Il y a beaucoup d’appelés, mais peu d’élus

J’ai cherché beaucoup de gens sur terre pour qu’ils marchent à Ma suite. Parmi tous ces disciples se trouvent ceux qui servent en tant que prêtres, ceux qui dirigent, ceux qui sont les fils de Dieu, ceux qui sont le peuple de Dieu et ceux qui exécutent du service. Je les classe en fonction de la fidélité qu’ils Me témoignent. Lorsque tous auront été classés selon leur espèce, c’est-à-dire lorsque la nature de chaque type de personne aura été mise en évidence, alors Je classerai chacun selon la catégorie à laquelle il appartient ; puis Je mettrai chaque type à la place qui lui revient afin de pouvoir réaliser Mon dessein, qui est le salut de l’humanité. Dans les groupes, J’appelle à Ma maison ceux que Je désire sauver, puis Je fais en sorte que tous acceptent Mon œuvre des derniers jours. En même temps, Je les classe selon leur espèce, puis Je récompense ou punis chacun selon ses actes. Telles sont les étapes qui constituent Mon œuvre.

Je vis aujourd’hui sur terre, et je vis parmi les hommes. Les gens font l’expérience de Mon œuvre et observent Mes déclarations, et Je mets entre les mains de chacun de Mes disciples toutes les vérités afin qu’ils puissent recevoir de Moi la vie et ainsi avoir une voie à suivre. Car Je suis Dieu, Celui qui donne la vie. Au cours des nombreuses années de Mon œuvre, les gens ont gagné beaucoup de choses et renoncé à beaucoup de choses, mais Je continue à dire qu’ils ne croient pas vraiment en Moi. Car les gens se contentent de reconnaître verbalement que Je suis Dieu tout en étant en désaccord avec les vérités que Je proclame et, qui plus est, ils ne pratiquent pas les vérités comme Je le leur demande. Autrement dit, les gens ne reconnaissent que l’existence de Dieu, pas celle de la vérité ; ils ne reconnaissent que l’existence de Dieu, non celle de la vie ; ils ne reconnaissent que le nom de Dieu, pas Sa substance. Je les méprise en raison de leur zèle, car ils ont juste recours à des paroles qui sonnent bien pour Me tromper, aucun ne M’adore en vérité. Vos paroles contiennent la tentation du serpent ; de plus, elles sont d’une extrême prétention, véritable proclamation de l’archange. Bien plus, vos actes sont minables, semblables à des guenilles, à tel point que c’en est honteux ; vos désirs immodérés et vos intentions avides offensent l’oreille. Vous êtes tous devenus des mites dans Ma maison, objets de Mon exécration et de Mon rejet. Car aucun d’entre vous n’aime la vérité ; non, vous désirez être bénis, aller au Ciel et contempler la magnifique vision du Christ exerçant Son pouvoir sur terre. Mais ne vous êtes-vous jamais demandé comment des êtres comme vous, si profondément corrompus, qui n’ont pas la moindre idée de ce qu’est Dieu, pourraient être dignes de marcher à la suite de Dieu ? Comment pourriez-vous monter au Ciel ? Comment pourriez-vous être dignes de voir des scènes d’une telle magnificence, d’une splendeur sans précédent ? Votre bouche est remplie de paroles de tromperie, de souillure, de trahison et d’arrogance. Vous n’avez jamais prononcé de paroles de sincérité, de paroles saintes à Mon endroit ni de paroles de soumission envers Moi en faisant l’expérience de Ma parole. En fin de compte, à quoi ressemble votre foi ? Votre cœur est rempli de désirs, vous ne rêvez que d’argent, de choses matérielles. Chaque jour, vous calculez comment obtenir quelque chose de Moi. Chaque jour, vous comptez ce que vous avez reçu de Moi, les richesses, les choses matérielles. Chaque jour, vous attendez qu’il vous vienne encore plus de bénédictions afin de pouvoir profiter d’encore plus de choses, et d’un niveau encore plus élevé. Ce qui habite vos pensées de chaque instant, ce n’est ni Moi ni la vérité qui vient de Moi, mais votre mari ou votre femme, vos fils, vos filles, ce que vous mangez, ce que vous portez. Vous vous demandez comment jouir encore davantage et prendre encore plus de plaisir. Mais même quand vous vous repaissez à en éclater, êtes-vous autre chose qu’un cadavre ? Même quand vous vous parez extérieurement des plus belles tenues, n’êtes-vous pas encore un cadavre ambulant dénué de vie ? Vous vous tuez à la tâche pour manger jusqu’à ce que vos cheveux grisonnent, mais personne n’est prêt à sacrifier un seul de ses cheveux pour Mon œuvre. Vous vous affairez constamment, vous mettez votre corps à l’épreuve et vous vous creusez la cervelle pour votre chair et pour vos fils et vos filles, mais aucun de vous ne se soucie ni ne tient compte de Ma volonté. Qu’espérez-vous encore obtenir de Moi ?

Je ne me hâte jamais quand J’œuvre. Quelle que soit la façon dont on Me suit, J’accomplis Mon œuvre conformément à chaque étape, conformément à Mon plan. Vous avez beau vous rebeller contre Moi, Je ne cesse pas d’œuvrer pour autant et Je continue à dire les paroles que Je dois dire. J’appelle à Ma maison ceux qui ont été prédestinés par Moi, afin qu’ils puissent écouter Mes paroles. Tous ceux qui se soumettent à Mes Paroles, tous ceux qui y aspirent, Je les fais venir devant Mon trône. Ceux qui tournent le dos à Mes paroles, ceux qui ne M’obéissent pas et Me défient ouvertement seront mis à part pour attendre leur ultime châtiment. Les gens vivent tous dans la corruption et sous la main du malin. Aussi, peu nombreux sont ceux qui Me suivent et qui aspirent à la vérité. C’est-à-dire que la plupart ne M’adorent pas sincèrement ; la plupart ne m’adorent pas en vérité, mais essayent de gagner Ma confiance par la corruption, la rébellion et la tromperie. C’est pourquoi Je dis : « Il y a beaucoup d’appelés, mais peu d’élus. » Ceux qui sont appelés ont été profondément corrompus et tous vivent à la même ère. Mais ceux qui sont choisis ne sont qu’une partie d’entre eux, ce sont ceux qui croient à la vérité, la reconnaissent et la pratiquent. Ces gens n’en constituent qu’une infime partie, et ce sont eux qui me rendront toute gloire. À l’aune de ces paroles, savez-vous si vous êtes au nombre des élus ? À quoi ressemblera votre fin ?

Comme Je l’ai déjà dit, ceux qui Me suivent sont légion, mais ceux qui M’aiment vraiment sont peu nombreux. Certains diront peut-être : « Aurais-je payé un si grand prix si je ne T’aimais pas ? Est-ce que je T’aurais suivi jusqu’ici si je ne T’aimais pas ? » Assurément, tu as de nombreuses raisons et, assurément, ton amour est très grand, mais quelle est l’essence de ton amour pour Moi ? « L’amour », comme on l’appelle, désigne une émotion pure, sans tache, où ton cœur te sert à aimer, ressentir et être attentionné. L’amour ne tolère aucune condition, aucun obstacle et aucune distance. Dans l’amour, il n’y a pas de suspicion, pas de tromperie et pas de ruse. Dans l’amour, il n’y a pas de transaction et rien d’impur. Si tu aimes, tu ne trompes pas, ne te plains pas, ne trahis pas, ne te rebelles pas, n’exiges pas ni ne cherches à recevoir quelque chose ou un certain montant. Si tu aimes, tu te sacrifies et endures les difficultés avec joie, et tu es compatible avec Moi. Tu renonces à tout pour Moi : à ta famille, ton avenir, ta jeunesse, ton mariage. Sinon, ton amour n’est pas de l’amour, mais une tromperie et une trahison ! Quel genre d’amour est le tien ? Est-ce un amour sincère ? Ou est-il faux ? Qu’as-tu abandonné ? Qu’as-tu sacrifié ? Quelle quantité d’amour ai-Je reçue de toi ? Le sais-tu ? Hommes, votre cœur déborde de mal, de trahison et de tromperie. Alors, quelle quantité d’impureté y a-t-il dans votre amour ? Vous croyez avoir déjà assez sacrifié pour Moi ; vous croyez que votre amour pour Moi est déjà suffisant. Mais pourquoi donc vos paroles et vos actions s’accompagnent-elles toujours de rébellion et de tromperie ? Vous Me suivez, mais vous ne reconnaissez pas Ma parole. Est-ce là de l’amour ? Vous Me suivez, mais vous Me mettez à l’écart. Est-ce là de l’amour ? Vous Me suivez, mais vous vous méfiez de Moi. Est-ce là de l’amour ? Vous Me suivez, mais vous n’acceptez pas Mon existence. Est-ce là de l’amour ? Vous Me suivez, mais vous ne Me traitez pas comme Je le mérite et rendez les choses difficiles pour Moi à chaque occasion. Est-ce là de l’amour ? Vous Me suivez, mais vous essayez de Me duper et de Me tromper en toutes choses. Est-ce là de l’amour ? Vous Me servez, mais vous ne Me craignez pas. Est-ce là de l’amour ? Vous vous opposez à Moi à tous égards et en toutes choses. Tout cela est-il de l’amour ? Vous avez sacrifié beaucoup, c’est vrai, mais vous n’avez jamais pratiqué ce que Je vous demande. Cela peut-il être de l’amour ? A y regarder de près, il n’y a pas le moindre soupçon d’amour pour Moi en vous. Après toutes ces années de travail, et toutes les paroles que J’ai données, qu’y avez-vous gagné, en fait ? Cela ne mérite-t-il pas que vous reconsidériez attentivement votre conduite ? Je vous avertis : ceux que J’appelle à Moi ne sont pas ceux qui n’ont jamais été corrompus ; ceux que Je choisis sont plutôt ceux qui M’aiment vraiment. Par conséquent, vous devez être vigilants en ce que vous dites et ce que vous faites, et examiner vos intentions et vos pensées afin qu’elles ne transgressent pas. En ces temps des derniers jours, faites de votre mieux pour présenter votre offrande d’amour devant Moi, de peur que Ma colère ne s’abatte à jamais sur vous !

Précédent: Ceux qui sont incompatibles avec Christ sont sûrement les adversaires de Dieu

Suivant: Tu dois chercher le chemin de la compatibilité avec le Christ

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe

À qui es-tu fidèle ?

À présent, chaque jour que vous vivez est crucial, chaque jour est d’une importance capitale pour votre destination et votre destin, alors...

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre