9. Les Israélites croient en l’Éternel depuis des générations, et l’on trouve dans le monde entier des gens qui croient au Seigneur Jésus. Puisque l’Éternel, le Seigneur Jésus et Dieu Tout-Puissant sont un seul Dieu, pourquoi dites-vous que peu importe que les gens croient en l’Éternel ou en Jésus, ils seront éliminés s’ils n’acceptent pas l’œuvre de jugement de Dieu Tout-Puissant des derniers jours?

Paroles de Dieu concernées :

Puisque l’homme croit en Dieu, il doit suivre de près les pas de Dieu, étape par étape ; il devrait « suivre l’Agneau partout où Il va ». Seuls ces gens cherchent le vrai chemin, seuls ces gens connaissent le travail du Saint-Esprit. Les gens qui suivent servilement les lettres et les doctrines sont ceux qui ont été éliminés par le travail du Saint-Esprit. Dans chaque période de temps, Dieu commencera un nouveau travail, et dans chaque période, un nouveau départ sera offert à l’homme. Si l’homme ne s’en tient qu’aux vérités que « l’Éternel est Dieu » et que « Jésus est Christ », qui sont des vérités qui s’appliquent uniquement à une seule ère, alors l’homme ne suivra jamais le travail du Saint-Esprit et sera toujours incapable de bénéficier du travail du Saint-Esprit. Peu importe la manière dont Dieu travaille, l’homme suit sans le moindre doute, et il suit de près. De cette façon, comment l’homme pourrait-il être éliminé par le Saint-Esprit ? Peu importe ce que Dieu fait, tant que l’homme est certain que c’est le travail du Saint-Esprit et qu’il coopère avec le travail du Saint-Esprit, sans appréhension, et tente de répondre aux exigences de Dieu, alors comment pourrait-il être puni ? L’œuvre de Dieu n’a jamais cessé, Ses pas n’ont jamais hésité, et avant la fin de Son travail de gestion, Il a toujours été occupé, et n’a jamais cessé. Mais l’homme est différent : n’ayant obtenu qu’un minimum du travail du Saint-Esprit, il le traite comme s’il ne changera jamais ; ayant acquis un peu de connaissance, il ne s’avance pas pour suivre les pas du nouveau travail de Dieu ; n’ayant vu qu’un peu de l’œuvre de Dieu, il décide immédiatement que Dieu est une figure spécifique en bois, et croit que Dieu gardera toujours cette forme qu’il a sous les yeux, qu’il en était ainsi dans le passé et en sera toujours ainsi à l’avenir ; n’ayant acquis qu’une connaissance superficielle, l’homme est si fier qu’il s’oublie lui-même et commence à parler sans modération du tempérament et de l’être de Dieu, tempérament et être qui n’existent pas ; et étant devenu certain au sujet d’une étape du travail du Saint-Esprit, peu importe le genre de personne qui proclame la nouvelle œuvre de Dieu, l’homme ne l’accepte pas. Ces gens ne peuvent pas accepter la nouvelle œuvre du Saint-Esprit ; ils sont trop conservateurs et incapables d’accepter de nouvelles choses. Ces gens sont ceux qui croient en Dieu, mais rejettent aussi Dieu. L’homme croit que les Israélites ont eu tort de « croire seulement en l’Éternel et de ne pas croire en Jésus », pourtant la majorité des gens adoptent un rôle dans lequel ils « croient seulement en l’Éternel et rejettent Jésus » et « désirent le retour du Messie, mais s’opposent au Messie appelé Jésus ». Pas étonnant donc que les gens relèvent encore du domaine de Satan après avoir accepté une étape de l’œuvre du Saint-Esprit et ne reçoivent pas encore les bénédictions de Dieu. N’est-ce pas le résultat de la rébellion de l’homme ? Des chrétiens à travers le monde qui n’ont pas suivi le nouveau travail d’aujourd’hui sont tous convaincus qu’ils font partie des chanceux, que Dieu accomplira chacun de leurs souhaits. Pourtant, ils ne peuvent pas dire avec certitude pourquoi Dieu les amènera jusqu’au troisième ciel, ni ne sont-ils certains de la façon dont Jésus, monté sur un nuage blanc, les enlèvera, encore moins peuvent-ils dire avec une certitude absolue que Jésus viendra vraiment sur un nuage blanc le jour où ils l’imaginent. Ils sont tous anxieux et perdus ; ils ne savent même pas eux-mêmes si Dieu les prendra toutes, les petites poignées variées de personnes qui viennent de toutes les dénominations. Le travail que Dieu fait maintenant, l’ère actuelle, la volonté de Dieu, tout cela reste étranger à leur compréhension et ils ne peuvent rien faire de plus que de compter les jours sur leurs doigts. Seuls ceux qui suivent les pas de l’Agneau jusqu’à la fin peuvent obtenir la bénédiction finale, alors que ces « gens futés », qui sont incapables de suivre jusqu’à la toute fin et qui croient tout de même qu’ils ont tout gagné, sont incapables de voir la manifestation de Dieu. Ils croient tous qu’ils sont les gens les plus intelligents sur la terre, et ils abrègent le développement continu du travail de Dieu sans aucune raison, et semblent croire avec une certitude absolue que Dieu les prendra au ciel, eux qui « ont la plus grande loyauté à Dieu, suivent Dieu, et respectent les paroles de Dieu ». Même s’ils ont la « plus grande loyauté » envers les paroles prononcées par Dieu, leurs paroles et leurs actions sont quand même dégoûtantes, car ils s’opposent à l’œuvre du Saint-Esprit et se livrent à la tromperie et au mal. Ceux qui ne suivent pas jusqu’à la toute fin, qui ne suivent pas le travail du Saint-Esprit et s’accrochent seulement au vieux travail, non seulement n’ont pas atteint la fidélité à Dieu, mais au contraire, sont devenus ceux qui s’opposent à Dieu, ceux qui sont rejetés par la nouvelle ère et qui seront punis. Y a-t-il plus pitoyable ? Plusieurs croient même que tous ceux qui rejettent l’ancienne loi et acceptent le nouveau travail sont sans conscience. Ces personnes, qui ne parlent que de la « conscience » et ne connaissent pas le travail du Saint-Esprit, verront finalement leurs perspectives interrompues par leur propre conscience. L’œuvre de Dieu ne se conforme pas à la doctrine, et même si c’est Son propre travail, Dieu ne s’y attache pas. Ce qui devrait être nié est nié, ce qui devrait être éliminé est éliminé. Pourtant, l’homme se rend hostile à Dieu en ne gardant qu’une petite partie du travail de gestion de Dieu. Cela n’est-il pas l’absurdité de l’homme ? Cela n’est-il pas l’ignorance de l’homme ? Plus les gens sont timides et excessivement prudents par crainte de ne pas obtenir les bénédictions de Dieu, plus ils sont incapables d’obtenir de plus grandes bénédictions et de recevoir la bénédiction finale. Ces gens qui respectent servilement la loi affichent la plus grande loyauté envers la loi, et plus ils affichent une telle loyauté envers la loi, plus ils sont des rebelles qui s’opposent à Dieu. Car maintenant, c’est l’ère du Règne et non l’ère de la Loi, le travail d’aujourd’hui et le travail du passé ne peuvent être mentionnés d’un même souffle, et le travail du passé ne peut pas être comparé au travail d’aujourd’hui. L’œuvre de Dieu a changé et la pratique de l’homme a également changé ; il ne s’agit plus de garder la loi ou de porter la croix. Alors, la loyauté des gens envers la loi et la croix ne leur obtiendra pas l’approbation de Dieu.

Extrait de « L’œuvre de Dieu et la pratique de l’homme», dans La Parole apparaît dans la chair

Après l’œuvre de l’Éternel, Jésus est devenu chair pour réaliser Son œuvre parmi les hommes. Son œuvre n’a pas été réalisée de manière isolée, mais elle a été fondée sur l’œuvre de l’Éternel. C’était l’œuvre d’une nouvelle ère après que Dieu eut achevé l’ère de la Loi. De même, après que Jésus eut achevé Son œuvre, Dieu continua toujours Son œuvre pour l’ère suivante, parce que toute la gestion de Dieu progresse toujours. Au terme d’une ancienne ère arrive une nouvelle ère, et une fois que l’ancienne œuvre prend fin, une nouvelle œuvre continue la gestion de Dieu. Cette incarnation est la deuxième incarnation de Dieu après l’accomplissement de l’œuvre de Jésus. Bien sûr, cette incarnation ne se réalise pas de façon isolée, mais elle constitue la troisième étape de l’œuvre après l’ère de la Loi et l’ère de la Grâce. Chaque nouvelle étape de l’œuvre de Dieu inaugure toujours un nouveau départ et une nouvelle ère. Aussi y a-t-il également des changements correspondants dans le tempérament de Dieu, dans Sa façon de travailler, dans la localisation de Son œuvre et dans Son nom. Pas étonnant donc qu’il soit difficile pour l’homme d’accepter l’œuvre de Dieu dans la nouvelle ère. Mais quelle que soit la façon dont l’homme s’oppose à Lui, Dieu accomplit toujours Son œuvre et Il conduit toujours toute l’humanité vers l’avant. Quand Jésus vint parmi les hommes, Il inaugura l’ère de la Grâce et acheva l’ère de la Loi. Pendant les derniers jours, Dieu devient chair une fois de plus et, quand Il devient chair cette fois, Il acheva l’ère de la Grâce et inaugura l’ère du Règne. Tous ceux qui acceptent la seconde incarnation de Dieu seront conduits dans l’ère du Règne et pourront accepter personnellement la direction de Dieu. Bien que Jésus ait abattu une œuvre immense parmi les hommes, Il n’a fait que parachever la rédemption de toute l’humanité et est devenu le sacrifice d’expiation de l’homme, et Il n’a pas débarrassé l’homme de tout son tempérament corrompu. Pour sauver entièrement l’homme de l’influence de Satan, Il n’a pas suffi que Jésus se livre en sacrifice d’expiation pour les péchés des hommes, mais il a fallu également que Dieu s’emploie davantage à débarrasser l’homme totalement de son tempérament, qui avait été corrompu par Satan. Et donc, après que l’homme a reçu le pardon de ses péchés, Dieu est redevenu chair pour conduire l’homme dans la nouvelle ère et a commencé l’œuvre du châtiment et du jugement, et cette œuvre a mené l’homme dans un domaine plus élevé. Tous ceux qui se soumettent à Sa domination jouiront d’une vérité supérieure et recevront de bien meilleures bénédictions. Ils vivront véritablement dans la lumière et gagneront la vérité, le chemin et la vie.

Si les gens restent dans l’ère de la Grâce, alors ils ne seront jamais libérés de leur tempérament corrompu, encore moins connaîtront-ils le tempérament inhérent de Dieu. Si les gens bénéficient toujours d’une abondance de grâce, mais n’ont pas emprunté le chemin de la vie qui leur permet de connaître Dieu et de satisfaire Dieu, alors ils ne gagneront jamais Dieu bien qu’ils croient en Lui. Quelle pitoyable forme de croyance est-ce ? Lorsque tu auras fini de lire ce livre, lorsque tu auras vécu chaque étape de l’œuvre de Dieu incarné à l’ère du Règne, tu auras l’impression que les espoirs de nombreuses années ont finalement été réalisés. Tu auras le sentiment que ce n’est que maintenant que tu as vraiment vu Dieu face-à-face ; que ce n’est que maintenant que tu as contemplé le visage de Dieu, que tu as entendu la déclaration personnelle de Dieu, apprécié la sagesse de l’œuvre de Dieu, et senti à quel degré Dieu est réel et tout-puissant. Tu sentiras que tu as gagné beaucoup de choses que les gens des temps anciens n’ont jamais vues ou possédées. À ce moment-là, tu sauras clairement ce que signifie croire en Dieu, et ce que c’est que d’être selon le cœur de Dieu. Bien sûr, si tu t’accroches aux visions du passé et rejettes ou nies la réalité de la seconde incarnation de Dieu, alors tu resteras les mains vides et tu n’acquerras rien et, finalement, tu seras coupable de t’être opposé à Dieu.

Extrait de la préface de La Parole apparaît dans la chair

Tout au long de l’œuvre de Dieu, si l’homme se conformait toujours à la loi de l’Éternel, alors l’œuvre de Dieu ne pourrait pas progresser, encore moins serait-il possible d’amener l’ère entière à sa fin. Si l’homme restait toujours attaché à la croix et exerçait la patience et l’humilité, alors il serait impossible à l’œuvre de Dieu de continuer à progresser. Six mille ans de gestion ne peuvent simplement pas être achevés parmi des gens qui ne respectent que la loi, ou ne s’en tiennent qu’à la croix et à la pratique de la patience et de l’humilité. Au lieu de cela, tout le travail de gestion de Dieu est conclu parmi ceux des derniers jours qui connaissent Dieu, qui ont été arrachés des griffes de Satan et qui se sont complètement dégagés eux-mêmes de l’influence de Satan. Telle est la direction inévitable du travail de Dieu. Pourquoi dit-on que la pratique des gens dans les Églises religieuses est dépassée ? C’est parce que ce qu’ils mettent en pratique est divorcé du travail d’aujourd’hui. Dans l’ère de la Grâce, ce qu’ils ont mis en pratique était juste, mais alors que l’ère est passée et que l’œuvre de Dieu a changé, leur pratique est progressivement devenue obsolète. Elle a été surpassée par le nouveau travail et la nouvelle lumière. Sur la base de sa fondation d’origine, l’œuvre du Saint-Esprit s’est beaucoup approfondie. Pourtant, ces gens restent bloqués au stade initial de l’œuvre de Dieu et s’accrochent encore aux anciennes pratiques et à la vieille lumière. Le travail de Dieu peut changer considérablement en trois ou cinq ans, donc ne se produirait-il pas encore plus de transformations au cours de 2 000 ans ? Si l’homme n’a pas une nouvelle lumière ou une nouvelle pratique, cela signifie qu’il n’a pas suivi le travail du Saint-Esprit. Ceci est la faute de l’homme. L’existence de la nouvelle œuvre de Dieu ne peut pas être niée, car aujourd’hui, ceux qui avaient auparavant l’œuvre du Saint-Esprit observent toujours des pratiques dépassées. Le travail du Saint-Esprit progresse toujours, et tous ceux qui sont dans le courant du Saint-Esprit devraient également progresser et changer, étape par étape. Ils ne devraient pas s’arrêter à une seule étape. Seuls ceux qui ne connaissent pas le travail du Saint-Esprit s’en tiendraient à Son travail originel et n’accepteraient pas la nouvelle œuvre du Saint-Esprit. Seuls ceux qui sont désobéissants seraient incapables de bénéficier du travail du Saint-Esprit. Si la pratique de l’homme n’adopte pas le rythme de la nouvelle œuvre du Saint-Esprit, la pratique de l’homme est sûrement coupée du travail d’aujourd’hui et est sûrement incompatible avec le travail d’aujourd’hui. Ces gens dépassés sont tout simplement incapables d’accomplir la volonté de Dieu, encore moins pourraient-ils devenir des gens qui rendront finalement témoignage à Dieu. Tout le travail de gestion, en outre, ne pourrait pas être achevé parmi un tel groupe de gens. Au sujet de ceux qui jadis ont suivi la loi de l’Éternel et qui ont souffert jadis pour la croix, si ces gens ne peuvent pas accepter l’étape du travail des derniers jours, alors tout ce qu’ils ont fait aura été vain et inutile. L’expression la plus claire de l’œuvre du Saint-Esprit est d’embrasser l’ici et le maintenant, non pas de s’accrocher au passé. Ceux qui n’ont pas suivi le travail d’aujourd’hui et qui ont été séparés de la pratique d’aujourd’hui sont ceux qui s’opposent au travail du Saint-Esprit et ne l’acceptent pas. Ces gens défient le travail actuel de Dieu. Bien qu’ils s’accrochent à la lumière du passé, cela ne signifie pas qu’il soit possible de nier qu’ils ne connaissent pas le travail du Saint-Esprit. Pourquoi tout ce discours sur les changements dans la pratique de l’homme, sur les différences entre la pratique dans le passé et aujourd’hui, sur la façon dont la pratique était menée au cours de l’ère précédente, et de la façon dont elle est menée aujourd’hui ? De telles divisions dans la pratique de l’homme sont toujours mentionnées parce que le travail du Saint-Esprit est constamment en mouvement vers l’avant, et donc la pratique de l’homme doit changer constamment. Si l’homme reste bloqué à une étape, cela prouve qu’il est incapable de suivre la nouvelle œuvre et la nouvelle lumière de Dieu ; cela ne prouve pas que le plan de gestion de Dieu n’a pas changé. Ceux qui sont en dehors du courant du Saint-Esprit pensent toujours qu’ils ont raison, mais en fait, le travail de Dieu en eux a cessé depuis longtemps et le travail du Saint-Esprit est absent en eux. L’œuvre de Dieu a été transférée à un autre groupe de gens il y a longtemps, des gens avec lesquels Il a l’intention de terminer Son nouveau travail. Parce que ceux qui sont dans la religion sont incapables d’accepter une nouvelle œuvre de Dieu et ne tiennent qu’à l’ancien travail du passé, Dieu a abandonné ces gens et fait Son nouveau travail sur les gens qui acceptent ce nouveau travail. Ce sont des gens qui coopèrent à Son nouveau travail et seulement de cette manière Sa gestion peut-elle être accomplie. La gestion de Dieu est toujours en mouvement vers l’avant et la pratique de l’homme grandit toujours. Dieu travaille toujours et l’homme est toujours dans le besoin, de telle sorte que les deux atteignent leur zénith. Dieu et l’homme sont en communion. Ceci est l’expression de l’accomplissement de l’œuvre de Dieu et est le résultat final de l’ensemble de la gestion de Dieu.

Extrait de « L’œuvre de Dieu et la pratique de l’homme», dans La Parole apparaît dans la chair

Le Christ des derniers jours apporte la vie et apporte le chemin durable et éternel de la vérité. Cette vérité est le chemin par lequel l’homme obtient la vie et elle est le seul chemin par lequel l’homme connaîtra Dieu et sera approuvé par Dieu. Si tu ne cherches pas le chemin de la vie offert par le Christ des derniers jours, alors tu n’obtiendras jamais l’approbation de Jésus et ne seras jamais qualifié pour franchir les portes du royaume des cieux, car tu es à la fois une marionnette et un prisonnier de l’histoire. Ceux qui sont régis par les règlements, par les lettres, et enchaînés par l’histoire ne seront jamais en mesure d’obtenir la vie ni d’obtenir le chemin perpétuel de la vie. C’est parce que tout ce qu’ils ont, ce sont des eaux troubles auxquelles ils se sont accrochés pendant des milliers d’années, au lieu de l’eau de la vie qui coule du trône. Ceux qui ne reçoivent pas l’eau de la vie resteront à jamais des cadavres, des jouets de Satan et des fils de l’enfer. Comment alors peuvent-ils voir Dieu ? Si tu ne t’accroches qu’au passé, si tu essayes seulement de garder les choses telles qu’elles en restant stable et n’essayes pas de changer le statu quo et de te débarrasser de l’histoire, alors ne seras-tu pas toujours contre Dieu ? Les étapes de l’œuvre de Dieu sont vastes et puissantes comme des vagues déferlantes et des grondements de tonnerre ; pourtant tu restes assis passivement à attendre la destruction, t’accrochant à ta sottise et ne faisant rien. De cette façon, comment peux-tu être considéré comme quelqu’un qui suit les pas de l’Agneau ? Comment peux-tu justifier que le Dieu auquel tu tiens est un Dieu qui est toujours nouveau et jamais vieux ? Et comment les mots de tes livres jaunis peuvent-ils te transporter dans une nouvelle ère ? Comment peuvent-ils te conduire à chercher les étapes de l’œuvre de Dieu ? Et comment peuvent-ils t’emmener au ciel ? Ce que tu tiens entre tes mains, ce ne sont que des lettres qui ne peuvent fournir qu’une consolation temporaire et non pas des vérités qui sont capables de donner la vie. Les écritures que tu lis ne peuvent qu’enrichir ta langue, et ne sont pas les paroles de sagesse qui peuvent t’aider à connaître la vie de l’homme, encore moins les chemins qui peuvent te conduire à la perfection. Est-ce que cet écart ne te donne pas matière à réflexion ? Ne te fait-il pas prendre conscience des mystères qui y sont contenus ? Es-tu capable de te livrer au ciel pour rencontrer Dieu par toi-même ? Sans la venue de Dieu, peux-tu aller toi-même au ciel pour jouir du bonheur familial avec Dieu ? Es-tu toujours en train de rêver ? Je suggère donc que tu arrêtes de rêver et que tu regardes celui qui œuvre maintenant : regarde pour voir celui qui réalise maintenant l’œuvre consistant à sauver l’homme durant les derniers jours. Si tu ne le fais pas, tu n’obtiendras jamais la vérité et n’obtiendras jamais la vie.

Extrait de « Seul le Christ des derniers jours peut montrer à l’homme le chemin de la vie éternelle», dans La Parole apparaît dans la chair

Ceux qui souhaitent obtenir la vie sans compter sur la vérité prêchée par le Christ sont les gens les plus ridicules de la terre, et ceux qui n’acceptent pas le chemin de vie apporté par le Christ sont perdus dans l’imaginaire. Et donc, Je dis que ceux qui n’acceptent pas le Christ des derniers jours seront à jamais méprisés par Dieu. Le Christ est la porte d’entrée de l’homme dans le royaume au cours des derniers jours, et il n’y a personne qui puisse Le contourner. Nul ne peut être rendu parfait par Dieu si ce n’est par le Christ. Tu crois en Dieu, et tu dois donc accepter Ses paroles et obéir à Son chemin. Tu ne peux pas simplement penser à obtenir des bénédictions tout en étant incapable de recevoir la vérité et incapable d’accepter l’approvisionnement de la vie. Le Christ vient au cours des derniers jours pour que tous ceux qui croient vraiment en Lui puissent être approvisionnés de la vie. Son œuvre sert à terminer l’ancienne ère et à entrer dans la nouvelle, et Son œuvre est le chemin qui doit être pris par tous ceux qui entreraient dans la nouvelle ère. Si tu n’es pas capable de Le reconnaître, mais Le condamnes plutôt, blasphèmes contre Lui ou même Le persécutes, alors tu es condamné à brûler pour l’éternité et à ne jamais entrer dans le royaume de Dieu. Car ce Christ est Lui-même l’expression du Saint-Esprit, l’expression de Dieu, Celui qui a été chargé par Dieu de réaliser Son œuvre sur la terre. Et donc, Je dis que si tu ne peux pas accepter tout ce qui est fait par le Christ des derniers jours, alors tu blasphèmes contre le Saint-Esprit. La rétribution qui doit être subie par ceux qui blasphèment contre le Saint-Esprit est évidente pour tous. Je te dis aussi que si tu résistes au Christ des derniers jours, si tu rejettes Christ des derniers jours, il n’y aura personne d’autre pour en supporter les conséquences à ta place. En outre, à partir de ce jour, tu n’auras pas d’autre chance de gagner l’approbation de Dieu ; même si tu essayes de te racheter, tu ne verras plus jamais le visage de Dieu. Car Celui contre qui tu résistes n’est pas un homme, Celui que tu rejettes n’est pas un être chétif, mais le Christ. Sais-tu quelles en seront les conséquences ? Tu n’auras pas commis une petite erreur, mais un crime odieux. Et donc, Je conseille à chacun de ne pas montrer les crocs devant la vérité ou de faire des critiques imprudentes, car seule la vérité peut t’apporter la vie, et rien que la vérité peut te permettre de renaître et de revoir le visage de Dieu.

Extrait de « Seul le Christ des derniers jours peut montrer à l’homme le chemin de la vie éternelle», dans La Parole apparaît dans la chair

Comprends-tu maintenant ce qu’est le jugement et ce qu’est la vérité ? Si tu as compris, alors Je t’exhorte à te soumettre docilement au jugement, sinon tu n’auras jamais l’occasion d’être loué par Dieu ou d’être amené par Lui dans Son royaume. Ceux qui n’acceptent que le jugement, mais ne peuvent jamais être purifiés, c’est-à-dire ceux qui fuient au milieu de l’œuvre du jugement, seront à jamais détestés et rejetés par Dieu. Leurs péchés sont plus nombreux et plus graves que ceux des pharisiens, car ils ont trahi Dieu et sont rebelles à Dieu. De tels hommes qui ne sont même pas dignes de faire du service recevront une punition plus sévère, une punition qui est en plus éternelle. Dieu n’épargnera aucun traître qui a déjà fait preuve de loyauté par des paroles, mais qui L’a ensuite trahi. De tels hommes recevront la rétribution par la punition de l’esprit, de l’âme et du corps. N’est-ce pas précisément une révélation du tempérament juste de Dieu ? N’est-ce pas le but de Dieu en jugeant l’homme et en le révélant ? Dieu réserve tous ceux qui accomplissent toutes sortes de mauvaises actions au temps du jugement dans un endroit infesté de mauvais esprits, laissant ces mauvais esprits détruire leurs corps charnels à leur gré. Leurs corps dégagent la puanteur des cadavres et telle est leur rétribution appropriée. Dieu écrit dans leur livre de souvenir tous les péchés de ces faux croyants déloyaux, ces faux apôtres et faux ouvriers ; puis, au bon moment, Il les jette au milieu des esprits impurs, laissant ces esprits impurs souiller leur corps entier à leur gré, afin qu’ils ne se réincarnent jamais et ne voient plus jamais la lumière. Ces hypocrites qui ont fait du service à un certain moment, mais qui sont incapables de rester loyaux jusqu’à la fin sont comptés parmi les méchants par Dieu, de sorte qu’ils marchent dans le conseil des méchants et en viennent à faire partie de leur populace désordonnée ; à la fin, Dieu les anéantira. Dieu rejette et ne prête pas attention à ceux qui n’ont jamais été fidèles au Christ ou qui n’ont consacré aucun effort, et les anéantira tous lors des changements d’ère. Ils n’existeront plus sur la terre, et encore moins gagneront un passage dans le royaume de Dieu. Ceux qui n’ont jamais été sincères envers Dieu, mais qui sont forcés par les circonstances de traiter avec Lui machinalement, sont comptés parmi ceux qui font du service pour Son peuple. Seul un petit nombre de tels hommes peuvent survivre, tandis que la majorité périra avec ceux qui ne sont même pas qualifiés pour faire du service. Finalement, Dieu amènera dans Son royaume tous ceux qui ont le même esprit que Dieu, le peuple et les fils de Dieu, ainsi que ceux qui sont prédestinés par Dieu à être des sacrificateurs. Tel est le distillat que Dieu a obtenu par Son œuvre. Quant à ceux qui ne peuvent pas être inclus dans aucune des catégories établies par Dieu, ils seront comptés parmi les non-croyants. Et vous pouvez sûrement imaginer ce que sera leur fin. Je vous ai déjà dit tout ce que Je devrais dire ; la route que vous choisirez relève de votre décision. Ce que vous devriez comprendre, c’est ceci : l’œuvre de Dieu n’attend jamais ceux qui ne peuvent pas marcher à Son rythme et le juste tempérament de Dieu ne montre de miséricorde pour aucun homme.

Extrait de « Le Christ réalise l’œuvre du jugement avec la vérité», dans La Parole apparaît dans la chair

Précédent: 8. Nous croyons que le Seigneur Jésus est le Sauveur parce qu’Il nous a pardonné nos péchés et nous a rachetés de nos péchés. Maintenant, vous témoignez que Dieu Tout-Puissant est Christ des derniers jours, la manifestation du Sauveur, et qu’Il exprime la vérité et accomplit l’œuvre du jugement en commençant par la maison de Dieu afin de purifier et sauver entièrement les hommes et de les libérer de l’influence ténébreuse de Satan. Comment Dieu Tout-Puissant purifie-t-Il et sauve-t-Il entièrement les hommes?

Suivant: 1. Vous témoignez que le Seigneur Jésus est revenu dans les derniers jours et qu’Il a un nouveau nom, Dieu Tout-Puissant. Comment est-ce possible? La Bible dit clairement: « Il n’y a de salut en aucun autre ; car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés » (Actes 4:12). « Jésus Christ est le même hier, aujourd’hui, et éternellement » (Hébreux 13:8). Nous croyons que le nom du Seigneur Jésus ne peut jamais changer et qu’Il ne peut être appelé par aucun autre nom à Son retour.

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe

2. L’objectif et la signification de chacune des trois étapes de l’œuvre de Dieu

Le travail que l’Éternel a réalisé au sein des Israélites a établi au sein de l’humanité Son lieu d’origine sur terre, Son lieu sacré où Il était présent. Il a circonscrit Son travail au peuple d’Israël. Dans un premier temps, Il n’a pas travaillé en dehors d’Israël ; mais plutôt, Il a choisi un peuple qu’Il a trouvé approprié afin de circonscrire le champ d’action de Son œuvre. Israël est le lieu où Dieu a créé Adam et Ève, et de la poussière de ce lieu, Dieu a fait l’homme ; c’est la base de Son œuvre sur la terre. Les Israélites, qui sont les descendants de Noé et d’Adam, étaient la fondation de l’œuvre de l’Éternel sur la terre.

8. Comment devrait-on comprendre que Christ est la vérité, le chemin et la vie ?

« Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. Elle était au commencement avec Dieu » (Jean 1:1-2). « Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité » (Jean 1:14). « Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi » (Jean 14:6). « Les paroles que je vous ai dites sont esprit et vie » (Jean 6:63).

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre