H. Sur la façon d’obéir à Dieu

517. La soumission à l’œuvre de Dieu doit être pratique et doit être vécue. La soumission à un niveau superficiel ne peut pas recevoir l’approbation de Dieu, et Dieu ne peut pas être heureux dans Son cœur à cause de la simple obéissance aux aspects superficiels de la parole de Dieu sans chercher une transformation du tempérament. L’obéissance à Dieu et la soumission à l’œuvre de Dieu sont une seule et même chose. Ceux qui se soumettent à Dieu seul, mais pas à Son œuvre ne peuvent pas être considérés comme obéissants, encore moins ceux qui ne se soumettent pas vraiment, mais sont extérieurement flagorneurs. Ceux qui se soumettent véritablement à Dieu sont tous capables de gagner de l’œuvre et de parvenir à une compréhension du tempérament et de l’œuvre de Dieu. Seuls de tels hommes se soumettent véritablement à Dieu. De tels hommes sont capables d’acquérir de nouvelles connaissances à partir d’une nouvelle œuvre et d’expérimenter de ce fait de nouveaux changements. Seuls de tels hommes ont l’approbation de Dieu ; seul ce genre d’homme est perfectionné et a subi une transformation de son tempérament. Ceux qui sont approuvés par Dieu sont ceux qui se soumettent volontiers à Dieu, ainsi qu’à Sa parole et à Son œuvre. Seul ce genre d’homme est dans le droit chemin ; seul ce genre d’homme désire Dieu sincèrement et cherche Dieu sincèrement.

Extrait de « Ceux qui obéissent à Dieu avec un cœur sincère seront sûrement gagnés par Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

518. Pendant le temps de Dieu dans la chair, la soumission qu’Il exige des gens n’implique pas de s’abstenir de prononcer des jugements ou de résister, comme ils se l’imaginent ; Il exige plutôt que les gens utilisent Ses paroles comme leur principe de vie et le fondement de leur survie, qu’ils mettent en pratique absolument l’essence de Ses paroles et qu’ils satisfassent complètement Sa volonté. Un aspect de l’exigence que les gens se soumettent à Dieu incarné se réfère à mettre Ses paroles en pratique, tandis qu’un autre aspect se réfère à pouvoir se soumettre à Sa normalité et à Son aspect pratique. Ces deux aspects doivent être absolus. Ceux qui peuvent atteindre ces deux aspects sont tous ceux qui entretiennent un amour véritable pour Dieu dans leur cœur. Ils sont tous des gens qui ont été gagnés par Dieu, et ils aiment tous Dieu comme ils aiment leur propre vie.

Extrait de « Ceux qui aiment vraiment Dieu sont ceux qui peuvent se soumettre absolument à Sa réalité », dans La Parole apparaît dans la chair

519. L’œuvre accomplie par Dieu diffère d’une période à l’autre. Si tu témoignes d’une grande obéissance dans une phase, mais dans la suivante tu te montres moins obéissant ou pas du tout, alors Dieu va t’abandonner. Si tu suis le rythme de Dieu pendant qu’Il s’engage dans cette étape, alors tu dois continuer à Le suivre quand Il s’engage dans la prochaine. C’est seulement ainsi que tu es quelqu’un qui obéit au Saint-Esprit. Puisque tu crois en Dieu, tu dois rester constant dans ton obéissance. Tu ne peux pas simplement obéir quand tu veux et désobéir quand tu ne veux pas. Dieu n’approuve pas une telle obéissance. Si tu ne peux pas suivre le rythme de la nouvelle œuvre sur laquelle J’échange et continues de t’accrocher aux anciens dictons, alors comment peut-il y avoir du progrès dans ta vie ? L’œuvre de Dieu est de te soutenir par Sa parole. Lorsque tu obéis à Ses paroles et les acceptes, alors le Saint-Esprit travaillera certainement en toi. Le Saint-Esprit œuvre exactement de la façon dont J’en parle. Fais comme Je l’ai dit, et le Saint-Esprit va œuvrer rapidement en toi. Je libère une nouvelle lumière pour que tu voies et pour t’emmener dans la lumière du temps présent. Quand tu marcheras dans cette lumière, le Saint-Esprit travaillera immédiatement en toi. Certains pourraient être récalcitrants et se dire : « Je ne vais tout simplement pas faire ce que Tu dis. » Alors, Je te dis que c’est ici que la route se termine pour toi. Tu t’es asséché peu à peu et tu n’as plus de vie. Par conséquent, en subissant la transformation de ton tempérament, il est très important de suivre la lumière actuelle.

Extrait de « Ceux qui obéissent à Dieu avec un cœur sincère seront sûrement gagnés par Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

520. L’appréciation de la nouvelle lumière est clé pour l’obéissance à Dieu, comme la capacité à l’accepter et à la mettre en pratique. C’est la seule vraie obéissance. Ceux qui n’ont pas la volonté d’avoir soif de Dieu n’ont pas un esprit d’obéissance à Dieu et ne peuvent que s’opposer à Dieu en raison de leur satisfaction du statu quo. L’homme ne peut pas obéir à Dieu parce qu’il est esclave du passé. Les choses du passé ont produit chez les gens toutes sortes de conceptions et d’illusions au sujet de Dieu qui sont devenues Son image dans leur esprit. Ainsi, ils croient en leurs propres conceptions et aux perspectives de leur propre imagination. Si tu compares le Dieu qui œuvre réellement aujourd’hui au Dieu de ton imagination, alors ta foi vient de Satan et de tes propres préférences. Dieu n’accepte pas une telle foi. Peu importe la noblesse de leurs références et leur dévouement, même s’ils ont consacré toute une vie d’efforts à Son œuvre et se sont offerts en martyrs, Dieu n’approuve pas une telle foi. Il leur montre simplement un peu de grâce et leur permet d’en profiter pendant un certain temps. De telles gens sont incapables de mettre la vérité en pratique, le Saint-Esprit ne travaille pas en eux et Dieu les éliminera tous, chacun à son tour. Peu importe qu’ils soient jeunes ou vieux, ceux qui n’obéissent pas à Dieu dans leur foi et qui ont des motivations fausses s’opposent et interrompent, et ils seront certainement éliminés par Dieu. Ceux qui n’obéissent pas du tout à Dieu, qui se contentent de reconnaître le nom de Dieu et ont un certain sens de la tendresse et de l’amabilité de Dieu, et tout de même ne suivent pas le Saint-Esprit et n’obéissent pas à l’œuvre et aux paroles actuelles du Saint-Esprit, vivent au milieu de la grâce de Dieu et ne seront pas gagnés ni rendus parfaits par Dieu. Dieu rend les gens parfaits par leur obéissance, par leur manger, leur boire et leur jouissance des paroles de Dieu, et par la souffrance et le raffinement dans leur vie. Le tempérament des gens ne peut changer que par une telle foi et ainsi seulement peuvent-ils posséder une vraie connaissance de Dieu. Ne pas être satisfait de vivre au milieu des grâces de Dieu, être assoiffé de la vérité et la rechercher activement et chercher à être gagné par Dieu, tout cela signifie obéir à Dieu consciemment ; c’est précisément le genre de foi que Dieu veut. Les gens qui ne font que profiter des grâces de Dieu ne peuvent pas être rendus parfaits ou changés, et leur obéissance, leur piété, leur amour et leur patience sont superficiels. Ceux qui ne font que profiter des grâces de Dieu ne peuvent pas vraiment connaître Dieu, et même quand ils connaissent Dieu, leur connaissance est superficielle, et ils disent que Dieu aime l’homme ou que Dieu est compatissant envers l’homme. Cela ne représente pas la vie de l’homme et ne démontre pas que les gens connaissent vraiment Dieu. Si les gens sont incapables d’obéir à Dieu quand les paroles de Dieu les raffinent ou quand ils subissent Ses épreuves, si, au contraire, ils deviennent douteux et tombent, ils ne sont pas obéissants du tout. Ils sont habités par beaucoup de règles et de restrictions dans leur foi en Dieu, par de vieilles expériences qui sont le résultat de nombreuses années de foi ou par une variété de doctrines basées sur la Bible. De telles gens pourraient-ils obéir à Dieu ? Ces gens sont remplis de choses humaines, comment pourraient-ils obéir à Dieu ? Tous « obéissent » en fonction de leurs préférences personnelles. Dieu pourrait-Il vouloir une telle obéissance ? Cela n’est pas obéir à Dieu, c’est respecter la doctrine, c’est se satisfaire de soi et se consoler soi-même. Si tu dis que c’est l’obéissance à Dieu, ne blasphèmes-tu pas contre Lui ?

Extrait de « Dans ta foi en Dieu, tu devrais obéir à Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

521. Si l’homme peut abandonner ses conceptions religieuses, alors il n’utilisera pas son esprit pour évaluer les paroles et l’œuvre de Dieu aujourd’hui, au contraire il obéira directement. Même si l’œuvre de Dieu aujourd’hui est clairement différente de celle du passé, tu peux abandonner les points de vue du passé et directement obéir à l’œuvre de Dieu aujourd’hui. Si tu es capable d’une telle connaissance par laquelle tu donnes la place d’honneur à l’œuvre de Dieu aujourd’hui, peu importe la façon dont Il a travaillé dans le passé, alors tu as abandonné tes conceptions, tu obéis à Dieu, et tu es capable d’obéir à l’œuvre et aux paroles de Dieu et de marcher à la suite de Dieu. Ainsi, tu seras quelqu’un qui obéit vraiment à Dieu. Tu n’analyses pas ni n’examines minutieusement l’œuvre de Dieu ; c’est comme si Dieu a oublié Son œuvre précédente, et toi aussi tu l’as oubliée. Le présent est le présent et le passé est le passé et, puisqu’aujourd’hui Dieu a mis de côté ce qu’Il a fait dans le passé, tu ne dois pas t’y attarder. Alors seulement, tu seras quelqu’un qui obéit à Dieu complètement et qui a complètement abandonné ses conceptions religieuses.

Extrait de « Seuls ceux qui connaissent l’œuvre de Dieu aujourd’hui peuvent servir Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

522. Puisque tu crois en Dieu, alors tu dois mettre ta foi en toutes les paroles, ainsi qu’en toute l’œuvre de Dieu. Autrement dit, puisque tu crois en Dieu, tu dois Lui obéir. Si tu es incapable de le faire, alors il importe peu que tu croies en Dieu. Si tu as cru en Dieu pendant de nombreuses années, mais que tu ne Lui as jamais obéi ou que tu n’as jamais accepté toutes Ses paroles, au contraire tu as demandé à Dieu de Se soumettre à toi et d’agir conformément à tes idées, alors tu es le plus rebelle de tous et tu es un incroyant. Comment est-on ainsi capable d’obéir à l’œuvre et à la parole de Dieu qui ne sont pas conformes aux idées de l’homme ? L’homme le plus rebelle est celui qui, intentionnellement, défie Dieu et Lui résiste. Il est l’ennemi de Dieu et l’antéchrist. Un tel homme a toujours une attitude hostile envers la nouvelle œuvre de Dieu, n’a jamais démontré la moindre intention de se soumettre, et n’a jamais obéi avec docilité ou ne s’est jamais abaissé. Il s’exalte devant les autres et ne se soumet jamais à personne. Devant Dieu, il se considère comme le plus compétent dans la prédication de la parole et le plus habile à transformer les autres. Il ne se débarrasse jamais des « trésors » déjà en sa possession, mais les considère comme des biens de famille qui doivent être adorés, prêchés aux autres, et utilisés pour enseigner à ces imbéciles qui l’idolâtrent. Il existe en effet un certain nombre d’hommes comme lui dans l’Église. On peut dire qu’ils sont des « héros indomptables » qui séjournent dans la maison de Dieu de génération en génération. Ils pensent que prêcher la parole (doctrine) est leur plus grand devoir. D’année en année et de génération en génération, ils s’occupent d’imposer vigoureusement leur devoir « sacré et inviolable ». Personne n’ose les toucher et personne n’ose les réprimander ouvertement. Ils deviennent des « rois » dans la maison de Dieu, déchaînés et agissant tyranniquement d’âge en âge. Cette bande de démons cherche à se donner la main et à détruire Mon œuvre ; comment puis-Je permettre à ces démons vivants d’exister sous Mes yeux ? Même ceux qui n’ont qu’une demi-obéissance ne peuvent tenir jusqu’au bout, à quel point encore moins ces tyrans qui n’ont absolument aucune obéissance dans leur cœur.

Extrait de « Ceux qui obéissent à Dieu avec un cœur sincère seront sûrement gagnés par Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

523. Tous ceux qui ne cherchent pas l’obéissance à Dieu dans leur foi s’opposent à Dieu. Dieu demande que les gens cherchent la vérité, qu’ils aient soif de la parole de Dieu, qu’ils mangent et boivent les paroles de Dieu et les mettent en pratique afin qu’ils deviennent obéissants à Dieu. Si telles sont vraiment tes motivations, alors Dieu t’exhaussera sûrement et Il sera sûrement aimable envers toi. Personne ne peut douter de cela et personne ne peut le changer. Si tes motivations ne sont pas fondées sur l’obéissance à Dieu et si tu as d’autres objectifs, tout ce que tu dis et fais, même tes prières devant Dieu et toutes tes actions s’opposeront à Dieu. Tu peux avoir la voix douce et de bonnes manières, toutes tes actions et tes expressions peuvent paraître bonnes, il peut sembler que tu sois obéissant, mais considérant tes motivations et tes points de vue sur la foi en Dieu, tout ce que tu fais s’oppose à Dieu et est mal. Les gens qui semblent obéissants comme des brebis, mais dont le cœur recèle de mauvaises intentions, sont des loups en vêtement de brebis. Ils offensent directement Dieu et Dieu n’épargnera pas un seul d’entre eux. Le Saint-Esprit révélera chacun d’eux, de sorte que tous pourront voir que le Saint-Esprit déteste et rejette sûrement tous ceux qui sont hypocrites. Ne t’inquiète pas : vis-à-vis de ce genre de personnes, Dieu traitera chacun d’eux et anéantira chacun d’eux tour à tour.

Extrait de « Dans ta foi en Dieu, tu devrais obéir à Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

524. Pour mesurer si, oui ou non, les gens peuvent obéir à Dieu, l’élément clé à observer, c’est s’ils désirent quoi que ce soit de déraisonnable de la part de Dieu et si, oui ou non, ils ont des arrière-pensées. Si les gens posent sans arrêt des exigences à Dieu, cela prouve qu’ils ne Lui sont pas obéissants. Quoi qu’il vous arrive, si vous ne pouvez pas le recevoir de Dieu, ne pouvez pas rechercher la vérité, parlez toujours à partir de votre propre raisonnement subjectif et avez toujours l’impression que vous seuls avez raison, et êtes même encore capables de douter de Dieu, alors vous aurez des ennuis. Ces gens-là sont les plus arrogants et les plus rebelles envers Dieu. Les gens qui posent sans arrêt des exigences à Dieu ne peuvent jamais véritablement Lui obéir. Si vous posez des exigences à Dieu, cela prouve que vous passez un accord avec Dieu, que vous choisissez vos propres pensées et agissez en fonction de vos propres pensées. En cela, vous trahissez Dieu et êtes dépourvus d’obéissance. Poser des exigences à Dieu n’a aucun sens ; si vous croyez réellement qu’Il est Dieu, alors vous n’oserez pas Lui poser des exigences, ni ne serez qualifiés pour Lui poser des exigences, que celles-ci soient raisonnables ou non. Si votre foi est vraie et si vous croyez qu’Il est Dieu, alors vous n’aurez pas d’autre choix que de L’adorer et de Lui obéir. Aujourd’hui, non seulement les gens ont un choix, mais exigent même que Dieu agisse conformément à leurs propres pensées. Ils choisissent leurs propres pensées et demandent à Dieu qu’Il agisse en fonction d’eux, et ils ne s’obligent pas à agir eux-mêmes conformément aux pensées de Dieu. Ainsi, il n’y a pas en eux une vraie foi et il n’y a pas non plus d’essence à leur foi. Lorsque tu seras en mesure d’avoir moins d’exigences à l’égard de Dieu, ta vraie foi et ton obéissance augmenteront, et ton sens de la raison deviendra aussi relativement normal.

Extrait de « Les gens ont trop d’exigences à l’égard de Dieu », dans Récits des entretiens de Christ

525. Lorsque tu es confronté à des problèmes de la vie réelle, comment devrais-tu connaître et comprendre l’autorité de Dieu et Sa souveraineté ? Lorsque tu ne sais pas comment comprendre, gérer et expérimenter ces problèmes, quelle attitude devrais-tu adopter pour montrer ton intention, ton désir et ta réalité de te soumettre à la souveraineté et aux arrangements de Dieu ? D’abord, tu dois apprendre à attendre ; ensuite tu dois apprendre à chercher ; puis tu dois apprendre à te soumettre. « Attendre » signifie attendre le temps de Dieu, attendre les personnes, les événements et les choses qu’Il a arrangés pour toi, attendre que Sa volonté te soit peu à peu révélée. « Chercher » signifie observer et comprendre les intentions prévenantes de Dieu pour toi à travers les gens, les événements et les choses qu’Il a établis, comprendre la vérité à travers tout cela, comprendre ce que les humains doivent accomplir et les voies qu’ils doivent garder, comprendre quels résultats Dieu cherche à accomplir parmi les humains et quelles réalisations Il cherche à atteindre en eux. « Se soumettre », bien sûr, fait référence au fait d’accepter les gens, les événements et les choses que Dieu a orchestrés, d’accepter Sa souveraineté et, à travers elle, parvenir à savoir comment le Créateur dicte le destin de l’homme, comment Il alimente l’homme de Sa vie, comment Il façonne la vérité dans l’homme. Toutes les choses sous les arrangements et la souveraineté de Dieu obéissent à des lois naturelles et, si tu te décides de laisser Dieu arranger et dicter tout pour toi, tu devrais apprendre à attendre, tu devrais apprendre à chercher, tu devrais apprendre à te soumettre. C’est cette attitude que chaque personne qui veut se soumettre à l’autorité de Dieu doit prendre, la qualité principale que chaque personne qui veut accepter la souveraineté et les arrangements de Dieu doit posséder. Pour maintenir une telle attitude, posséder une telle qualité, vous devrez travailler plus dur ; et ce n’est que de cette manière que vous pourrez entrer dans la vraie réalité.

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique III », dans La Parole apparaît dans la chair

526. Quand Noé a fait ce que Dieu avait ordonné, il ne savait pas quelles étaient les intentions de Dieu. Il ne savait pas ce que Dieu voulait accomplir. Dieu lui avait seulement donné un ordre, l’avait chargé de faire quelque chose, mais sans beaucoup d’explications, et il a pris l’initiative et l’a fait. Il n’a pas essayé de comprendre les intentions de Dieu en privé, et il n’a pas résisté à Dieu ou n’avait pas un cœur partagé. Il l’a tout simplement fait avec un cœur pur et simple. Tout ce que Dieu lui a permis de faire, il l’a fait, et sa conviction pour faire les choses était fondée sur l’obéissance et l’écoute de la parole de Dieu. C’est ainsi qu’il s’est occupé de ce que Dieu lui avait confié, franchement et simplement. Son essence, l’essence de ses actions était l’obéissance, et non la remise en question, non la résistance, et en plus, non la considération de ses intérêts personnels et de ses gains et pertes. En outre, lorsque Dieu a dit qu’Il détruirait le monde par un déluge, Noé n’a pas demandé quand ni ce qu’il adviendrait de toutes les choses, et il n’a certainement pas demandé à Dieu comment exactement Il détruirait le monde. Il a tout simplement fait comme Dieu l’avait instruit. Il a fait exactement ce que Dieu avait demandé, comme Il le voulait et avec ce qu’Il voulait, et il s’est également mis à agir immédiatement. Il a agi conformément aux instructions de Dieu avec une attitude désirant satisfaire Dieu. Est-ce qu’il l’a fait pour s’aider lui-même à éviter la catastrophe ? Non. A-t-il demandé à Dieu dans combien de temps le monde serait détruit ? Il ne Lui a pas demandé. A-t-il demandé à Dieu ou savait-il combien de temps il faudrait pour construire l’arche ? Il ne savait pas cela non plus. Il a tout simplement obéi, écouté et a agi conformément aux ordres donnés.

Extrait de « L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même I », dans La Parole apparaît dans la chair

527. Dans sa croyance en Dieu, Pierre a cherché à satisfaire Dieu en tout et a cherché à obéir à tout ce qui venait de Dieu. Sans la moindre plainte, il a pu accepter le châtiment et le jugement, ainsi que l’épurement, la tribulation et les carences dans sa vie, rien de tout cela n’était susceptible de modifier son amour pour Dieu. N’est-ce pas là l’ultime amour pour Dieu ? N’est-ce pas là l’accomplissement du devoir d’une créature de Dieu ? Que ce soit dans le châtiment, le jugement ou la tribulation, tu es toujours capable de rester obéissant jusqu’à la mort, et c’est ce qui doit être accompli par une créature de Dieu, c’est la pureté de l’amour pour Dieu. Si l’homme peut atteindre cet objectif, alors il est une créature de Dieu qualifiée, et il n’y a rien qui satisfasse mieux la volonté du Créateur. Imagine que tu sois en mesure de travailler pour Dieu, mais que tu ne sois pas obéissant envers Dieu et ne sois pas capable d’aimer véritablement Dieu. De cette façon, non seulement tu n’auras pas rempli le devoir d’une créature de Dieu, mais tu seras également condamné par Dieu, car tu es quelqu’un qui ne possède pas la vérité, qui est incapable d’obéir à Dieu, et qui est désobéissant envers Dieu. Tu ne te soucies que de travailler pour Dieu, et ne te soucies pas de mettre la vérité en pratique, ou de te connaître toi-même. Tu ne comprends pas ou ne connais pas le Créateur, et tu n’obéis pas ou n’aimes pas le Créateur. Tu es quelqu’un qui est naturellement désobéissant envers Dieu, et ainsi de telles personnes ne sont pas bien aimées par le Créateur.

Extrait de « Succès ou échec dépendent du chemin que l’homme emprunte », dans La Parole apparaît dans la chair

528. Porter un témoignage retentissant à Dieu est premièrement lié à la question de savoir si tu as une compréhension du Dieu concret et si tu es capable ou non de te soumettre devant cette personne qui n’est pas seulement ordinaire, mais normale, et même de te soumettre jusqu’à la mort. Si, au moyen de cette soumission, tu portes vraiment un témoignage à Dieu, cela signifie que tu as été obtenu par Dieu. Si tu peux te soumettre jusqu’à la mort et, devant Lui, ne pas te plaindre, ne pas faire de jugements, ne pas calomnier, n’avoir aucune notion et n’avoir aucune arrière-pensée, alors, de cette manière, Dieu gagnera de la gloire. La soumission devant une personne ordinaire qui est méprisée par l’homme et la capacité de se soumettre même jusqu’à la mort sans aucune notion : voilà ce qu’est un vrai témoignage. La réalité dans laquelle Dieu exige que les gens entrent est que tu sois capable d’obéir à Ses paroles, de les mettre en pratique, de te prosterner devant le Dieu concret et de connaître ta propre corruption, d’ouvrir ton cœur devant Lui et, au bout du compte, d’être gagné par Lui à travers ces paroles qui sont Siennes. Dieu gagne la gloire lorsque ces déclarations te conquièrent et te rendent pleinement obéissant envers Lui ; par cela, Il couvre Satan de honte et achève Son œuvre. Lorsque tu n’as aucune notion au sujet de l’aspect pratique de Dieu incarné, c’est-à-dire lorsque tu as tenu ferme dans cette épreuve, alors tu as bien porté ce témoignage. Si arrive un jour où tu as une compréhension complète du Dieu concret et peux te soumettre jusqu’à la mort comme Pierre, alors tu seras gagné et perfectionné par Dieu. Tout ce que Dieu fait qui ne correspond pas à tes notions est une épreuve pour toi. Si l’œuvre de Dieu était conforme à tes notions, elle n’exigerait pas que tu souffres ou sois épuré. C’est parce que Son œuvre est si pratique et n’est pas conforme à tes notions qu’elle exige que tu abandonnes de telles notions. C’est pourquoi c’est une épreuve pour toi. C’est à cause de l’aspect pratique de Dieu que tous les hommes sont au milieu des épreuves ; Son œuvre est pratique, non surnaturelle. En comprenant pleinement Ses paroles pratiques et Ses déclarations pratiques sans aucune notion, et en étant capable de véritablement L’aimer à mesure que Son œuvre devient encore plus pratique, tu seras gagné par Lui. Le groupe de gens que Dieu gagnera, ce sont ceux qui connaissent Dieu ; c’est-à-dire ceux qui connaissent Son aspect pratique. De plus, ce sont ceux qui sont capables de se soumettre à l’œuvre pratique de Dieu.

Extrait de « Ceux qui aiment vraiment Dieu sont ceux qui peuvent se soumettre absolument à Sa réalité », dans La Parole apparaît dans la chair

Précédent: G. Sur la façon d’être une personne honnête

Suivant: I. Sur l’accomplissement adéquat de ton devoir

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre