Chapitre 105

À cause des principes qui sous-tendent Mes paroles, à cause de la méthode que J’utilise pour Mon œuvre, les gens Me nient ; c’est la raison pour laquelle Je parle si longtemps (cela est dirigé à tous les descendants du grand dragon rouge). C’est la sage méthode de Mon œuvre ; c’est Mon jugement du grand dragon rouge. C’est Ma stratégie et personne ne peut la comprendre pleinement. À chaque tournant, c’est-à-dire à chaque phase de transition de Mon plan de gestion, certaines personnes doivent être éliminées ; elles sont éliminées selon la séquence de Mon œuvre. Cela et cela seul est la manière dont tout Mon plan de gestion fonctionne. Après avoir rejeté une à une les personnes que Je veux éliminer, Je commence la prochaine étape de Mon œuvre. Cependant, c’est la dernière fois que cette élimination sera effectuée (et cela signifie dans les Églises en Chine), et c’est aussi le temps où le plus grand nombre de personnes auront été éliminées dans une phase de transition depuis la création du monde. Tout au long de l’histoire, chaque fois que des personnes ont été éliminées, une partie restait pour rendre service en vue d’un travail ultérieur. Cependant, cette fois-ci n’est pas comme les autres fois ; cette fois c’est clair et efficace. C’est le plus critique et le plus complet de tous les temps. Même si après avoir lu Mes paroles, la plupart des gens essaient de chasser de force le doute de leur esprit, à la fin, cependant, ils ne peuvent pas le surmonter et finalement ils tombent dans leurs conflits. La décision ne leur revient pas parce que ceux que J’ai prédestinés ne peuvent pas s’échapper, et ceux que Je n’ai pas prédestinés, Je ne peux que les mépriser. Je n’aime que ceux sur lesquels Je porte un regard favorable ; sinon, personne ne peut librement quitter Mon royaume ni y entrer. C’est Ma verge de fer, et cela seul est le témoignage puissant et la pleine manifestation de l’exécution de Mes décrets administratifs. Ce n’est certainement pas une question d’être simplement passionné. Pourquoi ai-Je dit que Satan est impuissant devant la chute ? Au début, il avait de la force, mais il est entre Mes mains ; si Je lui demande de s’allonger, il doit s’allonger, et si Je lui demande de se lever pour Me rendre service, il doit se lever et Me rendre service, et bien le faire. Ce n’est pas que Satan soit prêt à faire cela ; c’est que Ma verge de fer gouverne Satan, et alors seulement il est sincèrement convaincu. Mes décrets administratifs le gouvernent et J’ai Ma puissance, donc Satan ne peut être que totalement convaincu ; il doit être écrasé sous Mon marchepied, sans une trace de résistance. Dans le passé, quand il rendait service à Mes fils, Satan était extrêmement audacieux et les harcelait délibérément, espérant ainsi Me faire honte, disant que J’étais incapable. Quel aveuglement ! Je vais te piétiner à mort ! Vas-y ! Je te défie d’être sauvage une fois de plus ! Je te défie de traiter encore Mes fils avec une indifférence impassible ! Plus les gens sont honnêtes et plus ils écoutent Mes paroles et se soumettent à Moi, plus tu les harcèles et les isoles (ici Je fais référence au rassemblement de tes complices pour former une faction). Maintenant tes jours de sauvagerie sont terminés et Je règle les comptes avec toi petit à petit ; Je ne te laisserai pas t’en tirer avec même un iota de ce que tu as fait. Maintenant ce n’est pas toi, Satan, qui a pris le pouvoir ; plutôt, J’ai repris ce pouvoir, et le temps d’appeler Mes fils pour te traiter est venu. Tu dois obéir et ne pas résister le moins du monde. Peu importe que tu te sois bien comporté devant Moi dans le passé, cela ne t’aidera pas aujourd’hui. Si tu n’es pas l’un de ceux que J’aime, alors Je ne te veux pas. Un de trop est inacceptable ; ce doit être le nombre que J’ai prédéterminé, et un de moins que cela est encore pire. Satan, ne sois pas subversif ! Se peut-il que Je ne sois pas au clair dans Mon propre cœur au sujet de qui J’aime et qui Je hais ? Ai-Je besoin que tu Me le rappelles ? Satan pourrait-il donner naissance à Mes fils ? Tous sont absurdes ! Tous sont misérables ! Je vais entièrement et complètement les écarter tous ; même un seul n’est pas voulu ; tous doivent s’en aller ! Le plan de gestion de six mille ans arrive à la fin, Mon œuvre est terminée et Je dois faire le nettoyage de cette horde de bêtes et de brutes !

Ceux qui croient Mes paroles et les réalisent doivent être ceux que J’aime ; Je n’abandonnerai aucun d’entre eux et ne laisserai partir aucun. Alors ceux qui sont les fils premiers-nés n’ont pas à s’inquiéter. Comme c’est Moi qui l’accorde, personne ne peut l’enlever et Je suis obligé de l’accorder à ceux que Je bénis. Ceux que J’ai approuvés (avant la création du monde), Je les bénis (aujourd’hui). C’est ainsi que J’œuvre et c’est aussi le principe de base qui sous-tend chaque clause de Mes décrets administratifs, et personne ne peut le changer ; aucun mot ne peut être ajouté ni aucune phrase, et même aucun mot ne peut être omis ni une phrase omise. Dans le passé, J’ai souvent dit que Ma personne vous apparait. Alors, qu’est-ce que Ma « personne » et comment apparait-elle ? Est-ce que cela se réfère simplement à la personne que Je suis ? Cela signifie-t-il simplement chaque phrase que Je dis ? Ces deux aspects, tout en étant indispensables, ne constituent qu’une petite partie ; c’est-à-dire qu’ils ne comprennent pas une explication complète de Ma personne. Ma personne inclut Mon être charnel, Mes paroles et aussi Mes actes, mais l’explication la plus exacte est que Mes fils premiers-nés et Moi sommes Ma personne. C’est-à-dire qu’un groupe d’hommes corporatifs chrétiens qui règnent et détiennent le pouvoir sont Ma personne. Donc, chacun des fils premiers-nés est indispensable et est une partie de Ma personne, et par conséquent, Je souligne qu’il ne peut y en avoir un de trop dans le nombre de personnes (ainsi humiliant Mon nom) ni, encore plus crucial, un de moins (ainsi incapable de Me manifester pleinement). En outre, Je souligne constamment que les fils premiers-nés sont Mes plus chéris, Mes trésors et la cristallisation de Mon plan de gestion de six mille ans ; eux seuls peuvent incarner Ma parfaite et pleine manifestation. Moi-même, Je ne peux n’être qu’une pleine manifestation de Ma personne ; c’est seulement avec les fils premiers-nés que l’on peut dire que Je suis Moi-même une parfaite et pleine manifestation. Ainsi, Je pose des exigences strictes à Mes fils premiers-nés, sans rien négliger, et Je retranche et tue constamment tous ceux qui ne sont pas Mes fils premiers-nés ; c’est la racine de tout ce que J’ai dit, c’est le but ultime de tout ce que J’ai dit. De plus, Je souligne à maintes reprises qu’ils doivent être les gens que J’ai approuvés, que J’ai personnellement choisis depuis la création du monde. Alors, comment expliquer le mot « apparaitre » ? S’agit-il du temps de l’entrée dans le monde spirituel ? La plupart des gens croient que c’est le temps où Mon être charnel a été oint ou le temps où ils ont vu Mon être charnel, mais tout cela est faux ; ce n’est même pas proche. « Apparaître », selon son sens originel, n’est nullement difficile à comprendre, mais le comprendre selon Mon intention est beaucoup plus difficile. On peut le dire ainsi : quand J’ai créé l’humanité, J’ai mis Ma qualité dans ce groupe de gens que J’aimais et ce groupe de gens était Ma personne. Pour le dire autrement, Ma personne était déjà apparue à ce moment-là. Ce n’est pas que Ma personne soit apparue après que ce nom a été reçu ; plutôt, c’est qu’elle est apparue après que J’ai prédestiné ce groupe de gens, parce qu’ils contenaient Ma qualité (leur nature ne change pas, ils font toujours partie de Ma personne). Ainsi, Ma personne, depuis la création du monde jusqu’à ce jour, est toujours apparue. La plupart des gens croient la notion selon laquelle Mon être charnel est Ma personne, ce qui n’est absolument pas le cas ; cette idée tire tout bonnement son origine de leurs pensées et de leurs notions. Si seul Mon être charnel était Ma personne, cela ne suffirait pas à couvrir Satan de honte. Cela ne pourrait pas glorifier Mon nom et aurait en fait un effet contraire, couvrant Mon nom de honte, et deviendrait une marque de Satan faisant honte à Mon nom à travers les âges. Je suis le Dieu sage Lui-même et Je ne ferais jamais une chose aussi stupide.

Mon œuvre doit avoir des résultats et, de plus, Je dois prononcer les paroles avec méthode ; toutes Mes paroles et Mes déclarations sont prononcées avec Mon Esprit et Je parle selon tout ce que fait Mon Esprit. Donc, tous devraient, par Mes paroles, sentir Mon Esprit, voir ce que fait Mon Esprit ; ils devraient voir ce que Je veux faire exactement ; ils devraient voir Ma façon de travailler en se basant sur Mes paroles et voir ce que sont les principes de tout Mon plan de gestion. J’observe toute l’image de l’univers : toute personne, tout événement et tout lieu sont sous Mon commandement. Personne n’ose violer Mon plan ; tout progresse étape par étape dans l’ordre que J’ai prescrit. C’est Ma puissance ; c’est là que réside la sagesse de la gestion de Mon plan entier. Personne ne peut comprendre pleinement ou parler clairement ; Je fais tout personnellement et Je contrôle tout Moi seul.

Précédent: Chapitre 104

Suivant: Chapitre 106

Voulez-vous accueillir le Seigneur pour devenir la personne la plus chanceuse du monde ? Contactez-nous pour trouver le chemin.

Contenu connexe

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre

Contactez-nous par WhatsApp