Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Largeur de page

0 résultats de recherche

Aucun résultat trouvé

`

31 Qu’est-ce qui me permet de retrouver une vie heureuse ?

Xiaoping

Nous vivons à une époque où les gens se soucient beaucoup de l’attrait physique et de la beauté du corps. Avec mon joli visage et ma silhouette élancée, je faisais tourner les têtes quel que soit le type de vêtements que je portais. Les gens autour de moi me complimentaient souvent et m’enviaient parce que j’avais à la fois une belle silhouette et un beau visage, et mon mari était aussi très gentil avec moi. C’est pourquoi j’étais particulièrement confiante. Où que j’aille, je marchais la tête haute et le dos droit. Je me montrais pour recevoir les compliments des autres. Dans mon cœur, je croyais qu’une femme pouvait réécrire sa propre vie tant qu’elle gardait une silhouette gracieuse et un joli visage.

Cependant, inopinément, après avoir eu un enfant, j’ai commencé à prendre du poids. Peu à peu, mon mari a commencé à ne plus m’aimer ; il me disait que j’avais un ventre potelé et de grosses jambes. Certaines personnes me faisaient aussi des blagues sarcastiques en disant que je prenais même du poids en buvant de l’eau et que j’étais si grosse que j’en étais difforme. En entendant ces paroles, je me sentais particulièrement mal. Mon visage me brûlait comme si on me giflait. Autrefois, quand je sortais, les gens faisaient l’éloge de ma beauté, mais à présent ils me ridiculisaient tous. C’était comme si je tombais du ciel en enfer. Le contraste total blessait grandement ma fierté, et je ressentais une grande douleur intérieure. Un jour, je suis allée faire du shopping avec mon mari pour lui acheter des pantalons dans un grand magasin. Deux vendeuses ont chuchoté doucement derrière moi : « Ce type est si jeune et si beau. Comment peut-il être avec cette grosse femme ? » En entendant leurs critiques, j’ai éprouvé une telle colère que j’ai jeté le pantalon sur le comptoir, puis j’ai tourné les talons et je suis partie. Je n’arrivais pas à m’arrêter de pleurer. Je me suis dit : de nos jours, les gens n’apprécient qu’un beau visage et une belle silhouette. Si une femme n’a pas un joli visage et une silhouette élancée, elle n’a aucun moyen de se faire remarquer dans la société. Alors, je me suis décidée : quand j’arrêterais d’allaiter mon enfant, j’essaierais de perdre du poids. Je rendrais envieux et jaloux les gens qui se sont moqués de moi ! Plus tard, une de mes amies m’a dit : « Regarde comme tu es devenue potelée. Beaucoup d’hommes ont une jeune maîtresse de nos jours. Si tu continues à grossir et que tu n’essaies pas de perdre du poids, que feras-tu si un jour ton mari devient infidèle et trouve une maîtresse ? » En entendant ce genre de choses, je me sentais de plus en plus malheureuse intérieurement et j’éprouvais un fort sentiment de danger. Je me disais : avant que ma silhouette ne change, mon mari obéissait à tout ce que je lui disais. Après que j’ai pris du poids, mon mari a commencé à ne plus m’aimer. Si les choses se passent comme l’a dit mon amie, ce serait affreux. Je ne peux pas laisser une chose pareille se produire. Je me sentais très anxieuse. À cette époque, même dans mes rêves, je rêvais que mon mari s’enfuyait avec une autre femme. Cela m’a donné encore plus l’impression que maigrir était d’une importance capitale. Quand mon enfant a été sevré, j’ai cherché des moyens de perdre du poids qui étaient efficaces à court terme par l’intermédiaire de connaissances et d’Internet. J’ai même consulté des experts en perte de poids, qui m’ont dit : « Si vous voulez être mince, vous devez en payer le prix. Une femme mariée comme vous a particulièrement besoin de surveiller son poids. Vous êtes encore jeune. Il sera trop tard pour perdre du poids quand vous serez plus âgée. Votre silhouette est votre assurance. Il n’y a qu’en améliorant votre silhouette que vous pourrez toucher le cœur de votre mari. » L’expert avait raison ! Ce n’est que lorsqu’une femme a une silhouette parfaite qu’elle peut avoir une assurance totale et restaurer son image dans l’esprit des autres. J’ai alors commencé à mettre en œuvre mes propres plans pour perdre du poids sans aucune hésitation, recherchant des « recettes secrètes » pour maigrir.

Un jour, ma sœur cadette m’a dit que sa voisine avait pris des pilules amaigrissantes et avait perdu environ 15 kg en un mois. J’étais vraiment excitée d’entendre cela, et j’ai demandé à ma sœur de se renseigner et de m’acheter quelques boîtes. Ma sœur a dit : « Sœurette, chaque médicament a des effets secondaires. Cela aura sûrement des effets sur ton corps. Tu dois faire attention. » En entendant cela, je me suis un peu inquiétée. J’avais peur qu’il y ait vraiment des effets secondaires qui fassent du mal à mon corps. Mais alors je me suis dit : quand j’avais une belle silhouette, mon mari et mon entourage me faisaient des éloges et m’enviaient. Mais, quand ma silhouette s’est détériorée, tout ce que j’ai rencontré, ce sont des sarcasmes, des blagues et des humiliations. Il y a tellement de différence entre les deux ! Tant pis pour la prudence. Je me fiche de savoir si prendre ce médicament est dangereux pour mon corps. Tant qu’il peut me faire mincir, rien d’autre n’a d’importance. J’ai donc commencé à prendre des pilules amaigrissantes. Normalement, j’aurais dû prendre une pilule par jour, mais j’ai augmenté la dose pour obtenir un résultat plus rapidement. Avec la stimulation des pilules, je n’arrivais à dormir que deux à trois heures par nuit environ. Ma tête était ballonnée, mes yeux me faisaient mal et mon cœur a commencé à palpiter. J’ai également cessé de prendre des repas corrects tous les jours, et je mangeais seulement des fruits et des légumes qui peuvent réduire les graisses comme les concombres, les tomates et les pastèques. Je ne mangeais des nouilles que deux fois par mois. Comme je manquais à la fois de nourriture et de sommeil, je suis devenue un peu léthargique. Mais pour que je puisse retrouver ma minceur d’origine après le régime, j’avais le sentiment que ce n’était pas une grande souffrance à endurer. La détermination mènerait au succès. Après un certain temps, chaque jour, j’essayais une jolie robe que mon amie m’avait donnée. Au début, je pouvais seulement passer ma tête, mais au bout d’un mois, j’ai enfin pu la mettre facilement. J’étais tout heureuse en train de m’admirer dans la cour quand soudain tout est devenu noir et je me suis effondrée. Voyant cela, mon mari m’a dit avec colère : « Tu gâches vraiment ta vie pour être belle ! » Mais j’ai ignoré ses paroles. Quoi qu’il m’en coûtât, j’avais minci. Je n’avais pas souffert en vain pendant ce mois. Plus tard, j’ai délibérément mis de jolies robes et je suis sortie dans la rue. Je voulais que les gens qui avaient l’habitude de plaisanter sur mon poids voient que j’étais mince. Quand mes voisins m’ont vue, ils ont évidemment été surpris : « Ça alors ! Comment as-tu pu mincir aussi vite ? Ton régime est vraiment réussi ! » À nouveau, ils me regardaient avec envie et jalousie. À ce moment-là, mon mari n’a plus dit de choses sarcastiques comme avant, et son attitude envers moi s’est améliorée. Il m’a même dit en souriant : « Tu as vraiment meilleure mine quand tu es mince ! » En entendant ces paroles, ma vanité a de nouveau été satisfaite. Mon désir de perdre du poids est devenu encore plus fort. Je suis devenue dépendante comme d’une drogue, et je n’aurais même pas pu m’arrêter si j’en avais eu envie. Je pensais toujours que ma silhouette n’était pas assez parfaite, alors j’ai acheté une autre boîte de pilules amaigrissantes. Mais jamais je n’aurais pensé qu’en arrivant à la silhouette que je voulais, la souffrance continuerait.

Un matin, quand je me suis réveillée, j’ai constaté que j’avais plein de petites taches rouges sur le corps, même sur mon cuir chevelu et dans mes oreilles. J’ai tout de suite demandé à ma mère de m’accompagner à l’hôpital pour un examen. Le docteur a dit que j’avais un psoriasis, une maladie de peau réfractaire. On ne pouvait pas la guérir totalement, mais elle pouvait être contrôlée, autant que faire se peut, par des médicaments. C’était dû au fait que mon immunité avait baissé et que je n’avais aucune résistance, de sorte que la toxine dans mon corps ne pouvait pas être évacuée et restait dans ma circulation sanguine. Je n’avais jamais imaginé qu’en voulant une silhouette mince j’attraperais une maladie de la peau qui inciterait quiconque me voit à prendre ses distances. Ce prix est trop élevé. Plus tard, j’ai eu des taches rougeâtres qui me démangeaient beaucoup de la tête aux pieds. Mon mari me méprisait et gardait ses distances lui aussi. De plus, je n’osais pas sortir de peur qu’on se moque de moi. Je ressentais une immense souffrance intérieure, et je pleurais tous les jours. J’avais essayé de perdre du poids pour montrer mon corps, et à présent, non seulement je ne pouvais pas le montrer, mais je m’étais attiré des ennuis. Les autres pouvaient porter des hauts courts et des pantalons, et moi, je devais me couvrir de partout pour cacher les taches que j’avais sur tout le corps. J’avais plein de regrets, mais les choses étant ce qu’elles étaient, il n’y avait aucun moyen de revenir en arrière. Je ne pouvais que chercher partout des médecins pour soigner mes problèmes de peau. Cependant, tous les médicaments ne pouvaient les contrôler que pendant un certain temps, ils ne pouvaient pas en guérir la cause. Ce qui m’a fait encore plus de peine, c’est que les pilules amaigrissantes créent une dépendance – depuis que j’avais cessé de prendre des pilules à cause de ma maladie, j’avais rapidement repris du poids. Le ridicule des gens, l’indifférence et l’aversion de ma famille m’ont rendue très triste et j’ai même eu des pensées suicidaires. J’avais toujours recherché une silhouette parfaite et toujours voulu changer mon destin en maigrissant, et non seulement je ne perdais pas de poids, mais en plus j’avais attrapé cette maladie et je m’étais attirée de gros problèmes. En particulier, j’ai vu que certaines personnes autour de moi avaient contracté des insomnies, des maladies cardiaques ou étaient devenues anorexiques pour perdre du poids ; certaines ont même eu un cancer de l’estomac et ont payé leur beauté de leur vie. À cause de tout cela, je me sentais perdue : pourquoi faisais-je cela ? Est-ce seulement pour que les gens me complimentent ? Cela vaut-il vraiment la peine d’abîmer mon corps à ce point ?

Plus tard, j’ai eu la chance d’accepter l’œuvre de Dieu Tout-Puissant dans les derniers jours. Lors d’une réunion, j’ai échangé au sujet de mon processus de perte de poids avec les sœurs, et l’une d’elles m’a lu un passage des paroles de Dieu Tout-Puissant : « Ton tempérament, ton calibre, ton apparence, ta stature, ta famille de naissance, ton travail, ton mariage, tout, même la couleur de tes cheveux, ta peau et ta date de naissance, tout est arrangé par Ma main. Tout ce que tu fais et toute personne que tu rencontres chaque jour, cela également est le produit de Mon arrangement, sans mentionner ta présence devant Moi aujourd’hui, qui est encore davantage le résultat de Mon arrangement. Ne t’inquiète pas, mais va calmement de l’avant » (« La soixante-quatorzième déclaration », La Parole apparaît dans la chair). La sœur a échangé avec moi : « Tout est prédestiné par Dieu, y compris le type de mariage et de famille que nous avons, l’apparence et la couleur de peau que nous avons, quand nous sommes gros et quand nous sommes minces. Ce n’est pas quelque chose que quelqu’un ou quelque chose pourrait changer. Ce que Dieu nous donne est tout ce qu’il y a de mieux, tout a un sens, mais nous ne sommes pas capables d’obéir à la souveraineté et à la prédestination de Dieu, et nous avons toujours l’impression que tout ce que Dieu accorde n’est pas ce que nous voulons. Nous voulons toujours atteindre la perfection, nous opposer à la souveraineté de Dieu et changer tout ce que Dieu nous a donné. C’est pourquoi nous nous sommes mutilés nous-mêmes et avons tant souffert. Regarde Unetelle dans mon équipe de travail. En voulant être belle, elle a abîmé ses nerfs pendant une opération du contour des lèvres et maintenant elle a une bouche tordue. D’autres personnes sont allées faire une liposuccion pour perdre du poids et elles en sont mortes. La raison pour laquelle ces gens ont rencontré de tels désastres est qu’ils ne comprennent pas l’autorité et la souveraineté de Dieu. C’est l’amère conséquence de leur vaine tentative de changer leur destin eux-mêmes. »

Grâce aux paroles de Dieu et à l’échange avec la sœur, j’ai su que le genre de mariage, la famille, l’apparence et la silhouette que j’ai sont entièrement entre les mains de Dieu. Dieu les a déjà arrangés. Ce n’est pas quelque chose que je peux changer quand je le veux. Cependant, parce que je ne comprenais pas la souveraineté de Dieu, j’ai essayé de changer mon propre destin en perdant du poids. Par conséquent, j’ai dépensé beaucoup d’argent et j’ai subi beaucoup d’épreuves, et en fin de compte, non seulement je n’ai pas changé mon destin, mais j’ai attrapé une maladie de peau persistante et j’en ai souffert tous les jours… Je suis vraiment trop stupide et ignorante ! Plus tard, j’ai participé à la vie de l’église avec les frères et sœurs, chantant des hymnes de louange à Dieu, échangeant sur les paroles de Dieu et partageant nos expériences et témoignages respectifs. En les fréquentant, j’ai vu que ces frères et sœurs s’habillent très simplement. Ils ne recherchent pas l’attrait physique ou une belle silhouette. Ils acceptent ce que Dieu leur a donné et s’y soumettent, et ils vivent détendus et insouciants. Ils s’entraident, se soutiennent mutuellement et traitent tout le monde équitablement. Ils ne traitent pas quelqu’un différemment à cause de différences dans leur apparence et leur silhouette. Cela m’a consolée et libérée. Je me suis aussi rendu compte que je ne pouvais plus compter sur une perte de poids pour changer mon propre destin. La vie entière de chaque personne est entre les mains de Dieu, et je dois me soumettre à la souveraineté et à l’arrangement de Dieu.

Par la suite, j’ai lu ces paroles de Dieu : « C’est comme si quelqu’un te disait : “Tu as un très beau visage. L’arrête de ton nez est un peu courte, mais une petite retouche ferait de toi une beauté reconnue mondialement !” Si quelqu’un n’a jamais pensé à la chirurgie esthétique, son cœur sera-t-il touché en entendant ces paroles ? (Oui.) Ainsi ces paroles ont un pouvoir de séduction ? Cette séduction est-elle une tentation pour toi ? Est-ce éprouvant ? (Oui.) Dieu parle-t-Il comme cela ? (Non.) Y avait-il un indice de cela dans les paroles de Dieu que nous avons lues à l’instant ? (Non.) Pourquoi ? Dieu dit-Il ce qu’Il pense dans Son cœur ? L’homme peut-il voir le cœur de Dieu par Ses paroles ? (Oui.) Mais quand le serpent a dit ces mots à la femme, pouvais-tu voir son cœur ? (Non.) Et à cause de l’ignorance de l’homme, ils ont été facilement séduits par les paroles du serpent, ils ont été facilement captivés, facilement menés. Donc, as-tu réussi à voir les intentions de Satan ? As-tu réussi à voir le but de ses paroles ? As-tu réussi à voir son intrigue et son complot rusé ? (Non.) Quel genre de tempérament est représenté par la manière de parler de Satan ? Quel genre d’essence vois-tu en Satan par ces mots ? (Le mal.) Le mal. Est-ce insidieux ? Extérieurement, il te sourit peut-être ou ne révèle aucune expression. Mais dans son cœur, il calcule comment atteindre son objectif et c’est cet objectif que tu ne réussis pas à voir. Tu es donc séduit par toutes les promesses qu’il te fait, tous les avantages qu’il te présente. Tu les considères comme bons et tu sens que ce qu’il dit est plus utile, plus important que ce que Dieu dit. Lorsque cela se produit, l’homme ne devient-il pas alors un prisonnier soumis ? (Oui.) Ce moyen utilisé par Satan n’est-il donc pas diabolique ? Tu te laisses enfoncer davantage. Sans bouger un doigt, avec ces deux phrases, tu es heureux de le suivre, de t’y conformer. Son objectif est atteint. N’est-ce pas ainsi ? (Oui.) N’est-ce pas une intention sinistre ? N’est-ce pas le trait principal de la contenance de Satan ? (Oui.) Dans les paroles de Satan, l’homme peut voir ses motifs sinistres, son visage hideux et son essence. » (« Dieu Lui-même, l’Unique IV », La Parole apparaît dans la chair). Les révélations des paroles de Dieu m’ont permis de voir que la quête d’une belle silhouette physique est une astuce de Satan. Satan utilise des mensonges et des sophismes pour me tromper. De l’extérieur, ils ont l’air très raisonnables et aimables, comme si c’était pour mon bien, de sorte qu’ils me trompent et me contrôlent à mon insu. Par exemple : « une dame gracieuse attise le désir d’un gentleman », « les atouts d’une femme sont sa silhouette et son visage » et « tant que tu auras une belle silhouette, tu recevras les éloges des gens qui t’entourent et l’amour de ton mari, et ta vie sera plus excitante ». Toute ma vie, je me suis laissée prendre par ces mensonges sataniques et ils m’ont menée par le bout du nez. Je pensais sincèrement que c’est seulement en ayant une belle silhouette que je pourrais toucher le cœur de mon mari et recevoir les éloges et l’estime des autres. Afin de satisfaire ma vanité, d’atteindre les objectifs de mon propre désir, je n’ai même pas hésité à utiliser des drogues pour abîmer mon propre corps. Mais au final, cela ne m’a apporté que le tourment de la maladie et une douleur dont je ne peux pas me débarrasser. C’est seulement alors que je me suis rendu compte que lorsque les gens suivent les tendances du monde et vivent pour la chair, ils souffrent du piétinement et de l’affliction de Satan. En même temps, j’ai également pris conscience que seule la parole de Dieu peut aider les gens à comprendre la vérité, à voir clair dans les astuces de Satan et à sauver les gens de la tromperie et du mal de Satan. Lentement, je me suis détournée des mensonges de Satan et je ne me suis plus fiée à ces pilules amaigrissantes et à cette alimentation. Je ne me suis plus souciée du regard des autres et de leurs critiques à mon égard, ni de la façon dont mon mari me traitait. Au lieu de cela, j’ai cru au destin que Dieu a pour moi et j’ai vécu selon les paroles de Dieu. J’ai mangé régulièrement tous les jours, lu normalement la parole de Dieu, cherché la vérité et accompli mon devoir en tant que créature de Dieu. Sans le savoir, je me suis rétablie et il y a eu moins de taches sur mon corps. Dieu merci ! Je sais que c’est tout l’amour de Dieu pour moi. C’est Dieu qui m’a amenée devant Lui, qui m’a accordé la vérité et qui m’a donné le discernement, afin que je ne sois plus dupée par Satan et que je puisse vivre sous la bienveillance et la protection de Dieu. Mon esprit est détendu et libéré, j’ai un but digne de ce nom à poursuivre dans la vie et je n’ai plus aussi mal qu’avant.

Rétrospectivement, le processus de ma perte de poids était vraiment plein de difficultés et de risques. J’ai failli perdre la vie. Sans la bienveillance et la protection de Dieu et Son salut, je serais encore piégée dans ce courant maléfique, recherchant obstinément une silhouette parfaite en étant affligée et piétinée par Satan… Ce sont les paroles de Dieu qui m’ont permis de comprendre que tout cela était causé par Satan, qui se servait de ma vanité pour me confondre, me séduire et me tromper, de sorte que je suis tombée très bas, j’ai été prise dans son piège et je n’ai pas pu m’échapper. Grâce aux paroles de Dieu qui m’ont réveillée, je n’ai plus été dérangée par ma silhouette et je ne me suis plus souciée de la façon dont les autres me jugeaient. Au lieu de cela, j’ai seulement cherché la vérité, vivant selon la parole de Dieu et me soumettant à la souveraineté et aux arrangements de Dieu, afin de vivre la vraie ressemblance de l’homme que Dieu exige et qui reçoit Son approbation. J’ai senti que ce mode de vie était très heureux et épanouissant. Après un certain temps, quand mon mari a vu que ma maladie s’estompait, que mon état d’esprit s’améliorait, que mon attitude envers la vie devenait positive et optimiste et que tous les frères et sœurs de l’église étaient des personnes honnêtes et bonnes, il ne m’a plus ignorée à cause de mon poids et il a été plus gentil avec moi. Je remercie Dieu du fond du cœur que Ses paroles aient apporté un renouveau dans ma vie. A présent, ma vie est remplie de bonheur. Je suis extrêmement détendue et libre quand je vis la vie de l’église et que j’accomplis mon devoir avec mes frères et sœurs. Je me rends compte que ce n’est qu’en me livrant aux mains de Dieu et en me soumettant à la souveraineté et à l’arrangement de Dieu que je peux obtenir le plus grand des bonheurs et vivre la vie la plus belle !

Précédent:J’ai mis fin à la guerre froide et ma vie est plus heureuse

Vous aimerez peut-être également