1. Le Seigneur Jésus a dit: « Mes brebis entendent ma voix » (Jean 10:27). Quand le Seigneur reviendra, Il prononcera Ses déclarations et se mettra en quête de Ses brebis. Pour attendre le retour du Seigneur, il est essentiel de chercher la voix de Dieu, mais nous sommes incapables de faire la différence entre la voix de Dieu et la voix des hommes. Merci d’échanger avec nous sur ce sujet.

Versets bibliques pour référence :

«Jésus lui dit : Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi» (Jean 14:6).

«Car la parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante qu’une épée quelconque à deux tranchants, pénétrante jusqu’à partager âme et esprit, jointures et moelles ; elle juge les sentiments et les pensées du coeur» (Hébreux 4:12).

Paroles de Dieu concernées :

La vérité vient du monde des hommes, mais la vérité parmi les hommes est transmise par Christ. Elle provient de Christ, c’est-à-dire qu’elle vient de Dieu Lui-même, et ce n’est pas quelque chose dont les hommes sont capables.

Extrait de « Succès ou échec dépendent du chemin que l’homme emprunte», dans La Parole apparaît dans la chair

La vérité est le plus réel des aphorismes de la vie, et le plus important des aphorismes de toute l’humanité. Car c’est ce que Dieu exige des hommes, et c’est aussi l’œuvre accomplie par Dieu en personne. C’est pourquoi elle est appelée l’« aphorisme de la vie ». Cet aphorisme n’est pas un résumé, ni une citation célèbre d’un grand personnage. C’est plutôt la déclaration adressée à l’humanité par le Maître du ciel et de la terre et de toutes choses ; ce ne sont pas des paroles résumées par les hommes, mais c’est la vie inhérente de Dieu. C’est pourquoi elle est appelée « le plus important des aphorismes de la vie ».

Extrait de « Seuls ceux qui connaissent Dieu et Son œuvre peuvent Lui donner satisfaction», dans La Parole apparaît dans la chair

Que les paroles prononcées par Dieu soient simples ou profondes en apparence, elles sont toutes des vérités indispensables à l’homme lorsqu’il entre dans la vie ; elles sont la source d’eaux vives qui lui permet de survivre à la fois dans l’esprit et dans la chair. Elles fournissent ce dont l’homme a besoin pour rester en vie : le dogme et le credo pour mener sa vie quotidienne ; le chemin, le but et la direction par lesquels il doit passer pour recevoir le salut ; toute vérité qu’il devrait posséder en tant qu’être créé devant Dieu ; et toute vérité sur la manière de l’homme d’obéir à Dieu et de L’adorer. Elles sont la garantie qui assure la survie de l’homme, elles sont le pain quotidien de l’homme, et elles sont aussi le soutien solide qui permet à l’homme d’être fort et de se tenir debout. Elles sont riches de la réalité de la vérité de l’humanité normale telle qu’elle est vécue par l’humanité créée, riches de la vérité par laquelle l’humanité se libère de la corruption et échappe aux pièges de Satan, riches en enseignement, exhortation, encouragement et consolation infatigables que le Créateur donne à l’humanité créée. Elles sont le phare qui guide et éclaire les hommes pour comprendre tout ce qui est positif, la garantie qui assure que les hommes vivront tout ce qui est juste et bon, et le posséderont, le critère par lequel les personnes, les événements et les objets sont tous mesurés, ainsi que la bouée de navigation qui conduit les hommes vers le salut et le chemin de la lumière.

Extrait de « Connaître Dieu est le chemin vers la crainte de Dieu et l’éloignement du mal», dans La Parole apparaît dans la chair

La parole de Dieu ne peut pas être exprimée comme la parole de l’homme, encore moins la parole de l’homme peut-elle être exprimée comme la parole de Dieu. Un homme utilisé par Dieu n’est pas le Dieu incarné et le Dieu incarné n’est pas un homme utilisé par Dieu ; il y a là une différence fondamentale. Après avoir lu ces mots, tu n’acceptes peut-être pas qu’ils soient les paroles de Dieu et ne les acceptes que comme des mots venant d’un homme qui a été inspiré. Dans ce cas, tu es aveuglé par l’ignorance. Comment les paroles de Dieu peuvent-elles être les mêmes que les paroles d’un homme qui a été inspiré ? Les paroles de Dieu incarné inaugurent une nouvelle ère, guident l’humanité tout entière, révèlent des mystères et montrent à l’homme la voie à suivre vers une nouvelle ère. L’inspiration reçue par l’homme n’est que simple pratique ou connaissance. Elle ne peut pas conduire l’humanité tout entière dans une nouvelle ère ou révéler le mystère de Dieu Lui-même. Après tout, Dieu est Dieu et l’homme est l’homme. Dieu a l’essence de Dieu et l’homme a l’essence de l’homme. Si l’homme considère les paroles de Dieu comme simple inspiration du Saint-Esprit et prend les paroles des apôtres et des prophètes comme des paroles dites par Dieu en personne, alors l’homme se fourvoie.

Extrait de la préface de La Parole apparaît dans la chair

L’échange de l’homme diffère de la parole de Dieu. Ce sur quoi les gens échangent transmet les idées et l’expérience de chacun, exprimant leurs idées et leur expérience en fonction de l’œuvre de Dieu. Leur responsabilité est de découvrir, après que Dieu a œuvré ou parlé, ce qu’ils devraient pratiquer de Son œuvre et de Ses paroles, dans quelles parties ils devraient entrer, puis de le livrer aux disciples. Par conséquent, le travail de l’homme représente son entrée et sa pratique. Bien sûr, un tel travail est mélangé avec des leçons humaines et avec l’expérience ou certaines pensées humaines. Quelle que soit la façon dont le Saint-Esprit œuvre, en l’homme ou en Dieu incarné, les ouvriers expriment toujours ce qu’ils sont. Bien que ce soit le Saint-Esprit qui œuvre, l’œuvre est fondée sur ce que l’homme est par nature, parce que le Saint-Esprit ne travaille pas sans fondement. En d’autres termes, l’œuvre ne vient pas de rien, mais est toujours faite conformément à des circonstances véritables et à des conditions réelles. C’est seulement de cette manière que le tempérament de l’homme peut être transformé, que ses vieilles notions et ses vieilles pensées peuvent être changées. Ce que l’homme exprime est ce qu’il voit, ce qu’il expérimente et ce qu’il peut imaginer, et c’est atteignable par la pensée de l’homme même si ce sont des doctrines et des notions. Le travail de l’homme ne peut pas dépasser la portée de l’expérience de l’homme, ni ce que l’homme voit, ni ce qu’il peut imaginer ou concevoir, peu importe la quantité de ce travail. Ce que Dieu exprime est ce qu’Il est Lui-même, et c’est inatteignable par l’homme, c’est-à-dire que c’est au-delà de la portée de la pensée de l’homme. Il exprime Son œuvre de direction de toute l’humanité, et cela n’a aucun rapport avec les détails de l’expérience humaine, mais concerne plutôt Sa propre gestion. Ce que l’homme exprime, c’est son expérience, alors que ce que Dieu exprime, c’est Son être qui est Son tempérament inhérent et est inaccessible à l’homme. L’expérience de l’homme se compose de ses idées et de ses connaissances acquises à partir de l’expression par Dieu de Son être. De telles idées et de telles connaissances sont appelées l’être de l’homme et leur expression est basée sur le tempérament et le calibre inhérents de l’homme ; c’est pourquoi elles sont aussi appelées l’être de l’homme. L’homme peut échanger sur ce qu’il expérimente et ce qu’il voit. Personne ne peut échanger sur ce qu’il n’a pas expérimenté, n’a pas vu ou sur ce qui est inaccessible à son esprit, ces choses n’étant pas à l’intérieur de lui. Si ce que l’homme exprime ne vient pas de son expérience, c’est alors son imagination ou de la doctrine. En termes simples, il n’y a aucune réalité dans ses paroles. Si tu n’entrais jamais en contact avec les choses de la société, tu ne seras pas en mesure de bien échanger sur les relations complexes dans la société. Si tu n’avais pas de famille et que d’autres personnes parlaient de problèmes familiaux, tu ne comprendrais pas la majorité de ce qu’ils disent. Alors, ce sur quoi l’homme échange et le travail qu’il fait représentent son être intérieur.

Extrait de « L’œuvre de Dieu et le travail de l’homme», dans La Parole apparaît dans la chair

L’autorité et l’identité de Dieu sont clairement révélées dans la formulation des déclarations de Dieu. Par exemple, quand Dieu dit : « Voici mon alliance, que Je fais avec toi. Tu deviendras […] Je te rends […] Je te rendrai […] », des phrases telles que « tu deviendras » et « Je rendrai », dont la formulation atteste de l’affirmation de l’identité et de l’autorité de Dieu, sont, d’une certaine manière, une indication de la fidélité du Créateur ; d’une autre manière, elles sont des paroles spéciales utilisées par Dieu qui possède l’identité du Créateur. Elles font aussi partie du vocabulaire conventionnel. Si quelqu’un dit qu’il espère qu’une autre personne soit féconde, que des nations viennent d’elle et que des rois viennent d’elle, alors c’est sans aucun doute une sorte de souhait et ce n’est pas une promesse ou une bénédiction. Et donc, les gens n’osent pas dire : « Je ferai de toi ceci et cela, tu seras ceci et cela… » car ils savent qu’ils n’ont pas un tel pouvoir ; cela ne leur revient pas et, même s’ils disaient de telles choses, leurs mots seraient vides et un non-sens, guidés par leur désir et leur ambition. Quelqu’un a-t-il l’audace de parler sur un ton si grandiose s’il estime ne pas pouvoir accomplir ses vœux ? Tous souhaitent le bien de leurs descendants et espèrent qu’ils excellent et connaissent un grand succès. « Quelle grande veine ce serait pour l’un d’eux de devenir empereur ! Si quelqu’un devait être un gouverneur, ce serait bien aussi, du moment qu’il est quelqu’un d’important ! » Ce sont les vœux de tous, mais les gens peuvent seulement souhaiter des bénédictions sur leurs descendants, ils ne peuvent pas accomplir ou réaliser aucune de leurs promesses. Dans leur cœur, tous savent clairement qu’ils n’ont pas le pouvoir de réaliser de telles choses, car tout est hors de leur contrôle, et donc comment pourraient-ils commander le sort des autres ? Tandis que la raison pour laquelle Dieu peut dire de telles paroles est que Dieu possède une telle autorité et est capable d’accomplir et de réaliser toutes les promesses qu’Il fait à l’homme, et de faire en sorte que toutes les bénédictions qu’Il accorde à l’homme deviennent réalité. L’homme a été créé par Dieu et, pour Dieu, rendre quelqu’un extrêmement fécond serait un jeu d’enfant ; faire prospérer les descendants de quelqu’un n’exigerait de Lui qu’une parole. Il n’aurait jamais à transpirer une goutte pour une telle chose, à Se casser les méninges, ou à S’inquiéter ; c’est la puissance même de Dieu, l’autorité même de Dieu.

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique I», dans La Parole apparaît dans la chair

Il y a beaucoup d’éléments de l’expérience de l’homme dans son travail ; l’homme exprime ce qu’il est. L’œuvre propre de Dieu exprime aussi ce qu’Il est, mais Son être diffère de celui de l’homme. L’être de l’homme représente l’expérience et la vie de l’homme (ce que l’homme expérimente ou rencontre dans sa vie ou ses philosophies de vie) et les gens qui vivent dans des environnements différents expriment des êtres différents. On peut voir dans ce que vous exprimez si vous avez des expériences sociales ou non et votre manière de vivre réellement et d’expérimenter dans vos familles ; par contre, vous ne pouvez pas voir dans l’œuvre de Dieu incarné si, oui ou non, Il a des expériences sociales. Il est bien conscient de l’essence de l’homme et Il peut exposer toutes sortes de pratiques se rapportant à toutes sortes de gens. Il est encore plus habile à exposer le tempérament corrompu et le comportement rebelle des êtres humains. Il ne vit pas parmi les gens mondains, mais Il est au courant de la nature des mortels et de toutes les corruptions des gens mondains. Tel est Son être. Bien qu’Il ne transige pas avec le monde, Il connaît les règles de négociation du monde, car Il comprend parfaitement la nature humaine. Il connaît l’œuvre de l’Esprit que les yeux de l’homme ne peuvent pas voir et que les oreilles de l’homme ne peuvent pas entendre, l’œuvre aussi bien d’aujourd’hui que du passé. Cela inclut la sagesse qui ne constitue pas une philosophie de vie ni un émerveillement qui est difficile à comprendre pour les gens. C’est ce qu’Il est, ouvert aux gens et aussi caché aux gens. Il n’exprime pas l’être d’une personne extraordinaire, mais les attributs inhérents et l’être de l’Esprit. Il ne voyage pas dans le monde entier, mais connaît tout du monde. Il contacte les « anthropoïdes » qui n’ont aucune connaissance ou aucune intuition, mais Il exprime des paroles qui sont plus élevées que la connaissance et qui dépassent les grands hommes. Il vit parmi des gens obtus et engourdis qui n’ont pas d’humanité et qui ne comprennent pas les conventions et la vie de l’humanité, mais Il peut demander à l’humanité de vivre une humanité normale, tout en exposant la vile et faible condition humaine de l’humanité. Tout cela, c’est Son être, plus élevé que l’être de tout individu de chair et de sang. Pour Lui, il n’est pas nécessaire d’expérimenter une vie sociale compliquée, lourde et sordide pour faire l’œuvre qu’Il doit faire et pour bien exposer l’essence de l’humanité corrompue. Une vie sociale sordide n’édifie pas Sa chair. Son œuvre et Ses paroles n’exposent que la désobéissance de l’homme et ne fournissent pas à l’homme l’expérience et les enseignements requis pour traiter avec le monde. Il n’a pas besoin d’enquêter sur la société ou sur la famille de l’homme quand Il donne la vie à l’homme. Exposer et juger l’homme n’est pas une expression des expériences de Sa chair, mais une révélation de l’injustice de l’homme après avoir longtemps connu la désobéissance de l’homme et avoir abhorré la corruption de l’humanité. Toute Son œuvre consiste à exposer Son tempérament à l’homme et à exprimer Son être. Lui seul peut faire cette œuvre ; un individu de chair et de sang ne pourrait pas la réaliser.

Extrait de « L’œuvre de Dieu et le travail de l’homme», dans La Parole apparaît dans la chair

Précédent: 3. Si nous acceptions l’œuvre de Dieu Tout-Puissant des derniers jours, que devons-nous poursuivre pour obtenir le chemin de la vie éternelle?

Suivant: 2. Vous témoignez que le Seigneur Jésus est revenu, qu’Il est Dieu Tout-Puissant incarné qui exprime toutes les vérités pouvant purifier et sauver l’humanité et qu’Il accomplit l’œuvre du jugement en commençant par la maison de Dieu. Comment, donc, devrions-nous reconnaître la voix de Dieu, et comment pouvons-nous être sûrs que Dieu Tout-Puissant est le Seigneur Jésus qui est revenu?

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe

4. Comment les trois étapes de l’œuvre de Dieu s’approfondissent-elles progressivement, de sorte que les gens soient sauvés et amenés à la perfection ?

Toute la gestion de Dieu est divisée en trois étapes, et à chaque étape, des exigences appropriées sont présentées à l’homme. En outre, pendant que les ères passent et progressent, les exigences de Dieu envers l’humanité deviennent de plus en plus élevées. Ainsi, étape par étape, ce travail de gestion de Dieu atteint son point culminant, jusqu’à ce que l’homme reconnaisse « la manifestation de la Parole dans la chair », et alors les exigences envers l’homme deviennent encore plus élevées, et les exigences envers l’homme de rendre témoignage deviennent encore plus élevées.

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre