Chapitre 33

En vérité, en fonction de ce que Dieu a fait dans les hommes et de ce qu’Il leur a donné, ainsi que ce que les hommes possèdent, on peut dire que Ses exigences pour les hommes ne sont pas excessives, qu’Il ne demande pas beaucoup d’eux. Comment, donc, pourraient-ils ne pas essayer de satisfaire Dieu ? Dieu donne à cent pour cent à l’homme, mais Il n’exige de l’homme qu’une fraction d’un pour cent. Est-ce trop demander ? Dieu crée-t-Il des problèmes là où il n’y en a pas ? Souvent, les gens ne se connaissent pas eux-mêmes, ils ne s’examinent pas devant Dieu et donc, il est souvent des moments où ils se laissent prendre au piège. Comment pourrait-on considérer cela comme coopérer avec Dieu ? Si jamais Dieu n’imposait pas un lourd fardeau aux gens, ils s’effondreraient comme de la boue et ne prendraient pas l’initiative de trouver des choses à faire. C’est ainsi que les gens sont, soit passifs ou négatifs, toujours incapables de coopérer activement avec Dieu, cherchant toujours une raison négative pour s’écouter. Es-tu vraiment quelqu’un qui fait tout, non pour lui-même, mais pour satisfaire Dieu ? Es-tu vraiment quelqu’un qui ne se fie pas aux émotions, qui n’a pas ses préférences personnelles et qui répond aux besoins de l’œuvre de Dieu ? « Pourquoi essaient-ils toujours de marchander avec Moi ? Suis-Je le directeur général d’un centre commercial ? Pourquoi est-ce que Je réalise de tout cœur ce que les hommes Me demandent, mais ce que Je demande de l’homme n’aboutit à rien ? » Pourquoi Dieu Pourquoi Dieu pose-t-Il de telles questions plusieurs fois de suite ? Pourquoi crie-t-Il ainsi avec consternation ? Dieu n’a rien gagné des hommes ; tout ce qu’Il voit est le travail qu’ils choisissent de faire. Pourquoi Dieu dit-Il : « Mais ce que Je demande de l’homme n’aboutit à rien » ? Demandez-vous : du début à la fin, qui peut faire le travail qui lui incombe, le travail au sujet duquel il n’a absolument aucun choix ? Qui n’agit pas en vertu des sentiments dans son cœur ? Les hommes donnent libre cours à leur personnalité, ne persévérant jamais dans ce qu’ils font, comme s’ils pêchaient pendant trois jours et abandonnaient ensuite leurs filets et passaient les deux jours suivants dans l’oisiveté. Ils soufflent le chaud et le froid tour à tour : quand ils sont chauds, ils sont capables d’incinérer toutes choses sur la terre et quand ils sont froids, ils sont capables de geler toutes les eaux sur la terre. Ce n’est pas la fonction de l’homme, mais c’est l’analogie la plus appropriée pour l’état de l’homme. N’est-ce pas un fait ? J’ai peut-être des « notions » sur les hommes, Je les vilipende peut-être, mais peu importe, « Avec la vérité, tu traverseras le monde entier ; sans la vérité, tu n’iras nulle part. » Bien que ce soit un aphorisme humain, Je pense qu’il convient de l’utiliser ici. Je ne refroidis pas délibérément l’enthousiasme des gens et ne nie pas leurs actions. Permettez-Moi de vous consulter sur quelques questions : qui voit l’œuvre de Dieu comme l’œuvre de son propre devoir ? Qui peut dire : « Tant que je suis en mesure de satisfaire Dieu, je vais tout donner » ? Qui est capable de dire : « Sans considération des autres, je ferai tout ce dont Dieu a besoin et, peu importe si la durée de l’œuvre de Dieu est longue ou courte, j’accomplirai mon devoir ; mener Son œuvre à bonne fin relève de Dieu, ce n’est pas une chose qui habite ma pensée » ? Qui est capable de telles connaissances ? Ce que vous pensez importe peu. Tu as peut-être des perceptions plus élevées. Dans ce cas, J’acquiesce, J’accepte la défaite. Cependant, Je dois vous dire que ce que Dieu veut est un cœur loyal qui est sincère et passionné, pas un cœur de loup qui est ingrat. Que savez-vous de cette « négociation » ? Du début à la fin, vous avez « parcouru le monde ». Un moment vous êtes dans la ville de « Kunming, » avec son éternel printemps et, en un clin d’œil, vous êtes arrivés au « pôle sud » oppressivement froid et couvert de neige. Qui n’a jamais changé d’idée ? Ce que Dieu demande, c’est un esprit d’« aucun répit jusqu’à la mort » ; ce qu’Il veut, c’est un esprit où les gens « n’abandonnent pas jusqu’à ce la rivière ait percé le rocher ». Bien sûr, l’intention de Dieu n’est pas que les gens empruntent le mauvais chemin, mais qu’ils adoptent un tel esprit. Selon ce que Dieu dit : « Quand Je compare les “dons” qu’ils ont offerts à Mes choses, les gens reconnaissent instantanément Ma grande valeur, et c’est alors seulement qu’ils voient Mon incommensurabilité. » Comment expliquer ces paroles ? Lire les paroles ci-dessus te donne peut-être une certaine connaissance, car Dieu retire le cœur entier de l’homme pour le disséquer ; c’est alors que les gens en arrivent à connaître ces paroles. Mais à cause de la profonde signification intérieure des paroles de Dieu, les gens restent dans l’incertitude au sujet de la vieille chair, car ils n’ont pas étudié dans une université médicale ni ne sont des archéologues, et donc, ils sentent que ce nouveau terme est incompréhensible et c’est alors seulement qu’ils cèdent un peu, car les gens sont impuissants devant la vieille chair. Bien qu’elle ne soit pas comme une bête féroce ni ne soit capable d’oblitérer l’humanité comme une bombe atomique, elle reste problématique pour eux, comme s’ils étaient impuissants. Mais pour Moi, il y a des moyens de traiter la vieille chair. L’homme ne fait jamais un effort pour penser à une contre-mesure, ce qui a conduit aux bizarreries multiples de l’homme qui clignotent constamment devant Mes yeux, selon ce que Dieu a dit : « Quand Je Me montre entièrement à eux, ils Me regardent avec de grands yeux, debout devant Moi, immobiles, comme un pilier de sel. Et quand Je vois qu’ils ont l’air si étranges, Je peux à peine M’empêcher de rire. Parce qu’ils se tournent vers Moi pour Me demander des choses, Je leur donne les choses dans Ma main et ils les tiennent contre leur sein, les chérissant comme un bébé nouveau-né, un geste auquel ils s’appliquent, mais momentanément. » Ces actions ne sont-elles pas celles de la vieille chair ? Étant donné que les gens comprennent aujourd’hui, pourquoi ne renoncent-ils pas, mais continuent toujours à la place ? En fait, une partie des exigences de Dieu ne sont pas impossibles à atteindre par l’homme, mais les gens n’y font pas attention, car « Je ne châtie pas l’homme à la légère. C’est pour cette raison que les gens ont toujours donné libre cours à leur chair. Ils n’observent pas Ma volonté, mais M’ont toujours trompé devant Mon trône de jugement ». N’est-ce pas la stature de l’homme ? Ce n’est pas que Dieu soit délibérément chicaneur, mais c’est la réalité. Dieu doit-Il expliquer cela ? Selon ce que Dieu dit, « C’est parce que la “foi” des gens est si grande qu’ils sont “admirables”. » Pour cette raison, J’obéis aux arrangements de Dieu et donc Je ne commente pas beaucoup à ce sujet ; à cause de la « foi » des gens, Je Me saisis de ce sujet, Me servant de leur foi pour les amener à accomplir leur devoir sans que Je le leur rappelle. Est-ce mal de le faire ? N’est-ce pas précisément ce dont Dieu a besoin ? En entendant ces paroles, certaines personnes peuvent peut-être en avoir marre, donc Je parlerai de quelque chose d’autre pour leur faciliter un peu les choses. Quand tous les élus de Dieu dans l’univers subiront le châtiment et lorsque l’état intérieur de l’homme sera rectifié, les gens se réjouiront secrètement dans leur cœur, comme s’ils avaient échappé à la tribulation. À ce moment-là, les gens ne choisiront plus pour eux-mêmes, car c’est exactement l’effet obtenu au cours de la dernière œuvre de Dieu. Ses étapes ayant progressé jusqu’à ce jour, les fils de Dieu et Son peuple sont tous entrés dans le châtiment et les Israélites aussi ne peuvent pas échapper à cette phase, car les gens sont souillés par l’impureté en eux-mêmes, et donc Dieu conduit tous les hommes à entrer dans le grand four de fusion pour l’épurement, ce qui est un chemin nécessaire. Une fois que cela sera passé, les gens ressusciteront de la mort, ce qui est précisément ce que Dieu a prédit dans « les déclarations des sept Esprits ». Je ne parlerai plus de cela afin de ne pas contrarier les gens. Parce que l’œuvre de Dieu est merveilleuse, les prophéties prononcées par la bouche de Dieu doivent finalement être accomplies ; quand Dieu demande que les gens parlent de leurs notions une fois de plus, ils sont abasourdis, et donc personne ne devrait être inquiet ou anxieux. Comme J’ai dit : « De toute Mon œuvre, n’y a-t-il jamais eu une étape réalisée de mains d’homme ? » Comprends-tu l’essence de ces paroles ?

Précédent: Chapitre 32

Suivant: Chapitre 35

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe

Hymne du royaume

Les peuples M’acclament, les peuples Me louent ; toutes les bouches prononcent le nom du seul vrai Dieu, tous les peuples lèvent les yeux...

Le Règne Millénaire est arrivé

Avez-vous vu l’œuvre que Dieu va accomplir auprès de ce groupe de gens ? Dieu a dit que, même dans le Règne Millénaire, les gens doivent...

Les soupirs du Tout-Puissant

Il existe un énorme secret dans ton cœur. Tu n’en as jamais été conscient, car tu vis dans un monde sans lumière. Ton cœur et ton esprit...

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre