La vision de l’œuvre de Dieu (2)

L’ère de la Grâce a prêché l’évangile de la repentance et le salut conditionnel fondé sur la foi de l’homme. Aujourd’hui, au lieu du salut, on ne parle que de conquête et de perfection. Il n’est jamais dit que si une personne croit, toute sa famille sera bénie, ou que le salut est accordé une fois pour toutes. Aujourd’hui, personne ne dit de tels mots, et de telles choses sont dépassées. À l’époque, l’œuvre de Jésus était la rédemption de toute l’humanité. Les péchés de tous ceux qui croyaient en Lui étaient pardonnés ; tant que l’on croyait en Lui, Il nous rachetait ; si l’on croyait en Lui, nous n’étions plus des pécheurs, nos péchés étaient pardonnés. C’est cela que signifiait être sauvé et être justifié par la foi. Pourtant, chez ceux qui croyaient, il y avait un reste de rébellion et d’opposition à Dieu, qui devait être encore retiré lentement. Le salut ne signifiait pas que l’homme avait été complètement gagné par Jésus, mais que l’homme n’appartenait plus au péché, que ses péchés avaient été pardonnés : à condition que l’on croie, on n’appartenait plus jamais au péché. En ce temps-là, une grande partie de l’œuvre que Jésus réalisait était incompréhensible pour Ses disciples, et Il disait beaucoup de paroles que les gens ne comprenaient pas. En effet, Il n’expliquait pas Son œuvre et Ses paroles en ce temps-là. Ainsi, plusieurs années après Son départ, Matthieu a créé une généalogie pour Jésus, et d’autres également ont fait beaucoup de travail qui relevait de la volonté de l’homme. Jésus n’est pas venu pour perfectionner et gagner l’homme, mais pour accomplir une étape de l’œuvre : annoncer l’Évangile du royaume des cieux et achever l’œuvre de la crucifixion. Et donc, une fois que Jésus a été crucifié, Son œuvre s’est achevée. Mais au stade actuel – l’œuvre de la conquête –, davantage de paroles doivent être prononcées, plus de travail doit être fait et il doit y avoir de nombreux développements. De même, les mystères de l’œuvre de Jésus et de l’Éternel doivent être révélés, afin que tous les gens puissent avoir une compréhension et une clarté dans leur foi, car c’est l’œuvre des derniers jours, et les derniers jours sont la fin de l’œuvre de Dieu, le moment de la conclusion de cette œuvre. Cette étape de l’œuvre élucidera pour toi la loi de l’Éternel et la rédemption de Jésus, et a principalement en vue ta compréhension de tout le plan de gestion de six mille ans de Dieu, ta valorisation de toute la signification et de toute l’essence du plan de gestion de six mille ans, ta compréhension du but de toute l’œuvre faite par Jésus et de toutes les paroles qu’Il a prononcées, et même ta foi aveugle en la Bible et ton adoration de la Bible. Elle te permettra de bien comprendre tout cela. Tu comprendras à la fois l’œuvre accomplie par Jésus et l’œuvre de Dieu aujourd’hui ; tu comprendras et verras toute la vérité, la vie et le chemin. Dans l’étape de l’œuvre réalisée par Jésus, pourquoi Jésus est-Il parti sans conclure l’œuvre ? Parce que l’étape de l’œuvre de Jésus n’était pas l’œuvre de la conclusion. Quand Il fut cloué sur la croix, Ses paroles prirent fin également ; après Sa crucifixion, Son œuvre fut complètement terminée. L’étape actuelle est différente : l’œuvre de Dieu sera terminée seulement après que les paroles auront été prononcées jusqu’à la fin et que toute Son œuvre aura été conclue. Au cours de l’étape de l’œuvre de Jésus, beaucoup de paroles sont restées inexprimées ou ne furent pas entièrement articulées. Toutefois, Jésus ne Se souciait pas de ce qu’Il faisait ou ne disait pas, car Son ministère n’était pas un ministère de paroles, et donc, après qu’Il fut cloué sur la croix, Il est parti. Cette étape de l’œuvre était principalement pour la crucifixion. Elle n’est pas comme l’étape d’aujourd’hui. L’étape de l’œuvre aujourd’hui est principalement en vue de l’achèvement, de la clarification et de la conclusion de toute l’œuvre. Si les paroles ne sont pas toutes prononcées, il n’y aura aucun moyen de conclure cette œuvre, car dans cette étape de l’œuvre tout le travail est achevé et accompli en utilisant des paroles. En ce temps-là, Jésus a fait beaucoup de travail qui était incompréhensible pour l’homme. Il est parti tranquillement et, aujourd’hui, il y a encore beaucoup de gens qui ne comprennent pas Ses paroles, des gens qui ont une compréhension erronée, mais qui croient toujours qu’elle est bonne et qui ne savent pas qu’ils sont dans l’erreur. En fin de compte, cette étape actuelle mènera l’œuvre de Dieu à sa fin complète et à sa conclusion. Tous comprendront et connaîtront le plan de gestion de Dieu. Les conceptions de l’homme, ses intentions, sa compréhension erronée, ses conceptions de l’œuvre de l’Éternel et de Jésus, ses perspectives sur les païens et ses autres déviances et erreurs seront corrigées. Et l’homme comprendra tous les bons chemins de la vie, toute l’œuvre accomplie par Dieu et toute la vérité. Quand cela se produira, cette étape de l’œuvre prendra fin. L’œuvre de l’Éternel fut la création du monde, ce fut le commencement ; cette étape de l’œuvre est la fin de l’œuvre, c’est la conclusion. Au commencement, l’œuvre de Dieu a été réalisée parmi les élus d’Israël, et ce fut l’aurore d’une nouvelle époque dans le plus saint de tous les lieux. La dernière étape de l’œuvre est réalisée dans le plus impur de tous les pays pour juger le monde et mener l’ère à sa fin. Dans la première étape, l’œuvre de Dieu a été faite dans le plus brillant de tous les lieux, et la dernière étape est réalisée dans le plus obscur de tous les lieux ; cette obscurité sera chassée, la lumière jaillira et tous les gens seront conquis. Lorsque les gens de ce lieu parmi les plus impurs et plus obscurs auront été conquis et que l’ensemble de la population aura reconnu qu’il y a un Dieu qui est le vrai Dieu, et que chaque personne sera absolument convaincue, alors commencera l’œuvre de la conquête dans l’univers entier. Cette étape de l’œuvre est symbolique : une fois que l’œuvre de cette ère sera terminée, l’œuvre de gestion de six mille ans arrivera à sa fin. Une fois que ceux qui vivent dans le plus obscur de tous les lieux auront été conquis, il va sans dire que la même conquête sera réalisée partout ailleurs. En tant que telle, seulement l’œuvre de la conquête en Chine porte un symbolisme signifiant. La Chine incarne toutes les forces des ténèbres, et le peuple de la Chine représente tous ceux qui sont de la chair, de Satan, de la chair et du sang. Ce sont les Chinois qui ont été les plus corrompus par le grand dragon rouge, qui ont la plus forte opposition à Dieu, dont l’humanité est très vile et impure, et donc ils sont l’archétype de toute l’humanité corrompue. Cela ne veut pas dire que les autres pays n’ont pas de problèmes du tout ; les notions de l’homme sont toutes les mêmes et, bien que les gens de ces pays puissent être d’un bon calibre, s’ils ne connaissent pas Dieu, alors ce doit être qu’ils s’y opposent. Pourquoi les Juifs se sont-ils également opposés à Dieu et L’ont-ils défié ? Pourquoi les pharisiens se sont-ils opposés à Lui ? Pourquoi Judas a-t-il trahi Jésus ? À l’époque, plusieurs des disciples ne connaissaient pas Jésus. Pourquoi, après que Jésus a été crucifié et qu’Il est ressuscité, les gens n’ont-ils toujours pas cru en Lui ? La désobéissance de l’homme n’est-elle pas la même ? Tout simplement, c’est que les gens de la Chine servent d’exemple, et quand ils seront conquis, ils deviendront des modèles et des spécimens et serviront de référence pour les autres. Pourquoi ai-Je toujours dit que vous êtes un complément à Mon plan de gestion ? C’est dans le peuple de la Chine que la corruption, l’impureté, l’injustice, l’opposition et la rébellion se manifestent de la manière la plus complète et sont exposées dans des formes très variées. D’une part, ils sont de mauvais calibre, et d’autre part, leur vie et leur état d’esprit sont arriérés, et leurs habitudes, leur environnement social, leur famille de naissance, tous sont pauvres et les plus arriérés. Leur statut aussi est vil. Le travail dans ce lieu est symbolique, et après que ce travail d’essai aura été effectué dans sa totalité, l’œuvre ultérieure de Dieu ira beaucoup mieux. Si cette étape de l’œuvre peut être achevée, le succès de l’œuvre ultérieure est évident. Une fois que cette étape de l’œuvre aura été accomplie, un grand succès aura été pleinement atteint et l’œuvre de conquête dans l’univers entier sera achevée. En fait, une fois que le travail parmi vous sera couronné de succès, un succès équivalent se réalisera dans l’univers entier. C’est pour cette raison que Je fais en sorte que vous serviez de modèle et d’exemple. La rébellion, l’opposition, l’impureté, l’iniquité – tout cela se retrouve dans ces gens, et en eux est représentée toute la rébellion de l’humanité. Ils sont vraiment incroyables. Ainsi, ils sont présentés comme la quintessence de la conquête, et une fois qu’ils auront été conquis, ils deviendront naturellement un exemple et un modèle pour les autres. Rien ne fut plus symbolique que la première étape réalisée en Israël : les Israélites étaient le peuple le plus saint et le moins corrompu de tous les peuples, et donc l’aube de la nouvelle époque dans ce pays a été extrêmement importante. On peut dire que les ancêtres de l’humanité sont venus d’Israël et qu’Israël a été le lieu d’origine de l’œuvre de Dieu. Au commencement, ces gens étaient les plus saints, et ils adoraient tous l’Éternel, et l’œuvre de Dieu en eux produisait les meilleurs résultats. La Bible entière rapporte l’œuvre de deux ères : l’une était l’œuvre de l’ère de la Loi, et l’autre, l’œuvre de l’ère de la Grâce. L’Ancien Testament rapporte les paroles de l’Éternel aux Israélites et Son œuvre en Israël ; le Nouveau Testament rapporte l’œuvre de Jésus en Judée. Mais pourquoi la Bible ne contient-elle aucun nom chinois ? Parce que les deux premières parties de l’œuvre de Dieu ont été réalisées en Israël, parce que le peuple d’Israël était le peuple choisi, c’est-à-dire qu’il a été le premier à accepter l’œuvre de l’Éternel. Les gens du peuple d’Israël étaient les moins corrompus de toute l’humanité, et au commencement, ils tournaient leurs esprits vers Dieu et Le révéraient. Ils obéissaient aux paroles de l’Éternel et servaient toujours dans le temple, et ils portaient des habits sacerdotaux ou des couronnes. Ils furent les premiers à adorer Dieu, les premiers à être l’objet de Son œuvre. Ces gens furent un exemple et un modèle pour l’ensemble de l’humanité. Ils furent des exemples et des modèles de sainteté et de justice. Des hommes comme Job, Abraham, Lot, ou Pierre et Timothée, ils étaient tous des Israélites, et les plus saints des exemples et des modèles. Israël a été le premier pays à adorer Dieu parmi les hommes, et plus de justes sont venus de ce pays que de partout ailleurs. Dieu les a perfectionnés afin de pouvoir mieux gouverner l’humanité dans tous les pays à l’avenir. Leurs succès et la justice de leur culte de l’Éternel ont été rapportés afin qu’ils puissent servir d’exemples et de modèles pour les peuples en dehors d’Israël au cours de l’ère de la Grâce, et leurs actions se sont maintenues pendant plusieurs milliers d’années de travail, jusqu’à nos jours.

Après la fondation du monde, la première étape de l’œuvre de Dieu a été réalisée en Israël, et donc Israël a été le lieu d’origine de l’œuvre de Dieu sur la terre, et la base de l’œuvre de Dieu sur la terre. La portée de l’œuvre de Jésus s’étendait sur toute la Judée. Au cours de Son œuvre, très peu de personnes en dehors de la Judée en avaient connaissance, car Il n’a pas fait de travail au-delà de la Judée. Aujourd’hui, l’œuvre de Dieu a été apportée à la Chine et y est limitée. Au cours de cette phase, aucun travail n’a débuté en dehors de la Chine ; sa propagation au-delà de la Chine est un travail qui viendra plus tard. Cette étape de travail fait suite à l’étape de l’œuvre de Jésus. Jésus a fait l’œuvre de la rédemption et l’étape actuelle lui fait suite ; la rédemption a été achevée, et dans l’étape actuelle, il n’y a pas besoin d’une conception par le Saint-Esprit parce que cette étape de l’œuvre est différente de l’étape précédente, et, de plus, parce que la Chine est différente d’Israël. L’étape de l’œuvre réalisée par Jésus était l’œuvre de la rédemption. L’homme vit Jésus, et peu de temps après, Son œuvre a commencé à se répandre aux païens. Aujourd’hui, beaucoup de gens en Amérique, au Royaume-Uni et en Russie croient en Dieu, alors pourquoi y en a-t-il moins en Chine ? Parce que la Chine est la nation la plus fermée. Ainsi, la Chine a été le dernier pays à accepter la voie de Dieu. Cela fait même moins d’une centaine d’années qu’elle l’a acceptée, beaucoup plus tard que l’Amérique et le Royaume-Uni. La dernière étape de l’œuvre de Dieu est réalisée en Chine afin d’achever Son œuvre et pour que toute Son œuvre soit accomplie. Les gens en Israël appelaient tous l’Éternel leur Seigneur. À l’époque, ils le considéraient comme le chef de famille, et tout Israël devint une grande famille où tous les gens adoraient leur Seigneur l’Éternel. L’Esprit de l’Éternel leur apparaissait souvent, Il parlait et faisait entendre Sa voix et utilisait une colonne de nuée et le son pour guider leur vie. En ce temps-là, l’Esprit les dirigeait directement en Israël, parlant et faisant entendre Sa voix aux gens, et ils virent les nuages et entendirent les coups de tonnerre, et de cette façon, Il a guidé leur vie pendant plusieurs milliers d’années. Ainsi, seuls les gens du peuple d’Israël ont toujours adoré l’Éternel. Ils croient que l’Éternel est leur Dieu et n’est pas le Dieu des païens. Cela n’est pas surprenant : après tout, l’Éternel a travaillé parmi eux pendant près de quatre mille ans. En Chine, après des milliers d’années de sommeil léthargique, les dégénérés ont appris, seulement maintenant, que les cieux et la terre et toutes les choses ne furent pas formés naturellement, mais faits par le Créateur. Parce que cet évangile est venu de l’étranger, ces esprits réactionnaires féodaux croient que tous ceux qui acceptent cet évangile sont perfides, qu’ils sont les fléaux qui trahissent Bouddha, leur ancêtre. En outre, plusieurs de ces esprits féodaux demandent comment les Chinois pourraient croire au Dieu des étrangers. Est-ce qu’ils ne trahissent pas leurs ancêtres ? Ne commettent-ils pas le mal ? Aujourd’hui, les gens ont depuis longtemps oublié que l’Éternel est leur Dieu. Ils ont oublié le Créateur depuis longtemps, ils croient plutôt dans l’évolution, ce qui signifie que l’homme a évolué à partir des singes et que le monde naturel est apparu tout naturellement. Toute la bonne nourriture dont jouit l’humanité est produite par la nature, il y a un ordre dans la vie et la mort de l’homme, et il n’existe pas de Dieu qui règne sur tout. De plus, un grand nombre d’athées croient que l’idée suivant laquelle Dieu règne sur toutes les choses est une superstition et que ce n’est pas scientifique. Mais la science peut-elle remplacer l’œuvre de Dieu ? La science peut-elle régner sur l’humanité ? Prêcher l’évangile dans un pays régi par l’athéisme n’est pas une tâche facile et implique de grands obstacles. N’y a-t-il pas un grand nombre de gens qui s’opposent à Dieu de cette façon aujourd’hui ?

Quand Jésus est venu accomplir Son œuvre, beaucoup de gens ont comparé Son œuvre à celle de l’Éternel et, les trouvant incohérentes, ils ont cloué Jésus sur la croix. Pourquoi n’ont-ils pas trouvé de cohérence entre Leur œuvre ? En partie, c’est parce que Jésus faisait une nouvelle œuvre, et aussi parce que personne n’avait écrit la généalogie de Jésus avant qu’Il ait commencé Son œuvre. Si quelqu’un l’avait fait, alors il n’y aurait pas eu besoin de s’inquiéter. Qui aurait cloué Jésus sur la croix ? Si Matthieu avait écrit la généalogie de Jésus plusieurs décennies plus tôt, alors Jésus n’aurait pas subi une si grande persécution. N’est-ce pas ainsi ? Dès que les gens auraient lu la généalogie de Jésus – qu’Il était le fils d’Abraham, la racine de David –, ils auraient cessé de Le persécuter. N’est-ce pas dommage que Sa généalogie ait été écrite trop tard ? Et quel dommage que la Bible ne rapporte que deux étapes de l’œuvre de Dieu : une étape qui était le travail de l’ère de la Loi et une autre qui était le travail de l’ère de la Grâce ; une étape qui était l’œuvre de l’Éternel et une autre qui était l’œuvre de Jésus. Ce serait beaucoup mieux si un grand prophète avait prédit l’œuvre d’aujourd’hui. Une section supplémentaire de la Bible serait intitulée : « L’œuvre des derniers jours ». Cela ne serait-il pas beaucoup mieux ? Pourquoi l’homme devrait-il être soumis à tellement de difficultés aujourd’hui ? Vous avez vécu des moments très difficiles ! Si quelqu’un mérite d’être haï, ce sont Ésaïe et Daniel qui n’ont pas prédit l’œuvre des derniers jours, et si quelqu’un est à blâmer, ce sont les apôtres du Nouveau Testament qui n’ont pas fait la généalogie de la seconde incarnation de Dieu plus tôt. Quelle honte ! Vous cherchez des preuves partout, et même après avoir trouvé des fragments de « petits mots », vous ne pouvez toujours pas dire s’ils sont une preuve ou non. Comme c’est embarrassant ! Pourquoi Dieu est-Il si mystérieux en faisant Son œuvre ? Aujourd’hui, beaucoup de gens n’ont pas encore trouvé une preuve concluante, mais ils sont également incapables de nier qu’elle existe. Alors, que devraient-ils faire ? Ils ne peuvent pas suivre Dieu résolument, mais ils ne peuvent pas non plus progresser dans un tel doute. Et donc, nombre d’« érudits intelligents et doués » adoptent une attitude indécise quand ils suivent Dieu. C’est trop troublant ! Les choses n’auraient-elles pas été beaucoup plus faciles si Matthieu, Marc, Luc et Jean avaient pu prédire l’avenir ? Ce serait mieux si Jean avait vu la vérité intérieure de la vie dans le royaume. Quel dommage qu’il n’ait vu que des visions et qu’il n’ait pas vu le vrai travail matériel sur la terre. Quelle honte ! Quel est le problème de Dieu ? Pourquoi, après un si bon travail en Israël, est-Il venu maintenant en Chine ? Pourquoi devait-Il devenir chair, travailler personnellement et vivre parmi les gens ? Dieu manque d’égard pour l’homme ! Non seulement n’a-t-Il pas prévenu les gens, mais Il a frappé tout à coup avec Son châtiment et Son jugement. Cela n’a aucun sens ! La première fois que Dieu est devenu chair, parce qu’Il n’a pas révélé à l’avance la vérité intérieure à l’homme, Il a enduré beaucoup de difficultés. Sûrement, Il ne peut pas avoir oublié cela ? Et alors, pourquoi cette fois encore ne dit-Il rien à l’homme ? Aujourd’hui, comme il est regrettable qu’il n’y ait que soixante-six livres dans la Bible. Il en faudrait un de plus qui prédise l’œuvre des derniers jours ! Ne crois-tu pas ? Même l’Éternel, Ésaïe et David n’ont pas mentionné l’œuvre d’aujourd’hui. Ils étaient plus éloignés du présent, une séparation de plus de quatre mille ans. Jésus n’a pas pleinement prédit non plus l’œuvre d’aujourd’hui, n’en parlant qu’un peu, et encore l’homme ne trouve pas de preuves suffisantes. Si tu compares l’œuvre d’aujourd’hui à celle d’auparavant, quel résultat obtiens-tu ? L’étape de l’œuvre de l’Éternel a été réalisée pour Israël, donc, si tu compares l’œuvre d’aujourd’hui à celle-là, la dissonance est encore plus grande ; les deux ne peuvent tout simplement pas être comparées. Tu n’es ni d’Israël ni un Juif ; ton calibre, tout à ton sujet, fait défaut. Comment peux-tu te comparer avec eux ? Est-ce possible ? Sache qu’aujourd’hui c’est l’ère du Règne, et sache qu’elle est différente de l’ère de la Loi et de l’ère de la Grâce. Dans tous les cas, n’essaie pas d’utiliser une formule ; Dieu ne Se trouve pas dans de telles formules.

Comment Jésus a-t-Il vécu pendant les vingt-neuf premières années de Sa vie ? La Bible ne raconte rien sur Son enfance et Sa jeunesse. En sais-tu quelque chose ? Est-il possible qu’Il n’ait pas eu d’enfance ou de jeunesse et qu’il ait eu trente ans déjà à Sa naissance ? Tu en sais trop peu, alors ne sois pas si désinvolte en propageant tes points de vue. Cela ne t’aide pas ! La Bible raconte seulement qu’avant le trentième anniversaire de naissance de Jésus, Il a été baptisé et conduit dans le désert par le Saint-Esprit pour subir la tentation du diable. Et les quatre Évangiles rapportent Ses trois années et demi de travail. Il n’y a aucune trace de Son enfance et de Sa jeunesse, mais cela ne prouve pas qu’Il n’ait pas eu d’enfance et de jeunesse ; tout simplement, c’est qu’au début, Il n’a pas fait de travail et était une personne normale. Peux-tu dire, alors, que Jésus a vécu pendant trente-trois ans sans jeunesse ni enfance ? Aurait-Il pu avoir soudainement atteint l’âge de trente-trois ans et demi ? L’homme ne pense qu’au surnaturel et au surréalisme à Son sujet. Il n’y a pas de doute que Dieu incarné a une humanité ordinaire et normale, mais quand Il réalise Son œuvre, Il le fait directement avec Son humanité incomplète et Sa divinité complète. C’est pour cette raison que les gens ont des doutes au sujet de l’œuvre d’aujourd’hui, et même au sujet de l’œuvre de Jésus. Bien que l’œuvre de Dieu ait été différente les deux fois où Il est devenu chair, Sa substance ne diffère pas. Bien sûr, si vous lisez les quatre Évangiles, les différences sont grandes entre l’une et l’autre. Comment pourrais-tu retourner à l’enfance et à la jeunesse de Jésus ? Comment pourrais-tu comprendre l’humanité normale de Jésus ? Peut-être que tu as une bonne compréhension de l’humanité de Dieu aujourd’hui, cependant tu ne saisis pas l’humanité de Jésus et tu la comprends encore moins. Si Matthieu n’en avait rien dit, tu n’aurais aucune idée de l’humanité de Jésus. Quand Je te raconte les histoires de la vie de Jésus et te parle des vérités intérieures de l’enfance et de la jeunesse de Jésus, tu secoues la tête : « Non ! Il ne pourrait pas être comme cela. Il ne peut pas avoir la moindre faiblesse, encore moins devrait-Il avoir une humanité normale ! » Tu cries et tu hurles même. C’est parce que tu ne comprends pas Jésus que tu as des conceptions à Mon sujet. Tu crois que Jésus est trop divin, qu’Il n’a rien à voir avec la chair. Mais les faits sont toujours les faits. Personne ne veut parler au mépris de la vérité des faits, car, quand Je parle, c’est en relation avec la vérité ; ce n’est pas une spéculation ni une prophétie. Sache que Dieu peut atteindre de grandes hauteurs et, en outre, qu’Il peut Se cacher dans les grandes profondeurs. Il est inimaginable par l’intellect, Il est le Dieu de toutes les créatures, et non pas un Dieu personnel conçu par une personne en particulier.

Précédent: La vision de l’œuvre de Dieu (1)

Suivant: La vision de l’œuvre de Dieu (3)

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe

Trois admonitions

En tant que croyant en Dieu, il faut être loyal à nul autre que Lui en toutes choses et être capable de se conformer à Sa volonté en toutes...

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre