L'Église de Dieu Tout-Puissant App.

Écoutez la voix de Dieu et accueillez le retour du Seigneur Jésus !

Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Déclarations du Christ des derniers jours

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Largeur de page

0 résultats de recherche

Aucun résultat trouvé

Chapitre 10

La rapidité

Chapitre 10

L’ère du Règne est, après tout, différente des temps passés. Elle ne s’occupe pas de ce que l’homme fait. Au contraire, J’accomplis personnellement Mon œuvre après être descendu sur terre – œuvre que les êtres humains ne peuvent ni concevoir ni accomplir. Depuis la création du monde jusqu’à ce jour, durant toutes ces années, il n’a été question que de la construction de l’Église, mais on n’entend jamais parler de la construction du règne. Même si J’en parle de Ma propre bouche, est-ce qu’il y en a un qui connaisse son essence ? Je suis descendu une fois dans le monde des hommes et ai expérimenté et observé leur souffrance, mais sans réaliser l’objet de Mon incarnation. Lorsque la construction du règne est entamée, Ma chair incarnée commence formellement à exercer le ministère ; c’est-à-dire, le Roi du règne prend officiellement Son pouvoir souverain. À partir de là, il est évident que la descente du règne dans le monde des humains, loin d’être simplement une question de paroles et d’apparitions, est une réalité concrète ; c’est là un aspect de la signification de « la réalité de la pratique ». L’homme n’a jamais vu un seul de Mes actes, n’a jamais entendu une seule de Mes déclarations. Quand bien même il l’aurait vu, qu’est-ce qu’il aurait découvert ? Et quand il M’aurait entendu parler, qu’est-ce qu’il aurait compris ? Partout dans le monde, l’humanité tout entière repose sur Mon amour, Ma compassion, mais il en est de même que toute l’humanité repose sous Mon jugement, et aussi sous Mon épreuve. Je suis resté miséricordieux et aimant envers l’humanité, même quand tous les hommes avaient été corrompus à un certain degré ; J’ai continué à infliger le châtiment à l’humanité, malgré que tous les hommes se prosternent devant Mon trône en signe de soumission. Mais y a-t-il un seul humain qui ne passe pas par la souffrance et la purification que J’ai envoyées ? Combien de personnes marchent à tâtons dans l’obscurité en quête de lumière, combien luttent amèrement devant leur épreuve ? Job avait la foi, et pourtant, pendant qu’il était sous le coup de l’épreuve, ne cherchait-il pas une issue pour lui-même ? Bien que Mon peuple puisse tenir ferme dans l’épreuve, y a-t-il quelqu’un qui, sans le dire à haute voix, croie cela dans son cœur ? N’est-il pas plutôt qu’il exprime de sa bouche sa croyance tout en ayant le doute dans son cœur ? Il n’existe pas d’être humain qui ait tenu bon devant l’épreuve, qui se soumette véritablement à l’épreuve. Si Je n’avais pas couvert Ma face pour éviter de regarder ce monde, toute la race humaine serait tombée sous Mon regard ardent, car Je n’attends rien de l’humanité.

Lorsque l’heure du salut vers le règne sonne – ce qui correspond aussi à l’heure où les sept tonnerres grondent –, ce bruit bouleverse le ciel et la terre, ébranlant l’empyrée et provoquant des secousses dans le cœur de tous les êtres humains. Un hymne du règne se lève cérémonieusement dans la nation du grand dragon rouge, prouvant que J’ai détruit la nation du grand dragon rouge, puis ai établi Mon règne. Plus important encore, Mon règne est établi sur terre. À cet instant, Je commence à envoyer Mes anges vers tous les pays du monde afin qu’ils puissent conduire en bons bergers Mes fils, Mon peuple ; c’est également dans le but de répondre aux exigences de la prochaine étape de Mon œuvre. Mais Je vais personnellement à l’endroit où le grand dragon rouge gît enroulé sur lui-même, pour le combattre. Et quand toute l’humanité en vient à Me connaître dans la chair, et qu’elle est capable de voir Mes œuvres dans la chair, alors l’antre du grand dragon rouge sera réduit en cendres et disparaîtra sans laisser de trace. Étant donné que vous êtes le peuple de Mon règne, puisque vous abhorrez le grand dragon rouge jusque dans vos os, vous devez satisfaire Mon cœur par vos actions et ainsi faire honte au dragon. Pensez-vous vraiment que le grand dragon rouge soit haïssable ? Sentez-vous réellement qu’il soit l’ennemi du Roi du règne ? Avez-vous réellement la foi capable de rendre de merveilleux témoignages sur Moi ? Avez-vous vraiment la foi de vaincre le grand dragon rouge ? C’est ce que J’attends de vous. Tout ce que Je vous demande, c’est d’être capables d’atteindre cette étape ; en serez-vous capables ? Avez-vous la foi que vous pouvez réaliser cela ? Qu’est-ce que l’homme est capable de faire ? N’est-ce pas préférable que Je le réalise Moi-même ? Pourquoi dis-Je que Je descends personnellement sur le lieu où la bataille fait rage ? Ce que Je veux, c’est ta foi, non pas tes actions. Les êtres humains sont incapables de recevoir de manière directe Mes paroles, mais ils les regardent de biais. Mais as-tu atteint l’objectif de cette manière ? Es-tu arrivé à Me connaitre de cette façon ? À dire vrai, de tous les hommes sur terre, pas un seul n’est capable de Me regarder droit dans les yeux, pas un seul n’est capable d’assimiler la signification pure et inaltérable de Mes paroles. Et donc J’ai initié une œuvre géniale sans précédent sur terre, afin d’atteindre Mon objectif et de créer Ma véritable image dans le cœur des hommes, et de cette façon de mettre fin à l’époque où les hommes étaient dominés par des idées de toutes sortes.

Aujourd’hui, non seulement Je suis en train de descendre sur la nation du grand dragon rouge, mais Je suis aussi en train de tourner Mon regard vers l’univers tout entier, afin que tremble tout l’empyrée. Y a-t-il un seul endroit où ne sévit pas Mon jugement ? Y a-t-il un seul endroit qui ne soit pas soumis aux fléaux que Je déverse ? Partout où Je passe, J’ai dispersé des germes de catastrophes de toutes sortes. C’est l’une des voies par lesquelles J’œuvre, et elle constitue sans aucun doute un acte de salut pour l’homme, et ce que Je lui adresse est encore une façon d’exprimer Mon amour. Je souhaite même faire en sorte que davantage de personnes en viennent à Me connaître, à être capables de Me voir, et en viennent à vénérer Dieu qu’ils n’ont pas vu depuis tant d’années, mais qui, aujourd’hui, est réel. Pour quelle raison ai-Je créé le monde ? Pour quelle raison n’ai-Je pas détruit totalement l’humanité lorsqu’elle a été corrompue ? Pour quelle raison toute la race humaine est-elle envahie par les fléaux ? Pour quelle raison me suis-Je revêtu Moi-même de la chair ? Quand J’accomplis Mon œuvre, l’humanité connaît le goût non seulement de l’amertume, mais aussi de la douceur. De tous les hommes sur terre, quel est celui qui ne vit pas de Ma grâce ? Si Je n’avais pas doté les êtres humains de bénédictions matérielles, qui seraient capables d’être autonomes dans le monde ? Vous permettre de reprendre votre place en tant que Mon peuple n’est certainement pas la seule bénédiction, n’est-ce pas ? À supposer que vous ne soyez pas Mon peuple, mais plutôt des exécutants, ne vivriez-vous pas dans Ma bénédiction ? Pas un seul d’entre vous n’est capable de sonder le lieu d’où Mes paroles sont tirées. Humanité – loin d’attacher de la valeur aux noms que Je vous ai conférés, tant parmi vous, à titre d’« exécutants », nourrissez du ressentiment dans votre cœur, et tant d’autres, à titre de « Mon peuple », manifestez l’amour dans votre cœur. N’essayez pas de Me tromper – Mes yeux voient et pénètrent tout ! Qui parmi vous reçoit volontiers, qui parmi vous accorde une totale obéissance ? Si le salut du règne n’avait pas retenti, seriez-vous vraiment capables d’obéir jusqu’à la fin ? Ce que l’homme est capable de faire, de penser, jusqu’où il peut aller – J’ai prédéterminé tout cela longtemps à l’avance.

La grande majorité des gens acceptent Mon feu ardent qui brille sur Mon visage. La grande majorité des gens, inspirés par Mon encouragement, optent pour aller de l’avant dans la quête. Lorsque les forces de Satan attaquent Mon peuple, Je suis là pour les repousser ; lorsque les conspirations de Satan causent des ravages dans la vie de Mon peuple, Je les dissipe pour qu’une fois partis, ils ne reviennent plus jamais. Sur terre, toutes sortes de mauvais esprits sont sans cesse à la recherche d’un endroit où se reposer, continuellement à la recherche de cadavres d’hommes à dévorer. Mon peuple ! Reste sous Mes soins et Ma protection. Ne te comporte jamais de manière déréglée ! Ne te comporte jamais imprudemment ! Au contraire, dédie ta fidélité à Ma maison, et seulement grâce à la fidélité peux-tu monter une contre-accusation contre la ruse du diable. En aucun cas dois-tu te comporter comme par le passé, faisant quelque chose devant Ma face et une autre derrière Mon dos – de cette façon tu es déjà sorti du champ de la rédemption. J’ai certainement proféré plus de paroles comme cela qu’il n’en faut, n’est-ce pas ? C’est précisément parce que la vieille nature de l’homme est incorrigible que Je lui ai fait le rappel à plusieurs reprises. Ne vous lassez pas ! Tout ce que Je dis, c’est pour assurer votre destin ! Ce dont a besoin Satan, c’est précisément d’un endroit immonde et souillé ; plus vous êtes désespérément irrécupérables, et plus vous êtes débauchés, refusant de vous soumettre à des contraintes, plus les esprits impurs saisiront toutes occasions d’infiltrer. Une fois que vous serez arrivés à ce stade, votre fidélité ne sera faite que de belles paroles, sans aucune réalité, et votre résolution sera dévorée par des esprits impurs, pour être transformée en désobéissance ou ruses de Satan, et utilisée pour perturber Mon œuvre. Dans ce cas, Je vous frapperai à mort quand et où Je veux. Personne ne connaît la gravité de cette situation ; tous considèrent ce qu’ils entendent comme n’étant que du vent et personne ne prend la moindre précaution. Je ne me souviens pas de ce qui s’est fait dans le passé. Veux-tu continuer à attendre que Je sois toujours indulgent envers toi en oubliant une fois de plus ? Bien que l’humanité se soit opposée à Moi, Je ne vais pas lui en vouloir, car la stature de l’homme est trop petite, et donc Je ne pose pas de fortes exigences envers lui. Tout ce que Je demande, c’est qu’il ne se dissipe pas, et qu’il fasse preuve de retenue. Certainement, ce n’est pas trop vous demander que d’atteindre cet unique objectif ainsi formulé ? La majorité des gens attendent que Je révèle encore plus de mystères pour que leurs yeux s’en repaissent. Et pourtant, si tu devais arriver à comprendre tous les mystères du ciel, que pourrais-tu faire avec cette connaissance ? Ferait-elle grandir ton amour pour Moi ? Attiserait-elle ton amour pour Moi ? Je ne sous-estime pas l’homme, et Je ne donne pas son verdict avec désinvolture. Si ces dernières n’étaient pas les circonstances réelles de l’homme, Je ne couronnerais jamais par hasard les hommes de ces étiquettes. Jetez un regard sur le passé : y a-t-il eu des fois où Je vous ai calomniés ? Des fois où Je vous ai sous-estimés ? Des fois où Je vous ai regardés sans tenir compte de votre situation réelle ? Des fois où ce que Je dis n’a pas réussi à remplir votre cœur et votre bouche avec conviction ? Des fois où J’ai parlé sans trouver une profonde résonance en vous ? Qui parmi vous a lu Mes paroles sans crainte et sans trembler, sans la peur profonde que Je le jette dans l’abîme ? Qui n’endure pas l’épreuve de Mes paroles ? Mes paroles contiennent de l’autorité, mais ce n’est pas pour faire subir à l’homme un jugement avec désinvolture ; au contraire, conscient de la situation réelle de l’homme, Je manifeste constamment à l’homme le sens intrinsèque de Mes paroles. En fait, y a-t-il quelqu’un qui est capable de reconnaître Ma force omnipotente dans Mes paroles ? Y a-t-il quelqu’un qui puisse recevoir en lui l’or le plus pur dont Mes paroles sont constituées ? Combien de paroles ai-Je dites auxquelles on n’a jamais attaché de l’importance ?

Le 3 mars 1992

Précédent:Chapitre 9

Suivant:Chapitre 11

Vous aimerez peut-être également