L'Église de Dieu Tout-Puissant App

Écoutez la voix de Dieu et accueillez le retour du Seigneur Jésus !

Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Paroles classiques de Dieu Tout-Puissant, Christ des derniers jours

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Largeur de page

0 résultats de recherche

Aucun résultat trouvé

XI Paroles classiques sur l’entrée dans la réalité de la vérité

(VII) Paroles sur la façon d’être une personne honnête

84. Vous devez savoir que Dieu aime un homme honnête. Dieu a l’essence de la fidélité, et ainsi Sa parole est toujours fiable. En outre, Ses actions sont irréprochables et incontestables. C’est pourquoi Dieu aime ceux qui sont absolument honnêtes avec Lui. L’honnêteté signifie donner son cœur à Dieu ; ne jamais Le tromper en quoi que ce soit ; être ouvert avec Lui en toutes choses ; ne jamais cacher la vérité ; ne jamais faire ce qui trompe les supérieurs et leurre les inférieurs ; et ne jamais faire ce qui n’a le but que de s’attirer des faveurs de Dieu. Bref, être honnête, c’est s’abstenir de toute impureté dans ses actions et ses paroles et ne tromper ni Dieu ni l’homme. Ce que Je dis est très simple, mais pour vous, c’est doublement pénible. Plusieurs préféreraient être condamnés à l’enfer plutôt que de parler et d’agir honnêtement. Il n’est pas étonnant que J’aie d’autres traitements en réserve pour ceux qui sont malhonnêtes. Bien sûr, Je comprends bien la grande difficulté que vous rencontrez en essayant d’être des hommes honnêtes. Vous êtes tous terriblement astucieux et experts à évaluer un gentleman avec votre propre petite référence ; cela étant, Mon œuvre devient beaucoup plus simple. Et puisque chacun de vous étreint ses secrets sur son sein, eh bien, Je vais vous envoyer, un par un, dans le désastre pour subir une « épreuve » par le feu, afin que par la suite vous puissiez devenir totalement engagés à croire en Mes paroles. Finalement, J’arracherai de votre bouche les discours : « Dieu est un Dieu de fidélité », après quoi vous vous frapperez la poitrine et vous vous lamenterez : « Sournois est le cœur de l’homme ! » Quel sera votre état d’esprit à ce moment-là ? J’imagine que vous ne serez pas aussi absorbés de suffisance que vous l’êtes maintenant. Et encore moins serez-vous « trop profonds pour être sondés » comme vous l’êtes maintenant. Certains se comportent d’une manière formelle et appropriée et semblent particulièrement « bien élevés » en présence de Dieu, mais ils deviennent aussi provocants et perdent toute retenue en présence de l’Esprit. Compteriez-vous un tel homme parmi les rangs des honnêtes ? Si tu es un hypocrite et quelqu’un qui est expert à la socialisation, alors Je dis que tu es certainement quelqu’un qui prend Dieu à la légère. Si tes paroles sont truffées d’excuses et de justifications sans valeur, alors Je dis que tu es quelqu’un qui est extrêmement réticent à mettre la vérité en pratique. Si tu as reçu beaucoup de confidences que tu hésites à partager et si tu ne veux pas du tout dévoiler tes secrets, c’est-à-dire tes difficultés, devant les autres en vue de chercher le chemin de la lumière, alors Je dis que tu es quelqu’un qui ne recevra pas facilement le salut et qui ne sortira pas facilement des ténèbres. Si la recherche du chemin de la vérité te plaît bien, alors tu es quelqu’un qui demeure toujours dans la lumière. Si tu es très heureux d’être un exécutant dans la maison de Dieu, travaillant diligemment et consciencieusement dans l’obscurité, donnant toujours et ne prenant jamais, alors Je dis que tu es un saint loyal, parce que tu ne cherches pas de récompense et es simplement un homme honnête. Si tu es prêt à être franc, si tu es prêt à te dépenser totalement, si tu es capable de sacrifier ta vie pour Dieu et de témoigner, si tu es honnête au point où tu ne sais que satisfaire Dieu et ne sais pas penser à toi ou prendre pour toi-même, alors Je dis que ces gens sont ceux qui sont nourris dans la lumière et qui vivront pour toujours dans le royaume.

Extrait de « Trois admonitions », dans La Parole apparaît dans la chair

85. Votre destination et votre destin sont très importants pour vous ; ils sont des plus sérieuses préoccupations. Vous croyez que si vous ne faites pas les choses avec grand soin, cela équivaudra à n’avoir aucune destination et à la destruction de votre destin. Mais ne vous est-il jamais venu à l’esprit que si les efforts que l’on déploie sont simplement pour l’intérêt de sa destination, ils ne sont qu’une œuvre infructueuse ? De pareils efforts ne sont pas authentiques ; ils sont faux et trompeurs. Si c’est le cas, ceux qui travaillent pour leur destination recevront leur défaite définitive, parce que les échecs dans la croyance des hommes en Dieu surviennent à cause de la tromperie. J’ai précédemment dit que Je n’aimais pas être flatté ou encensé, ou traité avec enthousiasme. J’aime les gens honnêtes qui font face à Ma vérité et à Mes attentes. Plus encore, J’aime que les gens soient capables de montrer le plus grand soin et la plus grande considération pour Mon cœur, et qu’ils puissent même tout abandonner à cause de Moi. C’est seulement de cette façon que Mon cœur peut être réconforté.

Extrait de « Parler de destination », dans La Parole apparaît dans la chair

86. Poursuivre la vérité est ce qui est le plus important, et la pratiquer est en fait très simple. Tu devrais commencer par être une personne honnête et par parler sincèrement, et tu devrais ouvrir ton cœur à Dieu. S’il y a quelque chose au sujet duquel tu es trop embarrassé pour en parler avec tes frères et sœurs, alors tu devrais te mettre à genoux et le dire à Dieu dans la prière. Tu devrais commencer par être honnête avec Lui. Raconte à Dieu ce qu’il y a dans ton cœur ; ne lui sers pas de formules de politesse creuses et n’essaye pas de Le tromper. Si tu as été faible, alors dis que tu as été faible ; si tu as été malveillant, alors dis que tu as été malveillant ; si tu as été trompeur, alors dis que tu as été trompeur ; si tu as eu des pensées vicieuses et insidieuses, parles-en à Dieu. Si tu es toujours en compétition pour un statut social, dis-le-Lui aussi. Laisse Dieu te discipliner ; laisse-Le t’organiser un environnement. Permets à Dieu de t’aider à traverser toutes tes difficultés et à résoudre tous tes problèmes. Tu devrais ouvrir ton cœur à Dieu ; ne L’exclus pas. Même si tu L’exclus, Il peut toujours voir en toi, mais si tu t’ouvres à Lui, tu peux acquérir la vérité. Alors, quel chemin dirais-tu que tu devrais choisir ? Si les gens souhaitent acquérir la vérité, ils devraient commencer par être honnêtes et en aucun cas jouer la comédie… Ton cœur ne peut s’ouvrir que si tu pratiques l’honnêteté et ce n’est qu’une fois que ton cœur s’est ouvert que la vérité peut entrer en toi et, à ton tour, tu peux la comprendre et l’acquérir. Si ton cœur est toujours fermé, que tu ne parles jamais sincèrement à personne et que tu es toujours évasif, alors tu finiras par te détruire et tu seras incapable de comprendre ou d’acquérir aucune vérité.

Extrait de « Six indicateurs de progrès dans la vie », dans Récits des entretiens de Christ

87. Pour être honnête, tu dois d’abord mettre ton cœur à nu afin que tout le monde puisse le voir, voir tout ce que tu penses, et voir ton vrai visage ; tu ne dois pas simuler ni te camoufler. Alors seulement, les gens te feront confiance et te considéreront comme honnête. C’est la pratique la plus fondamentale, et une condition préalable pour être honnête. Tu fais toujours semblant, simules toujours la sainteté, la vertu, la grandeur, et tu simules de hautes qualités morales. Tu ne laisses pas les gens voir ta corruption et tes échecs. Tu présentes aux gens une fausse image afin qu’ils croient que tu es respectable, grand, dévoué, impartial et altruiste. C’est mensonger. Ne fais pas semblant et ne te mets pas en valeur ; au contraire, mets-toi à nu et mets ton cœur à nu pour que les autres te voient. Si tu peux mettre ton cœur à nu pour que les autres te voient, c’est-à-dire, si tu peux mettre à nu tout ce que tu penses et prévois de faire dans ton cœur – que ce soit positif ou négatif –, n’es-tu pas alors honnête ? Si tu es capable de te mettre à nu pour que les autres te voient, Dieu te verra aussi et dira : « Tu t’es mis à nu pour que les autres te voient, donc, devant Moi, tu es aussi sûrement honnête. » Si tu te mets à nu seulement devant Dieu, loin du regard des autres, et si tu prétends toujours être grand et vertueux, ou juste et altruiste devant eux, alors que pensera Dieu et que dira Dieu ? Dieu dira : « Tu es véritablement trompeur, tu es purement hypocrite et insignifiant, et tu n’es pas honnête. » Dieu te condamnera de cette manière. Si vous désirez être honnêtes, alors, peu importe ce que vous faites devant Dieu ou les gens, vous devez être capables de vous ouvrir et de vous mettre à nu.

Extrait de « La pratique la plus fondamentale pour être une personne honnête », dans Récits des entretiens de Christ

88. Aujourd’hui, la plupart des gens ont trop peur de présenter leurs actions à Dieu, et alors que tu peux tromper la chair de Dieu, tu ne peux pas tromper l’Esprit de Dieu. Tout ce qui ne tient pas devant l’observation de Dieu n’est pas en accord avec la vérité et devrait être rejeté ; autrement, tu pèches contre Dieu. Donc, peu importe que ce soit lorsque tu pries, lorsque tu parles et échanges avec tes frères et sœurs ou lorsque tu accomplis ton devoir et fais tes affaires, tu dois placer ton cœur devant Dieu. Lorsque tu remplis ta fonction, Dieu est avec toi et tant que ton intention est correcte et qu’elle vise l’œuvre de la maison de Dieu, Dieu acceptera tout ce que tu fais ; alors, tu devrais sincèrement te dévouer à remplir ta fonction. Quand tu pries, si tu as l’amour de Dieu dans ton cœur, et si tu cherches l’attention, la protection et l’observation de Dieu, si telle est ton intention, tes prières seront efficaces. Par exemple, quand tu pries dans les assemblées, si tu ouvres ton cœur de cette manière, pries Dieu et dis à Dieu ce qui est dans ton cœur sans dire de mensonges, alors tes prières seront efficaces.

Extrait de « Dieu rend parfaits ceux qui sont selon Son propre cœur », dans La Parole apparaît dans la chair

89. Aujourd’hui, celui qui ne peut pas accepter l’observation de Dieu ne peut pas recevoir l’approbation de Dieu, et celui qui ne connaît pas le Dieu incarné ne peut pas être rendu parfait. Regarde-toi et demande-toi si tout ce que tu fais peut être apporté devant Dieu. Si tu ne peux pas apporter devant Dieu tout ce que tu fais, cela montre que tu es un malfaiteur. Les malfaiteurs peuvent-ils être rendus parfaits ? Tout ce que tu fais, chaque action, chaque intention et chaque réaction, doit être apporté devant Dieu. Même ta vie spirituelle quotidienne – tes prières, ton intimité avec Dieu, le manger et le boire des paroles de Dieu, ton échange avec tes frères et sœurs, ta vie dans l’église et ton service en partenariat – doit être apportée devant Dieu pour être observée par Lui. C’est une telle pratique qui t’aidera à mûrir dans la vie. Le processus d’acceptation de l’observation de Dieu est le processus de purification. Plus tu acceptes l’observation de Dieu, plus tu es purifié et plus tu es en accord avec la volonté de Dieu, de sorte que tu ne seras pas attiré par la débauche et la dépravation et que ton cœur vivra en présence de Dieu. Plus tu acceptes l’observation de Dieu, plus tu fais honte à Satan et es capable d’abandonner la chair. Alors, l’acceptation de l’observation de Dieu est un chemin que les gens doivent pratiquer. Peu importe ce que tu fais, même pendant l’échange avec tes frères et sœurs, si tu apportes tes actions devant Dieu, si tu cherches l’observation de Dieu et si ton intention est d’obéir à Dieu Lui-même, ce que tu pratiques est de loin plus correct. Tu peux être quelqu’un qui vit vraiment en présence de Dieu seulement si tu apportes tout ce que tu fais devant Dieu et acceptes l’observation de Dieu.

Extrait de « Dieu rend parfaits ceux qui sont selon Son propre cœur », dans La Parole apparaît dans la chair

90. Tu devrais savoir s’il y a une vraie foi et une vraie loyauté en toi, si tu es habitué à souffrir pour Dieu et si tu t’es entièrement soumis à Dieu. Si tu n’as pas ces choses, alors il reste en toi désobéissance, tromperie, avidité et plainte. Comme ton cœur est loin d’être honnête, tu n’as jamais reçu de reconnaissance positive de Dieu et n’as jamais vécu dans la lumière. Le destin de quelqu’un à la fin dépendra du fait que son cœur soit honnête et rouge sang ou non, et que son âme soit pure ou non. Si tu es quelqu’un qui est très malhonnête, quelqu’un qui a un cœur de malice et quelqu’un avec une âme impure, alors ton destin est certainement enregistré là où l’homme est puni. Si tu prétends être très honnête et ne parviens jamais à agir selon la vérité ou à dire une parole de vérité, alors attends-tu toujours que Dieu te récompense ? Espères-tu toujours que Dieu te considère comme la prunelle de Ses yeux ? N’est-ce pas une manière absurde de penser ? Tu trompes Dieu en toutes choses, alors comment la maison de Dieu peut-elle accommoder quelqu’un comme toi, dont les mains sont impures ?

Extrait de « Trois admonitions », dans La Parole apparaît dans la chair

91. Dans le tempérament des gens normaux, il n’y a pas de fausseté ni de tromperie, les gens ont une relation normale les uns avec les autres, ils ne sont pas seuls et leur vie n’est ni médiocre ni décadente. De même, Dieu est exalté parmi tous, Ses paroles s’infiltrent parmi les hommes, les gens vivent en paix entre eux et, sous les soins et la protection de Dieu, la terre est remplie d’harmonie sans l’interférence de Satan, et la gloire de Dieu a la plus grande importance parmi les hommes. De telles personnes sont comme des anges : pures, dynamiques, ne se plaignant jamais de Dieu et consacrant tous leurs efforts uniquement à la gloire de Dieu sur la terre.

Extrait de « Chapitre 16 » d’Interprétations des mystères des paroles de Dieu à l’univers entier, dans La Parole apparaît dans la chair

Précédent : (VI) Paroles sur la façon de comprendre ton propre tempérament et ta propre nature sataniques

Suivant : (VIII) Paroles sur la façon d’obéir à Dieu

Contenu connexe