Ce n’est qu’en vivant des épreuves douloureuses que tu peux connaître la beauté de Dieu

À quel point aimes-tu Dieu aujourd’hui ? Et que sais-tu de tout ce que Dieu a fait en toi ? Voilà les choses que tu dois apprendre. Lorsque Dieu est arrivé sur terre, tout ce qu’Il a fait en l’homme, tout ce qu’Il lui a permis de voir, c’était pour que l’homme L’aime et Le connaisse vraiment. Si l’homme est capable de souffrir pour Dieu et a su aller aussi loin, c’est, d’une part, grâce à l’amour de Dieu et, d’autre part, grâce au salut de Dieu ; c’est également grâce au jugement et à l’œuvre de châtiment que Dieu a accomplie en l’homme. Si vous ne recevez pas le jugement, le châtiment et les épreuves de Dieu, et si Dieu ne vous a pas fait souffrir, alors, en toute honnêteté, vous n’aimez pas vraiment Dieu. Plus l’œuvre de Dieu en l’homme est grande, plus grande est la souffrance de l’homme, plus le sens de l’œuvre de Dieu devient manifeste et plus le cœur de cet homme est disposé à aimer Dieu véritablement. Comment apprendre à aimer Dieu ? Sans tourment et sans épurement, sans épreuves douloureuses et si, en outre, tout ce que Dieu avait donné à l’homme était grâce, amour et miséricorde, serais-tu capable d’atteindre un stade d’amour véritable pour Dieu ? D’une part, au cours des épreuves imposées par Dieu, l’homme en vient à connaître ses faiblesses et à comprendre qu’il est insignifiant, méprisable et inférieur, qu’il n’a rien et qu’il n’est rien ; d’autre part, au cours de Ses épreuves, Dieu crée pour l’homme différents environnements qui rendent l’homme plus à même de faire l’expérience de la beauté de Dieu. Bien que la douleur soit grande et parfois insurmontable, atteignant même le niveau de douleur intolérable, c’est grâce à ce vécu que l’homme voit la beauté de l’œuvre que Dieu a accomplie en lui, et c’est seulement sur cette base que naît en l’homme le véritable amour pour Dieu. Aujourd’hui, l’homme voit qu’avec seulement la grâce, l’amour et la miséricorde de Dieu, il est incapable de se connaître véritablement, et encore moins de connaître l’essence de l’homme. Ce n’est que par l’épurement et le jugement de Dieu, et au cours du processus d’épurement en lui-même, que l’homme peut connaître ses faiblesses et savoir qu’il n’a rien. Par conséquent, l’amour de l’homme envers Dieu est bâti sur la base de l’épurement et du jugement de Dieu. Si tu ne jouis que de la grâce de Dieu, d’une vie familiale paisible ou de bénédictions matérielles, alors tu n’as pas gagné Dieu, et ta croyance en Dieu ne peut pas être considérée comme réussie. Dieu a déjà accompli une étape de l’œuvre de grâce dans la chair et a déjà accordé des bénédictions matérielles à l’homme, mais l’homme ne peut pas être perfectionné par l’action seule de la grâce, de l’amour et de la miséricorde. L’homme, au cours de ses expériences, est confronté à une partie de l’amour de Dieu et voit l’amour et la miséricorde de Dieu. Cependant, après avoir vécu cela pendant un certain temps, il voit que la grâce de Dieu, Son amour et Sa miséricorde ne peuvent pas rendre l’homme parfait, ne peuvent pas exposer ce qu’il y a de corrompu en l’homme et ne peuvent pas débarrasser l’homme de son tempérament corrompu ni perfectionner son amour et sa foi. L’œuvre de grâce de Dieu a été l’œuvre d’une période, et l’homme ne peut pas compter sur la jouissance de la grâce de Dieu pour connaître Dieu.

Par quel moyen le perfectionnement de l’homme par Dieu est-il réalisé ? Il est réalisé par le biais de Son tempérament juste. Le tempérament de Dieu est principalement composé de justice, de colère, de majesté, de jugement et de malédiction, et Il perfectionne l’homme principalement par le biais de Son jugement. Certaines personnes ne comprennent pas, et demandent pourquoi Dieu est seulement capable de perfectionner l’homme par le jugement et la malédiction. Ils disent : « Si Dieu devait maudire l’homme, l’homme ne devrait-il pas mourir ? Si Dieu devait juger l’homme, l’homme ne serait-il pas condamné ? Alors, comment peut-il encore être perfectionné ? » Telles sont les paroles des hommes qui ne connaissent pas l’œuvre de Dieu. Ce que Dieu maudit, c’est la désobéissance de l’homme, et ce qu’Il juge, ce sont les péchés de l’homme. Bien que Ses paroles soient dures et implacables, Il expose tout ce qui est dans l’homme, et par ces paroles sévères, Il expose ce qui est essentiel dans l’homme. Mais par un tel jugement, Il offre à l’homme une profonde connaissance de l’essence de la chair, et ainsi, l’homme se soumet face à Dieu. La chair de l’homme relève du péché et de Satan, elle est désobéissante et fait l’objet du châtiment de Dieu. Ainsi, pour permettre à l’homme de se connaître lui-même, les paroles du jugement de Dieu doivent s’abattre sur lui, et il faut y employer toutes sortes d’épurement ; c’est seulement alors que l’œuvre de Dieu peut être efficace.

Par les paroles prononcées par Dieu, on peut voir qu’Il a déjà condamné la chair de l’homme. Ces paroles ne sont-elles pas alors des paroles de malédiction ? Les paroles prononcées par Dieu révèlent les véritables couleurs de l’homme et, par une telle révélation, il est jugé. Et quand il se voit incapable de satisfaire la volonté de Dieu, il ressent en lui du chagrin et du remords, il a le sentiment d’être extrêmement redevable envers Dieu et de ne pas être à la hauteur de la volonté de Dieu. Il arrive que le Saint-Esprit te discipline de l’intérieur, et cette discipline vient du jugement de Dieu ; il arrive que Dieu te fasse des reproches et te cache Son visage, qu’Il ne prête aucune attention à toi, et n’agisse pas en toi, te châtiant silencieusement afin de t’épurer. L’œuvre de Dieu dans l’homme vise avant tout à mettre en évidence Son tempérament juste. Quel témoignage l’homme rend-il finalement à Dieu ? L’homme témoigne que Dieu est le Dieu juste, que Son tempérament est justice, colère, châtiment et jugement ; l’homme témoigne du tempérament juste de Dieu. Dieu utilise Son jugement pour perfectionner l’homme, Il a aimé l’homme et sauvé l’homme. Mais que contient Son amour ? Il contient jugement, majesté, colère et malédiction. Bien que Dieu ait maudit l’homme dans le passé, Il n’a pas complètement jeté l’homme dans l’abîme, mais Il a utilisé ce moyen pour épurer la foi de l’homme ; Il n’a pas mis l’homme à mort, mais a agi pour perfectionner l’homme. L’essence de la chair appartient à Satan, Dieu l’a très bien dit, mais les faits accomplis par Dieu ne sont pas réalisés selon Ses paroles. Il te maudit pour que tu puisses L’aimer et pour que tu connaisses l’essence de la chair ; Il te châtie pour que tu sois éveillé, pour te permettre de connaître tes faiblesses et de connaître la totale indignité de l’homme. Ainsi, les malédictions de Dieu, Son jugement, Sa majesté et Sa colère, tout cela contribue à perfectionner l’homme. Tout ce que Dieu fait aujourd’hui, ainsi que le tempérament juste qu’Il met en évidence en vous, tout cela contribue à perfectionner l’homme, et tel est l’amour de Dieu.

Dans les notions traditionnelles de l’homme, l’amour de Dieu est Sa grâce, Sa miséricorde et Sa compassion pour la faiblesse de l’homme. Bien que ces choses soient aussi l’amour de Dieu, elles sont trop unilatérales et ne sont pas le principal moyen par lequel Dieu perfectionne l’homme. Certaines personnes se mettent à croire en Dieu à cause de la maladie. Cette maladie est la grâce de Dieu pour toi ; sans elle, tu ne croirais pas en Dieu, et si tu ne croyais pas en Dieu, tu ne serais pas venu jusqu’ici. Par conséquent, même cette grâce est l’amour de Dieu. Au temps de la foi en Jésus, les hommes ont fait beaucoup de choses qui n’étaient pas appréciées par Dieu parce qu’ils ne comprenaient pas la vérité, mais Dieu est aimant et miséricordieux, Il a mené l’homme jusqu’ici et, bien que l’homme ne comprenne rien, Dieu permet toujours à l’homme de Le suivre, et, en outre, Il a guidé l’homme jusqu’au jour présent. N’est-ce pas là l’amour de Dieu ? Voilà ce qui se manifeste dans le tempérament de Dieu : l’amour de Dieu. C’est une vérité pure ! Lorsque la construction de l’Église atteignit son apogée, Dieu réalisa l’étape de l’œuvre des exécutants et jeta l’homme dans l’abîme. Les paroles de l’ère des exécutants étaient toutes des malédictions : les malédictions de ta chair, les malédictions de ton tempérament satanique corrompu et les malédictions des choses en toi qui ne satisfont pas la volonté de Dieu. L’œuvre accomplie par Dieu lors de cette étape a été la manifestation de Sa majesté. Aussitôt après, Dieu a accompli l’étape de l’œuvre de châtiment. Puis est venue l’épreuve de la mort. Une telle œuvre a permis à l’homme de voir la colère, la majesté, le jugement et le châtiment de Dieu, mais il a aussi vu la grâce de Dieu, Son amour et Sa miséricorde. Tout ce que Dieu a accompli, tout ce qu’Il a manifesté de Son tempérament, trouve son origine dans Son amour pour l’homme, et tout ce que Dieu a réalisé a été à même de satisfaire les besoins de l’homme. Il l’a fait pour perfectionner l’homme et Il a subvenu aux besoins de l’homme en fonction de sa stature. Sans ces accomplissements de Dieu, l’homme serait incapable de paraître devant Dieu et n’aurait aucun moyen de connaître le vrai visage de Dieu. Dès l’instant où l’homme a commencé à croire en Dieu et jusqu’à aujourd’hui, Dieu a progressivement subvenu aux moyens de l’homme selon la stature de l’homme. Ainsi, au fond de lui, l’homme en est arrivé progressivement à Le connaître. Et ce n’est qu’aujourd’hui que l’homme réalise à quel point le jugement de Dieu est merveilleux. L’étape de l’œuvre des exécutants était la première incidence de l’œuvre de la malédiction depuis le moment de la création jusqu’à ce jour. L’homme a été maudit dans l’abîme. Si Dieu n’avait pas accompli cette œuvre, aujourd’hui, l’homme n’aurait pas une vraie connaissance de Dieu ; ce n’est que par la malédiction de Dieu que l’homme a officiellement été confronté à Son tempérament. L’homme a été révélé par l’épreuve des exécutants. Il a vu que sa fidélité était inacceptable, que sa stature était trop petite, qu’il ne pouvait pas satisfaire la volonté de Dieu et que ses prétentions de satisfaire Dieu en tout temps n’étaient rien de plus que des mots. Bien que Dieu ait maudit l’homme au cours de l’étape de l’œuvre des exécutants, le regard porté aujourd’hui sur le passé montre que cette étape de l’œuvre de Dieu était merveilleuse : elle a été un grand tournant pour l’homme et a permis un grand changement dans son tempérament de vie. Avant le temps des exécutants, l’homme ne comprenait rien à la quête de la vie, à ce que signifie croire en Dieu ou à la sagesse de l’œuvre de Dieu, et il ne comprenait pas non plus que l’œuvre de Dieu puisse mettre l’homme à l’épreuve. Depuis le temps des exécutants jusqu’à ce jour, l’homme voit à quel point l’œuvre de Dieu est merveilleuse. Elle est insondable pour l’homme. En utilisant son cerveau, l’homme est incapable d’imaginer comment Dieu fonctionne, et il voit aussi à quel point sa propre stature est petite et qu’une trop grande part de lui est désobéissante. Quand Dieu a maudit l’homme, Il cherchait à obtenir un effet, et Il n’a pas mis l’homme à mort. Bien qu’Il ait maudit l’homme, Il l’a fait par des paroles, et Ses malédictions n’ont pas réellement frappé l’homme. En effet, Dieu n’a maudit que la désobéissance de l’homme. Ainsi, les paroles de Ses malédictions ont aussi été prononcées dans le but de rendre l’homme parfait. Que Dieu juge l’homme ou le maudisse, ces deux actions perfectionnent l’homme : elles visent à perfectionner ce qui est impur en l’homme. Grâce à cela, l’homme est épuré, et ce qui manque en l’homme est perfectionné par Ses paroles et Son œuvre. Chaque étape de l’œuvre de Dieu, qu’il s’agisse de paroles sévères, de jugement ou de châtiment, perfectionne l’homme et est absolument appropriée. Jamais à travers les âges Dieu n’a accompli une œuvre telle que celle-ci ; aujourd’hui, Il œuvre en vous afin que vous appréciiez Sa sagesse. Bien que vous ayez souffert de quelque douleur au fond de vous, vos cœurs se sentent inébranlables et apaisés. Telle est votre bénédiction : être en mesure de profiter de cette étape de l’œuvre de Dieu. Indépendamment de ce que vous pourrez gagner à l’avenir, tout ce que vous voyez de l’œuvre que Dieu accomplit en vous aujourd’hui, c’est de l’amour. Si l’homme ne passe pas par le jugement et l’épurement de Dieu, ses actions et sa ferveur seront toujours superficielles, et son tempérament demeurera toujours inchangé. Peut-on considérer que cela revient à avoir été gagné par Dieu ? Aujourd’hui, bien que l’homme continue de briller par un comportement arrogant et vaniteux, son tempérament est beaucoup plus stable qu’avant. Dieu S’occupe de toi dans le but de te sauver, et même si tu ressens une certaine douleur à ce moment-là, le jour viendra où il se produira un changement dans ton tempérament. Ce jour-là, tu considèreras le passé et te rendras compte de la sagesse de l’œuvre de Dieu, et ce jour-là, tu seras capable de comprendre véritablement la volonté de Dieu. Aujourd’hui, certaines personnes prétendent comprendre la volonté de Dieu, mais leur vision n’a rien de réaliste. En fait, elles colportent des contre-vérités parce qu’elles ne comprennent pas encore à ce jour si la volonté de Dieu est de sauver l’homme ou de le maudire. Peut-être ne le vois-tu pas clairement aujourd’hui, mais le jour viendra où tu verras que le jour de la glorification de Dieu est arrivé, et tu verras toute la signification de l’amour pour Dieu. Ainsi, tu apprendras à connaître la vie humaine et ta chair vivra dans le monde de l’amour pour Dieu, de sorte que ton esprit sera libéré et que ta vie débordera de joie. Tu seras toujours proche de Dieu et regarderas dans Sa direction. Ce jour-là, tu sauras vraiment à quel point l’œuvre de Dieu est précieuse aujourd’hui.

Aujourd’hui, la plupart des gens n’ont pas cette connaissance. Ils croient que la souffrance est sans valeur, ils sont rejetés par le monde, leur vie familiale est troublée, ils ne sont pas aimés de Dieu et leurs perspectives sont sombres. La souffrance de certaines personnes atteint un degré extrême, et leurs pensées se tournent vers la mort. Ce n’est pas le véritable amour pour Dieu ; ces gens sont des lâches, ils ne sont pas persévérants, ils sont faibles et impuissants ! Dieu désire ardemment que l’homme L’aime, mais plus l’homme L’aime, plus grande est la souffrance de l’homme ; plus l’homme L’aime, plus grandes sont les épreuves de l’homme. Si tu L’aimes, alors tu seras frappé par toutes sortes de souffrances. Et si tu ne L’aimes pas, alors, peut-être que tout ira pour le mieux pour toi et que tout sera paisible autour de toi. Si tu aimes Dieu, tu sentiras que beaucoup de choses autour de toi sont insurmontables, et parce que ta stature est trop petite, tu seras épuré ; d’ailleurs, tu seras incapable de satisfaire Dieu et tu auras toujours le sentiment que la volonté de Dieu est trop élevée, qu’elle est inaccessible à l’homme. À cause de tout cela, tu seras épuré : parce qu’il y a beaucoup de faiblesse en toi et beaucoup de choses qui ne peuvent pas satisfaire la volonté de Dieu, tu seras épuré de l’intérieur. Pourtant, vous devez clairement voir que la purification est seulement atteignable par le biais de l’épurement. Ainsi, au cours de ces derniers jours, vous devez rendre témoignage à Dieu. Quelle que soit votre souffrance, vous devrez marcher jusqu’au bout, et même à votre dernier souffle, vous devez toujours être fidèles à Dieu et être à la merci de Dieu ; voilà ce qu’est le seul véritable amour pour Dieu, et voilà ce qu’est le seul témoignage fort et retentissant. Lorsque tu es tenté par Satan, tu dois dire : « Mon cœur appartient à Dieu, et Dieu m’a déjà conquis. Je ne puis te satisfaire, je dois tout consacrer à satisfaire Dieu. » Plus tu satisfais Dieu, plus Dieu te bénit, et plus ton amour pour Dieu grandit ; et de la même manière, tu auras la foi et la détermination, et tu sentiras que rien n’est plus digne ni important qu’une vie passée à adorer Dieu. On peut dire que l’homme n’a qu’à aimer Dieu pour ne pas ressentir de chagrin. Bien qu’il y ait des moments où ta chair est faible et où tu es assailli par de nombreux problèmes bien réels, ces moments seront ceux où tu compteras véritablement sur Dieu, et dans ton esprit, tu seras consolé, tu ressentiras de l’assurance et tu auras quelque chose sur quoi compter. De cette façon, tu seras en mesure de surmonter de nombreux obstacles, et tu ne te plaindras donc pas de Dieu à cause de l’angoisse dont tu souffres. Tu auras même envie de chanter, de danser, de prier, de te rassembler avec les autres pour communier, et de penser à Dieu, et tu sentiras que toutes les personnes, les choses et tous les éléments qui t’entourent et qui sont organisés par Dieu sont à leur place. Si tu n’aimes pas Dieu, tout ce que tu regarderas te semblera contrariant, et rien ne te plaira ; dans ton esprit, tu ne seras pas libre, mais opprimé ; ton cœur se plaindra toujours de Dieu, et tu auras toujours l’impression de subir mille tourments en toute injustice. Si ta quête n’a pas pour but d’être heureux, mais de satisfaire Dieu et de ne pas être accusé par Satan, une telle quête te donnera une grande force pour aimer Dieu. L’homme est capable d’accomplir tout ce que Dieu dit, et tout ce qu’il fait est capable de satisfaire Dieu. C’est ce que signifie être possédé par la réalité. Poursuivre la satisfaction de Dieu revient à utiliser ton amour pour Dieu afin de mettre Ses paroles en pratique ; indépendamment de l’époque, même quand les autres n’ont pas de force, il y a toujours en toi un cœur qui aime Dieu, qui recherche ardemment Dieu et en qui Dieu manque. Voilà la vraie stature. La grandeur de ta stature varie selon la grandeur de ton amour envers Dieu, selon ta capacité à rester ferme face aux épreuves, selon ta tendance à t’affaiblir ou non lorsque tu affrontes un environnement donné et selon ton aptitude à rester sur tes positions quand tes frères et tes sœurs te rejettent ; les faits te montreront simplement à quoi ressemble ton amour pour Dieu. On peut voir, dans une grande partie de l’œuvre de Dieu, que Dieu aime vraiment l’homme, même si les yeux spirituels de l’homme ne se sont pas encore entièrement ouverts et qu’il est incapable de voir clairement la plus grande partie de l’œuvre de Dieu et Sa volonté, ainsi que les nombreuses choses qui sont agréables à Dieu ; l’homme a trop peu d’amour véritable pour Dieu. Tu as cru en Dieu pendant tout ce temps, et aujourd’hui, Dieu a supprimé tous les moyens de s’échapper. De manière réaliste, tu n’as pas d’autre choix que de prendre le bon chemin, le bon chemin sur lequel tu as été conduit par le jugement sévère et le salut suprême de Dieu. Ce n’est qu’après avoir éprouvé des difficultés et un épurement que l’homme sait que Dieu est bon. On peut dire que l’homme qui a vécu cette expérience jusqu’à ce jour en arrive à connaître une partie de la bonté de Dieu, mais cela n’est pas encore suffisant. En effet, l’homme a beaucoup de manquements. L’homme doit vivre davantage l’œuvre merveilleuse de Dieu, ainsi que l’épurement par la souffrance arrangée par Dieu. Alors, seulement, le tempérament de vie de l’homme pourra changer.

Précédent: Ceux qui doivent être rendus parfaits doivent subir l’épurement

Suivant: Ce n’est qu’en aimant Dieu que l’on croit vraiment en Dieu

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre