Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

La Parole apparaît dans la chair

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Largeur de page

0 résultats de recherche

Aucun résultat trouvé

`

Interprétation de la quatrième déclaration

Pour éviter que tous les gens s’enorgueillissent et soient emportés après leur transition du négatif au positif, dans le dernier passage de la déclaration de Dieu, une fois que Dieu a parlé de Ses plus hautes exigences de Son peuple, une fois que Dieu détaillé Sa volonté aux gens dans cette étape de Son plan de gestion, Dieu leur donne l’occasion de méditer Ses paroles pour les aider à se décider en vue de satisfaire la volonté de Dieu au bout du compte. Lorsque les conditions des gens sont positives, Dieu commence immédiatement à poser des questions aux gens au sujet de l’autre facette de la question. Il pose une série de questions qui sont difficiles aux gens à comprendre : « votre amour pour Moi était-il entaché d’impureté ? Votre fidélité envers Moi était-elle pure et sans réserve ? La connaissance que vous aviez de Moi était-elle vraie ? Quelle est la place que J’occupe dans vos cœurs ? » Et ainsi de suite. Dans la première moitié du présent paragraphe, à l’exception de deux réprimandes, le reste comporte seulement des questions. En particulier, « Mes déclarations vous ont-elles touchés au talon d’Achille ? » est une question très appropriée, et une qui touche vraiment aux choses les plus secrètes du tréfonds du cœur des gens les obligeant à se demander inconsciemment : suis-je vraiment loyal dans mon amour envers Dieu ? Dans leur cœur, les gens se rappellent inconsciemment leurs expériences passées vouées au service : ils étaient brûlés par l’auto-pardon, l’auto-justice, la haute opinion d’eux-mêmes, l’autosatisfaction, la complaisance et l’orgueil. Ils étaient comme un gros poisson pris dans un filet et, après être tombés dans ces filets, s’en libérer n’était pas une tâche aisée. Et de plus, ils étaient souvent débridés, ils trompaient souvent l’humanité normale de Dieu et se mettaient au premier plan dans tout ce qu’ils faisaient. Avant d’être appelés « exécutants », ils étaient comme un bébé tigre nouveau-né, rempli d’énergie. Bien qu’ils aient quelque peu centré leur attention sur la vie, parfois ils n’agissaient que pour la forme ; comme un esclave, ils agissaient formellement envers Dieu. Pendant le temps de leur exposition comme exécutants, ils étaient négatifs, ils ont régressé, ils étaient pleins de chagrin, ils se sont plaints de Dieu, ils ont courbé la tête d’accablement et ainsi de suite. Chaque étape de leurs propres histoires merveilleuses et touchantes persiste dans leurs pensées. Il devient même difficile pour eux de dormir et ils passent la journée dans un état de stupeur. Ils semblent avoir été éliminés une seconde fois par Dieu, sont tombés dans le séjour des morts et sont incapables d’échapper. Bien que Dieu n’ait fait que poser quelques questions difficiles dans le premier paragraphe, lisez attentivement, elles montrent que l’objectif de Dieu est plus que de poser ces questions pour leur propre bien ; en elles est contenu un niveau de sens plus profond qui mérite d’être expliqué plus en détail.

Pourquoi Dieu a-t-Il dit autrefois qu’aujourd’hui, après tout, c’est aujourd’hui, et vu qu’hier est déjà passé, il n’y aucun lieu d’être nostalgique, alors que dans la première phrase ici, Il pose aux gens des questions et leur fait rappeler le passé ? Pensez-y : pourquoi Dieu demande-t-Il que les gens ne soient pas nostalgiques du passé, mais qu’ils y pensent aussi ? Pourrait-il y avoir une erreur dans les paroles de Dieu ? La source de ces paroles pourrait-elle être erronée ? Bien entendu, ceux qui ne paient pas attention aux paroles de Dieu ne pourraient pas poser des questions si profondes. Mais pour le moment, il n’y a pas besoin de parler de cela. Tout d’abord, permettez-moi d’expliquer le « pourquoi » ci-dessus. Bien sûr, tout le monde est conscient que Dieu a dit qu’Il ne prononce pas des paroles vides. Si des paroles sont prononcées par la bouche de Dieu, alors elles ont un dessein et une signification, et cela touche au cœur du problème. La plus grande faille des gens est leur incapacité à changer leurs mauvaises voies et l’inflexibilité de leur vieille nature. Pour permettre à tous les gens de se connaître plus à fond et de façon réaliste, Dieu les conduit d’abord à repenser au passé, afin qu’ils puissent avoir une réflexion plus profonde sur eux-mêmes et donc parvenir à savoir que pas une seule des paroles de Dieu n’est vide et que toutes les paroles de Dieu s’accomplissent dans différentes personnes à des degrés divers. Dans le passé, la façon dont Dieu a traité avec les gens leur a donné un peu de connaissance de Dieu et a rendu leur sincérité envers Dieu un peu plus vraie. Le terme « Dieu » n’occupe que 0,1 pour cent de la place dans les hommes et dans leur cœur. Atteindre autant montre que Dieu a réalisé un poids énorme de salut. Il est juste de dire que l’accomplissement de ce volume par Dieu dans ce groupe de gens, un groupe qui est exploité par le grand dragon rouge et possédé par Satan, est tel qu’ils n’osent pas faire comme il leur plaît. La raison en est qu’il est impossible pour Dieu d’occuper cent pour cent du cœur de ceux qui ont été possédés par Satan. Pour augmenter la connaissance de Dieu dans les gens au cours de la prochaine étape, Dieu compare les conditions des exécutants du passé avec celles du peuple de Dieu aujourd’hui, créant ainsi un contraste net qui augmente le sentiment de honte dans les gens. Tout comme Dieu a dit, il y a « nulle part où cacher votre honte ».

Alors, pourquoi ai-Je dit que Dieu ne pose simplement pas des questions pour elles-mêmes ? Une lecture attentive du début à la fin montre que, bien que les questions posées par Dieu soient quelque peu perçantes, elles se réfèrent toutes à la mesure de la loyauté des gens envers Dieu et de leur connaissance de Dieu ; elles se réfèrent, en d’autres termes, aux conditions réelles des gens, qui sont pitoyables et qu’il est difficile pour eux de mentionner. De cela, on peut voir que la stature des gens est trop maigre, que leur connaissance de Dieu est trop superficielle et leur loyauté envers Lui trop viciée et impure. Comme Dieu a dit, presque tous les hommes pêchent en eaux troubles et ne sont là que pour faire le nombre. Quand Dieu dit : « Croyez-vous vraiment que vous n’êtes pas qualifiés pour être Mon peuple ? » le vrai sens de ces paroles est que, parmi tous les hommes, personne n’est qualifié pour être le peuple de Dieu. Mais pour parvenir à un plus grand effet, Dieu utilise la méthode de poser des questions. Cette méthode est beaucoup plus efficace que les paroles du passé qui attaquaient, tailladaient et tuaient les gens impitoyablement, au point leur percer le cœur. Supposez que Dieu ait directement dit quelque chose d’ennuyeux et d’insipide comme : « Vous ne M’êtes pas loyaux et votre loyauté est viciée, Je n’occupe pas une place absolue dans votre cœur… Je ne vous laisserai aucun endroit où vous cacher, car aucun d’entre vous ne convient pour être Mon peuple. » Vous pouvez comparer les deux : leur contenu est le même, mais le ton de chacun est différent. L’utilisation des questions est beaucoup plus efficace. Ainsi, le Dieu sage emploie le premier ton, ce qui montre l’art avec lequel Il parle. C’est inatteignable par l’homme et donc pas étonnant que Dieu ait dit : « Les hommes ne sont que des ustensiles dont Je me sers, la seule différence entre eux est que certains sont vils et certains sont précieux. »

Continuez à lire. Les paroles de Dieu viennent rapidement, donnant à peine aux gens la chance de souffler, car Dieu ne ménage pas l’homme du tout. Quand les gens ressentent le plus grand regret, une fois de plus Dieu les met en garde : « Si tu négliges complètement les questions sus-évoquées, alors cela montre que tu es en train de pêcher en eaux troubles, que tu es là juste pour faire de la figuration, et si tu avais été prédestiné par Moi, tu seras certainement éliminé et jeté dans l’abîme sans fonds pour une deuxième fois. Ce sont là Mes paroles d’avertissement, et quiconque les prend à la légère sera frappé par Mon jugement, et, à l’heure convenue, sera dévasté. » En lisant ces paroles, les gens ne peuvent pas s’empêcher de penser au temps où ils étaient jetés dans l’abîme sans fond : menacés par la catastrophe, régis par les décrets administratifs de Dieu, leur fin qui les attendait, sentant depuis longtemps la détresse, la dépression, le malaise, incapables de partager la mélancolie de leur cœur à quelqu’un — comparé à cela, ils étaient mieux que d’avoir leur chair purgée… À cette pensée, ils ne peuvent s’empêcher de sentir la détresse. En pensant à la façon dont ils étaient dans le passé, la façon dont ils sont aujourd’hui et comment ils seront demain, le chagrin dans leur cœur grandit, ils commencent à frissonner inconsciemment et donc leur peur des décrets administratifs de Dieu augmente. Alors qu’il leur vient à la pensée que le terme de « peuple de Dieu » pourrait aussi être une manière de parler, le courage dans leur cœur change immédiatement en détresse. Dieu utilise leur faiblesse fatale pour les terrasser et, à ce point, Il commence l’étape suivante de Son œuvre en provoquant constamment l’esprit des gens et en augmentant leur sens de l’impénétrabilité des actions de Dieu, de l’inaccessibilité de Dieu, de la sainteté et de la pureté de Dieu et de leur indignité d’être le peuple de Dieu. En conséquence, ils redoublent leurs efforts pour s’améliorer sans oser prendre de retard.

Ensuite, pour enseigner aux gens une leçon et faire en sorte qu’ils se connaissent eux-mêmes, qu’ils vénèrent Dieu et craignent Dieu, Dieu commence Son nouveau plan : « Depuis le temps de la création jusqu’à ce jour, plusieurs personnes n’ont pas respecté Mes paroles et donc ont été chassées et éliminées du flot de Mon recouvrement ; et en fin de compte, leurs corps périssent et leurs esprits sont jetées dans le séjour des morts, et même aujourd’hui, elles sont toujours soumises à un sérieux jugement. Plusieurs ont suivi Mes paroles, mais ils sont allés contre Ma révélation et Mon illumination… et quelques-uns… » Ce sont des exemples réels. En ces termes, Dieu ne donne pas seulement à tout le peuple de Dieu un véritable avertissement pour lui faire connaître les œuvres de Dieu à travers les âges, mais fournit également une représentation oblique d’une partie de ce qui se passe dans le monde spirituel. Cela permet aux gens de savoir qu’ils ne peuvent rien tirer de bon de leur désobéissance envers Dieu. Ils deviendront une marque de honte éternelle et ils deviendront l’incarnation de Satan et une reproduction de Satan. Dans le cœur de Dieu, cet aspect du sens est d’une importance secondaire, car ces paroles ont déjà laissé les gens tremblotants et embarrassés. Le côté positif de cela est que, tout en tremblant de peur, les gens acquièrent aussi quelques détails du monde spirituel, mais quelques-uns seulement. Il Me faut donc fournir une petite explication. Depuis les portes du monde spirituel, on peut voir qu’il y a toutes sortes d’esprits. Certains, cependant, sont dans le séjour des morts, certains sont en enfer, certains sont dans l’étang de feu et certains sont dans l’abîme sans fond. J’ai quelque chose à ajouter ici. En parlant superficiellement, ces esprits peuvent être divisés en fonction du lieu ; en parlant spécifiquement, cependant, certains sont directement traités à travers le châtiment de Dieu et certains sont dans l’esclavage de Satan qui est utilisé par Dieu. Plus précisément, leur châtiment diffère en fonction de la gravité de leurs circonstances. À ce point, permettez-moi d’expliquer un peu plus. Ceux qui sont directement châtiés par la main de Dieu n’ont pas d’esprit sur la terre, ce qui signifie qu’ils n’ont aucune chance de renaître. Les esprits sous le domaine de Satan — les ennemis desquels Dieu parle quand Il dit « devenus Mes ennemis » — sont liés aux affaires terrestres. Toutes les sortes de mauvais esprits sur terre sont tous les ennemis de Dieu, les serviteurs de Satan, et leur raison d’être[a] est de servir aux opérations des actes de Dieu. Ainsi, Dieu dit : « Ceux-là n’ont pas seulement été fait prisonniers par Satan, mais sont devenus d’éternels pécheurs et devenus Mes ennemis, et ils s’opposent directement à Moi. » Ensuite, Dieu parle aux hommes de la fin de ce genre d’esprit : « De telles personnes sont vouées à Mon jugement selon l’ardeur de Ma colère. » Dieu clarifie également leurs conditions actuelles : « et aujourd’hui, elles sont toujours aveugles, toujours dans les abîmes des ténèbres. »

Pour montrer la véracité des paroles de Dieu, Dieu utilise un exemple réel comme preuve (le cas de Paul dont Il parle) de sorte que Son avertissement laisse une impression plus profonde sur les gens. Pour éviter que les gens traitent ce qui est dit à propos de Paul comme une histoire et pour les empêcher de penser à eux-mêmes comme des spectateurs et, en outre, pour les empêcher d’aller partout en se prévalant de ce qui est arrivé il y a des milliers d’années depuis qu’ils ont appris de Dieu, Dieu ne se concentre pas sur les expériences de Paul tout au long de sa vie. Au contraire, Dieu met l’accent sur les conséquences et la fin de Paul, la raison pour laquelle Paul s’est opposé à Dieu et comment Paul a fini comme il l’a fait. Ce sur quoi Dieu se concentre souligne Son rejet des espérances glorieuses de Paul à la fin et met directement à nu sa situation dans la sphère spirituelle : « Paul est châtié directement par Dieu. » Parce que les gens sont frappés de surdité et qu’ils sont incapables de saisir quoi que ce soit des paroles de Dieu, Dieu ajoute une explication (la partie suivante de la déclaration) et Il se met à parler d’une question d’un autre domaine : « quiconque s’oppose à Moi (en s’opposant non seulement à Moi dans la chair, mais plus important encore, à Mes paroles et à Mon Esprit), affronte Mon jugement dans sa chair. » Même si, en parlant superficiellement, ces paroles semblent sans rapport avec celles ci-dessus et qu’il ne semble pas y avoir de corrélation entre les deux, ne paniquez pas : Dieu a Ses propres objectifs ; les simples paroles, « l’exemple qui précède prouve que », combinent organiquement deux sujets qui sont apparemment sans rapport, ce qui est l’ingéniosité des paroles de Dieu. Ainsi, les gens sont éclairés à travers le témoignage de Paul, et ainsi, à cause de la connexion entre le texte plus-haut et plus-bas, leur poursuite de la connaissance de Dieu est augmentée à travers la leçon de Paul, ce qui est précisément l’effet auquel Dieu voulait parvenir en disant ces paroles. Ensuite, Dieu dit certaines paroles pour aider et éclairer l’entrée des gens dans la vie. Je n’ai pas besoin de M’étendre là-dessus. Tu trouveras cela facile à comprendre. Cependant, ce qu’il Me faut expliquer, c’est quand Dieu dit : « quand Je me suis manifesté dans l’humanité normale, la plupart s’étaient déjà mesurés à Ma colère et à Ma majesté, et ont déjà un peu connu de Ma sagesse et de Mon tempérament. Aujourd’hui, Je parle et agis directement dans la divinité, et il y en a encore qui verront Ma colère et Mon jugement de leurs propres yeux ; en plus, l’œuvre principale de la deuxième partie de l’ère du jugement consiste à faire connaître à tout Mon peuple Mes actions dans la chair directement, et de vous faire voir directement à tous Mon tempérament. » Ces quelques paroles concluent l’œuvre de Dieu dans l’humanité normale et commencent officiellement la deuxième partie de l’œuvre de Dieu de l’ère du jugement, qui est réalisée dans la divinité et prédisent la fin d’une portion du peuple. À ce point, il convient d’expliquer que Dieu n’a pas dit aux gens que c’était lors de la deuxième partie de l’ère du jugement qu’ils étaient devenus le peuple de Dieu. Au contraire, ce n’est qu’après avoir parlé aux gens de la volonté de Dieu et des desseins que Dieu souhaite atteindre au cours de cette période et de l’étape finale de l’œuvre de Dieu sur terre qu’Il explique que c’est la deuxième partie de l’ère du jugement. Inutile de dire qu’il y a aussi la sagesse de Dieu en cela. Quand les gens viennent juste de se lever de leurs lits de malades, la seule chose dont ils se soucient est de savoir si oui ou non ils vont mourir, ou si oui ou non ils peuvent être libérés de leur maladie. Prendre du poids ou s’habiller correctement est le dernier de leurs soucis. Ainsi, ce n’est que lorsque les gens croient complètement qu’ils font partie du peuple de Dieu que Dieu parle de Ses exigences, étape par étape, et révèle aux gens l’ère d’aujourd’hui. C’est parce que les gens n’ont que l’énergie pour se concentrer sur les étapes de la gestion de Dieu quelques jours après qu’ils ont récupéré, et donc c’est le moment le plus approprié pour leur en parler. Ce n’est qu’après que les gens comprennent qu’ils se mettent à analyser : étant donné que cela est la deuxième partie de l’ère du jugement, les exigences de Dieu sont devenues plus strictes et je fais partie du peuple de Dieu. Il est juste d’analyser ainsi, l’homme en a la latitude, et donc Dieu emploie ce mode d’expression.

Une fois que les gens comprennent un peu, Dieu entre une fois de plus dans la sphère spirituelle pour parler, et donc, ils tombent une fois de plus dans l’embuscade. Au cours de cette série de questions, tout le monde est perplexe, confus, ne sachant pas où la volonté de Dieu est, ne sachant pas auxquelles des questions de Dieu donner suite et, de plus, ne sachant pas quelle langue utiliser pour répondre aux questions de Dieu. On se demande s’il faut rire ou pleurer. Au vu des gens, ces paroles semblent contenir de très profonds mystères, mais les faits sont précisément le contraire. Je peux aussi bien ajouter une petite explication pour vous ici. Cela vous tranquilisera l’esprit, vous sentirez[b] que c’est quelque chose de simple qui ne nécessite pas beaucoup de réflexion. En fait, bien qu’il y ait beaucoup de paroles, elles ne contiennent qu’un seul dessein de Dieu : gagner la loyauté des gens à travers ces questions. Mais ce n’est pas sage de le dire directement, Dieu emploie donc une fois encore des questions. Le ton, cependant, est particulièrement doux, bien différent de celui du début. Bien que ces questions proviennent de Dieu, ce genre de contraste apporte aux gens une mesure de soulagement. Tu pourrais aussi bien lire chacune des questions, une à une ; ces choses n’étaient-elles pas mentionnées souvent dans le passé ? Dans ces quelques questions, le contenu est riche. Certaines sont une description de la mentalité des gens : « Voulez-vous jouir d’une vie sur terre qui est semblable à celle dans le ciel ? » Certaines sont le « serment de guerrier » du peuple devant Dieu : « Pouvez-vous permettre que Je vous mette à mort pour vous conduire comme des brebis ? » Et certaines d’entre elles sont les exigences de Dieu à l’homme : « Si Je ne parlais pas directement, aurais-tu abandonné tout ce qui est autour de toi pour permettre d’être utilisé par Moi ? N’est-ce pas là la réalité que Je demande ?… » Ou des exhortations et des réconforts de Dieu à l’endroit de l’homme : « Pourtant, Je vous demande de ne plus être envahis par des doutes, que vous soyez proactifs de votre part et saisissiez la substance de Mes paroles. Cela vous évitera de mal comprendre Mes paroles, et de ne pas en saisir le sens, et donc de violer Mes décrets administratifs. » Enfin, Dieu parle de Ses espérances pour l’homme : « Je souhaite que vous saisissiez, à travers Mes paroles, Mes intentions pour vous. Ne pensez plus à vos propres intérêts, et agissez selon les vœux que vous avez pris devant Moi de vous soumettre aux orchestrations de Dieu en toutes choses. » La dernière question a une signification profonde. Elle invite à réfléchir, elle s’imprime dans le cœur des gens et est difficile à oublier, résonnant sans cesse comme une cloche suspendue à leurs oreilles…

Tu as ci-dessus quelques paroles explicatives à utiliser comme référence.

Notes de bas de page :

[a] Le texte original omet « d’être ».

[b] Le texte original omet « vous sentirez ».

Précédent:Interprétation de la troisième déclaration

Suivant:Interprétation de la cinquième déclaration

Vous aimerez peut-être également