K. Sur la manière de connaître Dieu

453. Les trois étapes de l’œuvre sont l’ensemble de l’œuvre du salut de l’humanité par Dieu. L’homme doit connaître l’œuvre de Dieu et le tempérament de Dieu dans l’œuvre du salut ; sans ce fait, ta connaissance de Dieu n’est rien sinon une suite de mots vides, rien de plus qu’une attitude pontifiante. Une telle connaissance ne peut ni convaincre ni conquérir l’homme, elle est en contradiction avec la réalité et n’est pas la vérité. Elle peut être très abondante et agréable à l’oreille, mais si elle est en contradiction avec le tempérament inhérent de Dieu, alors Dieu ne t’épargnera pas. Non seulement Il ne louera pas ta connaissance, mais Il te punira pour ton péché de blasphème contre Lui. Les paroles de la connaissance de Dieu ne sont pas prononcées à la légère. Bien que tu puisses être désinvolte et éloquent, et bien que tes paroles soient assez intelligentes pour que tu puisses faire passer le noir pour le blanc et le blanc pour le noir, tu n’es tout de même pas de taille quand il s’agit de parler de la connaissance de Dieu. Dieu n’est pas quelqu’un que tu peux juger témérairement, louer négligemment ou dénigrer nonchalamment. Tu loues tout un chacun, mais tu as du mal à trouver les mots justes pour décrire la grande vertu et l’abondante grâce de Dieu. Tout perdant découvre cela. Bien qu’un grand nombre de maîtres de la langue soient capables de décrire Dieu, l’exactitude de leur description n’équivaut pas à plus d’un centième de la vérité énoncée par les gens qui appartiennent à Dieu, des gens qui peuvent tirer parti d’une riche expérience même s’ils possèdent seulement un vocabulaire limité. La connaissance de Dieu en effet se manifeste dans la précision et la réalité, et non dans l’utilisation intelligente de mots ou d’un riche vocabulaire et la connaissance de l’homme et la connaissance de Dieu n’ont rien de commun. La leçon de la connaissance de Dieu est plus élevée que toute science naturelle de l’humanité. C’est une leçon qui peut seulement être acquise par un très petit nombre d’entre ceux qui cherchent à connaître Dieu, et non par toute personne quelconque qui a du talent. Donc, vous ne devez pas voir la connaissance de Dieu et la recherche de la vérité comme si un simple enfant pouvait les acquérir. Il est possible que tu aies complètement réussi dans ta vie de famille, ta carrière ou ton mariage, mais quant à la vérité et la leçon de la connaissance de Dieu, tu n’as obtenu aucun résultat, aucune réussite. On peut dire qu’il est très difficile pour vous de mettre la vérité en pratique et que connaître Dieu est un plus grand problème encore. C’est votre problème et également le problème de toute l’humanité. Parmi ceux qui ont obtenu quelque succès dans leur quête de connaissance de Dieu, presque personne n’est à la hauteur. L’homme ne sait pas ce que signifie connaître Dieu, pourquoi il est nécessaire de connaître Dieu ou le degré qu’il faut atteindre afin de connaître Dieu. Voilà ce qui confond tellement l’humanité et c’est tout simplement la plus grande énigme que l’humanité doit affronter. Personne ne peut répondre à cette question, personne non plus ne veut répondre à cette question, car, à ce jour, personne d’entre les hommes n’a étudié cette œuvre avec succès. Lorsque l’énigme des trois étapes de l’œuvre sera révélée à l’humanité, il est possible qu’apparaissent successivement des gens talentueux qui connaissent Dieu. Bien sûr, J’espère que tel est le cas et, en plus, Je suis en train de réaliser cette œuvre. J’espère que beaucoup de telles gens talentueux se présenteront dans un avenir prochain. Ils deviendront ceux qui témoignent du fait de ces trois étapes de l’œuvre et, bien sûr, ils seront également les premiers à témoigner de ces trois étapes de l’œuvre. Le jour où l’œuvre de Dieu sera achevée, si de telles gens talentueux n’existent pas ou s’il n’y en a qu’un ou deux qui ont personnellement accepté d’être perfectionnés par Dieu incarné, alors rien ne sera plus pénible et regrettable que cela. Cependant, cela évoque seulement le pire des cas possibles. De toute manière, J’espère toujours que ceux qui cherchent vraiment obtiendront cette bénédiction. Depuis le début des temps, il n’y a jamais eu une œuvre comme celle-là ; une telle entreprise n’a jamais eu lieu dans l’histoire du développement humain. Ne serait-ce le plus grand honneur parmi toutes les créatures que vous soyez vraiment parmi les premiers à connaître Dieu ? Existerait-il dans l’humanité une autre créature plus honorée par Dieu ? Une telle œuvre n’est pas facile à réaliser, mais elle récoltera quand même des récompenses. Qu’ils soient homme ou femme et quelle que soit leur nationalité, tous ceux qui connaîtront Dieu recevront à la fin le plus grand honneur de Dieu et seront les seuls à posséder l’autorité de Dieu. C’est l’œuvre d’aujourd’hui, et également l’œuvre de l’avenir ; c’est la dernière et la plus grande œuvre à être accomplie en six mille ans de travail, et c’est un mode de travail qui expose chaque catégorie d’homme. Par l’œuvre d’amener l’homme à connaître Dieu, les différentes classes de l’homme sont exposées : ceux qui connaissent Dieu sont qualifiés pour recevoir les bénédictions de Dieu et accepter Ses promesses, tandis que ceux qui ne connaissent pas Dieu ne sont pas qualifiés pour recevoir les bénédictions de Dieu et accepter Ses promesses. Ceux qui connaissent Dieu sont les intimes de Dieu, et ceux qui ne connaissent pas Dieu ne peuvent pas être appelés les intimes de Dieu ; les intimes de Dieu peuvent recevoir toutes les bénédictions de Dieu, mais ceux qui ne sont pas Ses intimes ne sont pas dignes de Son œuvre. Que ce soit les tribulations, l’épurement ou le jugement, tout cela a le but de permettre à l’homme de finalement parvenir à une connaissance de Dieu pour qu’il se soumette à Dieu. C’est le seul effet qui sera finalement acquis.

Extrait de « La connaissance des trois étapes de l’œuvre de Dieu est la voie de la connaissance de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

454. La possession et l’être de Dieu, l’essence de Dieu, le tempérament de Dieu, tout a été révélé dans Ses paroles à l’humanité. Quand il fait l’expérience des paroles de Dieu, en les mettant en pratique, l’homme comprend le but qui sous-tend les paroles que Dieu prononce et comprend la source et le contexte des paroles de Dieu, et il comprend et apprécie l’effet voulu des paroles de Dieu. Pour l’humanité, ce sont toutes des choses que l’homme doit expérimenter, saisir, et atteindre afin de parvenir à la vérité et à la vie, afin de saisir les intentions de Dieu, de voir son tempérament être transformé et afin d’être capable d’obéir à la souveraineté et aux arrangements de Dieu. En même temps que l’homme expérimente, saisit et atteint ces choses, il acquiert graduellement une compréhension de Dieu et, à ce moment-là, il gagne également différents niveaux de connaissance à Son sujet. Cette compréhension et cette connaissance ne viennent pas de ce que l’homme a imaginé ou inventé, mais plutôt de ce qu’il apprécie, expérimente, ressent et confirme en lui-même. Ce n’est qu’après avoir apprécié, expérimenté, senti et confirmé ces choses que l’homme ajoute du contenu à sa connaissance de Dieu ; seule la connaissance qu’il obtient à ce moment-là est vraie, réelle et exacte, et ce processus qui consiste à atteindre une compréhension et une connaissance authentiques de Dieu en appréciant, expérimentant, ressentant et confirmant Ses paroles n’est autre que la vraie communion entre l’homme et Dieu. Au milieu de ce genre de communion, l’homme parvient vraiment à comprendre et à saisir les intentions de Dieu, il parvient vraiment à comprendre et à connaître les biens et l’être de Dieu, il parvient vraiment à comprendre et à connaître l’essence de Dieu, il parvient progressivement à comprendre et à connaître le tempérament de Dieu, il obtient une certitude réelle du fait de la domination de Dieu sur toute la création et peut la définir correctement, et il acquiert une idée et une connaissance substantielles de l’identité et de la position de Dieu. Au milieu de ce genre de communion, graduellement, l’homme change ses idées sur Dieu. Il ne s’en fait plus une idée venue de nulle part, il ne donne plus libre cours à ses propres soupçons sur Lui, ne se méprend plus sur Lui, ne Le condamne plus, n’émet plus de jugements sur lui, ni ne doute de Lui. Ainsi l’homme aura moins de disputes avec Dieu, il aura moins de conflits avec Dieu, et il aura moins d’occasions de se rebeller contre Dieu. Inversement, la bienveillance de l’homme envers Dieu et son obéissance à Dieu deviendront plus grandes et sa vénération de Dieu deviendra plus réelle et plus profonde. Au milieu d’une telle communion, l’homme n’acquerra pas seulement le soutien de la vérité et le baptême de vie, mais il acquerra en même temps une vraie connaissance de Dieu. Au milieu d’une telle communion, non seulement le tempérament de l’homme sera transformé et non seulement l’homme recevra le salut, mais l’homme récoltera en même temps une véritable vénération et adoration d’un être créé envers Dieu. Après que l’homme aura vécu ce genre de communion, sa foi en Dieu ne sera plus une page blanche, ni une promesse offerte du bout des lèvres, ni une forme de poursuite aveugle et d’idolâtrie ; ce n’est qu’avec ce genre de communion que la vie de l’homme grandira vers la maturité jour après jour, et ce n’est qu’à ce moment-là que son tempérament se transformera peu à peu, et que sa foi en Dieu passera progressivement d’une croyance vague et incertaine à une véritable obéissance et une véritable bienveillance, à une vraie vénération et, en suivant Dieu, l’homme progressera aussi graduellement d’une attitude passive à une attitude active, du négatif au positif ; c’est seulement avec ce genre de communion que l’homme parviendra à une vraie compréhension et un entendement vrai de Dieu, à une vraie connaissance de Dieu.

Extrait de « Connaître Dieu est le chemin vers la crainte de Dieu et l’éloignement du mal », dans La Parole apparaît dans la chair

455. La connaissance de l’autorité de Dieu, de la puissance de Dieu, de la propre identité de Dieu et de l’essence de Dieu ne peut être obtenue en te fiant à ton imagination. Puisque tu ne peux pas compter sur l’imagination pour connaître l’autorité de Dieu, alors de quelle manière peux-tu acquérir une véritable connaissance de l’autorité de Dieu ? Le moyen de faire cela, c’est de manger et de boire les paroles de Dieu, d’échanger et de faire l’expérience des paroles de Dieu. Ainsi, tu auras une expérience graduelle de l’autorité de Dieu et pourras la vérifier, et tu en gagneras une compréhension graduelle et une connaissance progressive. C’est le seul moyen d’atteindre la connaissance de l’autorité de Dieu ; il n’y a pas de raccourci. Vous demander de ne pas imaginer n’est pas la même chose que de vous faire vous asseoir passivement pour attendre la destruction ou vous empêcher de faire quoi que ce soit. Ne pas utiliser ton cerveau pour penser et imaginer signifie ne pas utiliser la logique pour déduire, ne pas utiliser la connaissance pour analyser, ne pas utiliser la science comme base, mais plutôt d’apprécier, de vérifier et de confirmer que le Dieu auquel tu crois a autorité, confirmer qu’Il détient la souveraineté sur ton sort et que Sa puissance prouve en tout temps qu’Il est le vrai Dieu Lui-même à travers les paroles de Dieu, à travers la vérité, à travers tout ce que tu rencontres dans la vie. C’est le seul moyen pour quiconque d’acquérir une compréhension de Dieu. Certains disent qu’ils souhaitent trouver un moyen simple d’atteindre ce but, mais pouvez-vous penser à un tel moyen ? Je te le dis, il n’est pas nécessaire de penser : il n’y a pas d’autres moyens ! Le seul moyen est de connaître consciencieusement et fermement, par chaque parole qu’Il exprime et par tout ce qu’Il fait, ce que Dieu a et est et de le vérifier. C’est le seul moyen de connaître Dieu. Car ce que Dieu a et est, et tout ce qui est de Dieu, n’est pas creux et vide, mais réel.

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique I », dans La Parole apparaît dans la chair

456. Dieu accomplit l’œuvre du jugement et du châtiment afin que l’homme Le connaisse et pour Son témoignage. Sans le jugement du tempérament corrompu de l’homme par Dieu, l’homme ne connaîtrait pas Son tempérament juste qui ne tolère aucune offense, et l’homme ne pourrait pas non plus convertir son ancienne connaissance de Dieu en une connaissance nouvelle. Pour le bien de Son témoignage et pour le bien de Sa gestion, Il expose Sa totalité au grand jour, permettant ainsi à l’homme, par la manifestation de Dieu, d’acquérir la connaissance de Dieu, de changer son tempérament et de rendre un témoignage retentissant en faveur de Dieu. Le changement dans le tempérament de l’homme est réalisé par de nombreux genres différents de l’œuvre Dieu ; sans ces changements dans son tempérament, l’homme serait incapable de rendre témoignage à Dieu et d’être selon le cœur de Dieu. Les changements dans le tempérament de l’homme signifient que l’homme s’est libéré de l’esclavage de Satan et de l’influence des ténèbres, et qu’il est vraiment devenu un modèle et un exemple de l’œuvre de Dieu, un témoin de Dieu et un homme selon le cœur de Dieu. Aujourd’hui, Dieu incarné est venu faire Son œuvre sur la terre, et Il exige que l’homme Le connaisse, Lui obéisse, témoigne de Lui, qu’il connaisse Son œuvre pratique et normale, qu’il obéisse à toutes Ses paroles et à toute Son œuvre qui ne sont pas en accord avec les notions de l’homme, et qu’il témoigne de toute l’œuvre qu’Il fait pour sauver l’homme, ainsi que de tous les actes qu’Il accomplit pour conquérir l’homme. Ceux qui témoignent de Dieu doivent connaître Dieu ; seul ce genre de témoignage est précis et réel, et seul ce genre de témoignage peut couvrir Satan de honte. Dieu utilise ceux qui en sont venus à Le connaître en subissant Son jugement et Son châtiment, Son traitement et Son émondage pour qu’ils Lui rendent témoignage. Il utilise ceux qui ont été corrompus par Satan pour Lui rendre témoignage, et Il utilise aussi ceux dont le tempérament a changé et qui ont ainsi gagné Ses bénédictions pour Lui rendre témoignage. Il n’a pas besoin que l’homme Le loue de sa bouche, pas plus qu’Il n’a besoin de la louange et du témoignage de ceux de l’espèce de Satan, qui n’ont pas été sauvés par Lui. Seuls ceux qui connaissent Dieu sont qualifiés pour Lui rendre témoignage et seuls ceux dont le tempérament a changé sont qualifiés pour Lui rendre témoignage. Dieu ne permettra pas à l’homme de déshonorer intentionnellement Son nom.

Extrait de « Seuls ceux qui connaissent Dieu peuvent rendre témoignage à Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

457. Parvenir à connaître l’essence de Dieu n’est pas une mince affaire. Tu dois comprendre Son tempérament. De cette façon, tu parviendras progressivement et inconsciemment à connaître l’essence de Dieu. Lorsque tu seras entré dans cette connaissance, tu verras que tu auras atteint un état plus élevé et plus beau. À la fin, tu commenceras à avoir honte de ton âme hideuse et, en outre, tu sentiras qu’il n’y a nulle part où te cacher de ta honte. À ce moment-là, ta conduite sera de moins en moins portée à offenser le tempérament de Dieu, ton cœur se rapprochera de plus en plus de celui de Dieu et un amour pour Lui grandira graduellement dans ton cœur. C’est un signe que l’humanité entre dans un bel état. Mais pour l’instant, vous ne l’avez pas atteint. Alors que vous vous agitez en tous sens pour votre destinée, qui est intéressé à essayer de connaître l’essence de Dieu ? Si cela continue, vous transgresserez inconsciemment les décrets administratifs, car vous connaissez beaucoup trop peu le tempérament de Dieu. Alors, ce que vous faites maintenant, n’est-ce pas d’établir un fondement pour vos offenses contre le tempérament de Dieu ? Que Je vous demande de comprendre le tempérament de Dieu n’est pas en désaccord avec Mon œuvre. Car si vous transgressez souvent les décrets administratifs, qui parmi vous échappera à la punition ? Mon œuvre n’aura-t-elle pas alors été complètement vaine ? Par conséquent, Je demande toujours qu’en plus d’examiner votre propre conduite, vous soyez prudents dans votre démarche. C’est Mon exigence plus élevée envers vous, et J’espère que vous la considérerez tous avec soin et lui prêterez votre attention sincère. Si un jour vient où vos actions provoqueront Ma rage colossale, alors vous serez les seuls à en subir les conséquences, et il n’y aura personne d’autre pour endurer la punition à votre place.

Extrait de « Il est très important de comprendre le tempérament de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

458. Connaître Dieu : qu’est-ce que cela signifie ? Cela signifie être capable de connaître Sa joie, Sa colère, Son chagrin et Son bonheur ; c’est cela, connaître Dieu. Tu prétends L’avoir vu, pourtant tu ne comprends pas Sa joie, Sa colère, Son chagrin et Son bonheur, et tu ne comprends pas Son tempérament. Tu ne comprends pas non plus Sa justice ni Sa miséricorde, pas plus que tu ne sais ce qu’Il aime ou ce qu’Il déteste. Ce n’est pas cela, connaître Dieu. Par conséquent, certains peuvent suivre Dieu, mais ne sont pas forcément capables de vraiment croire en Dieu ; la différence est là. Si tu connais Dieu, Le comprends, et si tu es capable de saisir un peu de Sa volonté, alors tu peux vraiment croire en Lui, vraiment te soumettre à Lui, vraiment L’aimer et vraiment L’adorer. Si tu ne comprends pas ces choses, alors tu n’es qu’un suiveur qui avance au gré du courant. On ne peut pas appeler cela une vraie soumission ou une vraie adoration. Comment arrive-t-on à une vraie adoration ? Sans exception, tous ceux qui connaissent sincèrement Dieu L’adorent et Le vénèrent chaque fois qu’ils Le voient ; ils sont obligés de se prosterner et de L’adorer. Aujourd’hui, tandis que Dieu incarné est à l’œuvre, mieux les hommes comprendront Son tempérament, ce qu’Il a et est, plus ils chériront ces choses et plus ils Le vénèreront. De façon générale, moins les gens comprennent, plus ils sont négligents, si bien qu’ils ont tendance à traiter Dieu comme un humain. Si les hommes connaissaient et voyaient réellement Dieu, ils trembleraient de peur. « Celui qui vient après moi est plus puissant que moi, et je ne suis pas digne de porter ses souliers » : pourquoi Jean a-t-il dit cela ? Même si, au fond, il n’avait pas une compréhension très profonde, il savait que Dieu est magnifique. Combien de personnes aujourd’hui sont capables de vénérer Dieu ? Si elles ne connaissent pas Son tempérament, comment peuvent-elles alors vénérer Dieu ? Les hommes ne connaissent pas l’essence du Christ et ne comprennent pas non plus le tempérament de Dieu, encore moins sont-ils capables de vraiment adorer Dieu. S’ils ne voient que l’apparence ordinaire et normale du Christ, mais ne connaissent pas Son essence, alors ils traiteront facilement le Christ simplement comme un homme ordinaire. Il se peut qu’ils adoptent une attitude irrévérencieuse à Son égard et qu’ils Le trompent, qu’ils Lui résistent, qu’ils Lui désobéissent et Le jugent. Il se peut qu’ils estiment avoir raison et ne prennent pas Ses paroles au sérieux ; ils peuvent même nourrir des notions, des condamnations et des blasphèmes à l’encontre de Dieu. Pour résoudre ces questions, on doit connaître l’essence et la divinité du Christ. C’est le principal aspect de la connaissance de Dieu ; c’est ce en quoi tous ceux qui croient au Dieu concret doivent entrer et ce à quoi ils doivent parvenir.

Extrait de « Comment connaître Dieu incarné », dans Récits des entretiens de Christ

459. C’est la loi du ciel et le principe de la terre de croire en Dieu et de connaître Dieu, et aujourd’hui, à une époque où le Dieu incarné accomplit Son œuvre en personne, c’est particulièrement un bon moment pour connaître Dieu. Satisfaire Dieu repose sur la compréhension de la volonté de Dieu et, pour comprendre la volonté de Dieu, il est nécessaire d’avoir une certaine connaissance de Dieu. Cette connaissance de Dieu est la vision que le croyant doit avoir ; elle est la base de la foi de l’homme en Dieu. Si l’homme n’a pas cette connaissance, sa croyance en Dieu est vague et repose sur une théorie vaine. Bien que ce soit la résolution de telles gens de suivre Dieu, ils n’obtiendront rien. Tous ceux qui n’obtiennent rien dans ce courant sont ceux qui seront éliminés – et ce sont tous des pique-assiettes. […] Si l’homme ne peut pas recevoir de visions, alors il ne peut pas percevoir la nouvelle œuvre de Dieu, et si l’homme ne peut pas obéir à la nouvelle œuvre de Dieu, alors l’homme sera incapable de comprendre la volonté de Dieu, et ainsi, sa connaissance de Dieu ne rimera à rien. Avant que l’homme accomplisse la parole de Dieu, il doit connaître la parole de Dieu, c’est-à-dire qu’il doit comprendre la volonté de Dieu. Ce n’est que de cette façon que la parole de Dieu peut être accomplie avec précision et en accord avec la volonté de Dieu. Cela doit être connu de tous ceux qui cherchent la vérité, et c’est aussi le processus qui doit être expérimenté par tous ceux qui cherchent à connaître Dieu. Le processus consistant à connaître la parole de Dieu est le processus de l’acquisition de la connaissance de Dieu et de l’œuvre de Dieu. De ce fait, la connaissance des visions ne fait pas seulement référence à la connaissance de l’humanité de Dieu incarné, mais comprend également la connaissance de la parole et de l’œuvre de Dieu. À partir de la parole de Dieu, les gens en arrivent à comprendre la volonté de Dieu, et à partir de l’œuvre de Dieu, ils en arrivent à connaître le tempérament de Dieu et à savoir ce qu’est Dieu. La foi en Dieu est le premier pas de la connaissance de Dieu. Le processus de la croissance de la foi initiale en Dieu à la foi plus profonde en Dieu est le processus de la connaissance de Dieu et de l’expérience de l’œuvre de Dieu. Si tu crois en Dieu seulement pour croire en Dieu, et non pour arriver à Le connaître, alors ta foi n’a aucune réalité et elle ne peut pas devenir pure, cela ne fait aucun doute. Si, au cours du processus par lequel l’homme fait l’expérience de Dieu, il en arrive progressivement à connaître Dieu, alors son tempérament changera progressivement et sa foi deviendra de plus en plus vraie. De cette façon, lorsque l’homme vivra bien sa foi en Dieu, il aura complètement gagné Dieu. Dieu a fait de très grands efforts pour devenir chair une deuxième fois et pour faire Son œuvre personnellement afin que l’homme puisse Le connaître et Le voir. Connaître Dieu[a] est le but ultime à atteindre au terme de l’œuvre de Dieu ; c’est l’exigence finale de Dieu envers l’humanité. Il accomplit cela en vue de Son témoignage final. Il réalise cette œuvre afin que l’homme puisse enfin et complètement se tourner vers Lui. L’homme ne peut aimer Dieu qu’en connaissant Dieu, et pour aimer Dieu, il doit connaître Dieu. Peu importe la façon dont il cherche, ou ce qu’il cherche à gagner, il doit pouvoir acquérir la connaissance de Dieu. C’est la seule manière par laquelle l’homme peut satisfaire le cœur de Dieu. Ce n’est qu’en connaissant Dieu que l’homme peut vraiment croire en Dieu, et ce n’est qu’en connaissant Dieu qu’il peut vraiment vénérer Dieu et Lui obéir. Ceux qui ne connaissent pas Dieu n’arriveront jamais vraiment à obéir à Dieu ni à vénérer Dieu. Connaître Dieu comprend la connaissance du tempérament de Dieu, la compréhension de Sa volonté et la connaissance de ce qu’Il est. Cependant, tous les aspects de la connaissance de Dieu requièrent que l’homme paie un prix et requièrent la volonté d’obéir, sans quoi personne ne pourrait suivre jusqu’au bout.

Extrait de « Seuls ceux qui connaissent Dieu peuvent rendre témoignage à Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

460. La leçon de la connaissance de Dieu ne peut pas être apprise en un ou deux jours : l’homme doit accumuler des expériences, il doit souffrir et connaître la véritable obéissance. Tout d’abord, commence par l’œuvre et les paroles de Dieu. Il est impératif que tu comprennes ce que la connaissance de Dieu inclut, comment acquérir cette connaissance et comment voir Dieu au cours de tes expériences. C’est ce que tout le monde doit faire quand on ne connaît pas encore Dieu. Personne ne peut comprendre l’œuvre et les paroles de Dieu sur-le-champ, et personne ne peut parvenir à une connaissance de la totalité de Dieu en un temps bref. Il y a un processus de l’expérience qui est nécessaire, sans lequel personne ne serait capable de connaître Dieu ou de Le suivre sincèrement. Plus Dieu œuvre, plus l’homme Le connaît. Plus l’œuvre de Dieu est en désaccord avec les notions de l’homme, plus la connaissance que l’homme a de Lui s’approfondit et se renouvelle. Si l’œuvre de Dieu devait à jamais rester fixe et immuable, alors l’homme n’aurait qu’une pauvre connaissance de Dieu. Vous devez bien connaître les visions de ce que Dieu a fait à la Loi, de ce qu’Il a fait à l’ère de la Grâce et de ce qu’Il fait à l’ère du Règne, entre l’époque de la création du monde et aujourd’hui. Vous devez connaître l’œuvre de Dieu.

Extrait de « Seuls ceux qui connaissent Dieu peuvent rendre témoignage à Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

461. Pendant le temps où il suivit Jésus, Pierre développa beaucoup d’opinions sur Lui et Le jugea toujours selon son propre point de vue. Bien que Pierre aie un certain degré de compréhension de l’Esprit, sa compréhension n’était pas très claire, d’où ses paroles : « Je dois suivre celui qui est envoyé par le Père céleste. Je dois reconnaître celui qui est choisi par le Saint-Esprit. » Il ne comprenait pas les choses que Jésus faisait et manquait de lucidité à leur sujet. Après L’avoir suivi pendant un certain temps, Pierre développa de l’intérêt pour ce que Jésus faisait et disait, et pour Jésus Lui-même. Il en arriva à sentir que Jésus inspirait à la fois de l’affection et du respect ; il aimait s’associer à Lui et rester à Ses côtés, et écouter les paroles de Jésus le nourrissait et l’aidait. Durant le temps où il suivit Jésus, Pierre observa et prit à cœur tout ce qui concernait Sa vie : Ses actions, Ses paroles, Ses mouvements et Ses expressions. Il en vint à comprendre profondément que Jésus n’était pas un homme ordinaire. Bien que Son apparence humaine soit extrêmement ordinaire, Il était plein d’amour, de compassion et de tolérance pour l’homme. Tout ce qu’Il faisait ou disait était d’un grand secours pour les autres et, à Ses côtés, Pierre vit et apprit des choses ignorées auparavant. Il vit que, bien que Jésus ne fût ni d’une grande stature ni un quelconque être humain d’un genre inhabituel, quelque chose de vraiment extraordinaire et hors du commun se faisait ressentir chez Lui. Bien que Pierre ne pût l’expliquer entièrement, il pouvait voir que le comportement de Jésus était différent de quiconque, car Il faisait des choses bien différentes de ce que pouvait faire les hommes normaux. Pendant le temps où il était en contact avec Jésus, Pierre vit aussi que Sa personnalité était différente de celle d’un homme ordinaire. Il agissait toujours de façon constante et jamais à la hâte, n’exagérait jamais ni ne minimisait un sujet, et menait une vie qui révélait une personnalité à la fois normale et admirable. Dans la conversation, Jésus parlait simplement et avec élégance, communiquant toujours de manière joyeuse, et néanmoins sereine, et Il ne perdit jamais Sa dignité dans l’exécution de Son œuvre. Pierre vit que Jésus était parfois taciturne, mais que d’autres fois, Il parlait sans relâche. Il était parfois si heureux qu’Il ressemblait à une jeune colombe qui voltige, et d’autres fois si triste qu’Il ne parlait pas du tout, semblant affligé comme s’Il était une mère éreintée et épuisée. Parfois, Il était envahi par la colère, comme un soldat courageux fonçant pour tuer un ennemi, et parfois même, Il ressemblait à un lion rugissant. Parfois, Il riait ; d’autres fois, Il priait et pleurait. Quelle que soit la façon dont Jésus agissait, Pierre en vint à avoir pour Lui un amour et un respect sans limites. Le rire de Jésus le comblait de bonheur, Son chagrin le plongeait dans la douleur, Sa colère lui faisait peur, tandis que Sa miséricorde, Son pardon et les strictes exigences qu’Il avait envers les gens l’amenaient à aimer vraiment Jésus, puis à développer une véritable révérence et une grande aspiration pour Lui. Bien sûr, Pierre comprit progressivement tout cela seulement après avoir vécu aux côtés de Jésus durant de nombreuses années.

Extrait de « Comment Pierre en est-il arrivé à connaître Jésus », dans La Parole apparaît dans la chair

462. Si tu veux connaître Dieu, vraiment Le connaître, Le comprendre vraiment, ne te limite pas simplement aux trois étapes de l’œuvre de Dieu ou aux histoires sur l’œuvre que Dieu a réalisée dans le passé. Si tu essaies de Le connaître de cette façon, alors tu poses des limites à Dieu, tu Le confines. Tu perçois Dieu comme un être très petit. Comment cela affecterait-il les gens ? Tu ne serais jamais à même de connaître la merveille et la suprématie de Dieu ni Sa puissance, Son omnipotence et la portée de Son autorité. Une telle compréhension aurait un impact sur ta capacité d’accepter la vérité de la souveraineté de Dieu sur toutes choses, ainsi que ta connaissance de Son identité et de Son statut authentiques. En d’autres termes, si ta connaissance de Dieu est limitée dans sa portée, ce que tu peux recevoir est aussi limité. C’est pourquoi tu dois étendre ta portée et ouvrir tes horizons. Que ce soit la portée de l’œuvre de Dieu, Sa gestion ou Son règne, ou toutes choses qu’Il domine ou gère, tu devrais apprendre à connaître tout cela. C’est par toutes ces choses que vous devez parvenir à comprendre les actions de Dieu. Avec une telle compréhension, tu en arriveras à sentir, sans t’en rendre compte, que Dieu domine, gère et soutient toutes choses parmi elles. En même temps, tu sentiras vraiment que tu es une partie de toutes choses et un membre de toutes choses. Comme Dieu soutient toutes choses, tu acceptes aussi Sa domination et Son soutien. C’est un fait que personne ne peut nier.

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique VIII », dans La Parole apparaît dans la chair

463. Quel que soit le degré de compréhension de Dieu dans le cœur des gens, il est égal à l’importance de la place qu’Il occupe dans leur cœur. Quelle que soit la valeur du degré de connaissance de Dieu dans leur cœur, elle est égale à l’importance de Dieu dans leur cœur. Si le Dieu que tu connais est vide et vague, le Dieu en qui tu crois est aussi vide et vague. Le Dieu que tu connais est limité à la perspective de ta propre vie personnelle et n’a rien à voir avec le vrai Dieu Lui-même. Ainsi, connaître les actions concrètes de Dieu, connaître la réalité de Dieu et Son omnipotence, connaître la véritable identité de Dieu Lui-même, connaître ce qu’Il a et est, connaître les actions qu’Il a manifestées parmi toutes les choses de Sa création, ces choses-là sont très importantes pour chaque personne qui cherche la connaissance de Dieu. Elles ont une incidence directe sur la capacité des hommes à entrer dans la réalité-vérité. Si tu limites ta compréhension de Dieu uniquement à des paroles, si tu la limites à tes propres petites expériences, aux idées que tu te fais de ce qu’est la grâce de Dieu ou à tes petits témoignages en faveur de Dieu, alors Je dis que le Dieu en qui tu crois n’est absolument pas le vrai Dieu Lui-même. Non seulement cela, mais on peut dire aussi que le Dieu en qui tu crois est un Dieu imaginaire, qu’Il n’est pas le vrai Dieu, car le vrai Dieu est Celui qui règne sur tout, qui marche au milieu de tout, qui dirige tout. Il est Celui qui détermine le sort de toute l’humanité et de tout ce qui est entre Ses mains. L’œuvre et les actions de Dieu dont Je parle ne se limitent pas seulement à une petite partie des gens. C’est-à-dire qu’elles ne se limitent pas seulement à ceux qui Le suivent actuellement. Ses actes sont manifestés parmi toutes choses, dans la survie de toutes choses et dans les lois du changement de toutes choses.

Si tu ne peux voir ou reconnaître aucun acte de Dieu parmi toutes les choses de la création, alors tu ne peux témoigner d’aucun de Ses actes. Si tu ne peux pas témoigner en faveur de Dieu, si tu continues de parler du soi-disant petit « Dieu » que tu connais, de ce Dieu qui Se limite à tes propres idées et qui n’existe que dans les limites étroites de ton esprit, si tu continues de parler de ce genre de Dieu, alors Dieu ne louera jamais ta foi. Lorsque tu témoignes en faveur de Dieu, si tu ne le fais qu’en présentant ta façon de bénéficier de la grâce de Dieu, ta façon d’accepter la discipline de Dieu et Son châtiment et ta façon de jouir de Ses bénédictions dans ton témoignage, alors ce n’est pas du tout insuffisant et c’est bien loin de Le satisfaire. Si tu veux témoigner de Dieu d’une manière qui soit conforme à Sa volonté, témoigner du vrai Dieu Lui-même, alors tu dois voir ce que Dieu a et est par Ses actions. Tu dois voir l’autorité de Dieu par le fait qu’Il contrôle tout et voir que Son soutien pour toute l’humanité est véritable. Si tu reconnais seulement que ta subsistance vient de Dieu, ainsi que ce dont tu as besoin dans la vie, mais que tu n’arrives pas à voir la vérité selon laquelle Dieu a pris toutes les choses de Sa création pour pourvoir à toute l’humanité, et, en régnant sur toutes choses, Il guide toute l’humanité, alors tu ne seras jamais en mesure de témoigner en faveur de Dieu. Quel est Mon but en disant tout cela ? C’est que vous ne preniez pas cela à la légère, que vous ne croyiez pas par erreur que ces thèmes dont J’ai parlé ne sont pas pertinents à votre entrée personnelle dans la vie, et que vous ne considériez pas ces thèmes simplement comme étant une sorte de connaissance ou de doctrine. Si vous écoutez ce que Je dis avec ce genre d’attitude, alors vous ne gagnerez absolument rien. Vous perdrez cette grande occasion de connaître Dieu.

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique IX », dans La Parole apparaît dans la chair

464. Même si l’homme peut atteindre une profondeur dans ses recherches sur la science et les lois qui gouvernent toutes choses, cette recherche a une étendue limitée, alors que Dieu contrôle tout. Pour l’homme, le contrôle de Dieu est infini. Un homme pourrait passer sa vie entière à rechercher le plus petit acte de Dieu sans parvenir à aucun véritable résultat. C’est pourquoi, si tu utilises la vraie connaissance et ce que tu as appris pour étudier Dieu, tu ne seras jamais capable de connaître Dieu ou de Le comprendre. Mais si tu choisis la voie de la recherche de la vérité et de la recherche de Dieu et si tu considères Dieu à partir de la perspective d’apprendre à Le connaître, alors un jour tu reconnaîtras que les actions et la sagesse de Dieu sont partout en même temps, et tu sauras aussi pourquoi Dieu est appelé le Maître de toutes choses et la source de vie pour toutes choses. Plus tu acquerras une telle connaissance, mieux tu comprendras pourquoi Dieu est appelé le Maître de toutes choses. Toutes choses et tout ce qui est, toi inclus, reçoivent constamment le flot continuel du soutien de Dieu. Tu seras aussi en mesure de ressentir clairement que dans ce monde et dans cette humanité, il n’y a personne à part Dieu qui pourrait avoir la capacité et l’essence avec lesquelles Il gouverne, gère et maintient l’existence de toutes choses. Quand tu parviendras à cette compréhension, tu reconnaîtras véritablement que Dieu est ton Dieu. Quand tu atteindras ce point, tu auras véritablement accepté Dieu et Lui auras permis d’être ton Dieu et ton Maître. Quand tu auras obtenu une telle compréhension et que ta vie arrivera à un tel point, Dieu ne t’éprouvera plus et ne te jugera plus, pas plus qu’Il ne te posera d’autres exigences, parce que tu comprendras Dieu, tu connaîtras Son cœur et tu auras sincèrement accepté Dieu en ton cœur.

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique VIII », dans La Parole apparaît dans la chair

465. Les gens disent souvent qu’il n’est pas facile de connaître Dieu. Moi, cependant, Je dis que connaître Dieu n’est pas du tout une affaire difficile, car Dieu dévoile souvent Ses actes pour que l’homme les voie. Dieu n’a jamais cessé Son dialogue avec l’humanité, Il ne S’est jamais dissimulé à l’homme et Il ne S’est pas caché non plus. Ses pensées, Ses idées, Ses paroles et Ses actes sont tous révélés à l’humanité. Par conséquent, aussi longtemps que l’homme désire connaître Dieu, il peut arriver à Le comprendre et à Le connaître par toutes sortes de moyens et de méthodes. La raison pour laquelle l’homme pense aveuglément que Dieu l’a délibérément évité, que Dieu S’est intentionnellement caché à l’humanité, que Dieu n’a pas l’intention de permettre à l’homme de Le comprendre et de Le connaître, c’est qu’il ne sait pas qui est Dieu ni ne désire comprendre Dieu. Plus encore, l’homme ne se soucie pas des pensées, des paroles ou des actes du Créateur… En vérité, si l’on utilise seulement son temps libre pour se concentrer sur les paroles ou les actes du Créateur et accorder un peu d’attention aux pensées du Créateur et à la voix de Son cœur, il ne sera pas difficile de se rendre compte que les pensées, les paroles et les actes du Créateur sont visibles et transparents. De même, il faudra peu d’effort pour découvrir que le Créateur est parmi les hommes à tout moment, qu’Il est toujours en conversation avec les hommes et l’ensemble de la création, et qu’Il accomplit de nouveaux actes chaque jour. Son essence et Son tempérament sont exprimés dans Son dialogue avec l’homme ; Ses pensées et Ses idées sont révélées complètement dans Ses actes ; Il accompagne et observe l’humanité en tout temps. Il parle calmement à l’humanité et à toute la création avec Ses paroles silencieuses : « Je suis dans les cieux et Je suis dans Ma création. Je veille ; J’attends ; Je suis à tes côtés… » Ses mains sont chaudes et fortes ; Ses pas sont légers ; Sa voix est douce et gracieuse ; Sa forme passe et tourne, embrassant toute l’humanité ; Son visage est beau et doux. Il n’est jamais parti, Il n’a jamais disparu non plus. Jour et nuit, Il est le compagnon constant de l’humanité, toujours à ses côtés.

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique II », dans La Parole apparaît dans la chair

466. Quand les gens ne comprennent pas Dieu et ne connaissent pas Son tempérament, leur cœur ne peut jamais véritablement s’ouvrir à Lui. Une fois qu’ils auront compris Dieu, ils commenceront à apprécier et à savourer avec foi et intérêt ce qu’il y a dans Son cœur. Quand tu apprécieras et savoureras ce qu’il y a dans le cœur de Dieu, ton cœur progressivement, peu à peu, s’ouvrira à Lui. Quand ton cœur s’ouvrira à Lui, tu sentiras à quel point tes échanges, tes demandes, ainsi que tes désirs extravagants étaient honteux et méprisables. Quand ton cœur s’ouvrira véritablement à Dieu, tu verras que Son cœur est un monde infini et tu pénètreras dans un domaine que tu n’as jamais connu. Dans ce domaine il n’y a pas de déception, pas de roublardise, pas de noirceur et le mal y est absent. Il n’y a que sincérité et loyauté, lumière et droiture, vertu et bienveillance. Il est plein d’amour et d’attention, de compassion et de tolérance et ainsi tu ressens le bonheur et la joie d’être en vie. Ces choses sont ce que Dieu te révèlera quand tu Lui ouvriras ton cœur. Ce monde infini est plein de sagesse de Dieu et plein de Son omnipotence ; il est aussi plein de Son amour et de Son autorité. Là, tu peux voir chaque aspect de ce que Dieu a et est, ce qui Lui donne de la joie, pourquoi Il S’inquiète et pourquoi Il devient triste, pourquoi Il Se met en colère… C’est ce que chacun peut constater quand il ouvre son cœur et permet à Dieu d’y pénétrer. Dieu peut uniquement entrer dans ton cœur si tu le Lui ouvres. Tu ne peux voir ce que Dieu a et est et tu ne peux comprendre Ses intentions pour toi que s’Il est entré dans ton cœur. À ce moment-là, tu découvriras que tout ce qui concerne Dieu est si précieux et tout ce qu’Il a et est vaut d’être chéri. Comparés à cela, les gens qui t’entourent, les objets et les évènements de ta vie, même les êtres que tu aimes, ton conjoint et les choses que tu apprécies méritent à peine d’être mentionnés. Tout cela est si petit et vulgaire ; tu sentiras que les objets matériels ne pourront plus t’attirer ou que les objets matériels ne pourront plus jamais te séduire et te faire dépenser des sommes folles pour eux. Empreint de l’humilité de Dieu, tu verras Sa grandeur et Sa suprématie. En plus, dans quelque chose qu’Il a fait et qu’avant, tu croyais insignifiant, tu verras Sa sagesse infinie et Sa tolérance, Sa patience, Son indulgence et Sa compréhension de toi. Cela provoquera en toi une adoration pour Lui. Ce jour-là, tu comprendras que l’humanité vit dans un monde répugnant, que les personnes qui sont à tes côtés et que les choses qui surviennent dans ta vie, même ceux que tu aimes, leur amour pour toi et leur soi-disant préoccupation ou inquiétude pour toi ne méritent même pas d’être mentionnés. Seul Dieu est ton bien-aimé et c’est uniquement Dieu que tu chéris le plus. Quand ce jour viendra, Je crois que certaines personnes diront : « L’amour de Dieu est si grand et Son essence tellement sacrée ». En Dieu il n’y a pas de roublardise, pas de mal, pas d’envie, pas de discorde, mais seulement droiture et authenticité ; tout ce que Dieu a et est devrait être désiré par les humains. Les humains devraient s’efforcer d’atteindre cela et y aspirer. Sur quoi est basée la capacité du genre humain d’atteindre cela ? Sur la compréhension humaine du tempérament de Dieu et de Son essence. Ainsi l’entendement du tempérament de Dieu et de ce qu’Il a et est constitue une leçon de vie pour chacun ; c’est un objectif de vie poursuivi par chaque personne qui aspire à changer son tempérament et à connaître Dieu.

Extrait de « L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même III », dans La Parole apparaît dans la chair

467. Dieu Lui-même est Dieu Lui-même. Il ne deviendra jamais une partie de la création et, même s’Il devient un membre des êtres créés, Son tempérament inhérent et Son essence ne changeront pas. Par conséquent, connaître Dieu n’est pas la même chose que connaître un objet ; connaître Dieu n’est pas disséquer quelque chose, et ce n’est pas non plus la même chose que comprendre une personne. Si l’homme utilise ce concept ou cette méthode de connaissance d’un objet ou de compréhension d’une personne pour connaître Dieu, alors tu ne pourras jamais atteindre la connaissance de Dieu. Connaître Dieu ne dépend pas de l’expérience ou de l’imagination et, par conséquent, tu ne dois jamais imposer ton expérience ou ton imagination sur Dieu ; peu importe la richesse de ton expérience et de ton imagination, elles sont encore limitées. De plus, ton imagination ne correspond pas aux faits, et encore moins à la vérité, et elle est incompatible avec le vrai tempérament et la vraie essence de Dieu. Tu ne réussiras jamais si tu comptes sur ton imagination pour comprendre l’essence de Dieu. Le seul chemin est celui-ci : accepter tout ce qui vient de Dieu, puis l’expérimenter et le comprendre progressivement. Il y aura un jour où Dieu t’éclairera de sorte que tu Le comprendras et Le connaîtras vraiment à cause de ta coopération et à cause de ta faim et de ta soif de vérité.

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique II », dans La Parole apparaît dans la chair

468. « Craindre Dieu et s’éloigner du mal » et connaître Dieu sont reliés de façon indivisible par une myriade de fils, et la connexion entre eux est évidente. Si l’on veut parvenir à s’éloigner du mal, il faut d’abord avoir une vraie crainte de Dieu ; si l’on veut atteindre la vraie crainte de Dieu, il faut d’abord avoir une vraie connaissance de Dieu ; si l’on veut atteindre la connaissance de Dieu, il faut d’abord expérimenter les paroles de Dieu, entrer dans la réalité des paroles de Dieu, faire l’expérience de la discipline et de la correction de Dieu, de Son châtiment et de Son jugement ; si l’on veut expérimenter les paroles de Dieu, il faut d’abord rencontrer les paroles de Dieu face à face, rencontrer Dieu face à face et demander à Dieu de nous donner l’occasion d’expérimenter les paroles de Dieu sous la forme de toutes sortes d’environnements impliquant des personnes, des événements et des objets ; si l’on veut rencontrer Dieu et les paroles de Dieu face à face, il faut d’abord posséder un cœur simple et honnête, être prêt à accepter la vérité, avoir la volonté d’endurer la souffrance, être résolu à s’éloigner du mal et en avoir le courage, et aspirer à devenir un être créé authentique… De cette façon, en progressant pas à pas, tu te rapprocheras de plus en plus de Dieu, ton cœur deviendra de plus en plus pur, et ta vie et la valeur d’être vivant deviendront, avec ta connaissance de Dieu, de plus en plus signifiantes et toujours plus rayonnantes. Jusqu’à ce qu’un jour tu sentes que le Créateur n’est plus une énigme, que le Créateur ne t’a jamais été caché, que le Créateur ne t’a jamais dissimulé Son visage, que le Créateur n’est pas du tout loin de toi, que le Créateur n’est plus Celui que tu désires constamment dans tes pensées et que tu ne peux pas atteindre avec tes sentiments, qu’Il monte vraiment et réellement la garde à ta gauche et à ta droite, soutenant ta vie et contrôlant ton destin. Il n’est pas à l’horizon lointain, Il ne S’est pas non plus caché là-haut dans les nuages. Il est juste à tes côtés, Il préside sur tout ce qui est en toi, Il est tout ce que tu as et Il est la seule chose que tu as. Un tel Dieu te permet de L’aimer de cœur, de t’attacher à Lui, de Le serrer, de L’admirer, de craindre de Le perdre et de ne plus vouloir Le renier, de ne plus Lui désobéir, de ne plus L’éviter ou Le garder à distance. Tout ce que tu veux, c’est Lui être bienveillant, Lui obéir, Lui rendre tout ce qu’Il te donne et te soumettre à Sa domination. Tu ne refuses plus d’être guidé, soutenu, surveillé et gardé par Lui, ne refuses plus ce qu’Il dicte et ordonne pour toi. Tout ce que tu veux, c’est Le suivre, marcher à Ses côtés, tout ce que tu veux, c’est L’accepter comme ta seule et unique vie, L’accepter comme ton seul et unique Seigneur, ton seul et unique Dieu.

Extrait de « Connaître Dieu est le chemin vers la crainte de Dieu et l’éloignement du mal », dans La Parole apparaît dans la chair

Note de bas de page :

a. Le texte original dit : « Le travail de la connaissance de Dieu ».

Précédent: J. Sur la manière de chercher à aimer Dieu

Suivant: L. Sur la manière de servir Dieu et de Lui porter témoignage

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.

Contenu connexe

Chapitre 18

Dans un éclair, chaque animal se révèle dans sa forme véritable. De même, illuminé par Ma lumière, l’homme a retrouvé la sainteté qu’il...

Chapitre 1

Tout comme Dieu l’a dit : « Personne ne peut saisir la racine de Mes paroles ni savoir quel est Mon objectif en les...

Chapitre 26

Qui a demeuré dans Ma maison ? Qui M’a défendu ? Qui a souffert pour Moi ? Qui a prêté serment devant Moi ? Qui M’a...

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre