6. Nous avons lu de nombreuses paroles de Dieu Tout-Puissant. Elles sont chargées d’autorité et de pouvoir et elles sont vraiment la voix de Dieu. Pourtant, les pasteurs et les anciens disent que dans la Bible, il est écrit : « Je m’étonne que vous vous détourniez si promptement de celui qui vous a appelés par la grâce de Christ, pour passer à un autre Évangile. Non pas qu’il y ait un autre Évangile, mais il y a des gens qui vous troublent, et qui veulent renverser l’Évangile de Christ. Mais, quand nous-mêmes, quand un ange du ciel annoncerait un autre Évangile que celui que nous vous avons prêché, qu’il soit anathème ! » (Galates 1:6-8). Se basant sur ces paroles prononcées par Paul, les pasteurs et les anciens disent que notre croyance en Dieu Tout-Puissant s’écarte du nom du Seigneur Jésus et du chemin du Seigneur Jésus. Ils disent que nous croyons à un autre Évangile et que c’est une apostasie, une trahison du Seigneur. Il nous semble que ce qu’ils disent est faux, mais nous ne pouvons pas dire avec certitude en quoi ils ont tort. Merci d’échanger avec nous sur ce sujet.

Réponse :

Se basant sur les paroles de Paul, les pasteurs et les anciens disent que croire en Dieu Tout-Puissant revient à se détourner du nom du Seigneur Jésus, à croire à un autre évangile et à trahir le Seigneur. Mais leur interprétation des paroles de Paul est-elle correcte ? Beaucoup de gens, en lisant la Bible, ne cherchent pas la vérité et, sans tenir compte du contexte de l’époque, ils imposent des règles de manière totalement aveugle, capricieuse et fantaisiste, si bien que les gens sont facilement trompés et égarés. Quand les pasteurs et les anciens citent la Bible hors contexte, il leur est facile de semer la confusion parmi ceux qui recherchent le vrai chemin. En réalité, les paroles de Paul ont été prononcées dans un certain contexte : à l’ère de la Grâce, il n’y avait qu’un seul évangile, l’évangile de l’œuvre de rédemption du Seigneur Jésus. Quand certains prêchaient d’autres voies – des évangiles différents de l’évangile du Seigneur Jésus –, c’était « un autre évangile », c’étaient des évangiles qui trompaient les gens. Et les gens qui étaient trompés et suivaient un autre évangile après avoir accepté le nom du Seigneur Jésus trahissaient le Seigneur. Quand Paul a prononcé ces paroles, Dieu devait encore accomplir l’œuvre des derniers jours et il n’y avait personne pour prêcher l’évangile des derniers jours. Il était donc clair que Paul, en parlant d’un « autre évangile », ne faisait certainement pas référence à l’évangile du retour du Seigneur dans les derniers jours, mais à ces évangiles prêchés par de faux Christs qui se manifestaient quand le Seigneur Jésus était apparu et était en train d’accomplir Son œuvre. Toute étude historique de cette époque révélerait à coup sûr une telle situation. En réalité, Paul n’a jamais dit qu’il était mal de prêcher l’évangile du royaume au retour du Seigneur, encore moins aurait-il osé dire qu’en acceptant l’évangile des derniers jours du Seigneur Jésus revenu, Dieu Tout-Puissant, les gens trahiraient le Seigneur. Et pourtant, les pasteurs et les anciens du monde religieux se servent des paroles de Paul adressées aux Églises de l’ère de la Grâce pour condamner l’œuvre des derniers jours de Dieu Tout-Puissant. Ce faisant, ils ne font qu’interpréter la Bible à tort et à travers et la citer hors contexte, ce qui est vraiment ridicule et absurde ! À l’évidence, les pasteurs et les anciens essaient de tromper les gens, de les empêcher de chercher et d’explorer le vrai chemin. Si les choses étaient telles qu’ils le disent, alors, quand le Seigneur Jésus est venu œuvrer sur terre et quand bon nombre de ceux qui croyaient en l’Éternel se sont mis à suivre le Seigneur Jésus après avoir assisté à Sa manifestation et à Son œuvre et ont accepté le salut du Seigneur, ces gens qui ont suivi le Seigneur Jésus auraient-ils trahi l’Éternel et commis l’apostasie ? Il est évident qu’ils ne trahissaient pas l’Éternel mais qu’ils suivaient les pas de Dieu : ils étaient fidèles à Dieu. Dans le même temps, ceux qui s’accrochaient obstinément à la loi et n’acceptaient pas le salut du Seigneur Jésus ont pu sembler rester fidèles au nom de l’Éternel, mais aux yeux de Dieu ils se rebellaient contre Lui et résistaient à Sa nouvelle œuvre. Ils n’étaient fidèles qu’à l’œuvre que Dieu avait accomplie dans le passé, ils ne suivaient pas Ses pas et n’acceptaient pas les paroles et l’œuvre présentes de Dieu ni ne leur obéissaient : les vrais apostats, qui ont été détestés et rejetés par Dieu, c’étaient eux.

Nous qui croyons au Seigneur, nous sommes profondément conscients du fait que même si notre foi dans le Seigneur fait que nos péchés sont pardonnés, nous demeurons tout de même dans une situation dans laquelle nous péchons au cours de la journée et confessons nos péchés la nuit. Sous l’emprise de notre nature satanique, nous révélons souvent nos tempéraments sataniques, comme l’arrogance et la prétention, la malhonnêteté et la duplicité, l’égoïsme et l’ignobilité. Nous ne pouvons pas nous empêcher de mentir et de pécher, de nous rebeller contre Dieu et de Lui résister, et nous n’avons pas échappé aux liens et aux entraves du péché. Or, ceux qui ne sont pas saints ne peuvent pas rencontrer le Seigneur. Dieu étant saint, comment pourrait-Il permettre l’entrée dans Son royaume à ceux qui Le contrarient avec les tempéraments de Satan et qui sont coupables de se rebeller contre Lui et de Lui résister ? Et donc, avec l’arrivée de l’ère du Règne des derniers jours, Dieu Tout-Puissant accomplit une étape d’une nouvelle œuvre plus élevée sur le fondement de l’œuvre du Seigneur Jésus : l’œuvre consistant à juger et purifier l’homme durant les derniers jours. À cette étape de Son œuvre, Dieu exprime la vérité pour corriger la nature pécheresse et les tempéraments corrompus des hommes, leur permettant d’être purifiés et sauvés une fois pour toutes et les amenant dans Son royaume. C’est l’accomplissement de ces prophéties de la Bible : « J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant. Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir » (Jean 16:12-13). « Celui qui me rejette et qui ne reçoit pas mes paroles a son juge ; la parole que j’ai annoncée, c’est elle qui le jugera au dernier jour » (Jean 12:48). « Car c’est le moment où le jugement va commencer par la maison de Dieu » (1 Pierre 4:17). Ainsi, ceux qui acceptent l’œuvre des derniers jours de Dieu Tout-Puissant ne trahissent pas le Seigneur Jésus et ne commettent pas d’apostasie. Au contraire, ils entendent la voix de Dieu et suivent les pas de l’Agneau : seuls ces gens-là sont les vierges sages, et ce sont eux qui sont élevés devant Dieu pour participer à Son festin.

Dieu Tout-Puissant dit : « Puisque l’homme croit en Dieu, il doit suivre de près les pas de Dieu, étape par étape ; il devrait “suivre l’Agneau partout où Il va”. Seuls ces gens cherchent le vrai chemin, seuls ces gens connaissent l’œuvre du Saint-Esprit. Les gens qui suivent servilement la lettre et les doctrines sont ceux qui ont été éliminés par l’œuvre du Saint-Esprit. Dans chaque période donnée, Dieu commencera une nouvelle œuvre, et dans chaque période, un nouveau départ sera offert à l’homme. Si l’homme ne s’en tient qu’aux vérités que “l’Éternel est Dieu” et que “Jésus est Christ”, des vérités qui s’appliquent uniquement à leur ère respective, alors l’homme ne suivra jamais l’œuvre du Saint-Esprit et sera toujours incapable d’obtenir l’œuvre du Saint-Esprit. Peu importe la manière dont Dieu travaille, l’homme suit sans le moindre doute, et il suit de près. De cette façon, comment l’homme pourrait-il être éliminé par le Saint-Esprit ? Peu importe ce que Dieu fait, tant que l’homme est certain que c’est l’œuvre du Saint-Esprit et qu’il coopère avec l’œuvre du Saint-Esprit, sans appréhension, et tente de répondre aux exigences de Dieu, alors comment pourrait-il être puni ? L’œuvre de Dieu n’a jamais cessé, Ses pas n’ont jamais hésité, et avant la fin de Son œuvre de gestion, Il a toujours été occupé, et Il n’arrête jamais. Mais l’homme est différent : n’ayant obtenu qu’un minimum de l’œuvre du Saint-Esprit, il la traite comme si elle ne changera jamais ; ayant acquis un peu de connaissance, il ne s’avance pas pour suivre les pas de la dernière œuvre de Dieu ; n’ayant vu qu’un peu de l’œuvre de Dieu, il décide immédiatement que Dieu est une figure spécifique en bois, et croit que Dieu gardera toujours cette forme qu’il a sous les yeux, qu’il en était ainsi dans le passé et en sera toujours ainsi à l’avenir ; n’ayant acquis qu’une connaissance superficielle, l’homme est si fier qu’il s’oublie lui-même et commence à parler sans modération d’un tempérament et d’un être de Dieu qui n’existent tout simplement pas ; et étant devenu certain au sujet d’une étape de l’œuvre du Saint-Esprit, peu importe le genre de personne qui proclame la nouvelle œuvre de Dieu, l’homme ne l’accepte pas. Ces gens ne peuvent pas accepter la nouvelle œuvre du Saint-Esprit ; ils sont trop conservateurs et incapables d’accepter de nouvelles choses. Ces gens sont ceux qui croient en Dieu, mais rejettent aussi Dieu. L’homme croit que les Israélites ont eu tort de “croire seulement en l’Éternel et de ne pas croire en Jésus”, pourtant la majorité des gens adoptent un rôle dans lequel ils “croient seulement en l’Éternel et rejettent Jésus” et “désirent le retour du Messie, mais s’opposent au Messie appelé Jésus”. Pas étonnant donc que les gens relèvent encore du domaine de Satan après avoir accepté une étape de l’œuvre du Saint-Esprit et ne reçoivent pas encore les bénédictions de Dieu. N’est-ce pas le résultat de la rébellion de l’homme ? » (« L’œuvre de Dieu et la pratique de l’homme », dans La Parole apparaît dans la chair).

Les paroles de Dieu Tout-Puissant nous montrent que Dieu est toujours nouveau et jamais ancien, et que Son œuvre de salut de l’humanité ne cesse jamais de progresser. Si, dans la nouvelle ère, nous nous en tenons encore à l’œuvre passée de Dieu et refusons d’accepter Sa nouvelle œuvre, nous aurons vite fait de devenir ceux qui croient en Dieu tout en Lui résistant et qui sont éliminés par l’œuvre du Saint-Esprit. Il y a des siècles, parce qu’ils se sont accrochés à l’œuvre de Dieu à l’ère de l’Ancien Testament, ont résisté à l’œuvre du Seigneur Jésus et l’ont condamnée et ont crucifié Celui-ci – un péché abominable –, les pharisiens ont eu droit aux malédictions et à la punition de Dieu. Quelle doit donc être notre attitude vis-à-vis de l’œuvre du jugement de Dieu dans les derniers jours ? Nous devons tous y réfléchir attentivement !

Précédent: 5. Durant les ères de l’Ancien et du Nouveau Testament, Dieu a œuvré en Israël. Le Seigneur Jésus a annoncé qu’Il reviendrait durant les derniers jours, donc à Son retour Il devrait arriver en Israël. Pourtant, vous témoignez que le Seigneur Jésus est déjà revenu, qu’Il S’est manifesté dans la chair et qu’Il accomplit Son œuvre en Chine. La Chine est une nation dirigée par un parti politique athée. Il n’y a dans aucun pays une plus grande résistance à Dieu et une plus grande persécution des chrétiens. Comment le retour du Seigneur pourrait-il avoir lieu en Chine ?

Suivant: 7. Dans la Bible, il est écrit : « Car le Seigneur lui-même, à un signal donné, à la voix d’un archange, et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement » (1 Thessaloniciens 4:16). Vous témoignez que le Seigneur Jésus est revenu, mais nous n’avons pas entendu la clameur, ni la voix de l’archange, ni la trompette de Dieu, et nous n’avons pas vu non plus les saints morts se relever. Alors, comment peut-il être prouvé que le Seigneur est revenu ?

Voulez-vous accueillir le Seigneur pour devenir la personne la plus chanceuse du monde ? Contactez-nous pour trouver le chemin.

Contenu connexe

2. Si les signes et les prodiges peuvent sauver l’humanité

« Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité ; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père » (Jean 1:14). Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. Si vous me connaissiez, vous connaîtriez aussi mon Père. Et dès maintenant vous le connaissez, et vous l’avez vu (Jean 14:6-7).

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre