En quoi consiste la poursuite de la vérité (14) Partie 2

Que les évènements que tu vois se produire autour de toi soient perçus par l’homme comme bons ou mauvais, qu’ils soient ou non ce que tu veux, qu’ils t’apportent joie et bonheur ou peine et douleur, tu dois les considérer comme des personnes, des évènements et des choses qui renferment des leçons à apprendre et des vérités à rechercher, et tu dois les considérer comme des choses qui viennent de Dieu. Ils ne sont pas le fruit du hasard, ils ne sont pas dus aux humains, ils ne sont pas causés par une personne et ce n’est pas quelque chose qu’une personne peut contrôler. Au contraire, c’est Dieu qui gouverne toutes ces choses ; Dieu orchestre et arrange toutes ces choses. L’émergence d’un évènement ne dépend pas de la volonté humaine, ce n’est pas comme si une personne pouvait contrôler un évènement simplement parce qu’elle le souhaite. Dieu gouverne et orchestre tout le processus d’apparition, de développement et de transformation de toutes les personnes, de tous les évènements et de toutes les choses jusqu’à ce qu’ils atteignent leurs résultats finaux. Si tu n’y crois pas, alors essaie d’expérimenter et d’observer les choses selon les paroles et les principes dont J’ai parlé. Vois si ce que Je dis est vrai. Vois si l’affirmation « la réussite et l’échec des choses dépendent des gens », que vous croyez, est correcte, ou si l’affirmation « Dieu gouverne et orchestre l’apparition et le développement de toutes les personnes, de tous les évènements et de toutes les choses, jusqu’à ce qu’ils atteignent leurs résultats finaux » est correcte. Vois laquelle de ces deux affirmations est correcte, laquelle est conforme aux faits, laquelle permet aux gens d’être édifiés et leur est bénéfique, laquelle permet aux gens de connaître Dieu et d’avoir une foi authentique en Lui. Quand tu expérimenteras tout ce qui se passe autour de toi avec le point de vue et l’attitude selon lesquels Dieu gouverne et orchestre tout, ton point de vue et ta perspective sur les choses seront complètement différents. Si tu persistes à considérer toutes les choses et toutes les affaires du point de vue du dicton « la réussite et l’échec des choses dépendent des gens », alors, pour dire les choses avec douceur, quand il t’arrivera quelque chose, tu t’empêtreras naturellement et involontairement dans l’idée du bien et du mal, tu essaieras de tenir les gens pour responsables et tu analyseras les causes de divers incidents, les facteurs qui ont conduit à des conséquences fâcheuses dans différentes affaires, etc., au lieu de rechercher les vérités-principes et la volonté de Dieu sur la base de Ses paroles. Plus tu crois au dicton « la réussite et l’échec des choses dépendent des gens », plus les opinions des non-croyants te domineront. Alors, les résultats finaux de tout ce dont tu fais l’expérience contrediront de plus en plus la vérité, et ta foi en Dieu deviendra une simple doctrine ou un slogan. À ce moment-là, tu te seras totalement transformé en un non-croyant. En d’autres termes, plus tu croiras en l’affirmation « la réussite et l’échec des choses dépendent des gens », plus tu te révèleras être un non-croyant. Si tu n’as pas Dieu ou les paroles de Dieu dans ton cœur, si tu ne reconnais ou n’acceptes absolument aucune des paroles de Dieu, des vérités ou des choses positives, si elles n’ont aucune place dans ton cœur, alors les profondeurs de ton âme ont été complètement occupées par Satan, elles ont été remplies par les pensées et les idées de l’évolution et du matérialisme, qui sont toutes des paroles diaboliques des démons et Satan. Tu crois à tous les faits que tu vois de tes propres yeux, mais tu ne crois pas que Celui qui règne sur tout dans l’univers, Celui qui ne peut être vu par personne, existe vraiment. Si tu considères tout du point de vue selon lequel « la réussite et l’échec des choses dépendent des gens », alors tu n’es pas différent de Satan et des matérialistes. À l’inverse, si tu considères tout du point de vue selon lequel « tout ce qu’il y a au monde est gouverné et arrangé par Dieu », alors même si tu ne peux pas voir certaines choses clairement, tu seras en mesure de trouver des réponses à des évènements spécifiques que tu vois se produire autour de toi, de découvrir la racine de la question et de chercher l’essence et la vérité du problème à l’intérieur des paroles de Dieu. Tu n’enquêteras pas pour savoir qui avait raison et qui avait tort, tu n’essaieras pas simplement de tenir quelqu’un pour responsable. Au contraire, tu pourras comparer la question aux paroles de Dieu, chercher la racine du problème, identifier le cœur de la question, et tu exploreras où les gens ont échoué, ce qui leur manquait, quel tempérament corrompu ils ont révélé, en quoi ils ont été rebelles et quels aspects d’eux étaient incompatibles avec Dieu tout au long de l’affaire. Tu pourras rechercher quels étaient les intentions et les objectifs de Dieu en faisant ces choses, ce qu’Il voulait atteindre chez les gens, le genre de résultats qu’Il voulait obtenir, les avantages qu’Il voulait que les gens obtiennent et les principes auxquels les gens devraient adhérer. Quand tu discerneras et considèreras un évènement spécifique à partir de ces perspectives, ton état intérieur changera. Ton point de vue sur les choses sera inconsciemment guidé et dirigé par les paroles de Dieu. Tu obtiendras inconsciemment l’éclairage et la direction des paroles de Dieu, ainsi que les vérités-principes auxquelles tu devrais te conformer et que tu devrais mettre en pratique quand il t’arrive ce genre d’affaires. Quand tu entreras vraiment dans ces vérités-principes, tu auras une foi et une confiance en Dieu authentiques, tu prieras et supplieras sincèrement, tu auras une soumission authentique et tu seras capable de pratiquer selon les vérités-principes : quel sera le résultat final de tout cela ? Tout au long de l’évènement, tu verras clairement la vérité dans cette affaire, tu en tireras des leçons, tu seras en mesure de comprendre correctement tout ce qui t’arrive et tu pourras voir que cela vient des arrangements de Dieu et que cela contient la bienveillance de Dieu. Ainsi, comme les gens le disent souvent, tu feras « d’une mauvaise chose une bonne chose » : tu pourras naturellement traiter chaque évènement que les gens condamnent, détestent et haïssent comme une chose positive, et tu pourras reconnaître qu’il est régi et arrangé par Dieu et qu’il doit être accepté de la part de Dieu. Tu le verras comme quelque chose qui contient les efforts laborieux de Dieu, Sa volonté et Ses attentes. En faisant l’expérience de cela, tu en viendras inconsciemment à comprendre quelles étaient les intentions de Dieu en orchestrant toute cette affaire. Sans le savoir, tu en viendras à comprendre et à saisir Sa volonté, et une fois que cela se produira, tu comprendras involontairement les vérités qui s’y trouvent et tu seras capable de discerner toutes les personnes et tous les sujets impliqués dans l’ensemble de l’évènement. Si, tout au long de l’évènement, tu considères le problème du point de vue selon lequel « tout ce qu’il y a au monde est gouverné et arrangé par Dieu », tu en tireras un grand profit. Tu gagneras la vérité, une croyance authentique en Dieu et une compréhension de la souveraineté de Dieu sur toutes choses. Tu comprendras la volonté de Dieu et Ses bonnes intentions dans cette affaire. Bien entendu, tu gagneras aussi une compréhension et une expérience de l’expression « Dieu est omniprésent », qui n’existait auparavant que dans ta conscience. Si, tout au long de l’évènement, tu considères le problème du point de vue selon lequel « la réussite et l’échec des choses dépendent des gens », tu te plaindras, tu ne tiendras pas compte de Dieu et tu auras l’impression que Dieu est très distant et très vague. Le mot « Dieu », l’identité de Dieu, l’essence de Dieu et tout ce qui concerne Dieu te sembleront extrêmement lointains et vides. Tu croiras que l’apparition, le développement et l’issue de l’ensemble de l’évènement dépendent tous de manipulations humaines, et que les facteurs humains sont omniprésents dans toute cette affaire. Par conséquent, tu réfléchiras continuellement à ces questions, en pensant : « Qui a commis l’erreur à cette étape ? Qui a négligemment causé une perte à cette étape ? Qui a perturbé, dérangé et ruiné cette étape ? Je veillerai à ce qu’il en paie le prix. » Tu feras une fixation sur des individus et des questions, tu vivras constamment dans le domaine du bien et du mal en ignorant complètement les paroles de Dieu, la vérité, les responsabilités, les devoirs et les obligations que les êtres créés devraient remplir et les points de vue et les positions que tu devrais défendre. Dieu n’aura plus aucune place dans ton cœur. Pendant toute la durée de l’évènement, il n’y aura aucune relation entre Dieu et toi ni entre les paroles de Dieu et toi. Autrement dit, face à une situation, tu feras uniquement une fixation sur les gens et les choses. Tu n’arriveras pas à trouver un seul mot qui soit conforme à la vérité, ou une déclaration de la vérité qui vient de Dieu à opposer à la question pour la comparer, tu n’arriveras pas à l’utiliser comme fondement pour disséquer la situation, tu ne tireras pas de leçons de la situation, tu ne gagneras pas en discernement, tu ne renforceras pas ta foi et tu n’apprendras pas à connaître Dieu. Tu ne feras rien de tout cela. Tout au long de l’évènement, tu t’en tiendras à l’affirmation populaire « la réussite et l’échec des choses dépendent des gens », ce qui, pour être plus précis, est un argument et un point de vue des non-croyants. À l’inverse, disons que, dès le début de l’évènement, tu arrives à l’accepter depuis la perspective d’un être créé, sans chercher à savoir si un individu a raison ou tort, sans analyser à l’excès une personne ou une chose et sans faire de fixation sur les gens ou les choses. Admettons qu’à la place, tu recherches activement des réponses dans les paroles de Dieu, que tu viennes devant Dieu de manière proactive pour Le prier et t’en remettre à Lui et que tu recherches l’éclairage et la direction de Dieu, en permettant à Dieu d’œuvrer et d’orchestrer. Supposons que ton attitude soit celle de la crainte et de la soumission à Dieu, de la soif de la vérité et de la coopération active avec Dieu, qu’elle ne soit pas le point de vue et l’attitude d’un non-croyant, mais plutôt le point de vue et la position qu’une personne qui suit véritablement Dieu devrait avoir. Avec un tel point de vue et une telle position, tu gagneras à ton insu ce dont tu n’as jamais fait l’expérience avant, c’est-à-dire les vérités-réalités que tu ne possédais pas avant. Ces vérités-réalités sont en fait les effets que Dieu veut réaliser et atteindre en toi par Sa souveraineté sur l’ensemble de l’évènement. Si Dieu accomplit ce qu’Il a l’intention d’accomplir, alors Il n’aura pas agi en vain, car Il aura obtenu en toi les effets qu’Il désirait. Quels sont ces effets ? Dieu veut que tu voies ce qui se passe réellement, que tu voies que rien n’arrive par hasard ni n’est causé par les gens, mais que Dieu a le contrôle. Dieu veut que tu fasses l’expérience de Son existence réelle et que tu comprennes le fait de Sa souveraineté et de Son orchestration du destin de toutes choses, et qu’il s’agit d’un fait, et non d’une déclaration vide de sens.

Si, à travers tes expériences, tu en viens vraiment à prendre conscience du fait que Dieu règne sur tout et qu’Il orchestre le destin de toutes choses, tu seras en mesure de dire une déclaration comme celle de Job : « Mon oreille avait entendu parler de toi ; mais maintenant mon œil t’a vu. C’est pourquoi je me condamne et je me repens sur la poussière et sur la cendre » (Job 42:5-6). Est-ce une bonne déclaration ? (Oui.) Cela fait beaucoup de bien d’entendre cette déclaration, et elle est émouvante. Voulez-vous faire l’expérience de la véracité de cette déclaration ? Voulez-vous comprendre ce que Job a ressenti quand il a prononcé ces paroles ? (Oui.) S’agit-il d’un désir moyen ou d’un désir fort ? (D’un désir fort.) En somme, vous avez ce genre de résolution et de désir. Alors, comment ce désir peut-il être satisfait ? C’est comme Je l’ai dit plus haut. Tu dois te placer depuis la perspective d’un être créé et aborder toutes les personnes, tous les évènements et toutes les choses qui t’arrivent du point de vue de la reconnaissance du fait que Dieu est le Maître de toutes choses et que tout est contrôlé et orchestré par Lui. Tu dois en tirer des leçons, comprendre la volonté de Dieu dans tout ce qu’Il fait et reconnaître ce que Dieu veut réaliser et accomplir en toi. Ce faisant, un jour prochain, dans un avenir pas trop lointain, tu ressentiras la même chose que Job quand il a prononcé ces paroles. Quand Je vous entends dire que vous voulez vraiment faire l’expérience de ce que Job a ressenti lorsqu’il a prononcé ces paroles, Je sais que plus de quatre-vingt-dix-neuf pour cent des gens n’ont jamais fait l’expérience de tels sentiments avant. Comment cela se fait-il ? C’est parce que, contrairement à Job, vous ne vous êtes jamais placés du point de vue d’un être créé et n’avez jamais expérimenté le fait que le Créateur règne sur toutes choses et gouverne tout. Tout cela est dû à l’ignorance, à la sottise et à la rébellion humaines, ainsi qu’au fait que Satan vous induit en erreur et à la corruption causées par Satan, qui conduisent les gens à mesurer et à aborder involontairement tout ce qui leur arrive du point de vue d’un non-croyant, et même à identifier et à aborder tout ce qui se passe autour d’eux en utilisant certaines des méthodes et des bases théoriques couramment utilisées par les incroyants. Les conclusions auxquelles ils parviennent finalement n’ont rien à voir avec la vérité, certaines sont même contraires à la vérité. Cela empêche les gens, à long terme, d’expérimenter le fait que le Créateur domine et contrôle toutes choses et le sentiment que Job a éprouvé quand il a prononcé ces paroles. Si tu as traversé des épreuves semblables à celles de Job, grandes ou petites, et que tu as déjà senti la main de Dieu à l’œuvre et le fait de la souveraineté de Dieu à travers elles, si tu as aussi reconnu les intentions spécifiques qui sont celles de Dieu quand Il régit et orchestre ces affaires, ainsi que la voie que les gens devraient suivre, alors à la fin, tu seras à même, entre autres, de faire l’expérience des effets positifs que Dieu voulait réaliser en toi tout au long des évènements, des bonnes intentions et des attentes de Dieu à ton égard. Tu feras l’expérience de tout cela. En faisant l’expérience de tout cela, tu ne croiras plus seulement que Dieu peut dire la vérité et te donner la vie, tu t’apercevras de manière tangible que le Créateur existe bel et bien, et tu t’apercevras aussi du fait que le Créateur a créé toutes choses et qu’Il règne sur elles. Tandis que tu feras l’expérience de toutes ces choses, ta foi en Dieu et ta foi dans le Créateur augmenteront. En même temps, cela te fera t’apercevoir du fait que tu as réellement interagi avec le Créateur et cela confirmera pleinement et de manière tangible ta croyance en Dieu, ta confiance en Dieu, la façon dont tu suis Dieu, ainsi que le fait que Dieu est omniprésent et règne sur tout. Quand vous recevrez cette confirmation et cette prise de conscience, pensez-vous que votre cœur sera rempli de joie et de bonheur ou de douleur et de chagrin ? (De joie et de bonheur.) Ce sera sans aucun doute de la joie et du bonheur ! Peu importe la douleur et le chagrin dont tu as déjà fait l’expérience, ils se dissiperont comme une bouffée de fumée et ton cœur débordera de joie, tu te réjouiras et tu bondiras de bonheur. Quand tu verras que le fait de la souveraineté de Dieu sur toutes choses aura été réellement confirmé et expérimenté en toi, cela équivaudra à ce que tu te réunisses réellement avec Dieu, à ce que tu Le rencontres et à ce que tu interagisses avec Lui face à face. À ce moment-là, tu ressentiras la même chose que Job. Qu’a dit Job à ce moment-là ? (« Mon oreille avait entendu parler de toi ; mais maintenant mon œil t’a vu. C’est pourquoi je me condamne et je me repens sur la poussière et sur la cendre. ») Job a utilisé en apparence le comportement et les actions consistant à se détester et à se repentir pour exprimer sa haine à l’égard du passé, mais en fait, au fond de son cœur, il était joyeux et heureux. Pourquoi ? Parce qu’alors qu’il ne s’y attendait pas, il avait contemplé la face du Créateur, il s’était retrouvé face à face avec Lui et il avait rencontré Dieu dans le cadre d’un évènement, d’un évènement banal et fortuit. Dites-Moi, quel être créé, quel disciple de Dieu n’a pas envie de voir Dieu ? Quand une telle situation se produit, quand une chose pareille arrive, qui ne serait pas heureux, qui ne serait pas enthousiaste ? N’importe qui serait transporté, déborderait d’excitation et éprouverait de la joie. Ce serait quelque chose que l’on n’oublierait jamais, aussi longtemps que l’on vivrait, et c’est une chose dont il vaut la peine de se souvenir. Réfléchissez-y, n’y a-t-il pas de nombreux avantages à cela ? J’espère qu’à l’avenir, vous éprouverez vraiment ce sentiment, que vous vivrez ce genre d’expérience et que vous ferez de telles rencontres. Quand une personne contemple vraiment la face de Dieu et qu’elle est véritablement capable de faire l’expérience des mêmes sentiments que Job quand il a rencontré l’Éternel Dieu, cela devient une étape importante dans sa foi en Dieu. C’est une chose tellement merveilleuse ! Tout le monde aspire à un tel résultat et à une telle situation, et chacun espère en faire l’expérience et avoir ce genre de rencontre. Puisque tu as de tels espoirs, tu devrais avoir un point de vue et une position corrects en faisant l’expérience de tout ce qui se passe autour de toi, en expérimentant et en comprenant tout de la manière que Dieu enseigne et instruit, en apprenant à tout accepter de Dieu et à tout considérer selon les paroles de Dieu, avec la vérité comme critère. De cette manière, ta foi grandira de plus en plus sans que tu t’en aperçoives, et le fait que Dieu est souverain de toutes choses et qu’Il règne sur tout sera progressivement confirmé et vérifié dans ton cœur. Quand tout cela sera confirmé en toi, te soucieras-tu encore de ta stature qui ne grandit pas ? (Non.) Mais il est normal que tu te sentes un petit peu inquiet maintenant, parce que tu es de stature toute petite et qu’il y a beaucoup de choses que tu n’arrives pas à percer à jour : il te serait impossible de ne pas te faire du souci, c’est quelque chose que tu ne peux pas éviter. C’est parce qu’il y a beaucoup de choses à l’intérieur des gens qui viennent de la connaissance, de l’homme, de Satan, de la société, et ainsi de suite. Toutes ces choses influencent profondément les points de vue à partir desquels les gens abordent Dieu, ainsi que la perspective et la position qu’ils devraient adopter lorsqu’ils font l’expérience de diverses choses. Par conséquent, il n’est pas facile d’adopter une position et une perspective correctes quand il arrive des choses. Il faut non seulement faire l’expérience des choses positives, mais aussi des choses négatives. En discernant et en comprenant l’essence de ces choses négatives, vous apprendrez davantage de leçons et parviendrez à comprendre les actions de Dieu, Son omnipotence et Sa sagesse dans Sa domination de toutes choses.

À présent, comprenez-vous pleinement que l’affirmation « la réussite et l’échec des choses dépendent des gens » est incorrecte ? (Oui.) Y a-t-il des aspects corrects à cette affirmation ? Y a-t-il des éléments valables ? (Non, il n’y en a pas.) Aucun ? (Aucun.) Il est juste de comprendre qu’il n’y en a aucun. C’est une compréhension théorique. Ensuite, dans la vraie vie, par l’observation et l’expérience, tu découvriras que l’affirmation « la réussite et l’échec des choses dépendent des gens » est erronée, absurde, et constitue un point de vue de non-croyant. Quand tu découvriras ce fait et que tu pourras utiliser des faits pour démontrer le caractère erroné de cette affirmation, alors tu l’abandonneras et la rejetteras complètement, et tu ne l’utiliseras plus. Tu n’en es pas encore là. Bien que tu aies accepté ce que J’ai dit, plus tard, quand tu seras confronté à certaines situations, tu t’interrogeras : « À l’époque, je pensais qu’il n’y avait rien de correct dans l’affirmation “la réussite et l’échec des choses dépendent des gens”, alors maintenant, pourquoi est-ce que je pense qu’elle est un petit peu juste ? » Tu commences à lutter intérieurement et à faire à nouveau l’expérience de contradictions. Que faire alors ? Tout d’abord, tu dois changer de point de vue. Renonce à toutes les pensées et à tous les points de vue qui découlent du fait de s’accrocher à cette affirmation. Renonce à toutes les actions qui proviennent de cette affirmation. Ne fais pas de fixation sur des personnes ou des sujets. Viens d’abord devant Dieu dans la prière, puis cherche les fondements et les principes dans les paroles de Dieu. Au cours de cette recherche, tu gagneras à ton insu un éclairage et tu en viendras à comprendre la vérité. Il peut t’être difficile de chercher les principes par toi-même, alors convoque tous ceux qui sont impliqués dans cette affaire et cherchez ensemble la base et les vérités-principes dans les paroles de Dieu. Ensuite, lis en priant, échange sur les paroles de Dieu correspondantes et utilise-les à titre comparatif. Après avoir comparé la situation avec les paroles de Dieu, accepte les points de vue corrects : les points de vue erronés seront naturellement abandonnés. À partir de là, résous et traite les problèmes selon ces principes. Que penses-tu de cette méthode ? (Elle paraît bonne.) Dans le processus de recherche de la vérité, ce que tu dois abandonner, ce sont les actions qui découlent du point de vue selon lequel « la réussite et l’échec des choses dépendent des gens ». Trouve les paroles de Dieu correspondantes et résous et traite les problèmes à partir des paroles de Dieu. En recherchant la vérité et en résolvant les problèmes de cette manière, tes points de vue erronés seront résolus. Si tu traites les choses à partir des paroles de Dieu et des vérités-principes, ta manière de gérer les choses changera d’orientation et d’approche en conséquence. Cela aura pour résultat de faire évoluer l’issue de l’affaire dans un sens favorable. En revanche, utiliser la perspective et le point de vue selon lesquels « la réussite et l’échec des choses dépendent des gens » pour résoudre les problèmes et traiter les affaires fera que celles-ci évolueront dans une direction néfaste. Par exemple, quand des antéchrists induisent les gens en erreur au sein de l’Église, si les gens ne recherchent pas la vérité, mais font seulement une fixation sur les gens et les histoires en discutant du bien et du mal et en demandant des comptes aux gens, le résultat final sera de traiter quelques individus et de considérer l’affaire comme résolue. Certains diront peut-être : « Tu as dit que la situation évoluait dans une direction néfaste, or je n’ai vu aucun résultat néfaste. Les antéchrists ayant été expulsés, le problème n’est-il pas résolu ? Où est l’issue néfaste en question ? » Chacun a-t-il tiré une leçon de cette expérience ? A-t-il compris la vérité grâce à elle ? Peut-il discerner les antéchrists ? Comprend-il la volonté de Dieu ? A-t-il reconnu la souveraineté de Dieu ? Aucun de ces effets positifs ne s’est produit. Au contraire, les gens continuent à vivre selon des philosophies sataniques, à se méfier et à se protéger les uns des autres et à se renvoyer la responsabilité. Face à une situation donnée, ils se prémunissent rapidement, ne cherchant qu’à se préserver eux-mêmes. Ils ont peur d’assumer leurs responsabilités et que l’on s’occupe d’eux. Ils ne tirent aucune leçon et n’acceptent rien de Dieu, et ils recherchent encore moins Sa volonté. Les gens peuvent-ils grandir dans la vie de cette manière ? Au bout du compte, ils ne savent que ce qu’ils peuvent ou ne peuvent pas faire devant leurs dirigeants, ce qu’ils doivent dire et faire pour rendre leurs dirigeants heureux et ce qu’ils ne doivent pas dire ni faire pour que leurs dirigeants ne leur en veuillent pas et ne les détestent pas. Par conséquent, les gens se protègent les uns des autres, s’enferment, se dissimulent, se déguisent, et personne ne s’ouvre. En se cachant derrière une façade, en se protégeant les uns des autres et en se déguisant de la sorte, les gens sont-ils venus devant Dieu ? Non. Après avoir fait l’expérience de beaucoup de choses, les gens apprennent à éviter certaines situations, et ils ont peur d’interagir avec les autres et de rencontrer des problèmes. En fin de compte, ils se ferment complètement, ne s’ouvrent à personne et leur cœur est dépourvu de Dieu. Croire en Dieu de cette façon repose entièrement sur une philosophie satanique. Peu importe le nombre d’expériences qu’ils traversent, ils ne peuvent tirer aucune leçon, n’arrivent pas à se connaître eux-mêmes, et encore moins à se débarrasser de leur tempérament corrompu. Peuvent-ils parvenir à comprendre la vérité et à connaître Dieu de cette manière ? Peuvent-ils éprouver un véritable repentir ? Non, ils en sont incapables. Au lieu de cela, ils apprennent à se prémunir contre les autres, à se protéger eux-mêmes, à observer attentivement les paroles et les expressions des autres et à se diriger au gré du vent. Ils apprennent à user de ruses et de tact, et à mieux gérer les bagarres et les querelles. Face aux problèmes, ils évitent d’en assumer la responsabilité et, au contraire, la rejettent sur les autres. Ils n’ont plus aucune relation avec Dieu, Ses paroles ou la vérité. Leur cœur ne fait que s’éloigner de plus en plus de Dieu. N’est-ce pas là une évolution néfaste ? (Si.) Comment la direction de cette évolution néfaste a-t-elle été prise ? Si les gens considéraient les autres et les choses et se comportaient et agissaient selon les paroles de Dieu et prenaient la vérité comme principe, s’ils recherchaient les paroles de Dieu comme fondement quand ils rencontrent un problème, en cherchant des réponses dans Ses paroles, en identifiant la racine du problème à partir des paroles de Dieu et en les lisant à titre comparatif et en utilisant Ses paroles pour résoudre tous les problèmes et toutes les difficultés, alors les paroles de Dieu fourniraient un chemin à suivre pour que les gens ne soient pas retardés, coincés ou pris au piège par ces questions. Au bout du compte, ils comprendraient les principes de pratique que Dieu exige pour ces questions-là et auraient un chemin à suivre. Si tout le monde, confronté à des défis, venait devant Dieu, en acceptant tout de Dieu, en apprenant à s’en remettre à Dieu et en trouvant les vérités-principes comme base dans le processus de recherche, les gens continueraient-ils à se protéger les uns des autres ? Quelqu’un continuerait-il à poursuivre le bien et le mal sans s’attaquer à la racine du problème ? (Non.) Même s’il y a quelqu’un qui ne pratique pas la vérité et qui continue à poursuivre ce genre de questions, c’est un cas isolé, rejeté par tout le monde. Si les gens peuvent accepter les choses de Dieu quand ils les rencontrent, la situation évoluera dans une direction favorable. Les gens finiront par comprendre et connaître les paroles de Dieu et par gagner la vérité. Ce que les gens pratiquent, c’est la vérité, et ce qu’ils atteignent, c’est l’objectif correct qui consiste à gagner la vérité et à pouvoir témoigner de Dieu. Leur foi augmentera, leur compréhension de Dieu s’accroîtra et ils cultiveront un cœur qui craint Dieu. N’est-ce pas là la direction d’une évolution favorable ? (Si.) Qu’est-ce qui permet d’obtenir de tels résultats ? Est-ce dû au fait que la perspective et la position que les gens adoptent dans chaque affaire sont correctes et conformes à la vérité ? (Oui.) En termes simples et directs, cette perspective et cette position signifient accepter les choses de Dieu, ce qui conduit naturellement à la direction d’une évolution favorable et à des étapes de développement favorable, et aboutit naturellement à la compréhension de la vérité et à la connaissance de Dieu. Cependant, si les gens n’acceptent pas les choses de Dieu, mais les abordent plutôt à partir d’une perspective humaine et de philosophies sataniques, en s’appuyant toujours sur une philosophie satanique pour voir les choses et en faisant une fixation sur les gens et sur les choses, tout ce qui sera produit sera néfaste. La conséquence ultime sera que personne ne parviendra à comprendre la vérité et à en tirer profit. C’est le résultat obtenu quand on ne sait pas comment faire l’expérience de l’œuvre de Dieu. C’est pourquoi, dans certaines Églises, il y a une atmosphère qui manque d’harmonie entre certaines personnes qui accomplissent des devoirs. Elles se méfient systématiquement les unes des autres, se protègent les unes des autres, s’accusent mutuellement, se font concurrence et se disputent. Elles se battent secrètement au plus profond de leur cœur. Cela confirme une chose : il n’y a personne dans ce groupe qui cherche la vérité, personne qui accepte les choses de Dieu quand il y est confronté. Tous sont non-croyants et aucun ne recherche la vérité. Inversement, dans certaines Églises, il y a des gens qui, bien qu’ils soient de petite stature et ne comprennent pas grand-chose à la vérité, sont capables d’accepter sincèrement les choses de Dieu dans toutes les situations, grandes ou petites, puis de pratiquer et d’expérimenter selon les paroles de Dieu et d’entrer dans la réalité des paroles de Dieu. Même si ces personnes qui accomplissent leurs devoirs ensemble se chamaillent, se disputent et se querellent parfois, il y a entre elles une atmosphère que l’on ne trouve pas chez les incroyants. Quand elles se réunissent pour faire quelque chose, c’est particulièrement harmonieux, comme une famille ou des gens de même sang, aucun fossé ne séparant leur cœur, et elles sont unies dans leur travail. La présence d’une telle atmosphère harmonieuse montre qu’au moins les superviseurs ou quelques personnes clés recherchent la vérité et traitent les choses de la bonne manière quand ils rencontrent des problèmes, et qu’ils ont vraiment obtenu des résultats dans la mise en œuvre du principe consistant à « tout accepter de Dieu ». Il y a beaucoup de gens qui croient en Dieu, mais parce qu’ils ne poursuivent pas la vérité ou ne prennent pas les paroles de Dieu au sérieux, ils croient en Dieu depuis de nombreuses années sans l’entrée dans la vie. Peu importe ce qui leur arrive, ils ne l’acceptent pas de Dieu et, au contraire, s’appuient toujours sur des notions et des imaginations humaines pour percevoir les choses. Ils ne peuvent pas faire l’expérience de l’œuvre de Dieu. Dans une Église, si quelques personnes ont une compréhension spirituelle et peuvent voir que beaucoup de choses sont arrangées et ordonnées par Dieu, elles peuvent s’en remettre à Dieu, rechercher activement la vérité, pratiquer la vérité et gérer les choses selon les vérités-principes. Dans une telle Église se dégage une atmosphère de l’œuvre du Saint-Esprit. Il est certain que les gens peuvent ressentir cette atmosphère harmonieuse particulièrement agréable, et leur état d’esprit est naturellement le meilleur possible. Plus précisément, il y a une compréhension mutuelle entre les gens, une aspiration commune, un but commun et une motivation commune pour la poursuite au plus profond de leur cœur. Grâce à cela, ils sont en mesure de s’unir. Dans une telle Église, tu peux faire l’expérience d’une atmosphère particulièrement harmonieuse. Cette atmosphère remplit les gens de confiance et les motive à poursuivre le progrès. Ils se sentent renforcés dans leur cœur et ont l’impression d’avoir une force inépuisable à dépenser pour Dieu. Ce sentiment est incroyablement agréable. Tous ceux qui assistent à des réunions dans cette Église peuvent profiter de cette atmosphère et de ce sentiment de confiance. À ce moment-là, ils ont l’impression de vivre dans l’étreinte de Dieu, d’être en Sa présence tous les jours. C’est une expérience vraiment différente. Dans les Églises où le Saint-Esprit n’est pas à l’œuvre, la plupart des gens ne poursuivent pas la vérité. Ils ne peuvent pas accepter les choses de Dieu quand ils sont confrontés à certaines situations et ils s’appuient sur des voies et des moyens humains pour tout contrôler. Dans une telle congrégation, les sentiments entre les gens sont différents et les relations entre les gens et l’atmosphère produite sont également différentes. Tu ne ressens pas du tout l’atmosphère de l’œuvre du Saint-Esprit ou l’atmosphère de l’amour mutuel. Tu n’éprouves à la place qu’une froideur. Autrement dit, les gens sont froids les uns envers les autres. Tous se prémunissent contre les autres, se disputent, rivalisent en secret et s’efforcent de surpasser les autres. Personne ne se soumet à l’autre, et les gens se répriment, s’excluent et se punissent même les uns les autres. Ils sont comme les incroyants sur leur lieu de travail, dans le monde des affaires ou en politique : ils te font ressentir du dégoût, de la haine et de la peur, te privant d’un sentiment de sécurité. Si tu fais l’expérience de tels sentiments dans un groupe de personnes, quel qu’il soit, tu constateras la justesse de l’affirmation « l’humanité a été profondément corrompue par Satan », et tu en aimeras encore plus l’œuvre du Saint-Esprit. Sans l’œuvre du Saint-Esprit, c’est-à-dire quand les êtres humains, Satan, la connaissance ou les non-croyants règnent, l’atmosphère est complètement différente. Elle te rendra mal à l’aise et sans joie, et tu auras tôt fait de te sentir contraint et déprimé. Ce sentiment vient de Satan et de l’humanité corrompue, c’est exact. Voilà qui conclut l’échange concernant ce sujet.

Cliquez sur le bouton pour nous contacter, et de bonnes nouvelles de Dieu viendront à vous et à votre famille !

Contactez-nous par WhatsApp