Paroles sur d’autres sujets (Extrait 92)

Vous vivez en cette ère finale. Pour la plupart, votre vie familiale est plus prospère qu’avant, et vous avez l’abondance matérielle dans chaque aspect de votre vie. Quel genre de sentiment avez-vous ? C’est seulement ce léger sentiment de bonheur dans la chair, mais quelle est la différence entre cela et le bonheur du cœur ? Vous avez tous certaines expériences, et vous avez vu clair dans certaines choses, votre poursuite de la foi en Dieu est plus concrète qu’avant, vous sentez tous que la poursuite des plaisirs de la chair est vaine, et vous êtes tous prêts à faire des efforts pour parvenir à la vérité. Avez-vous tous ce genre d’expérience ? Le plaisir charnel que les gens retirent des différents types de choses matérielles peut-il leur apporter le confort spirituel ? Qu’est-ce qu’un sentiment de supériorité dans la vie et une vie matérielle abondante peuvent apporter aux gens ? Ils ne peuvent que rendre les gens dépravés, et leur faire perdre leur direction. De cette manière, les gens perdent facilement leur raison, deviennent incapables de faire la différence entre le bien et le mal, ils deviennent déraisonnables, et perdent peu à peu leur humanité. Ils rêvent sans cesse de plus de confort, et ils deviennent de plus en plus ignorants de leur place dans l’univers. Il y a même des gens qui perdent la capacité de s’occuper d’eux-mêmes. Ils sont totalement incapables d’être autonomes, incapables de gagner leur vie, et ils deviennent dépendants de leurs parents. Ils sont également de plus en plus insatiables et sans gêne. En résumé, ce que des conditions de vie supérieures et une vie matérielle aisée apportent aux gens, c’est simplement la dépravation, qui les fait aimer l’oisiveté et mépriser le travail, qui les rend insatiablement cupides et éhontés. Elles n’apportent aucun bénéfice à personne. Concernant la chair, plus tu te montres bon envers elle, plus elle devient avide. Elle est faite pour souffrir un peu. Les gens qui surmontent un peu de souffrance marchent dans le bon chemin, et se lancent dans une œuvre convenable. Si la chair n’endure pas de souffrance, qu’elle rêve de confort et qu’elle grandit dans un petit nid douillet, alors les gens ne parviendront à rien et ne pourront jamais obtenir la vérité. Si les gens se heurtent à des catastrophes naturelles et à des désastres créés par l’homme, ils seront dépourvus de bon sens et déraisonnables. À mesure que le temps passe, ils ne feront que devenir de plus en plus dépravés. Existe-t-il beaucoup d’exemples de cela ? Tu peux voir que chez les non-croyants, il y a beaucoup de chanteurs et de stars de cinéma qui étaient tout à fait prêts à endurer l’adversité et qui se sont consacrés à leur travail avant de devenir célèbres. Mais une fois qu’ils ont atteint la notoriété et qu’ils commencent à se faire beaucoup d’argent, ils ne marchent plus sur le bon chemin. Certains d’entre eux prennent de la drogue, d’autres se suicident, et leur vie est abrégée. Quelle est la cause de tout cela ? Leurs plaisirs matériels sont trop excessifs, ils sont trop à l’aise, et ils ne savent pas comment obtenir un plaisir plus grand ou un enthousiasme plus grand. Certains parmi eux se tournent vers les drogues à la recherche d’excitation et de plaisir plus grands, et avec le temps, ils n’arrivent plus à s’en passer. Certains meurent à cause de leur consommation excessive de drogue, et d’autres, ne sachant pas comment s’en libérer, finissent simplement par se suicider. Les exemples de ce genre ne manquent pas. Tu as beau bien manger, bien t’habiller, bien vivre, bien t’amuser, ou avoir une vie confortable, et tu as beau satisfaire tes désirs, à la fin ce n’est que du vide par-dessus du vide, et tout cela aboutit à la destruction. Ce bonheur que recherchent les non-croyants est-il le vrai bonheur ? En réalité, ce n’est pas le bonheur. C’est une invention humaine, c’est une forme de dépravation, c’est un chemin qui rend les gens dépravés. Le soi-disant bonheur que les gens poursuivent est trompeur. C’est en réalité de la souffrance. Ce n’est pas un objectif que les gens devraient poursuivre, et ce n’est pas non plus là que se trouve la valeur de l’existence. Une partie des moyens et des méthodes que Satan emploie pour corrompre les gens pousse ces derniers à rechercher la satisfaction de la chair et à assouvir leur lubricité comme un but en soi. De cette manière, Satan anesthésie, séduit et corrompt les gens, en leur donnant l’impression que c’est ça le bonheur, et en les amenant à courir après ce but. Les gens croient qu’obtenir ces choses-là, c’est obtenir le bonheur, alors ils font tout ce qui est en leur pouvoir pour tendre vers ce but. Ensuite, après l’avoir obtenu, ce n’est pas le bonheur qu’ils ressentent, mais plutôt le vide et la douleur. Cela prouve que ce n’est pas le bon chemin, mais une route qui mène à la mort. Pourquoi les gens qui croient en Dieu n’empruntent-ils pas ce chemin comme le font les non-croyants ? À quoi ressemble le bonheur que ressentent ceux qui croient en Dieu ? En quoi est-il différent de celui que poursuivent les non-croyants ? Une fois qu’ils croient en Dieu, la plupart des gens ne poursuivent pas de grandes richesses. Ils ne poursuivent pas la prospérité sur terre, les réussites professionnelles ou la célébrité. Au contraire, ils font leur devoir sans faire de bruit, en vivant simplement, et n’ont pas de très hautes exigences pour leur qualité de vie. Certaines personnes se contentent même d’avoir de quoi manger et des vêtements sur le dos. Dans un monde où les ténèbres et le mal sont si présents, pourquoi sont-ils toujours capables de choisir ce genre de chemin ? Pourrais-tu dire qu’il manque à tous les frères et sœurs qui croient en Dieu la capacité de gagner beaucoup d’argent ? Absolument pas. C’est parce qu’une fois qu’elles croient en Dieu, ces personnes, plus ou moins, sentent déjà au fond de leur cœur que suivre Dieu est le plus grand bonheur qui soit, et qu’aucune chose matérielle au monde ne peut remplacer ce bonheur. Certaines personnes ont même essayé. Elles ont traversé des épreuves dans le monde pendant plusieurs années, et ont trouvé cela fatigant et difficile. Même après avoir gagné un peu d’argent et avoir fait l’expérience des plaisirs charnels, elles vivaient sans dignité, et leur vie est devenue de plus en plus vide et amère. Elles ont estimé qu’il valait mieux mourir que de vivre ainsi. Ces personnes ont déjà vu clair dans ces questions. Ce n’est pas parce qu’elles n’ont pas d’autre option qu’elles croient en Dieu, mais plutôt parce qu’elles ressentent vraiment ceci : suivre Dieu et marcher sur le chemin de la poursuite de la vérité, et dépenser et consacrer toute leur vie à Dieu, voilà les plus grands réconforts pour leur cœur, et voilà les choses les plus grandes de toute leur vie. Obtenir Dieu et obtenir la vérité, voilà quel est le plus grand bonheur, voilà ce qui rend le cœur des gens le plus paisible, joyeux et inébranlable. Ils ont déjà ressenti ce bonheur-là. Il n’est pas imaginaire. On pourrait dire que certains des élus de Dieu ont déjà fait l’expérience de plusieurs tribulations et épreuves, qu’ils ont compris la vérité, et ont vu clair dans beaucoup de choses. Ils ont confirmé que croire en Dieu et poursuivre la vérité est le bon chemin, qu’on ne peut suivre aucun autre chemin au monde, et que seules les paroles de Dieu sont la vérité – et ils ont choisi ce chemin. Une telle personne a la foi véritable, et ces années de souffrance n’ont pas été vaines. Que les témoignages d’expérience dont ils parlent soient profonds ou superficiels, une chose est claire : si tu essaies de les empêcher de croire en Dieu et de les faire retourner dans le monde, en aucun cas ils n’iraient dans cette direction. Même si le monde avait eu une séduisante montagne d’or à leur offrir, qui aurait pu les tenter à l’époque, ils y réfléchiraient bien : « Avoir une montagne d’or ou une montagne d’argent ne me rendrait pas aussi heureux que de me dépenser pour Dieu et de faire mon devoir. Si j’obtenais une fortune en or et en argent, je serais plutôt heureux sur le moment, mais mon cœur serait dans les tourments et la douleur, alors quoi qu’il arrive, je ne peux emprunter ce chemin. Cela n’a pas été facile de trouver Dieu. Si je retourne en arrière, où irai-je pour trouver Dieu ? C’est tellement dur de trouver l’occasion de suivre Dieu ! Il n’y a pas beaucoup de temps, et le temps lui-même passe, c’est vraiment une occasion rare ! » Ils ont vu l’apparition et l’œuvre de Dieu, et se saisir de Dieu, c’est exactement comme se raccrocher à une planche de salut. Dites-moi, que ressent une personne en train de se noyer qui s’agrippe à une bouée de sauvetage ? (Elle se dit qu’il y a un espoir de survie, alors elle s’y accroche de toutes ses forces et ne la lâche plus.) C’est exactement ce qu’ils ressentent. Quand ils s’agrippent à une bouée de sauvetage, que pensent-ils ? « Je n’ai pas à mourir maintenant, il y a un espoir de survie finalement ! À l’approche de la mort, tant qu’il y a une lueur d’espoir de rester en vie, je ne peux pas lâcher même si je dois mobiliser toutes mes forces. Aussi difficile et douloureux que ce soit, je ne peux pas laisser passer l’occasion. Même s’il ne me reste qu’un dernier souffle, je dois m’accrocher à cette bouée de sauvetage. » Quand une personne sent qu’elle a encore de l’espoir de rester en vie, est-ce qu’elle ne se sent pas heureuse ? Eh bien, quand vous pensez en silence, quand vous réfléchissez, quand vous priez, ou quand vous vous engagez dans la dévotion spirituelle et que vous vous rendez compte de tout ce que vous avez reçu en suivant Dieu, ce sentiment de bonheur ne jaillit-il pas dans votre cœur ? Exprimez vos véritables sentiments. (Si nous ne suivions pas Christ, ce serait déjà un désastre pour nous, et les conséquences seraient inimaginables. Maintenant, en mangeant et en buvant les paroles de Dieu et en faisant notre devoir, nous avons compris un grand nombre de vérités. Nous avons gagné une foi véritable, et nous pouvons également craindre Dieu dans notre cœur. Nous avons appris à nous soumettre à Dieu. Nous y avons tellement gagné, et nous sommes tellement reconnaissants pour la direction de Dieu.) C’est exact. Vous y avez tant gagné en suivant Dieu et en faisant votre devoir. C’est ce que Dieu a apporté à l’homme. Vous devriez être reconnaissants envers Dieu comme il se doit, et Le louer.

Quand les gens ayant une véritable foi en Dieu rencontrent des problèmes, ils peuvent rechercher la vérité, et après avoir fait quelques expériences ils seront capables d’obtenir certaines vérités. Le bonheur qu’apportent ces vérités est suffisant pour remplacer les plaisirs que les choses matérielles et le confort apportent. En ce qui concerne ces choses, plus tu en acquiers, moins tu es satisfait et moins tu peux différencier le bien du mal. Mais plus les gens comprennent la vérité en détail et plus ils l’obtiennent, alors plus ils savent qu’ils doivent rendre grâces à Dieu et être reconnaissants, plus ils ont soif dans leur cœur d’aimer Dieu, et plus ils sont capables de se soumettre à Dieu et de craindre Dieu. C’est cela le véritable bonheur. Qu’est-ce que la poursuite des plaisirs matériels apporte aux gens ? Le vide et la dépravation. Cela ne peut qu’augmenter leur poursuite et leur désir des choses matérielles. Il est difficile pour les gens de mettre de côté les tentations d’obtenir un statut, la célébrité et les avantages. Alors, comment les gens qui croient en Dieu peuvent-ils abandonner ces plaisirs matériels ? Est-ce en priant chaque jour et en pratiquant la maîtrise de soi ? (Non, c’est en voyant clair dans ces choses-là.) Comment peut-on y arriver ? (D’une part, c’est par l’exposition des paroles de Dieu, et d’autre part, c’est grâce à ses expériences et à ses prises de conscience personnelles et à la compréhension progressive de certaines vérités que l’on peut voir clair à travers ces choses.) Tu comprends la vérité, alors tu peux abandonner ces choses, et cela te montre que tu as accepté la vérité. Au fond, tu as accepté la parole de Dieu, ce qu’Il a dit à l’homme et qu’Il exige de l’homme, et elle est devenue ta réalité. Cette réalité est-elle ta vie ? Elle est déjà devenue ta vie. En faisant ton devoir, sans t’en rendre compte, tu as obtenu la vérité comme étant ta vie. Il est possible que tu ne ressentes rien encore, tu penses que ta propre stature est plutôt modeste, et qu’il y a beaucoup de choses que tu ne comprends pas, mais tu as un cœur qui craint Dieu, et cela montre que la vie de Dieu s’est déjà réalisée en toi. La croissance de la vie est naturelle. Elle ne nécessite pas que tu ressentes quoi que ce soit. Même si tu ne peux mettre des mots clairs dessus, en réalité tu as fait des progrès et tu as changé. Par conséquent, en même temps que d’accepter la vie-vérité de Dieu, ton cœur s’est inconsciemment rapproché de Dieu, et pendant tout ce temps, Dieu t’a scruté et Il a observé ton cœur. Réfléchis bien à présent. Ce processus n’est-il pas heureux ? Il est extrêmement heureux même ! Vous avez tant de chance de vivre dans les derniers jours, d’avoir le privilège d’accepter l’œuvre de Dieu dans les derniers jours, de suivre Dieu et de faire votre devoir. Les paroles de Dieu se réalisent directement en vous, ce qui vous permet d’obtenir la vérité comme étant la vie. Avec la vie des paroles de Dieu comme réalité et la vie de la vérité comme réalité, l’existence humaine n’est-elle pas réellement précieuse ? N’est-elle pas devenue noble sans que vous vous en rendiez compte ? Être vivant n’est-il pas devenu lentement plus digne ? Ce n’est qu’à ce moment-là que les gens sentent qu’ils y ont beaucoup gagné à croire en Dieu. La compréhension de certaines vérités peut entraîner ce genre de changement chez les gens. Auparavant, ils ne voyaient pas clair dans ces choses, mais maintenant ils voient tout clairement. Il s’avère que la vérité des paroles de Dieu est déjà devenue leur vie à l’intérieur d’eux. La vérité a pris racine dans le cœur et elle germe pour porter du fruit. C’est cela, la vie. C’est le fruit que produit la compréhension de la vérité, et rien ne peut le remplacer. Quand vous faites plus tard l’expérience de la discipline, de la réprimande, du jugement et du châtiment, et que vous pouvez les accepter et vous y soumettre, alors sans vous en rendre compte, vous parviendrez à connaître Dieu après avoir compris de nombreuses vérités, et votre vie progressera de plus en plus. N’est-ce pas cela, grandir progressivement ? N’avez-vous pas hâte, vous aussi, que ce jour arrive ? (Si.) Dans ce cas, vous devez faire des efforts pour parvenir à la vérité.

Cliquez sur le bouton pour nous contacter, et de bonnes nouvelles de Dieu viendront à vous et à votre famille !

Contactez-nous par WhatsApp