « Dieu, je suis prêt à être soucieux de Ton fardeau, je suis prêt à accomplir Ta volonté ! » Cependant, tu n’as aucun chemin sur lequel pratiquer, donc tes fardeaux ne dureront pas. S’il y a une voie devant toi, tu acquerras de l’expérience un pas à la fois, et ton expérience sera structurée et organisée. Après qu’un fardeau a été réalisé, un autre t’est confié. Grâce à l’approfondissement de ton expérience de vie, tes fardeaux s’approfondissent aussi. Certaines personnes ne portent un fardeau que lorsqu’elles sont touchées par le Saint-Esprit, et après un certain temps, elles ne portent plus aucun fardeau quand il n’y a aucune voie à pratiquer. Ton fardeau ne peut pas apparaître simplement en mangeant et buvant les paroles de Dieu. En comprenant beaucoup de vérités, tu apprendras à discerner, à résoudre des problèmes par l’utilisation de la vérité et tu auras une compréhension plus précise des paroles de Dieu et de la volonté de Dieu. Avec ces choses, tu engendreras des fardeaux à porter et alors seulement tu seras en mesure d’accomplir un bon travail. Si tu portes un fardeau, mais que tu n’as pas une compréhension claire de la vérité, cela n’ira pas non plus. Tu dois faire l’expérience des paroles de Dieu personnellement et savoir comment les mettre en pratique. C’est seulement après être d’abord entré toi-même dans la réalité que tu pourras soutenir les autres, diriger les autres et être rendu parfait par Dieu.

Extrait de « Sois soucieux de la volonté de Dieu afin d’atteindre la perfection», dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 543)

À l’heure actuelle, l’œuvre de Dieu est d’amener tous les hommes à entrer sur la bonne voie, à avoir une vie spirituelle normale et de vraies expériences, à être touchés par le Saint-Esprit et, se basant sur cette fondation, à accepter les commissions Dieu. Entrer dans l’entraînement du royaume a pour but de laisser chacune de vos paroles, chacun de vos actes, chacune de vos pensées et chacune de vos idées entrer dans les paroles de Dieu, de vous permettre d’être plus souvent touchés par Dieu et ainsi d’avoir un cœur d’amour pour Dieu, de vous amener à porter davantage du fardeau de la volonté de Dieu, afin que tous soient sur la voie du perfectionnement par Dieu, afin que tous soient sur la bonne voie. Une fois que tu es sur cette voie du perfectionnement par Dieu, alors tu es sur la bonne voie. Une fois que tes pensées et tes idées, ainsi que tes intentions erronées, peuvent être corrigées, une fois que tu peux changer ton souci de la chair en souci de la volonté de Dieu, et lorsque des intentions erronées se présentent, tu es capable de ne pas te laisser distraire par ces intentions, à la place agissant selon la volonté de Dieu, si tu es capable de réaliser une telle transformation, alors tu es sur la bonne voie en ce qui concerne l’expérience de vie. Quand tes pratiques de prière seront sur la bonne voie, tu seras touché par le Saint-Esprit dans tes prières. Chaque fois que tu pries, tu seras touché par le Saint-Esprit ; chaque fois que tu pries, tu seras en mesure d’apaiser ton cœur devant Dieu. Chaque fois que tu manges et bois un passage de la parole de Dieu, si tu es capable de saisir l’œuvre qu’Il accomplit à l’heure actuelle et que tu peux apprendre à prier, à coopérer et à obtenir l’entrée, c’est alors seulement que tu obtiendras des résultats quand tu manges et bois les paroles de Dieu. En mangeant et buvant les paroles de Dieu, si tu es capable de trouver la voie d’entrée et peux discerner le mouvement de l’œuvre de Dieu à l’heure actuelle et la direction de l’œuvre du Saint-Esprit, tu seras entré sur la bonne voie. Si tu n’as pas saisi les points clés quand tu manges et bois les paroles de Dieu et qu’ensuite tu ne parviens toujours pas à trouver une voie de pratique, cela montrera que tu ne sais toujours pas comment bien manger et boire les paroles de Dieu, que tu n’as pas découvert la méthode ni le principe pour le faire. Si tu n’as pas saisi l’œuvre accomplie par Dieu à l’heure actuelle, tu seras incapable d’accepter les tâches qu’Il voudrait te confier. Les hommes doivent justement entrer dans l’œuvre que Dieu accomplit maintenant et la comprendre. Comprenez-vous ces choses ?

Si tu manges et bois effectivement les paroles de Dieu, que ta vie spirituelle devient normale et que quelles que soient les épreuves que tu devras peut-être affronter, les malaises physiques que tu devras peut-être supporter, l’aliénation des frères et sœurs ou les difficultés dans ta famille dont tu feras peut-être l’expérience, tu es capable de manger et de boire les paroles de Dieu normalement, de prier normalement et de continuer ta vie dans l’Église d’une manière normale ; si tu peux réussir tout cela, cela montrera que tu es maintenant sur la bonne voie. Certains sont trop fragiles et manquent de persévérance. Devant un petit obstacle, ils se lamentent et deviennent négatifs. La recherche de la vérité exige persévérance et détermination. Si tu ne réussis pas à accomplir la volonté de Dieu cette fois-ci, tu dois pouvoir te prendre en mal et, au plus profond de toi, être tranquillement déterminé à réussir la prochaine fois. Si, cette fois-ci, tu n’as pas été soucieux du fardeau de Dieu, tu devrais être déterminé à te rebeller contre la chair devant le même obstacle à l’avenir et résoudre d’accomplir la volonté de Dieu. C’est ainsi que tu deviendras digne d’éloges. Certaines personnes ne savent même pas si leurs propres pensées ou idées sont correctes : ces personnes sont insensées ! Si tu veux maîtriser ton cœur et te rebeller contre la chair, tu dois d’abord savoir si tes intentions sont correctes et, alors seulement, tu pourras maîtriser ton cœur. Si tu ne sais pas si tes intentions sont correctes, est-il vraisemblable que tu puisses maîtriser ton cœur et te rebeller contre la chair ? Même si tu te rebelles, en fait, tu le feras d’une manière confuse. Tu devrais savoir comment te rebeller contre tes intentions malavisées ; c’est ce que signifie te rebeller contre la chair. Une fois que tu reconnais que tes intentions, tes pensées et tes idées sont erronées, tu dois rapidement revenir sur tes pas et marcher sur la bonne voie. Résous d’abord ce problème et entraîne-toi à obtenir l’entrée à cet égard, parce que tu sais mieux si tes intentions sont erronées ou non. Lorsque tes intentions erronées sont corrigées et visent maintenant Dieu, alors tu as atteint l’objectif de la subjugation de ton cœur.

Le plus important à faire pour vous maintenant, c’est d’obtenir une connaissance de Dieu et de Son œuvre. Tu dois aussi savoir comment le Saint-Esprit accomplit Son œuvre dans l’humanité ; ces actions sont essentielles pour entrer dans la bonne voie. Ce sera plus facile pour toi d’y arriver une fois que tu auras compris ce point capital. Tu crois en Dieu et tu connais Dieu, ce qui montre que ta foi en Dieu est authentique. Si tu continues à acquérir de l’expérience, mais que tu restes finalement incapable de connaître Dieu, alors tu es sûrement quelqu’un qui résiste à Dieu. Ceux qui ne croient qu’en Jésus-Christ sans croire également au Dieu incarné d’aujourd’hui sont tous condamnés. Ce sont tous des pharisiens des derniers jours, car ils ne reconnaissent pas le Dieu d’aujourd’hui ; ils sont tous opposés à Dieu. Peu importe à quel point ils sont dévoués dans leur adoration pour Jésus, tout sera en vain ; Dieu ne les louera pas. Tous ceux qui agitent un panneau affirmant qu’ils croient en Dieu, mais n’ont pas une véritable connaissance de Dieu dans leur cœur, sont des hypocrites !

Extrait de « Sois soucieux de la volonté de Dieu afin d’atteindre la perfection», dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 544)

Pour chercher à être rendu parfait par Dieu, il faut d’abord comprendre ce que signifie être rendu parfait par Dieu, ainsi que les conditions il faut remplir pour être rendu parfait. Une fois qu’une bonne compréhension de ces questions est acquise, il faut chercher un chemin à pratiquer. Il faut posséder une certaine qualité pour être rendu parfait. Beaucoup de gens ne possèdent pas le calibre nécessaire inné, ce qui les oblige à verser un prix et à travailler dur personnellement. Pire est ta qualité, plus tu dois fournir un effort personnel. Plus ta compréhension des paroles de Dieu est grande et plus tu les mets en pratique, plus vite tu peux entrer sur le chemin de la perfection. Par la prière, tu peux être perfectionné dans le domaine de la prière ; tu peux aussi être perfectionné en mangeant et en buvant les paroles de Dieu, en comprenant leur essence et en vivant leur réalité, tu peux être perfectionné. En expérimentant les paroles de Dieu quotidiennement, tu devrais en arriver à découvrir ce qui te fait défaut et, en outre, tu devrais reconnaître tes lacunes fatales et tes faiblesses, et prier et supplier Dieu. En agissant ainsi, tu seras progressivement perfectionné. Voici le chemin de la perfection : prier, manger et boire les paroles de Dieu, comprendre l’essence des paroles de Dieu, obtenir l’entrée dans l’expérience des paroles de Dieu, découvrir ce qui te fait défaut, se soumettre à l’œuvre de Dieu, être soucieux du fardeau de Dieu et abandonner la chair par ton amour pour Dieu et échanger fréquemment avec tes frères et sœurs, ce qui peut enrichir tes expériences. Que ce soit la vie de la communauté ou ta vie personnelle, que ce soit de grands ou de petits rassemblements, tout peut te permettre d’acquérir de l’expérience et de recevoir de l’entraînement, de sorte que ton cœur puisse être en paix devant Dieu et retourner vers Lui. Tout cela fait partie du processus de perfectionnement. Expérimenter les paroles de Dieu, tel que mentionné plus tôt, signifie être capables de vraiment les goûter et te permettre de les manifester afin que tu acquières une plus grande foi en Dieu et un plus grand amour pour Lui. De cette manière, tu perdras progressivement ton tempérament satanique corrompu, te débarrasseras progressivement de tes motivations inappropriées et vivras la ressemblance d’une personne normale. Plus ton amour pour Dieu en toi est grand, c’est-à-dire, plus tu as été perfectionné par Dieu, moins la corruption de Satan te possèdera. Grâce à tes expériences concrètes, tu entreras progressivement sur le chemin de la perfection et donc, si tu veux être perfectionné, il importe particulièrement que tu sois soucieux de la volonté de Dieu et que tu fasses l’expérience de Ses paroles.

Extrait de « Sois soucieux de la volonté de Dieu afin d’atteindre la perfection», dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 545)

Le groupe de gens que Dieu veut gagner maintenant rassemble ceux qui cherchent à coopérer avec Dieu, qui peuvent obéir à Son œuvre et qui croient que les paroles que Dieu prononce sont vraies, qui peuvent mettre les exigences de Dieu en pratique. Ce sont ceux qui ont une vraie compréhension dans leur cœur. Ce sont ceux qui peuvent être rendus parfaits et ceux qui, inévitablement, sont capables de marcher sur le chemin de la perfection. Ceux qui ne peuvent pas être rendus parfaits sont des gens qui n’ont pas une compréhension claire de l’œuvre de Dieu, qui ne mangent pas et ne boivent pas les paroles de Dieu, qui ne prêtent pas attention à Ses paroles et qui n’ont aucun amour pour Dieu dans leur cœur. Ceux qui doutent de Dieu incarné, sont toujours incertains à Son sujet, ne prennent jamais au sérieux Ses paroles et Le trompent sans arrêt sont des gens qui résistent à Dieu et appartiennent à Satan : il n’y a aucun moyen de perfectionner ces gens-là.

Si vous souhaitez être rendus parfaits, vous devez d’abord recevoir la faveur de Dieu, car Dieu perfectionne ceux qu’Il favorise et qui sont selon Son propre cœur. Si tu veux être selon le propre cœur de Dieu, ton cœur doit obéir à Son œuvre, tu dois t’efforcer de poursuivre la vérité et tu dois accepter l’observation de Dieu en toutes choses. Tout ce que tu fais a-t-il été observé par Dieu ? Ton intention est-elle correcte ? Si ton intention est correcte, Dieu t’approuvera ; si ton intention est mauvaise, cela montre que ce que ton cœur aime n’est pas Dieu, mais la chair et Satan. Par conséquent, tu dois utiliser la prière comme un moyen d’accepter l’observation de Dieu en toutes choses. Quand tu pries, bien que Je ne sois pas présent devant toi en personne, le Saint-Esprit est avec toi, c’est à la fois Moi-même et l’Esprit de Dieu que tu pries. Pourquoi crois-tu en cette chair ? Tu y crois parce qu’Il a l’Esprit de Dieu. Croirais-tu en cette personne s’Il était sans l’Esprit de Dieu ? Lorsque tu crois en cette personne, tu crois en l’Esprit de Dieu. Lorsque tu crains cette personne, tu crains l’Esprit de Dieu. La foi en l’Esprit de Dieu est la foi en cette personne et la foi en cette personne est aussi la foi en l’Esprit de Dieu. Quand tu pries, tu sens que l’Esprit de Dieu est avec toi et que Dieu est devant toi, et tu pries donc Son Esprit. Aujourd’hui, la plupart des gens ont trop peur de présenter leurs actions à Dieu ; alors que tu peux tromper Sa chair, tu ne peux pas tromper Son Esprit. Tout ce qui ne tient pas devant l’observation de Dieu n’est pas en accord avec la vérité et devrait être rejeté ; agir autrement, c’est commettre un péché contre Dieu. Donc, tu dois placer ton cœur devant Dieu à tout moment, lorsque tu pries, lorsque tu parles et échanges avec tes frères et sœurs et lorsque tu accomplis ton devoir et fais tes affaires. Lorsque tu remplis ta fonction, Dieu est avec toi et tant que ton intention est correcte et qu’elle vise l’œuvre de la maison de Dieu, Dieu acceptera tout ce que tu fais ; tu devrais sincèrement te dévouer à remplir ta fonction. Quand tu pries, si tu as l’amour de Dieu dans ton cœur et cherches l’attention, la protection et l’observation de Dieu, si telle est ton intention, tes prières seront efficaces. Par exemple, quand tu pries dans les assemblées, si tu ouvres ton cœur, pries Dieu et dis à Dieu ce qui est dans ton cœur sans dire de mensonges, alors à coup sûr, tes prières seront efficaces. Si tu aimes sincèrement Dieu dans ton cœur, alors fais un serment à Dieu : « Dieu, qui es dans les cieux, sur la terre et en toutes choses, je Te le jure : que Ton Esprit examine tout ce que je fais, qu’Il me protège et prenne soin de moi à tout moment et rende possible que tout ce que je fais tienne en Ta présence. Si jamais mon cœur cesse de T’aimer ou Te trahit, donne-moi Ta malédiction et Ton châtiment les plus sévères. Ne me pardonne pas, ni dans ce monde, ni dans l’autre ! » Est-ce que tu oses faire un tel serment ? Si ta réponse est non, cela prouve que tu es lâche et que tu t’aimes toujours. Avez-vous cette résolution ? Si telle est vraiment ta résolution, tu dois faire ce serment. Si tu as la résolution de faire un tel serment, Dieu satisfera ta résolution. Lorsque tu fais un serment à Dieu, Il écoute. Dieu détermine si tu es pécheur ou juste par ta prière et ta pratique. Cela est maintenant le processus de votre perfectionnement, et si tu as vraiment foi dans le fait d’être perfectionné, tu présenteras à Dieu tout ce que tu fais et accepteras Son observation ; si tu fais quelque chose de scandaleusement rebelle ou si tu trahis Dieu, alors Il concrétisera ton serment, et ainsi, peu importe ce qui t’arrive, que ce soit la perdition ou le châtiment, c’est de ton propre fait. Tu as fait le serment, donc tu devrais le respecter. Si tu fais un serment, mais ne le respectes pas, tu périras. Puisque le serment était le tien, Dieu concrétisera ton serment. Certains ont peur après avoir prié et se lamentent : « Oh, non ! Je n’ai plus l’occasion de me livrer à la débauche, je n’ai plus l’occasion de faire de vilaines choses, je n’ai plus l’occasion de me livrer à la cupidité du monde ! » Ces gens aiment toujours le monde et le péché et ils sont sûrs de périr.

Extrait de « Dieu rend parfaits ceux qui sont selon Son propre cœur», dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 546)

Être croyant en Dieu signifie que tout ce que tu fais doit être apporté devant Dieu et être soumis à Son observation. Si ce que tu fais peut être apporté devant l’Esprit de Dieu, mais non devant la chair de Dieu, cela démontre que tu ne t’es pas soumis à l’observation de l’Esprit de Dieu. Qui est l’Esprit de Dieu ? Qui est la personne de laquelle Dieu témoigne ? Ne sont-Ils pas un et le même ? La plupart Les voient comme deux êtres séparés, croyant que l’Esprit de Dieu est l’Esprit de Dieu et que la personne de laquelle Dieu témoigne est simplement un homme. Mais ne te trompes-tu pas ? Au nom de qui cette personne travaille-t-elle ? Ceux qui ne connaissent pas le Dieu incarné n’ont pas la compréhension spirituelle. L’Esprit de Dieu et Sa chair incarnée sont un, parce que l’Esprit de Dieu est matérialisé dans la chair. Si cette personne n’est pas aimable envers toi, l’Esprit de Dieu sera-t-Il aimable ? N’es-tu pas troublé ? Aujourd’hui, tous ceux qui ne peuvent pas accepter l’observation de Dieu ne peuvent pas recevoir Son approbation, et ceux qui ne connaissent pas le Dieu incarné ne peuvent pas être rendus parfaits. Regarde tout ce que tu fais et vois si cela peut être apporté devant Dieu. Si tu ne peux pas apporter devant Dieu tout ce que tu fais, cela montre que tu es un malfaiteur. Les malfaiteurs peuvent-ils être rendus parfaits ? Tout ce que tu fais, chaque action, chaque intention et chaque réaction, doit être apporté devant Dieu. Même ta vie spirituelle quotidienne – tes prières, ton intimité avec Dieu, la manière dont tu manges et bois les paroles de Dieu, ton échange avec tes frères et sœurs et ta vie dans l’église, et ton service en partenariat – peut être apportée devant Dieu pour être observée par Lui. C’est une telle pratique qui t’aidera à mûrir dans la vie. Le processus d’acceptation de l’observation de Dieu est le processus de purification. Plus tu acceptes l’observation de Dieu, plus tu es purifié et plus tu es en accord avec la volonté de Dieu, de sorte que tu ne seras pas entraîné dans la débauche et que ton cœur vivra en présence de Dieu. Plus tu acceptes l’observation de Dieu, plus tu fais honte à Satan et es capable d’abandonner la chair. Alors, l’acceptation de l’observation de Dieu est un chemin de pratique que les gens doivent suivre. Peu importe ce que tu fais, même quand tu communies avec tes frères et sœurs, tu peux apporter tes actions devant Dieu, chercher Son observation et viser l’obéissance à Dieu Lui-même ; cela rendra ce que tu pratiques bien plus correct. Tu peux être quelqu’un qui vit en présence de Dieu seulement si tu apportes tout ce que tu fais devant Dieu et acceptes l’observation de Dieu.

Extrait de « Dieu rend parfaits ceux qui sont selon Son propre cœur», dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 547)

Ceux qui n’ont pas une compréhension de Dieu ne peuvent jamais complètement obéir à Dieu. De tels hommes sont des fils de la désobéissance. Ils sont trop ambitieux et il y a trop de rébellion en eux, alors ils s’éloignent de Dieu et ne sont pas disposés à accepter Son observation. De tels hommes ne peuvent pas être facilement rendus parfaits par Dieu. Certains hommes sont sélectifs dans la façon dont ils mangent et boivent les paroles de Dieu et dans leur acceptation de celles-ci. Ils acceptent certaines parties des paroles de Dieu qui sont en accord avec leurs idées tout en rejetant celles qui ne le sont pas. Ne se révoltent-ils pas ouvertement contre Dieu et ne Lui résistent-ils pas ? Si quelqu’un croit en Dieu pendant des années sans gagner même un peu de compréhension de Dieu, il est un incroyant. Ceux qui sont prêts à accepter l’observation de Dieu sont ceux qui cherchent une compréhension de Dieu, qui sont prêts à accepter Ses paroles. Ce sont eux qui recevront l’héritage et les bénédictions de Dieu, et ils sont les plus bénis. Dieu maudit ceux qui n’ont pas de place pour Lui dans leur cœur et Il châtie et abandonne ces personnes. Si tu n’aimes pas Dieu, Dieu t’abandonnera, et si tu n’écoutes pas ce que Je dis, Je promets que l’Esprit de Dieu t’abandonnera. Attends de voir si tu n’y crois pas ! Aujourd’hui, Je t’indique un chemin de pratique, mais il te revient de le mettre en pratique ou non. Si tu n’y crois pas, si tu ne le mets pas en pratique, tu verras si, oui ou non, le Saint-Esprit travaille en toi ! Si tu ne cherches pas la compréhension de Dieu, le Saint-Esprit ne travaillera pas en toi. Dieu travaille en ceux qui cherchent et valorisent Ses paroles. Plus tu valorises les paroles de Dieu, plus l’Esprit de Dieu travaillera en toi. Plus un homme valorise les paroles de Dieu, plus il a la chance d’être rendu parfait par Dieu. Dieu rend parfaits ceux qui L’aiment vraiment. Il rend parfaits ceux dont le cœur est en paix devant Lui. Valoriser toute l’œuvre de Dieu, valoriser l’éclairage de Dieu, valoriser la présence de Dieu, valoriser le soin et la protection de Dieu, valoriser la façon dont les paroles de Dieu deviennent ta réalité et le soutien de ta vie : tout cela s’accorde au mieux avec le cœur de Dieu. Si tu valorises l’œuvre de Dieu, c’est-à-dire si tu valorises toute l’œuvre qu’Il a faite en toi, Il te bénira et rendra prospère tout ce qui est à toi. Si tu ne valorises pas les paroles de Dieu, Dieu ne travaillera pas en toi, mais Il te permettra seulement des moments de grâce dans ta foi ou te bénira par un peu de richesse matérielle ou de sécurité pour ta famille. Tu devrais t’efforcer de faire des paroles de Dieu ta réalité afin de pouvoir Le satisfaire et être selon Son propre cœur ; tu ne devrais pas seulement chercher à profiter de Sa grâce. Rien n’est plus important pour les croyants que de recevoir l’œuvre de Dieu, de gagner la perfection et de devenir quelqu’un qui fait la volonté de Dieu. C’est le but que tu devrais poursuivre.

Tout ce que l’homme a cherché à l’ère de la Grâce est maintenant désuet, car il y a à présent un meilleur critère de recherche ; ce qui est recherché est à la fois plus noble et de plus pratique, ce qui est recherché peut mieux satisfaire ce dont l’homme a besoin à l’intérieur. Pour ceux des siècles passés, Dieu n’a pas fait l’œuvre d’aujourd’hui en eux ; Il ne leur a pas parlé autant qu’Il parle aujourd’hui et Ses exigences envers eux n’étaient pas non plus aussi rigoureuses qu’aujourd’hui. Que Dieu vous parle de ces choses prouve maintenant que l’intention ultime de Dieu se concentre sur vous, ce groupe. Si tu veux vraiment être rendu parfait par Dieu, alors, que ce soit ton objectif principal. Que tu coures, te dépenses, accomplisses une fonction ou aies reçu la commission de Dieu, le but est toujours d’être rendu parfait et de satisfaire la volonté de Dieu, d’atteindre ces objectifs. Si quelqu’un dit qu’il ne cherche pas la perfection par Dieu ou l’entrée dans la vie, mais ne cherche que la paix et la joie charnelles, alors il est tout à fait aveugle. Ceux qui ne cherchent pas la réalité de la vie, mais ne poursuivent que la vie éternelle dans le monde à venir et la sécurité dans ce monde sont tout à fait aveugles. Donc, tout ce que tu fais devrait être fait dans le but d’être perfectionné et gagné par Dieu.

L’œuvre que Dieu accomplit en l’homme consiste à le soutenir en fonction de ses différentes exigences. Plus la vie d’un homme est grande, plus il a d’exigences et plus il cherche. Si, à cette étape, tu ne cherches rien, cela prouve que le Saint-Esprit t’a abandonné. Tous ceux qui cherchent la vie ne seront jamais abandonnés par le Saint-Esprit ; de tels hommes cherchent toujours et ont toujours des aspirations dans leur cœur. De tels hommes ne sont jamais satisfaits des choses telles qu’elles sont actuellement. Chaque étape de l’œuvre du Saint-Esprit vise à produire un effet en toi, mais si tu deviens suffisant, si tu n’as plus de besoins, si tu n’acceptes plus l’œuvre du Saint-Esprit, Il t’abandonnera. Les gens ont besoin de l’observation de Dieu tous les jours ; ils ont besoin du soutien abondant de Dieu tous les jours. Les hommes peuvent-ils se passer de manger et de boire la parole de Dieu tous les jours ? Si les hommes sentent qu’ils ne peuvent pas manger ou boire suffisamment la parole de Dieu, s’ils la cherchent toujours, en ont toujours faim et soif, le Saint-Esprit travaillera toujours en eux. Plus quelqu’un aspire, plus il peut échanger sur des choses pratiques. Plus quelqu’un cherche la vérité intensément, plus sa vie croît rapidement, le rendant riche en expériences et faisant de lui un habitant fortuné dans la maison de Dieu.

Extrait de « Dieu rend parfaits ceux qui sont selon Son propre cœur», dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 548)

Le Saint-Esprit a un sentier à fouler dans chaque personne et donne à chaque personne l’occasion d’être amenée à la perfection. Au travers de ta négativité, on t’a fait connaître ta propre corruption, puis par le fait de te débarrasser de la négativité, tu trouveras un chemin à pratiquer ; voilà autant de voies par lesquelles tu es perfectionné. En outre, grâce à la direction et à l’illumination continues de certaines choses positives à l’intérieur de toi, tu rempliras ta fonction activement, croîtras en perspicacité et acquerras du discernement. Lorsque tes conditions sont bonnes, tu es surtout prêt à lire la parole de Dieu et surtout prêt à prier Dieu, et tu es en mesure de faire la liaison entre les sermons que tu entends et ton propre état. Dans ces moments-là, Dieu t’éclaire et t’illumine intérieurement, en te faisant appréhender certaines choses de l’aspect positif. C’est ainsi que tu es perfectionné dans l’aspect positif. Dans les cas négatifs, tu es faible et passif ; tu sens que tu n’as pas Dieu dans ton cœur, mais Dieu t’illumine, t’aidant à trouver un chemin à pratiquer. Sortir de cela, c’est obtenir la perfection de l’aspect négatif. Dieu peut perfectionner l’homme dans les deux aspects : positif et négatif. Cela dépend de ton aptitude à expérimenter et de ton envie d’être perfectionné par Dieu. Si tu cherches vraiment à être perfectionné par Dieu, alors le négatif ne peut rien t’enlever, mais peut t’apporter des choses qui sont plus réelles, peut t’aider à connaître ce qui te fait défaut, à saisir ton véritable état, à voir que l’homme n’a rien et n’est rien ; si tu ne fais pas l’expérience des épreuves, tu ne sais pas cela, et tu auras toujours l’impression d’être supérieur aux autres et meilleur que tout le monde. Par tout cela, tu verras que tout ce qui précède a été fait par Dieu et est protégé par Dieu. Durant les épreuves, tu perds ton amour ou ta foi et ton engagement à la prière, et tu es incapable de chanter des hymnes, et, sans t’en rendre compte, au milieu de tout cela, tu apprends à te connaître. Dieu a de nombreux moyens de perfectionner l’homme. Il se sert de toutes sortes d’environnements pour traiter le tempérament corrompu de l’homme, et Il utilise diverses choses pour mettre l’homme à nu ; d’un côté, Il traite l’homme, d’un autre côté, Il met l’homme à nu, et d’un autre côté, Il révèle l’homme, creusant et révélant les « mystères » des profondeurs du cœur de l’homme, et montrant à l’homme sa propre nature en dévoilant plusieurs de ses états. Dieu perfectionne l’homme par des méthodes diverses, par la révélation, le traitement, l’épurement et le châtiment, afin que l’homme sache que Dieu est concret.

Extrait de « Seuls ceux qui se concentrent sur la pratique peuvent être perfectionnés», dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 549)

Qu’est-ce que vous cherchez, maintenant ? À être amenés à la perfection par Dieu, à connaître Dieu, à obtenir Dieu ? Ou peut-être cherchez-vous à avoir le style d’un Pierre des années quatre-vingt-dix, ou à avoir une foi supérieure à celle de Job, ou peut-être cherchez-vous à être appelés justes par Dieu et à arriver devant le trône de Dieu, ou à être en mesure de manifester Dieu sur la terre et de rendre un témoignage fort et retentissant pour Dieu. Peu importe ce que vous cherchez, dans l’ensemble, vous cherchez en vue d’être sauvés par Dieu. Peu importe si tu cherches à être une personne juste, si tu cherches le style de Pierre, ou la foi de Job, ou à être amené à la perfection par Dieu, tout est l’œuvre de Dieu. En d’autres termes, peu importe ce que tu cherches, tout est pour être amené à la perfection par Dieu, tout est pour faire l’expérience de la parole de Dieu, pour satisfaire le cœur de Dieu ; quoi que tu cherches, tout est en vue de découvrir la beauté de Dieu, de rechercher un chemin à pratiquer dans une expérience réelle dans le but de pouvoir secouer ton propre tempérament rebelle, de parvenir à un état normal en toi-même, d’être en mesure de te conformer totalement à la volonté de Dieu, de devenir une bonne personne et d’avoir un bon motif dans tout ce que tu fais. Ta raison de faire l’expérience de toutes ces choses, c’est d’arriver à connaître Dieu et d’atteindre la croissance de la vie. Bien que ce que tu vis soit la parole de Dieu et des événements réels, ainsi que des personnes, des matières et des choses dans ton entourage, en fin de compte, tu es en mesure de connaître Dieu et d’être amené à la perfection par Dieu. Chercher à marcher sur le chemin d’un homme juste ou chercher à mettre la parole de Dieu en pratique : voilà ce qu’est la piste de course, tandis que connaître Dieu et être amené à la perfection par Dieu constituent la destination. Que tu cherches maintenant la perfection par Dieu ou à rendre témoignage à Dieu, dans l’ensemble, c’est finalement pour connaître Dieu ; c’est afin que l’œuvre qu’Il accomplit en toi ne soit pas en vain, pour qu’enfin tu en viennes à connaître la réalité de Dieu, à connaître Sa grandeur, d’autant plus à connaître l’humilité et la face cachée de Dieu et à connaître l’œuvre immense que Dieu réalise en toi. Dieu S’est humilié au point de faire Son œuvre chez ces gens souillés et corrompus et de perfectionner ce groupe de personnes. Dieu ne S’est pas seulement fait chair pour vivre et manger avec les gens, pour paître les gens, pour pourvoir les gens de ce dont ils ont besoin. Plus important encore, c’est qu’Il fait Son immense œuvre de salut et de conquête pour ces gens insupportablement corrompus. Il est venu au cœur du grand dragon rouge pour sauver ces personnes les plus corrompues afin que toutes personnes puissent être changées et renouvelées. La difficulté immense que Dieu endure n’est pas seulement la difficulté qu’endure le Dieu incarné, mais c’est surtout que l’Esprit de Dieu subit une humiliation extrême : Il S’humilie et Se dissimule tellement qu’Il devient une personne ordinaire. Dieu S’est incarné et a pris la forme de la chair afin que les gens voient qu’Il a une vie humaine normale et qu’Il a des besoins humains normaux. C’est suffisant pour prouver que Dieu S’est considérablement humilié. L’Esprit de Dieu Se réalise dans la chair. Son Esprit est si sublime et grand, mais Il prend la forme d’un être humain ordinaire, d’un être humain négligeable pour accomplir l’œuvre de Son Esprit. Le calibre, la perspicacité, le sens, l’humanité et la vie de chacun d’entre vous montrent que vous êtes vraiment indignes d’accepter ce genre d’œuvre de Dieu. Vous êtes vraiment indignes de laisser Dieu endurer une telle calamité pour votre bien. Dieu est si grand. Il est tellement suprême et les gens sont si mesquins, mais Il œuvre quand même en eux. Non seulement Il S’est fait chair pour pourvoir aux besoins des gens, pour parler aux gens, mais Il cohabite même avec des gens. Dieu est si humble, si aimable… Si, dès que l’amour de Dieu est mentionné, dès que la grâce de Dieu est mentionnée, tu verses des larmes tout en prononçant de grandes louanges, si tu arrives à cet état, alors tu as la vraie connaissance de Dieu.

Extrait de « Seuls ceux qui se concentrent sur la pratique peuvent être perfectionnés», dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 550)

Il y a une déviation dans la quête des gens de nos jours ; ils ne cherchent qu’à aimer Dieu et à satisfaire Dieu, mais ils n’ont aucune connaissance de Dieu, et ont négligé l’éclairage et l’illumination du Saint-Esprit en eux. Ils n’ont pas de vraie connaissance de Dieu comme fondement. De cette façon, ils perdent de l’énergie au fur et à mesure que leur expérience progresse. Tous ceux qui s’efforcent d’avoir la vraie connaissance de Dieu, bien qu’ils n’aient pas été dans un bon état dans le passé et aient eu tendance à être négatifs et faibles, aient souvent versé des larmes, soient tombés dans le découragement et aient perdu espoir : à présent, alors qu’ils gagnent davantage d’expérience, leur état s’améliore. Après avoir fait l’expérience d’être traités et brisés et d’être passés par un épisode d’épurement, ils ont beaucoup progressé. Les états négatifs diminuent et il y a eu un certain changement dans leurs tempéraments de vie. Alors qu’ils subissent d’autres épreuves, leur cœur commence à aimer Dieu. Une règle s’applique à la perfection du peuple par Dieu, qui est le fait qu’Il t’éclaire en utilisant une partie souhaitable de toi afin que tu aies un chemin à pratiquer et que tu puisses te séparer de tous les états négatifs, aidant ton esprit à atteindre la libération et te rendant encore plus capable de L’aimer. De cette façon, tu es capable de te débarrasser du tempérament corrompu de Satan. Tu es sans artifice et ouvert, prêt à te connaître et à mettre la vérité en pratique. À coup sûr, Dieu te bénira, donc lorsque tu es faible et négatif, Il t’éclaire doublement, en t’aidant à te connaître davantage, à être plus disposé à te repentir pour ton compte et à être plus en mesure de pratiquer les choses que tu devrais pratiquer. Ce n’est que de cette manière que ton cœur peut être paisible et à l’aise. Une personne qui se préoccupe habituellement de connaître Dieu, qui s’intéresse à la connaissance d’elle-même, qui s’intéresse à sa propre pratique sera en mesure de recevoir souvent l’œuvre de Dieu, ainsi que Sa direction et Son éclairage. Même dans un état négatif, elle est capable de faire demi-tour immédiatement, que ce soit par l’action de la conscience ou en raison de l’éclairage de la parole de Dieu. Le changement de tempérament d’une personne est toujours atteint quand elle connaît son état réel et connaît le tempérament et l’œuvre de Dieu. Une personne qui est prête à se connaître et à s’ouvrir sera en mesure de pratiquer la vérité. Ce genre de personne est une personne qui est fidèle à Dieu, et une personne qui est fidèle à Dieu comprend Dieu, que ce soit en profondeur ou superficiellement, parcimonieusement ou abondamment. Il s’agit de la justice de Dieu, et c’est quelque chose que les gens atteignent ; c’est leur propre gain. Une personne qui a la connaissance de Dieu est une personne qui a une base, qui a une vision. Cette sorte de personne est certaine concernant la chair de Dieu, et est certaine concernant la parole de Dieu et l’œuvre de Dieu. Peu importe comment Dieu œuvre ou parle, ou comment les autres personnes sèment le trouble, elle peut tenir bon et témoigner de Dieu. Plus une personne est de cette façon, plus elle est en mesure de pratiquer la vérité qu’elle comprend. Parce qu’elle pratique toujours la parole de Dieu, elle obtient plus de compréhension de Dieu et possède la résolution de toujours témoigner de Dieu.

Extrait de « Seuls ceux qui se concentrent sur la pratique peuvent être perfectionnés», dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 551)

Avoir le discernement, avoir la soumission et avoir la capacité de comprendre les choses de sorte que tu es vif d’esprit signifie que tu as les paroles de Dieu qui t’illuminent et t’éclairent de l’intérieur dès que tu es confronté à quelque chose. C’est être vif d’esprit. Tout ce que Dieu fait, c’est pour aider à raviver l’esprit des gens. Pourquoi Dieu dit-Il toujours que les gens sont engourdis et lents d’esprit ? C’est parce que l’esprit des gens est éteint, et il est devenu engourdi à tel point qu’il est complètement inconscient des choses de l’esprit. L’œuvre de Dieu est de faire progresser la vie des gens et d’aider l’esprit des gens à se ranimer, afin qu’ils puissent comprendre les choses de l’esprit, et qu’ils puissent toujours aimer Dieu dans leur cœur et satisfaire Dieu. L’arrivée à ce stade montre que l’esprit d’une personne a été ravivé, et la prochaine fois qu’elle sera confrontée à quelque chose, elle pourra réagir tout de suite. Elle est sensible aux sermons et réagit rapidement aux situations. C’est cela, atteindre la vivacité d’esprit. Il y a beaucoup de gens qui ont une réaction rapide à un événement extérieur, mais dès que l’entrée dans la réalité ou les choses détaillées de l’esprit sont mentionnées, ils deviennent engourdis et lents d’esprit. Ils comprennent quelque chose seulement s’ils l’ont sous le nez. Toutes ces choses sont des signes d’engourdissement spirituel et de lenteur d’esprit, de peu d’expérience des choses de l’esprit. Certaines personnes sont vives d’esprit et ont du discernement. Dès qu’elles entendent des paroles qui correspondent à leur état, elles ne perdent pas de temps à les noter. Une fois qu’elles ont entendu des paroles à propos des principes de la pratique, elles sont capables de les accepter et de les appliquer à leur expérience ultérieure et, ainsi, à se changer elles-mêmes. Il s’agit d’une personne qui est vive d’esprit. Pourquoi est-elle en mesure de réagir si vite ? Parce qu’elle met l’accent sur ces choses-là dans la vie quotidienne. Quand elle lit les paroles de Dieu, elle est à même de vérifier son état en le comparant à elles et d’opérer une introspection. Quand elle entend des échanges et des sermons et entend des paroles qui lui apportent éclairage et illumination, elle est capable de les recevoir immédiatement. C’est semblable à donner de la nourriture à une personne affamée ; elle est capable de manger tout de suite. Si tu donnes de la nourriture à quelqu’un qui n’a pas faim, il n’est pas si prompt à réagir. Souvent, tu pries Dieu et tu es en mesure de réagir immédiatement quand tu es confronté à quelque chose : ce que Dieu exige dans cette affaire, et comment tu dois agir. Dieu t’a guidé sur ce sujet la dernière fois ; lorsque tu seras confronté à ce même genre de chose aujourd’hui, tu sauras naturellement comment pratiquer de façon à satisfaire le cœur de Dieu. Si tu pratiques toujours de cette façon et expérimentes toujours de cette façon, à un moment donné, cela deviendra facile pour toi. En lisant la parole de Dieu, tu sais à quel genre de personne Dieu fait référence, tu sais de quel genre de conditions de l’esprit Il parle, et tu es en mesure de saisir le point essentiel et de le mettre en pratique ; cela montre que tu es en mesure de faire l’expérience. Pourquoi certaines personnes sont-elles déficientes à cet égard ? C’est parce qu’elles ne font pas beaucoup d’efforts en ce qui concerne l’aspect de la pratique. Quoiqu’elles soient prêtes à mettre la vérité en pratique, elles n’ont pas de véritable perspicacité quant aux détails du service, quant aux détails de la vérité dans leur vie. Elles sont perplexes lorsqu’un événement survient. De cette façon, tu peux être induit en erreur quand un faux prophète ou un faux disciple se présente. Tu dois souvent échanger à propos des paroles et de l’œuvre de Dieu : ce n’est qu’ainsi que tu seras en mesure de comprendre la vérité et d’acquérir du discernement. Si tu ne comprends pas la vérité, tu n’auras aucun discernement. Par exemple, ce que Dieu dit, comment Dieu œuvre, quelles sont Ses exigences envers les gens, avec quel genre de personnes tu devrais entrer en contact et quel genre de personnes tu devrais fuir : tu dois souvent échanger sur ces choses-là. Si tu expérimentes toujours la parole de Dieu de cette façon, tu comprendras la vérité et comprendras bien beaucoup de choses, et tu auras aussi le discernement. Qu’est-ce que la discipline par le Saint-Esprit, le blâme né de l’intention humaine, la direction du Saint-Esprit, l’arrangement d’un environnement, la parole de Dieu éclairant le for intérieur ? Si tu n’es pas au clair sur ces choses, tu n’auras aucun discernement. Tu devrais savoir ce qui vient du Saint-Esprit, ce qu’est un tempérament rebelle, comment obéir à la parole de Dieu et comment se débarrasser de ta propre rébellion ; si tu as une compréhension empirique de ces choses-là, tu auras un fondement ; lorsque quelque chose arrivera, tu auras une vérité appropriée comme point de comparaison et des visions appropriées comme fondement. Tu auras des principes dans tout ce que tu fais et seras en mesure d’agir selon la vérité. Alors, ta vie sera pleine de l’éclairage de Dieu, pleine des bénédictions de Dieu. Dieu ne maltraitera aucune personne qui Le cherche sincèrement, ou qui Le vit et témoigne pour Lui, et Il ne maudira aucune personne qui est capable d’éprouver sincèrement la soif de vérité. Lorsque tu es en train de manger et de boire les paroles de Dieu, si tu peux prêter attention à la connaissance de ta propre condition réelle, prêter attention à ta propre pratique et prêter attention à ta propre compréhension, alors, lorsque tu seras face à un problème, tu recevras de l’éclairage et acquerras une compréhension pratique. Ensuite, tu auras en toutes choses un chemin à pratiquer et auras du discernement. Une personne qui a la vérité est peu susceptible d’être trompée, et elle est peu susceptible de se comporter de manière dérangeante ou d’agir à l’excès. Grâce à la vérité, elle est protégée, et aussi, grâce à la vérité, elle obtient plus de compréhension. Grâce à la vérité, elle a plus de chemins à pratiquer, obtient plus de possibilités pour laisser œuvrer en elle le Saint-Esprit et plus de possibilités d’être amenée à la perfection.

Extrait de « Seuls ceux qui se concentrent sur la pratique peuvent être perfectionnés», dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 552)

Il y a des critères à respecter si tu dois être perfectionné. Grâce à ta détermination, ta persévérance et ta conscience, et à travers ta quête, tu seras en mesure de faire l’expérience de la vie et d’accomplir la volonté de Dieu. C’est là ton entrée et ce qui est exigé sur le chemin du perfectionnement. L’œuvre de perfectionnement peut être réalisée sur tout le monde. Quiconque poursuit Dieu peut être perfectionné et a la possibilité et les capacités d’être perfectionné. Ici, il n’y a pas de règle absolue. Ce que l’on poursuit détermine si l’on peut être perfectionné ou non. Les gens qui aiment la vérité et sont capables de vivre la vérité sont certainement en mesure d’être perfectionnés. Les gens qui n’aiment pas la vérité ne sont pas appréciés par Dieu ; ils ne mènent pas une vie que Dieu exige et ils ne peuvent pas être perfectionnés. L’œuvre de perfectionnement ne vise qu’à faire gagner les gens, ce n’est pas une étape dans la lutte contre Satan ; l’œuvre de conquête ne vise qu’à combattre Satan, ce qui signifie utiliser la conquête de l’homme pour vaincre Satan. Cette dernière est l’œuvre principale, la toute dernière œuvre qui ait jamais été réalisée de tous les temps. On peut dire que l’objectif de cette étape de l’œuvre, c’est principalement de conquérir tous les hommes afin de vaincre Satan. L’œuvre qui consiste à perfectionner les hommes n’est pas une œuvre nouvelle. Toute l’œuvre, pendant la période où Dieu œuvre dans la chair, a comme objectif principal la conquête des hommes. C’est comme au temps de l’ère de la Grâce. La rédemption de toute l’humanité à travers la crucifixion constituait l’œuvre principale. « Gagner les hommes » venait en complément de l’œuvre dans la chair et n’était réalisé qu’après la crucifixion. Quand Jésus est venu et a réalisé Son œuvre, Son objectif était surtout d’utiliser Sa crucifixion pour triompher de l’esclavage de la mort et de l’Hadès, triompher de l’influence de Satan, c’est-à-dire vaincre Satan. Ce fut seulement après la crucifixion de Jésus que Pierre s’est engagé petit à petit sur le chemin du perfectionnement. Bien sûr, il avait été de ceux qui avaient suivi Jésus pendant que Jésus œuvrait, mais il n’avait pas été perfectionné à cette époque-là. Au contraire, ce fut après que Jésus eut achevé Son œuvre que Pierre comprit progressivement la vérité et a été alors perfectionné. Dieu incarné vient sur terre seulement pour parachever une étape clé, cruciale de l’œuvre dans un laps de temps court, pour ne pas vivre longtemps parmi les hommes sur terre et les perfectionner intentionnellement. Il ne réalise pas ce type d’œuvre. Il ne va pas jusqu’à attendre que l’homme soit complètement perfectionné pour achever Son œuvre. Ce n’est pas là le but et la signification de Son incarnation. Il vient juste pour effectuer l’œuvre à court terme consistant à sauver l’humanité, et non pas pour réaliser l’œuvre de très long terme qui consiste à perfectionner l’humanité. L’œuvre consistant à sauver l’humanité est représentative, apte à lancer une nouvelle ère et peut être achevée dans un court laps de temps. Mais perfectionner l’humanité exige que l’homme soit élevé jusqu’à un certain niveau et c’est une œuvre qui exige beaucoup de temps. Cette œuvre doit être réalisée par l’Esprit de Dieu, mais elle se réalise sur la base de la vérité qui est énoncée au cours de l’œuvre dans la chair. Ou également, Il élève les apôtres pour accomplir une œuvre pastorale sur le long terme afin d’atteindre Son objectif de perfectionnement de l’humanité. Dieu incarné ne réalise pas cette œuvre. Il ne parle que de la façon de vivre afin que les gens comprennent et Il ne donne à l’humanité que la vérité, plutôt que d’accompagner continuellement l’homme dans la pratique de la vérité, parce que cela ne relève pas de Son ministère. Ainsi, Il ne va pas accompagner l’homme jusqu’au jour où l’homme comprendra complètement la vérité et obtiendra complètement la vérité. Son œuvre dans la chair s’achève lorsque l’homme entre formellement dans le droit chemin de la croyance en Dieu, lorsque l’homme s’engage dans le droit chemin le conduisant à être rendu parfait, et aussi, bien entendu, lorsqu’Il aura complètement vaincu Satan et triomphé dans le monde entier. Il ne se soucie pas de savoir si l’homme est finalement entré dans la vérité à ce moment-là, et Il ne se soucie pas non plus de savoir si la vie de l’homme est petite ou grande. Rien de cela ne relève de ce qu’Il devrait gérer en étant de chair ; rien de cela ne relève du ministère de Dieu incarné. Une fois qu’Il termine le travail prévu, Son travail dans la chair s’achève aussi. Donc, l’œuvre que le Dieu incarné accomplit est uniquement l’œuvre que l’Esprit de Dieu ne peut pas accomplir directement. En outre, c’est l’œuvre de salut de court terme et non pas l’œuvre de long terme sur terre.

Extrait de « Seuls ceux qui sont perfectionnés peuvent mener une vie riche de sens», dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 553)

Cette œuvre, parmi vous, s’accomplit en vous suivant l’œuvre qui doit être réalisée. Après la conquête de ces individus, un groupe de personnes sera rendu parfait. Par conséquent, une grande partie de l’œuvre actuelle est également en préparation dans le but de vous perfectionner, car nombreux sont ceux qui, assoiffés de vérité, peuvent être perfectionnés. Si l’œuvre de la conquête était réalisée en vous et que, par la suite, aucune autre œuvre n’était faite, alors certains qui aspirent à la vérité ne pourraient pas l’acquérir, n’est-ce pas ? L’œuvre actuelle a pour ambition d’ouvrir une voie pour perfectionner les gens plus tard. Bien que Mon œuvre ne soit que de la conquête, la voie de la vie dont Je parle vient néanmoins en préparation pour perfectionner les gens plus tard. L’œuvre qui vient après la conquête se focalise sur le perfectionnement des gens, et ainsi la conquête est faite pour jeter les bases pour le perfectionnement. L’homme ne peut être perfectionné qu’après avoir été conquis. En ce moment, la tâche principale est de conquérir ; plus tard, ceux qui cherchent et aspirent à la vérité seront perfectionnés. Être perfectionné nécessite que les individus présentent des aspects positifs à l’entrée. Est-ce que tu as un cœur qui aime Dieu ? Quelle a été la profondeur de ton expérience quand tu marchais dans cette voie ? Quel est le degré de pureté de ton amour envers Dieu ? Quelle est l’exactitude de ta pratique de la vérité ? Pour être perfectionné, il faut avoir des connaissances de base sur tous les aspects de l’humanité. C’est une exigence de base. Tous ceux qui ne peuvent pas être perfectionnés après avoir été conquis deviennent des objets de service et seront finalement toujours jetés dans l’étang de feu et de soufre et tomberont toujours dans le gouffre parce que leur tempérament n’a pas changé et qu’ils continuent d’appartenir à Satan. Si un homme n’a pas les qualités requises pour la perfection, alors il est inutile, il est un déchet, un outil, quelque chose qui ne peut pas résister à l’épreuve du feu ! Actuellement, quelle est la grandeur de ton amour pour Dieu ? À quel point te détestes-tu toi-même ? À quel point connais-tu réellement Satan ? Avez-vous renforcé votre détermination ? Votre vie dans l’humanité est-elle bien réglée ? Votre vie a-t-elle changé ? Menez-vous une nouvelle vie ? Les perspectives de votre vie ont-elles changé ? Si ces choses n’ont pas changé, tu ne peux pas être perfectionné même si tu ne te retires pas ; au contraire, tu auras seulement été conquis. Quand c’est le moment de te mettre à l’épreuve, tu manques de vérité, ton humanité est anormale et tu es aussi faible qu’un animal. Tu as seulement été conquis, tu as seulement été quelqu’un qui a été conquis par Moi. Exactement comme cet âne qui, une fois qu’il a goûté au fouet du maître, devient craintif et a peur d’agir chaque fois qu’il voit le maître ; toi aussi tu es cet âne soumis. Si ces aspects positifs manquent à une personne et si elle est plutôt passive et craintive, timide et hésitante devant toute chose, incapable de discerner clairement quoi que ce soit, incapable d’accepter la vérité, sans jamais un chemin pour pratiquer, plus encore sans un cœur qui aime Dieu – si une personne ne sait pas comment aimer Dieu, comment mener une vie pleine de sens, ou comment être une vraie personne – comment une telle personne peut-elle rendre témoignage à Dieu ? Cela montre que ta vie a peu de valeur et que tu n’es qu’un âne soumis. Tu as été conquis, mais cela signifie simplement que tu as renoncé au grand dragon rouge et que tu refuses de te soumettre à son domaine ; cela signifie que tu crois qu’il existe un Dieu, que tu veux obéir à tous les plans de Dieu, et que tu n’as aucune plainte. Mais dans les aspects positifs, es-tu capable de vivre la parole de Dieu et de manifester Dieu ? Si tu n’as rien de cela, cela signifie que tu n’as pas été gagné par Dieu et que tu n’es qu’un âne soumis. Il n’y a rien de désirable en toi et le Saint-Esprit n’œuvre pas en toi. Ton humanité est trop absente et il est impossible que Dieu t’utilise. Tu dois être accepté par Dieu et être cent fois mieux que les bêtes incrédules et que les morts-vivants – seuls ceux qui accèdent à ce niveau sont qualifiés pour être perfectionnés. Pour être apte à être utilisé par Dieu, il faut avoir de l’humanité et une conscience. Ce n’est que lorsque vous aurez été perfectionnés que vous pourrez être considérés comme des humains. Seuls ceux qui sont perfectionnés peuvent vivre une vie riche de sens. Seules de telles personnes peuvent témoigner de Dieu de façon encore plus retentissante.

Extrait de « Seuls ceux qui sont perfectionnés peuvent mener une vie riche de sens», dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 554)

Quel est le chemin par lequel Dieu perfectionne l’homme ? Quels aspects sont concernés ? Es-tu prêt à être amené à la perfection par Dieu ? Es-tu prêt à accepter le jugement et le châtiment de Dieu ? Que connais-tu de ces questions ? Si tu ne peux pas parler d’une telle connaissance, cela montre que tu ne connais toujours pas l’œuvre de Dieu et que tu n’as pas été éclairé du tout par le Saint-Esprit. Ce genre d’hommes ne peuvent être amenés à la perfection. Ils ne peuvent recevoir qu’un peu de grâce pour en jouir un moment et cela ne peut pas durer à long terme. Si quelqu’un jouit simplement de la grâce de Dieu, il ne peut pas être amené à la perfection par Dieu. Certains peuvent être satisfaits de la paix et de la jouissance de la chair, d’une vie de facilité sans l’adversité ou le malheur, vivant en paix avec leur famille sans combat ni querelle. Ils peuvent même croire que c’est la bénédiction de Dieu, mais en vérité, c’est simplement la grâce de Dieu. Vous ne pouvez pas être satisfaits de jouir simplement de la grâce de Dieu. Cette manière de penser est trop vulgaire. Même si tu lis la parole de Dieu chaque jour, pries tous les jours, et si ton esprit ressent une jouissance et une paix particulières, mais à la fin tu ne peux pas parler de toute connaissance de Dieu et de Son œuvre ou n’en a pas l’expérience, et peu importe que tu aies mangé et bu la parole de Dieu à suffisance, si tu ressens seulement la paix et la jouissance dans ton esprit et que la parole de Dieu est douce au-delà du comparable, comme si tu ne pouvais en jouir suffisamment, mais tu n’as pas de véritable expérience et aucune réalité de la parole de Dieu, alors que peux-tu recevoir d’une telle foi en Dieu ? Si tu ne peux pas vivre l’essence de la parole de Dieu, les paroles de Dieu que tu manges et bois et tes prières se limitent entièrement à la religion. Ainsi, ce genre d’homme ne peut être amené à la perfection et ne peut être gagné par Dieu. Tous ceux qui sont gagnés par Dieu sont ceux qui cherchent la vérité. Ce que Dieu gagne, ce n’est pas la chair de l’homme ni ses biens, mais la partie en lui qui appartient à Dieu. Par conséquent, Dieu ne perfectionne pas la chair de l’homme, mais son cœur, de sorte que le cœur de l’homme peut être gagné par Dieu. En d’autres termes, l’essence de l’affirmation que Dieu perfectionne l’homme est que Dieu perfectionne le cœur de l’homme afin qu’il puisse se tourner vers Dieu et L’aimer.

La chair de l’homme ne demeure pas vivante. Dieu n’a aucun besoin de gagner la chair de l’homme, car elle se décompose inévitablement. Elle ne peut pas recevoir l’héritage de Dieu ou Ses bénédictions. Si Dieu ne gagne que la chair de l’homme et maintient la chair de l’homme dans ce courant, l’homme serait dans ce courant de nom, mais le cœur de l’homme appartiendrait à Satan. Ainsi, non seulement l’homme serait incapable de devenir la manifestation de Dieu, il deviendrait plutôt Son fardeau. Ainsi, il n’y aurait pas de sens à ce que Dieu choisisse des hommes. Ceux qui seront amenés à la perfection par Dieu sont ceux qui recevront les bénédictions de Dieu et Son héritage. Autrement dit, ils acceptent ce que Dieu a et est de sorte que ça devient ce qu’ils ont à l’intérieur ; ils ont tous la parole de Dieu forgée en eux ; quelle que soit l’être de Dieu, vous êtes capables de tout accepter exactement tel que c’est, vivant ainsi la vérité. C’est le genre d’homme qui est amené à la perfection par Dieu et qui est gagné par Dieu. Seul ce genre d’homme peut hériter de ces bénédictions accordées par Dieu :

1. Recevoir tout l’amour de Dieu.

2. Agir conformément à la volonté de Dieu en toutes choses.

3. Recevoir les conduites de Dieu, vivre sous la lumière de Dieu et être éclairé par Dieu.

4. Manifester l’image que Dieu aime sur terre ; aimer sincèrement Dieu comme Pierre l’a fait, crucifié pour Dieu et digne de mourir en récompense de l’amour de Dieu ; avoir la même gloire que Pierre.

5. Être aimé, respecté et admiré par tous sur terre.

6. Briser tous les liens de la mort et du séjour des morts, ne donner aucune occasion au travail de Satan, être possédé par Dieu, vivre dans un esprit frais et vif, et ne pas avoir le sentiment de lassitude.

7. Avoir un sens indicible d’exaltation et d’excitation en tout temps tout au long de la vie, comme si l’on a vu la venue du jour de la gloire de Dieu.

8. Recevoir la gloire avec Dieu et avoir une physionomie semblable aux saints bien-aimés de Dieu.

9. Devenir ce que Dieu aime sur terre, c’est-à-dire, le fils bien-aimé de Dieu.

10. Changer de forme et monter avec Dieu au troisième ciel, transcender la chair.

Seuls ceux qui sont capables d’hériter des bénédictions de Dieu sont ceux qui sont amenés à la perfection par Dieu et gagnés par Dieu. As-tu gagné quelque chose ? Dans quelle mesure Dieu t’a-t-Il amené à la perfection ? Dieu ne perfectionne pas l’homme au hasard. Il y a des conditions et des résultats apparents qui peuvent être vus par l’homme. Ce n’est pas comme l’homme le pense, que tant qu’il a foi en Dieu il peut être amené à la perfection et gagné par Dieu, et peut recevoir sur la terre les bénédictions et l’héritage de Dieu. Ces sujets sont extrêmement difficiles, et beaucoup plus quand il s’agit du changement de forme. Ce qui devrait vous préoccuper maintenant, c’est d’être amenés à la perfection par Dieu en toutes choses et d’être amenés à la perfection par Dieu à travers toutes les personnes, les affaires et les choses auxquelles vous êtes confrontés, afin que ce que Dieu est soit incorporé en vous. Vous devez d’abord recevoir l’héritage de Dieu sur la terre avant que vous ne puissiez hériter de plus grandes et plus nombreuses bénédictions de Dieu. Toutes ces choses sont ce que vous devriez chercher et que vous devriez d’abord comprendre. Plus tu cherches à être amené à la perfection par Dieu en toutes choses, plus tu seras en mesure de voir la main de Dieu en toutes choses, ainsi cherchant activement à entrer dans l’être de la parole de Dieu et dans la réalité de Sa parole à travers différents points de vue et dans divers domaines. Tu ne peux pas te contenter de ces états négatifs tels que simplement ne pas commettre de péchés, ou ne pas avoir de conceptions, aucune philosophie de la vie et aucune volonté humaine. Dieu perfectionne l’homme de différentes manières, et il est possible pour toi d’être amené à la perfection en conséquence. Non seulement tu peux être amené à la perfection de manière positive, mais aussi de manière négative, en enrichissant ainsi ce que tu gagnes. Il y a tous les jours des occasions d’être amené à la perfection et du temps pour être gagné par Dieu. Après le temps d’une telle expérience, tu seras grandement transformé. Tu pourras désormais te faire une idée le plus naturellement possible de beaucoup de choses que tu ne comprenais pas avant ; sans avoir besoin que d’autres t’enseignent, sans le savoir, tu seras éclairé par Dieu, de sorte que tu seras éclairé en toutes choses et toutes tes expériences entrent dans les détails. Dieu te guidera pour que tu ne bascules pas de l’autre côté. Ensuite, Il te mettra sur le chemin de la perfection.

Extrait de « Promesses à ceux qui ont été parfaits», dans La Parole apparaît dans la chair

Paroles de Dieu quotidiennes (extrait 555)

Être amené à la perfection par Dieu ne peut se limiter à la perfection qui consiste à manger et boire la parole de Dieu. Cette manière de voir les choses est trop unilatérale et incomplète ; elle restreint l’homme à un très petit champ d’action. Dans ce cas, l’homme manque de nourriture spirituelle nécessaire. Si vous souhaitez être amenés à la perfection par Dieu, vous devez apprendre à vivre toutes choses et être éclairés en tout ce que vous affrontez. Chaque fois que tu affrontes quelque chose, que ce soit bon ou mauvais, tu devrais en tirer profit et cela ne devrait pas t’amener à devenir passif. Quel qu’en soit le cas, tu devrais être en mesure de l’examiner en te tenant du côté de Dieu, et non pas l’analyser ou l’étudier du point de vue de l’homme (cela est un écart dans ton expérience). Si telle est la manière de ton expérience, alors les fardeaux de ta vie domineront ton cœur ; tu vivras constamment à la lumière du visage de Dieu et ne dévieras pas facilement dans tes pratiques. Ce genre d’homme a de grandes perspectives. Il y a tellement de possibilités à être amené à la perfection par Dieu. Tout revient à savoir si vous êtes de ceux qui aiment vraiment Dieu et si vous avez pris la résolution d’être amenés à la perfection par Dieu, d’être gagnés par Dieu et de recevoir Ses bénédictions et Son héritage. Ce ne sera pas suffisant que vous soyez seulement résolus. Vous devez avoir beaucoup de connaissances, sinon vous allez toujours dévier dans votre pratique. Dieu est prêt à perfectionner chacun de vous. À l’heure actuelle, bien que la plupart aient déjà accepté l’œuvre de Dieu depuis longtemps, ils se sont limités à se prélasser dans la grâce de Dieu et ne sont disposés qu’à recevoir de Lui un peu de réconfort de la chair. Ils ne sont pas disposés à recevoir davantage de révélations plus élevées, montrant que le cœur de l’homme est toujours à l’extérieur. Bien que le travail de l’homme, son service et son cœur d’amour pour Dieu aient moins d’impuretés, pour ce qui est de l’essence de l’homme à l’intérieur et de sa pensée non éclairée, l’homme cherche encore constamment la paix et la jouissance de la chair, et ne se soucie pas des conditions et des desseins pour lesquels Dieu perfectionne l’homme. Ainsi, la vie de la plupart est encore vulgaire et décadente, sans le moindre changement. Ils ne considèrent tout simplement pas la foi en Dieu comme une question importante. Au contraire, c’est comme s’ils ont juste la foi pour l’amour de quelqu’un d’autre, agissant sans sérieux ou dévouement et arrivant à s’en sortir avec le strict minimum, à la dérive dans une existence sans but. Rares sont ceux qui cherchent à entrer dans la parole de Dieu en toutes choses, gagnant des choses plus enrichissantes, devenant ceux qui ont une plus grande fortune dans la maison de Dieu ces jours-ci, et recevant plus de bénédictions de Dieu. Si tu cherches à être amené à la perfection par Dieu en toutes choses et es en mesure d’hériter des promesses de Dieu sur terre, si tu cherches à être éclairé par Dieu en toutes choses et ne laisses pas passer les années négligemment, voilà le chemin idéal sur lequel entrer activement. C’est seulement de cette façon que tu es digne d’être amené à la perfection par Dieu et y est éligible. Es-tu vraiment quelqu’un qui cherche à être amené à la perfection par Dieu ? Es-tu vraiment quelqu’un de sérieux en toutes choses ? As-tu le même esprit d’amour pour Dieu que Pierre ? As-tu la volonté d’aimer Dieu comme Jésus l’a fait ? Tu as eu la foi en Jésus pendant de nombreuses années ; as-tu vu comment Jésus aimait Dieu ? Est-ce vraiment en Jésus que tu crois ? Tu crois au Dieu concret de nos jours ; as-tu vu comment le Dieu concret dans la chair aime le Dieu du ciel ? Tu as la foi dans le Seigneur Jésus-Christ ; c’est parce que la crucifixion de Jésus pour racheter l’humanité et les miracles qu’Il a accomplis sont des vérités généralement acceptées. Cependant, la foi de l’homme ne vient pas de la connaissance et de la vraie compréhension de Jésus-Christ. Tu crois seulement dans le nom de Jésus, mais tu n’as aucune foi en Son Esprit, car tu n’as aucune considération pour la façon dont Jésus aimait Dieu. Ta foi en Dieu est trop puérile. Bien que tu aies eu la foi en Jésus pendant de nombreuses années, tu ne sais pas comment aimer Dieu. Cela ne fait-il pas de toi le plus grand imbécile du monde ? Cela montre que pendant des années tu as mangé la nourriture du Seigneur Jésus-Christ en vain. Non seulement Je n’aime pas ce genre d’homme, Je crois que c’est aussi le cas du Seigneur Jésus-Christ que tu adores. Comment ce genre d’homme peut-il être amené à la perfection ? Ne rougis-tu pas ? N’as-tu pas honte ? As-tu encore l’audace de faire face à ton Seigneur Jésus-Christ ? Saisissez-vous tous le sens de Mes propos ?

Extrait de « Promesses à ceux qui ont été parfaits», dans La Parole apparaît dans la chair

Précédent: 10.4 L’entrée dans la vie

Suivant: 11. Destinations et issues

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe

L’œuvre et l’entrée (5)

Aujourd’hui, vous savez tous que Dieu conduit les gens sur le bon chemin de la vie, qu’Il conduit l’homme à franchir l’étape suivante dans...

Chapitre 10

L’ère du Règne, après tout, est différente des temps passés. Elle n’a pas de rapport avec les agissements de l’humanité. Au contraire, Je...

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre