V. Paroles essentielles sur la connaissance de l’œuvre de Dieu

130. Dieu est le commencement et la fin. C’est Lui-même qui met Son œuvre en mouvement, et alors, c’est Lui-même qui doit conclure l’ère précédente. Telle est la preuve de Sa victoire sur Satan et de Sa conquête du monde. Chaque fois qu’Il œuvre Lui-même parmi les hommes, c’est le début d’une nouvelle bataille. Sans le début d’une nouvelle œuvre, l’ancienne œuvre ne serait pas conclue, naturellement. Et l’absence de conclusion de l’ancienne prouve que la bataille contre Satan reste encore à mener à son terme. C’est seulement si Dieu Lui-même vient parmi les hommes et réalise une nouvelle œuvre que l’homme peut pleinement se libérer du domaine de Satan et acquérir une nouvelle vie et un nouveau commencement. Sinon, l’homme vivra éternellement dans l’ère ancienne et vivra éternellement sous l’ancienne influence de Satan. Durant chaque ère dirigée par Dieu, une partie de l’homme est libérée, et donc, l’homme progresse vers la nouvelle ère en même temps que l’œuvre de Dieu. La victoire de Dieu est une victoire pour tous ceux qui Le suivent. Si l’humanité de la création avait la responsabilité de conclure l’ère, alors, que ce soit du point de vue de l’homme ou de Satan, ce ne serait pas plus qu’un acte qui s’oppose à Dieu ou qui Le trahit, et non un acte d’obéissance à Dieu, et ainsi le travail de l’homme deviendrait un outil pour Satan. Si l’homme obéit à Dieu et Le suit durant une ère inaugurée par Dieu Lui-même, alors seulement Satan sera pleinement convaincu, car tel est le devoir d’un être créé. Par conséquent, Je vous dis que vous n’avez qu’à suivre et à obéir, et rien de plus n’est exigé de vous. Voilà ce que signifie accomplir son devoir et exercer ses fonctions. Dieu fait Sa propre œuvre et n’a pas besoin que l’homme fasse Son œuvre à Sa place. Il ne participe pas non plus au travail des êtres créés. L’homme accomplit son propre devoir et ne participe pas à l’œuvre de Dieu. Voilà la seule obéissance et la preuve que Satan est vaincu. Après que Dieu Lui-même a inauguré la nouvelle ère, Il ne descend plus Lui-même pour œuvrer parmi les hommes. C’est alors seulement que l’homme entre officiellement dans la nouvelle ère pour accomplir son devoir et réaliser sa mission comme être créé. Tels sont les principes selon lesquels Dieu œuvre et que personne ne peut transgresser. Seule cette façon de travailler est sensée et raisonnable. L’œuvre de Dieu est faite par Dieu Lui-même. C’est Lui qui met Son œuvre en mouvement et Lui aussi qui la conclut. C’est Lui qui planifie l’œuvre, qui la gère, et, même plus, c’est Lui qui la mène à son terme. Comme le dit la Bible : « Je suis le Commencement et la Fin ; Je suis le Semeur et le Moissonneur. » Tout ce qui est lié à l’œuvre de Sa gestion est fait par Dieu Lui-même. Il est le Souverain du plan de gestion de six mille ans ; nul ne peut faire Son œuvre à Sa place ou conclure Son œuvre, car c’est Lui qui tient tout dans Sa main. Puisqu’Il a créé le monde, Il conduira le monde entier à vivre dans Sa lumière, et Il conclura aussi l’ensemble de l’ère et ainsi mènera tout Son plan à terme !

Extrait de « Le mystère de l’incarnation (1) », dans La Parole apparaît dans la chair

131. Les six mille ans d’œuvre de gestion de Dieu sont divisés en trois étapes : l’ère de la Loi, l’ère de la Grâce et l’ère du Règne. Ces trois étapes de travail visent toutes le salut de l’humanité, ce qui veut dire qu’elles contribuent toutes au salut de l’humanité qui a été sérieusement corrompue par Satan. Dans le même temps, cependant, elles ont eu lieu aussi pour que Dieu puisse mener le combat contre Satan. Ainsi, tout comme l’œuvre du salut est divisée en trois étapes, le combat contre Satan est également divisé en trois étapes, et ces deux aspects de l’œuvre de Dieu sont réalisés simultanément. Le combat contre Satan vise en fait le salut de l’humanité, et parce que l’œuvre pour le salut de l’humanité n’est pas quelque chose qui peut être accompli avec succès en une seule étape, le combat contre Satan est également divisé en phases et périodes, et la guerre est menée contre Satan par rapport aux besoins de l’homme et l’ampleur de la corruption de Satan en lui. Peut-être que, dans son imagination, l’homme croit que, dans ce combat, Dieu prendra les armes contre Satan, de la même manière que deux armées se combattraient entre elles. C’est précisément ce que l’intelligence de l’homme peut imaginer, et c’est une idée extrêmement vague et irréaliste, pourtant c’est ce que l’homme croit. Et parce que Je dis ici que le moyen de réaliser le salut de l’homme, c’est à travers le combat contre Satan, l’homme s’imagine que c’est de cette façon que le combat est mené. Il y a trois étapes dans l’œuvre de salut de l’homme, ce qui veut dire que le combat contre Satan a été divisé en trois étapes afin de vaincre Satan une fois pour toutes. Pourtant, la vérité intérieure de toute l’œuvre du combat contre Satan, c’est que ses objectifs sont atteints à travers plusieurs étapes de l’œuvre : en donnant la grâce à l’homme et en devenant le sacrifice d’expiation de l’homme, en pardonnant les péchés de l’homme, en conquérant l’homme et en perfectionnant l’homme. En fait, le combat contre Satan n’est pas la prise d’armes contre Satan, mais le salut de l’homme, la transformation de la vie de l’homme et le changement du tempérament de l’homme afin qu’il puisse rendre témoignage à Dieu. C’est de cette façon que Satan est vaincu. Satan est vaincu en changeant le tempérament corrompu de l’homme. Quand Satan est vaincu, c’est-à-dire, quand l’homme est complètement sauvé, alors le Satan humilié sera complètement asservi, et de cette façon, l’homme aura été complètement sauvé. Ainsi, l’essence du salut de l’homme est la guerre contre Satan, et cette guerre contre Satan est principalement reflétée dans le salut de l’homme. L’étape des derniers jours, dans laquelle l’homme doit être conquis, est la dernière étape dans le combat contre Satan, et c’est aussi l’œuvre consistant à sauver complètement l’homme du domaine de Satan. Le sens profond de la conquête de l’homme est le retour de l’incarnation de Satan – l’homme qui a été corrompu par Satan – au Créateur suite à sa conquête, à travers laquelle il abandonnera Satan et reviendra complètement à Dieu. De cette façon, l’homme aura été complètement sauvé. Et ainsi, l’œuvre de conquête est la dernière œuvre dans le combat contre Satan et la dernière étape dans la gestion de Dieu consistant à vaincre Satan. Sans cette œuvre, le salut total de l’homme serait finalement impossible, la défaite totale de Satan serait également impossible et l’humanité ne serait jamais à même d’accéder à la merveilleuse destination, ou de se libérer de l’influence de Satan. Par conséquent, l’œuvre du salut de l’homme ne peut pas être achevée avant que le combat contre Satan ne soit achevé, car l’essentiel de l’œuvre de gestion de Dieu vise le salut de l’humanité. Au tout début, l’humanité était entre les mains de Dieu, mais à cause de la tentation et de la corruption de Satan, l’homme s’est donné corps et âme à Satan et est tombé dans les mains du malin. Ainsi, Satan est devenu l’objet à éliminer dans l’œuvre de gestion de Dieu. Parce que Satan a possédé l’homme, et parce que l’homme est le capital que Dieu utilise pour accomplir toute la gestion, si l’homme doit être sauvé, alors il doit être arraché des mains de Satan, ce qui veut dire que l’homme doit être récupéré après avoir été captif de Satan. Ainsi, Satan doit être vaincu à travers des changements opérés sur l’ancien tempérament de l’homme, changements qui restaurent le bon sens originel de l’homme. De cette façon, l’homme, qui a été emmené captif, peut être arraché des mains de Satan. Si l’homme est libéré de l’influence et de la servitude de Satan, alors Satan sera humilié, l’homme sera finalement récupéré et Satan sera vaincu. Et parce que l’homme a été libéré de la lugubre influence de Satan, l’homme deviendra le butin de tout ce combat, et Satan deviendra celui qu’il faudra punir une fois que le combat sera terminé, après quoi la totalité de l’œuvre du salut de l’humanité aura été accomplie.

Extrait de « Restaurer la vie normale de l’homme et l’emmener vers une merveilleuse destination », dans La Parole apparaît dans la chair

132. Le plan de gestion de Dieu est accompli en intégralité par Dieu Lui-même, en personne. La première étape – la création du monde – a été réalisée par Dieu Lui-même, en personne, et si cela n’avait pas été le cas, alors personne n’aurait été capable de créer l’humanité ; la deuxième étape a été la rédemption de l’humanité tout entière, et elle a été également réalisée par Dieu Lui-même, en personne ; la troisième étape va sans dire : il y a un besoin encore plus grand pour que la fin de toute l’œuvre de Dieu soit réalisée par Dieu Lui-même. L’œuvre de rédemption, de conquête, de rachat et de perfectionnement de toute l’humanité est accomplie dans son intégralité par Dieu Lui-même, en personne. S’Il n’avait pas personnellement accompli cette œuvre, alors Son identité n’aurait pas pu être représentée par l’homme et Son œuvre n’aurait pas pu être accomplie par l’homme. Pour vaincre Satan, pour racheter l’humanité et pour donner à l’homme une vie normale sur terre, Il conduit personnellement l’homme et œuvre en personne parmi les hommes ; pour tout Son plan de gestion et pour toute Son œuvre, Il doit personnellement réaliser cette œuvre. Si l’homme croit que Dieu est venu seulement pour qu’il puisse Le voir, pour que l’homme soit heureux, alors de telles croyances n’ont pas de valeur et n’ont aucun sens. La compréhension de l’homme est trop superficielle ! C’est seulement en accomplissant Lui-même cette œuvre que Dieu peut la réaliser profondément et entièrement. L’homme est incapable de la réaliser au nom de Dieu. Étant donné qu’il n’a ni l’identité de Dieu ni Sa substance, il est incapable de réaliser l’œuvre de Dieu, et quand bien même l’homme réaliserait cette œuvre, elle n’aurait aucun effet. La première fois que Dieu S’est fait chair, c’était pour la rédemption, afin de racheter toute l’humanité du péché, de rendre l’homme capable d’être purifié et de recevoir le pardon de ses péchés. L’œuvre de conquête est aussi accomplie personnellement par Dieu parmi les hommes. Si, au cours de cette étape, Dieu devait seulement faire des prophéties, alors on aurait trouvé un prophète ou une personne douée pour prendre Sa place ; s’il ne s’agissait que de faire des prophéties, alors l’homme pourrait se substituer à Dieu. Pourtant, si l’homme essayait d’accomplir personnellement l’œuvre de Dieu Lui-même et de mener la vie de l’homme, il lui serait impossible de réaliser cette œuvre. Elle doit être accomplie par Dieu Lui-même, en personne : Dieu doit personnellement Se faire chair pour accomplir cette œuvre. À l’ère de la Parole, si seules les prophéties avaient suffi, alors Isaïe ou le Prophète Élie auraient été choisis pour réaliser cette œuvre, et il n’aurait pas été nécessaire que Dieu fît ce travail Lui-même, personnellement. Parce que l’œuvre réalisée à ce stade n’est pas seulement une question de prophéties, et parce qu’il est plus important que l’œuvre des paroles soit utilisée pour conquérir l’homme et vaincre Satan, cette œuvre ne saurait être accomplie par l’homme et doit être réalisée par Dieu Lui-même, en personne. À l’ère de la Loi, l’Éternel a réalisé une partie de Son œuvre, après quoi Il a prononcé quelques paroles et a réalisé un peu de Son œuvre par les prophètes. C’est parce que l’homme pouvait remplacer l’Éternel dans Son œuvre, et que les voyants pouvaient prédire des choses et interpréter certains rêves en Son nom. L’œuvre effectuée au début ne consistait pas à changer directement le tempérament de l’homme et n’était pas en rapport avec le péché de l’homme, et il était seulement exigé de l’homme qu’il respecte la loi. Alors l’Éternel ne Se fit pas chair et ne Se révéla pas Lui-même à l’homme ; au contraire, Il parla directement à Moïse et à d’autres, les fit parler et œuvrer en Son nom, et les fit œuvrer directement parmi les hommes. La première étape de l’œuvre de Dieu consistait à diriger l’homme. C’était le commencement du combat contre Satan, mais ce combat devait encore être lancé officiellement. La guerre officielle contre Satan commença avec la première incarnation de Dieu et elle continue jusqu’à nos jours. La première bataille de cette guerre eut lieu quand Dieu incarné fut cloué sur la croix. La crucifixion de Dieu incarné vainquit Satan et ce fut la première étape réussie dans la guerre. Lorsque Dieu incarné commença à œuvrer directement dans la vie de l’homme, ce fut le début officiel de l’œuvre de reconquête de l’homme, et parce qu’il s’agissait de changer l’ancien tempérament de l’homme, c’était donc l’œuvre consistant à mener le combat contre Satan. L’étape de l’œuvre accomplie par l’Éternel au commencement consistait simplement à diriger la vie de l’homme sur terre. Ce fut le début de l’œuvre de Dieu, et même s’il y avait encore nécessité d’une quelconque bataille, ou d’un tout autre travail d’importance, cela a jeté les bases pour l’œuvre de combat à venir. Plus tard, la deuxième étape de l’œuvre au cours de l’ère de la Grâce impliquait que soit changé l’ancien tempérament de l’homme, ce qui signifie que Dieu Lui-même a transformé la vie de l’homme. Ceci devait être réalisé personnellement par Dieu : il fallait que Dieu Se fasse chair personnellement. S’Il ne S’était pas fait chair, personne d’autre n’aurait pu Le remplacer à ce stade de l’œuvre, car elle représentait l’œuvre qui consistait à combattre directement Satan. Si l’homme avait réalisé cette œuvre au nom de Dieu, si l’homme se tenait devant Satan, Satan ne se serait pas soumis et il aurait été impossible de le vaincre. Il a fallu que ce soit Dieu incarné qui fût venu le vaincre, car la substance de Dieu incarné est toujours Dieu, Il demeure la vie de l’homme et Il reste le Créateur ; quoi qu’il arrive, Son identité et Sa substance ne changeront pas. Et ainsi, Il a assumé la chair et a accompli l’œuvre pour provoquer la soumission totale de Satan. Pendant l’étape de l’œuvre des derniers jours, si l’homme avait dû réaliser cette œuvre et prononcer directement les paroles, alors il aurait été incapable de les prononcer, et s’il y avait eu des prophéties, alors ces prophéties n’auraient pas pu conquérir l’homme. En Se faisant chair, Dieu en vient à vaincre Satan et à provoquer sa totale soumission. Quand Il aura complètement anéanti Satan, totalement conquis l’homme et complètement racheté l’homme, cette étape de l’œuvre sera terminée et le résultat, atteint. Dans la gestion de Dieu, l’homme ne peut pas se substituer à Dieu. En particulier, l’œuvre consistant à orienter l’ère et à lancer la nouvelle œuvre nécessite plus encore qu’elle soit accomplie par Dieu Lui-même, en personne. Faire des révélations à l’homme et l’alimenter en prophéties peut être fait par l’homme, mais s’il s’agit d’une œuvre qui doit être réalisée par Dieu en personne, l’œuvre du combat entre Dieu Lui-même et Satan, alors cette œuvre ne saurait être réalisée par l’homme. Au cours de la première étape de l’œuvre, quand il n’y avait pas de combat contre Satan, l’Éternel a personnellement dirigé le peuple d’Israël en utilisant les prophéties prononcées par les prophètes. Ensuite, la deuxième étape de l’œuvre était le combat contre Satan, et Dieu Lui-même S’est fait chair, en personne, et est venu dans la chair pour réaliser cette œuvre. Tout ce qui implique le combat contre Satan implique aussi l’incarnation de Dieu, ce qui signifie que ce combat ne peut être mené par l’homme. Si l’homme devait mener le combat, il aurait été incapable de vaincre Satan. Comment pourrait-il avoir la force de le combattre tout en étant encore dans le domaine de celui-ci ? L’homme est au milieu : si tu penches du côté de Satan, alors tu appartiens à Satan, mais si tu satisfais Dieu, alors tu appartiens à Dieu. Si l’homme avait dû essayer de remplacer Dieu dans l’œuvre de ce combat, en aurait-il été capable ? S’il l’avait fait, n’aurait-il pas péri il y a longtemps ? Ne serait-il pas allé dans l’Autre Monde il y a longtemps ? Donc, l’homme ne peut remplacer Dieu dans Son œuvre, ce qui veut dire que l’homme n’a pas l’essence de Dieu, et si tu devais te battre contre Satan, tu serais incapable de le vaincre. L’homme ne peut réaliser qu’une partie de l’œuvre ; il peut convaincre quelques personnes, mais il ne peut pas se substituer à Dieu dans l’accomplissement de l’œuvre de Dieu Lui-même. Comment l’homme pourrait-il combattre Satan ? Satan te rendrait captif avant même que tu aies commencé. Ce n’est que lorsque Dieu Lui-même combattra Satan et que, sur cette base, l’homme suivra Dieu et Lui obéira que l’homme pourra être racheté par Dieu et échapper aux chaînes de Satan. Les choses que l’homme peut réaliser avec sa propre sagesse et ses propres capacités sont trop limitées ; il est incapable de rendre l’homme complet, de le diriger et, de surcroît, vaincre Satan. L’intelligence et la sagesse de l’homme ne peuvent pas contrecarrer les machinations de Satan, alors comment l’homme pourrait-il le combattre ?

Extrait de « Restaurer la vie normale de l’homme et l’emmener vers une merveilleuse destination », dans La Parole apparaît dans la chair

133. Dieu a créé les humains, les a placés sur la terre et Il les guide depuis. Il les a ensuite sauvés et a servi de sacrifice d’expiation pour l’humanité. À la fin, Il doit encore conquérir l’humanité, sauver les humains entièrement et les restaurer à leur image originelle. C’est l’œuvre à laquelle Il a été engagé depuis commencement : restaurer l’humanité à son image originelle et ressemblance originelle. Dieu établira Son royaume et restaurera la ressemblance originelle des êtres humains, ce qui signifie qu’Il rétablira Son autorité sur la terre et dans toute la création. Après avoir été corrompu par Satan, l’homme a perdu son cœur qui craignait Dieu ainsi que la fonction qui incombe aux créatures de Dieu, devenant un ennemi qui désobéit à Dieu. L’humanité a vécu sous le domaine de Satan et a suivi les ordres de Satan ; ainsi, Dieu n’avait aucun moyen d’œuvrer parmi Ses créatures et était d’autant plus incapable de gagner leur crainte révérencieuse. Les humains ont été créés par Dieu et auraient dû adorer Dieu, mais ils Lui ont tourné le dos en fait et ont adoré Satan à la place. Satan est devenu l’idole dans leur cœur. Ainsi, Dieu a perdu Sa place dans leur cœur, ce qui veut dire qu’Il a perdu le sens de Sa création de l’humanité. Par conséquent, pour restaurer le sens de Sa création de l’humanité, Il doit restaurer sa ressemblance originelle et débarrasser l’humanité de son tempérament corrompu. Pour récupérer les humains de Satan, Il doit les sauver du péché. C’est seulement de cette manière que Dieu peut restaurer progressivement la ressemblance et la fonction originelles de l’homme, et à la fin restaurer Son royaume. La destruction ultime de ces fils de la désobéissance sera également réalisée afin de permettre aux humains de mieux adorer Dieu et de mieux vivre sur la terre. Parce que Dieu a créé les humains, Il les amènera à L’adorer ; parce qu’Il veut restaurer la fonction originelle de l’humanité, Il la restaurera complètement et sans aucune adultération. Restaurer Son autorité signifie qu’Il amènera les humains à L’adorer et à se soumettre à Lui ; cela signifie qu’Il amènera les humains à vivre grâce à Lui et détruira Ses ennemis par Son autorité. Cela signifie que Dieu fera en sorte que Son être entier réside parmi les humains sans aucune résistance de qui que ce soit. Le royaume que Dieu veut établir est Son propre royaume. Il désire une humanité qui L’adore, qui se soumet à Lui complètement et qui manifeste Sa gloire. Si Dieu ne sauve pas l’humanité corrompue, le sens de Sa création de l’humanité sera perdu ; Il n’aura plus d’autorité parmi les humains et Son royaume ne pourra plus exister sur la terre. Si Dieu ne détruit pas ces ennemis qui Lui désobéissent, Il ne pourra pas obtenir Sa gloire complète et Il ne pourra pas non plus établir Son royaume sur la terre. Voici les signes de l’achèvement de Son œuvre et de l’achèvement de Sa grande réalisation : détruire complètement ceux parmi l’humanité qui Lui désobéissent et amener dans le repos les gens qui ont été rendus complets. Quand les humains auront été restaurés à leur ressemblance originelle, quand ils pourront accomplir leurs tâches respectives, garder leur propre place appropriée et se soumettre à tous les arrangements de Dieu, Dieu se sera acquis sur la terre un groupe de gens qui L’adorent et Il aura également établi sur la terre un royaume qui L’adore. Il aura la victoire éternelle sur la terre et tous ceux qui s’opposeront à Lui périront pour toute l’éternité. Cela restaurera Son dessein originel pour la création de l’humanité ; cela restaurera Son dessein pour la création de toutes choses, et cela restaurera également Son autorité sur la terre, parmi toutes choses et parmi Ses ennemis. Voici les signes de Sa victoire totale : désormais l’humanité entrera dans le repos et commencera une vie sur la bonne voie. Dieu aussi entrera dans le repos éternel avec l’humanité et commencera une vie éternelle partagée par Lui-même et les humains. La souillure et la désobéissance sur la terre auront disparu, toutes les lamentations se seront dissipées et tout ce qui en ce monde s’oppose à Dieu aura cessé d’exister. Seuls Dieu et ceux auxquels Il a procuré le salut resteront ; Sa création seule restera.

Extrait de « Dieu et l’homme entreront dans le repos ensemble », dans La Parole apparaît dans la chair

134. Tous les gens doivent comprendre les finalités de Mon œuvre sur terre, c’est-à-dire son objectif final et le niveau que Je dois atteindre dans cette œuvre avant qu’elle puisse être achevée. Si les gens ne comprennent pas, après avoir marché avec Moi jusqu’à ce jour, en quoi consiste Mon œuvre, alors ne l’ont-ils pas fait en vain ? Les gens qui Me suivent devraient connaître Ma volonté. J’œuvre sur terre depuis des millénaires et, à ce jour, Je continue de réaliser Mon œuvre ainsi. Bien que Mon œuvre comprenne de nombreux projets, son but reste inchangé. Bien que Je sois rempli de jugement et de châtiment envers l’homme, par exemple, ce que Je fais vise quand même à le sauver, à mieux répandre Mon évangile et à continuer de d’étendre Mon œuvre à toutes les nations païennes, une fois que l’homme aura été rendu complet. Aujourd’hui, alors que beaucoup de gens sont depuis longtemps plongés dans un profond désarroi, Je poursuis tout de même Mon œuvre. Je poursuis l’œuvre que Je dois faire pour juger et châtier l’homme. Malgré le fait que l’homme en a marre de Mes paroles et ne désire pas se préoccuper de Mon œuvre, Je continue d’accomplir Mon devoir, car le but de Mon œuvre reste inchangé et Mon plan original ne sera pas interrompu. La fonction de Mon jugement est de permettre à l’homme de mieux M’obéir et celle de Mon châtiment, de lui permettre d’être changé plus efficacement. Bien que ce que Je fais soit pour Ma gestion, Je n’ai jamais fait quoi que ce soit qui n’ait pas été bénéfique pour l’homme. C’est parce que Je veux rendre toutes les nations en dehors d’Israël aussi obéissantes que les Israélites et en faire de véritables êtres humains, afin de pouvoir M’implanter dans ces pays. Telle est Ma gestion. Telle est l’œuvre que J’accomplis dans les nations païennes. Encore maintenant, beaucoup de gens ne comprennent toujours pas Ma gestion, parce qu’ils ne s’intéressent pas à ces choses-là et se soucient seulement de leur propre avenir et destination. Peu importe ce que Je dis, ils restent indifférents à l’œuvre que Je réalise, se focalisant exclusivement sur leur destination de demain à la place. Si les choses continuent ainsi, comment Mon œuvre pourra-t-elle être étendue ? Comment Mon évangile pourra-t-il être répandu à travers le monde ? Vous devez savoir qu’une fois que Mon œuvre se sera diffusée, Je vous disperserai et Je vous frapperai tout comme l’Éternel a frappé chacune des tribus d’Israël. Tout cela sera fait dans le but de répandre Mon évangile sur toute la planète, afin qu’elle atteigne les nations païennes, que Mon nom soit magnifié aussi bien par les adultes que les enfants et que Mon saint nom soit exalté dans la bouche des gens de toutes tribus et nations. Cela est réalisé dans le but que, en cette ère finale, Mon nom soit magnifié dans les nations païennes, que Mes actes soient vus par les païens, qu’ils M’appellent le Tout-Puissant du fait de Mes actes et que Mes paroles puissent se réaliser bientôt. Je ferai savoir à tous les peuples que Je ne suis pas seulement le Dieu des Israélites, mais aussi le Dieu de toutes les nations des païens, même celles que J’ai maudites. Je ferai voir à tous les peuples que Je suis le Dieu de toute la création. C’est Ma plus grande œuvre, le but de Mon plan de travail pour les derniers jours et la seule œuvre qui doive être accomplie dans les derniers jours.

Extrait de « L’œuvre d’évangélisation est aussi l’œuvre du salut de l’homme », dans La Parole apparaît dans la chair

135. Dans le plan de Dieu, qui s’étend sur plusieurs milliers d’années, deux parties de l’œuvre s’accomplissent dans la chair : la première est l’œuvre de la crucifixion, pour laquelle Il est glorifié ; l’autre est l’œuvre de la conquête et de la perfection dans les derniers jours, pour laquelle Il sera glorifié. Telle est la gestion de Dieu. Ne considérez donc pas l’œuvre de Dieu, ou la mission que Dieu vous a confiée, comme une tâche aisée. Vous êtes tous les héritiers du poids de l’immense et éternelle gloire de Dieu, et cela a été spécialement ordonné par Dieu. Des deux parties de Sa gloire, l’une se manifeste en vous ; l’intégralité d’une partie de la gloire de Dieu vous est accordée afin qu’elle puisse être votre héritage. Telle est l’exaltation de Dieu à votre égard, et tel est le plan qu’Il a prédéterminé depuis longtemps. Étant donné la grandeur de l’œuvre accomplie par Dieu dans le pays où réside le grand dragon rouge, si cette œuvre avait été accomplie ailleurs, elle aurait depuis longtemps porté de grands fruits et aurait été facilement acceptée par l’homme. De plus, cette œuvre serait beaucoup trop facile à accepter pour le clergé de l’Occident qui croit en Dieu, car l’étape de l’œuvre de Jésus sert de précédent. C’est pourquoi Dieu ne pourrait pas accomplir cette étape de l’œuvre de glorification en un autre lieu ; y étant déjà soutenu par les peuples et reconnu par les nations, Sa gloire ne saurait s’y imposer. Et c’est précisément la signification extraordinaire qu’a cette étape de l’œuvre dans ce pays. Parmi vous, il n’y a pas une seule personne qui reçoive la protection de la loi ; au contraire, vous êtes punis par la loi. Et, plus problématique encore, les gens ne vous comprennent pas : que ce soit votre famille, vos parents, vos amis ou vos collègues, aucun d’entre eux ne vous comprend. Lorsque Dieu vous « abandonne », il est impossible pour vous de continuer à vivre sur la terre. Cependant, même ainsi, les gens ne peuvent pas supporter d’être éloignés de Dieu ; voilà la signification de la conquête des hommes par Dieu, voilà ce qu’est la gloire de Dieu. Votre héritage aujourd’hui dépasse celui des apôtres et des prophètes à travers les âges, et est même supérieur à celui de Moïse et de Pierre. Les bénédictions ne s’obtiennent pas en un jour ou deux ; elles doivent être gagnées par un grand sacrifice. En d’autres termes, vous devez posséder un amour qui a subi l’épurement, vous devez posséder une grande foi et vous devez détenir les nombreuses vérités que Dieu vous commande d’atteindre ; en outre, vous devez vous tourner vers la justice et ne jamais être intimidés ou évasifs, et vous devez éprouver pour Dieu un amour constant et indéfectible. Vous devez faire preuve de détermination, opérer des changements dans votre tempérament de vie, vous guérir de votre corruption, accepter toutes les orchestrations de Dieu sans vous plaindre et être obéissants, même jusqu’à la mort. Voilà ce que vous devez atteindre, voilà le but ultime de l’œuvre de Dieu, voilà ce que Dieu demande de ce groupe de personnes. Puisqu’Il vous accorde des choses, Il vous demandera sûrement quelque chose en retour, et Il exigera certainement de vous des choses appropriées. Il y a donc une raison à toute l’œuvre de Dieu, une raison qui explique pourquoi, à maintes et maintes reprises, Dieu accomplit une œuvres aussi rigoureuse et exigeante. C’est pourquoi vous devez être emplis de foi en Dieu. En bref, toute l’œuvre de Dieu est accomplie pour vous, pour que vous puissiez devenir dignes de recevoir Son héritage. Ce n’est pas tant pour la gloire propre de Dieu, mais pour votre salut et pour amener à la perfection ce groupe de personnes si profondément affligées sur la terre impure. Vous devez comprendre la volonté de Dieu. Ainsi, J’exhorte les masses d’ignorants dépourvus de perspicacité et de raison : ne défiez pas Dieu et ne résistez plus. Dieu a déjà subi des souffrances qu’aucun homme n’a jamais endurées et, il y a longtemps, a enduré à la place de l’homme une humiliation encore plus grande. À quoi d’autre êtes-vous attachés ? Qu’est-ce qui pourrait être plus important que la volonté de Dieu ? Qu’est-ce qui pourrait être au-dessus de l’amour de Dieu ? Il est déjà assez difficile pour Dieu d’accomplir Son œuvre sur cette terre impure; si, en plus de cela, l’homme commet des transgressions sciemment et délibérément, l’œuvre de Dieu devra être prolongée. En bref, cela n’est pas dans l’intérêt de quiconque et ne profite à personne. Dieu n’est pas lié par le temps ; Son œuvre et Sa gloire passent avant tout. Par conséquent, Il est prêt à payer le prix de Son œuvre, quel qu’il soit et quel que soit le temps nécessaire. Tel est le tempérament de Dieu : Il ne Se reposera pas tant que Son œuvre ne sera pas achevée. Et Son œuvre ne sera achevée que le jour où Il aura remporté la seconde partie de Sa gloire. Si, dans tout l’univers, Dieu n’achève pas la deuxième partie de Sa glorification, Son jour ne viendra jamais, Sa main ne quittera jamais Son peuple élu, Sa gloire ne descendra jamais sur Israël et Son plan ne sera jamais accompli. Vous devez être capables de voir la volonté de Dieu, et vous devez voir que l’œuvre de Dieu n’est pas aussi simple que la création des cieux, de la terre et de toutes choses. Car l’œuvre d’aujourd’hui est la transformation de ceux qui ont été corrompus, qui sont engourdis au plus haut degré, et la purification de ceux qui ont été créés puis modelés par Satan. Il ne s’agit pas de la création d’Adam et Ève, et moins encore de celle de la lumière ou de toutes les plantes et de tous les animaux. Dieu purifie les choses qui ont été corrompues par Satan, puis les regagne ; elles deviennent des choses qui Lui appartiennent, et elles deviennent Sa gloire. Ce n’est pas ce que l’homme imagine, ce n’est pas aussi simple que la création des cieux et de la terre et de tout ce qui s’y trouve, ou que l’œuvre consistant à maudire Satan dans l’abîme ; il s’agit plutôt d’une œuvre de transformation de l’homme, de transformation des choses qui sont négatives et qui ne Lui appartiennent pas en choses qui sont positives et qui Lui appartiennent. Telle est la vérité qui se cache derrière cette étape de l’œuvre de Dieu. Vous devez le comprendre et éviter de trop simplifier les choses. L’œuvre de Dieu n’est pas une œuvre ordinaire. Sa splendeur et Sa sagesse échappent à l’esprit de l’homme. Dieu ne crée pas toutes choses à ce stade de l’œuvre, mais Il ne les détruit pas non plus. Au lieu de cela, Il transforme toutes les choses qu’Il a créées et purifie toutes les choses qui ont été souillées par Satan. Et c’est ainsi que Dieu Se lance dans une grande entreprise, qui est toute la signification de l’œuvre de Dieu.

Extrait de « L’œuvre de Dieu est-elle aussi simple que l’homme l’imagine ? », dans La Parole apparaît dans la chair

136. L’œuvre de l’Éternel fut la création du monde, ce fut le commencement ; cette étape de l’œuvre est la fin de l’œuvre, c’est la conclusion. Au commencement, l’œuvre de Dieu a été réalisée parmi les élus d’Israël, et ce fut l’aurore d’une nouvelle époque dans le plus saint de tous les lieux. La dernière étape de l’œuvre est réalisée dans le plus impur de tous les pays pour juger le monde et mener l’ère à sa fin. Dans la première étape, l’œuvre de Dieu a été faite dans le plus brillant de tous les lieux, et la dernière étape est réalisée dans le plus obscur de tous les lieux ; cette obscurité sera chassée, la lumière jaillira et tous les gens seront conquis. Lorsque les gens de ce lieu parmi les plus impurs et plus obscurs auront été conquis et que l’ensemble de la population aura reconnu qu’il y a un Dieu qui est le vrai Dieu, et que chaque personne sera absolument convaincue, alors commencera l’œuvre de la conquête dans l’univers entier. Cette étape de l’œuvre est symbolique : une fois que l’œuvre de cette ère sera terminée, l’œuvre de gestion de six mille ans arrivera à sa fin. Une fois que ceux qui vivent dans le plus obscur de tous les lieux auront été conquis, il va sans dire que la même conquête sera réalisée partout ailleurs. En tant que telle, seulement l’œuvre de la conquête en Chine porte un symbolisme signifiant. La Chine incarne toutes les forces des ténèbres, et le peuple de la Chine représente tous ceux qui sont de la chair, de Satan, de la chair et du sang. Ce sont les Chinois qui ont été les plus corrompus par le grand dragon rouge, qui ont la plus forte opposition à Dieu, dont l’humanité est très vile et impure, et donc ils sont l’archétype de toute l’humanité corrompue. Cela ne veut pas dire que les autres pays n’ont pas de problèmes du tout ; les notions de l’homme sont toutes les mêmes et, bien que les gens de ces pays puissent être d’un bon calibre, s’ils ne connaissent pas Dieu, alors ce doit être qu’ils s’y opposent. Pourquoi les Juifs se sont-ils également opposés à Dieu et L’ont-ils défié ? Pourquoi les pharisiens se sont-ils opposés à Lui ? Pourquoi Judas a-t-il trahi Jésus ? À l’époque, plusieurs des disciples ne connaissaient pas Jésus. Pourquoi, après que Jésus a été crucifié et qu’Il est ressuscité, les gens n’ont-ils toujours pas cru en Lui ? La désobéissance de l’homme n’est-elle pas la même ? Tout simplement, c’est que les gens de la Chine servent d’exemple, et quand ils seront conquis, ils deviendront des modèles et des spécimens et serviront de référence pour les autres. Pourquoi ai-Je toujours dit que vous êtes un complément à Mon plan de gestion ? C’est dans le peuple de la Chine que la corruption, l’impureté, l’injustice, l’opposition et la rébellion se manifestent de la manière la plus complète et sont exposées dans des formes très variées. D’une part, ils sont de mauvais calibre, et d’autre part, leur vie et leur état d’esprit sont arriérés, et leurs habitudes, leur environnement social, leur famille de naissance, tous sont pauvres et les plus arriérés. Leur statut aussi est vil. Le travail dans ce lieu est symbolique, et après que ce travail d’essai aura été effectué dans sa totalité, l’œuvre ultérieure de Dieu ira beaucoup mieux. Si cette étape de l’œuvre peut être achevée, le succès de l’œuvre ultérieure est évident. Une fois que cette étape de l’œuvre aura été accomplie, un grand succès aura été pleinement atteint et l’œuvre de conquête dans l’univers entier sera achevée.

Extrait de « La vision de l’œuvre de Dieu (2) », dans La Parole apparaît dans la chair

137. Dieu a fait de ce groupe de personnes le centre unique de Son œuvre dans tout l’univers. Pour vous, Il a sacrifié tout le sang de Son cœur ; Il a récupéré et vous a donné toute l’œuvre de l’Esprit à travers l’univers. C’est pourquoi Je vous appelle les privilégiés. En outre, Il a détourné Sa gloire d’Israël, Son peuple élu, pour la reporter sur vous, et Il rendra le but de Son plan pleinement manifeste par le biais de ce groupe. Par conséquent, vous êtes ceux qui recevront l’héritage de Dieu, et mieux encore, vous êtes les héritiers de la gloire de Dieu. Vous vous souvenez peut-être tous de ces paroles : « Car nos légères afflictions du moment présent produisent pour nous, au-delà de toute mesure, un poids éternel de gloire ». Vous avez tous déjà entendu ces paroles, pourtant aucun d’entre vous n’en a compris la vraie signification. Aujourd’hui, vous avez acquis une conscience profonde de leur véritable signification. Ces paroles seront accomplies par Dieu dans les derniers jours, et elles s’accompliront en ceux qui ont été brutalement persécutés par le grand dragon rouge dans le pays où il se tapit. Le grand dragon rouge persécute Dieu et est l’ennemi de Dieu ; et ainsi, dans ce pays, ceux qui croient en Dieu sont donc soumis à l’humiliation et à l’oppression, et par conséquent, ces paroles s’accomplissent en vous, en ce groupe de personnes. Parce qu’elle est entreprise sur une terre qui s’oppose à Dieu, toute l’œuvre de Dieu se heurte à de terribles obstacles, et l’accomplissement de nombre de Ses paroles demande du temps ; ainsi, les hommes sont épurés grâce aux paroles de Dieu, ce qui constitue également un élément de souffrance. Il est extrêmement difficile pour Dieu d’accomplir Son œuvre dans le pays du grand dragon rouge. Cependant, c’est grâce à cette difficulté que Dieu accomplit une étape de Son œuvre : rendre manifestes Sa sagesse et Ses prodigieuses réalisations, et saisir cette occasion pour rendre complet ce groupe de personnes. C’est par la souffrance des hommes, par leur envergure et par tous les tempéraments sataniques des habitants de cette terre immonde que Dieu accomplit Son œuvre de purification et de conquête, afin de gagner la gloire et de gagner ceux qui témoigneront de Ses actes. Telle est toute la signification de tous les sacrifices que Dieu a consentis pour ce groupe de personnes. Ainsi, c’est par le biais de ceux qui s’opposent à Lui que Dieu accomplit l’œuvre de la conquête, et c’est seulement ainsi que la grande puissance de Dieu peut être rendue manifeste. En d’autres termes, seuls ceux qui résident dans cette terre impure sont dignes d’hériter de la gloire de Dieu, et cela seul peut mettre en évidence la grande puissance de Dieu. C’est pourquoi Je dis que c’est sur la terre impure, et par les habitants de la terre impure, que se gagne la gloire de Dieu. Telle est la volonté de Dieu. Il en va de même pour l’étape de l’œuvre de Jésus : Il ne pouvait trouver la gloire que chez les pharisiens qui Le persécutaient ; sans la persécution des pharisiens et la trahison de Judas, Jésus n’aurait pas été ridiculisé ni calomnié, encore moins crucifié, et n’aurait donc pas pu gagner la gloire. Là où Dieu intervient à chaque ère et là où Il accomplit Son œuvre dans la chair, c’est là qu’Il conquiert la gloire et c’est là qu’Il gagne ceux qu’Il a l’intention de gagner. Tel est le plan de l’œuvre de Dieu, et telle est Sa gestion.

Extrait de « L’œuvre de Dieu est-elle aussi simple que l’homme l’imagine ? », dans La Parole apparaît dans la chair

138. L’œuvre dans son ensemble réalisée pendant six mille ans a progressivement évolué au fil des ères. Les changements dans cette œuvre ont été basés sur la situation générale dans le monde et sur les tendances de développement de l’humanité dans son ensemble ; l’œuvre de gestion de Dieu s’est seulement transformée progressivement en conséquence. Elle n’avait pas déjà été toute planifiée au commencement de la création. Avant la création du monde, ou très peu de temps après, l’Éternel n’avait pas encore planifié la première étape de l’œuvre, celle de la loi ; la deuxième étape de l’œuvre, celle de la grâce ; ou la troisième étape de l’œuvre, celle de la conquête, dans laquelle Il allait d’abord commencer par un groupe de personnes parmi les descendants de Moab, et ainsi conquérir tout l’univers. Il n’a jamais prononcé ces paroles après avoir créé le monde ; Il ne les a pas prononcées non plus après Moab ; en effet, avant Lot, Il ne les a jamais proférées. Toute l’œuvre de Dieu est faite spontanément. C’est exactement de cette façon que toute Son œuvre de gestion de six mille ans s’est réalisée ; avant de créer le monde, Il n’a nullement élaboré un plan qui aurait eu la forme d’un « Tableau récapitulatif pour le développement de l’humanité ». Dans Son œuvre, Dieu exprime directement ce qu’Il est ; Il ne Se creuse pas la tête pour formuler un plan. Certes, un bon nombre de prophètes ont énoncé de très nombreuses prophéties, mais on ne peut quand même pas dire que l’œuvre de Dieu se soit réalisée sur la base d’une planification précise ; ces prophéties ont été faites suivant l’œuvre de Dieu du temps. Toute l’œuvre qu’Il accomplit est très contemporaine. Il la réalise conformément à l’évolution de chaque ère et Se fonde sur le changement des choses pour l’accomplir. Pour Lui, l’accomplissement de l’œuvre s’apparente à l’administration d’un médicament pour traiter une maladie ; Il observe en faisant Son œuvre et Il continue Son œuvre en fonction de Ses observations. À chaque étape de Son œuvre, Dieu est capable d’exprimer Sa grande sagesse ainsi que Sa grande capacité ; Il révèle l’abondance de Sa sagesse et de Son autorité en fonction de l’œuvre de cette ère particulière et permet à tous ceux qu’Il a ramenés au cours de cette ère de voir tout Son tempérament. Il subvient aux besoins des gens conformément à l’œuvre qui doit être accomplie à chaque ère, réalisant toute œuvre qu’Il doit faire. Il répond aux besoins des gens en fonction du degré de corruption qu’ils ont subi de Satan. […] Rien de l’œuvre de Dieu au sein de l’humanité n’était déjà préparé à la création du monde ; au contraire, c’est le cours des choses qui a permis à Dieu de réaliser Son œuvre, étape par étape, de façon plus réaliste et pratique au sein de l’humanité. Par exemple, l’Éternel Dieu n’a pas créé le serpent pour tenter la femme ; tel n’était pas précisément Son plan ni quelque chose qu’Il avait intentionnellement prédestiné. On pourrait dire qu’il s’agissait d’un événement imprévu. C’est donc à cause de cela que l’Éternel a chassé Adam et Ève du jardin d’Éden et a juré de ne plus jamais créer l’homme. Cependant, les hommes découvrent la sagesse de Dieu seulement sur ce fondement, tout comme Je l’ai dit un peu plus tôt : « J’exerce Ma sagesse en fonction des conspirations de Satan ». Peu importe à quel point l’humanité est devenue corrompue ou la façon dont le serpent la tente, l’Éternel a encore Sa sagesse ; ainsi, Il S’est engagé dans une nouvelle œuvre dès qu’Il a créé le monde, et aucune des étapes de cette œuvre n’a jamais été répétée. Satan a continuellement mis des conspirations en œuvre, l’humanité a constamment été corrompue par Satan et l’Éternel Dieu a sans cesse réalisé Son œuvre sage. Il n’a jamais failli ni arrêté d’œuvrer depuis la création du monde. Après que les humains ont été corrompus par Satan, Il a continuellement œuvré parmi eux pour le vaincre, l’ennemi qui était la source de leur corruption. Cette bataille fait rage depuis le commencement et continuera jusqu’à la fin du monde. En accomplissant toute cette œuvre, l’Éternel Dieu n’a pas seulement permis aux humains corrompus par Satan de recevoir Son grand salut, mais leur a également permis de voir Sa sagesse, Sa toute-puissance et Son autorité. De plus, à la fin, Il leur permettra de voir Son juste tempérament, punissant les méchants et récompensant les bons. Il a combattu contre Satan jusqu’à ce jour précis et n’a jamais été vaincu, car Il est un Dieu sage et Il exerce Sa sagesse en fonction des conspirations de Satan. Par conséquent, Dieu ne fait pas seulement en sorte que tout ce qui est au ciel se soumette à Son autorité, mais Il fait également en sorte que tout sur terre reste en dessous de Son marchepied et, surtout, Il fait en sorte que les méchants qui envahissent et harcèlent l’humanité affrontent Son châtiment. Les résultats de toute cette œuvre sont obtenus grâce à Sa sagesse. Il n’a jamais révélé Sa sagesse avant l’existence de l’humanité, car Il n’avait pas d’ennemis dans le ciel, sur la terre ou dans tout l’univers, et il n’y avait pas de forces obscures qui envahissaient quoi que ce soit dans la nature. Après que l’archange L’a trahi, Il a créé l’humanité sur la terre, et c’est en raison de l’humanité qu’Il a lancé officiellement Sa guerre de longs millénaires contre Satan, l’archange, une guerre qui augmente en intensité au fur et à mesure que les étapes se succèdent. Sa toute-puissance et Sa sagesse sont présentes dans chacune de ces étapes. C’est alors seulement que toutes choses dans le ciel et sur la terre ont vu la sagesse, la toute-puissance de Dieu et, en particulier, la réalité de Dieu. Il continue aujourd’hui d’accomplir Son œuvre de cette même manière réaliste ; en outre, pendant qu’Il accomplit Son œuvre, Il expose aussi Sa sagesse et Sa toute-puissance. Il vous permet de voir la vérité profonde de chaque étape de l’œuvre, de voir exactement comment expliquer la toute-puissance de Dieu et, en outre, de voir une explication irréfutable de la réalité de Dieu.

Extrait de « Tu dois savoir comment l’humanité entière s’est développée jusqu’à ce jour », dans La Parole apparaît dans la chair

139. L’œuvre du Saint-Esprit est toujours faite spontanément ; Il peut planifier Son œuvre n’importe quand et la réaliser n’importe quand. Pourquoi dis-Je toujours que l’œuvre du Saint-Esprit est réaliste, qu’elle est toujours nouvelle et jamais ancienne, et toujours fraîche au plus haut degré ? Son œuvre n’avait pas déjà été planifiée lorsque le monde a été créé ; ce n’est pas du tout ce qui s’est passé ! Chaque étape de l’œuvre atteint son effet propre en son temps respectif, et les étapes n’interfèrent pas entre elles. En de nombreuses occasions, les plans que tu pourrais mijoter ne font simplement pas le poids avec la dernière œuvre du Saint-Esprit. Son œuvre n’est pas aussi simple que le raisonnement humain ni aussi complexe que l’imagination humaine ; elle consiste à soutenir les gens à tout moment et en tout lieu en fonction de leurs besoins actuels. Personne n’est plus renseigné que Lui sur l’essence des humains, et c’est précisément pour cette raison que rien ne peut répondre aux besoins réalistes des gens aussi bien que ne le fait Son œuvre. Par conséquent, d’un point de vue humain, Son œuvre semble avoir été planifiée plusieurs millénaires à l’avance. Comme Il œuvre parmi vous maintenant, tout en œuvrant et en parlant alors qu’Il observe vos états, Il a exactement les bonnes paroles à dire quand il rencontre tout genre d’état, disant les paroles qui sont précisément ce dont les gens ont besoin. Prenons la première étape de Son œuvre : le temps du châtiment. Après cela, les gens ont affiché tout genre de comportement et ont agi comme des rebelles, d’une certaine manière ; divers états positifs ont émergé, de même que certains états négatifs. Ils ont atteint un certain point dans leur négativité et démontré les limites inférieures de leur chute. Dieu a réalisé Son œuvre en fonction de toutes ces choses, profitant ainsi d’elles pour obtenir un bien meilleur résultat de Son œuvre. Autrement dit, Il réalise une œuvre de soutien parmi les gens en fonction de leur état actuel à tout moment donné. Il réalise toutes les étapes de Son œuvre en fonction des états réels des gens. Toute la création est entre Ses mains ; comment ne pourrait-Il pas les connaître ? Dieu réalise l’étape suivante de l’œuvre qui devrait être faite à tout moment et en tout lieu conformément aux états des gens. Cette œuvre n’avait pas du tout été planifiée des milliers d’années à l’avance ; cette pensée est une notion humaine ! Il travaille au fur et à mesure qu’Il observe les effets de Son œuvre, et Son œuvre s’approfondit et se développe continuellement ; chaque fois, après avoir observé les résultats de Son œuvre, Il entreprend l’étape suivante de Son œuvre. Il utilise beaucoup de choses pour assurer progressivement la transition et pour rendre Sa nouvelle œuvre visible aux gens au fil du temps. Cette manière d’œuvrer est à même de satisfaire les besoins des personnes, car Dieu ne connaît que trop bien les personnes. C’est de cette façon qu’Il accomplit Son œuvre depuis le ciel. Pareillement, Dieu incarné accomplit Son œuvre de la même manière, faisant des arrangements en fonction des circonstances réelles et en œuvrant parmi les humains. Rien de Son œuvre n’avait été arrangé avant que le monde n’ait été créé ni avait été méticuleusement planifié à l’avance. Deux mille ans après la création du monde, l’Éternel a vu que l’humanité était devenue si corrompue qu’Il a utilisé la bouche du prophète Ésaïe pour prédire qu’au terme de l’ère de la Loi Il allait procéder à Son œuvre de rédemption de l’humanité à l’ère de la Grâce. C’était le plan de l’Éternel, bien sûr, mais ce plan a également été élaboré selon les circonstances qu’Il observait à l’époque ; Il n’y a certainement pas pensé immédiatement après la création d’Adam. Ésaïe a simplement fait entendre une prophétie, mais l’Éternel n’avait pas pris de dispositions à l’avance pour cette œuvre au cours de l’ère de la Loi ; au contraire, Il l’a mise en œuvre au début de l’ère de la Grâce, quand le messager est apparu à Joseph en rêve pour l’éclairer en lui transmettant le message que Dieu allait se faire chair, et c’est alors seulement qu’a commencé Son œuvre d’incarnation. Dieu ne S’est pas préparé, comme les gens l’imaginent, à Son œuvre d’incarnation juste après avoir créé le monde ; cela n’a été décidé qu’en fonction du degré de développement de l’humanité et de l’état de Sa guerre contre Satan.

Extrait de « Tu dois savoir comment l’humanité entière s’est développée jusqu’à ce jour », dans La Parole apparaît dans la chair

140. Dieu utilise Sa gestion des humains pour vaincre Satan. En corrompant les gens, Satan met un terme à leur destin et perturbe l’œuvre de Dieu. D’un autre côté, l’œuvre de Dieu est le salut de l’humanité. Quelle étape de l’œuvre que Dieu fait ne vise pas à sauver l’humanité ? Quelle étape ne vise pas à purifier les gens, à les amener à se comporter selon la justice et à vivre comme des gens qui peuvent être aimés ? Satan, cependant, ne fait pas cela. Il corrompt l’humanité ; il continue de réaliser son travail visant à corrompre l’humanité à travers l’univers. Bien sûr, Dieu aussi accomplit Sa propre œuvre, ne S’intéressant aucunement à Satan. Quelle que soit l’autorité que possède Satan, cette autorité lui a encore été donnée par Dieu ; Dieu ne lui a pas simplement donné toute Son autorité, et donc, peu importe ce que Satan fait, il ne peut jamais dépasser Dieu et restera toujours à la portée de Dieu. Dieu n’a révélé aucun de Ses actes quand Il était au ciel. Il a simplement donné à Satan une petite parcelle d’autorité et lui a permis d’exercer un contrôle sur les autres anges. Par conséquent, peu importe ce que Satan fait, il ne peut pas dépasser l’autorité de Dieu parce que l’autorité que Dieu lui a conférée au départ est limitée. Alors que Dieu œuvre, Satan dérange. Dans les derniers jours, ses dérangements seront terminés ; de même, l’œuvre de Dieu sera aussi terminée, et le genre d’êtres humains que Dieu désire rendre complets seront rendus complets. Dieu dirige les gens positivement ; Sa vie est une eau vive, incommensurable et infinie. Satan a corrompu l’homme jusqu’à un certain degré ; à la fin, l’eau vive de la vie rendra l’homme complet, et il sera impossible à Satan de s’en mêler et de mener à bien son travail. Ainsi, Dieu pourra gagner ces personnes entièrement. Même maintenant, Satan refuse toujours de l’accepter ; il se dresse constamment contre Dieu, mais Dieu ne lui prête aucune attention. Dieu a dit : « Je vaincrai toutes les forces obscures de Satan et toutes les influences ténébreuses. » C’est l’œuvre qui doit être faite maintenant dans la chair, et c’est aussi ce qui donne sens au fait de devenir chair, c’est-à-dire qu’il s’agit d’achever la phase de l’œuvre consistant à vaincre Satan dans les derniers jours et de raser toutes les choses qui appartiennent à Satan. La victoire de Dieu sur Satan est inévitable ! En fait, Satan a déjà échoué il y a bien longtemps. Lorsque l’Évangile a commencé à se répandre dans tout le pays du grand dragon rouge, c’est-à-dire, quand Dieu incarné a commencé Son œuvre et que cette œuvre a été mise en mouvement, Satan a été complètement vaincu, car le but précis de l’incarnation était de vaincre Satan. Dès que Satan a vu que Dieu était redevenu chair et avait commencé à réaliser Son œuvre, qu’aucune force ne pouvait arrêter, il est par conséquent devenu stupéfait à la vue de cette œuvre et n’a pas osé faire plus de malices. Au début, Satan avait pensé qu’il était lui aussi doté d’une abondante sagesse et il a interrompu et perturbé l’œuvre de Dieu ; toutefois, il ne s’attendait pas à ce que Dieu devienne chair encore une fois ou que Dieu, dans Son œuvre, utilise l’esprit de rébellion de Satan pour servir à exposer et à juger l’humanité, et par là même conquérir les humains et vaincre Satan. Dieu est plus sage que Satan et Son œuvre le dépasse de loin. Par conséquent, comme Je l’ai dit auparavant : « L’œuvre que Je fais est menée en réponse aux ruses de Satan. À la fin, Je vais révéler Ma toute-puissance et l’impuissance de Satan. » Dieu accomplira Son œuvre en avant-garde tandis que Satan suivra derrière, jusqu’à ce qu’à la fin, il soit finalement détruit – il ne saura même pas ce qui est arrivé ! Il ne découvrira la vérité qu’une fois qu’il aura déjà été brisé et écrasé, et à ce moment-là, il aura déjà été incinéré dans l’étang de feu. Ne sera-t-il pas alors complètement convaincu ? Car Satan n’aura alors plus de complots à mettre en pratique !

Extrait de « Tu dois savoir comment l’humanité entière s’est développée jusqu’à ce jour », dans La Parole apparaît dans la chair

141. Dans Mon plan, Satan a toujours traqué chacun de Mes pas et, comme faire-valoir de Ma sagesse, a toujours essayé de trouver des moyens pour perturber Mon plan originel. Alors pourrais-Je succomber à ses complots trompeurs ? Tout ce qui est aux cieux et sur terre est à Mon service ; Les complots trompeurs de Satan pourraient-ils être différents ? C’est précisément là où Ma sagesse intervient, c’est précisément ce qui est merveilleux dans Mes actes, et c’est le principe d’exécution de tout Mon plan de gestion. Pendant l’ère de la construction du règne, Je n’évite toujours pas les complots trompeurs de Satan, mais Je continue à œuvrer comme Je le dois. Parmi l’univers et toutes les choses, J’ai choisi les actions de Satan comme Mon faire-valoir. N’est-ce pas une manifestation de Ma sagesse ? N’est-ce pas précisément ce qui est merveilleux au sujet de Mon œuvre ? À l’occasion de l’entrée dans l’ère du Règne, toutes les choses aux cieux et sur terre sont profondément transformées, elles sont en fête et se réjouissent. Êtes-vous différents ? Dans quel cœur n’y a-t-il pas la douceur du miel ? Qui n’éclate pas de joie ? Qui ne danse pas de plaisir ? Qui ne prononce pas des paroles de louanges ?

Extrait du Chapitre 8 des « Paroles de Dieu à l’univers entier », dans La Parole apparaît dans la chair

142. Dans la nation du grand dragon rouge, J’ai accompli une étape de l’œuvre qui est insondable pour les êtres humains, les faisant vaciller dans le vent, après quoi, nombre d’entre eux sont doucement emportés par le souffle du vent. En vérité, voici « l’aire de battage » que Je suis sur le point de déblayer ; c’est ce que Je désire et c’est aussi Mon plan. Car nombre de méchants sont entrés subrepticement tandis que J’accomplis Mon œuvre, mais Je n’éprouve aucune hâte à les chasser. Au contraire, Je les disperserai au moment favorable. Ce n’est qu’après cela que Je serai la fontaine de vie et que Je permettrai à ceux qui M’aiment vraiment de recevoir de Moi le fruit du figuier et le parfum du lys. Dans le pays où vit Satan, le pays de la poussière, il n’y a pas d’or pur, que du sable. Alors, considérant cela, J’accomplis une telle étape de l’œuvre. Sache que Je gagne de l’or pur et raffiné, pas du sable. Comment les méchants peuvent-ils rester dans Ma demeure ? Comment puis-Je permettre à des renards d’être des parasites dans Mon paradis ? J’utilise toutes les méthodes imaginables pour chasser ces choses. Avant que Ma volonté ne soit révélée, personne ne sait ce que Je compte faire. Saisissant cette opportunité, Je chasse ces méchants et ils sont obligés de quitter Ma présence. Voilà ce que Je fais aux méchants, mais un jour viendra, malgré, où ils exécuteront du service pour Moi. Le désir de bénédictions qu’ont les hommes est beaucoup trop fort ; c’est pourquoi Je Me retourne et montre Ma face glorieuse aux païens, afin que les hommes puissent tous vivre dans leur propre monde et se juger eux-mêmes, tandis que Je continue à prononcer les paroles que Je dois prononcer et à fournir aux hommes ce dont ils ont besoin. Lorsque les hommes retrouveront leurs esprits, J’aurai depuis longtemps répandu Mon œuvre. Alors J’exprimerai Ma volonté aux hommes et commencerai la deuxième partie de Mon œuvre en les hommes, laissant tous les hommes Me suivre de près pour s’accorder avec Mon œuvre et laissant les hommes faire tout ce qu’ils peuvent pour accomplir avec Moi l’œuvre que Je dois réaliser.

Extrait de « Les sept tonnerres grondent, prophétisant que l’Évangile du Règne se répandra à travers tout l’univers », dans La Parole apparaît dans la chair

143. Dieu ne fait pas toujours la même œuvre. Son œuvre change constamment et est toujours nouvelle, tout comme Je vous dis de nouvelles paroles quotidiennement et fais une nouvelle œuvre chaque jour. C’est l’œuvre que Je fais, et ce qui est essentiel se trouve dans les mots « nouveau » et « merveilleux ». « Dieu est immuable et Dieu sera toujours Dieu. » En effet, cette parole est vraie. L’essence de Dieu ne change pas, Dieu est toujours Dieu et Il ne pourrait jamais devenir Satan, mais cela ne prouve pas que Son œuvre soit aussi constante et invariable que Son essence. Tu déclares que Dieu est immuable, mais alors comment peux-tu expliquer que Dieu est toujours nouveau, et jamais vieux ? L’œuvre de Dieu se répand continuellement, change constamment et Sa volonté se manifeste et se révèle à l’homme continuellement. À mesure que l’homme expérimente l’œuvre de Dieu, son tempérament change sans cesse, ainsi que sa connaissance. D’où vient ce changement, alors ? Ne vient-il pas de l’œuvre de Dieu, en perpétuel changement ? Si le tempérament de l’homme peut changer, pourquoi l’homme ne peut-il pas permettre que Mon œuvre et Mes paroles changent continuellement aussi ? Est-ce que Je dois être soumis aux restrictions de l’homme ? En cela, n’as-tu pas recours à des arguments forcés et une logique perverse ?

Extrait de « Comment l’homme qui a délimité Dieu dans ses notions peut-il recevoir les révélations de Dieu ? », dans La Parole apparaît dans la chair

144. Quand le Seigneur Jésus vint, Il utilisa Ses actions concrètes pour dire au peuple que Dieu avait quitté l’ère de la Loi et avait commencé une nouvelle œuvre qui n’exigeait pas le respect du sabbat. Quand Dieu sortit des confins du jour du sabbat, c’était seulement un avant-goût de Sa nouvelle œuvre ; Son œuvre réelle et magnifique restait à venir. Lorsque le Seigneur Jésus entama Son œuvre, Il avait déjà laissé derrière Lui les « chaînes » de l’ère de la Loi et avait brisé les règles et les principes de cette ère. En Lui, il n’y avait plus aucune trace de quoi que ce soit lié à la loi ; Il S’en était complètement libéré et ne la suivait plus ; Il n’exigeait plus que l’humanité la respecte. Donc ici, tu vois que le Seigneur Jésus marche à travers les champs de blé le jour du sabbat et que le Seigneur ne Se reposait pas ; Il travaillait à l’extérieur sans Se reposer. Cet acte de Sa part fut un choc pour les notions des gens et leur indiqua qu’Il ne vivait plus en accord avec la loi, qu’Il avait abandonné les confins du sabbat et qu’Il apparaissait en face et au milieu de l’humanité avec une nouvelle image, une nouvelle façon d’œuvrer. Cette action de Sa part disait au peuple qu’Il avait apporté une nouvelle œuvre, une œuvre qui commençait par sortir de la loi et s’écarter du sabbat. Quand Dieu entama Sa nouvelle œuvre, Il ne Se cramponna plus au passé et Il ne Se sentit plus concerné par les règles de l’ère de la Loi ni par Son œuvre de l’ère précédente. Au contraire, le jour du sabbat, Il travaillait comme tous les autres jours, et quand Ses disciples eurent faim pendant le sabbat, ils purent cueillir les épis de blé pour manger. Ceci paraissait très normal aux yeux de Dieu. Pour Dieu, il est permis d’avoir un nouveau début pendant la majeure partie de la nouvelle œuvre qu’Il veut faire et les nouvelles paroles qu’Il veut dire. Une fois qu’Il commence quelque chose, Il ne mentionne plus Son œuvre antérieure ni ne la poursuivit. Parce que Dieu détient Ses principes dans Son œuvre, quand Il décide de commencer une nouvelle œuvre, c’est quand Il veut impliquer le genre humain dans une nouvelle étape de Son œuvre et quand Son œuvre entrera dans une phase supérieure. Si le peuple continue d’agir selon les vieux énoncés ou les vieilles règles et continue de s’y accrocher, Il ne Se rappellera pas cela et ne l’approuvera pas. C’est parce qu’Il a déjà entamé une nouvelle œuvre et est entré dans une nouvelle phase de Son œuvre. Quand Il initie Sa nouvelle œuvre, Il apparaît à l’humanité avec une image totalement nouvelle, depuis un angle complètement différent et d’une manière parfaitement inhabituelle afin que le peuple puisse distinguer différents aspects de Son tempérament et de ce qu’Il a et est. C’est l’un de Ses objectifs dans Sa nouvelle œuvre. Dieu ne S’accroche pas aux choses passées ou n’emprunte pas de chemins battus ; quand Il travaille et qu’Il S’exprime, Il n’est pas aussi inaccessible que les gens l’imaginent. Avec Dieu, tout est liberté et émancipation, il n’y a pas d’interdiction, pas de contrainte, ce qu’Il apporte à l’humanité n’est que liberté et libération. Il est un Dieu vivant, un Dieu qui réellement, véritablement existe. Il n’est pas une marionnette ou un personnage d’argile et Il est totalement différent des idoles que les gens adulent et vénèrent. Il est vivant et vif, ce que Ses paroles et Son œuvre apportent à l’humanité n’est que vie et lumière, liberté et libération, parce qu’Il détient la vérité, la vie et le chemin. Il n’est limité par rien dans Son œuvre. Peu importe ce que disent les gens et peu importe comment ils voient ou évaluent Sa nouvelle œuvre, Il accomplira Son œuvre sans état d’âme. Il ne S’inquiètera des notions de personne, ni des doigts réprobateurs quant à Son œuvre ou Ses paroles, ni même de la forte opposition et de la résistance à Sa nouvelle œuvre. Personne parmi toute la création ne peut utiliser la raison humaine ou l’imagination humaine, la connaissance ou la moralité pour mesurer ou définir ce que Dieu fait, pour discréditer, interrompre ou saboter Son œuvre. Il n’y a pas d’interdiction dans Son œuvre et dans ce qu’Il fait, et ce ne sera entravé par aucun homme, aucun événement ou aucune chose, ni ne sera freiné par des forces hostiles. Pour ce qui concerne Sa nouvelle œuvre, Il est un roi éternellement victorieux ; toute force hostile, toute hérésie, toute tromperie de la part du genre humain, tout cela est écrasé sous Sa botte. Peu importe quelle nouvelle étape de Son œuvre Il accomplit, elle sera à coup sûr développée et répandue dans l’humanité, et elle sera à coup sûr menée à bien librement à travers l’univers entier jusqu’à ce que Sa grande œuvre soit achevée. C’est la toute-puissance et la sagesse de Dieu, Son autorité et Son pouvoir.

Extrait de « L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même III », dans La Parole apparaît dans la chair

145. Le Dieu incarné des derniers jours est venu principalement pour proclamer Ses paroles, pour expliquer tout ce qui est nécessaire dans la vie de l’homme, pour indiquer ce en quoi l’homme devrait entrer, pour montrer à l’homme les actes de Dieu et pour montrer à l’homme la sagesse, l’omnipotence et la splendeur de Dieu. À travers les nombreux canaux par lesquels Dieu parle, l’homme voit la suprématie de Dieu, la grandeur de Dieu et, en plus, l’humilité et l’effacement de Dieu. L’homme voit que Dieu est suprême, mais qu’Il est humble et caché et peut devenir le plus petit de tous. Certaines de Ses paroles sont prononcées directement du point de vue de l’Esprit, d’autres, directement du point de vue de l’homme, et d’autres encore, du point de vue d’une troisième personne. En cela, on peut voir que la manière dont se réalise l’œuvre de Dieu est très variable, et c’est à travers les paroles qu’Il permet à l’homme de le voir. L’œuvre de Dieu dans les derniers jours est à la fois normale et réelle et, par conséquent, le groupe de personnes dans les derniers jours est soumis à la plus grande de toutes les épreuves. En raison de la normalité et de la réalité de Dieu, tous les hommes prennent part à ces épreuves ; que l’homme soit descendu affronter les épreuves de Dieu relève de la normalité et de la réalité de Dieu. Pendant l’ère de Jésus, il n’y avait pas de notions ou d’épreuves. Parce que le gros de l’œuvre accomplie par Jésus concordait avec les notions de l’homme, les gens Le suivaient et ils n’avaient aucune notion à Son sujet. Les épreuves d’aujourd’hui sont les plus grandes que l’homme ait jamais subies et, quand il est dit que ces gens ont réussi à se sortir de la grande tribulation, c’est de cette tribulation qu’il est question. Aujourd’hui, Dieu parle pour engendrer la foi, l’amour, l’acceptation de la souffrance et l’obéissance en ces personnes. Les paroles prononcées par Dieu incarné des derniers jours sont prononcées conformément à l’essence de la nature de l’homme, au comportement de l’homme, et à ce en quoi l’homme devrait entrer aujourd’hui. Ses paroles sont à la fois réelle et normale : Il ne parle pas de demain, Il ne regarde pas en arrière non plus ; Il ne parle que de ce en quoi on devrait entrer, ce qui devrait être pratiqué et ce qui devrait être compris aujourd’hui. Si, en ce jour, il émergeait une personne capable de manifester des signes et des prodiges et de chasser les démons, de guérir les malades et d’accomplir beaucoup de miracles, et si cette personne affirmait qu’elle est Jésus qui est venu, alors ce serait de la contrefaçon générée par les mauvais esprits qui imite Jésus. Souviens-toi de ceci ! Dieu ne reprend pas la même œuvre. L’étape de l’œuvre de Jésus a déjà été réalisée et Dieu ne va plus entreprendre cette étape de l’œuvre. L’œuvre de Dieu est irréconciliable avec les notions de l’homme ; par exemple, l’Ancien Testament prédisait la venue d’un Messie, et le résultat de cette prophétie a été la venue de Jésus. Cela s’étant déjà produit, il serait donc erroné de penser à la venue d’un autre Messie. Jésus est déjà venu une fois et ce serait une erreur si Jésus devait revenir une nouvelle fois. Il y a un nom pour chaque ère et chaque nom comporte une caractéristique de cette ère. Dans les notions de l’homme, Dieu doit toujours manifester des signes et des prodiges, Il doit toujours guérir les malades et chasser les démons, et Il doit toujours être exactement comme Jésus. Néanmoins, cette fois-ci, Dieu n’est pas du tout comme cela. Si, au cours des derniers jours, Dieu continuait à manifester des signes et des prodiges, à chasser les démons, à guérir les malades – s’Il faisait exactement la même chose que Jésus –, alors Dieu serait en train de répéter la même œuvre, et l’œuvre de Jésus n’aurait aucune signification ou valeur. Ainsi, Dieu réalise une étape de l’œuvre à chaque ère. Une fois que chaque étape de Son œuvre est achevée, elle est immédiatement imitée par les mauvais esprits et, après que Satan commence à suivre Dieu de près, Dieu opte pour une autre méthode. Une fois que Dieu a accompli une étape de Son œuvre, elle est imitée par les mauvais esprits. Vous devez être conscients de cela. Pourquoi l’œuvre de Dieu aujourd’hui est-elle différente de l’œuvre de Jésus ? Pourquoi aujourd’hui Dieu ne manifeste-t-Il pas de signes et de prodiges, ne chasse-t-Il pas les démons et ne guérit-Il pas les malades ? Si l’œuvre de Jésus était la même que l’œuvre effectuée au cours de l’ère de la Loi, aurait-Il pu représenter le Dieu de l’ère de la Grâce ? Aurait-Il pu achever l’œuvre de la crucifixion ? Si, comme à l’ère de la Loi, Jésus était entré dans le temple et avait gardé le sabbat, alors Il n’aurait été persécuté par personne et aurait été embrassé par tous. Si cela avait été le cas, aurait-Il été crucifié ? Aurait-Il achevé l’œuvre de la rédemption ? À quoi cela servirait-il que Dieu incarné des derniers jours manifeste des signes et des prodiges comme Jésus l’a fait ? C’est seulement si Dieu réalise une autre partie de Son œuvre au cours des derniers jours, celle qui représente une partie de Son plan de gestion, que l’homme pourra alors acquérir une connaissance approfondie de Dieu, et ce n’est qu’à ce moment-là que le plan de gestion de Dieu pourra se réaliser.

Extrait de « Connaître l’œuvre de Dieu aujourd’hui », dans La Parole apparaît dans la chair

146. Lorsque l’œuvre de Dieu atteint un certain point et que Sa gestion atteint un certain point, ceux qui sont selon Son cœur sont tous capables de satisfaire à Ses exigences. Les exigences que Dieu présente à l’homme sont fondées sur Ses propres normes et sur ce que l’homme peut réaliser. Tout en parlant de Sa gestion, Il montre le chemin à l’homme et procure à l’homme une voie de survie. La gestion de Dieu et la pratique de l’homme appartiennent toutes les deux à la même étape de l’œuvre et sont réalisées simultanément. Parler de la gestion de Dieu se rapporte aux changements dans le tempérament de l’homme, et parler de ce qui devrait être fait par l’homme et des changements dans le tempérament de l’homme se rapporte à l’œuvre de Dieu ; jamais ces deux aspects ne peuvent être séparés. La pratique de l’homme est en train de changer, étape par étape. C’est parce que les exigences de Dieu envers l’homme sont également en train de changer et parce que l’œuvre de Dieu est toujours en train de changer et de progresser. Si la pratique de l’homme reste prise au piège de la doctrine, cela prouve qu’il est privé de l’œuvre et de la direction de Dieu ; si la pratique de l’homme ne change jamais ou ne progresse pas, cela prouve que la pratique de l’homme est faite selon la volonté de l’homme, et ne constitue pas la pratique de la vérité ; si l’homme n’a pas de chemin sur lequel marcher, alors il est déjà tombé entre les mains de Satan et est contrôlé par Satan, ce qui signifie qu’il est contrôlé par de mauvais esprits. Si la pratique de l’homme ne progresse pas, alors l’œuvre de Dieu ne se développera pas, et s’il n’y a pas de changement dans l’œuvre de Dieu, alors l’entrée de l’homme s’arrêtera ; c’est inévitable. Tout au long de l’œuvre de Dieu, si l’homme se conformait toujours à la loi de l’Éternel, alors l’œuvre de Dieu ne pourrait pas progresser, encore moins serait-il possible d’amener l’ère entière à sa fin. Si l’homme restait toujours attaché à la croix et exerçait la patience et l’humilité, alors il serait impossible à l’œuvre de Dieu de continuer à progresser. Six mille ans de gestion ne peuvent simplement pas être achevés parmi des gens qui ne respectent que la loi, ou ne s’en tiennent qu’à la croix et à la pratique de la patience et de l’humilité. Au lieu de cela, toute l’œuvre de gestion de Dieu est conclue parmi ceux des derniers jours qui connaissent Dieu, qui ont été arrachés des griffes de Satan et qui se sont complètement dégagés eux-mêmes de l’influence de Satan. Telle est la direction inévitable de l’œuvre de Dieu. Pourquoi dit-on que la pratique des gens dans les Églises religieuses est dépassée ? C’est parce que ce qu’ils mettent en pratique est divorcé de l’œuvre d’aujourd’hui. À l’ère de la Grâce, ce qu’ils ont mis en pratique était juste, mais alors que l’ère est passée et que l’œuvre de Dieu a changé, leur pratique est progressivement devenue obsolète. Elle a été surpassée par la nouvelle œuvre et la nouvelle lumière. Sur la base de sa fondation d’origine, l’œuvre du Saint-Esprit s’est beaucoup approfondie. Pourtant, ces gens restent bloqués au stade initial de l’œuvre de Dieu et s’accrochent encore aux anciennes pratiques et à la vieille lumière. L’œuvre de Dieu peut changer considérablement en trois ou cinq ans, donc ne se produirait-il pas encore plus de transformations au cours de 2 000 ans ? Si l’homme n’a pas une nouvelle lumière ou une nouvelle pratique, cela signifie qu’il n’a pas suivi l’œuvre du Saint-Esprit. C’est la faute de l’homme. L’existence de la nouvelle œuvre de Dieu ne peut pas être niée, car aujourd’hui, ceux qui avaient auparavant l’œuvre du Saint-Esprit observent toujours des pratiques dépassées. L’œuvre du Saint-Esprit progresse toujours, et tous ceux qui sont dans le courant du Saint-Esprit devraient également progresser davantage et changer, étape par étape. Ils ne devraient pas s’arrêter à une seule étape. Seuls ceux qui ne connaissent pas l’œuvre du Saint-Esprit s’en tiendraient à Son œuvre originelle et n’accepteraient pas la nouvelle œuvre du Saint-Esprit. Seuls ceux qui sont désobéissants seraient incapables de bénéficier de l’œuvre du Saint-Esprit. Si la pratique de l’homme n’adopte pas le rythme de la nouvelle œuvre du Saint-Esprit, la pratique de l’homme est sûrement coupée de l’œuvre d’aujourd’hui et est sûrement incompatible avec l’œuvre d’aujourd’hui. De telles gens tellement dépassés sont tout simplement incapables d’accomplir la volonté de Dieu, encore moins pourraient-ils devenir des gens qui rendront finalement témoignage à Dieu. Toute l’œuvre de gestion, en outre, ne pourrait pas être achevée parmi un tel groupe de gens. Au sujet de ceux qui jadis ont suivi la loi de l’Éternel et qui ont souffert jadis pour la croix, si ces gens ne peuvent pas accepter l’étape de l’œuvre des derniers jours, alors tout ce qu’ils ont fait aura été vain et inutile. L’expression la plus claire de l’œuvre du Saint-Esprit est d’embrasser l’ici et le maintenant, non pas de s’accrocher au passé. Ceux qui n’ont pas suivi l’œuvre d’aujourd’hui et qui ont été séparés de la pratique d’aujourd’hui sont ceux qui s’opposent à l’œuvre du Saint-Esprit et ne l’acceptent pas. Ces gens défient l’œuvre actuelle de Dieu. Bien qu’ils s’accrochent à la lumière du passé, on ne peut nier qu’ils ne connaissent pas l’œuvre du Saint-Esprit. Pourquoi tout ce discours sur les changements dans la pratique de l’homme, sur les différences entre la pratique dans le passé et aujourd’hui, sur la façon dont la pratique était menée au cours de l’ère précédente et de la façon dont elle est menée aujourd’hui ? De telles divisions dans la pratique de l’homme sont toujours mentionnées parce que l’œuvre du Saint-Esprit est constamment en mouvement vers l’avant, et donc la pratique de l’homme doit changer constamment. Si l’homme reste bloqué à une étape, cela prouve qu’il est incapable de suivre la nouvelle œuvre et la nouvelle lumière de Dieu ; cela ne prouve pas que le plan de gestion de Dieu n’a pas changé. Ceux qui sont en dehors du courant du Saint-Esprit pensent toujours qu’ils ont raison, mais en fait, l’œuvre de Dieu en eux a cessé depuis longtemps et l’œuvre du Saint-Esprit est absente en eux. L’œuvre de Dieu a été transférée à un autre groupe de gens il y a longtemps, des gens avec lesquels Il a l’intention de terminer Sa nouvelle œuvre. Parce que ceux qui sont dans la religion sont incapables d’accepter la nouvelle œuvre de Dieu et ne tiennent qu’à l’ancienne œuvre du passé, Dieu a abandonné ces gens et fait Sa nouvelle œuvre dans les gens qui acceptent cette nouvelle œuvre. Ce sont des gens qui coopèrent à Sa nouvelle œuvre et seulement de cette manière Sa gestion peut-elle être accomplie. La gestion de Dieu est toujours en mouvement vers l’avant et la pratique de l’homme grandit toujours. Dieu travaille toujours et l’homme est toujours dans le besoin, de telle sorte que les deux atteignent leur zénith et que Dieu et l’homme réalisent une union parfaite. C’est l’expression de l’accomplissement de l’œuvre de Dieu et le résultat final de l’ensemble de la gestion de Dieu.

Extrait de « L’œuvre de Dieu et la pratique de l’homme », dans La Parole apparaît dans la chair

147. Dieu ne réitère Son œuvre dans aucune ère. Puisque les derniers jours sont arrivés, Il accomplira l’œuvre des derniers jours et révèlera tout Son tempérament dans les derniers jours. Quand on parle des derniers jours, cela fait référence à une ère distincte, une ère dans laquelle Jésus a dit que vous connaîtrez assurément un désastre et serez assujettis à des tremblements de terre, des famines et des fléaux, ce qui montrera qu’il s’agit d’une nouvelle ère et que ce n’est plus l’ancienne ère de la Grâce. En supposant que Dieu est toujours immuable, comme le disent les gens, que Son tempérament est toujours compatissant et aimant, qu’Il aime l’homme comme Lui-même et qu’Il offre le salut à tout homme et ne déteste jamais l’homme, Son œuvre pourrait-elle un jour aboutir ? Quand Jésus est venu et qu’Il a été cloué sur la croix, Se sacrifiant pour tous les pécheurs en S’offrant Lui-même sur l’autel, Il avait déjà terminé l’œuvre de la rédemption et mené l’ère de la Grâce à sa fin. Donc, quel sens y aurait-il à répéter l’œuvre de cette ère dans les derniers jours ? Faire la même chose ne serait-il pas une négation de l’œuvre de Jésus ? Si Dieu n’avait pas accompli l’œuvre de la crucifixion quand Il est parvenu à l’étape actuelle, mais était resté aimant et compatissant, alors serait-Il capable de mener l’ère à sa fin ? Un Dieu aimant et compatissant pourrait-Il conclure l’ère ? Dans Son œuvre finale de la conclusion de l’ère, le tempérament de Dieu est le châtiment et le jugement, par lesquels Il révèle tout ce qui est injuste, afin de juger tous les peuples publiquement et de perfectionner ceux qui L’aiment d’un cœur sincère. Seul un tel tempérament peut mener l’ère à sa fin. Les derniers jours sont déjà arrivés. Toutes les choses de la création seront séparées selon leur genre et seront divisées en différentes catégories selon leur nature. C’est le temps où Dieu révèle la fin et la destination de l’humanité. Si l’homme ne subit pas le châtiment et le jugement, alors il n’y aura aucun moyen d’exposer sa désobéissance et son injustice. Ce n’est que par le châtiment et le jugement que l’issue de toute création peut être révélée. L’homme affiche son vrai visage seulement quand il est châtié et jugé. Le mal sera placé avec le mal, le bien avec le bien, et l’humanité tout entière sera séparée selon son espèce. Par le châtiment et le jugement, l’issue de toute création sera révélée, de sorte que le mal pourra être puni et le bien récompensé, et tous les gens seront alors soumis à la domination de Dieu. Toute cette œuvre doit être réalisée à travers un châtiment et un jugement justes. Parce que la corruption de l’homme a atteint son apogée et que sa désobéissance s’est excessivement aggravée, seul le tempérament juste de Dieu, qui est principalement composé du châtiment et du jugement et qui est révélé au cours des derniers jours, peut complètement transformer l’homme et le rendre complet. Seul ce tempérament peut exposer le mal et donc punir sévèrement tous les injustes. Par conséquent, un tempérament comme celui-là est imprégné de la signification de l’ère, et la révélation et la démonstration de Son tempérament sont manifestées dans l’intérêt de l’œuvre de chaque nouvelle ère. Dieu ne révèle pas Son tempérament arbitrairement et sans signification. En supposant que, en révélant l’issue de l’homme durant les derniers jours, Dieu accorde toujours à l’homme une compassion et un amour intarissables et continue d’aimer l’homme, ne le soumettant pas au juste jugement, mais lui manifestant plutôt de la tolérance, de la patience et de la miséricorde et pardonnant à l’homme ses péchés, quelle que soit leur gravité, sans aucun jugement juste, alors, quand toute la gestion de Dieu pourra-t-elle arriver à sa fin ? Quand un tel tempérament pourra-t-il mener les hommes vers la bonne destination de l’humanité ? Prenons comme exemple un juge qui est toujours aimant, bienveillant et doux. Il aime les gens, quels que soient les crimes qu’ils ont commis, et il est aimant et tolérant avec les gens, quels qu’ils soient. Dans ce cas, quand pourra-t-il rendre un juste verdict ? Pendant les derniers jours, seul un jugement juste peut séparer les hommes en fonction de leur espèce et amener les hommes dans un nouveau domaine. De cette façon, toute l’ère est menée à sa fin par le juste tempérament de jugement et de châtiment de Dieu.

Extrait de « La vision de l’œuvre de Dieu (3) », dans La Parole apparaît dans la chair

148. Depuis la création du monde jusqu’à ce jour, l’Esprit de Dieu a mis en marche cette grande œuvre et, de plus, a réalisé différentes œuvres au cours de différentes ères et dans différentes nations. Les personnes de chaque ère voient en Lui un tempérament différent qui est naturellement révélé à travers les différentes œuvres qu’Il réalise. Il est Dieu, plein de miséricorde et de bonté ; Il est le sacrifice d’expiation pour l’homme et le berger de l’homme ; mais Il est aussi le jugement, le châtiment et la malédiction de l’homme. Il a pu conduire l’homme à vivre sur terre pendant deux mille ans et Il a pu aussi racheter du péché l’humanité corrompue. Aujourd’hui, Il est aussi capable de conquérir l’humanité qui ne Le connaît pas et d’amener les hommes à se prosterner sous Sa domination, de sorte que tous se soumettent à Lui entièrement. Finalement, Il consumera tout ce qui est souillé et injuste dans les gens à travers l’univers, pour leur montrer qu’Il n’est pas seulement un Dieu miséricordieux et aimant, pas seulement un Dieu de sagesse et de merveilles, pas seulement un Dieu saint, mais en outre, un Dieu qui juge l’homme. Envers les méchants de l’humanité, Il est flamme, jugement et punition ; envers ceux qui doivent être rendus parfaits, Il est tribulation, épurement et épreuve, ainsi que réconfort, nourriture, provision de paroles, traitement et émondage. Et envers ceux qui sont éliminés, Il est punition et rétribution.

Extrait de « Les deux incarnations sont l’accomplissement de la signification de l’incarnation », dans La Parole apparaît dans la chair

149. Aujourd’hui, non seulement Je descends sur la nation du grand dragon rouge, mais Je Me retourne aussi pour faire face à l’univers tout entier, faisant trembler tout l’empyrée. Y a-t-il un seul endroit, n’importe où, qui ne fasse pas l’objet de Mon jugement ? Y a-t-il un seul endroit qui ne soit pas soumis aux les calamités que Je fais pleuvoir sur lui ? Partout où Je passe, J’ai dispersé toutes sortes de « germes de catastrophes ». C’est l’une de Mes manières d’œuvrer, et elle constitue sans aucun doute un acte de salut pour l’humanité, et ce que Je lui adresse est encore un genre d’amour. Je souhaite faire en sorte que davantage de personnes même en viennent à Me connaître et à être capables de Me voir et, de cette façon, qu’elles en viennent à vénérer un Dieu qu’elles n’ont pas vu depuis tant d’années, mais qui, en ce moment même, est réel.

Extrait du Chapitre 10 des « Paroles de Dieu à l’univers entier », dans La Parole apparaît dans la chair

150. Je règne dans le royaume et, de plus, Je règne dans tout l’univers ; Je suis à la fois le Roi du royaume et le Chef de l’univers. À partir de ce moment, Je rassemblerai tous ceux qui ne sont pas les élus et commencerai Mon œuvre parmi les païens, et J’annoncerai Mes décrets administratifs à tout l’univers afin que Je puisse entreprendre avec succès la prochaine étape de Mon œuvre. J’emploierai le châtiment pour diffuser Mon œuvre parmi les païens, c’est-à-dire que J’emploierai la force contre tous ceux qui sont païens. Naturellement, cette œuvre sera réalisée en même temps que Mon œuvre parmi les élus. Le jour où Mon peuple dominera et exercera le pouvoir sur la terre sera aussi le jour où toutes les personnes sur la terre auront été conquises et, de plus, ce sera le temps où Je Me reposerai, et c’est seulement à ce moment-là que J’apparaîtrai à tous ceux qui ont été conquis. J’apparais au saint royaume et Je Me cache des terres de souillure. Tous ceux qui ont été conquis et sont devenus obéissants devant Moi sont capables de voir Ma face de leurs propres yeux et sont capables d’entendre Ma voix de leurs propres oreilles. C’est la bénédiction de ceux qui sont nés au cours des derniers jours, c’est la bénédiction prédestinée par Moi et cela est inaltérable par aucun homme. Aujourd’hui, J’œuvre de cette façon pour l’intérêt de l’œuvre de l’avenir. Toute Mon œuvre est interdépendante, dans toute Mon œuvre il y a un appel et une réponse : jamais aucune étape ne s’est arrêtée soudainement, et jamais aucune étape n’a été menée indépendamment d’aucune autre. N’est-ce pas ainsi ? L’œuvre du passé n’est-elle pas la base de l’œuvre d’aujourd’hui ? Les paroles du passé ne sont-elles pas les précurseurs des paroles d’aujourd’hui ? Les étapes du passé ne sont-elles pas l’origine des étapes d’aujourd’hui ? Quand Je déroule officiellement le parchemin, c’est quand les gens de l’univers entier sont châtiés, quand les gens, partout dans le monde, sont soumis à des épreuves, et c’est le point culminant de Mon œuvre ; tous les gens vivent dans une terre sans lumière et tous les gens vivent sous les menaces provenant de leur environnement. En d’autres termes, c’est la vie que l’homme n’a jamais connue depuis le temps de la création jusqu’à nos jours, et personne, tout au long des âges, n’a jamais « savouré » ce genre de vie, et donc Je dis que J’ai effectué une œuvre qui n’a jamais été effectuée auparavant. C’est le véritable état des choses et c’est le sens intérieur. Parce que Mon jour s’approche de toute l’humanité, parce qu’il ne semble pas distant, mais est juste devant les yeux de l’homme, qui pourrait ne pas être effrayé en conséquence ? Et qui pourrait ne pas être ravi de cela ? La ville immonde de Babylone est enfin arrivée à sa fin ; l’homme a une fois encore rencontré un monde complètement nouveau, et le ciel et la terre ont été changés et renouvelés.

Extrait du Chapitre 29 des « Paroles de Dieu à l’univers entier », dans La Parole apparaît dans la chair

151. Une fois que les hommes auront tous été rendus complets et que toutes les nations de la terre seront devenues le royaume de Christ, ce sera alors le moment où les sept tonnerres gronderont. Aujourd’hui, un pas en avant est fait vers cette étape ; la charge a été déclenchée pour qu’elle soit atteinte. C’est le plan de Dieu ; il sera réalisé dans un futur proche. Cependant, Dieu a déjà accompli tout ce qu’Il a déclaré. Ainsi, il est clair que les nations de la terre ne sont que des châteaux de sable tremblant à l’approche de la marée haute : le dernier jour est imminent et le grand dragon rouge s’effondrera sous la parole de Dieu. Pour veiller à ce que Son plan soit réalisé avec succès, les anges du ciel sont descendus sur la terre, faisant tout leur possible pour satisfaire Dieu. Le Dieu incarné Lui-même S’est lancé sur le champ de bataille pour mener la guerre contre l’ennemi. Partout où l’incarnation apparaît, l’ennemi est exterminé. La Chine sera annihilée en premier, dévastée par la main de Dieu. Dieu n’y fera absolument pas de quartier. La preuve de la chute graduelle du grand dragon rouge peut être vue dans la maturation continue du peuple ; cela est évident et visible pour tout le monde. La maturation du peuple est un signe de l’anéantissement de l’ennemi. Cela explique un peu ce que l’on entend par « rivaliser ».

Extrait du Chapitre 10 des « Interprétations des mystères des paroles de Dieu à l’univers entier », dans La Parole apparaît dans la chair

152. Quand Sinim sera réalisée sur terre – quand le royaume sera réalisé –, il n’y aura plus de guerre sur la terre ; il n’y aura plus jamais de famines, de fléaux et de tremblements de terre ; les hommes cesseront de fabriquer des armes ; tous vivront dans la paix et la stabilité, et les relations des hommes entre eux et des pays entre eux seront normales. Pourtant, le présent ne permet aucune comparaison avec cela. Tout sous le ciel est dans le chaos et des coups d’État commencent graduellement à apparaître dans chaque pays. À la suite des déclarations de Dieu, les hommes changent peu à peu et, intérieurement, chaque pays se déchire lentement. Les fondations stables de Babylone commencent à trembler comme un château érigé sur le sable et, comme la volonté de Dieu change, d’énormes changements surviennent de façon inaperçue dans le monde et toutes sortes de signes apparaissent à tout moment, montrant aux hommes que le dernier jour du monde est arrivé ! C’est le plan de Dieu ; ce sont les étapes par lesquelles Il travaille, et chaque pays sera sûrement déchiré. La Sodome antique sera anéantie une seconde fois, et ainsi Dieu dit : « Le monde est en train de tomber ! Babylone est paralysée ! » Personne, excepté Dieu Lui-même, n’est capable de comprendre cela complètement ; il y a, après tout, une limite à la conscience des hommes. Par exemple, les ministres des Affaires intérieures peuvent savoir que les circonstances actuelles sont instables et chaotiques, mais ils sont incapables de s’en occuper. Ils ne peuvent que suivre le courant, aspirant dans leur cœur au jour où ils pourront garder la tête haute, espérant qu’un jour vienne où le soleil se lèvera de nouveau à l’est, brillera à travers le pays et renversera cet état misérable des choses. Ils n’imaginent pas cependant que lorsque le soleil se lèvera une seconde fois, son lever ne cherchera pas à rétablir l’ordre ancien. Il apportera un renouveau, un changement profond. Tel est le plan de Dieu pour l’univers entier. Il fera naître un nouveau monde, mais, par-dessus tout, premièrement, Il renouvellera l’homme.

Extrait du Chapitres 22 et 23 des « Interprétations des mystères des paroles de Dieu à l’univers entier », dans La Parole apparaît dans la chair

153. On peut dire que toutes les déclarations d’aujourd’hui prophétisent des choses futures ; par ces déclarations, Dieu fait les arrangements pour la prochaine étape de Son œuvre. Dieu a presque terminé Son œuvre dans les hommes de l’Église, et ensuite Il apparaîtra devant tous les hommes avec rage. Comme Dieu dit : « Je ferai en sorte que les hommes sur la terre reconnaissent Mes actions et, devant le “trône du jugement”, Mes actes seront prouvés, afin qu’ils soient reconnus parmi les hommes partout sur la terre, eux qui capituleront tous. » Avez-vous vu quelque chose dans ces paroles ? Elles sont un résumé de la prochaine étape de l’œuvre de Dieu. Tout d’abord, Dieu fera en sorte que tous les chiens de garde qui exercent le pouvoir politique soient sincèrement convaincus et Il les amènera à se retirer de la scène de l’histoire de leur plein gré, pour ne plus jamais se livrer à des complots et des intrigues. Cette œuvre doit être réalisée par Dieu suscitant divers désastres sur terre. Mais Dieu n’apparaîtra absolument pas. À ce moment-là, la nation du grand dragon rouge sera toujours une terre de souillure et donc, Dieu n’apparaîtra pas, mais émergera simplement par le châtiment. Tel est le tempérament juste de Dieu duquel personne ne peut échapper. Pendant ce temps, tous ceux qui habitent la nation du grand dragon rouge subiront la calamité, ce qui inclut naturellement aussi le royaume sur terre (l’Église). C’est le moment même où les faits se manifestent, et donc tout le monde l’expérimente et personne ne peut y échapper. Cela a été prédestiné par Dieu. C’est précisément à cause de cette étape de l’œuvre que Dieu dit : « C’est maintenant le temps de réaliser de grands projets. » Parce que dans l’avenir, il n’y aura pas d’Église sur la terre, et à cause de l’avènement de la catastrophe, les hommes seront seulement capables de penser à ce qu’ils auront devant eux, ils négligeront tout le reste et il leur sera difficile d’apprécier Dieu au milieu de la catastrophe. Ainsi, on demande aux hommes d’aimer Dieu de tout leur cœur durant ce temps merveilleux, afin qu’ils ne ratent pas l’occasion. Quand ce fait passera, Dieu aura complètement vaincu le grand dragon rouge, et ainsi le travail du témoignage du peuple de Dieu aura pris fin. Ensuite, Dieu commencera la prochaine étape de l’œuvre, dévastant le pays du grand dragon rouge et, finalement, à travers l’univers, clouant les hommes la tête en bas sur la croix, après quoi Il anéantira toute l’humanité. Ce sont les étapes futures de l’œuvre de Dieu.

Extrait du Chapitre 42 des « Interprétations des mystères des paroles de Dieu à l’univers entier », dans La Parole apparaît dans la chair

154. Un jour, quand l’univers tout entier retournera à Dieu, le centre de Son œuvre à travers le cosmos suivra Ses déclarations. Ailleurs, certains téléphoneront, certains prendront l’avion, d’autres un bateau pour traverser la mer, et d’autres encore utiliseront des lasers pour recevoir les paroles de Dieu. Tous Le vénèreront, seront languissants ; ils se rapprocheront tous de Dieu, se rassembleront autour de Dieu et adoreront tous Dieu. Tout cela sera l’action de Dieu. Souvenez-vous de ceci ! Dieu ne recommencera jamais ailleurs. Dieu accomplira ceci : Il fera en sorte que toutes les personnes à travers l’univers viennent devant Lui et adorent le Dieu sur terre. Son œuvre dans d’autres lieux cessera et les gens seront obligés de chercher la véritable voie. Ce sera comme avec Joseph : tous sont venus à lui pour de la nourriture et se sont prosternés devant lui, car il avait des choses à manger. Afin d’éviter la famine, les gens seront contraints de chercher la véritable voie. Toute la communauté religieuse souffrira d’une famine sévère, et seul le Dieu d’aujourd’hui est la source d’eau vive, possède la source qui coule à jamais pour que l’homme s’y abreuve, et les gens viendront et dépendront de Lui. Ce sera le moment où les actes de Dieu seront révélés et Dieu sera glorifié. Toutes les personnes à travers l’univers adoreront cet « homme » ordinaire. Cela ne sera-t-il pas le jour de la gloire de Dieu ? Un jour, de vieux pasteurs enverront des télégrammes en quête de l’eau qui provient de la source d’eau vive. Ils seront âgés, mais viendront quand même adorer cet homme qu’ils méprisaient. Par leurs paroles, ils Le reconnaîtront, et dans leurs cœurs, ils Lui feront confiance. Cela n’est-il pas un signe et un prodige ? Le jour où le royaume entier se réjouira sera le jour de la gloire de Dieu. Quiconque viendra vers vous et recevra les bonnes nouvelles de Dieu sera béni par Dieu, et ces pays et ces gens seront bénis, et Dieu en prendra soin. La direction future sera la suivante : ceux qui recevront les paroles de la bouche de Dieu auront un chemin à parcourir sur terre et, qu’ils soient des hommes d’affaires, des scientifiques, des éducateurs ou des industriels, ceux qui seront sans les paroles de Dieu auront du mal à avancer d’un pas seulement, et seront obligés de chercher la véritable voie. Voilà ce que signifie : « Avec la vérité, tu traverseras le monde entier ; sans la vérité, tu n’iras nulle part. » Tels sont les faits : Dieu utilisera la Voie (ce qui signifie toutes Ses paroles) pour commander l’univers entier ainsi que gouverner et conquérir l’humanité. Les gens espèrent toujours un grand changement des moyens par lesquels Dieu œuvre. Pour parler avec clarté, c’est par Ses paroles que Dieu contrôle les gens, et tu dois faire ce qu’Il dit, que tu le souhaites ou non. C’est un fait objectif, qui doit être obéi de tous et, de même, c’est un fait inexorable et connu de tous.

Extrait de « Le Règne Millénaire est arrivé », dans La Parole apparaît dans la chair

155. Les paroles de Dieu se répandront dans un grand nombre de foyers, tous les connaîtront et, alors seulement, Son œuvre se répandra à travers l’univers. Autrement dit, pour que l’œuvre de Dieu se répande dans l’univers tout entier, Ses paroles doivent se répandre. Le jour de la gloire de Dieu, les paroles de Dieu montreront leur pouvoir et leur autorité. Chacune de Ses paroles depuis les temps immémoriaux jusqu’à aujourd’hui sera accomplie et deviendra réalité. De cette façon, la gloire sera celle de Dieu sur terre, c’est-à-dire que Ses paroles règneront sur terre. Tous les méchants seront châtiés par les paroles exprimées par la bouche de Dieu, tous les justes seront bénis par les paroles exprimées par Sa bouche, et tous seront établis et rendus complets par les paroles exprimées par Sa bouche. Il ne manifestera pas de signes ou de prodiges. Tout sera accompli par Ses paroles et Ses paroles produiront des faits. Tout le monde sur terre célèbrera les paroles de Dieu. Qu’ils soient adultes ou enfants, hommes, femmes, âgés ou jeunes, tous les gens se soumettront devant les paroles de Dieu. Les paroles de Dieu apparaissent dans la chair, ce qui permet aux gens de les voir sur terre, vives et comme vivantes. La Parole devenant chair signifie cela. Dieu est venu sur terre en premier lieu pour réaliser le fait de « la Parole devenue chair », ce qui veut dire qu’Il est venu pour que Ses paroles soient émises à partir de la chair (non comme au temps de Moïse, dans l’Ancien Testament, lorsque Dieu a parlé directement du ciel). Après cela, toutes Ses paroles seront accomplies au cours de l’ère du Règne Millénaire. Elles deviendront des faits visibles aux yeux des gens, et les gens les contempleront avec leurs propres yeux sans la moindre discorde. C‘est le sens suprême de l’incarnation de Dieu. Ce qui veut dire que le travail de l’Esprit est accompli par la chair et par les paroles. C’est le vrai sens de « la Parole devenue chair » et de « l’apparition de la Parole dans la chair ». Seul Dieu peut dire quelle est la volonté de l’Esprit, et seul Dieu dans la chair peut parler au nom de l’Esprit. Les paroles de Dieu apparaissent en Dieu incarné, et tous les autres sont guidés par elles. Personne n’est exempté. Tous existent dans ce cadre. Ce n’est qu’à partir de ces paroles que les gens prennent conscience. Ceux qui ne reçoivent pas de cette manière se perdent dans leur rêverie s’ils pensent qu’ils peuvent recevoir les paroles des cieux. Telle est l’autorité démontrée dans la chair incarnée de Dieu : cela amène tous les gens à croire en elle avec une conviction totale. Même les experts les plus vénérables et les pasteurs religieux ne peuvent pas prononcer ces paroles. Ils doivent tous se soumettre devant elles et nul ne pourra recommencer. Dieu utilisera des paroles pour conquérir l’univers. Il ne fera pas cela par Sa chair incarnée, mais à l’aide des paroles de la bouche de Dieu qui deviennent chair pour conquérir tous les gens dans l’univers entier. C’est cela seulement, la Parole devenue chair, et cela uniquement, l’apparition de la Parole dans la chair. Pour les humains, il semble peut-être que Dieu n’a pas accompli beaucoup de travail, mais Dieu n’a qu’à prononcer Ses paroles pour que les gens soient complètement convaincus et qu’ils soient impressionnés. Sans les faits, les gens crient et hurlent ; avec les paroles de Dieu, ils se taisent. Dieu va sûrement accomplir ce fait, car c’est Son plan établi de longue date : réaliser le fait de l’arrivée de la Parole sur terre. En réalité, Je n’ai pas besoin d’expliquer : l’arrivée du Règne Millénaire sur terre est l’arrivée des paroles de Dieu sur terre. La nouvelle Jérusalem descendant du ciel signifie l’arrivée des paroles de Dieu pour vivre avec l’homme, pour accompagner chaque action de l’homme et toutes ses pensées. C’est aussi un fait que Dieu accomplira et la magnifique scène du Règne Millénaire. Tel est le plan établi par Dieu : Ses paroles apparaîtront sur terre durant mille ans, elles manifesteront tous Ses actes et accompliront toute Son œuvre sur terre. Après quoi, cette étape de l’humanité touchera à sa fin.

Extrait de « Le Règne Millénaire est arrivé », dans La Parole apparaît dans la chair

Précédent: IV. Paroles essentielles sur la manifestation et l’œuvre de Dieu

Suivant: VI. Paroles essentielles sur la relation entre chaque étape de l’œuvre de Dieu et le nom de Dieu

Contenu connexe

Chapitre 9

Dans l’imagination des gens, Dieu est Dieu, et les humains sont les humains. Dieu ne parle pas la langue des humains et ces derniers ne...

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre