Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Suivre l’Agneau et chanter des cantiques nouveaux

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Largeur de page

0 résultats de recherche

Aucun résultat trouvé

132 Tant que tu n'abandonnes pas Dieu

L'amour et la bonté de Dieu

imprègnent tous les détails de Son œuvre de gestion.

Que l'homme ressente Sa bonté ou pas,

Dieu ne se lasse pas de poursuivre

l'œuvre qu'Il a l'intention d'accomplir.

Que l'homme comprenne Sa gestion ou pas,

Son œuvre apporte secours et provision,

tous peuvent le ressentir.

Aujourd'hui, peut-être que tu ne sens pas

l'amour et la vie que Dieu donne,

mais tant que tu ne L'abandonnes pas

et n'oublies pas ta quête de vérité,

un jour, sûrement, tu verras Dieu sourire,

car le but de Dieu dans Son œuvre de gestion

est d'arracher les hommes de l'emprise de Satan,

de ne pas les abandonner,

eux qui s'opposent à Lui, corrompus par Satan.

Paroles adaptées de « L’homme ne peut être sauvé que dans le cadre de la gestion de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Précédent : C'est seulement quand Dieu Se fait chair que l'homme peut être Son confident

Suivant : Dieu espère recevoir de l’homme la vraie foi et le véritable amour

Contenu connexe

  • S’élever du sein des ténèbres et de l’oppression

    I Ferme, j’affronte les rugissements du méchant. Sur le chemin difficile, mon cœur reste ferme et fort. La vraie lumière me guide, je la suivrai. L’hu…

  • Je rendrai à Dieu Son amour

    Ⅰ De nombreuses années, j’ai dérivé à travers le monde, ma corruption s’accroissant. Grâce à Dieu qui a exprimé des vérités et m’a sauvé, je suis ret…

  • L’effet de la vraie prière

    I Marche avec honnêteté, prie pour être libre de la profonde fraude dans ton cœur. Prie, pour te purifier. Prie, sois touché par Dieu. Et ton tempéram…

  • Si je n’étais pas sauvé par Dieu

    Si je n’étais pas sauvé par Dieu, je dériverais encore dans le monde, me débattant douloureusement dans le péché, sans aucun espoir. Si je n’étais p…