A. Paroles sur l’autorité de Dieu

529. Dans la vaste étendue du cosmos et du firmament, d’innombrables créatures vivent et se reproduisent, suivent la loi cyclique de la vie et respectent une règle constante. Ceux qui meurent emportent avec eux les histoires des vivants et ceux qui vivent répètent la même histoire tragique de ceux qui ont péri. Et donc, l’humanité ne peut s’empêcher de se demander : pourquoi vivons-nous ? Et pourquoi devons-nous mourir ? Qui commande ce monde ? Et qui a créé cette humanité ? L’homme a-t-il vraiment été créé par Dame Nature ? L’humanité a-t-elle vraiment le contrôle de son propre destin ? […] Telles sont les questions que l’humanité s’est posées sans cesse pendant des milliers d’années. Malheureusement, plus l’homme est devenu obsédé par ces questions, plus sa soif pour la science s’est faite pressante. La science offre une gratification brève et une jouissance temporaire de la chair, mais elle est loin d’être suffisante pour libérer l’homme de l’isolement et de la solitude, ainsi que de la terreur et de l’impuissance à peine dissimulées au plus profond de son âme. L’humanité utilise simplement les connaissances scientifiques qu’il peut voir à l’œil nu et comprendre avec son cerveau pour anesthésier son cœur. Pourtant, ces connaissances scientifiques ne sont pas suffisantes pour empêcher les hommes d’explorer les mystères. L’humanité ne sait tout simplement pas qui est le Souverain de l’univers et de toutes choses, et encore moins quels sont le commencement et l’avenir de l’humanité. Forcément, l’humanité vit seulement dans le cadre de cette loi. Nul ne peut y échapper, et nul ne peut le changer, car parmi toutes choses et dans les cieux, Un seul, d’éternité en éternité, détient la souveraineté sur tout. Il est Celui qui n’a jamais été vu par l’homme, Celui que l’humanité n’a jamais connu, Celui en qui l’humanité n’a jamais cru, et pourtant Il est Celui qui a insufflé le souffle dans les ancêtres de l’humanité et a donné la vie à l’humanité. Il est Celui qui pourvoit aux besoins de l’humanité et la nourrit, lui permettant d’exister ; et Il est Celui qui a guidé l’humanité jusqu’à nos jours. De plus, c’est de Lui et de Lui seul que dépend la survie de l’humanité. Il détient la souveraineté sur toutes choses et régit tous les êtres vivants dans l’univers. Il commande les quatre saisons, et c’est Lui qui suscite le vent, le gel, la neige et la pluie. Il procure le soleil à l’humanité et inaugure la nuit. C’est Lui qui a étendu les cieux et la terre, mettant à la disposition de l’homme les montagnes, les lacs et les rivières et tous les êtres vivants qui s’y trouvent. Ses actes sont omniprésents, Sa puissance est omniprésente, Sa sagesse est omniprésente et Son autorité est omniprésente. Chacune de ces lois et de ces règles est l’incarnation de Ses actes, et chacune d’elles révèle Sa sagesse et Son autorité. Qui peut se dispenser de Sa souveraineté ? Et qui peut se décharger de Ses desseins ? Toutes choses existent sous Son regard et, de plus, toutes choses vivent sous Sa souveraineté. Ses actes et Sa puissance font que l’humanité n’a pas d’autre choix que de reconnaître le fait qu’Il existe réellement et qu’Il détient la souveraineté sur toutes choses. Rien en dehors de Lui ne peut commander l’univers, encore moins pourvoir sans cesse aux besoins de cette humanité. Que tu sois capable de reconnaître les actes de Dieu ou non, et que tu crois en l’existence de Dieu ou non, il ne fait aucun doute que ton destin est déterminé par Dieu et il ne fait aucun doute que Dieu aura toujours la souveraineté sur toutes choses. Son existence et Son autorité ne sont pas fondées sur le fait que l’homme puisse ou non les reconnaître ou les comprendre. Lui seul connaît le passé, le présent et l’avenir de l’homme, et Lui seul peut déterminer le sort de l’humanité. Que tu sois capable ou non d’accepter ce fait, il n’en demeure pas moins que, très bientôt, l’humanité sera témoin de tout cela de ses propres yeux, et c’est ce fait que Dieu va bientôt mettre en œuvre. L’homme vit et meurt sous les yeux de Dieu. L’homme vit pour la gestion de Dieu et, quand ses yeux se ferment pour la dernière fois, c’est aussi pour cette même gestion qu’ils se ferment. Continuellement, l’homme va et vient, d’un côté à l’autre. Tout cela, sans exception, fait partie de la souveraineté et des desseins de Dieu. La gestion de Dieu n’a jamais cessé ; elle progresse continuellement. Il fera en sorte que l’humanité prenne conscience de Son existence, qu’elle ait confiance en Sa souveraineté, qu’elle voit Ses actes et qu’elle retourne à Son royaume. C’est Son plan et c’est l’œuvre qu’Il accomplit depuis des milliers d’années.

Extrait de « L’homme ne peut être sauvé que dans le cadre de la gestion de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

530. Depuis que Dieu a commencé la création de toutes choses, Sa puissance a commencé à être exprimée et révélée, car Dieu a utilisé des paroles pour créer toutes choses. Indépendamment de la façon dont Il les a créées, indépendamment de la raison pour laquelle Il les a créées, toutes choses sont venues à l’existence, ont tenu bon et ont existé à cause des paroles de Dieu ; c’est l’unique autorité du Créateur. Avant que l’humanité n’apparaisse dans le monde, le Créateur a utilisé Sa puissance et Son autorité pour créer toutes choses pour l’humanité et a employé Ses méthodes uniques pour préparer un environnement de vie approprié pour l’humanité. Tout ce qu’Il a fait était en préparation pour l’humanité qui allait bientôt recevoir Son souffle. Autrement dit, avant la création de l’humanité, l’autorité de Dieu était manifestée dans toutes les créatures différentes de l’humanité, dans des choses aussi grandes que les cieux, les luminaires, les mers et la terre, et dans celles aussi petites que les animaux et les oiseaux, ainsi que dans toutes sortes d’insectes et de micro-organismes, y compris diverses bactéries invisibles à l’œil nu. Chacune a reçu la vie par les paroles du Créateur, chacune a proliféré à cause des paroles du Créateur et chacune a vécu sous la souveraineté du Créateur à cause de Ses paroles. Bien qu’elles n’aient pas reçu le souffle du Créateur, elles manifestaient quand même, par leurs différentes formes et structures, la vitalité de la vie que le Créateur leur avait accordée ; bien qu’elles n’aient pas reçu la capacité de parler donnée à l’humanité par le Créateur, chacune a reçu une manière d’exprimer sa vie qui lui a été accordée par le Créateur et qui différait du langage de l’homme. L’autorité du Créateur donne non seulement la vitalité de la vie à des objets matériels apparemment statiques afin qu’ils ne disparaissent jamais, mais Il donne aussi l’instinct de reproduction et de multiplication à tous les êtres vivants afin qu’ils ne s’éteignent jamais et afin que, génération après génération, ils transmettent les lois et les principes de survie dont le Créateur les a dotés. La manière dont le Créateur exerce Son autorité n’adhère pas de manière rigide à un micro- ou un macro-point de vue et n’est limitée à aucune forme ; Il est capable de commander les opérations de l’univers et de détenir la souveraineté sur la vie et la mort de toutes choses et, de plus, Il est capable de manipuler toutes choses afin qu’elles Le servent ; Il peut gérer tout le fonctionnement des montagnes, des rivières et des lacs, et diriger toutes choses qu’ils contiennent et, en plus de cela, Il est capable de fournir ce qui est nécessaire à toutes choses. C’est la manifestation de l’autorité unique du Créateur parmi toutes choses en dehors de l’humanité. Une telle manifestation n’est pas pour la durée d’une vie seulement ; elle ne cessera jamais ni ne se reposera, et elle ne peut être altérée ou endommagée par rien ni personne, et rien ni personne ne peut y ajouter quoi que ce soit ou en réduire quoi que ce soit, car nul n’est en mesure de remplacer l’identité du Créateur et, par conséquent, l’autorité du Créateur ne peut être remplacée par aucun être créé ; elle est inaccessible à tout être non créé. Prenons les messagers et les anges de Dieu, par exemple. Ils ne possèdent pas la puissance de Dieu, encore moins l’autorité du Créateur, et ils n’ont pas la puissance et l’autorité de Dieu parce qu’ils ne possèdent pas l’essence du Créateur. Les êtres non créés, tels que les messagers et les anges de Dieu, bien qu’ils puissent faire certaines choses au nom de Dieu, ne peuvent pas représenter Dieu. Bien qu’ils possèdent une certaine puissance que l’homme ne possède pas, ils ne possèdent pas l’autorité de Dieu, ils ne possèdent pas l’autorité de Dieu pour créer toutes choses, pour commander toutes choses et pour détenir la souveraineté sur toutes choses. Ainsi, l’unicité de Dieu ne peut être remplacée par aucun être non créé et, de même, l’autorité et la puissance de Dieu ne peuvent être remplacées par aucun être non créé. Dans la Bible, as-tu entendu parler d’un messager de Dieu qui aurait créé toutes choses ? Pourquoi Dieu n’a-t-Il envoyé aucun de Ses messagers ou anges pour créer toutes choses ? C’est parce qu’ils ne possédaient pas l’autorité de Dieu, et donc ils n’avaient pas la capacité d’exercer l’autorité de Dieu. Comme l’ensemble des créatures, ils sont tous sous la souveraineté du Créateur et sous l’autorité du Créateur et ainsi, de la même manière, le Créateur est aussi leur Dieu et leur Souverain. Parmi chacun d’entre eux, qu’ils soient nobles ou humbles, de grande ou de petite puissance, aucun ne peut dépasser l’autorité du Créateur et donc, parmi eux, aucun ne peut remplacer l’identité du Créateur. Ils ne seront jamais appelés Dieu et ne pourront jamais devenir le Créateur. Ce sont des vérités et des faits immuables !

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique I », dans La Parole apparaît dans la chair

531. Dieu a regardé toutes les choses qu’Il avait créées venir au monde, tenir bon et graduellement commencer à changer à cause de Ses paroles. À ce moment-là, Dieu était-Il satisfait des diverses choses qu’Il avait faites avec Ses paroles et des divers actes qu’Il avait accomplis ? La réponse est : « Dieu vit que cela était bon. » Que voyez-vous ici ? Qu’est-ce que ça représente que « Dieu vit que cela était bon » ? Qu’est-ce que ça symbolise ? Cela signifie que Dieu avait la puissance et la sagesse d’accomplir ce qu’Il avait planifié et prescrit, d’accomplir les buts qu’Il avait entrepris d’accomplir. Quand Dieu a accompli chaque tâche, a-t-Il ressenti du regret ? La réponse est toujours : « Dieu vit que cela était bon. » En d’autres termes, non seulement Il ne ressentait aucun regret, mais Il était plutôt satisfait. Que signifie qu’Il ne ressentait aucun regret ? Cela signifie que le plan de Dieu est parfait, que Sa puissance et Sa sagesse sont parfaites et que c’est seulement par Son autorité qu’une telle perfection peut être réalisée. Quand l’homme accomplit une tâche, peut-il, comme Dieu, voir que c’est bon ? Est-ce que tout ce que l’homme fait peut réaliser la perfection ? L’homme peut-il accomplir quelque chose une fois pour toute l’éternité ? Tout comme l’homme le dit : « Rien n’est parfait, seulement mieux », rien de ce que fait l’homme ne peut atteindre la perfection. Quand Dieu vit que tout ce qu’Il avait fait et accompli était bon, tout ce que Dieu avait fait avait été fixé par Ses paroles, ce qui veut dire que lorsque « Dieu vit que cela était bon », tout ce qu’Il avait fait prenait une forme permanente, était classé selon son genre et recevait une place, un but et une fonction fixes, une fois pour toute l’éternité. De plus, le rôle de tout ce qu’Il a fait parmi toutes choses et le parcours que cela doit emprunter pendant la gestion de toutes choses par Dieu avaient déjà été ordonnés par Dieu et étaient immuables. C’était la loi céleste donnée à toutes choses par le Créateur.

« Dieu vit que cela était bon », ces paroles simples, sous-estimées, si souvent ignorées, sont les paroles de la loi céleste et de l’édit céleste données à toutes les créatures par Dieu. Elles sont une autre incarnation de l’autorité du Créateur, une qui est plus pratique et plus profonde. Par Ses paroles, le Créateur était non seulement capable de gagner tout ce qu’Il voulait gagner et de réaliser tout ce qu’Il voulait réaliser, mais pouvait aussi contrôler par Ses mains tout ce qu’Il avait créé et gouverner toutes choses qu’Il avait faites sous Son autorité et, de plus, tout était systématique et régulier. Toutes choses proliféraient, existaient et périssaient aussi par Sa parole et, de plus, par Son autorité, elles existaient au milieu de la loi qu’Il avait énoncée, et aucune n’était exempte ! Cette loi a commencé à l’instant même où « Dieu vit que cela était bon », et elle existera, continuera et fonctionnera pour le plan de gestion de Dieu jusqu’au jour où elle sera abrogée par le Créateur ! L’autorité unique du Créateur se manifestait non seulement dans Sa capacité à créer toutes choses et à commander à toutes choses de venir à l’existence, mais aussi dans Sa capacité à gouverner et à détenir la souveraineté sur toutes choses et à accorder vie et vitalité à toutes choses et, de plus, dans Sa capacité à faire en sorte, une fois pour toute l’éternité, que toutes les choses qu’Il créerait dans Son plan apparaissent et existent dans le monde créé par Lui dans une forme parfaite, une structure de vie parfaite et un rôle parfait. C’était aussi manifesté par la manière dont les pensées du Créateur n’étaient soumises à aucune contrainte, n’étaient pas limitées par le temps, l’espace ou la géographie. Comme Son autorité, l’identité unique du Créateur restera inchangée d’éternité en éternité. Son autorité sera toujours une représentation et un symbole de Son identité unique et Son autorité coexistera toujours avec Son identité !

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique I », dans La Parole apparaît dans la chair

532. Dieu a créé toutes choses, et ainsi Il fait en sorte que toute la création soit sous Sa domination et se soumette à Sa domination ; Il commandera toutes choses afin que toutes choses soient entre Ses mains. Toute la création de Dieu, y compris les animaux, les plantes, les hommes, les montagnes, les rivières et les lacs, tout doit être sous Sa domination. Toutes les choses dans les cieux et sur la terre doivent être sous Sa domination. Elles ne peuvent pas avoir le choix et doivent toutes se soumettre à Ses orchestrations. Cela a été décrété par Dieu et relève de l’autorité de Dieu. Dieu commande toutes choses, ordonne et classe toutes choses, chacune classée selon son espèce, et à chacune sa position propre, selon la volonté de Dieu. Peu importe sa grandeur, aucune chose ne peut surpasser Dieu, toutes les choses sont au service de l’humanité créée par Dieu, et aucune chose n’ose désobéir à Dieu ou exiger quoi que ce soit de Dieu.

Extrait de « Le succès ou l’échec dépendent du chemin que l’homme emprunte », dans La Parole apparaît dans la chair

533. Avant que cette humanité ne naisse, le cosmos – toutes les planètes et toutes les étoiles du firmament – existait déjà. Sur le plan macro, ces corps célestes ont eu une orbite régulière, sous le contrôle de Dieu, pendant toute leur existence, peu importe le nombre d’années que cela a duré. Quelle planète va où, à quel moment particulier ; quelle planète effectue quelle tâche, et quand ; quelle planète tourne autour de quelle orbite et quand elle disparaît ou est remplacée – toutes ces choses se déroulent sans la moindre erreur. Les positions des planètes et les distances entre elles suivent toutes des schémas stricts qui peuvent tous être décrits par des données précises ; les trajectoires qu’elles parcourent, la vitesse et les schémas de leurs orbites, les moments où elles sont en différentes positions, tout cela peut être quantifié avec précision et décrit par des lois particulières. Depuis la nuit des temps, les planètes suivent ces lois, sans le moindre écart. Aucune puissance ne peut modifier ou perturber leurs orbites ou les schémas qu’elles suivent. Parce que les lois particulières qui régissent leur mouvement et les données précises qui les décrivent sont prédestinées par l’autorité du Créateur, elles obéissent d’elles-mêmes à ces lois, sous la souveraineté et le contrôle du Créateur. Au niveau macro, il n’est pas difficile à l’homme de découvrir des schémas, des données et des lois ou des phénomènes étranges et inexplicables. Bien que l’humanité ne reconnaisse pas que Dieu existe, qu’elle n’accepte pas non plus le fait que le Créateur ait fait toutes choses et qu’Il ait la domination sur toutes choses, et bien qu’elle ne reconnaisse pas non plus l’existence de l’autorité du Créateur, les scientifiques, les astronomes et les physiciens humains trouvent néanmoins de plus en plus que l’existence de toutes choses dans l’univers, les principes et les schémas qui dictent leurs mouvements sont tous régis et contrôlés par une sombre énergie invisible et vaste. Cela oblige l’homme à accepter et à reconnaître qu’il existe un Être Puissant qui orchestre tout au milieu de ces schémas de mouvement. Sa puissance est extraordinaire et, bien que personne ne puisse voir Son vrai visage, Il gouverne et contrôle tout à chaque instant. Aucun homme ou aucune force ne peut surpasser Sa souveraineté. Devant ce fait, l’homme doit reconnaître que les lois qui régissent l’existence de toutes les choses ne peuvent pas être contrôlées par les humains, elles ne peuvent être changées par personne ; il doit aussi admettre que les êtres humains ne peuvent pas comprendre pleinement ces lois et qu’elles ne sont pas d’origine naturelle, mais sont dictées par un Souverain. Elles sont toutes des expressions de l’autorité de Dieu que l’humanité peut percevoir à un niveau macro.

Au niveau micro, toutes les montagnes et les rivières, tous les lacs, toutes les mers et les étendues de terre que l’homme perçoit sur la terre, toutes les saisons qu’il connaît, toutes les choses qui peuplent la terre, y compris les plantes, les animaux, les micro-organismes et les humains sont soumis à la souveraineté et au contrôle de Dieu. Sous la souveraineté et le contrôle de Dieu, toutes choses naissent ou disparaissent conformément à Ses pensées ; des lois apparaissent qui régissent leur existence, et elles croissent et se multiplient conformément à elles. Aucun être humain ou aucune chose n’est au-dessus de ces lois. Pourquoi cela ? La seule réponse est la suivante : c’est en raison de l’autorité de Dieu. Ou, en d’autres termes, c’est à cause des pensées de Dieu et des paroles de Dieu ; à cause des actions personnelles de Dieu Lui-même. Cela veut dire que c’est l’autorité de Dieu et la pensée de Dieu qui produisent ces lois qui sont reformulées et changées conformément à Ses pensées, et ces reformulations et changements se produisent ou disparaissent tous en raison de Son plan.

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique III », dans La Parole apparaît dans la chair

534. Une fois que les paroles de Dieu sont déclarées, l’autorité de Dieu se charge de cette œuvre et le fait promis par la bouche de Dieu commence progressivement à devenir une réalité. Par conséquent, des changements commencent à apparaître parmi toutes choses, comme à l’arrivée du printemps l’herbe devient verte, les fleurs s’épanouissent, les bourgeons poussent dans les arbres, les oiseaux commencent à chanter, les oies reviennent et les champs abondent de gens… Avec l’arrivée du printemps, toutes choses sont rajeunies, et c’est l’acte miraculeux du Créateur. Quand Dieu accomplit Ses promesses, toutes choses dans le ciel et sur la terre se renouvellent et changent en conformité avec les pensées de Dieu : rien n’est exempté. Quand un engagement ou une promesse sont prononcés par la bouche de Dieu, toutes choses servent à leur accomplissement et sont manipulées pour leur accomplissement ; toutes les créatures sont orchestrées et arrangées sous la domination du Créateur, jouant leur rôle respectif et remplissant leur fonction respective. C’est la manifestation de l’autorité du Créateur. Que vois-tu en cela ? Comment connais-tu l’autorité de Dieu ? Y a-t-il une étendue à l’autorité de Dieu ? Y a-t-il une limite de temps ? Peut-on dire qu’elle a une certaine hauteur ou une certaine longueur ? Peut-on dire qu’elle a une certaine grandeur ou force ? Peut-elle être mesurée par les dimensions de l’homme ? L’autorité de Dieu ne fonctionne pas de façon intermittente, ne fluctue pas, et personne ne peut mesurer la grandeur de Son autorité. Peu importe le temps qui passe, quand Dieu bénit une personne, cette bénédiction continuera, et sa continuation témoignera de l’inestimable autorité de Dieu et permettra à l’humanité de contempler la réapparition de l’inextinguible force de vie du Créateur, maintes et maintes fois. Chaque déploiement de Son autorité est la démonstration parfaite des paroles de Sa bouche, qui est démontrée à toutes choses et à l’humanité. De plus, tout ce qui est accompli par Son autorité est incomparablement exquis et totalement impeccable. On peut dire que Ses pensées, Ses paroles, Son autorité et toute l’œuvre qu’Il accomplit constituent une image d’une beauté incomparable et, pour les créatures, le langage de l’humanité est incapable d’articuler sa signification et sa valeur. Quand Dieu fait une promesse à des hommes, tout, à leur sujet, est familier à Dieu comme la paume de Sa propre main, qu’il s’agisse de leur milieu de vie ou de ce qu’ils font, de leur situation avant ou après avoir reçu la promesse, ou du sérieux des bouleversements dans leur milieu de vie. Peu importe combien de temps s’écoule après que les paroles de Dieu ont été dites, pour Lui, c’est comme si elles venaient juste d’être déclarées. C’est-à-dire que Dieu a la puissance et a une telle autorité qu’il peut gérer, contrôler et réaliser chaque promesse qu’Il fait à l’humanité et, peu importe ce qu’est la promesse, peu importe le temps qu’il faut pour qu’elle se réalise complètement et, en outre, peu importe l’ampleur de la portée que son accomplissement évoque – par exemple, le temps, la géographie, la race, etc.–, cette promesse sera accomplie et réalisée et, de plus, son accomplissement et sa réalisation n’exigeront pas de Lui le moindre effort. Qu’est-ce que cela prouve ? Cela prouve que l’ampleur de l’autorité et de la puissance de Dieu est suffisante pour contrôler l’ensemble de l’univers et l’ensemble de l’humanité.

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique I », dans La Parole apparaît dans la chair

535. Dans la progression de l’humanité aujourd’hui, on peut dire que la science de l’humanité est florissante, et les réalisations de l’exploration scientifique par l’homme peuvent être décrites comme impressionnantes. L’habileté de l’homme, il faut le dire, ne cesse de croître, mais il y a une percée scientifique que l’humanité n’a pas réussi à faire : l’humanité a fait des avions, des porte-avions et la bombe atomique, l’humanité est allée dans l’espace, a marché sur la lune, a inventé Internet et en est arrivée à mener un style de vie high-tech, mais l’humanité est incapable de créer une chose vivante qui respire. Les instincts de toute créature vivante et les lois par lesquelles elles vivent, et le cycle de vie et de mort de toutes sortes de choses vivantes, tout cela dépasse le pouvoir de la science de l’humanité et ne peut être contrôlé par elle. À ce stade, il faut dire que peu importe les grandes hauteurs atteintes par la science de l’homme, elle est incomparable à toutes les pensées du Créateur et incapable de discerner le miracle de la création du Créateur et la force de Son autorité. Il y a tellement d’océans sur la terre, pourtant ils n’ont jamais transgressé leurs limites et envahi la terre à volonté, et c’est parce que Dieu a fixé des limites pour chacun d’eux ; ils sont restés là où Il le leur a ordonné et, sans la permission de Dieu, ils ne peuvent pas se déplacer librement. Sans la permission de Dieu, ils ne peuvent pas empiéter l’un sur l’autre et ne peuvent bouger que lorsque Dieu le leur dit, et l’autorité de Dieu détermine où ils vont et où ils restent.

Pour le dire clairement, « l’autorité de Dieu » signifie que cela dépend de Dieu. Dieu a le droit de décider comment faire quelque chose et c’est fait de quelque manière qu’Il le souhaite. La loi de toutes choses relève de Dieu, et non de l’homme ; elle ne peut pas non plus être modifiée par l’homme. Elle ne peut pas être mue par la volonté de l’homme, mais est plutôt changée par les pensées de Dieu, par la sagesse de Dieu et par les ordres de Dieu ; c’est un fait indéniable pour n’importe quel homme. Le ciel, la terre et toutes choses, l’univers, le firmament, les quatre saisons de l’année, ce qui est visible et invisible à l’homme, tout existe, fonctionne et change sans la moindre erreur sous l’autorité de Dieu, selon les ordres de Dieu, selon les commandements de Dieu et selon les lois du commencement de la création. Aucune personne ou aucun objet ne peut changer les lois ou changer le cours inhérent par lequel tout fonctionne ; tout est venu à l’existence à cause de l’autorité de Dieu et tout périt à cause de l’autorité de Dieu. C’est l’autorité même de Dieu.

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique I », dans La Parole apparaît dans la chair

536. L’autorité elle-même peut être expliquée comme la puissance de Dieu. Premièrement, on peut dire avec certitude que l’autorité et la puissance sont positives. Elles n’ont aucun rapport avec quelque chose de négatif ni avec les êtres créés ou non créés. La puissance de Dieu est capable de créer des choses de toute forme qui ont la vie et la vitalité et cela est déterminé par la vie de Dieu. Dieu est la vie, donc Il est la source de tous les êtres vivants. En outre, l’autorité de Dieu peut faire en sorte que toutes choses vivantes obéissent à toute parole de Dieu, c’est-à-dire qu’elles viennent à la vie selon les paroles de la bouche de Dieu et qu’elles vivent et se reproduisent sur l’ordre de Dieu, ensuite Dieu gouverne et commande tous les êtres vivants et, de toute éternité, il n’y aura jamais de déviation. Aucune personne ou aucun objet n’a ces choses ; seul le Créateur possède et porte une telle puissance, et donc c’est ce qu’on appelle l’autorité. C’est l’unicité du Créateur. De ce fait, indépendamment du fait que ce soit le mot « autorité » lui-même ou l’essence de cette autorité, chacun ne peut être associé au Créateur que parce qu’il est un symbole de l’identité unique et de l’essence unique du Créateur et qu’il représente l’identité et le statut du Créateur ; en dehors du Créateur, aucune personne ou aucun objet ne peuvent être associés au mot « autorité ». C’est une interprétation de l’autorité unique du Créateur.

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique I », dans La Parole apparaît dans la chair

537. « J’ai placé Mon arc dans la nue, et il servira de signe d’alliance entre Moi et la terre. » Ce sont les paroles originales que le Créateur a dites à l’humanité. Comme Il disait ces paroles, un arc-en-ciel est apparu sous les yeux de l’homme et il est resté là jusqu’à aujourd’hui. Tous ont vu un tel arc-en-ciel et, quand tu le vois, sais-tu comment il apparaît ? La science est incapable de le prouver, de localiser sa source ou d’identifier où il se trouve. C’est parce que l’arc-en-ciel est un signe de l’alliance établie entre le Créateur et l’homme ; il ne nécessite aucune base scientifique, il n’a pas été fait par l’homme et l’homme ne peut pas le modifier. C’est une continuation de l’autorité du Créateur après qu’Il a prononcé Ses paroles. Le Créateur a utilisé Sa propre méthode particulière pour Se conformer à Son alliance avec l’homme et à Sa promesse et ainsi Son utilisation de l’arc-en-ciel comme signe de l’alliance qu’Il a établie est un édit céleste et une loi céleste qui resteront pour toujours inchangés, que cela concerne le Créateur ou l’humanité créée. Cette loi immuable est, il faut le dire, une autre vraie manifestation de l’autorité du Créateur après Sa création de toutes choses et, il faut le dire, l’autorité et la puissance du Créateur sont illimitées ; Son utilisation de l’arc-en-ciel comme signe est une continuation et une extension de l’autorité du Créateur. C’était un autre acte accompli par Dieu en utilisant Ses paroles et c’était un signe de l’alliance que Dieu avait établie avec l’homme en utilisant des paroles. Il a dit à l’homme ce qu’Il avait résolu de faire et de quelle manière cela serait accompli et réalisé. De cette façon, l’affaire s’est accomplie selon les paroles de la bouche de Dieu. Seul Dieu possède une telle puissance et, aujourd’hui, plusieurs milliers d’années après qu’Il a prononcé ces paroles, l’homme peut encore regarder l’arc-en-ciel qui vient de la bouche de Dieu. À cause de ces paroles prononcées par Dieu, cette chose est restée inaltérée et inchangée jusqu’à aujourd’hui. Personne ne peut enlever cet arc-en-ciel, aucun ne peut changer ses lois et il n’existe que par les paroles de Dieu. C’est précisément l’autorité de Dieu. « Dieu est égal à Sa parole et Sa parole s’accomplira, et ce qu’Il accomplit dure pour toujours. » Ces paroles sont clairement manifestées ici et c’est un signe clair et une caractéristique claire de l’autorité et de la puissance de Dieu. Les êtres créés ne possèdent pas un tel signe ou une telle caractéristique, ni ne les voit-on en eux ou en aucun être non créé. Ils appartiennent seulement au Dieu unique et distinguent l’identité et l’essence uniques du Créateur de celles des créatures. En même temps, c’est aussi un signe et une caractéristique qui, mis à part Dieu Lui-même, ne peuvent jamais être surpassés par un être créé ou non créé.

L’établissement de Son alliance avec l’homme par Dieu était un acte de grande importance, un acte qu’Il avait l’intention d’utiliser pour communiquer un fait à l’homme et pour dire à l’homme Sa volonté. À cette fin, Il a employé une méthode unique en utilisant un signe spécial pour établir une alliance avec l’homme, un signe qui était une promesse de l’alliance qu’Il avait établie avec l’homme. Ainsi, l’établissement de cette alliance était-il un grand événement ? Grand comment, au juste ? C’est exactement ce qui est si spécial au sujet de l’alliance : ce n’est pas une alliance établie entre un homme et un autre, ou un groupe et un autre, ou un pays et un autre, mais une alliance établie entre le Créateur et l’humanité entière, et elle restera valide jusqu’au jour où le Créateur abolira toutes choses. L’exécuteur de cette alliance est le Créateur et Celui qui la maintient est aussi le Créateur. En bref, l’intégralité de l’alliance de l’arc-en-ciel établie avec l’humanité a été accomplie et réalisée selon le dialogue entre le Créateur et l’humanité, et elle est restée ainsi jusqu’à aujourd’hui. Qu’est-ce que les créatures peuvent faire de plus que de se soumettre à l’autorité du Créateur, de lui obéir, de croire en elle, de l’apprécier, de la voir et de la louer ? Car seul le Dieu unique possède la puissance d’établir une telle alliance. L’apparition de l’arc-en-ciel, maintes et maintes fois, est une annonce à l’humanité de l’alliance entre le Créateur et l’humanité et attire son attention sur elle. Dans les apparitions continuelles de l’alliance entre le Créateur et l’humanité, ce qui est démontré à l’humanité n’est pas un arc-en-ciel ou l’alliance elle-même, mais l’autorité immuable du Créateur. L’apparition récurrente de l’arc-en-ciel démontre les actions extraordinaires et miraculeuses du Créateur dans des lieux cachés et, en même temps, est un reflet vital de l’autorité du Créateur qui ne disparaîtra jamais et ne changera jamais. N’est-ce pas une démonstration d’un autre aspect de l’autorité unique du Créateur ?

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique I », dans La Parole apparaît dans la chair

538. Après avoir lu : « Abraham deviendra certainement une nation grande et puissante, et en lui seront bénies toutes les nations de la terre » dans Genèse 18:18, pouvez-vous sentir l’autorité de Dieu ? Pouvez-vous avoir une impression de l’aspect extraordinaire du Créateur ? Pouvez-vous avoir une impression de la suprématie du Créateur ? Les paroles de Dieu sont certaines. Dieu ne dit pas de telles paroles à cause de Sa confiance dans le succès ni afin qu’elles représentent cette confiance ; elles sont, au contraire, la preuve de l’autorité des déclarations de Dieu et un ordre qui accomplit les paroles de Dieu. Il y a deux expressions auxquelles vous devriez prêter attention ici. Quand Dieu dit « Abraham deviendra certainement une nation grande et puissante, et en lui seront bénies toutes les nations de la terre », y a-t-il un élément d’ambiguïté dans ces paroles ? Y a-t-il un élément d’inquiétude ? Y a-t-il un élément de peur ? À cause des mots « certainement » et « seront » dans les déclarations de Dieu, ces éléments qui sont particuliers à l’homme et se manifestent souvent chez lui n’ont jamais eu aucun rapport avec le Créateur. Personne n’oserait employer de tels mots en souhaitant du bien aux autres, personne n’oserait bénir quelqu’un d’autre avec une certitude telle qu’il lui donnerait une grande et puissante nation ou lui promettrait que toutes les nations de la terre seraient bénies en lui. Plus les paroles de Dieu sont certaines, plus elles prouvent quelque chose, et quel est ce quelque chose ? Elles prouvent que Dieu a une telle autorité, que Son autorité peut accomplir ces choses et que leur accomplissement est inévitable. Dieu était certain dans Son cœur, sans la moindre hésitation, de tout ce qu’Il a accordé à Abraham comme bénédiction. De plus, tout cela s’accomplirait conformément à Ses paroles, et aucune force ne serait capable de modifier, d’obstruer, de perturber ou de déranger son accomplissement. Indépendamment de ce qui s’est passé d’autre, rien ne pouvait abroger ou influencer la réalisation et l’accomplissement des paroles de Dieu. C’est la puissance même des paroles déclarées par la bouche du Créateur et l’autorité du Créateur qui ne tolère pas le refus de l’homme ! Ayant lu ces paroles, as-tu encore des doutes ? Ces paroles ont été prononcées par la bouche de Dieu, et il y a de la puissance, de la majesté et de l’autorité dans les paroles de Dieu. Une telle puissance et une telle autorité, et l’inévitabilité de l’accomplissement des faits, ne sont accessibles à aucun être créé ou non créé et aucun être créé ou non créé ne peut les surpasser. Seul le Créateur peut converser avec l’humanité avec un tel ton et une telle intonation, et les faits ont prouvé que Ses promesses ne sont pas des paroles vides ou des vantardises futiles, mais sont l’expression d’une autorité unique que personne, aucun événement ni aucun objet ne peut surpasser.

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique I », dans La Parole apparaît dans la chair

539. Quand Dieu a dit « Je multiplierai ta postérité », c’était une alliance que Dieu établissait avec Abraham et, comme l’alliance de l’arc-en-ciel, elle serait réalisée pour l’éternité et elle était aussi une promesse faite à Abraham par Dieu. Seul Dieu est qualifié et compétent pour faire de cette promesse une réalité. Peu importe que l’homme la croie ou non, peu importe que l’homme l’accepte ou non et peu importe comment l’homme la voit et la considère, tout cela s’accomplira à la lettre selon les paroles prononcées par Dieu. Les paroles de Dieu ne seront pas modifiées à cause des changements dans la volonté ou les notions de l’homme et elles ne seront pas modifiées à cause de changements chez une personne, un événement ou une chose. Toutes choses peuvent disparaître, mais les paroles de Dieu resteront pour toujours. En fait, le jour où toutes choses disparaîtront sera exactement le jour où les paroles de Dieu seront complètement accomplies, car Il est le Créateur, Il possède l’autorité du Créateur, la puissance du Créateur et Il contrôle toutes choses et toute force de vie ; Il est capable de faire en sorte que quelque chose vienne de rien, ou que quelque chose devienne rien, et Il contrôle la transformation de toutes choses de vivantes à mortes ; pour Dieu, rien ne pourrait être plus simple que de multiplier la descendance de quelqu’un. Cela semble fantastique à l’homme, comme un conte de fées, mais à Dieu, ce qu’Il décide et promet de faire n’est pas fantastique ni un conte de fées. Au contraire, c’est un fait que Dieu a déjà vu et qui s’accomplira à coup sûr. Appréciez-vous cela ? Les faits prouvent-ils que les descendants d’Abraham étaient nombreux ? Nombreux à quel point? Étaient-ils nombreux « comme les étoiles du ciel et comme le sable qui est sur le bord de la mer », ainsi que Dieu l’a dit ? Se sont-ils répandus dans toutes les nations et les régions, dans tous les endroits du monde ? Grâce à quoi ce fait s’est-il accompli ? A-t-il été accompli par l’autorité des paroles de Dieu ? Pendant plusieurs centaines ou milliers d’années, après que les paroles de Dieu ont été prononcées, les paroles de Dieu ont continué à s’accomplir et sont constamment devenues des faits ; voilà la force des paroles de Dieu et la preuve de l’autorité de Dieu. Quand Dieu a créé toutes choses au commencement, Dieu a dit : « Que la lumière soit », et la lumière fut. Cela s’est passé très rapidement, s’est accompli en très peu de temps et il n’y a pas eu de retard dans son accomplissement et sa réalisation ; les effets des paroles de Dieu ont été immédiats. Les deux étaient une démonstration de l’autorité de Dieu, mais quand Dieu a béni Abraham, Il a permis à l’homme de voir un autre aspect de l’essence de l’autorité de Dieu, ainsi que le fait que l’autorité du Créateur est incalculable et, de plus, Il a permis à l’homme de voir un côté plus réel, plus exquis de l’autorité du Créateur.

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique I », dans La Parole apparaît dans la chair

540. Après que Dieu a béni Abraham et Job, Dieu n’est pas resté là où Il était et n’a pas non plus mis Ses messagers à l’œuvre en attendant de voir quel serait le résultat. Au contraire, dès que Dieu a déclaré Ses paroles, sous la direction de l’autorité de Dieu, toutes choses ont commencé à se conformer à l’œuvre que Dieu avait l’intention de faire et les gens, les choses et les objets que Dieu requérait ont été préparés. Autrement dit, dès que les paroles ont été déclarées par la bouche de Dieu, l’autorité de Dieu a commencé à s’exercer à travers toute la terre et Il a tracé un sentier afin d’accomplir et de réaliser les promesses qu’Il avait faites à Abraham et à Job, tout en faisant tous les plans et les préparatifs appropriés pour tout ce qui était nécessaire pour chaque pas et chaque étape-clé qu’Il comptait réaliser. Pendant ce temps, non seulement Dieu a manipulé Ses messagers, mais aussi toutes les choses qu’Il avait créées. C’est-à-dire que l’étendue de l’autorité de Dieu n’incluait pas seulement les messagers, mais toutes les choses de la création qui étaient manipulées afin qu’elles se conforment à l’œuvre qu’Il avait l’intention d’accomplir ; ce sont les manières spécifiques dont Dieu exerçait Son autorité. Dans vos pensées, certains d’entre vous peuvent avoir la compréhension suivante de l’autorité de Dieu : Dieu a l’autorité et Dieu a la puissance, et donc Dieu a seulement besoin de rester dans le troisième ciel ou dans un lieu fixe et n’a pas besoin de faire une œuvre particulière, et la totalité de l’œuvre de Dieu est accomplie dans Ses pensées. Certains peuvent aussi croire que, bien que Dieu ait béni Abraham, Dieu n’avait pas besoin de faire quoi que ce soit et il Lui suffisait de simplement prononcer Ses paroles. Est-ce vraiment ce qui s’est passé ? Clairement, non ! Bien que Dieu possède l’autorité et la puissance, Son autorité est vraie et réelle, pas vide. L’authenticité et la réalité de l’autorité et de la puissance de Dieu sont graduellement révélées et incarnées dans Sa création de toutes choses, dans Son contrôle de toutes choses et dans le processus par lequel Il dirige et gère l’humanité. Chaque méthode, chaque perspective et chaque détail de la souveraineté de Dieu sur l’humanité et sur toutes choses, et toute l’œuvre qu’Il a accomplie, ainsi que Sa compréhension de toutes choses prouvent littéralement que l’autorité et la puissance de Dieu ne sont pas des mots vides. Son autorité et Sa puissance sont manifestées et révélées constamment et en toutes choses. Ces manifestations et ces révélations attestent de l’existence réelle de l’autorité de Dieu, car Il utilise Son autorité et Sa puissance pour continuer Son œuvre, pour commander toutes choses et pour gouverner toutes choses à tout moment ; Sa puissance et Son autorité ne peuvent être remplacées ni par les anges ni par les messagers de Dieu. Dieu a décidé quelles bénédictions Il accorderait à Abraham et à Job : c’était à Dieu de prendre cette décision. Même si les messagers de Dieu ont personnellement visité Abraham et Job, leurs actions étaient reposaient sur les ordres de Dieu et leurs actions étaient prises sous l’autorité de Dieu et, de la même façon, les messagers étaient sous la souveraineté de Dieu. Bien que l’homme voie les messagers de Dieu rendre visite à Abraham et ne soit pas témoin que l’Éternel Dieu fasse quoi que ce soit dans les récits de la Bible, en fait, le Seul qui exerce véritablement la puissance et l’autorité est Dieu Lui-même, et cela ne tolère aucun doute de la part de l’homme ! Bien que tu aies vu que les anges et les messagers possèdent une grande puissance et ont accompli des miracles, ou qu’ils ont fait des choses ordonnées par Dieu, leurs actions ont le seul but d’accomplir la commission de Dieu et ne sont en aucun cas une manifestation de l’autorité de Dieu, car aucun homme ou objet n’a, ou ne possède, l’autorité du Créateur pour créer toutes choses et gouverner toutes choses. Ainsi, aucun homme ou objet ne peut exercer ou manifester l’autorité du Créateur.

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique I », dans La Parole apparaît dans la chair

541. Dieu pouvait-Il faire quelque chose pour prouver Son identité ? Pour Lui, c’était très simple, c’était un jeu d’enfant. Il pouvait faire quelque chose n’importe où, n’importe quand pour prouver Son identité et Son essence, mais Dieu avait Sa façon à Lui de faire les choses : selon un plan et par étapes. Il ne réalisait pas les choses n’importe comment, mais attendait plutôt le bon moment et la bonne occasion pour faire quelque chose qu’Il laisserait l’homme voir, quelque chose de vraiment rempli de sens. De cette façon, Il prouvait Son autorité et Son identité. Ainsi donc, la résurrection de Lazare pouvait-elle prouver l’identité du Seigneur Jésus ? Regardons le passage suivant des Écritures : « Ayant dit cela, il cria d’une voix forte : Lazare, sors ! Et le mort sortit… » Quand le Seigneur Jésus a fait cela, Il a dit juste une chose : « Lazare, sors ! » Lazare sortit alors de sa tombe. Ce miracle se réalisa par seulement quelques paroles proférées par le Seigneur. À ce moment-là, le Seigneur Jésus ne dressa pas un autel et Il n’accomplit aucune autre action. Il dit juste une chose. Devrait-on appeler cela un miracle ou un ordre ? Ou bien était-ce un genre de sorcellerie ? De prime abord, il semble qu’on pourrait appeler cela un miracle et si tu le regardes d’un point de vue moderne, bien sûr que tu pourrais encore l’appeler un miracle. Toutefois, on ne pourrait absolument pas considérer cela comme une sorte de magie censée ramener une âme d’entre les morts et ce n’était surtout pas de la sorcellerie d’aucune sorte. Il est juste de dire que ce miracle était la démonstration la plus normale et la plus infime de l’autorité du Créateur. C’est l’autorité et le pouvoir de Dieu. Dieu a l’autorité de faire mourir une personne, de faire en sorte que son esprit quitte le corps et retourne à Hadès ou à quelque autre lieu où elle devrait aller. Le moment de la mort d’une personne et le lieu où elle se rend après la mort, cela est déterminé par Dieu. Il peut prendre ces décisions n’importe quand et n’importe où, sans limites de la part des humains, des évènements, des objets, de l’espace ou de la géographie. S’Il veut le faire, Il peut le faire, car toute chose et tout être vivant sont placés sous Son règne et toute chose prolifère, existe et meurt selon Sa parole et Son autorité. Il peut ressusciter un mort et c’est aussi quelque chose qu’Il peut accomplir n’importe quand et n’importe où. C’est l’autorité que seul le Créateur possède.

Lorsque le Seigneur Jésus faisait des choses comme ramener Lazare d’entre les morts, Son but était d’apporter une preuve aux humains et à Satan et de faire savoir aux humains et à Satan que tout ce qui concerne l’humanité, la vie et la mort des hommes sont déterminés par Dieu et que même s’Il était devenu chair, Il restait aux commandes du monde physique qui peut être vu, comme du monde spirituel que les hommes ne peuvent pas voir. C’était pour faire savoir aux humains et à Satan que tout ce qui concerne l’humanité n’est pas sous le commandement de Satan. C’était une révélation et une démonstration de l’autorité de Dieu et c’était aussi une manière pour Dieu d’adresser un message à toutes choses : la vie et la mort des hommes sont entre les mains de Dieu. La résurrection de Lazare par le Seigneur Jésus était un des moyens pour le Créateur d’enseigner et d’instruire les hommes. C’était une action concrète par laquelle Il a employé Son aptitude et Son pouvoir pour instruire et soutenir l’humanité. C’était pour le Créateur un moyen, sans utiliser de paroles, de permettre aux hommes de voir la vérité : Il est aux commandes de toutes choses. C’était une façon pour Lui de dire aux hommes par le biais d’actions concrètes qu’il n’existe pas de salut autrement que par Lui. Ce moyen silencieux par lequel Il a instruit l’humanité dure toujours ; il est indélébile et il a provoqué au cœur des êtres humains un choc et un éclairage qui ne s’éteindra jamais. La résurrection de Lazare a glorifié Dieu ; elle a un profond impact sur chacun des fidèles de Dieu. En chaque personne qui comprend pleinement cet évènement, elle enracine la compréhension, la vision que seul Dieu peut ordonner la vie et la mort des hommes.

Extrait de « L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même III », dans La Parole apparaît dans la chair

542. Dès lors que tu viens au monde en poussant ton premier cri, tu commences à accomplir ton devoir. En assumant ton rôle dans le plan de Dieu et dans Son ordination, tu commences ton voyage dans la vie. Quels que soient tes antécédents et quel que soit le voyage qui t’attend, personne ne peut échapper à l’orchestration et aux arrangements que le ciel a préparés, et aucun de nous n’a le contrôle de sa propre destinée, car seul Celui qui domine sur toutes les choses est capable d’une telle œuvre. Depuis le jour où l’homme est entré dans l’existence, Dieu a toujours réalisé Son œuvre de cette façon, en gérant cet univers et en contrôlant les règles de changement de toutes les choses ainsi que les chemins qu’elles empruntent. Comme toutes les autres choses, l’homme est nourri, discrètement et inconsciemment, par la douceur, la pluie et la rosée de Dieu. Comme toutes les autres choses, l’homme vit inconsciemment sous l’orchestration de la main de Dieu. Le cœur et l’esprit de l’homme sont tenus dans la main de Dieu, et toute sa vie est contemplée par les yeux de Dieu. Peu importe que tu y croies ou non, toutes les choses, qu’elles soient vivantes ou mortes, évolueront, changeront, se renouvelleront et disparaîtront conformément aux pensées de Dieu. C’est de cette manière que Dieu préside sur toutes les choses.

Extrait de « Dieu est la source de la vie de l’homme », dans La Parole apparaît dans la chair

543. Si la naissance a été destinée par la vie antérieure, alors la mort marque la fin de cette destinée. Si la naissance est le début d’une mission dans cette vie, alors la mort marque la fin de cette mission. Puisque le Créateur a déterminé une série fixe de circonstances pour la naissance d’une personne, il va sans dire qu’Il a également arrangé une série fixe de circonstances pour sa mort. En d’autres termes, personne ne naît par hasard, la mort d’aucun homme n’arrive brusquement et la naissance ainsi que la mort sont nécessairement liées à ses vies antérieures et présentes. Les circonstances de la naissance et de la mort sont toutes deux prédéterminées par le Créateur ; c’est la destinée d’une personne, le destin d’une personne. Puisqu’il y a de nombreuses explications à la naissance d’une personne, il est également vrai que la mort d’une personne se produit naturellement selon un ensemble particulier de diverses circonstances propres à cette mort. Cela explique les différentes durées de vie des gens et les différentes manières et heures de leur mort. Certaines personnes sont fortes et en bonne santé, mais meurent jeunes ; d’autres sont faibles et maladives, mais vivent jusqu’à un âge avancé et meurent paisiblement. Certains meurent d’une mort non naturelle, d’autres de mort naturelle. Certains finissent leur vie loin de chez eux, d’autres ferment les yeux pour la dernière fois avec leurs proches à leur côté. Certaines personnes meurent en plein ciel, d’autres sous la terre. Certains sont submergés par les eaux, d’autres disparaissent dans des désastres. Certains meurent le matin, d’autres la nuit… Tout le monde veut une illustre naissance, une vie brillante et une mort glorieuse, mais personne ne peut outrepasser son propre destin, personne ne peut échapper à la souveraineté du Créateur. C’est le destin humain. L’homme peut faire toutes sortes de plans pour son avenir, mais personne ne peut prévoir la manière et le moment de sa naissance et de son départ de ce monde. Bien que les gens fassent de leur mieux pour éviter l’arrivée de la mort et y résister, à leur insu, la mort s’approche quand même tout doucement. Personne ne sait quand et comment il mourra, encore moins le lieu de sa mort. De toute évidence, le pouvoir de vie et de mort ne relève pas de l’humanité ni d’un être du monde naturel, mais du Créateur dont l’autorité est unique. La vie et la mort de l’humanité ne sont pas le produit d’une loi du monde naturel, mais une conséquence de la souveraineté de l’autorité du Créateur.

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique III », dans La Parole apparaît dans la chair

544. Sous l’autorité de Dieu, chaque personne accepte activement ou passivement Sa souveraineté et Ses arrangements, et peu importe la façon dont on lutte au cours de sa vie, peu importe combien de chemins tortueux on traverse, à la fin, l’homme retournera à l’orbite du destin que le Créateur a tracé pour lui. Il s’agit du caractère insurmontable de l’autorité du Créateur et de la manière dont Son autorité contrôle et gouverne l’univers. C’est ce caractère insurmontable, cette forme de contrôle et de gouvernance, qui sont responsables des lois qui déterminent la vie de toutes choses, qui permettent aux humains de se réincarner indéfiniment sans interférence, qui font que le monde tourne régulièrement et évolue, jour après jour, année après année. Vous avez été témoins de tous ces faits et vous les comprenez, que ce soit superficiellement ou profondément, et la profondeur de ta compréhension dépend de ton expérience et de ta connaissance de la vérité et de ta connaissance de Dieu. La qualité de ta connaissance de la réalité de la vérité, le niveau de ton expérience des paroles de Dieu, la qualité de ta connaissance de l’essence et du tempérament de Dieu, tout cela représente la profondeur de ta compréhension de la souveraineté et des arrangements de Dieu. L’existence de la souveraineté et des arrangements de Dieu dépend-elle du fait que les êtres humains s’y soumettent ? Le fait que Dieu possède cette autorité est-il déterminé par la soumission de l’humanité ? L’autorité de Dieu existe indépendamment des circonstances. Dans toutes les situations, Dieu dicte et arrange chaque destin humain et toutes les choses conformément à Ses pensées et à Ses désirs. Cela ne changera pas en raison d’un changement humain ; cela est indépendant de la volonté de l’homme, ne peut pas être modifié par les changements dans le temps, l’espace et la géographie, car l’autorité de Dieu est Son essence même. Que l’homme soit capable de connaître et d’accepter la souveraineté de Dieu ou non et que l’homme soit en mesure de s’y soumettre ou non, aucune de ces considérations n’apporte la moindre modification au fait de la souveraineté de Dieu sur le destin humain. C’est-à-dire que peu importe quelle attitude l’homme adopte envers la souveraineté de Dieu, cela ne peut simplement pas changer le fait que Dieu détient la souveraineté sur le destin humain et sur toutes choses. Même si tu ne te soumets pas à la souveraineté de Dieu, Il commande toujours ton destin ; même si tu ne peux pas connaître Sa souveraineté, Son autorité existe toujours. L’autorité de Dieu et le fait de la souveraineté de Dieu sur le destin humain sont indépendants de la volonté humaine et ne changent pas en fonction des préférences et des choix de l’homme. L’autorité de Dieu est partout, à chaque heure, à chaque instant. Le ciel et la terre passeront, mais Son autorité ne passera jamais, car Il est Dieu Lui-même, Il possède une autorité unique et Son autorité n’est pas restreinte ou limitée par les hommes, les événements ou les choses, par l’espace ou par la géographie. En tout temps, Dieu exerce Son autorité, montre Sa puissance, poursuit Son œuvre de gestion comme Il l’a toujours fait ; en tout temps, Il dirige toutes choses, soutient toutes choses, orchestre toutes choses, comme Il l’a toujours fait. Personne ne peut changer cela. C’est un fait ; c’est la vérité immuable depuis des temps immémoriaux !

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique III », dans La Parole apparaît dans la chair

545. Les vérités concernant l’autorité de Dieu sont des vérités que chaque personne doit considérer sérieusement, doit expérimenter et comprendre avec son cœur ; car ces vérités ont une incidence sur la vie de chaque personne, sur le passé, le présent et l’avenir de chaque personne, sur les moments décisifs cruciaux que chaque personne doit traverser dans la vie, sur la connaissance qu’a l’homme de la souveraineté de Dieu et l’attitude avec laquelle on doit faire face à l’autorité de Dieu et, naturellement, sur la destination finale de chaque personne. Il faut donc l’énergie de toute une vie pour les connaître et les comprendre. Lorsque tu prendras l’autorité de Dieu au sérieux, lorsque tu accepteras la souveraineté de Dieu, tu parviendras progressivement à réaliser et à comprendre que l’autorité de Dieu existe vraiment. Mais si tu ne reconnais jamais l’autorité de Dieu et n’acceptes jamais Sa souveraineté, alors peu importe combien d’années tu vivras, tu ne gagneras pas la moindre connaissance de la souveraineté de Dieu. Si tu ne connais et ne comprends pas vraiment l’autorité de Dieu, lorsque tu arriveras au bout du chemin, même si tu as cru en Dieu pendant des décennies, tu n’auras rien à montrer pour la vie humaine, et tu n’auras naturellement pas la moindre connaissance de la souveraineté de Dieu sur le destin humain. N’est-ce pas une chose bien triste ? Donc, peu importe la distance que tu as couverte dans la vie, peu importe l’âge que tu as actuellement, peu importe l’éventuelle longueur du reste de ton voyage, tu dois d’abord reconnaître l’autorité de Dieu et la prendre au sérieux et accepter le fait que Dieu est ton unique Maître. Acquérir une connaissance et une compréhension claires et précises de ces vérités concernant la souveraineté de Dieu sur le destin humain est une leçon obligatoire pour tout le monde, c’est la clé de la connaissance de la vie humaine et de l’acquisition de la vérité, c’est la vie et la leçon fondamentale de la connaissance de Dieu que chacun doit affronter chaque jour, que personne ne peut esquiver. Si quelqu’un désire prendre des raccourcis pour atteindre cet objectif, alors, Je te le dis maintenant, c’est impossible ! Si tu veux échapper à la souveraineté de Dieu, c’est encore moins possible ! Dieu est le seul Seigneur de l’homme, Dieu est le seul Maître du destin humain, et il est donc impossible pour l’homme de dicter son propre destin, impossible pour lui de l’outrepasser. Peu importe l’excellence des capacités de l’homme, on ne peut pas influencer, encore moins orchestrer, arranger, contrôler ou modifier le destin des autres. Seul Dieu Lui-même, l’unique, dicte toutes les choses pour l’homme, car Lui seul possède l’unique autorité qui maintient la souveraineté sur le destin humain et, ainsi, seul le Créateur est l’unique Maître de l’homme. L’autorité de Dieu détient la souveraineté non seulement sur l’humanité créée, mais aussi sur les êtres non créés qu’aucun homme ne peut voir, sur les étoiles, sur le cosmos. C’est un fait incontestable, un fait qui existe vraiment, qu’aucun homme ou qu’aucune chose ne peut changer. Si l’un d’entre vous est toujours insatisfait des choses telles qu’elles sont, croit qu’il a une compétence ou une capacité particulière, et pense toujours que, par chance, il peut changer sa situation actuelle, ou bien y échapper, s’il essaie de changer son propre destin par un effort humain, et ainsi se distingue de ses semblables et gagne la renommée et la fortune, alors Je te le dis, tu te compliques les choses, tu ne cherches que des ennuis, tu creuses ta propre tombe ! Un jour, tôt ou tard, tu découvriras que tu as fait le mauvais choix et que tes efforts ont été gaspillés. Ton ambition, ton désir de lutter contre le destin et ton propre comportement inacceptable te conduiront sur un chemin de non-retour et tu payeras pour cela un prix amer. Bien que pour le moment tu ne voies pas la gravité des conséquences, à mesure que tu continueras à expérimenter et à apprécier plus profondément la vérité selon laquelle Dieu est le Maître du destin humain, tu parviendras progressivement à réaliser de quoi Je parle aujourd’hui et ses implications réelles. Que tu aies vraiment un cœur et un esprit et que tu sois une personne qui aime la vérité, cela dépend de quel genre d’attitude tu prends vis-à-vis de la souveraineté de Dieu et de la vérité. Naturellement, cela détermine si, oui ou non, tu peux vraiment connaître et comprendre l’autorité de Dieu. Si tu n’as jamais ressenti dans ta vie la souveraineté de Dieu et Ses arrangements, encore moins reconnu et accepté l’autorité de Dieu, alors tu seras tout à fait sans valeur et tu seras sans aucun doute l’objet de la haine et du rejet de Dieu en raison du chemin que tu as pris et du choix que tu as fait. Mais ceux qui, dans l’œuvre de Dieu, peuvent accepter Son épreuve, accepter Sa souveraineté, se soumettre à Son autorité et gagner progressivement une expérience réelle de Ses paroles auront atteint la connaissance réelle de l’autorité de Dieu, la compréhension réelle de Sa souveraineté ; ils seront vraiment soumis au Créateur. Seuls de tels hommes auront vraiment été sauvés.

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique III », dans La Parole apparaît dans la chair

546. Dieu a créé ce monde, Il a créé cette humanité et, en plus, Il a été l’architecte de la culture grecque ancienne et de la civilisation humaine. Dieu seul console cette humanité et Lui seul Se soucie d’elle jour et nuit. Le développement et le progrès humains sont inséparables de la souveraineté de Dieu, et l’histoire et l’avenir de l’humanité sont inextricables des desseins de Dieu. Si tu es un vrai chrétien, alors tu croiras certainement que la montée et la chute de n’importe quel pays ou nation se produisent selon les desseins de Dieu. Lui seul connaît le sort d’un pays ou d’une nation et Lui seul contrôle le cours de cette humanité. Si l’humanité veut avoir un bon sort, si un pays veut avoir un bon sort, alors l’homme doit se prosterner devant Dieu en adoration, se repentir et se confesser devant Lui, sinon le destin et la destination de l’homme seront une catastrophe inévitable.

Extrait de « Dieu préside au destin de toute l’humanité », dans La Parole apparaît dans la chair

547. Les destins de l’humanité et de l’univers sont intimement entrelacés avec la souveraineté du Créateur, inséparablement liés aux orchestrations du Créateur ; enfin, ils sont inséparables de l’autorité du Créateur. À travers les lois de toutes choses, l’homme parvient à comprendre les orchestrations du Créateur et Sa souveraineté ; à travers les règles de survie de toutes choses, il arrive à percevoir la gouvernance du Créateur ; à travers les destins de toutes les choses, il en vient à déduire les façons dont le Créateur exerce Sa souveraineté et Son contrôle sur elles ; et à travers les cycles de vie des êtres humains et de toutes choses, l’homme arrive à faire vraiment l’expérience des orchestrations et des arrangements du Créateur pour toutes les choses et tous les êtres vivants et à témoigner vraiment de la manière dont ces orchestrations et ces arrangements dominent toutes lois, règles et institutions terrestres, toutes autres puissances et forces. Cela étant, l’humanité est obligée de reconnaître que la souveraineté du Créateur ne peut être violée par aucun être créé, qu’aucune force ne peut s’immiscer dans les choses et les événements prédestinés par le Créateur, ni les changer. C’est sous ces lois et règles divines que les humains et toutes choses vivent et se propagent génération après génération. N’est-ce pas la véritable incarnation de l’autorité du Créateur ?

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique III », dans La Parole apparaît dans la chair

548. Bien que Dieu possède l’autorité et la puissance, Il est très rigoureux, a des principes dans Ses actions et reste fidèle à Sa parole. Sa rigueur et les principes de Ses actions montrent que le Créateur ne peut être offensé, et montrent le caractère insurmontable de l’autorité du Créateur. Bien qu’Il possède une autorité suprême et que toutes choses soient sous Sa domination et bien qu’Il ait le pouvoir de gouverner toutes choses, Dieu n’a jamais endommagé ou perturbé Son propre plan et, chaque fois qu’Il exerce Son autorité, c’est en stricte conformité avec Ses propres principes et suit précisément ce que Sa bouche a dit et suit les étapes et les objectifs de Son plan. Inutile de dire que toutes choses gouvernées par Dieu obéissent aussi aux principes par lesquels l’autorité de Dieu est exercée, et aucun homme ou aucune chose n’est exempté des arrangements de Son autorité ni ne peut changer les principes par lesquels Son autorité est exercée. Aux yeux de Dieu, ceux qui sont bénis reçoivent la bonne fortune que Son autorité entraîne, et ceux qui sont maudits reçoivent leur punition à cause de l’autorité de Dieu. Sous la souveraineté de l’autorité de Dieu, aucun homme ou aucune chose ne sont exemptés de l’exercice de Son autorité ni ne peuvent modifier les principes par lesquels Son autorité est exercée. L’autorité du Créateur n’est modifiée par aucun changement de facteur et, de même, les principes par lesquels Son autorité s’exerce ne changent pour aucune raison. Le ciel et la terre peuvent subir de grands bouleversements, mais l’autorité du Créateur ne changera pas ; toutes choses peuvent disparaître, mais l’autorité du Créateur ne disparaîtra jamais. C’est la substance de l’autorité immuable du Créateur, qui ne peut pas être offensée, et c’est l’unicité même du Créateur !

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique I », dans La Parole apparaît dans la chair

549. Satan n’a jamais osé transgresser l’autorité de Dieu et, de plus, a toujours écouté et obéi aux ordres et aux commandements spécifiques de Dieu, n’osant jamais les défier et, bien sûr, n’osant pas modifier librement aucun des ordres de Dieu. Telles sont les limites que Dieu a établies pour Satan, et donc, Satan n’a jamais osé franchir ces limites. N’est-ce pas la force de l’autorité de Dieu ? N’est-ce pas un témoignage de l’autorité de Dieu ? Satan a une compréhension beaucoup plus claire que l’humanité de la manière de se comporter devant Dieu et de voir Dieu et, ainsi, dans le monde spirituel, Satan voit le statut et l’autorité de Dieu très clairement et a une profonde appréciation de la force de l’autorité de Dieu et des principes qui fondent l’exercice de Son autorité. Il n’ose pas du tout les ignorer, ni n’ose les violer d’aucune façon, ni faire quoi que ce soit qui transgresse l’autorité de Dieu, et il n’ose pas défier la colère de Dieu d’aucune façon. Bien qu’il soit mauvais et arrogant de nature, Satan n’a jamais osé franchir les frontières et les limites établies par Dieu. Pendant des millions d’années, il s’est strictement conformé à ces limites, s’est conformé à tous les commandements et à tous les ordres donnés par Dieu, et n’a jamais osé outrepasser la marque. Bien qu’il soit malveillant, Satan est beaucoup plus sage que l’humanité corrompue ; il connaît l’identité du Créateur et connaît ses propres limites. Des actions « dociles » de Satan, on peut voir que l’autorité et la puissance de Dieu sont des édits célestes qui ne peuvent pas être transgressés par Satan, et que c’est précisément à cause de l’unicité et de l’autorité de Dieu que toutes choses changent et se propagent de façon ordonnée, que l’humanité peut vivre et se multiplier dans le cours établi par Dieu, sans que personne ni aucun objet ne soient capables de bouleverser cet ordre ou de changer cette loi, car ils viennent tous des mains du Créateur et de l’ordre et de l’autorité du Créateur.

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique I », dans La Parole apparaît dans la chair

550. L’identité particulière de Satan a amené beaucoup de gens à démontrer un fort intérêt à ses manifestations de divers aspects. Il y a même beaucoup de gens insensés qui croient que Satan aussi a de l’autorité, comme Dieu, car Satan est capable de faire des miracles et est capable de faire des choses qui sont impossibles pour l’humanité. Ainsi, en plus d’adorer Dieu, l’humanité réserve aussi une place à Satan dans son cœur et adore même Satan comme Dieu. Ces gens sont à la fois pitoyables et détestables. Ils sont pitoyables à cause de leur ignorance et détestables à cause de leur hérésie et de leur essence intrinsèquement mauvaise. À ce stade, Je pense qu’il est nécessaire de vous informer de ce qu’est l’autorité, de ce qu’elle symbolise et de ce qu’elle représente. En général, Dieu Lui-même est autorité, Son autorité symbolise la suprématie et l’essence de Dieu et l’autorité de Dieu Lui-même représente le statut et l’identité de Dieu. Puisqu’il en est ainsi, Satan ose-t-il dire qu’il est lui-même Dieu ? Satan ose-t-il dire qu’il a créé toutes choses et qu’il détient la souveraineté sur toutes choses ? Bien sûr que non ! Car il est incapable de créer toutes choses ; à ce jour, il n’a jamais rien fait qui ait été créé par Dieu et n’a jamais créé quelque chose qui ait la vie. Parce qu’il n’a pas l’autorité de Dieu, il ne pourra jamais posséder le statut et l’identité de Dieu, et cela est déterminé par son essence. A-t-il la même puissance que Dieu ? Bien sûr que non ! Qu’appelons-nous les actes de Satan et les miracles démontrés par Satan ? Est-ce la puissance ? Peut-on l’appeler autorité ? Bien sûr que non ! Satan dirige la marée du mal et bouleverse, perturbe et interrompt tous les aspects de l’œuvre de Dieu. Au cours des quelques millénaires écoulés, en plus de corrompre et d’abuser l’humanité, de séduire et de tromper l’homme pour qu’il se déprave et rejette Dieu, de sorte que l’homme se dirige vers la vallée de l’ombre de la mort, Satan a-t-il fait quoi que ce soit qui méritât la moindre commémoration, recommandation, amour de l’homme ? Si Satan possédait l’autorité et la puissance, l’humanité aurait-elle été corrompue par lui ? Si Satan possédait l’autorité et la puissance, l’humanité aurait-elle subi du tort par lui ? Si Satan possédait la puissance et l’autorité, l’humanité aurait-elle abandonné Dieu et se serait-elle tournée vers la mort ? Puisque Satan n’a ni autorité ni puissance, que devrions-nous conclure sur l’essence de tout ce qu’il fait ? Il y a ceux qui définissent tout ce que fait Satan comme une simple tromperie, mais Je crois que cette définition n’est pas si appropriée. Les mauvaises actions de sa corruption de l’humanité sont-elles de simples tromperies ? La force maléfique avec laquelle Satan a abusé Job et son désir féroce de l’abuser et de le dévorer ne pouvaient pas être acquis par de simples tromperies. Quand on y repense, en un instant, les troupeaux et le bétail de Job, éparpillés à travers les collines et les montagnes, ont été enlevés ; en un instant, la grande fortune de Job a disparu. Cela aurait-il pu être réalisé par simple tromperie ? La nature de tout ce que fait Satan correspond à des termes négatifs tels que perturber, interrompre, détruire, nuire, mal, malice et ténèbres, et ainsi l’apparition de tout ce qui est injuste et mal est inextricablement liée aux actes de Satan, et est inséparable de l’essence diabolique de Satan. Peu importe à quel point Satan est puissant, peu importe à quel point il est audacieux et ambitieux, peu importe à quel point il est habile à infliger des dommages, peu importe l’ampleur des techniques avec lesquelles il corrompt et séduit l’homme, peu importe à quel point les stratagèmes et les plans avec lesquels il intimide l’homme sont rusés, peu importe à quel point la forme dans laquelle il existe est changeable, il n’a jamais été capable de créer une seule chose vivante, n’a jamais été capable d’établir des lois ou des règles pour l’existence de toutes choses et n’a jamais été capable de régner et de contrôler n’importe quel objet, qu’il soit animé ou inanimé. Dans le cosmos et le firmament, il n’y a pas une seule personne ou un seul objet qui soit né de lui ou qui existe à cause de lui ; il n’y a pas une seule personne ou un seul objet qui soit dirigé par lui ou contrôlé par lui. Au contraire, non seulement il doit vivre sous la domination de Dieu, mais il doit de plus obéir à tous les ordres et commandements de Dieu. Sans la permission de Dieu, il est difficile pour Satan de toucher même une goutte d’eau ou un grain de sable sur la terre ; sans la permission de Dieu, Satan n’a même pas la liberté de déplacer les fourmis sur la terre, et encore moins l’humanité qui a été créée par Dieu. Aux yeux de Dieu, Satan est inférieur aux lys des montagnes, aux oiseaux qui volent dans les airs, aux poissons dans la mer et aux asticots sur la terre. Son rôle parmi toutes choses est de servir toutes choses, de servir l’humanité et de servir l’œuvre de Dieu et Son plan de gestion. Peu importe à quel point sa nature est malveillante et son essence, mauvaise, la seule chose qu’il puisse faire est de se conformer consciencieusement à sa fonction : être au service de Dieu et fournir un contrepoint à Dieu. Telles sont l’essence et la position de Satan. Son essence n’a pas de rapport avec la vie, avec la puissance, avec l’autorité ; elle est simplement un jouet entre les mains de Dieu, juste une machine au service de Dieu !

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique I », dans La Parole apparaît dans la chair

551. Bien que Satan ait regardé Job avec des yeux avides, sans la permission de Dieu, il n’a pas osé toucher un seul poil du corps de Job. Bien que Satan soit intrinsèquement mauvais et cruel, après que Dieu lui a donné Son ordre, il n’avait d’autre choix que de se conformer à l’ordre de Dieu. Ainsi, même si Satan était aussi frénétique qu’un loup parmi les brebis quand il est allé vers Job, il n’a pas osé oublier les limites que Dieu lui avait fixées, n’a pas osé violer les ordres de Dieu et, dans tout ce qu’il a fait, Satan n’a pas osé dévier des principes et des limites des paroles de Dieu. N’est-ce pas un fait ? De cela, on peut voir que Satan n’ose contrevenir à aucune des paroles de l’Éternel Dieu. Pour Satan, toute parole de la bouche de Dieu est un ordre, une loi céleste et une expression de l’autorité de Dieu, car derrière chaque parole de Dieu, la punition de Dieu pour ceux qui violent les ordres de Dieu et ceux qui désobéissent aux lois célestes et s’y opposent est sous-entendue. Satan sait clairement que s’il viole les ordres de Dieu, alors il doit accepter les conséquences au fait d’avoir transgressé l’autorité de Dieu et de s’être opposé aux lois célestes. Et quelles sont ces conséquences exactement ? Inutile de dire qu’elles sont une punition de la part de Dieu. Les actions de Satan envers Job étaient simplement un microcosme de sa corruption de l’homme et, quand Satan accomplissait ces actions, les limites que Dieu fixait et les ordres qu’Il donnait à Satan n’étaient qu’un microcosme des principes derrière tout ce qu’Il fait. En outre, le rôle et la position de Satan dans cette affaire étaient simplement un microcosme de son rôle et de sa position dans l’œuvre de la gestion de Dieu, et l’obéissance complète de Satan à Dieu dans sa tentation de Job n’était qu’un microcosme de la manière dont Satan n’a pas osé présenter la moindre opposition à Dieu dans l’œuvre de la gestion de Dieu. Quel avertissement ces microcosmes vous donnent-ils ? Parmi toutes choses, y compris Satan, aucune personne ou aucune chose ne peuvent transgresser les lois et les édits célestes établis par le Créateur, et aucune personne ou aucune chose n’osent violer ces lois et ces édits célestes, car aucune personne ou aucun objet ne peuvent modifier la punition que le Créateur inflige à ceux qui leur désobéissent, ni ne peuvent y échapper. Seul le Créateur peut établir des lois et des édits célestes, seul le Créateur a la puissance de les mettre en œuvre et seule la puissance du Créateur ne peut être transgressée par aucune personne ou aucune chose. C’est l’autorité unique du Créateur, et cette autorité est suprême parmi toutes choses, et donc il est impossible de dire que « Dieu est le plus grand et Satan est le numéro deux ». À l’exception du Créateur qui possède l’autorité unique, il n’y a pas d’autre Dieu !

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique I », dans La Parole apparaît dans la chair

552. Satan corrompt l’humanité depuis des milliers d’années. Il a causé un mal incalculable, trompé génération après génération et commis des crimes odieux dans le monde. Il a abusé l’homme, trompé l’homme, séduit l’homme pour s’opposer à Dieu et a commis de mauvais actes qui ont confondu et perturbé le plan de gestion de Dieu à maintes reprises. Pourtant, sous l’autorité de Dieu, toutes choses et toutes créatures vivantes continuent de se conformer aux règles et aux lois établies par Dieu. Comparés à l’autorité de Dieu, la nature perverse et le déchaînement de Satan sont si laids, si dégoûtants et méprisables et si petits et vulnérables. Même si Satan marche parmi toutes choses créées par Dieu, il n’est pas capable de réaliser le moindre changement chez les personnes, les choses et les objets commandés par Dieu. Plusieurs milliers d’années ont passé et l’humanité jouit toujours de la lumière et de l’air accordés par Dieu, respire toujours le souffle expiré par Dieu Lui-même, jouit toujours des fleurs, des oiseaux, des poissons et des insectes créés par Dieu et jouit de toutes les choses fournies par Dieu ; le jour et la nuit se suivent continuellement ; les quatre saisons alternent comme d’habitude ; les oies qui volent dans le ciel partent l’hiver et reviennent encore au printemps suivant ; les poissons dans l’eau ne quittent jamais les rivières et les lacs, leur habitat ; les cigales sur la terre chantent à cœur joie pendant les jours d’été ; les grillons dans l’herbe fredonnent doucement au rythme du vent pendant l’automne ; les oies se rassemblent en volées, tandis que les aigles restent solitaires ; dans leur fierté, les lions se nourrissent de la chasse ; les élans ne s’éloignent pas de l’herbe et des fleurs… Chaque sorte de créature vivante parmi toutes choses part et revient et ensuite repart, un million de changements se produisant en un clin d’œil, mais ce qui ne change pas, ce sont leur instinct et les lois de la survie. Elles vivent de l’approvisionnement et de la nourriture de Dieu, et personne ne peut changer leur instinct, et personne ne peut perturber leurs règles de survie. Bien que l’homme qui vit parmi toutes choses ait été corrompu et trompé par Satan, il ne peut toujours pas renoncer à l’eau créée par Dieu, à l’air créé par Dieu et à toutes choses créées par Dieu, et l’homme vit et prospère toujours dans cet espace créé par Dieu. Les instincts de l’humanité n’ont pas changé. L’homme compte encore sur ses yeux pour voir, sur ses oreilles pour entendre, sur son cerveau pour penser, sur son cœur pour comprendre, sur ses jambes et ses pieds pour marcher, sur ses mains pour travailler, etc. ; tous les instincts que Dieu a accordés à l’homme pour qu’il puisse accepter le soutien de Dieu restent inchangés, les facultés par lesquelles l’homme coopère avec Dieu n’ont pas changé, la faculté de l’homme d’accomplir le devoir d’un être créé n’a pas changé, les besoins spirituels de l’humanité n’ont pas changé, le désir de l’humanité de trouver ses origines n’a pas changé, l’aspiration de l’humanité à être sauvée par le Créateur n’a pas changé. Telles sont les circonstances actuelles de l’humanité qui vit sous l’autorité de Dieu et qui a enduré la destruction sanglante suscitée par Satan. Bien que l’humanité ait été soumise à l’oppression de Satan et ne soit plus Adam et Ève du début de la création, mais soit plutôt remplie de choses qui sont antagonistes à Dieu, comme la connaissance, l’imagination, les notions, etc., soit remplie d’un tempérament satanique corrompu, aux yeux de Dieu, l’humanité est toujours la même humanité qu’Il a créée. L’humanité est toujours gouvernée et orchestrée par Dieu et vit toujours dans le cours établi par Dieu et ainsi, aux yeux de Dieu, l’humanité qui a été corrompue par Satan est simplement couverte de crasse, avec un ventre grondant, avec des réactions qui sont un peu lentes, une mémoire qui n’est pas aussi bonne qu’elle l’était et elle est légèrement plus âgée, mais toutes les fonctions et tous les instincts de l’homme sont complètement intacts. C’est l’humanité que Dieu a l’intention de sauver. Cette humanité n’a qu’à entendre l’appel du Créateur et entendre la voix du Créateur, et elle se lèvera et se précipitera pour localiser la source de cette voix. Cette humanité n’a qu’à voir la figure du Créateur, et elle deviendra insouciante de tout le reste et abandonnera tout pour se consacrer à Dieu, et même donner sa vie pour Lui. Quand le cœur de l’humanité comprendra les paroles sincères du Créateur, l’humanité rejettera Satan et se rangera du côté du Créateur ; quand l’humanité aura complètement lavé la saleté de son corps et aura de nouveau reçu le soutien et la nourriture du Créateur, alors la mémoire de l’humanité sera restaurée et, à ce moment-là, l’humanité sera vraiment retournée sous la domination du Créateur.

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique I », dans La Parole apparaît dans la chair

553. L’autorité de Dieu ne peut être imitée par l’homme et l’identité et le statut de Dieu ne peuvent être usurpés par l’homme. Bien que tu puisses imiter le ton de Dieu, tu ne peux pas imiter l’essence de Dieu. Bien que tu sois capable de te tenir à la place de Dieu et de personnifier Dieu, tu ne seras jamais capable de faire ce que Dieu a l’intention de faire et ne seras jamais capable de gouverner et de commander toutes choses. Aux yeux de Dieu, tu seras toujours une petite créature et, quelle que soit la qualité de tes compétences et de tes aptitudes, quel que soit le nombre de dons que tu as, tu es entièrement sous la domination du Créateur. Bien que tu sois capable de dire quelques mots impertinents, cela ne peut ni montrer que tu as l’essence du Créateur ni représenter que tu possèdes l’autorité du Créateur. L’autorité et la puissance de Dieu sont l’essence de Dieu Lui-même. Elles n’ont pas été apprises ou ajoutées de l’extérieur, mais elles sont l’essence inhérente de Dieu Lui-même. Et donc la relation entre le Créateur et les créatures ne peut jamais être modifiée. Comme l’une des créatures, l’homme doit garder sa propre place et se comporter consciencieusement. Garde avec dévouement ce qui t’est confié par le Créateur. N’agis pas de manière déplacée, ne fais rien qui dépasse tes capacités ou qui soit répugnant pour Dieu. N’essaie pas d’être grand ,surhumain ou au-dessus des autres et ne cherche pas non plus à devenir Dieu. C’est comme cela que les gens ne devraient pas désirer être. Chercher à devenir grand ou surhumain est absurde. Chercher à devenir Dieu est encore plus disgracieux ; c’est dégoûtant et méprisable. Ce qui est louable et ce à quoi les créatures devraient tenir plus que toute autre chose, c’est de devenir une véritable créature ; c’est le seul objectif que tout le monde devrait poursuivre.

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique I », dans La Parole apparaît dans la chair

Précédent: XI. Paroles sur la connaissance de Dieu

Suivant: B. Paroles sur le tempérament juste de Dieu

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.

Contenu connexe

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre