2. Avant, je manquais de discernement. Je suivais les pasteurs et les anciens quand ils s’opposaient à l’œuvre de Dieu Tout-Puissant des derniers jours et la condamnaient, et je blasphémais avec eux. Est-ce que Dieu me sauvera quand même ?

Versets bibliques pour référence :

« Si le juste se détourne de sa justice et commet l’iniquité, et meurt pour cela, il meurt à cause de l’iniquité qu’il a commise. Si le méchant revient de sa méchanceté et pratique la droiture et la justice, il fera vivre son âme. S’il ouvre les yeux et se détourne de toutes les transgressions qu’il a commises, il vivra, il ne mourra pas » (Ezéchiel 18:26-28).

« La parole de l’Éternel fut adressée à Jonas une seconde fois, en ces mots : Lève-toi, va à Ninive, la grande ville, et proclames-y la publication que je t’ordonne ! Et Jonas se leva, et alla à Ninive, selon la parole de l’Éternel. Or Ninive était une très grande ville, de trois jours de marche. Jonas fit d’abord dans la ville une journée de marche ; il criait et disait : Encore quarante jours, et Ninive est détruite ! Les gens de Ninive crurent à Dieu, ils publièrent un jeûne, et se revêtirent de sacs, depuis les plus grands jusqu’aux plus petits. La chose parvint au roi de Ninive ; il se leva de son trône, ôta son manteau, se couvrit d’un sac, et s’assit sur la cendre. Et il fit faire dans Ninive cette publication, par ordre du roi et de ses grands ; Que les hommes et les bête, les boeufs et les brebis, ne goûtent de rien, ne paissent point, et ne boivent point d’eau ! Que les hommes et les bêtes soient couverts de sacs, qu’ils crient à Dieu avec force, et qu’ils reviennent tous de leur mauvaise voie et des actes de violence dont leurs mains sont coupables ! Qui sait si Dieu ne reviendra pas et ne se repentira pas, et s’il ne renoncera pas à son ardente colère, en sorte que nous ne périssions point ? Dieu vit qu’ils agissaient ainsi et qu’ils revenaient de leur mauvaise voie. Alors Dieu se repentit du mal qu’il avait résolu de leur faire, et il ne le fit pas » (Jonas 3:1-10).

Paroles de Dieu concernées :

Le but de l’œuvre de Dieu sur les hommes, c’est de les rendre capables de satisfaire Sa volonté, et ce, en vue de leur apporter le salut. Par conséquent, pendant qu’Il sauve les hommes, Il ne fait pas l’œuvre de les punir. Tandis qu’Il apporte à l’homme le salut, Dieu ne punit pas le mal ni ne récompense le bien, et Il ne révèle pas non plus les destinations des divers types de gens. Ce n’est que lorsque la dernière étape de Son œuvre sera achevée qu’Il accomplira l’œuvre de punir le mal et de récompenser le bien, et alors seulement Il révélera la fin de toutes les sortes de gens. Ceux qui seront punis seront ceux qui ne pourront vraiment pas être sauvés, tandis que ceux qui seront sauvés seront ceux qui auront obtenu le salut de Dieu pendant le temps où Il sauve l’homme. Tandis que l’œuvre de salut de Dieu se réalise, tous ceux qui peuvent être sauvés le seront autant que possible et aucun d’entre eux ne sera rejeté, car le but de l’œuvre de Dieu est de sauver l’homme. Tous ceux qui seront incapables de réaliser un changement dans leur tempérament durant la période du salut de l’homme par Dieu, ainsi que tous ceux qui seront incapables de se soumettre complètement à Lui seront voués à la punition. Cette étape de l’œuvre, l’œuvre par les paroles, révèlera à l’homme toutes les voies et tous les mystères qu’il ne comprend pas, afin qu’il puisse comprendre la volonté de Dieu et Ses exigences à son égard, et afin qu’il ait les prérequis pour mettre les paroles de Dieu en pratique et réaliser des changements dans son tempérament. Dieu n’utilise que des paroles pour faire Son œuvre et ne punit pas les gens parce qu’ils sont un peu rebelles ; c’est parce que maintenant, c’est le temps de l’œuvre du salut. Si tous ceux qui agissent de manière rebelle étaient punis, personne n’aurait la possibilité d’être sauvé ; tout le monde serait puni et tomberait dans l’Hadès. Le but des paroles qui jugent les hommes est de leur permettre de se connaître et de se soumettre à Dieu ; ce n’est pas pour les punir par un tel jugement. Durant le temps de l’œuvre des paroles, beaucoup de gens exposeront leur rébellion et leur résistance, ainsi que leur désobéissance au Dieu incarné. Néanmoins, Il ne punira pas tous ces gens à cause de cela, mais ne fera que rejeter ceux qui sont corrompus jusqu’à la moelle et qui ne peuvent être sauvés. Il livrera leur chair à Satan et, dans quelques cas, mettra fin à leur chair. Ceux qui restent continueront à suivre et à expérimenter le traitement et l’émondage. Si, pendant qu’ils suivent, ces gens ne peuvent toujours pas accepter d’être traités et émondés, et deviennent de plus en plus dégénérés, alors ils auront perdu leur chance d’être sauvé. Chaque personne qui s’est soumise au fait d’être conquise par les paroles aura largement la possibilité du salut ; le salut de chacun de ces hommes par Dieu montrera Sa plus grande indulgence. Autrement dit, ils bénéficieront d’une extrême tolérance. Tant que les hommes se détournent du mauvais chemin et tant qu’ils peuvent se repentir, Dieu leur donnera des occasions d’obtenir Son salut. Au début, quand les humains se rebellent contre Dieu, Il n’a aucun désir de les faire mourir ; au contraire, Il fait tout ce qu’Il peut pour les sauver. Si quelqu’un n’a vraiment pas de place pour le salut, Dieu le rejettera. Si Dieu est lent à punir certaines personnes, c’est parce qu’Il souhaite sauver tous ceux qui peuvent l’être. Il juge, éclaire et guide les hommes seulement avec des paroles, et n’utilise pas une verge pour les faire mourir. Employer des paroles pour apporter le salut aux humains, voilà le but et la signification de l’étape finale de l’œuvre.

Extrait de « Tu devrais mettre de côté les bénédictions du statut et comprendre la volonté de Dieu d’apporter le salut à l’homme », dans La Parole apparaît dans la chair

« Blasphémer et dire des calomnies contre Dieu est un péché qui ne sera pas pardonné ni dans ce siècle ni dans le siècle à venir, et ceux qui commettent ce péché ne seront jamais réincarnés. » Cela signifie que le tempérament de Dieu ne souffre aucune offense de la part des hommes. Certaines personnes disent quelque chose de peu aimable ou de déplaisant quand elles ne comprennent pas, ou quand elles sont trompées, contrôlées ou réprimées. Cependant, par la suite, une fois qu’elles ont accepté le vrai chemin, elles sont remplies de regrets. Elles préparent alors assez de bonnes actions, acquièrent des connaissances et réalisent des changements dans ce domaine, si bien que Dieu ne retient pas leurs transgressions antérieures. Vous devriez avoir une connaissance complète de Dieu, vous devriez savoir à qui ces paroles de Dieu sont destinées et dans quel contexte, et vous ne devriez pas appliquer aléatoirement ni définir arbitrairement les paroles de Dieu. Les gens qui n’ont rien vécu ne se mesurent en rien aux paroles de Dieu, tandis que ceux qui ont un peu d’expérience et un peu de vision y sont généralement très sensibles. Quand ils entendent des paroles de Dieu qui maudissent, haïssent ou éliminent des gens, ils le prennent pour eux de façon indiscriminée. Cela montre qu’ils ne comprennent pas les paroles de Dieu et qu’ils Le comprennent toujours de travers. Certains jugent Dieu avant d’avoir lu Ses nouvelles paroles, examiné quoi que ce soit ni entendu les échanges de ceux qui comprennent Sa nouvelle œuvre, et encore moins obtenu un quelconque éclairage du Saint-Esprit. Par la suite, quelqu’un leur prêche l’Évangile et ils l’acceptent. Ensuite, ils regrettent d’avoir jugé Dieu et désirent se repentir. Après cela, tout dépend de leur conduite future. Si, une fois qu’ils ont la foi, leur conduite est particulièrement mauvaise et qu’ils se condamnent eux-mêmes en disant : « De toute façon, j’ai déjà dit des choses blasphématoires et affreuses et Dieu a déclaré que les gens comme moi seraient condamnées, donc ma vie est finie », de telles personnes sont vraiment finies.

Extrait de « Quel genre de personnes seront punies », dans Récits des entretiens de Christ des derniers jours

Certaines personnes qui ont commis une petite transgression se demandent : « Dieu m’a-t-Il exposé et chassé ? Va-t-Il me frapper ? » Cette fois, Dieu est venu non pas pour frapper les gens, mais pour les sauver dans toute la mesure du possible. Qui est entièrement exempt de faire des erreurs ? Si tout le monde était frappé, alors comment pourrait-il être question de « salut » ? Certains péchés sont commis volontairement, tandis que d’autres sont commis involontairement. Si tu es capable de changer après avoir reconnu les péchés que tu commets involontairement, Dieu te frapperait-Il avant que tu aies changé ? Dieu peut-Il sauver les gens de cette façon ? Ce n’est pas ainsi qu’Il œuvre ! Peu importe si tu commets des péchés involontairement ou à cause de ta nature rebelle, tu dois te souvenir qu’une fois le péché commis, tu dois te dépêcher et te réveiller pour regarder la réalité en face et aller de l’avant ; peu importe la situation qui se présente, tu dois aller de l’avant. L’œuvre que Dieu réalise est celle du salut et Il ne va pas frapper distraitement les gens qu’Il veut sauver. Quel que soit le degré de transformation dont tu es capable, même si Dieu te frappe à la fin, il sera juste pour Lui d’agir ainsi, c’est certain ; et lorsque le moment viendra, Il te le fera comprendre. Pour l’instant, vous devriez vous soucier d’aspirer à la vérité, de vous concentrer sur l’entrée dans la vie et de chercher à remplir correctement votre devoir. On ne peut pas se tromper ! À la fin, quelle que soit la manière dont Dieu te traite, elle est toujours juste ; tu ne devrais pas douter de cela et tu n’as pas besoin de t’inquiéter. Même si en ce moment, tu n’arrives pas à comprendre la justice de Dieu, un jour viendra où tu seras convaincu. Dieu ne ressemble certainement pas à un fonctionnaire ou au roi des diables. Si vous soumettez ce sujet à une réflexion minutieuse, vous en arrivez à la conclusion que l’œuvre de Dieu est de sauver les gens et de transformer leurs tempéraments. Puisque Son œuvre consiste à transformer les tempéraments des gens, si ceux-ci ne révèlent pas leur corruption, alors on ne peut rien faire et rien ne sera accompli. Si, après avoir révélé ta corruption, tu ne te repens pas le moins du monde et que tu agis encore comme avant, alors tu offenseras le tempérament de Dieu. Dieu mettra en œuvre différents degrés de châtiment à l’encontre de l’homme, et l’homme paiera le prix pour ses péchés. […]

Comme mentionné plus tôt, les évènements du passé peuvent être effacés d’un seul coup ; le futur peut être utilisé pour remplacer le passé ; la tolérance de Dieu est aussi illimitée que la mer. Pourtant, il y a aussi des principes dans ces paroles. Il n’est pas vrai que Dieu effacera n’importe quel péché que tu as commis, quelle que soit son importance. Toute l’œuvre de Dieu est basée sur des principes. Dans le passé, il existait un décret administratif qui traitait la question : Dieu pardonne tous les péchés que l’on commet avant d’accepter Son nom, et il existe un système pour traiter ceux qui continuent à pécher après être entrés dans l’Église : celui qui commet un péché mineur a la possibilité de se repentir, tandis que les récidivistes sont expulsés. Dieu a toujours toléré les gens dans toute la mesure du possible dans Son œuvre et, en cela, on peut voir que l’œuvre de Dieu consiste vraiment à sauver les gens. Cependant, si, dans cette dernière étape de l’œuvre, tu commets encore des péchés impardonnables, alors tu es vraiment impossible à racheter et tu ne peux pas changer.

Extrait de « La volonté de Dieu est de sauver les gens dans toute la mesure du possible », dans Récits des entretiens de Christ des derniers jours

Nombreux sont ceux qui s’opposent à Dieu, mais parmi eux, il y a aussi différentes manières de s’opposer à Dieu. Comme il y a toutes sortes de croyants, de même il y a toutes sortes d’hommes qui s’opposent à Dieu, chacun différent de l’autre. Aucun de ceux qui ne reconnaissent pas clairement le but de l’œuvre de Dieu ne peut être sauvé. Indépendamment de la façon dont l’homme peut s’être opposé à Dieu dans le passé, quand l’homme comprend le but de l’œuvre de Dieu et consacre ses efforts à satisfaire Dieu, Dieu efface complètement ses anciens péchés. Tant que l’homme cherche la vérité et pratique la vérité, Dieu ne garde pas en mémoire ce qu’il a fait. En outre, c’est sur la base de la pratique de la vérité par l’homme que Dieu le justifie. Telle est la justice de Dieu. Avant que l’homme n’ait vu Dieu ou expérimenté Son œuvre, quelle que soit la façon dont l’homme agit envers Dieu, Il ne le garde pas en mémoire. Cependant, une fois que l’homme a vu Dieu et a expérimenté Son œuvre, Dieu inscrit tous les gestes et toutes les actions de l’homme dans les « annales », car l’homme a vu Dieu et a vécu au milieu de Son œuvre.

Quand l’homme aura vraiment vu ce que Dieu a et est, quand il aura vu Sa suprématie et vraiment appris à connaître l’œuvre de Dieu et, en outre, quand l’ancien tempérament de l’homme aura été modifié, alors l’homme aura complètement rejeté son tempérament rebelle qui s’oppose à Dieu. On peut dire que tout le monde s’est opposé à Dieu à un moment donné et que tout le monde s’est rebellé contre Dieu à un moment donné. Cependant, si tu obéis volontiers au Dieu incarné et si désormais tu satisfais le cœur de Dieu par ta loyauté, si tu pratiques la vérité que tu devrais pratiquer, si tu fais ton devoir comme tu devrais, et observes les règlements que tu devrais, alors tu es prêt à rejeter ta rébellion pour satisfaire Dieu et tu peux être perfectionné par Dieu. Si tu refuses obstinément de reconnaître tes erreurs et que tu n’as aucune intention de te repentir ; si tu persistes dans ta conduite rebelle sans la moindre intention de coopérer avec Dieu et de Le satisfaire, alors une telle personne obstinée et incorrigible comme toi sera certainement punie et ne sera certainement jamais perfectionnée par Dieu. Cela étant, tu es l’ennemi de Dieu aujourd’hui, et demain aussi tu seras l’ennemi de Dieu, et donc tu resteras l’ennemi de Dieu le jour suivant ; tu seras toujours un adversaire de Dieu et l’ennemi de Dieu. Dans ce cas, comment Dieu pourrait-Il t’acquitter ?

Extrait de « Tous les gens qui ne connaissent pas Dieu s’opposent à Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Aussi longtemps que vous possédez une lueur d’espoir, alors, que Dieu Se souvienne ou non des événements passés, quelle mentalité devez-vous conserver ? « Je dois chercher un changement dans mon tempérament, chercher à connaître Dieu, ne plus jamais être trompé par Satan, et ne plus jamais faire quoi que ce soit qui puisse faire honte au nom de Dieu ». Quels domaines essentiels déterminent si les gens pouvent être sauvés et s’ils ont un quelconque espoir ? La question essentielle, après avoir écouté une prédication, est de savoir si vous pouvez ou non comprendre la vérité, si vous pouvez ou non mettre la vérité en pratique, et si vous pouvez ou non changer. Ce sont là les domaines essentiels. Si tu ne ressens que du remords, et si, quand tu agis tu ne fais que ce que bon te semble, comme par le passé, non seulement en ne cherchant pas la vérité, restant attaché à d’anciens points de vue et pratiques, et non seulement en étant entièrement dépourvu de compréhension, mais au contraire, ton état s’empirant, alors tu seras privé de tout espoir, et tu devras être éliminé. Plus tu comprends Dieu, plus tu te comprends toi-même, et plus tu seras capable de te maîtriser. Après avoir résumé ton expérience, jamais plus tu n’échoueras dans cela. Dans les faits, chacun a des imperfections, c’est simplement qu’elles ne nous sont pas imputables. Chacun en possède : certains ont de petites imperfections, et d’autres en ont d’importantes ; certains parlent franchement, et d’autres sont discrets. Certaines personnes font des choses dont les autres ont connaissance, tandis que d’autres personnes font des choses sans que les autres ne le sachent. Les hommes ont tous des imperfections, et tous révèlent certains tempéraments corrompus, comme l’arrogance ou la vanité ; ou sinon ils commettent certaines transgressions, ou certaines fautes ou erreurs dans leur travail, ou ils sont quelque peu rebelles. Ce sont toutes des choses pardonnables, puisque ce sont des choses qu’aucune personne corrompue ne peut éviter. Pourtant, une fois que tu as compris la vérité, tu dois les éviter, et il ne sera plus nécessaire d’être toujours préoccupé par les choses du passé. Au lieu de cela, il est à craindre que tu ne changes toujours pas même après avoir compris, que tu continues à faire des choses même si tu sais qu’elles ne sont pas correctes, et que tu continues à agir d’une certaine façon même après qu’on t’a dit qu’elle n’est pas correcte. De telles personnes sont irrécupérables.

Extrait de « Pour servir Dieu, on doit suivre le chemin de Pierre », dans Récits des entretiens de Christ des derniers jours

Nous devons nous résoudre à ne pas perdre foi en le changement de tempérament ni en les paroles prononcées par Dieu, quelle que soit la gravité des circonstances qui nous affectent, quelles que soient les épreuves qui se présentent à nous, quel que soit notre état de faiblesse ou de négativité. Dieu a fait une promesse à l’homme, et l’homme doit faire preuve de détermination et de persévérance pour recevoir cette promesse. Dieu n’aime pas les lâches, Dieu aime les hommes déterminés. Il se peut que tu aies manifesté beaucoup de corruption, que tu aies emprunté nombre de chemins tortueux, commis de nombreuses transgressions, ou défié Dieu dans le passé ; par ailleurs, il se peut que le cœur des gens recèle blasphème, plaintes ou méfiance envers Dieu, mais Dieu ne regarde pas ces choses, Il considère seulement le fait qu’un jour, peut-être, ils changeront. Il y a dans la Bible le récit du retour du fils prodigue. Pourquoi le Seigneur Jésus a-t-Il raconté une telle parabole ? Parce que Dieu est sincère dans Sa volonté de sauver l’humanité. Il donne aux hommes des occasions de se repentir et des occasions de changer. Tout au long de ce processus, Il comprend les hommes et a une profonde connaissance de leurs faiblesses et de l’ampleur de leur corruption. Il sait qu’ils trébucheront et échoueront. C’est comme lorsque les enfants apprennent à marcher : quelle que soit ta force, il y a aura des moments où tu trébucheras et des moments où tu seras désarçonné. Dieu comprend chaque personne, tout comme une mère comprend son enfant. Il comprend les difficultés de chacun, Il comprend les faiblesses de chacun, et Il comprend également les besoins de chacun. En outre, Il comprend les problèmes que les gens rencontreront au cours du processus d’entrée dans le changement de tempérament, le genre de faiblesses qui les affecteront, le type d’échecs qui surviendront : Il comprend cela mieux que quiconque. C’est ainsi que Dieu sonde au plus profond du cœur de l’homme. Tu auras beau être faible, tant que tu n’abandonneras pas le nom de Dieu, tant que tu ne quitteras pas Dieu et ne t’écarteras pas de ce chemin, alors tu auras toujours la possibilité d’atteindre le changement de tempérament. Le fait que nous ayons la possibilité d’atteindre un changement dans notre tempérament signifie que nous avons l’espoir de rester, et le fait d’avoir l’espoir de rester signifie que nous avons l’espoir du salut de Dieu.

Extrait de « Ce qu’est un changement de tempérament et la voie vers un changement de tempérament », dans Récits des entretiens de Christ des derniers jours

Précédent: 1. Vous dites que durant les derniers jours, Dieu accomplit l’œuvre du jugement en commençant par Sa maison, classant chacun selon son espèce, récompensant les bons et punissant les méchants. Alors exactement, quelle sorte de gens sauve-t-Il et quelle sorte de gens élimine-t-Il ?

Suivant: 3. Dans le judaïsme et le christianisme, beaucoup de gens croient aussi au vrai Dieu, ils vénèrent Dieu dans des temples ou des églises et, selon toute apparence, semblent très pieux. Certains d’entre eux n’acceptent pas l’œuvre de Dieu Tout-Puissant des derniers jours, mais n’ont rien fait qui s’oppose à Dieu ou Le condamne de façon claire. Dieu sauvera-t-Il de telles personnes ?

Voulez-vous accueillir le Seigneur pour devenir la personne la plus chanceuse du monde ? Contactez-nous pour trouver le chemin.

Contenu connexe

1. Comment connaître l’essence divine de Christ

« Jésus lui dit : Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. Si vous me connaissiez, vous connaîtriez aussi mon Père. Et dès maintenant vous le connaissez, et vous l’avez vu » (Jean 14:6-7).

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre

Contactez-nous par WhatsApp