Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Déclarations du Christ des derniers jours (Sélections)

recital-kingdom-selection-4
Déclarations du Christ des derniers jours (Sélections)

Catégories

recital-latest-expression
Suite de la Parole apparaît dans la chair

La plupart croient en Dieu pour leur destination future, ou pour le plaisir éphémère. Pour ceux qui ne sont passés par aucun traitement, la croyance en Dieu vise l’entrée au ciel, afin de recevoir des récompenses. Ce n’est pas pour être perfectionné, ou pour remplir le devoir d’une créature de Dieu. Ce qui veut dire que la plupart ne croient pas en Dieu pour assumer leur responsabilité, ou achever leur devoir. Rares sont ceux qui croient en Dieu pour donner du sens à leur vie, de même que ceux qui croient que, étant donné que l’homme est vivant, il doit aimer Dieu parce que c’est la loi du ciel et le principe de la terre qui l’exigent, et que c’est la vocation naturelle de l’homme. De cette façon, bien qu’étant des personnes différentes et chacune poursuivant ses objectifs spécifiques, le but de leur quête et la motivation qui la sous-tend sont semblables, et, qui plus est, pour la plupart d’entre eux, les objets de leur adoration sont de loin les mêmes. Au cours des derniers millénaires, beaucoup de croyants sont morts, et beaucoup sont morts et sont nés de nouveau. Ce n’est pas seulement une ou deux personnes qui cherchent Dieu, ni même mille ou deux mille, pourtant la quête de la plupart de ces personnes vise leurs propres perspectives ou leurs glorieuses espérances pour l’avenir. Rares sont ceux qui sont fidèles au Christ. Beaucoup de croyants fidèles ont toujours péri pris dans leur propres pièges, et le nombre de personnes qui ont réussi, par ailleurs, reste vraiment insignifiant. À ce jour, les raisons pour lesquelles les gens échouent, ou les secrets de leur réussite, restent encore inconnus. Ceux qui sont obsédés par la recherche de Jésus-Christ n’ont pas encore été éclairés, ils n’ont pas encore percé ces mystères, parce qu’ils ne savent tout simplement pas. Bien qu’ils fassent des efforts laborieux dans leur quête, le chemin qu’ils empruntent est le chemin de l’échec déjà emprunté par leurs prédécesseurs, et non celui de la réussite. De cette façon, quelle que soit la façon dont ils cherchent, n’empruntent-ils pas le chemin qui mène à l’obscurité ? Ce qu’ils récoltent n’est-il pas un fruit amer ? Il est assez difficile de prédire si les gens qui imitent ceux qui ont réussi dans le passé vont en fin de compte connaître la fortune ou la calamité. Comment bien pires sont alors les chances de ceux qui cherchent en suivant les traces de ceux qui ont échoué ? Ne sont-ils pas même exposés à plus de risques d’échec ? Quelle valeur y a-t-il à emprunter le chemin qu’ils ont choisi ? Ne sont-ils pas en train de perdre leur temps ? Indépendamment si les gens réussissent ou échouent dans leurs efforts, il y a, brièvement, une raison pourquoi ils le font, et ce n’est pas parce que leur succès ou échec est déterminé en cherchant comme bon leurs semble.

La principale condition de la croyance de l’homme en Dieu c’est d’avoir un cœur honnête, et de se dévouer totalement, et obéir véritablement. Ce qui est plus difficile pour l’homme c’est de dédier toute sa vie en échange pour la vraie croyance, à travers laquelle il peut acquérir toute la vérité, et remplir son devoir en tant que créature de Dieu. C’est ce qui est inaccessible par ceux qui échouent, et est encore plus inaccessible par ceux qui ne peuvent pas trouver le Christ. Parce que l’homme n’est pas « bon à » se consacrer entièrement à Dieu, parce que l’homme n’est pas disposé à remplir son devoir envers le Créateur, parce que l’homme a vu la vérité, mais l’évite et choisit son propre chemin, parce que l’homme cherche toujours à suivre le chemin de ceux qui ont échoué, parce que l’homme défie toujours le ciel, par conséquent, l’homme échoue toujours, est toujours victime de la ruse de Satan, et est pris dans son propre piège. Parce que l’homme ne connait pas le Christ, qu’il n’aime pas comprendre et vivre la vérité, qu’il est trop admirateur de Paul et trop avide du ciel, qu’il demande toujours que le Christ lui obéisse et est exigeant envers Dieu, par conséquent ces grandes figures et ceux qui ont connu les vicissitudes de la vie sont toujours des mortels, et finissent par mourir dans le jugement de Dieu. Tout ce que Je peux dire de ces gens c’est qu’ils meurent d’une mort tragique, et que la conséquence pour eux – leur mort – n’est pas sans justification. Leur échec n’est-il pas encore plus intolérable au ciel ? La vérité vient du monde des humains, mais la vérité du monde des hommes est transmise par le Christ, elle provient du Christ, c’est-à-dire qu’elle vient de Dieu Lui-même, et ne peut pas être atteinte par les hommes. Pourtant, le Christ ne donne que la vérité ; Il ne vient pas pour statuer si l’homme réussira dans sa quête de la vérité. Ainsi, il en résulte que le succès ou l’échec dans la vérité dépendent de la quête de l’homme. Le succès ou l’échec de l’homme dans la vérité n’ont jamais rien avoir avec le Christ, mais restent au contraire déterminés par sa quête. La destination de l’homme et son succès ou son échec ne peuvent pas être posés sur la tête de Dieu, afin que Dieu Lui-même soit là pour les porter, parce que ce n’est pas une question qui concerne Dieu Lui-même, mais elle reste directement liée au devoir que les créatures de Dieu doivent remplir. La plupart connaissent un peu de ce qui est de la quête et de la destination de Paul et Pierre, pourtant les gens ne savent rien de plus sur les sorts de Pierre et de Paul, et ignorent le secret de la réussite de Pierre, ou les faiblesses qui ont conduit à l’échec de Paul. Et par conséquent, si vous êtes totalement incapables de comprendre l’essence de leur quête, alors la quête de la plupart d’entre vous ne va pas toujours prospérer, et même si un petit nombre parmi vous devait réussir, toujours est-il qu’ils ne pourront pas égaler Pierre. Si tu as choisi le bon chemin dans ta quête, alors tu as un espoir de réussir ; si le chemin que tu empruntes dans ta quête pour la vérité est mauvais, alors tu ne connaîtras jamais de réussite, et tu connaîtras la même fin que Paul.

Pierre était un homme qui fut perfectionné. Ce n’est qu’après avoir connu le châtiment et le jugement, et bénéficié ainsi d’un amour pur de Dieu, qu’il a été totalement perfectionné ; le chemin qu’il avait emprunté était le chemin qui allait l’amener à être perfectionné. Ce qui veut dire que, dès le début, le chemin que Pierre avait emprunté était le bon, et il avait une bonne motivation pour croire en Dieu, et par conséquent, il est devenu quelqu’un de perfectionné. Il a foulé un nouveau chemin sur lequel l’homme n’avait jamais marché auparavant, alors que le chemin que Paul avait emprunté depuis le début était le chemin de l’opposition au Christ, et c’est seulement parce que le Saint-Esprit avait voulu l’utiliser, et mettre à profit ses dons et tous ses mérites pour Son travail, qu’il a travaillé pour le Christ pendant plusieurs décennies. C’était simplement quelqu’un qui était utilisé par le Saint-Esprit, et il n’était pas utilisé parce que Jésus avait favorablement apprécié son humanité, mais pour ses dons. Il a pu travailler pour Jésus parce qu’il avait été frappé, non pas parce qu’il était content de le faire. Il a pu accomplir ce travail grâce à l’éclairage et le conseil du Saint-Esprit, et le travail qu’il a réalisé ne représente en aucun cas sa quête ou son humanité. Le travail de Paul représente le travail d’un serviteur, ce qui veut dire qu’il a fait le travail d’un apôtre. Pierre, pourtant était différent : Il a également fait un travail, mais qui n’était pas tout aussi grand que celui de Paul ; il a travaillé à chercher sa propre entrée, et son travail était différent du travail de Paul. Le travail de Pierre était l’accomplissement du devoir d’une créature de Dieu. Il n’a pas travaillé dans le rôle d’un apôtre, mais dans la course de sa quête pour un amour de Dieu. La course du travail de Paul renfermait également sa quête personnelle : sa quête ne visait rien d’autre que ses espérances pour l’avenir, et son désir pour une bonne destination. Il n’a pas accepté le raffinement au cours de son travail, de même qu’il n’a pas accepté l’émondage et le traitement. Il croyait que tant que le travail qu’il faisait répondait à la volonté de Dieu, et que tout ce qu’il faisait était agréable à Dieu, alors il avait droit à une récompense en fin de compte. Son travail n’était fondé sur aucune expérience personnelle – c’était pour son propre bien, et il ne s’inscrivait pas dans le cadre de la recherche du changement. Tout dans son travail était transaction, il ne comportait aucune tâche ou soumission reconnue à une créature de Dieu. Pendant qu’il accomplissait son travail, il ne s’est opéré aucun changement dans le tempérament de Paul. Son travail était simplement consacré à servir les autres, et ne pouvait pas opérer des changements dans son tempérament. Paul accomplissait son travail directement, sans avoir été perfectionné ou traité et était motivé par la récompense. Pierre était différent : c’était quelqu’un qui avait subi l’émondage, avait été traité et subi le raffinement. Le but et la motivation du travail de Pierre étaient fondamentalement différents de ceux de Paul. Bien que Pierre n’ait pas accompli un grand nombre de travail son tempérament a subi de nombreux changements, et ce qu’il cherchait c’était la vérité, et un véritable changement. Son travail n’était pas effectué pour le simple fait du travail lui-même. Bien que Paul ait accompli un immense travail, tout était le travail de l’Esprit-Saint, et même si Paul a collaboré à ce travail, il n’en a pas fait l’expérience. Que Pierre ait accompli beaucoup moins de travail c’était seulement parce que le Saint-Esprit n’avait pas beaucoup travaillé en lui.

La quantité de leurs efforts ne détermina pas s’ils avaient été rendus parfaits ; l’un continuait pour recevoir des récompenses, alors que l’autre continuait pour parvenir à l’amour ultime de Dieu, et remplir son devoir en tant que créature de Dieu, jusqu’à ce qu’il puisse avoir une belle image de façon à satisfaire les désirs de Dieu. Extérieurement ils étaient différents, et leurs essences étaient également différentes. On ne saurait déterminer lequel des deux étaient perfectionnés sur la base de l’immensité du travail accompli. Pierre cherchait à vivre en donnant l’image de quelqu’un qui aime Dieu, qui obéissait à Dieu, quelqu’un qui a accepté le traitement et l’émondage et quelqu’un qui a rempli son devoir en tant que créature de Dieu. Il a pu se consacrer à Dieu, se confier totalement entre les mains de Dieu et Lui obéir jusqu’à la mort. Voilà ce qu’il s’était résolu à faire et, en outre, c’est ce qu’il a accompli. C’est ce qui justifie fondamentalement pourquoi en fin de compte sa fin fut différente de celle de Paul. Le travail que l’Esprit Saint fit en Pierre c’était de le perfectionner, et le travail que l’Esprit Saint fit en Paul était de l’utiliser. C’est parce que leurs natures et leurs points de vues par rapport à la quête étaient différents. Ils ont tous deux accompli le travail du Saint-Esprit. Pierre s’est appliqué ce travail à lui-même, et l’a également fourni à d’autres ; Paul, quant à lui, a réalisé l’intégralité de l’œuvre du Saint-Esprit sur d’autres personnes, et n’a rien gagné lui-même. De cette façon, après avoir fait l’expérience du travail du Saint-Esprit des années durant, les changements en Paul étaient presque inexistants. Il est resté pratiquement dans son état naturel, et était toujours le Paul d’auparavant. C’est simplement qu’après avoir enduré les difficultés de nombreuses années de travail, il avait appris à « travailler », et avait appris l’endurance, mais son ancienne nature – sa nature de quelqu’un de très intéressé et aimant extrêmement la compétition – a subsisté. Après avoir travaillé pendant tant d’années, il ne connaissait pas son tempérament de corrompu, de même qu’il ne s’était pas débarrassé de son ancien tempérament, et ceci se faisait voir clairement à travers son travail. En lui, il y avait simplement plus d’expérience, mais une si petite expérience seule ne pouvait pas le changer, et ne pouvait pas non plus changer les motivations qu’il avait sur l’existence ou l’importance de sa quête. Bien qu’il ait travaillé pour le Christ durant de nombreuses années, et qu’il n’ait plus jamais persécuté le Seigneur Jésus, dans son cœur, la connaissance qu’il avait de Dieu n’avait pas changé. Ce qui signifie qu’il n’a pas travaillé dans le but de se consacrer à Dieu, mais a été plutôt contraint à travailler pour sa destination future. Car, au début, il a persécuté le Christ, et ne s’est pas soumis au Christ ; c’était en soi un rebelle qui s’était délibérément opposé au Christ, et quelqu’un qui ne savait rien du travail du Saint-Esprit. Au terme de son travail, il ne savait toujours rien du travail du Saint-Esprit, et agissait simplement de son propre gré en vertu de sa propre nature, sans prêter la moindre attention à la volonté du Saint-Esprit. Et sa nature était donc en inimitié envers Christ et n’a pas obéi à la vérité. Une telle personne, qui avait été abandonnée par le travail du Saint-Esprit, qui ne connaissait pas le travail du Saint-Esprit, et qui s’était aussi opposée à Christ – comment une telle personne pourrait-elle être sauvée ? Que l’homme puisse être sauvé ou pas ne dépend pas de l’immensité du travail qu’il fait, ou de sa dévotion, mais reste plutôt déterminé par le fait pour lui de connaître ou pas le travail du Saint-Esprit, de pouvoir mettre en pratique ou pas la vérité et si ses points de vue par rapport à la quête sont conformes ou pas à la vérité. Bien que les révélations naturelles aient été faites après que Pierre eût commencé à suivre Jésus, dès le début, il était de nature quelqu’un de disposé à se soumettre à l’Esprit Saint et à chercher Jésus-Christ. Son obéissance envers l’Esprit Saint était pure : il ne cherchait pas la gloire et la fortune, mais il était plutôt motivé à suivre la vérité. Bien que Pierre ait nié connaître le Christ par trois fois, et bien qu’il ait tenté le Seigneur Jésus, une telle légère faiblesse humaine n’avait rien à voir avec sa nature, et n’a pas entravé sa quête future, et ne saurait prouver à suffisance que sa tentation était un acte d’antéchrist. La faiblesse humaine normale est quelque chose que toutes les personnes dans le monde ont en partage – crois-tu que Pierre puisse sortir du lot ? Les gens n’ont-ils pas certaines impressions de Pierre parce qu’il a commis plusieurs erreurs stupides ? Et Paul n’est-il pas si adoré pour tout le travail qu’il a fait, et toutes les épîtres qu’il a écrites ? Comment l’homme pourrait-il être capable de saisir l’essence de l’homme ? Sûrement ceux qui raisonnent pourraient-ils percevoir quelque chose d’une telle insignifiance ?

Bien que les nombreuses années d’expériences difficiles de Pierre ne soient pas consignées dans la Bible, ceci ne prouve pas que Pierre n’a pas connu des expériences réelles, ou que Pierre n’a pas été perfectionné. Comment l’homme peut-il sonder totalement le travail de Dieu ? Les écrits de la Bible n’ont pas été choisis par Jésus en personne, mais ils ont été compilés par des générations qui ont suivi. De cette façon, tout ce qui a été inscrit dans la Bible n’était-il pas choisi selon les idées de l’homme ? De plus, les fins de Pierre et Paul ne sont pas expressément mentionnées dans les épîtres, donc l’homme juge Pierre et Paul selon ses propres perceptions et selon ses propres préférences. Et parce que Paul a réalisé une œuvre immense, parce que ses « contributions » étaient si grandes, il a gagné la confiance des masses. L’homme ne se concentre-t-il pas seulement sur le superficiel ? Comment l’homme pourrait-il être capable de saisir l’essence de l’homme ? Bien entendu, étant donné que Paul a été un objet d’adoration pendant des milliers d’années, qui oserait imprudemment nier son travail ? Pierre était simplement un pêcheur, alors comment sa contribution pourrait-elle être aussi importante que celle de Paul ? Sur la base de la contribution, Paul aurait dû être récompensé avant Pierre, et il aurait dû être celui qui était mieux placé pour obtenir l’approbation de Dieu. Qui aurait pu imaginer que, dans le traitement qu’Il a réservé à Paul, Dieu l’a simplement utilisé à travers ses dons, alors que Dieu a perfectionné Pierre. Il n’est pas question de penser que le Seigneur Jésus avait des plans pour Pierre et Paul, dès le début : ils étaient plutôt perfectionnés ou engagés à travailler en fonction de leurs natures propres. Et donc, ce que les gens voient ce ne sont que les contributions superficielles de l’homme, alors que ce que Dieu voit c’est l’essence de l’homme, ainsi que le chemin que l’homme poursuit depuis le début, et la motivation derrière la quête de l’homme. Les gens évaluent l’homme selon leurs conceptions, et selon leurs propres perceptions, pourtant la destination ultime d’un homme n’est pas déterminée par rapport à ses caractères externes. Et ainsi Je dis que si le chemin que tu prends dès le début est le chemin du succès, et ton point de vue sur la quête est le bon depuis le début, alors tu es comme Pierre ; si le chemin que tu empruntes est le chemin de l’échec, alors quel que soit le prix que tu paies, ta fin sera toujours la même que celle de Paul. Quel que soit le cas, ta destination et ta réussite ou ton échec sont tous deux déterminés par le fait que le chemin que tu cherches est le bon ou ne l’est pas, et non pas par ta dévotion, ou par le prix que tu paies. Les essences de Pierre et de Paul, et les objectifs qu’ils poursuivaient, étaient différents ; l’homme n’est pas en mesure de découvrir ces choses, et Dieu seul peut les connaître dans leur intégralité. Car ce que Dieu voit c’est l’essence de l’homme, tandis que l’homme ne sait rien de sa propre substance. L’homme est incapable de voir la substance dans l’homme ou sa stature réelle, et est donc incapable d’identifier les raisons de l’échec et de la réussite de Paul et Pierre. La raison pour laquelle la plupart des personnes vouent un culte à Paul et non à Pierre tient au fait que Paul a été utilisé pour le travail public, et l’homme est capable de percevoir ce travail, et à ce titre les gens reconnaissent les « réalisations » de Paul. Les expériences de Pierre, pendant ce temps, sont invisibles à l’homme, et ce qu’il cherchait ne peut être accessible par l’homme, et ainsi l’homme ne trouve aucun intérêt en Pierre.

Déclarations du Christ des derniers jours (Sélections)

Seul celui qui vit l’œuvre de Dieu croit véritablement en Dieu L’apparition de Dieu a apporté une nouvelle ère Dieu préside au destin de toute l’humanité Voir l’apparition de Dieu dans Son jugement et Son châtiment Les déclarations de Dieu à l'Univers entier - La septième déclaration Les déclarations de Dieu à l'Univers entier - La treizième déclaration Les déclarations de Dieu à l'Univers entier - La vingt-troisième déclaration Dans ta foi en Dieu, tu devrais obéir à Dieu Es-tu devenu vivant ? Une sélection de trois passages de la parole de Dieu sur « La vision de l’œuvre de Dieu » (La première partie) Une sélection de trois passages de la parole de Dieu sur « La vision de l'œuvre de Dieu » (La deuxième partie) Une sélection de quatre passages de la parole de Dieu sur « Au sujet de la Bible » (La première partie) Une sélection de quatre passages de la parole de Dieu sur « Au sujet de la Bible » (La deuxième partie) Une sélection de quatre passages de la parole de Dieu sur « La vérité intérieure de l'œuvre de la conquête » (La deuxième partie) Une sélection de quatre passages de la parole de Dieu sur « La vérité intérieure de l’œuvre de la conquête » (La première partie) Le Sauveur est déjà revenu sur une « nuée blanche » Tu dois chercher le chemin de la compatibilité avec le Christ Seul le Christ des derniers jours peut montrer à l’homme le chemin de la vie éternelle Il est très important de comprendre le tempérament de Dieu Les déclarations de Dieu à l'Univers entier - La quatrième déclaration La cinquième déclaration La sixième déclaration La douzième déclaration La neuvième déclaration La dixième déclaration La onzième déclaration La quatorzième déclaration La quinzième déclaration La seizième déclaration La dix-septième déclaration La dix-huitième déclaration La dix-neuvième déclaration La vingtième déclaration La vingt-et-unième déclaration La vingt-deuxième déclaration La vingt-quatrième déclaration La vingt-cinquième déclaration La vingt-sixième déclaration La vingt-septième déclaration La vingt-huitième déclaration La vingt-neuvième déclaration Quel point de vue les croyants devraient-ils avoir L’homme corrompu est incapable de représenter Dieu Servir religieusement doit être interdit Promesses à ceux qui ont été parfaits Les méchants doivent être punis Comment servir en harmonie avec la volonté de Dieu Comment connaître la réalité Les commandements de la nouvelle ère Le Règne Millénaire est arrivé Tu devrais savoir que le Dieu concret est Dieu Lui-même Connaître l’œuvre de Dieu aujourd’hui L’œuvre de Dieu est-elle aussi simple que l’homme l’imagine ? Tu devrais vivre pour la vérité puisque tu crois en Dieu Les sept coups de tonnerre — prophétisant que l’évangile du règne se répandra sur tout l’univers La différence essentielle entre le Dieu incarné et les personnes utilisées par Dieu La croyance en Dieu devrait se concentrer sur la réalité, non sur les rites religieux Seuls ceux qui connaissent l’œuvre de Dieu aujourd’hui peuvent servir Dieu Concernant la pratique de la prière Connaître la plus nouvelle œuvre de Dieu et suivre les pas de Dieu Ceux qui obéissent à Dieu avec un cœur sincère seront sûrement gagnés par Dieu L’ère du Règne est l’ère de la Parole Tout est accompli par la parole de Dieu Seulement aimer Dieu est vraiment croire en Dieu Un bref exposé sur « Le Règne Millénaire est arrivé » Seuls ceux qui connaissent Dieu peuvent rendre témoignage à Dieu Comment Pierre est-il arrivé à connaître Jésus Ceux qui aiment Dieu vivront éternellement dans Sa lumière Avoir un tempérament inchangé, c’est être en inimitié envers Dieu Tous ceux qui ne connaissent pas Dieu s’opposent à Dieu Une sélection de dix passages de la parole de Dieu sur « L’œuvre et l’entrée » (La première partie) Une sélection de dix passages de la parole de Dieu sur « L’œuvre et l’entrée » (La deuxième partie) Une sélection de dix passages de la parole de Dieu sur « L’œuvre et l’entrée » (La troisième partie) Une sélection de dix passages de la parole de Dieu sur « L’œuvre et l’entrée » (La quatrième partie) Une sélection de quatre passages de la parole de Dieu sur « Le mystère de l’incarnation » (La première partie) Une sélection de quatre passages de la parole de Dieu sur « Le mystère de l’incarnation » (La deuxième partie) Une sélection de quatre passages de la parole de Dieu sur « Le mystère de l’incarnation » (La troisième partie) Les deux incarnations complètent la signification de l’incarnation La Trinité existe-elle ? Les expériences de Pierre : sa connaissance du châtiment et du jugement (La première partie) Les expériences de Pierre : sa connaissance du châtiment et du jugement (La deuxième partie) Comment devrais-tu entreprendre ta future mission ? S’agissant de Dieu, quelle est ta compréhension Ce que signifie être un vrai homme Que connais-tu de la foi ? Aucun étant de la chair ne peut échapper au jour de la colère L’œuvre à l’ère de la Loi La vérité sur l’œuvre à l’ère de la Rédemption Vous devez savoir comment l’humanité toute entière s’est développée jusqu’à ce jour (La deuxième partie) Vous devez savoir comment l’humanité toute entière s’est développée jusqu’à ce jour (La première partie) Concernant les appellations et l’identité (La première partie) Concernant les appellations et l’identité (La deuxième partie) Seuls les perfectionnés peuvent donner du sens à leur vie Comment l’homme qui a défini Dieu dans ses conceptions peut-il recevoir les révélations de Dieu ? Seuls ceux qui connaissent Dieu et Son œuvre peuvent Lui donner satisfaction La différence entre le ministère du Dieu incarné et le devoir de l’homme Dieu est le Seigneur de toute la création Succès ou échec, tout dépend du chemin que l’homme emprunte (La deuxième partie) Envers qui es-tu loyal ? Succès ou échec, tout dépend du chemin que l’homme emprunte (La première partie) L’œuvre de Dieu et le travail de l’homme (La première partie) L’œuvre de Dieu et le travail de l’homme (La deuxième partie) La connaissance des trois étapes de l’œuvre de Dieu est la voie de la connaissance de Dieu (La deuxième partie) L’humanité corrompue a encore plus besoin du salut de Dieu fait chair (La deuxième partie) L’humanité corrompue a encore plus besoin du salut de Dieu fait chair (La première partie) L’essence de la chair habitée par Dieu L’œuvre de Dieu et la pratique de l’homme (La première partie) L’œuvre de Dieu et la pratique de l’homme (La deuxième partie) L’essence du Christ est l’obéissance à la volonté du Père céleste Restaurer la vie normale de l’homme et l’emmener vers une merveilleuse destination (La deuxième partie) Restaurer la vie normale de l’homme et l’emmener vers une merveilleuse destination (La première partie) Dieu et l’homme entreront dans le repos ensemble (La deuxième partie) Dieu et l’homme entreront dans le repos ensemble(La première partie) Tu verras le corps spirituel de Jésus lorsque Dieu aura renouvelé le ciel et la terre Ceux qui sont incompatibles avec le Christ sont sûrement les adversaires de Dieu Il y a beaucoup d’appelés, mais peu d’élus Es-tu quelqu’un qui croit véritablement en Dieu ? Le Christ réalise l’œuvre du jugement avec la vérité Le sais-tu ? Dieu a fait une grande chose parmi les hommes Tu dois préparer suffisamment de bonnes actions pour ta destination Trois admonitions Comment connaître le Dieu sur terre Vous devriez considérer vos actions Dieu est la source de la vie de l’homme Le soupir du Tout-Puissant L’homme ne peut être sauvé que dans le cadre de la gestion de Dieu Les dix décrets administratifs qui doivent être respectés par les élus de Dieu à l’ère du Règne La huitième déclaration La connaissance des trois étapes de l’œuvre de Dieu est la voie de la connaissance de Dieu (La première partie) L’œuvre d’évangélisation est aussi une œuvre pour sauver l’homme

00:00
00:00

0résultats de recherche