Paroles de Dieu quotidiennes | « La différence entre le ministère de Dieu incarné et le devoir de l’homme » | Extrait 449

Non seulement ces hommes ignorants et arrogants n'ont pas donné le meilleur d'eux-mêmes ni rempli leur devoir, mais en plus ils ont les mains tendues vers la grâce, comme s'ils méritaient ce qu'ils demandent. Et s'ils n'arrivent pas à recevoir ce qu'ils demandent, ils deviennent encore moins fidèles. Comment de tels hommes peuvent-ils être considérés comme raisonnables ? Vous avez un petit calibre et vous êtes dépourvus de raison, totalement incapables de remplir le devoir qui est le vôtre pendant l'œuvre de gestion. Votre valeur a déjà chuté. Votre échec à vous acquitter envers Moi d'une telle grâce est déjà un acte d'extrême rébellion, suffisant pour vous condamner et démontrer votre lâcheté, votre incompétence, votre bassesse et votre indignité. Qu'est-ce qui vous donne le droit de garder les mains tendues ? Vous n'êtes pas capables de la moindre aide pour Mon œuvre, vous êtes incapables de loyauté et incapables de témoigner de Moi, et pourtant vous M'attaquez, vous dites des mensonges sur Moi et vous vous plaignez que Je suis injuste. Cela fait déjà partie de vos mauvaises actions et de vos échecs. C'est ce qui constitue votre fidélité ? C'est ce qui constitue votre amour ? Quel autre travail pouvez-vous réaliser en plus de cela ? Comment avez-vous contribué à tout le travail qui a été fait ? Combien avez-vous dépensé ? J'ai déjà fait preuve d'une grande tolérance en ne vous blâmant pas, pourtant vous continuez à Me présenter des excuses sans vergogne, et vous vous plaignez de Moi en privé. Avez-vous seulement la moindre trace d'humanité ? Bien que le devoir de l'homme soit entaché par l'esprit de l'homme et de ses notions, tu dois remplir ton devoir et montrer ta loyauté. Les impuretés dans le travail de l'homme relèvent de son calibre, alors que si l'homme ne remplit pas son devoir, cela révèle sa rébellion. Il n'y a pas de corrélation entre le devoir de l'homme et le fait qu'il soit béni ou maudit. Le devoir est ce que l'homme doit accomplir ; c'est sa vocation qui vient du ciel et ne devrait pas dépendre de la récompense, des conditions ou des raisons. C'est alors seulement qu'il fait son devoir. Être béni, c'est être perfectionné et jouir des bénédictions de Dieu après avoir fait l'expérience du jugement. Être maudit, c'est conserver son tempérament inchangé après avoir fait l'expérience du châtiment et du jugement, c'est ne pas faire l'expérience d'être perfectionné, mais être puni. Mais qu'ils soient bénis ou maudits, les êtres créés doivent accomplir leur devoir, faire ce qu'ils doivent faire et faire ce qu'ils sont capables de faire, c'est le moins que puisse faire une personne qui cherche Dieu. Tu ne devrais pas remplir ton devoir seulement pour être béni, et tu ne devrais pas refuser d'agir par peur d'être maudit. Laissez-Moi vous dire la chose suivante : l'homme doit accomplir son devoir, et s'il en est incapable, c'est à cause de sa rébellion. C'est par le processus de l'accomplissement de son devoir que l'homme change progressivement, et c'est par ce processus qu'il démontre sa fidélité. Ainsi, plus tu es capable de remplir ton devoir, plus tu recevras de vérités, et plus ton expression deviendra réelle. Ceux qui n'agissent que pour l'apparence quand ils accomplissent leur devoir et qui ne cherchent pas la vérité seront éliminés à la fin, car de tels hommes ne remplissent pas leur devoir dans la pratique de la vérité et ne pratiquent pas la vérité pendant qu'ils s'acquittent de leur devoir. De tels hommes ne changent pas et ils seront maudits. Non seulement leurs expressions sont impures, mais tout ce qu'ils expriment est méchant.

Extrait de « La Parole apparaît dans la chair »

Voulez-vous accueillir le Seigneur pour devenir la personne la plus chanceuse du monde ? Contactez-nous pour trouver le chemin.

Contenu connexe