Chapitre 69

Quand Ma volonté est exprimée, quiconque ose résister et quiconque ose juger ou douter, Je l’éliminerai immédiatement. Aujourd’hui, quiconque n’agit pas selon Ma volonté ou quiconque faillit à Ma volonté doit être éliminé et rejeté de Mon royaume. Dans Mon royaume, il n’y a personne d’autre ; tous sont Mes fils, les gens que J’aime et qui sont bienveillants à Mon égard. De plus, ce sont eux qui agissent selon Ma parole et qui sont capables d’exercer le pouvoir en Mon nom pour juger toutes les nations et tous les peuples. En outre, ils sont une assemblée de premiers-nés qui sont innocents et vivants, simples et ouverts, et à la fois honnêtes et sages. Ma volonté est satisfaite en vous, et ce que Je veux faire est accompli en vous, sans erreurs, complètement ouvert et révélé. Ceux qui ont des desseins et des buts erronés, J’ai commencé à les abandonner et Je les ferai tomber un à un. Je les détruirai, un à la fois, à tel point qu’ils ne pourront survivre ; tout cela fait référence à leur esprit, leur âme et leur corps.

Comprends que toutes les actions de Ma main – aider les pauvres, prendre soin de ceux qui M’aiment et les protéger, sauver les ignorants et les zélés qui n’interfèrent pas avec Ma gestion, punir ceux qui Me résistent et ceux qui ne coopèrent pas activement avec Moi – seront confirmées une à une en accord avec Mes déclarations. Es-tu quelqu’un qui M’aime vraiment ? Es-tu quelqu’un qui se dépense fidèlement pour Moi ? Es-tu quelqu’un qui écoute Ma parole et qui agit en conséquence ? Es-tu quelqu’un qui est contre Moi ou es-tu compatible avec Moi ? En profondeur, as-tu une idée claire au sujet de ces choses ? Peux-tu répondre à chacune des choses que J’ai dites ? Si tu ne le peux pas, tu es quelqu’un qui cherche avec enthousiasme, mais qui ne comprend pas Ma volonté. Ce genre de personne interfère très facilement avec Ma gestion et se trompe au sujet de Ma volonté. Si une telle personne a une mauvaise intention même pour un instant, elle sera soumise à Mon élimination et à Ma destruction.

En moi, il y a des mystères sans fin qui sont insondables. En accord avec Mon plan, Je les révélerai aux hommes un à un. C’est-à-dire, Je les révélerai à Mes fils premiers-nés. Je permettrai simplement à ceux qui ne sont pas croyants et qui Me résistent d’aller avec le courant ; à la fin, cependant, Je dois leur faire comprendre que Je suis la majesté et le jugement. Les incroyants d’aujourd’hui savent seulement ce qui se passe sous leurs yeux, mais ils ne connaissent pas Ma volonté. Seuls Mes fils, les gens que J’aime, connaissent et comprennent Ma volonté. Pour Mes fils, Je suis ouvertement révélé ; pour Satan, Je suis la majesté et le jugement, et pas caché du tout. De nos jours, seuls Mes fils premiers-nés sont dignes de connaître Ma volonté ; personne d’autre n’est qualifié, et J’avais arrangé tout cela à l’avance avant la création. Dès le début, J’ai convenablement arrangé qui serait béni et qui serait maudit ; J’ai parlé clairement à ce sujet, et aujourd’hui, c’est déjà pleinement manifesté : ceux qui sont bénis ont commencé à jouir de leurs bénédictions, alors que ceux qui sont maudits ont commencé à subir la catastrophe. Ceux qui ne veulent pas être maudits le seront néanmoins, car c’est ce que J’ai décrété et c’est ce que Mes mains de décrets administratifs ont arrangé. Précisément, quelle sorte de personne est bénie et quelle sorte de personne est maudite ? J’ai déjà révélé ces choses ; ce n’est pas un mystère pour vous, mais au contraire tout est au grand jour : ceux qui M’acceptent, mais dont les intentions sont mauvaises ; ceux qui M’acceptent, mais ne cherchent pas ; ceux qui Me connaissent, mais ne se soumettent pas à Moi ; ceux qui se livrent à la malhonnêteté et à la trahison pour Me tromper ; ceux qui lisent Mes paroles, mais crachent la négativité ; et ceux qui ne se connaissent pas eux-mêmes, qui ne savent pas ce qu’ils sont, qui pensent être grands, et qui supposent avoir atteint la maturité (l’exemple de Satan), tous les gens de ce genre sont les objets de la malédiction. Ceux qui M’acceptent et qui M’accordent leur intention (et s’ils provoquent des interruptions, Je ne Me souviendrai pas de leurs transgressions, mais leurs intentions doivent être bonnes et ils doivent toujours être prudents, attentifs et ne pas être dissolus ; et ils doivent toujours conserver la volonté de M’écouter et de se soumettre à Moi) ; ceux qui sont purs ; ceux qui sont ouverts ; ceux qui sont honnêtes ; ceux qui ne sont contrôlés par aucune personne, chose ou élément ; ceux qui ont une apparence d’enfant, mais qui sont mûrs dans la vie, ceux-là sont Mes bien-aimés, les objets de Mes bénédictions. Maintenant, chacun d’entre vous doit prendre sa place appropriée selon sa condition. En outre, tu sauras si tu es béni ou maudit ; il n’est pas nécessaire que Je le dise clairement. Ceux qui sont bénis doivent se réjouir et être heureux, alors que ceux qui doivent subir la malédiction ne devraient pas être affligés. Les deux ont été arrangés par Ma main, bien que Je ne sois pas Celui qu’il faut blâmer : c’est ton propre manque de coopération active avec Moi, ainsi que ton incapacité à comprendre que Je suis le Dieu qui sonde le plus profond du cœur de l’homme. C’est ce que J’ai déterminé à l’avance, et tu t’es fait du tort à toi-même par ta propre ruse mesquine ; tu es l’auteur de ton propre malheur ! Que tu tombes dans l’Hadès n’est pas te maltraiter ! C’est ton terme ; c’est ta fin !

Fils premiers-nés bénis ! Vite, levez-vous et acclamez ! Vite, levez-vous et louez ! Désormais, il n’y aura plus d’amertume et plus de souffrance ; tout est entre nos mains. Quiconque dont les pensées sont complètement en accord avec les Miennes est quelqu’un que J’aime et n’aura pas à subir la catastrophe. Quel que soit le désir de ton cœur, Je l’accomplirai (mais cela ne peut pas être arbitraire) ; telle est Mon œuvre.

Précédent: Chapitre 68

Suivant: Chapitre 70

Voulez-vous accueillir le Seigneur pour devenir la personne la plus chanceuse du monde ? Contactez-nous pour trouver le chemin.

Contenu connexe

Le mystère de l’incarnation (1)

À l’ère de la Grâce, Jean a préparé la voie pour Jésus. Jean ne pouvait pas faire l’œuvre de Dieu Lui-même, mais il a simplement accompli...

Pratique (4)

La paix et la joie dont Je parle aujourd’hui ne sont pas pareilles à celles auxquelles tu crois et que tu comprends. Tu pensais que la paix...

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre

Contactez-nous par WhatsApp