Le chemin… (7)

Au cours de nos expériences pratiques, nous voyons qu’il y a beaucoup de fois où Dieu nous a personnellement ouvert un chemin, de sorte que le chemin sous nos pieds puisse être plus ferme et plus réel. Car il s’agit du chemin que Dieu nous ouvre depuis des temps immémoriaux et qui a été transmis jusqu’à notre génération après des dizaines de milliers d’années. Ainsi avons-nous pris le chemin de nos prédécesseurs qui ne l’ont pas parcouru jusqu’au bout. Nous avons été choisis par Dieu pour en parcourir la dernière étape. Et ainsi, ce chemin nous a été spécialement préparé par Dieu, et que nous soyons bénis ou accablés d’un malheur, personne d’autre ne peut parcourir ce chemin. Laisse-Moi ajouter à cela Ma propre connaissance : ne songe pas à essayer de fuir ailleurs ou à essayer de trouver un autre chemin et ne convoite pas de statut ou n’essaye pas d’établir ton propre royaume : ce ne sont là que des chimères. Tu as peut-être certaines idées préconçues à propos de Mes paroles, dans quel cas Je te suggère d’arrêter d’être aussi étourdi. Il vaut mieux que tu y réfléchisses davantage ; n’essaie pas d’être plus rusé et ne confonds pas le bien et le mal. Tu le regretterais une fois le plan de Dieu accompli. Ce que je suis en train de dire, c’est que lorsque le royaume de Dieu viendra, toutes les nations de la terre seront réduites en miettes. À ce moment-là, tu verras que tes propres plans ont été détruits eux aussi et que ceux qui sont châtiés seront écrasés et, en cela, Dieu manifestera pleinement Son tempérament. Je pense que puisque ces choses sont si claires pour Moi, Je devrais te les dire, afin que tu ne Me fasses pas de reproches après coup. Que nous ayons été capables de parcourir ce chemin jusqu’à aujourd’hui a été décrété par Dieu, alors ne va pas croire que tu représentes quelque chose d’unique ni que tu es malchanceux : personne ne peut énoncer d’affirmations concernant l’œuvre actuelle de Dieu, de peur d’être réduit en miettes. J’ai été éclairé par l’œuvre de Dieu : quoi qu’il arrive, Dieu rendra ce groupe d’hommes complet, Son œuvre ne changera jamais plus et Il conduira ce groupe d’hommes jusqu’au bout du chemin et achèvera Son œuvre sur terre. Nous devrions tous comprendre cela. La plupart des gens se plaisent à « anticiper » et leurs appétits ne connaissent pas de fin. Aucun d’eux ne comprend l’urgente volonté de Dieu d’aujourd’hui et tous songent donc à fuir. Ils sont comme des chevaux qui se seraient échappés et n’auraient que l’envie d’errer dans les étendues sauvages ; peu souhaitent s’installer dans le bon pays de Canaan pour chercher la voie de la vie humaine. Étant entrés au pays où coulent le lait et le miel, si les hommes n’y trouvent aucune jouissance, que veulent-ils de plus ? Que la vérité soit dite : au-delà du bon pays de Canaan ne s’étend que le désert. Même quand les hommes sont entrés dans le lieu du repos, ils sont incapables de continuer à faire leur devoir ; ne sont-ils pas que des prostitués ? Si tu perds l’occasion d’être rendu parfait par Dieu ici, tu le regretteras pour le restant de tes jours, ton remords sera infini. Tu seras comme Moïse, qui a contemplé le pays de Canaan, mais n’a pu en profiter, les poings serrés, rempli de regrets à l’heure de sa mort : ne trouves-tu pas cela honteux ? Ne trouves-tu pas cela embarrassant d’essuyer les moqueries des autres ? Es-tu prêt à être humilié par les autres ? Ne souhaites-tu pas réussir ta vie ? Ne veux-tu pas être quelqu’un d’honorable et d’honnête qui soit perfectionné par Dieu ? N’aspires-tu vraiment à rien ? Tu n’es pas prêt à prendre les autres chemins ; ne souhaites-tu pas non plus prendre le chemin que Dieu a décrété pour toi ? Oses-tu aller à l’encontre de la volonté du ciel ? Même si tu as de grandes « compétences », peux-tu vraiment offenser le ciel ? Je crois qu’il vaut mieux bien se connaître soi-même. Une seule parole de Dieu peut changer le ciel et la terre, alors qu’est-ce qu’une petite personne rachitique aux yeux de Dieu ?

Au cours de Mes propres expériences, J’ai constaté que plus tu te positionnes contre Dieu, plus Dieu te montrera Son tempérament majestueux et plus le châtiment qu’Il te « servira » sera sévère ; plus tu Lui obéis, plus Il t’aimera et te protègera. Le tempérament de Dieu est comme un instrument de punition : si tu obéis, tu seras en sécurité et en sureté ; quand tu n’obéis pas – quand tu essaies toujours de te faire remarquer et que tu joues des tours sans arrêt –, le tempérament de Dieu change immédiatement. Dieu est comme le soleil par une journée nuageuse, Il Se cachera à toi et te montrera Sa colère. Ainsi, de même, Son tempérament est comme le temps d’un mois de juin, quand le ciel est clair à des kilomètres à la ronde et que les vagues ne sont que des ondulations à la surface de l’eau, jusqu’à ce que le courant accélère soudain et que l’eau se transforme en une houle agitée. Oses-tu être aussi téméraire devant un tempérament de Dieu pareil ? Au cours de vos expériences, la plupart d’entre vous, frères et sœurs, ont vu que lorsque le Saint-Esprit œuvre à la lumière du jour, ils sont remplis de foi, mais alors, sans crier gare, l’Esprit de Dieu t’abandonne soudain et te voilà tellement tourmenté que tu ne dors plus la nuit, cherchant dans quelle direction Son Esprit a disparu. Quoi que tu fasses, tu n’arrives pas à trouver où Son Esprit S’en est allé, mais alors, sans crier gare, Il t’apparaît de nouveau et te voilà aussi fou de joie que Pierre quand soudain il vit une fois de plus son Seigneur Jésus. Te voilà tellement fou de joie que tu en cries presque. As-tu vraiment oublié cela après en avoir fait l’expérience autant de fois ? Le Seigneur Jésus-Christ qui a pris chair, qui a été cloué à la croix et qui est ensuite ressuscité et monté au ciel, t’est toujours caché pour un certain temps, puis Il t’apparaît pour un certain temps. Il Se révèle à toi en raison de ta droiture et Il Se met en colère et te quitte en raison de tes péchés, alors pourquoi ne Le pries-tu pas davantage ? Ne savais-tu pas qu’après la Pentecôte, le Seigneur Jésus-Christ avait une autre mission sur terre ? Tu ne connais que le fait que le Seigneur Jésus-Christ S’est fait chair, est venu sur terre et a été cloué à la croix. Tu ne t’es jamais rendu compte que le Jésus auquel tu croyais avant a depuis longtemps confié Son œuvre à quelqu’un d’autre et que celle-ci a été terminée il y a longtemps. Donc l’Esprit du Seigneur Jésus-Christ est revenu sur terre sous forme charnelle pour réaliser une autre partie de Son œuvre. Je voudrais introduire quelque chose ici : en dépit du fait que vous êtes actuellement dans ce courant, J’ose dire que peu parmi vous croient que cette personne est Celle qui vous a été envoyée par le Seigneur Jésus-Christ. Vous ne savez que profiter de Lui ; vous ne reconnaissez pas que l’Esprit de Dieu est revenu sur la terre et vous ne reconnaissez pas que le Dieu d’aujourd’hui est le Jésus-Christ d’il y a des milliers d’années. Et Je dis donc que tous, vous marchez les yeux fermés, vous acceptez simplement de vous retrouvez n’importe où et vous n’êtes pas du tout sérieux à ce sujet. Ainsi vous croyez en Jésus en paroles, mais vous osez résister de façon flagrante à Celui à qui Dieu rend témoignage aujourd’hui. N’es-tu pas insensé ? Le Dieu d’aujourd’hui ne Se soucie pas de tes erreurs, Il ne te condamne pas. Tu dis que tu crois en Jésus, alors, ton Seigneur Jésus-Christ pourrait-Il t’acquitter ? Penses-tu que Dieu soit pour toi un lieu où faire passer ta colère, mentir et tromper ? Quand ton Seigneur Jésus-Christ Se révèlera une nouvelle fois, Il déterminera ta droiture ou ta méchanceté selon la manière dont tu te comportes maintenant. La plupart des gens se retrouvent avec des notions sur ce à quoi Je fais référence quand Je dis « Mes frères et sœurs » et croient que les moyens de Dieu pour œuvrer changeront. De telles personnes ne courtisent-elles pas la mort ? Dieu peut-Il porter témoignage à Satan en tant que Dieu Lui-même ? En cela, ne condamnes-tu pas Dieu ? Crois-tu qu’absolument n’importe qui peut devenir Dieu Lui-même ? Si tu le savais vraiment, alors tu n’aurais aucune notion. Dans la Bible se trouve le passage suivant : toutes choses sont pour Lui et toutes choses viennent de Lui. Il mènera de nombreux fils à la gloire et Il est notre Capitaine. […] Ainsi n’a-t-Il pas honte de nous appeler frères. Tu es peut-être capable de réciter facilement ces paroles par cœur, mais tu ne comprends pas ce qu’elles veulent dire vraiment. Ne crois-tu pas en Dieu en ayant les yeux fermés ?

Je crois que notre génération est bénie de pouvoir emprunter le chemin inachevé par les générations précédentes et d’assister à la réapparition du Dieu d’il y a plusieurs milliers d’années, un Dieu qui est parmi nous et a toutes choses en abondance. Tu n’aurais jamais pu imaginer que tu parcourrais ce chemin : en es-tu capable ? Ce chemin est indiqué directement par le Saint-Esprit, il est indiqué par l’Esprit sept fois intensifié du Seigneur Jésus-Christ, et c’est le chemin qui a été ouvert pour toi par le Dieu d’aujourd’hui. Même dans tes rêves les plus fous, tu n’aurais pas pu imaginer que le Jésus d’il y a plusieurs milliers d’années apparaîtrait une fois de plus devant toi. N’as-tu pas un sentiment de satisfaction ? Qui est capable de venir en personne devant Dieu ? Je prie souvent pour que notre groupe reçoive de plus grandes bénédictions de la part de Dieu, pour que nous puissions être favorisés par Dieu et gagnés par Lui, mais il y a aussi eu d’innombrables fois où j’ai versé pour nous des larmes amères, demandant à Dieu de nous éclairer, afin que nous puissions voir de plus grandes révélations. Quand je vois des gens qui essaient constamment de duper Dieu et n’aspirent jamais à rien, ou bien qui se soucient de la chair ou visent des intérêts et une réputation pour occuper le devant de la scène, comment pourrais-Je ne pas ressentir une grande douleur dans Mon cœur ? Comment les gens peuvent-ils être aussi insensibles ? Mon œuvre n’a-t-elle vraiment produit aucun effet ? Si tes enfants étaient rebelles et ne remplissaient pas envers toi leur rôle filial, s’ils n’avaient pas de conscience, s’ils ne se souciaient que d’eux-mêmes et ne prenaient jamais en considération tes sentiments, et si, une fois adultes, ils te chassaient de la maison, comment te sentirais-tu à ce moment-là ? Les larmes n’inonderaient-elles pas tes joues quand tu repenserais au sang, à la sueur et au sacrifice auxquels tu as consenti pour les élever ? Ainsi, J’ai prié Dieu d’innombrables fois en disant : « Mon Dieu ! Toi seul sais si Je porte un fardeau pour Ton œuvre. Quand Mes actions ne sont pas alignées sur Ta volonté, Tu Me disciplines, Me perfectionnes et M’en fais prendre conscience. Ma seule requête envers Toi, c’est que Tu touches davantage ces hommes, de sorte que Tu puisses être bientôt glorifié et qu’ils puissent être gagnés par Toi, de sorte que Ton œuvre puisse accomplir Ta volonté et que Ton plan puisse être achevé plus tôt. » Dieu ne veut pas conquérir les hommes par le châtiment, Il ne veut pas sans arrêt mener les hommes par le bout du nez. Il veut que les hommes respectent Ses paroles et travaillent de manière disciplinée et, ainsi, satisfassent Sa volonté. Or les hommes n’ont pas honte et se rebellent constamment contre Lui. Je crois qu’il vaut mieux que nous trouvions la façon la plus simple de Le satisfaire, c’est-à-dire respecter tous Ses arrangements. Si tu peux vraiment accomplir cela, tu seras perfectionné. N’est-ce pas une chose facile et joyeuse ? Prends le chemin que tu dois prendre ; ne prête pas attention à ce que disent les autres et ne réfléchis pas trop. Ton avenir et ton destin sont-ils dans tes propres mains ? Tu essaies toujours de t’échapper, souhaitant prendre le chemin du monde, mais pourquoi ne peux-tu pas en sortir ? Comment se fait-il que tu hésites pendant de nombreuses années à un carrefour, puis finisses par choisir ce chemin une fois de plus ? Après avoir erré de nombreuses années, comment se fait-il que tu sois maintenant retourné à cette maison malgré toi ? Est-ce toi qui l’as décidé ? Pour ceux d’entre vous qui sont dans ce courant, si vous ne Me croyez pas, alors entendez ceci : si tu envisages de partir, vois si Dieu te laisse faire, vois comment le Saint-Esprit te touche, fais-en l’expérience par toi-même. Pour parler franchement, même si tu connais un malheur, tu dois l’endurer dans ce courant, et s’il y a de la souffrance, tu dois souffrir ici, aujourd’hui ; tu ne peux aller autre part. Est-ce clair pour toi ? Où irais-tu ? C’est le décret administratif de Dieu. Penses-tu que le choix de Dieu pour ce groupe d’hommes n’ait pas de sens ? Dans Son œuvre aujourd’hui, Dieu ne Se met pas facilement en colère, mais si des gens essaient de perturber Son plan, Son visage rayonnant change instantanément et devient renfrogné. Alors, Je te conseille de te calmer et de te soumettre aux desseins de Dieu et de Lui permettre de te rendre complet. Seuls les gens qui font cela sont intelligents.

Précédent: Le chemin… (6)

Suivant: Le chemin… (8)

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe

Chapitre 37

Tout au long des âges, toute l’œuvre que J’ai accomplie – chaque étape de cette œuvre – contient Mes méthodes de travail appropriées. C’est...

L’œuvre et l’entrée (7)

Il a fallu à l’homme jusqu’à ce jour pour se rendre compte que ce qui manque à l’homme, ce n’est pas seulement l’apport de la vie...

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre