« Comprendre sa nature et mettre la vérité en pratique » | Extrait 569

Les hommes ont une compréhension extrêmement superficielle de leur propre nature et il y a un énorme décalage entre ça et les paroles de jugement et de révélation de Dieu. L'erreur n'est pas dans de ce que Dieu révèle, mais plutôt dans un manque profond de compréhension de leur propre nature par les humains. Les hommes n'ont pas une compréhension fondamentale ou approfondie d'eux-mêmes ; au lieu de cela, ils concentrent leur énergie sur leurs actions et leurs expressions extérieures et s'y dévouent aussi. Même si parfois quelqu'un disait quelque chose au sujet de la compréhension de lui-même, ce ne serait pas très profond. Personne n'a jamais pensé qu'en ayant fait tel genre de chose ou en ayant révélé quelque chose cela indique qu'il est ce type de personne ou a ce type de nature. Dieu a révélé la nature et l'essence de l'humanité, mais les humains comprennent que leur manière de faire les choses et leur façon de parler sont imparfaites et incorrectes ; par conséquent, il est ardu pour les hommes de mettre en pratique la vérité. Les hommes pensent que leurs erreurs ne sont que des manifestations momentanées qui sont révélées s'ils ne sont pas attentifs plutôt que des révélations de leur nature. Les hommes qui se considèrent ainsi ne mettent pas la vérité en pratique, parce qu'ils ne peuvent pas accepter la vérité comme vérité et n'ont pas soif de la vérité ; par conséquent, lorsqu'ils mettent la vérité en pratique, ils ne font que suivre les règles superficiellement. Les hommes ne considèrent pas leur propre nature comme étant trop corrompue, et pensent qu'ils ne sont pas mauvais au point d'être détruits ou punis. Ils pensent que ce n'est pas grave de mentir de temps en temps et considèrent qu'ils sont bien meilleurs que par le passé ; en fait, cependant, ils sont bien loin d'être à la hauteur parce que les hommes n'ont que certaines actions qui ne violent pas la vérité extérieurement, quand ils ne mettent en fait pas la vérité en pratique.

Les changements dans le comportement ou la conduite d'une personne ne signifient pas un changement dans sa nature. La raison en est que la conduite de quelqu'un ne peut pas modifier fondamentalement son apparence originelle ni ne peut en modifier la nature. Ce n'est qu'après avoir appris à connaître sa propre nature que sa pratique peut s'approfondir et devenir autre chose qu'une adhésion à un ensemble de règles. La pratique actuelle de la vérité par l'homme n'est toujours pas selon la norme et ne peut pas accomplir tout ce que la vérité exige. Les gens pratiquent seulement une portion de la vérité, et seulement quand ils sont dans certains états et certaines circonstances ; ils ne peuvent pas mettre la vérité en pratique dans toutes les circonstances et toutes les situations. À l'occasion, lorsque quelqu'un est heureux et que son état est bon, ou quand il échange avec le groupe et se sent plus libéré que d'habitude, il peut être temporairement en mesure de faire des choses conformes à la vérité ; mais quand il est en compagnie de gens négatifs et de ceux qui ne cherchent pas la vérité, sa pratique est moins bonne et ses actions sont quelque peu inappropriées. C'est parce que les gens pratiquent la vérité sans persévérer, mais la mettent plutôt en pratique, guidés par les influences passagères des émotions ou des circonstances. C'est aussi parce que tu n'as pas compris ton état ni ta nature ; parfois, donc, tu n'es pas encore capable de faire des choses que tu ne peux pas t'imaginer faire. Tu ne connais que certains de tes états, mais, comme tu n'as pas compris ta nature, tu ne peux pas contrôler ce que tu pourrais faire dans l'avenir, c'est-à-dire que tu n'as pas la certitude absolue que tu tiendras ferme. Parfois, tu es dans un état et tu peux mettre la vérité en pratique, et tu sembles faire preuve de changement, mais, dans un environnement différent, tu es incapable de la mettre en pratique. Tu ne le contrôles pas. Parfois, tu peux pratiquer la vérité et parfois, tu ne le peux pas. Un instant, tu comprends, et l'instant d'après, tu es confus. En ce moment, tu ne fais rien de mal, mais peut-être que ce sera le cas bientôt. Cela prouve que des choses corrompues existent encore en toi et, si tu es incapable d'une vraie connaissance de soi, elles ne seront pas faciles à corriger. Si tu ne peux pas acquérir une compréhension approfondie de ton propre tempérament corrompu et que finalement tu peux résister à Dieu par tes actions, alors tu es en danger. Si tu peux avoir une bonne idée de ta nature et la détester, alors tu seras en mesure de te contrôler, de renoncer à toi-même et de mettre la vérité en pratique.

Extrait de « Comprendre sa nature et mettre la vérité en pratique »

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp