Comment poursuivre la vérité (1) Partie 2

Les diverses émotions dont il faut lâcher prise et dont nous discutons aujourd’hui sont des choses profondément ancrées dans l’âme des gens. L’effet que ces choses ont sur toi n’est pas temporaire, mais il est plutôt ample et profond. Lorsque tu as du mal à dormir au milieu de la nuit, lorsque tu es tout seul, ces personnes, ces évènements et ces choses qui ont provoqué l’apparition d’émotions négatives en toi et qui sont profondément enracinés dans ta mémoire flottent peu à peu à la surface de ton esprit. Une parole, un bruit, même une malédiction, des coups, une scène, une chose, un groupe de personnes ou la séquence d’un évènement du début à la fin, toutes ces personnes, tous ces évènements et toutes ces choses du plus profond de ta mémoire qui ont provoqué toutes sortes d’émotions négatives en toi surgissent devant ton esprit comme un film. Cela repasse encore et encore, jusqu’à ce que finalement et sans t’en rendre compte, tu te réfugies dans ces émotions négatives qui se cachent au plus profond de ton âme, et dans ce moment qui a eu un impact sur tes sentiments, ton humanité, ta personnalité et ta vie future. Lorsque tu es tout seul, lorsque tu rencontres des difficultés, lorsque tu as une décision à prendre et que tu es désespéré, tu ne peux pas t’empêcher de te mettre en boule et d’éviter tout le monde, de te retirer au plus profond de toi dans cette situation, cet évènement et ce groupe de personnes qui t’ont causé de la douleur. Même si ces personnes, ces évènements et ces choses t’ont fait te sentir attaqué et t’ont blessé, et ont planté en toi toutes sortes d’émotions négatives, quand tu te sens abattu et découragé, quand tu es face à l’échec, même lorsque tu es émondé ou rejeté par tes frères et sœurs, tu ne peux pas t’empêcher de te retirer à l’intérieur de ce sentiment négatif qui exerce son influence sur ta vie, que ce soit la dépression, la haine, la colère ou l’infériorité. Bien que ces émotions t’aient causé toutes sortes de douleurs, ou qu’elles t’aient mis mal à l’aise, qu’elles t’aient fait pleurer ou qu’elles t’aient rendu irritable, tu ne peux toujours pas t’empêcher de toujours revenir à cette émotion négative que tu as ressentie à ce moment-là. Lorsque tu reviens à ce moment, cette émotion négative renforce à nouveau son influence sur toi. Lorsque cette émotion négative t’affecte, se rappelle à toi et t’alerte encore et encore, elle perturbe de manière invisible ton écoute des paroles de Dieu et ta compréhension des vérités-principes. Lorsqu’une fois de plus ces émotions négatives surgissent au plus profond de ton cœur, lorsqu’elles affirment leur domination sur tes pensées, ton intérêt pour la vérité s’affaiblit, se tournant même vers l’aversion, ou bien des sentiments de défi peuvent surgir. En raison du traitement blessant et injuste que tu as subi dans le passé, tu peux considérer l’humanité et la société avec une plus grande hostilité et détester tout ce qui s’est passé ainsi que, bien sûr, tout ce qui se passera dans le futur. Ces émotions se manifestent constamment dans ton cœur et influencent à maintes reprises tes sentiments, ton état et ta condition. Elles influencent également à maintes reprises ce que tu ressens dans l’accomplissement de ton devoir, ainsi que ton attitude et tes opinions dans l’accomplissement de ton devoir et, bien sûr, ta motivation et ta détermination à poursuivre la vérité. Parfois, tu viens tout juste d’établir ta détermination à poursuivre la vérité et à ne plus jamais te sentir découragé, à ne plus jamais croire que tu n’es pas assez bon et à ne plus jamais battre en retraite. Cependant, lorsqu’une émotion négative momentanée remplit ton cœur, ta motivation à poursuivre la vérité peut disparaître complètement, s’évanouissant en un instant sans laisser de trace. Lorsque ta motivation à poursuivre la vérité s’évanouit sans laisser de trace dans ce genre de situation, tu as alors le sentiment que poursuivre la vérité est inintéressant et que croire en Dieu et être sauvé n’a aucun sens pour toi. L’apparition de ce genre de sentiment et d’état te rend peu disposé à te présenter à nouveau devant Dieu, à lire en priant Ses paroles et à écouter Ses paroles et encore moins, bien sûr, as-tu la moindre détermination ou le moindre désir de mettre la parole de Dieu en pratique, ou de devenir quelqu’un qui poursuit la vérité. Voilà l’obstacle et l’incidence formidables que ces diverses émotions négatives ont sur les personnes qui suivent le chemin de la poursuite de la vérité. Plus exactement, elles causent des perturbations et des dommages aux personnes et elles vont de temps en temps t’ôter le peu de confiance que tu viens de réussir à rassembler et les quelques principes de conduite que tu viens tout juste de comprendre, et les réduire à néant. En un instant, elles te rendent incapable de percevoir au plus profond de ton cœur l’existence de Dieu, les bénédictions de Dieu, la souveraineté de Dieu et Sa provision pour toi, et instantanément tu es rempli par l’une ou l’autre de ces émotions négatives. Lorsque tu seras rempli de ces émotions négatives, tes tempéraments corrompus prendront instantanément le contrôle en toi. Lorsque tes tempéraments corrompus prennent le contrôle sur toi, tu deviens instantanément une personne différente et tu montres un visage différent aux personnes, aux évènements et aux choses qui t’entourent. L’amour que tu avais auparavant a disparu, la patience que tu avais auparavant a disparu, l’énergie que tu avais auparavant pour souffrir et en payer le prix, endurer l’affliction et travailler dur, a disparu, la motivation que tu avais à sauter un repas et à dormir un peu moins pour bien accomplir ton devoir a disparu, et ce qui prend sa place, c’est l’hostilité envers chaque personne. Quelle est la source première de cette hostilité que tu éprouves envers tout le monde ? Elle vient de ton tempérament corrompu, mais aussi des situations, des personnes, des évènements et des choses dont tu as fait l’expérience dans le passé et qui ont fait surgir en toi des émotions négatives. Tu dis : « Je tolère les autres, mais qui me tolère ? Je montre de la compréhension aux autres, mais qui me montre de la compréhension ? Même mes parents et mes frères et sœurs ne me montrent aucune compréhension ! Les autres font tous des erreurs, donc moi aussi je peux en faire ! D’autres personnes expriment leur négativité lorsqu’elles sont émondées, alors pourquoi pas moi ? D’autres peuvent manœuvrer pour avoir de l’influence ou obtenir une position, alors pourquoi pas moi ? Si tu le peux, moi aussi ! D’autres trichent et essaient de se soustraire à leurs responsabilités dans l’accomplissement de leurs devoirs, alors je le ferai aussi. Les autres ne poursuivent pas la vérité, alors moi non plus. D’autres personnes agissent sans principes, donc je le ferai aussi. Les autres ne protègent pas les intérêts de la maison de Dieu, donc moi non plus. Je vais tout simplement faire comme tout le monde. Qu’y a-t-il à redire à cela ? » De quel genre de manifestation s’agit-il ? Que nous le regardions en fonction de tes pensées ou du tempérament que tu révèles, ce n’est rien de moins qu’un virage à cent quatre-vingts degrés, comme si tu étais devenu quelqu’un d’autre. Que se passe-t-il ici ? La cause profonde est que tu as subi un changement à l’intérieur. Tu peux avoir la même apparence en surface et ta routine quotidienne est inchangée, le ton de ton discours est inchangé, ton apparence est inchangée et personne ne te guide ni ne t’y pousse dans les coulisses, alors pourquoi cette soudaine montée d’émotion ? L’une des raisons est qu’elle est causée par les émotions négatives plantées au plus profond de ton cœur. Quelqu’un qui nourrit toujours des sentiments négatifs de haine et de colère en lui, quand son état est bon, se présentera souvent devant Dieu pour prier, lire les paroles de Dieu et s’assurera que tout se déroule normalement lorsqu’il poursuit la vérité et accomplit son devoir. S’il rencontre quelque chose qui ne lui plaît pas, ou s’il rencontre un revers, un échec ou une gêne au travail ou dans la vie, ou s’il perd la face ou subit une atteinte à ses intérêts, la haine et la colère provoquées en lui par les émotions négatives le mettent en rage et le rendent fou furieux. Peut-être a-t-il déjà fait l’expérience d’évènements qui sortent de l’ordinaire, a-t-il été maltraité, ou arbitrairement battu par des personnes malfaisantes, ou s’est-il fait saisir ses biens, ou a-t-il été intimidé ou même humilié par des personnes malfaisantes. Certaines personnes peuvent avoir eu des collègues ou des supérieurs qui leur ont rendu les choses difficiles au travail, et certaines personnes peuvent avoir été victimes d’une discrimination et d’un traitement injuste de la part de camarades de classe et d’enseignants à l’école en raison de leurs mauvais résultats scolaires, de mauvaises conditions à la maison ou parce que leurs parents étaient agriculteurs et appartenaient à la classe inférieure de la société, et ainsi de suite. Lorsqu’une personne subit toutes sortes de traitements injustes dans la société, lorsque ses droits humains sont bafoués, ou lorsque ses intérêts sont niés ou qu’elle est expropriée de ses biens, les graines de la haine sont naturellement semées au plus profond de son cœur et bien sûr, elle transposera cette haine dans la manière dont elle aborde la société, l’humanité et même sa propre famille, ses amis et ses proches. Les opinions de ceux dont on a semé la haine dans le cœur sont influencées par cette haine, et leurs émotions aussi en seront naturellement imprégnées.

Une fois que la haine s’est profondément enracinée dans le cœur d’une personne, elle devient naturellement une émotion, et lorsque quelqu’un vit dans cette émotion de haine, sa perspective sur l’humanité et sur n’importe quel sujet n’est plus appropriée. Ses opinions sur les gens et les choses sont faussées et deviennent contraires à ce qu’elles seraient normalement. Elle devient incapable de comprendre correctement une personne, un évènement ou une chose normale et appropriée, et elle les jugera et les condamnera aussi. Elle cherche toujours une occasion d’exprimer ses griefs et sa haine. Elle espère qu’un jour, elle aura du pouvoir et de l’influence et sera en mesure de redresser tous ces griefs et de se venger de ceux qui l’auront intimidée et blessée dans le passé. Pour le moment, cependant, elle n’a aucun moyen approprié d’y parvenir, donc finalement certains de ces individus finiront par croire en Dieu. Après avoir commencé à croire en Dieu, ils se disent : « Oh, je crois maintenant en Dieu et je peux maintenant garder la tête haute. Je laisserai Dieu décider des choses pour moi afin que ces personnes malfaisantes obtiennent ce qu’elles méritent. C’est formidable ! » Alors, maintenant qu’ils croient en Dieu, ils enfouissent leur haine et leur colère au plus profond d’eux-mêmes, ils donnent tout pour se dépenser, payer un prix, souffrir, courir à droite et à gauche et travailler dans la maison de Dieu, espérant qu’un jour leurs efforts leur porteront chance et changeront les choses et que, le jour où ils deviendront plus forts et ne seront plus faibles, ils veilleront à ce que ceux qui les ont intimidés et ainsi humiliés soient punis. Leur but, en faisant tout cela, est de voir de leurs propres yeux la punition et la rétribution imposées à ceux qui leur ont causé une douleur et une humiliation sans fin. Ils portent cette émotion dans leur croyance en Dieu, en en payant le prix et en se dépensant. En surface, il semble qu’ils ne se plaignent jamais, ne désirent ni n’exigent rien, qu’ils se jettent de tout cœur dans l’accomplissement de leur devoir dans la maison de Dieu et qu’aucune souffrance ne soit trop grande. En réalité, cependant, ces émotions de haine et de colère au plus profond de leur cœur restent non résolues et ils ne les ont pas abandonnées. Au moment où quelqu’un leur donne son avis et révèle leur tempérament corrompu, ils retournent immédiatement, de façon inconsciente, dans leurs émotions de haine et de colère afin d’affronter et de résoudre ce problème. Ils pensent : « Est-ce que tu me dénigres ? Essaies-tu de m’intimider parce que tu penses que je suis candide ? Il y a tellement de gens qui m’intimident, mais attends donc de voir ce qui va leur arriver ! » Il suffit de leur dire quelque chose à leur sujet pour les blesser, même si ce n’est pas intentionnel. Mais si l’on touche à un point sensible, leurs émotions de haine et de colère sont attisées, ce qui les fait retomber inconsciemment dans un sentiment de haine à propos de tout. Il est clair que ce point de vue, cette émotion, a affecté leur perspective et leur attitude envers les gens et les choses, ainsi que les manières et les moyens avec lesquels ils se comportent et agissent. Qui que soit celui qui leur fait part d’opinions et de suggestions légitimes, ils pensent toujours : « Il me méprise et souhaite me harceler. Pense-t-il qu’on puisse facilement me malmener ? » Ils utilisent ce point de vue et cette façon de faire pour faire face à la situation, et pendant ce temps leurs émotions de haine et de colère s’enracinent dans leur cœur. Une fois que les émotions de haine et de colère sont profondément ancrées dans leur cœur, elles grandissent continuellement et ils les utilisent continuellement pour faire face à toutes sortes de personnes, d’évènements et de choses, et ils se rappellent aussi constamment qu’ils doivent haïr tout le monde et que personne n’est gentil avec eux. Même s’ils croient un instant que quelqu’un est bon envers eux, ils vont très vite se dire involontairement et inconsciemment : « Ne pense pas cela. En dehors de Dieu qui est vraiment bon, il n’y a pas de bonnes personnes. Tout le monde se réjouit de tes malheurs et personne ne te souhaite du bien. Les gens pensent que tu es candide, alors ils t’intimident, et quand ils te voient réussir quelque chose, ils te flattent et essaient de s’attirer tes faveurs. Alors ne crois personne et ne regarde personne avec gentillesse. Tu dois être prudent et méfiant avec les autres. » Chaque fois que quelqu’un leur dit un mot, ils l’analysent en pensant : « Est-ce qu’il me prend pour cible ? Pourquoi a-t-il dit cela ? Est-ce qu’il essaie de m’attaquer et de se venger de moi pour quelque chose ? N’essaie-t-il pas de me malmener ? » Ces sentiments de suspicion, de haine et de colère se rappellent à eux à maintes reprises et font qu’ils utilisent inconsciemment ces sentiments dans la façon dont ils abordent et traitent chaque type de personne, d’évènement et de chose, et pourtant ils ne sont pas du tout conscients eux-mêmes que ce ne sont que des types d’émotions négatives. Ces émotions négatives exercent un contrôle étroit sur leur jugement et lient étroitement leur pensée, et elles les empêchent de voir la moindre personne, le moindre évènement ou la moindre chose selon une perspective ou un point de vue correct. Quand on commence à vivre sous l’emprise de ces émotions négatives, il devient très difficile d’échapper à leur contrôle. Avant que quelqu’un ne lâche prise sur ces émotions négatives, il vit inconsciemment en elles, regardant les gens, les évènements et les choses, abordant les gens, les évènements et les choses avec les mauvais points de vue qui ont résulté de ces émotions négatives. Premièrement, cela conduit inévitablement à l’extrémisme, à la suspicion, au doute et même à l’impétuosité, et il regardera également les autres avec hostilité et les attaquera. Ces émotions négatives dirigent les pensées et les opinions de la personne dans son cœur, et elles dirigent chacun de ses mots et de ses actes. C’est pourquoi, lorsque cette personne s’enlise dans ces émotions négatives, si c’est quelqu’un qui poursuit la vérité, ces émotions négatives créent des obstacles et ont un impact sur son cœur et son esprit, et donc elle pratique beaucoup moins la vérité. En raison de la falsification, des perturbations et des dommages causés par ces émotions négatives, il y a une limite à la vérité qu’elle est capable de mettre en pratique et lorsqu’elle se retrouve dans une certaine situation, elle est toujours influencée par ses sentiments. Bien sûr, l’effet le plus important est qu’elle tombe sous l’influence de ces diverses émotions négatives et donc, pratiquer la vérité devient épuisant pour elle. Elle est incapable d’utiliser la conscience et la raison de l’humanité normale, le libre arbitre et l’instinct créés par Dieu et les vérités-principes que les hommes devraient pratiquer et respecter dans leur façon d’aborder les personnes et les choses qui les entourent, et dans leur façon de juger les gens et les choses autour d’eux.

D’après ces choses dont J’ai parlé jusqu’à présent, quelle que soit la façon dont vous les regardez, il est clair que diverses émotions négatives occupent plus ou moins l’esprit de chaque personne. Parce qu’elles occupent l’esprit des gens, un certain nombre de difficultés surgiront lorsqu’ils pratiqueront la vérité. C’est pourquoi, tout au long du processus de poursuite de la vérité, les gens doivent continuellement lâcher prise sur les personnes, les évènements et les choses qui provoquent l’apparition d’émotions négatives en eux. Par exemple, l’émotion négative d’infériorité dont nous avons parlé plus tôt. Quels que soient la situation, la personne ou l’évènement ayant provoqué ton sentiment d’infériorité, tu dois avoir une compréhension correcte de ton calibre, de tes points forts, de tes talents et de la qualité de ta propre humanité. Il n’est pas juste de se sentir inférieur ni de se sentir supérieur : ce sont deux émotions négatives. L’infériorité peut lier tes actions, lier tes pensées et influencer tes opinions et ton point de vue. De même, la supériorité a aussi cet effet négatif. Par conséquent, qu’il s’agisse d’infériorité ou d’une autre émotion négative, tu dois avoir une compréhension correcte des interprétations qui conduisent à l’apparition de cette émotion. Premièrement, tu dois comprendre que ces interprétations sont incorrectes, et qu’il s’agisse de ton calibre, de ton talent ou de la qualité de ton humanité, les évaluations et les conclusions qu’elles engendrent à ton sujet sont toujours fausses. Alors, comment s’évaluer correctement, se connaître et rompre avec le sentiment d’infériorité ? Tu dois prendre les paroles de Dieu comme base pour acquérir une connaissance de toi-même et apprendre à quoi ressemblent ton humanité, ton calibre et ton talent et quels sont tes points forts. Par exemple, supposons que tu aimes chanter et que tu chantes bien, mais que certaines personnes n’arrêtent pas de te critiquer et de te rabaisser, en disant que tu n’as pas d’oreille et que tu chantes faux. Tu as alors le sentiment que tu ne peux pas bien chanter et tu n’oses plus chanter devant les autres. Parce que ces gens mondains, ces personnes confuses et médiocres ont formulé des évaluations et des jugements inexacts à ton sujet, les droits que ton humanité mérite ont été restreints et ton talent a été étouffé. En conséquence, tu n’oses même plus chanter une chanson et tu es seulement assez courageux pour lâcher prise et chanter à haute voix lorsqu’il n’y a personne dans les parages ou que tu es seul. Parce que tu te sens d’ordinaire si horriblement réprimé, quand tu n’es pas seul, tu n’oses pas chanter une chanson : tu n’oses chanter que lorsque tu es seul, profitant du moment où tu peux chanter haut et fort, et combien ce moment est merveilleux et libérateur ! N’en est-il pas ainsi ? À cause du mal que les gens t’ont fait, tu ne sais pas, ou tu ne peux pas voir clairement ce que tu peux réellement faire, ce en quoi tu es bon et ce en quoi tu n’es pas bon. Dans ce genre de situation, tu dois faire une évaluation correcte et prendre la bonne mesure de toi-même conformément aux paroles de Dieu. Tu dois établir ce que tu as appris et où se trouvent tes points forts, et aller faire tout ce que tu peux faire. Quant à ces choses que tu ne peux pas faire et quant à tes défauts et lacunes, tu dois y réfléchir et les connaître, et tu dois également évaluer avec précision et savoir à quoi ressemble ton calibre, et s’il est bon ou mauvais. Si tu ne peux pas comprendre tes propres problèmes ou en acquérir une connaissance claire, alors demande aux gens qui t’entourent et qui ont de la compréhension de t’évaluer. Que ce qu’ils disent soit exact ou non, cela te donnera au moins quelque chose à prendre comme référence et à considérer et cela te permettra d’avoir un jugement ou une caractérisation basiques de toi-même. Tu pourras alors résoudre le problème essentiel des émotions négatives comme l’infériorité, et en sortir progressivement. De tels sentiments d’infériorité sont faciles à résoudre si l’on peut les discerner, s’y éveiller et chercher la vérité.

Pour ceux qui ont subi des traitements inéquitables, qui ont été maltraités et discriminés dans la société, dans leurs diverses professions et dans divers environnements, les sentiments de haine et de colère qui surgissent en eux sont-ils faciles à résoudre ? (Oui.) Comment sont-ils résolus ? (Ces gens-là doivent considérer toutes les personnes, tous les événements et toutes les choses selon les paroles de Dieu, abandonner ces émotions négatives de haine et de colère et abandonner les personnes, les événements et les choses qui les ont blessés dans le passé.) « Abandonner », ce n’est qu’un mot : comment fais-tu pour lâches-tu prise ? Par exemple, une femme sort avec un homme et il finit par la piéger pour l’amener dans son lit et lui soutire de l’argent. Chaque fois qu’elle y pense, elle ressent une soudaine montée de colère et lorsque cette colère surgit, elle serre les poings et elle est remplie de haine au plus profond de son cœur. Elle pense au visage de cet homme, elle pense à tout ce qu’il a dit, à tout ce qu’il a fait qui l’a blessée, et plus elle y pense, plus elle se met en colère, plus elle devient furieuse, plus la rage bouillonne et plus sa haine grandit. Elle n’arrête pas d’y penser et ne veut plus faire son devoir, et elle se sent de plus en plus mal, se disant qu’elle ne doit pas se reposer mais continuer à travailler et à parler avec d’autres personnes, et quand elle ne peut pas dormir la nuit, elle doit compter sur des somnifères pour s’endormir. Elle n’ose pas être seule, ni laisser son cœur se reposer. Dès qu’elle se retrouve seule, qu’elle se repose, cette haine monte en elle et elle veut se venger, faire mourir celui qui lui a fait du mal, et plus sa mort serait désagréable, mieux ce serait. Si un jour elle entend réellement la nouvelle que cet homme est décédé d’une mort tragique, ce n’est qu’alors qu’elle pourra se détacher de ses sentiments de haine et de colère. Qu’on y pense : s’il mourait vraiment, s’il obtenait ce qu’il mérite et était puni, serais-tu capable d’effacer cet événement qui a provoqué la haine et la colère et ce souvenir qui est enfoui si profondément dans ton cœur ? Serais-tu vraiment capable d’abandonner la haine de cet événement ? Pourrait-elle vraiment disparaître ? (Non.) Alors, est-ce que faire disparaître cette personne qui t’a blessée et lui faire subir une punition, ou la faire mourir d’une mort des plus désagréables, subir un châtiment ou avoir une mauvaise fin, est-ce le moyen de résoudre la haine et la colère ? Est-ce le moyen d’abandonner la haine et la colère ? (Non.) Et alors, certains disent : « Lorsque tu découvres que tu nourris ces émotions de haine et de colère, tu devrais les abandonner. » Est-ce le chemin de pratique ? (Non.) Alors de quoi s’agit-il quand quelqu’un dit : « Tu devrais les abandonner » ? (C’est la doctrine.) C’est juste, c’est la doctrine, pas le chemin de pratique. Je viens de vous dire comment résoudre le sentiment d’infériorité, et c’est une façon de lâcher prise sur l’infériorité. Avez-vous maintenant le chemin de pratique ? (Oui.) Alors, comment faites-vous pour abandonner la haine et la colère ? Est-ce le chemin de pratique de ne pas y penser ? (Non.) Certains disent de les expulser de votre mémoire : est-ce le moyen de résoudre le problème ? Cela signifierait-il que tu as abandonné ces choses ? (Non.) Secouer la tête, fermer les yeux et ne penser à rien, ou s’occuper n’est pas le moyen de résoudre ce problème, et ce n’est pas le chemin de pratique correct pour abandonner ces émotions négatives. Alors, quel est spécifiquement le chemin de pratique ? Comment pouvez-vous abandonner ces choses ? Comment pouvez-vous résoudre ce problème ? Avez-vous une bonne méthode pour le faire ? Pour abandonner ces choses, il faut leur faire face, ne pas s’en cacher ni les fuir. N’as-tu pas peur d’être seul ? N’as-tu pas peur de te rappeler cet événement ? N’as-tu pas peur que quelqu’un rouvre ta blessure ? Alors affronte-la et prends toutes ces personnes, tous ces événements et toutes ces choses qui t’ont blessé et t’ont fait ressentir de la haine et de la colère dans le passé, et toutes ces personnes qui t’ont profondément marqué et dont tu peux te souvenir, note-les toutes, discerne leur humanité une à une selon les paroles de Dieu, apprends à connaître leurs tempéraments, dissèque-les, révèle et découvre leur essence, et vois ce que sont exactement ces personnes. Ta conclusion finale, la seule conclusion à laquelle tu puisses arriver, sera que ces gens sont tous mauvais, qu’ils sont des démons, et non des gens ! Quelle que soit la méthode qu’ils utilisent pour te blesser ou te piéger et te faire du mal, leur essence est celle des démons, pas des gens, et ce ne sont absolument pas des objets choisis par Dieu. Il n’y a personne parmi ces gens qui soit capable de venir dans la maison de Dieu, alors que toi, tu fais partie des élus de Dieu. Tu es maintenant en mesure d’écouter des sermons dans la maison de Dieu, d’accomplir ton devoir dans la maison de Dieu, et tu peux venir devant Dieu : c’est Dieu qui t’élève et te montre de la bonté. Ces gens-là, quant à eux, n’ont jamais été considérés comme des personnes aux yeux de Dieu. C’est pourquoi, une fois que tu as commencé à croire en Dieu, tu devrais mettre de la distance entre eux et toi. Si tu souhaites toujours les fréquenter, tu ne pourras certainement pas l’emporter contre eux et tu seras opprimé et puni par eux, discriminé et insulté par eux, blessé par eux, même abusé par eux. Tout ce qu’ils font montre ce que font les démons et ce que fait Satan. Si tu aimes les fréquenter et te battre avec eux, alors tu n’es pas non plus une personne. Tu es comme eux et tu es capable de faire les mêmes choses qu’eux. C’est parce que les démons non seulement piègent les gens, mais se font aussi du mal les uns aux autres : telle est la nature d’un démon. Étant donné que tu as été choisi par Dieu et que tu appartiens à l’humanité que Dieu a créée, comment les démons pourraient-ils ne pas s’en prendre à toi ? Comment pourraient-ils ne pas te blesser et te piéger ? Ils causent du tort à tout le monde. Ils se font du mal les uns aux autres, donc à plus forte raison, ils ne se calmeront pas et ne laisseront pas les gens tranquilles ! Cela démontre que ce monde et l’humanité sont démoniaques et sont complètement submergés par les actes de Satan. Il est incroyablement difficile d’être une bonne personne, et il est aussi incroyablement difficile d’être simplement une personne ordinaire qui ne veut pas être bousculée par qui que ce soit. Tu essayes de l’éviter, mais tu ne le peux pas. Ainsi va le monde. Depuis le moment où l’on a une compréhension suffisante pour pouvoir commencer l’école jusqu’à l’entrée dans la société et le monde du travail et jusqu’à la mort, qui n’a jamais été bousculé de son vivant, ou trompé et persécuté ? Il n’y a absolument personne comme cela. Quelles que soient tes compétences et tes capacités, il y aura toujours quelqu’un de plus redoutable que toi pour te bousculer. La différence est, cependant, que les gens ont tous des philosophies de vie différentes. Certains endurent et se résignent à l’adversité, mais d’autres sont différents. Quand ils ont été trompés à plusieurs reprises et harcelés au point de ne plus pouvoir le supporter et qu’ils ont trop souffert, des émotions telles que la haine et la colère surgissent en eux, et ils détestent à la fois l’humanité et la société. Une fois que tu as vu clairement l’essence et la nature de ceux qui te font du mal et que tu as vu que leur essence est celle des démons, la haine et la colère que tu ressens ne sont plus dirigées contre les gens, mais contre les démons, et ta haine n’est-elle pas alors atténuée ? (Si.) Ta haine est quelque peu atténuée. Et quel est l’avantage, lorsqu’elle est un peu atténuée ? C’est que, lorsque tu rencontreras à nouveau ce genre de situation, tu ne seras plus émotif et tu ne considéreras pas la situation d’une manière impétueuse. Au lieu de cela, tu la considéreras correctement, tu la discerneras et l’aborderas en utilisant les paroles de Dieu et la vérité, tu considéreras ceux qui te causent à nouveau du mal du point de vue de la conscience et de la raison de l’humanité, et dans ta façon de les aborder tu utiliseras la manière que Dieu t’a enseignée, la manière et les principes que Dieu t’a indiqués. Lorsque tu les aborderas en utilisant la manière que Dieu t’a indiquée, la haine et la colère ne surgiront plus en toi, mais tu en viendras plutôt à connaître la corruption de l’humanité, à connaître le visage des démons et à confirmer et vérifier, d’une manière beaucoup plus profonde et progressive, que les paroles de Dieu sont la vérité. Lorsque tu utiliseras les paroles de Dieu et la façon que Dieu t’a indiquée, la façon qu’Il t’a enseignée pour voir une telle affaire, alors cette affaire non seulement ne te fera plus de mal, et non seulement cela n’aggravera pas ta haine et ta colère, mais au contraire, cela fera progressivement diminuer la haine et la colère qui se trouvent au plus profond de ton cœur, et à mesure que tu expérimenteras à nouveau ce genre de problème encore et encore, ta stature grandira et ton tempérament changera.

Cliquez sur le bouton pour nous contacter, et de bonnes nouvelles de Dieu viendront à vous et à votre famille !

Contactez-nous par WhatsApp