L'Église de Dieu Tout-Puissant App

Écoutez la voix de Dieu et accueillez le retour du Seigneur Jésus !

Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Paroles classiques de Dieu Tout-Puissant, Christ des derniers jours

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Largeur de page

0 résultats de recherche

Aucun résultat trouvé

XI Paroles classiques sur l’entrée dans la réalité de la vérité

(VIII) Paroles sur la façon d’obéir à Dieu

92. L’œuvre du Saint-Esprit change de jour en jour, s’intensifiant suivant les étapes ; la révélation de demain est même plus grande que celle d’aujourd’hui, montant en puissance d’étape en étape. Telle est l’œuvre par laquelle Dieu perfectionne l’homme. Si l’homme ne peut pas suivre, alors il pourra être abandonné à tout moment. Si l’homme n’a pas un cœur obéissant, alors il ne peut pas suivre jusqu’à la fin. L’ère ancienne est passée ; c’est maintenant une nouvelle ère. Et dans une nouvelle ère, une nouvelle œuvre doit être faite. En particulier dans l’ère finale où l’homme sera amené à la perfection, Dieu réalisera une nouvelle œuvre plus rapidement. Par conséquent, avec un cœur qui n’est pas obéissant, il sera difficile à l’homme de suivre les traces de Dieu. Dieu ne respecte pas les règles, et Il ne considère pas non plus chaque étape de Son œuvre comme étant immuable. Au contraire, l’œuvre qu’Il fait est toujours plus nouvelle et toujours supérieure. Son œuvre devient de plus en plus pratique à chaque étape, répondant de plus en plus aux besoins réels de l’homme. C’est seulement après que l’homme a connu ce type d’œuvre qu’il peut réaliser la transformation finale de son tempérament. La connaissance que l’homme a de la vie s’accroît de plus en plus, et ainsi, de la même manière, l’œuvre de Dieu devient aussi de plus en plus élevée. C’est seulement de cette façon que l’homme peut être rendu parfait et devenir apte à être utilisé par Dieu. D’une part, Dieu agit de cette façon pour contrer et changer les idées de l’homme et, d’autre part, pour conduire l’homme à un état plus élevé et plus réaliste, dans le plus grand des domaines de la croyance en Dieu, de sorte qu’à la fin la volonté de Dieu soit faite.

Extrait de « Ceux qui obéissent à Dieu avec un cœur sincère seront sûrement gagnés par Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

93. L’œuvre accomplie par Dieu diffère d’une période à l’autre. Si tu témoignes d’une grande obéissance dans une phase, mais dans la suivante tu te montres moins obéissant ou pas du tout, alors Dieu va t’abandonner. Si tu suis le rythme de Dieu pendant qu’Il s’engage dans cette étape, alors tu dois continuer à Le suivre quand Il s’engage dans la prochaine. C’est seulement ainsi que tu es quelqu’un qui obéit au Saint-Esprit. Puisque tu crois en Dieu, tu dois rester constant dans ton obéissance. Tu ne peux pas simplement obéir quand tu veux et désobéir quand tu ne veux pas. Dieu n’approuve pas une telle obéissance. Si tu ne peux pas suivre le rythme de la nouvelle œuvre sur laquelle J’échange et continues de t’accrocher aux anciens dictons, alors comment peut-il y avoir du progrès dans ta vie ? L’œuvre de Dieu est de te soutenir par Sa parole. Lorsque tu obéis à Ses paroles et les acceptes, alors le Saint-Esprit travaillera certainement en toi. Le Saint-Esprit œuvre exactement de la façon dont J’en parle. Fais comme Je l’ai dit, et le Saint-Esprit va œuvrer rapidement en toi. Je libère une nouvelle lumière pour que tu voies et pour t’emmener dans la lumière du temps présent. Quand tu marcheras dans cette lumière, le Saint-Esprit travaillera immédiatement en toi. Certains pourraient être récalcitrants et se dire : « Je ne vais tout simplement pas faire ce que Tu dis. » Alors, Je te dis que c’est ici que la route se termine pour toi. Tu t’es asséché peu à peu et tu n’as plus de vie. Par conséquent, en subissant la transformation de ton tempérament, il est très important de suivre la lumière actuelle.

Extrait de « Ceux qui obéissent à Dieu avec un cœur sincère seront sûrement gagnés par Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

94. Si tu suis et cherches quoi que dise le Saint-Esprit, tu es quelqu’un qui Lui obéit, et de cette façon, tu pourras avoir un changement dans ton tempérament. Le tempérament de l’homme change avec la parole actuelle du Saint-Esprit ; si tu maintiens toujours tes anciennes expériences et tes règles du passé, alors ton tempérament ne changera pas. Si le Saint-Esprit parle aujourd’hui pour dire à tous les hommes d’entrer dans une vie d’humanité normale, mais que tu continues à te concentrer sur la surface et que tu es troublé au sujet de la réalité et ne la prends pas au sérieux, alors tu es quelqu’un qui ne marche pas au même pas avec Son œuvre et tu n’es pas quelqu’un qui est entré dans le chemin sur lequel te conduit le Saint-Esprit. Que ton tempérament puisse changer ou non dépend de savoir si, oui ou non, tu te tiens de la parole actuelle du Saint-Esprit et si, oui ou non, tu as une véritable compréhension. C’est différent de ce que vous compreniez auparavant.

Extrait de « Ceux dont le tempérament a changé sont ceux qui sont entrés dans la réalité de la parole de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

95. Lorsque tu es confronté à des problèmes de la vie réelle, comment devrais-tu connaître et comprendre l’autorité de Dieu et Sa souveraineté ? Lorsque tu ne sais pas comment comprendre, gérer et expérimenter ces problèmes, quelle attitude devrais-tu adopter pour montrer ton intention, ton désir et ta réalité de te soumettre à la souveraineté et aux arrangements de Dieu ? D’abord, tu dois apprendre à attendre ; ensuite tu dois apprendre à chercher ; puis tu dois apprendre à te soumettre. « Attendre » signifie attendre le temps de Dieu, attendre les personnes, les événements et les choses qu’Il a arrangés pour toi, attendre que Sa volonté te soit peu à peu révélée. « Chercher » signifie observer et comprendre les intentions prévenantes de Dieu pour toi à travers les gens, les événements et les choses qu’Il a établis, comprendre la vérité à travers tout cela, comprendre ce que les humains doivent accomplir et les voies qu’ils doivent garder, comprendre quels résultats Dieu cherche à accomplir parmi les humains et quelles réalisations Il cherche à atteindre en eux. « Se soumettre », bien sûr, fait référence au fait d’accepter les gens, les événements et les choses que Dieu a orchestrés, d’accepter Sa souveraineté et, à travers elle, parvenir à savoir comment le Créateur dicte le destin de l’homme, comment Il alimente l’homme de Sa vie, comment Il façonne la vérité dans l’homme. Toutes les choses sous les arrangements et la souveraineté de Dieu obéissent à des lois naturelles et, si tu te décides de laisser Dieu arranger et dicter tout pour toi, tu devrais apprendre à attendre, tu devrais apprendre à chercher, tu devrais apprendre à te soumettre. C’est cette attitude que chaque personne qui veut se soumettre à l’autorité de Dieu doit prendre, la qualité principale que chaque personne qui veut accepter la souveraineté et les arrangements de Dieu doit posséder. Pour maintenir une telle attitude, posséder une telle qualité, vous devrez travailler plus dur ; et ce n’est que de cette manière que vous pourrez entrer dans la vraie réalité.

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique III », dans La Parole apparaît dans la chair

96. Il y a un principe suprême dans la manière dont le Seigneur de la création traite les objets de la création, et c’est également le principe le plus fondamental. Sa manière de traiter les objets de la création est complètement basée sur Son plan de gestion et sur Ses exigences ; Il n’a besoin de consulter personne et n’a pas besoin non plus que quelqu’un soit d’accord avec Lui. Il fait ce qu’Il a à faire et Il traite les gens comme Il doit les traiter, et ce qu’Il fait et Sa manière de traiter les gens sont entièrement conformes aux principes selon lesquels œuvre le Seigneur de la création. La seule chose que les objets de la création devraient faire est de se soumettre ; ils ne devraient avoir aucun autre choix. Qu’est-ce que cela montre ? Le Seigneur de la création sera toujours le Seigneur de la création ; Il a le pouvoir et les qualifications requises pour orchestrer et gouverner n’importe quel objet de la création comme Il l’entend et n’a pas besoin d’une raison pour le faire. Telle est Son autorité. Et qu’en est-il des objets de la création ? Pas un seul objet de la création n’a le pouvoir ou n’est qualifié pour prononcer un jugement sur la manière dont le Créateur devrait agir ou sur la question de savoir si ce qu’Il fait est bon ou mauvais, et aucun objet de la création n’est non plus qualifié pour choisir s’il devrait être gouverné, orchestré ou arrangé par le Seigneur de la création. De même, pas un seul objet de la création n’a les qualifications requises pour choisir comment il est gouverné ou arrangé par le Seigneur de la création. C’est la vérité la plus élevée. Peu importe ce que le Seigneur de la création a fait aux objets de la création et peu importe comment Il l’a fait, les humains qu’Il a créés ne devraient faire qu’une seule chose : chercher ce fait mis en place par le Seigneur de la création, s’y soumettre, le connaître et l’accepter. Le résultat final sera que le Seigneur de la création aura accompli Son plan de gestion et achevé Son œuvre, faisant en sorte que Son plan de gestion progresse sans aucun obstacle ; en même temps, parce que les objets de la création auront accepté le gouvernement et les arrangements du Créateur et en raison de leur soumission à Son gouvernent et à Ses arrangements, ils auront gagné la vérité, compris la volonté du Créateur et en seront arrivés à connaître Son tempérament.

Extrait de « Ce n’est qu’en cherchant la vérité que tu peux connaître les actes de Dieu », dans Récits des entretiens de Christ

97. Quand Noé a fait ce que Dieu avait ordonné, il ne savait pas quelles étaient les intentions de Dieu. Il ne savait pas ce que Dieu voulait accomplir. Dieu lui avait seulement donné un ordre, l’avait chargé de faire quelque chose, mais sans beaucoup d’explications, et il a pris l’initiative et l’a fait. Il n’a pas essayé de comprendre les intentions de Dieu en privé, et il n’a pas résisté à Dieu ou n’avait pas un cœur partagé. Il l’a tout simplement fait avec un cœur pur et simple. Tout ce que Dieu lui a permis de faire, il l’a fait, et sa conviction pour faire les choses était fondée sur l’obéissance et l’écoute de la parole de Dieu. C’est ainsi qu’il s’est occupé de ce que Dieu lui avait confié, franchement et simplement. Son essence, l’essence de ses actions était l’obéissance, et non la remise en question, non la résistance, et en plus, non la considération de ses intérêts personnels et de ses gains et pertes. En outre, lorsque Dieu a dit qu’Il détruirait le monde par un déluge, Noé n’a pas demandé quand ni n’a essayé d’aller au fond de l’affaire, et il n’a certainement pas demandé à Dieu comment exactement Il détruirait le monde. Il a tout simplement fait comme Dieu l’avait instruit. Il a fait exactement ce que Dieu avait demandé, comme Il le voulait et avec ce qu’Il voulait, et il s’est également mis à agir immédiatement. Il a agi conformément aux instructions de Dieu avec une attitude désirant satisfaire Dieu. Est-ce qu’il l’a fait pour s’aider lui-même à éviter la catastrophe ? Non. A-t-il demandé à Dieu dans combien de temps le monde serait détruit ? Il ne Lui a pas demandé. A-t-il demandé à Dieu ou savait-il combien de temps il faudrait pour construire l’arche ? Il ne savait pas cela non plus. Il a tout simplement obéi, écouté et a agi conformément aux ordres donnés.

Extrait de « L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même I », dans La Parole apparaît dans la chair

98. Job n’a pas négocié avec Dieu et n’a rien requis ou exigé de Dieu. Sa louange du nom de Dieu relevait de la grande puissance et de l’autorité de Dieu régnant sur toutes choses et ne dépendait pas de bénédictions qu’il avait reçues ou non ou d’un désastre qui l’avait frappé ou non. Il croyait que peu importe que Dieu bénisse les gens ou fasse tomber un désastre sur eux, la puissance et l’autorité de Dieu ne changeraient pas, et ainsi, peu importe les circonstances d’une personne, le nom de Dieu devrait être loué. Si l’homme est béni par Dieu, c’est à cause de la souveraineté de Dieu, et quand le désastre frappe l’homme, c’est aussi à cause de la souveraineté de Dieu. La puissance et l’autorité de Dieu dominent et arrangent tout ce qui concerne l’homme ; les impondérables du sort de l’homme sont la manifestation de la puissance et de l’autorité de Dieu et, peu importe le point de vue que l’on a, le nom de Dieu devrait être loué. C’est ce que Job a connu et appris à connaître au cours des années de sa vie. Toutes les pensées et les actions de Job sont parvenues aux oreilles de Dieu et sont arrivées devant Dieu, et Dieu les a considérées comme importantes. Dieu chérissait cette connaissance de Job et chérissait Job parce qu’il avait un tel cœur. Ce cœur attendait toujours l’ordre de Dieu et, partout, peu importe le moment ou le lieu, il accueillait tout ce qui lui arrivait. Job n’exigeait rien de Dieu. Ce qu’il exigeait de lui-même était d’attendre et d’accepter tous les arrangements qui venaient de Dieu, de leur faire face et de leur obéir ; Job croyait que c’était son devoir et c’était précisément ce que Dieu voulait.

Extrait de « L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même II », dans La Parole apparaît dans la chair

99. Pendant le temps de Dieu dans la chair, l’obéissance qu’Il exige des gens n’est pas ce que les gens imaginent, de s’abstenir de jugements ou de résistance. Il exige plutôt que les gens fassent de Ses paroles leur principe de vie et le fondement de leur survie, qu’ils mettent en pratique absolument l’essence de Ses paroles et qu’ils satisfassent absolument Sa volonté. Un aspect de l’exigence que les gens obéissent à Dieu incarné se réfère à mettre Ses paroles en pratique, et un autre aspect se réfère à pouvoir obéir à Sa normalité et à Son aspect pratique. Ces deux aspects doivent être absolus. Ceux qui peuvent atteindre ces deux aspects sont tous ceux qui ont un cœur d’amour véritable pour Dieu. Ils sont tous des gens qui ont été gagnés par Dieu, et ils aiment tous Dieu comme ils aiment leur propre vie.

Extrait de « Les gens qui peuvent être absolument obéissants envers la réalité de Dieu sont ceux qui aiment vraiment Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

100. Porter un témoignage retentissant à Dieu est principalement lié à la question de savoir si tu as une compréhension du Dieu concret ou non, et si tu es capable ou non d’obéir devant cette personne qui n’est pas seulement ordinaire, mais normale, et même d’obéir jusqu’à la mort. Si tu portes vraiment un témoignage à Dieu par cette obéissance, cela signifie que tu as été obtenu par Dieu. Être capable d’obéir jusqu’à la mort et être libre de plaintes devant Lui, ne pas faire de jugements, ne pas calomnier, ne pas avoir de notions et n’avoir aucune autre intention, c’est de cette manière que Dieu gagnera de la gloire. L’obéissance devant une personne ordinaire qui est méprisée par l’homme et être capable d’obéir jusqu’à la mort sans aucune notion, c’est un témoignage vrai. La réalité dans laquelle Dieu exige que les gens entrent est que tu sois capable d’obéir à Ses paroles, capable de mettre Ses paroles en pratique, capable de te prosterner devant le Dieu concret et de connaître ta propre corruption, capable d’ouvrir ton cœur devant Lui et, à la fin, que tu sois gagné par Lui à travers ces paroles qui sont Siennes. Dieu gagne la gloire lorsque ces paroles te conquièrent et te rendent pleinement obéissant envers Lui ; par cela, Il couvre Satan de honte et achève Son œuvre. Lorsque tu n’as aucune notion de l’aspect pratique de Dieu incarné, c’est-à-dire lorsque tu tiens ferme dans cette épreuve, alors tu portes un bon témoignage. Si un jour tu as une compréhension complète du Dieu concret et que tu peux obéir jusqu’à la mort comme Pierre, tu seras gagné par Dieu et seras amené à la perfection par Lui. Ce que Dieu fait et qui ne correspond pas à tes notions est une épreuve pour toi. Si c’était conforme à tes notions, cela n’exigerait pas que tu souffres ou sois raffiné. C’est parce que Son œuvre est si pratique et qu’elle n’est pas conforme à tes notions qu’elle exige que tu abandonnes tes notions. C’est pourquoi c’est une épreuve pour toi. C’est à cause de l’aspect pratique de Dieu que tous les hommes sont au milieu des épreuves ; Son œuvre est pratique, non surnaturelle. En comprenant pleinement Ses paroles pratiques, Ses déclarations pratiques sans aucune notion, et si plus Son œuvre est pratique, plus tu es capable de véritablement L’aimer plus, tu seras gagné par Lui. Le groupe de gens que Dieu gagnera, ce sont ceux qui connaissent Dieu, c’est-à-dire qui connaissent Son aspect pratique et, même plus, ce sont ceux qui sont capables d’obéir à l’œuvre pratique de Dieu.

Extrait de « Les gens qui peuvent être absolument obéissants envers la réalité de Dieu sont ceux qui aiment vraiment Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

101. Le groupe d’hommes que Dieu incarné veut gagner aujourd’hui est celui qui se conforme à Sa volonté. Les hommes n’ont qu’à obéir à Son œuvre, ne pas toujours se préoccuper des idées de Dieu dans le ciel, ni vivre dans le vague ou rendre les choses difficiles pour Dieu dans la chair. Ceux qui peuvent Lui obéir sont ceux qui écoutent absolument Ses paroles et obéissent à Ses arrangements. Ces gens ne s’intéressent pas du tout à la vraie ressemblance de Dieu dans le ciel ou à quel genre d’œuvre Dieu au ciel fait actuellement dans l’humanité, mais ils donnent pleinement leur cœur à Dieu sur terre et ils placent leur être entier devant Lui. Ils ne considèrent jamais leur propre sécurité, et ils ne font jamais d’histoires pour la normalité et l’aspect pratique de Dieu dans la chair. Ceux qui obéissent à Dieu dans la chair peuvent être amenés à la perfection par Lui. Ceux qui croient en Dieu dans le ciel ne gagneront rien. C’est parce que ce n’est pas Dieu dans le ciel mais Dieu sur terre qui accorde les promesses et les bénédictions aux hommes. Les hommes ne devraient pas toujours magnifier Dieu dans le ciel et voir Dieu sur terre comme une personne moyenne. Cela est injuste. Dieu dans le ciel est grand et merveilleux avec une sagesse merveilleuse, mais cela n’existe pas du tout. Dieu sur terre est très moyen et insignifiant ; Il est également très normal. Il n’a pas un esprit extraordinaire ou des actes notables. Il œuvre et parle seulement de manière très normale et pratique. Bien qu’Il ne parle pas par le tonnerre ni ne commande le vent et la pluie, Il est vraiment l’incarnation de Dieu dans le ciel et Il est vraiment le Dieu vivant parmi les humains. Les gens ne doivent pas magnifier comme Dieu Celui qu’ils sont capables de comprendre et qui correspond à leur propre imagination, ou voir comme modeste Celui qu’ils ne peuvent pas accepter et qu’ils ne peuvent absolument pas imaginer. Tout cela est la rébellion des hommes ; tout est la source de la résistance de l’humanité à Dieu.

Extrait de « Les gens qui peuvent être absolument obéissants envers la réalité de Dieu sont ceux qui aiment vraiment Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

102. Pour mesurer si, oui ou non, les gens peuvent obéir à Dieu, l’élément clé à observer, c’est s’ils désirent quoi que ce soit de déraisonnable de la part de Dieu et si, oui ou non, ils ont des intentions d’autres sortes. Si les gens posent sans arrêt des exigences à Dieu, cela prouve qu’ils ne Lui ont pas obéi. Quoi qu’il vous arrive, si vous ne pouvez pas le recevoir de Dieu, ne pouvez pas rechercher la vérité, parlez toujours à partir de votre propre raisonnement subjectif et avez toujours l’impression que vous seuls avez raison, et êtes même encore capables de douter de Dieu, alors vous aurez des ennuis. Ces gens-là sont les plus arrogants et les plus désobéissants envers Dieu. Les gens qui posent sans arrêt des exigences à Dieu ne peuvent jamais vraiment Lui obéir. Si vous posez des exigences à Dieu, cela prouve que vous passez un accord avec Dieu, que vous choisissez vos propres pensées et agissez en fonction de vos propres pensées. En cela, vous trahissez Dieu et êtes dépourvus d’obéissance. Il est absurde de poser des exigences à Dieu ; si vous croyez réellement qu’Il est Dieu, alors vous n’oserez pas Lui poser des exigences, ni ne serez qualifiés pour Lui poser des exigences, que celles-ci soient raisonnables ou non. Si votre croyance en Dieu est vraie et si vous croyez qu’Il est Dieu, alors vous n’aurez pas d’autre choix que de L’adorer et de Lui obéir. Aujourd’hui, non seulement les gens ont un choix, mais exigent même que Dieu agisse conformément à leurs propres pensées, et ils ne s’obligent pas à agir eux-mêmes conformément à l’intention de Dieu. Ainsi, ils ne croient pas véritablement en Dieu ni ne possèdent l’essence contenue dans cette croyance. Lorsque tu seras en mesure d’avoir moins d’exigences à l’égard de Dieu, ta vraie croyance et ton obéissance augmenteront, et ta raison deviendra aussi relativement normale.

Extrait de « Les gens ont trop d’exigences à l’égard de Dieu », dans Récits des entretiens de Christ

103. Tous ceux qui ne cherchent pas l’obéissance à Dieu dans leur foi s’opposent à Dieu. Dieu demande que les gens cherchent la vérité, qu’ils aient soif de la parole de Dieu, qu’ils mangent et boivent les paroles de Dieu et les mettent en pratique afin qu’ils deviennent obéissants à Dieu. Si telles sont vraiment tes motivations, alors Dieu t’exhaussera sûrement et Il sera sûrement aimable envers toi. Personne ne peut douter de cela et personne ne peut le changer. Si tes motivations ne sont pas fondées sur l’obéissance à Dieu et si tu as d’autres objectifs, tout ce que tu dis et fais, même tes prières devant Dieu et toutes tes actions s’opposeront à Dieu. Tu peux avoir la voix douce et de bonnes manières, toutes tes actions et tes expressions peuvent paraître bonnes, il peut sembler que tu sois obéissant, mais considérant tes motivations et tes points de vue sur la foi en Dieu, tout ce que tu fais s’oppose à Dieu et est mal. Les gens qui semblent obéissants comme des brebis, mais dont le cœur recèle de mauvaises intentions, sont des loups en vêtement de brebis. Ils offensent directement Dieu et Dieu n’épargnera pas un seul d’entre eux. Le Saint-Esprit révélera chacun d’eux, de sorte que tous pourront voir que le Saint-Esprit déteste et rejette sûrement tous ceux qui sont hypocrites. Ne t’inquiète pas : vis-à-vis de ce genre de personnes, Dieu traitera chacun d’eux et anéantira chacun d’eux tour à tour.

Extrait de « Dans ta foi en Dieu, tu devrais obéir à Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Précédent : (VII) Paroles sur la façon d’être une personne honnête

Suivant : (IX) Paroles sur l’accomplissement adéquat de ton devoir

Contenu connexe