Seuls ceux qui connaissent l’œuvre de Dieu aujourd’hui peuvent servir Dieu

Pour rendre témoignage à Dieu et couvrir le grand dragon rouge de honte, il faut un principe et remplir une condition : aimer Dieu au fond de son cœur et entrer dans Ses paroles. Si tu n’entres pas dans les paroles de Dieu, tu n’auras aucun moyen de couvrir Satan de honte. Grâce à ta vie qui croît, tu rejettes le grand dragon rouge et l’humilies totalement, dans le but véritable de le couvrir de honte. Les efforts que tu es prêt à fournir pour mettre en pratique les paroles de Dieu prouvent ton amour pour Lui et ton dégoût du grand dragon rouge ; plus tu obéis aux paroles de Dieu, plus grande est la preuve de ton désir de la vérité. Les gens qui ne désirent pas les paroles de Dieu sont dépourvus de vie. De telles personnes sont en dehors des paroles de Dieu et dans la religion. Les gens qui croient vraiment en Dieu ont une connaissance plus profonde de Ses paroles car ils les mangent et les boivent. Si tu ne désires pas les paroles de Dieu, alors tu ne peux pas vraiment les manger ni les boire, et si tu n’as aucune connaissance des paroles de Dieu, alors tu n’as aucun moyen de rendre témoignage à Dieu ou de Le satisfaire.

Comment devrait-on connaître Dieu en croyant en Lui ? Il faut parvenir à connaître Dieu en se fondant sur les paroles et l’œuvre de Dieu aujourd’hui, sans déviation ni erreur, et avant tout, il faut connaître l’œuvre de Dieu. C’est le fondement de la connaissance de Dieu. Toutes ces diverses erreurs qui manquent d’une compréhension pure des paroles de Dieu sont des notions religieuses ; ce sont des conceptions déviantes et erronées. Le plus grand talent des personnalités religieuses est de prendre les paroles de Dieu comprises par le passé et de les confronter aux paroles de Dieu aujourd’hui. Quand tu sers le Dieu d’aujourd’hui, si tu t’attaches aux éclairages passés du Saint-Esprit, alors ton service entraînera une perturbation, et ta pratique, qui ne sera rien de plus qu’une cérémonie religieuse, sera dépassée. Si tu crois que ceux qui servent Dieu doivent être en apparence humbles et patients et si tu mets en pratique aujourd’hui ce genre de connaissances, alors ces connaissances sont des notions religieuses ; cette pratique est devenue une performance hypocrite. Les mots « notions religieuses » font référence à des choses qui sont dépassées et obsolètes (y compris la compréhension des paroles prononcées auparavant par Dieu et la lumière révélée directement par le Saint-Esprit), et si celles-ci sont mises en pratique aujourd’hui, elles perturbent l’œuvre de Dieu et l’homme n’en tirent aucun profit. Si les gens sont incapables d’éliminer ces notions religieuses, alors elles deviendront un grand obstacle au service qu’ils doivent rendre à Dieu. Les gens qui ont des notions religieuses n’ont aucun moyen de suivre les étapes de l’œuvre du Saint-Esprit ; ils prennent de plus en plus de retard. En effet, ces notions religieuses incitent l’homme à devenir extrêmement suffisant et arrogant. Dieu ne ressent aucune nostalgie pour ce qu’Il a dit et fait dans le passé ; si une chose est dépassée, Il l’élimine. Te sens-tu vraiment incapable d’abandonner tes notions ? Si tu t’attaches aux paroles que Dieu a prononcées dans le passé, cela prouve-t-il que tu connais Son œuvre ? Si tu es incapable d’accepter la lumière du Saint-Esprit aujourd’hui et que tu t’accroches plutôt à la lumière du passé, cela prouve-t-il que tu marches dans les pas de Dieu ? Te sens-tu toujours incapable d’abandonner tes notions religieuses ? Si tel est le cas, alors tu deviendras quelqu’un qui s’oppose à Dieu.

Si les gens peuvent abandonner leurs notions religieuses, alors ils n’utiliseront pas leur esprit pour évaluer les paroles et l’œuvre de Dieu d’aujourd’hui, mais obéiront directement. Même si l’œuvre de Dieu d’aujourd’hui est clairement différente de celle du passé, tu peux néanmoins abandonner les points de vue du passé et directement obéir à l’œuvre de Dieu d’aujourd’hui. Si tu es capable de comprendre que tu dois offrir une place d’honneur à l’œuvre de Dieu d’aujourd’hui, et ce sans te soucier de la façon dont Il a travaillé dans le passé, c’est que tu as abandonné tes notions, que tu obéis à Dieu et que tu es capable d’obéir à Son œuvre et Ses paroles et de marcher à Sa suite. Ainsi, tu seras quelqu’un qui obéit vraiment à Dieu. Tu n’analyses pas ni n’examines pas minutieusement l’œuvre de Dieu ; c’est comme si Dieu avait oublié Son œuvre précédente, et que tu l’avais oubliée aussi. Le présent est le présent et le passé est le passé ; puisqu’aujourd’hui Dieu a mis de côté ce qu’Il a fait dans le passé, tu ne dois pas t’y attarder. Seule une telle personne obéit totalement à Dieu et a abandonné ses notions religieuses.

Parce que l’œuvre de Dieu est en perpétuelle progression, il y a une œuvre qui devient vieille et dépassée à mesure qu’une nouvelle œuvre apparaît. Ces différents types d’œuvres, l’ancienne et la nouvelle, ne sont pas contradictoires, mais complémentaires ; chaque étape fait suite à la précédente. Parce qu’il y a une œuvre qui est nouvelle, les vieilles choses doivent, bien sûr, être éliminées. Par exemple, certaines des pratiques établies de longue date et des paroles habituelles de l’homme, ainsi que les nombreuses années d’expérience et d’enseignements de l’homme, ont modelé toutes sortes de notions dans l’esprit de l’homme. Que Dieu n’ait pas encore révélé pleinement à l’homme Son vrai visage et Son tempérament inhérent, et que des théories traditionnelles des temps anciens aient été propagées pendant de nombreuses années facilitent encore la formation de ces notions par l’homme. Il est probable que, dans la foi de l’homme en Dieu, l’influence de diverses notions a conduit à la formation et à l’évolution continues de toutes sortes d’interprétations théoriques de Dieu chez les gens, si bien que beaucoup de religieux qui servent Dieu sont devenus Ses ennemis. Ainsi, plus les notions religieuses des gens sont fortes, plus ces gens s’opposent à Dieu et plus ils sont les ennemis de Dieu. L’œuvre de Dieu est toujours nouvelle, jamais ancienne, et elle ne forme jamais de doctrine. Au contraire, Son œuvre change et se renouvelle continuellement, parfois beaucoup, parfois peu. Le fait d’œuvrer ainsi est une expression du tempérament inhérent de Dieu Lui-même. C’est également le principe inhérent de l’œuvre de Dieu et l’un des moyens par lesquels Il accomplit Sa gestion. Si Dieu n’œuvrait pas de cette façon, l’homme ne changerait pas ou ne pourrait pas Le connaître et Satan ne serait pas vaincu. Ainsi, dans Son œuvre, se produisent toujours des changements qui paraissent inconstants, mais qui sont en fait cycliques. En revanche, la façon dont l’homme a foi en Dieu est très différente. Il s’attache aux doctrines et aux systèmes anciens et familiers et, plus ils sont anciens, plus ils lui sont acceptables. Comment l’esprit stupide de l’homme, un esprit aussi dur que la pierre, pourrait-il accepter tant de nouvelles œuvres et paroles insondables de Dieu ? L’homme abhorre le Dieu qui est toujours nouveau et jamais ancien ; il n’aime que le vieux Dieu aux cheveux blancs qui reste figé dans Son temps. Ainsi, parce que Dieu et l’homme ont chacun leurs préférences, l’homme est devenu l’ennemi de Dieu. Beaucoup de ces contradictions subsistent encore, même aujourd’hui en un temps où Dieu travaille à une nouvelle œuvre depuis près de six mille ans. Elles sont donc irrémédiables. Peut-être est-ce à cause de l’entêtement de l’homme ou parce qu’il lui est impossible de violer les décrets administratifs de Dieu, mais toujours est-il que ces membres du clergé et ces femmes s’accrochent encore à de vieux livres et à des papiers moisis, tandis que Dieu poursuit Son œuvre de gestion inachevée comme s’Il n’avait personne à Ses côtés. Bien que ces contradictions fassent de Dieu et de l’homme des ennemis et qu’elles soient même insolubles, Dieu ne leur prête aucune attention, comme si elles étaient à la fois présentes et absentes. L’homme, cependant, en reste à ses croyances et conceptions et ne les abandonne jamais. Une chose est pourtant évidente : même si l’homme ne dévie pas de sa position, les pieds de Dieu sont toujours en mouvement et Il est toujours en train de changer de position en fonction de l’environnement. À la fin, l’homme sera vaincu sans coup férir. Dieu, pendant ce temps, est le plus grand ennemi de tous Ses adversaires vaincus et Il est également le champion de tous les humains, vaincus et invaincus. Qui peut entrer en compétition avec Dieu et en sortir victorieux ? Les notions de l’homme semblent venir de Dieu parce que plusieurs d’entre elles ont été formées dans le sillage de Son œuvre. Cependant, Dieu ne pardonne pas à l’homme pour autant ni, d’ailleurs, ne verse d’éloges sur l’homme qui invente encore et encore des produits « pour Dieu », dans le sillage de Son œuvre mais en dehors de Son œuvre. Au contraire, Il est profondément écœuré par les notions de l’homme et ses vieilles croyances pieuses. Il n’a même aucune intention de reconnaître la date d’émergence de ces notions. Il n’accepte pas du tout que ces notions soient causées par Son œuvre, car les notions de l’homme sont propagées par l’homme ; leur source se trouve dans les pensées et l’esprit de l’homme ; non en Dieu, mais en Satan. L’intention de Dieu a toujours été que Son œuvre soit nouvelle et vivante, pas vieille et morte, et ce à quoi Il veut que l’homme adhère fermement varie avec l’ère et la période et n’est ni éternel ni immuable. La raison en est qu’Il est un Dieu qui fait vivre l’homme et le renouvelle, et non un diable qui fait vieillir et mourir l’homme. Ne comprenez-vous toujours pas cela ? Tu as des notions au sujet de Dieu et tu es incapable de les abandonner parce que tu as l’esprit fermé. Ce n’est pas qu’il y ait trop peu de sens à l’œuvre de Dieu ou que l’œuvre de Dieu ne soit pas en accord avec les souhaits humains, non plus que Dieu soit toujours négligent dans Ses fonctions. Tu ne peux pas abandonner tes notions, c’est parce que tu es trop peu obéissant et que tu ne ressembles en rien à un être créé, et non parce que Dieu te rend les choses difficiles. Tu es la cause de tout cela, et cela n’a aucun rapport avec Dieu ; toutes les souffrances et le malheur sont créés par l’homme. Les pensées de Dieu sont toujours bonnes : Il ne veut pas être la cause de tes notions, mais Il veut que tu changes et sois renouvelé à travers les âges. Pourtant, tu ne sais pas ce qui est bon pour toi, et tu es toujours en train d’examiner minutieusement ou d’analyser. Dieu ne te rend pas les choses difficiles, mais tu n’as aucune révérence pour Lui et ta désobéissance est trop grande. Un tout petit être créé ose prendre une partie insignifiante de ce qui a déjà été donné par Dieu, puis se tourne contre Lui et L’attaque avec cette arme. N’est-ce pas là la désobéissance de l’homme ? Il est juste de dire que les humains ne sont pas du tout qualifiés pour exprimer leurs points de vue devant Dieu, et encore moins pour exhiber à leur guise leur langage fleuri sans valeur, puant et putride, sans mentionner ces notions moisies. Ne perdent-ils pas d’autant plus de leur valeur ?

Quelqu’un qui sert vraiment Dieu est quelqu’un qui cherche Son cœur, qui est digne d’être utilisé par Lui et qui est capable d’abandonner ses notions religieuses. Si tu veux que manger et boire les paroles de Dieu soit efficace, tu dois abandonner tes notions religieuses. Si tu veux servir Dieu, il est d’autant plus nécessaire de commencer par abandonner tes notions religieuses et obéir aux paroles de Dieu dans toutes les choses. Telles devraient être les aptitudes de celui qui sert Dieu. Si cette connaissance te fait défaut, dès que tu serviras, tu causeras des interruptions et des perturbations et, si tu t’accroches à tes notions, alors tu seras inévitablement terrassé par Dieu et tu ne pourras jamais te relever. Considère le présent, par exemple : une grande part des déclarations et de l’œuvre d’aujourd’hui sont incompatibles avec la Bible et avec l’œuvre précédente de Dieu et, si tu n’as aucun désir d’obéir, alors tu peux tomber à tout moment. Si tu veux servir en accord avec la volonté de Dieu, tu dois d’abord abandonner tes notions religieuses et corriger tes propres points de vue. Une grande partie de ce qui sera dit sera incompatible avec ce qui a été dit dans le passé et, si tu n’as pas la volonté d’obéir dès à présent, tu seras incapable d’emprunter le chemin devant toi. Si l’une des méthodes de l’œuvre de Dieu a pris racine en toi et que tu t’y accroches, alors cette méthode deviendra ta notion religieuse. Si ce que Dieu est a pris racine en toi, alors tu as gagné la vérité, et si les paroles et la vérité de Dieu deviennent ta vie, tu n’auras plus de notions à Son sujet. Ceux qui ont une vraie connaissance de Dieu n’auront pas de notions et ne toléreront pas la doctrine.

Pose-toi ces questions pour rester vigilant :

1. Est-ce que tes connaissances interfèrent avec ton service de Dieu ?

2. Combien de pratiques religieuses ta vie quotidienne comprend-elle ? Si tu ne fais qu’imiter la piété, cela signifie-t-il que ta vie a grandi et mûri ?

3. Quand tu manges et bois les paroles de Dieu, es-tu capable d’abandonner tes notions religieuses ?

4. Quand tu pries, peux-tu mettre de côté les cérémonies religieuses ?

5. Es-tu digne d’être utilisé par Dieu ?

6. Combien de notions religieuses ta connaissance de Dieu inclut-elle ?

Précédent: Dans la foi, on doit se concentrer sur la réalité : s’adonner à un rite religieux ne relève pas de la foi

Suivant: Ceux qui obéissent à Dieu avec un cœur sincère seront sûrement gagnés par Dieu

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe

Chapitre 13

Un certain nombre de Mes desseins sont cachés dans Mes paroles et Mes déclarations, mais les gens n’en savent rien, n’y connaissent...

Chapitre 15

Tous les humains sont des créatures qui manquent de connaissance de soi, et ils sont incapables de se connaître. Néanmoins, ils connaissent...

Chapitre 27

Jamais le comportement humain n’a touché Mon cœur, jamais il ne M’a paru précieux. L’homme trouve que Je le traite toujours de manière très...

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre