176 Jours sous surveillance

Pour avoir cru en Dieu, j’ai subi l’arrestation et l’emprisonnement par le PCC, et j’ai été libéré à la fin de ma peine. Bien que je me sois échappé de la prison des démons, je continue à être étroitement surveillé par le PCC. Chaque jour, les caméras de surveillance installées devant chez moi suivent mes déplacements. Même mes voisins ont été soudoyés et exploités par le PCC. La police vient sans cesse à ma porte pour me demander si je crois toujours en Dieu. Terrifiée par le PCC, ma famille exerce une pression supplémentaire sur moi. Je suis malheureux. J’ai perdu ma liberté individuelle, ainsi que la vie de l’Église. La douleur et le désespoir me poursuivent chaque jour, et mon cœur est au supplice.

Je repense souvent aux merveilleux moments de réunion avec mes frères et sœurs. Nous échangions sur les paroles de Dieu, parlions de nos expériences, et nous nous aidions et nous soutenions les uns les autres. Après avoir subi le jugement de Dieu, nous comprenions peu à peu la vérité. En savourant l’amour de Dieu, nous étions unis dans notre devoir. Aujourd’hui, rester à la maison me donne l’impression d’être encore en prison ; mon cœur est plein de ressentiment. Pourquoi le PCC m’a-t-il dépouillé de ma liberté individuelle, me mettant illégalement en résidence surveillée ? Pourquoi m’a-t-il empêché de répandre l’Évangile et de témoigner de Dieu ? C’est indéniablement maléfique ! Où est notre liberté religieuse ? Où sont les droits juridiques des citoyens ?

Pendant mes jours sous la surveillance du PCC, les paroles de Dieu me tiennent compagnie et je ne suis pas seul. Réfléchir aux paroles de Dieu et comprendre la vérité me donne foi et force. Je vois que le PCC trompe le monde afin de gagner en célébrité, et que ce sont des démons qui résistent à Dieu. Ils ont utilisé tous les moyens pour arrêter et persécuter les chrétiens. Ils tentent d’utiliser l’assignation à résidence pour me faire quitter Dieu ou même Lui tourner le dos. Comme leurs motivations sont méprisables ! Dieu est si sage dans Son utilisation du service de Satan pour perfectionner ma vraie foi. Dans la douleur et l’épurement, j’ai goûté à l’amour de Dieu, et mon amour pour Lui devient encore plus fort. Participer à la douleur de Christ est un si grand honneur ! Satan m’a enlevé ma liberté, mais ne peut pas emprisonner mon esprit. Peu importe l’adversité que je subis, je ferai tout ce que je peux pour chercher la vérité. Je suivrai Christ et serai fidèle jusqu’au bout, sans jamais revenir en arrière, jamais !

Précédent: 175 Assemblée dans les grands prés verts

Suivant: 177 Engager ma vie à témoigner de Dieu

Voulez-vous accueillir le Seigneur pour devenir la personne la plus chanceuse du monde ? Contactez-nous pour trouver le chemin.

Contenu connexe

187 Je veux rendre à Dieu Son amour

ⅠPendant des années, j’ai dérivé à travers le monde, ma corruption s’aggravant. Grâce aux vérités prononcées par Dieu qui m’ont sauvé, je...

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre

Contactez-nous par WhatsApp