Observer les commandements et pratiquer la vérité

En pratique, observer les commandements devrait être lié à la mise en pratique de la vérité. Tout en observant les commandements, il faut pratiquer la vérité. En pratiquant la vérité, quelqu’un ne doit pas violer les principes des commandements ni aller contre les commandements ; tu dois faire tout ce que Dieu exige de toi. Observer les commandements et pratiquer la vérité est interconnecté, pas contradictoire. Plus tu pratiques la vérité, plus tu deviens capable d’observer l’essence des commandements. Plus tu pratiques la vérité, plus tu comprendras la parole de Dieu telle qu’elle est exprimée dans les commandements. Pratiquer la vérité et observer les commandements ne sont pas des actions contradictoires : elles sont interconnectées. Au début, ce n’est qu’après qu’il a observé les commandements que l’homme a pu pratiquer la vérité et atteindre l’éclairage du Saint-Esprit, mais telle n’est pas l’intention originelle de Dieu. Dieu exige que tu adores Dieu avec ton cœur, pas seulement que tu te comportes bien. Cependant, tu dois observer les commandements, au moins superficiellement. Graduellement, grâce à l’expérience, après avoir acquis une meilleure compréhension de Dieu, les gens cesseront de se rebeller contre Dieu et de Lui résister, et n’auront plus aucun doute au sujet de Son œuvre. C’est la seule façon pour les hommes de se conformer à l’essence des commandements. Par conséquent, simplement observer les commandements, sans pratiquer la vérité, est inefficace et ne constitue pas une véritable adoration de Dieu, car tu n’as pas encore atteint une vraie stature. Observer les commandements sans la vérité revient à adhérer rigoureusement aux règles. Ce faisant, les commandements deviendraient ta loi, ce qui ne t’aiderait pas à grandir dans la vie. Au contraire, ils deviendraient ton fardeau et te lieraient étroitement, comme la loi de l’Ancien Testament, ce qui te ferait perdre la présence du Saint-Esprit. Par conséquent, ce n’est qu’en pratiquant la vérité que tu peux efficacement observer les commandements, et tu observes les commandements pour pratiquer la vérité. En observant les commandements, tu mettras encore plus de vérités en pratique et, en pratiquant la vérité, tu acquerras une compréhension encore plus profonde de ce que veulent vraiment dire les commandements. Le but et le sens qu’il y a derrière l’exigence de Dieu que l’homme observe les commandements ne servent pas seulement à ce qu’il suive des règles telles qu’il peut l’imaginer ; cela concerne plutôt son entrée dans la vie. L’étendue de ta croissance dans la vie détermine le degré auquel tu seras capable d’observer les commandements. Bien que les commandements doivent être observés par l’homme, l’essence des commandements ne se manifeste que dans l’expérience de vie de l’homme. La plupart des gens supposent que bien observer les commandements signifie qu’ils sont « complètement préparés et que, tout ce qui reste à faire, c’est d’être enlevés ». Il s’agit là d’une sorte d’idée extravagante et non conforme à la volonté de Dieu. Ceux qui disent de telles choses n’ont pas envie de progresser et ils convoitent la chair. C’est un non-sens ! Cela ne correspond pas à la réalité ! Seulement pratiquer la vérité sans véritablement observer les commandements n’est pas la volonté de Dieu. Ceux qui font cela sont des estropiés, semblables à ceux qui ont perdu une jambe. Se limiter à observer les commandements comme on respecte des règles mais sans posséder la vérité, ce n’est pas non plus être capable de satisfaire la volonté de Dieu ; c’est comme ces personnes qui n’ont qu’un œil, les gens qui font cela souffrent également d’une forme de handicap. On peut dire que si tu observes bien les commandements et acquiers une compréhension claire du Dieu concret, alors tu posséderas la vérité ; de manière relative, tu auras acquis une stature réelle. Si tu pratiques la vérité que tu dois pratiquer, tu observeras aussi les commandements, et ces deux choses ne se contredisent pas. Pratiquer la vérité et observer les commandements sont deux systèmes, tous les deux étant des parties intégrantes de l’expérience de vie de quelqu’un. L’expérience de chacun devrait comprendre une intégration, et non une division, du respect des commandements et de la pratique de la vérité. Cependant, il existe à la fois des différences et des liens entre ces deux choses.

La promulgation des commandements dans la nouvelle ère témoigne du fait que tous les hommes dans ce courant, tous ceux qui écoutent la voix de Dieu aujourd’hui, sont entrés dans une nouvelle ère. C’est un nouveau commencement pour l’œuvre de Dieu, ainsi que le début de la dernière partie de l’œuvre du plan de gestion de Dieu de six mille ans. Les commandements de la nouvelle ère symbolisent que Dieu et l’homme sont entrés dans la dimension d’un nouveau ciel et d’une nouvelle terre et que Dieu, tout comme l’Éternel a travaillé parmi les Israélites et que Jésus a travaillé parmi les Juifs, fera plus de travail pratique et fera encore plus d’œuvres et fera des œuvres plus grandes encore sur terre. Ils symbolisent également que ce groupe d’hommes recevra de Dieu davantage de mandats plus grands et recevront de Dieu un approvisionnement, une alimentation, un soutien, des soins, une protection pratique, une formation pratique plus importante et ils seront traités, brisés et épurés par la parole de Dieu. La signification des commandements de la nouvelle ère est très profonde. Ils suggèrent que Dieu apparaîtra réellement sur la terre et que, de là, Il conquerra l’univers entier, révélant toute Sa gloire dans la chair. Ils suggèrent également que le Dieu concret fera une œuvre plus pratique sur la terre pour perfectionner tous Ses élus. En outre, Dieu accomplira tout sur terre à travers des paroles et rendra manifeste le décret selon lequel « le Dieu incarné sera suprêmement élevé et est magnifié, et tous les peuples et toutes les nations tomberont à genoux pour adorer Dieu, qui est grand ». Bien que les commandements de la nouvelle ère doivent être observés par l’homme, et qu’agir ainsi est le devoir et l’obligation de l’homme, le sens qu’ils représentent est plutôt trop profond pour être pleinement exprimé en un ou deux mots. Les commandements de la nouvelle ère remplacent les lois de l’Ancien Testament et les ordonnances du Nouveau Testament promulguées par l’Éternel et Jésus. C’est une leçon plus profonde, pas une question aussi simple que les hommes pourraient imaginer. Il y a un aspect de signification pratique dans les commandements de la nouvelle ère : ils servent d’interface entre l’ère de la Grâce et l’ère du Règne. Les commandements de la nouvelle ère mettent fin à toutes les pratiques et ordonnances de l’ère ancienne, ainsi qu’à toutes les pratiques de l’ère de Jésus et à celles qui la précèdent. Ils amènent l’homme en présence du Dieu plus concret, permettant à l’homme de commencer à être perfectionné par Dieu en personne ; ils sont ce qui est le début du chemin de la perfection. Vous devriez ainsi avoir une attitude correcte à l’égard des commandements de la nouvelle ère et ni les observer de manière désordonnée ni les mépriser. Les commandements de la nouvelle ère insistent lourdement sur un point en particulier : l’homme doit adorer le Dieu pratique Lui-même d’aujourd’hui, ce qui consiste à se soumettre à l’essence de l’Esprit plus pratiquement. Les commandements soulignent également le principe par lequel Dieu jugera l’homme soit coupable, soit juste après qu’Il Se sera manifesté comme le Soleil de justice. Les commandements sont plus faciles à comprendre qu’à mettre en pratique. À partir de cela, on peut voir que si Dieu veut perfectionner l’homme, alors Il doit le faire par Ses propres paroles et Sa direction, et l’homme ne peut pas atteindre la perfection seulement au moyen de sa propre intelligence innée. Que l’homme puisse observer les commandements de la nouvelle ère ou non est lié à sa connaissance du Dieu concret. Par conséquent, que tu puisses observer les commandements ou non n’est pas une question qui sera résolue en quelques jours seulement. C’est une leçon très profonde à apprendre.

La pratique de la vérité est un chemin par lequel la vie de l’homme peut grandir. Si vous ne pratiquez pas la vérité, alors il ne vous restera rien d’autre que la théorie et vous n’aurez aucune vie réelle. La vérité est le symbole de la stature de l’homme, et que tu pratiques ou non la vérité est lié au fait que tu aies ou non une véritable stature. Si tu ne pratiques pas la vérité, n’agis pas avec droiture ou es influencé par les émotions et te soucies de ta chair, alors tu es loin d’observer les commandements. C’est la leçon la plus profonde. À chaque ère, il y a beaucoup de vérités dans lesquelles les gens doivent entrer et qu’ils doivent comprendre, mais à chaque ère également, il y a différents commandements qui accompagnent ces vérités. Les vérités que les gens pratiquent se rapportent à l’ère spécifique, de même que les commandements qu’ils observent. Chaque ère a ses propres vérités qui doivent être pratiquées et ses commandements qui doivent être observés. Cependant, selon les divers commandements promulgués par Dieu, c’est-à-dire, selon les différentes ères, le but et l’effet de la pratique de la vérité par l’homme diffèrent proportionnellement. On peut dire que les commandements servent la vérité et que la vérité existe pour maintenir les commandements. S’il n’y a que la vérité, alors il n’y aura aucun changement significatif dans l’œuvre de Dieu. Cependant, en se référant aux commandements, l’homme peut identifier l’étendue des tendances de l’œuvre accomplie par le Saint-Esprit, et l’homme peut savoir dans quelle ère Dieu travaille. En religion, beaucoup de gens peuvent pratiquer les vérités qui étaient pratiquées par les hommes à l’ère de la Loi. Cependant, ils ne possèdent pas les commandements de la nouvelle ère et ne peuvent pas non plus les observer. Ils suivent toujours les anciennes voies et restent comme des humains primitifs. Ils ne sont pas accompagnés par les nouvelles méthodes de travail et ne peuvent pas voir les commandements de la nouvelle ère. De ce fait, ils n’ont pas l’œuvre de Dieu. C’est comme s’ils n’avaient que des coquilles vides ; s’il n’y a pas de poussin à l’intérieur, alors il n’y a pas d’esprit. Pour le dire plus précisément, cela veut dire qu’ils n’ont pas la vie. De tels hommes ne sont pas encore entrés dans la nouvelle ère et ont pris beaucoup de retard. Par conséquent, avoir les vérités des ères anciennes sans avoir les commandements de la nouvelle ère est inutile. Plusieurs d’entre vous pratiquent la vérité d’aujourd’hui, mais n’en observent pas les commandements. Vous ne gagnerez rien, et la vérité que vous pratiquerez sera sans valeur et sans signification et Dieu ne vous louera pas. Pratiquer la vérité doit se faire selon les paramètres et les méthodes de l’œuvre actuelle du Saint-Esprit ; il faut le faire en réponse à la voix du Dieu concret aujourd’hui. Sans cela, tout est nul, comme essayer de puiser de l’eau avec un panier en bambou. C’est aussi la signification pratique de la promulgation des commandements de la nouvelle ère. Pour obéir aux commandements, les gens doivent au moins connaître le Dieu concret qui apparaît dans la chair, sans confusion. En d’autres termes, il faut que les gens saisissent les principes selon lesquels on obéit aux commandements. Obéir aux commandements ne veut pas dire les suivre de manière désordonnée ou arbitraire, mais s’y conformer avec une base, un objectif et des principes. Il faut tout d’abord en avoir une vision claire. Si tu as une compréhension approfondie de l’œuvre du Saint-Esprit à l’heure actuelle et entres dans les méthodes de travail d’aujourd’hui, alors tu acquerras naturellement une compréhension claire de ce qu’est observer les commandements. Si le jour vient où tu discernes l’essence des commandements de la nouvelle ère et que tu peux observer les commandements, alors tu auras été amené à la perfection. C’est la signification pratique de la pratique de la vérité et du fait d’observer les commandements. Que tu puisses pratiquer la vérité ou non dépend de la façon dont tu perçois l’essence des commandements de la nouvelle ère. L’œuvre du Saint-Esprit apparaîtra continuellement à l’homme, et Dieu exigera de plus en plus de l’homme. Par conséquent, les vérités que l’homme met réellement en pratique seront de plus en plus nombreuses et deviendront plus grandes, et les effets qu’il y a à observer les commandements deviendront plus profonds. Par conséquent, vous devez en même temps pratiquer la vérité et observer les commandements. Personne ne devrait négliger ce sujet ; puissent la nouvelle vérité et les nouveaux commandements commencer simultanément dans cette nouvelle ère.

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe