Le mystère de l’incarnation (2)

En ce temps-là, quand Jésus œuvrait en Judée, Il l’a fait ouvertement, mais maintenant, J’œuvre et Je parle parmi vous en secret. Les incroyants en sont complètement inconscients. Mon œuvre parmi vous est fermée à ceux de l’extérieur. Ces paroles, ces châtiments et ces jugements ne sont connus que de vous tous et de personne d’autre. Toute cette œuvre est réalisée parmi vous et n’est dévoilée que pour vous ; aucun de ces incroyants ne le sait, car le temps n’est pas encore venu. Ces hommes ici, après avoir enduré le châtiment, sont presque rendus complets, mais ceux de l’extérieur n’en savent rien. Cette œuvre est beaucoup trop cachée ! Pour eux, Dieu fait chair est caché, mais pour ceux qui sont dans ce courant, on peut dire qu’Il est ouvert. Bien qu’en Dieu tout soit ouvert, tout soit révélé et tout soit libéré, cela n’est vrai que pour ceux qui croient en Lui ; en ce qui concerne le reste, les incroyants, rien n’est révélé. L’œuvre qui est faite parmi vous en Chine est strictement fermée pour empêcher qu’ils le sachent. S’ils avaient connaissance de cette œuvre, tout ce qu’ils feraient serait de la condamner et de l’assujettir à la persécution. Ils ne croiraient pas. Œuvrer dans la nation du grand dragon rouge, le plus arriéré des lieux, n’est pas une tâche facile. Si cette œuvre était faite ouvertement, il serait impossible de continuer. Cette étape de l’œuvre ne peut tout simplement pas être accomplie dans ce lieu. Si cette œuvre était accomplie ouvertement, comment pourraient-ils tolérer qu’elle progresse ? Cela n’augmenterait-il pas les risques pour l’œuvre ? Si cette œuvre n’était pas cachée, et plutôt accomplie comme à l’époque de Jésus quand Il guérissait les malades et chassait les démons d’une manière spectaculaire, alors n’aurait-elle pas été « saisie » depuis longtemps par les diables ? Pourraient-ils tolérer l’existence de Dieu ? Si Je devais entrer maintenant dans les synagogues pour prêcher aux hommes et les sermonner, alors n’aurais-Je pas été mis en pièces depuis longtemps ? Et si cela était arrivé, comment Mon œuvre aurait-elle pu continuer ? Des signes et des prodiges ne sont pas produits ouvertement en raison de l’occultation. Donc, Mon œuvre ne peut être ni vue, ni connue, ni découverte par les incroyants. Si cette étape de l’œuvre devait être faite de la même manière que celle de Jésus à l’ère de la Grâce, elle ne pourrait pas être aussi stable qu’elle l’est maintenant. Donc, œuvrer secrètement de cette façon est bénéfique pour vous et pour l’œuvre entière. Lorsque l’œuvre de Dieu sur la terre sera terminée, c’est-à-dire lorsque cette œuvre dans le secret sera conclue, cette étape de l’œuvre éclatera au grand jour. Tous sauront qu’il y a un groupe de vainqueurs en Chine ; tous sauront que Dieu fait chair se trouve en Chine et que Son œuvre a pris fin. Alors seulement, l’homme pensera : pourquoi la Chine n’a-t-elle pas encore démontré un déclin ou un effondrement ? Il se trouve que Dieu réalise Son œuvre en Chine personnellement et a perfectionné un groupe de gens pour en faire des vainqueurs.

Dieu fait chair Se manifeste seulement aux gens qui Le suivent pendant qu’Il réalise personnellement Son œuvre durant cette période, et non à toutes les créatures. Il est devenu chair seulement pour terminer une étape de Son œuvre, non pour montrer Son image à l’homme. Cependant, il doit Lui-même réaliser Son œuvre. Il est donc nécessaire qu’Il le fasse dans la chair. Quand cette œuvre sera terminée, il quittera le monde des humains ; Il ne peut pas rester avec les hommes à long terme, de peur de faire obstacle à l’œuvre à venir. Ce qu’Il manifeste à la multitude est seulement Son tempérament juste et tous Ses actes, et non l’image de quand Il est devenu chair deux fois, car l’image de Dieu ne peut être révélée que par Son tempérament et ne peut pas être remplacée par l’image de Sa chair incarnée. L’image de Sa chair n’est visible que pour un nombre limité de gens, seulement pour ceux qui Le suivent pendant qu’Il œuvre dans la chair. Voilà pourquoi l’œuvre réalisée maintenant est faite en secret. De la même manière, Jésus était visible que par les Juifs seulement quand Il a fait Son œuvre et ne S’est jamais révélé publiquement aux autres nations. Ainsi, une fois qu’Il a terminé Son œuvre, Il a rapidement quitté le monde des humains et n’est pas resté ; ensuite, ce n’est pas Lui, cette image de l’homme, qui s’est montré à l’homme, mais c’est le Saint-Esprit qui a réalisé l’œuvre directement. Une fois que l’œuvre de Dieu fait chair sera entièrement terminée, Il quittera le monde des mortels et ne fera plus jamais une œuvre comme celle qu’Il a faite quand Il était dans la chair. L’œuvre, par la suite, est faite par le Saint-Esprit directement. Durant cette période, l’homme a peine à voir l’image de Son corps charnel ; Il ne Se montre pas du tout à l’homme et reste toujours caché. Le temps est limité pour l’œuvre de Dieu fait chair ; elle est réalisée dans une ère, un temps et une nation en particulier et parmi des gens précis. Cette œuvre représente seulement l’œuvre pendant le temps de l’incarnation de Dieu et est particulière à l’ère ; elle représente l’œuvre de l’Esprit de Dieu dans une ère particulière, et non la totalité de Son œuvre. Par conséquent, l’image de Dieu fait chair ne sera pas révélée à tous les peuples. Ce qui est montré à la multitude est la justice de Dieu et Son tempérament entier, plutôt que Son image au moment où Il est devenu chair deux fois. Ce n’est ni l’image simple qui est révélée à l’homme ni les deux images combinées. Par conséquent, il est impératif que la chair incarnée de Dieu quitte la terre à la fin de l’œuvre qu’Il doit faire, car Il ne vient que pour faire l’œuvre qu’Il doit faire, et non pour montrer Son image aux gens. Bien que la signification de l’incarnation ait déjà été accomplie par Dieu devenant chair deux fois, Il ne Se manifestera pourtant pas aux nations qui ne L’ont jamais vu auparavant. Jésus ne Se présentera jamais plus aux Juifs en tant que le Soleil de justice ni ne gravira le Mont des Oliviers pour apparaître à tous les peuples ; tout ce que les Juifs ont vu est Son portrait pendant Son temps en Judée. C’est parce que l’œuvre de Jésus dans Son incarnation a pris fin il y a deux mille ans ; Il ne retournera pas en Judée dans l’image d’un Juif, encore moins Se montrera-t-Il dans l’image d’un Juif à aucune de toutes les nations païennes, car l’image de Jésus fait chair est simplement l’image d’un Juif, et non l’image du Fils de l’homme que Jean a vue. Bien que Jésus ait promis à Ses fidèles qu’Il reviendrait, Il ne Se montrera pas simplement dans l’image d’un Juif à tous ceux des nations païennes. Vous devriez savoir que l’œuvre de Dieu fait chair est d’inaugurer une ère. Cette œuvre est limitée à quelques années, et Il ne peut pas accomplir toute l’œuvre de l’Esprit de Dieu. De la même manière, l’image de Jésus comme Juif peut représenter seulement l’image de Dieu pendant qu’Il œuvrait en Judée et Il ne pouvait faire que l’œuvre de la crucifixion. Pendant que Jésus était dans la chair, Il ne pouvait pas faire l’œuvre de mener une ère à sa fin ou de détruire l’humanité. Par conséquent, après qu’Il a été crucifié et a conclu Son œuvre, Il est monté dans les hauteurs et S’est caché à l’homme pour toujours. Après cela, les croyants fidèles dans les nations païennes ne pouvaient voir que Son portrait affiché sur les murs, et non pas la manifestation du Seigneur Jésus. Ce portrait est seulement fait par l’homme, et non pas l’image que Dieu Lui-même a montrée à l’homme. Dieu ne Se montrera pas ouvertement Lui-même à la multitude dans l’image qu’Il avait quand Il a pris chair deux fois. L’œuvre qu’Il fait parmi les hommes est de leur permettre de comprendre Son tempérament. Tout cela est montré à l’homme par le moyen de l’œuvre des différentes ères ; c’est accompli par le tempérament qu’Il a fait connaître et par l’œuvre qu’Il a faite, plutôt que par la manifestation de Jésus. Autrement dit, l’image de Dieu n’est pas révélée à l’homme par l’image incarnée, mais plutôt par l’œuvre réalisée par le Dieu incarné qui est à la fois image et forme ; et par Son œuvre, Son image est manifestée et Son tempérament est révélé. Telle est la signification de l’œuvre qu’Il veut faire dans la chair.

Une fois que l’œuvre des deux incarnations de Dieu sera terminée, Il commencera à montrer Son tempérament juste partout dans les nations païennes, permettant à la multitude de voir Son image. Il manifestera Son tempérament, et ainsi clarifiera la fin des différentes catégories d’hommes, menant ainsi totalement à sa fin l’ère ancienne. Son œuvre dans la chair n’a pas une grande étendue (tout comme Jésus a œuvré seulement en Judée, et aujourd’hui Je n’œuvre que parmi vous) parce que Son œuvre dans la chair a des frontières et des limites. Il réalise seulement une œuvre de courte durée dans l’image d’une chair ordinaire et normale ; Il n’utilise pas cette chair incarnée pour faire l’œuvre de l’éternité ou l’œuvre consistant à Se manifester aux peuples des nations païennes. La portée de cette œuvre dans la chair doit être limitée (par exemple, œuvrant seulement en Judée ou seulement parmi vous), et ensuite amplifiée par l’œuvre réalisée à l’intérieur de ces limites. Bien sûr, l’œuvre de cette amplification doit être réalisée par Son Esprit directement et ne sera plus alors l’œuvre de Sa chair incarnée, car l’œuvre dans la chair a des limites et ne se répand pas dans tous les coins de l’univers. Elle ne peut pas accomplir cela. Par l’œuvre dans la chair, Son Esprit réalise l’œuvre qui doit suivre. Ainsi, l’œuvre faite dans la chair est une œuvre d’inauguration réalisée à l’intérieur de certaines limites ; ensuite, Son Esprit continue cette œuvre et de plus, Il le fait avec une portée amplifiée.

Dieu vient sur cette terre seulement pour faire l’œuvre consistant à diriger l’ère, à inaugurer une nouvelle ère et mener l’ancienne à sa fin. Il n’est pas venu pour vivre le parcours de la vie d’un homme sur la terre, pour faire Lui-même l’expérience des joies et des peines de la vie du monde des humains, ou pour perfectionner une certaine personne par Sa main ou pour surveiller personnellement la croissance de quelqu’un. Cela n’est pas Son œuvre. Son œuvre consiste simplement à commencer la nouvelle ère et à mener l’ancienne à sa fin. Autrement dit, Il commencera une ère en personne, mènera l’autre à sa fin en personne, et vaincra Satan en réalisant Son œuvre en personne. Chaque fois qu’Il réalise Son œuvre en personne, c’est comme s’Il met un pied sur le champ de bataille. Tandis qu’Il est dans la chair, Il vainc d’abord le monde et l’emporte sur Satan ; Il prend possession de toute gloire et lève le rideau sur toute l’œuvre de deux mille ans, faisant en sorte que tous les hommes sur la terre aient le bon chemin à suivre et une vie de paix et de joie à vivre. Cependant, Dieu ne peut pas vivre longtemps avec l’homme sur la terre, car, après tout, Dieu est Dieu et n’est pas comme l’homme. Il ne peut pas vivre le temps d’une personne normale, c’est-à-dire qu’Il ne peut pas résider sur la terre comme une personne qui n’a rien d’extraordinaire, car Il n’a qu’une infime partie de l’humanité normale d’une personne normale pour soutenir Sa vie humaine. En d’autres termes, comment Dieu pourrait-Il fonder une famille, avoir une carrière et élever des enfants sur la terre ? Ne serait-ce pas honteux pour Lui ? Il est doté d’une humanité normale seulement dans le but de réaliser une œuvre d’une manière normale, non pour Lui permettre d’avoir une famille et une carrière comme une personne normale en aurait. Son sens normal, Son esprit normal et Sa manière normale de nourrir et de vêtir Sa chair suffisent pour prouver qu’Il a une humanité normale ; Il n’a pas besoin d’avoir une famille pour prouver qu’Il est doté d’une humanité normale. Cela n’est pas nécessaire du tout ! Dieu venant sur terre, c’est la Parole devenant chair ; Il permet simplement à l’homme de comprendre Sa parole et de voir Sa parole, c’est-à-dire qu’Il permet à l’homme de voir l’œuvre réalisée par la chair. Son intention n’est pas que les gens traitent Sa chair d’une certaine manière, mais seulement que l’homme obéisse jusqu’à la fin, qu’il obéisse à toutes les paroles qui sortent de Sa bouche et qu’il se soumette à toute l’œuvre qu’Il fait. Il œuvre simplement dans la chair : Il ne demande pas délibérément à l’homme d’exalter la grandeur et la sainteté de Sa chair, mais Il montre à l’homme la sagesse de Son œuvre et toute l’autorité qu’Il exerce. Par conséquent, même s’Il a une humanité exceptionnelle, Il ne fait aucune déclaration et Se concentre uniquement sur l’œuvre qu’Il doit faire. Vous devriez savoir pourquoi Dieu est devenu chair et pourtant n’affiche pas Son humanité normale ni ne la témoigne, mais au contraire réalise simplement l’œuvre qu’Il veut faire. C’est pourquoi vous ne voyez que l’être de la divinité en Dieu fait chair ; c’est simplement parce qu’Il ne proclame pas ce qu’Il est humainement dans le but que l’homme L’imite. L’homme parle de son humanité seulement quand il dirige des gens afin de gagner leur admiration et leur soumission et ainsi devenir un dirigeant pour les autres. Par contre, Dieu conquiert l’homme par Son œuvre seule (c’est-à-dire une œuvre inaccessible à l’homme). Il ne fait aucun doute qu’Il est admiré par l’homme ou que l’homme est poussé à L’adorer. Il ne fait qu’instiller dans l’homme un sentiment de vénération pour Lui ou un sens de Son impénétrabilité. Dieu n’a pas besoin d’impressionner l’homme. Tout ce qu’Il veut, c’est que tu Le vénères une fois que tu as été témoin de Son tempérament. L’œuvre que Dieu fait est Sa propre œuvre ; elle ne peut pas être faite par l’homme à Sa place ni ne peut être accomplie par l’homme. Seul Dieu Lui-même peut faire Sa propre œuvre et inaugurer une nouvelle ère pour conduire l’homme dans une nouvelle vie. L’œuvre qu’Il fait est de permettre à l’homme d’entrer en possession d’une nouvelle vie et d’entrer dans une nouvelle ère. Le reste de l’œuvre est confié à ces hommes d’humanité normale et qui sont admirés par les autres. Par conséquent, à l’ère de la Grâce, Il a terminé l’œuvre de deux mille ans en l’espace de seulement trois ans et demi que comptent Ses trente-trois ans dans la chair. Quand Dieu vient sur la terre pour faire Son œuvre, Il accomplit toujours l’œuvre de deux mille ans ou d’une ère entière dans le laps de temps le plus bref de quelques années. Il ne tarde pas, et Il ne fait pas traîner les choses ; Il condense tout simplement l’œuvre de plusieurs années, de sorte qu’elle soit accomplie en quelques brèves années seulement. C’est parce que l’œuvre qu’Il fait en personne est entièrement destinée à ouvrir une nouvelle voie et à conduire à une nouvelle ère.

Précédent: Le mystère de l’incarnation (1)

Suivant: Le mystère de l’incarnation (3)

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre