Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Paroles classiques de Dieu Tout-Puissant, le Christ des derniers jours

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Largeur de page

0 résultats de recherche

Aucun résultat trouvé

`

VI Paroles classiques sur le tempérament de Dieu et ce qu’Il a et est

1 La vie de l’homme provient de Dieu, le ciel existe grâce à Dieu, et l’existence de la terre provient de la puissance de la vie de Dieu. Aucun objet qui possède la vitalité ne peut transcender la souveraineté de Dieu, et aucune chose, aussi vigoureuse qu’elle soit, ne peut sortir de la portée de l’autorité de Dieu. De cette façon, qui qu’ils soient, tout le monde doit se soumettre à la domination de Dieu, tout le monde doit vivre sous le commandement de Dieu, et personne ne peut échapper à Son contrôle.

Extrait de « Seul le Christ des derniers jours peut montrer à l’homme le chemin de la vie éternelle », La Parole apparaît dans la chair

2 Dieu créa toutes choses, et ainsi Il fit que toute la création soit sous Sa domination, et se soumette à Sa domination ; Il commandera toutes choses, afin que toutes choses soient entre Ses mains. Toute la création de Dieu, y compris les animaux, les plantes, les hommes, les montagnes et les rivières et les lacs – tout doit être sous Sa domination. Toutes les choses dans les cieux et sur la terre doivent être sous Sa domination. Elles ne peuvent pas avoir le choix, et doivent toutes se soumettre à Ses orchestrations. Cela a été décrété par Dieu, et relève de l’autorité de Dieu.

Extrait de « Succès ou échec, tout dépend du chemin que l’homme emprunte », La Parole apparaît dans la chair

3 Dieu commande toutes choses, et ordonne et classe toutes choses, chacune classée selon sa catégorie, et à chacune sa position propre, selon la volonté de Dieu. Peu importe sa grandeur, aucune chose ne peut surpasser Dieu, et toutes choses sont au service de l’humanité créée par Dieu, et aucune chose n’ose désobéir à Dieu ou poser des exigences envers Dieu. Et ainsi l’homme, en tant que créature de Dieu, doit également remplir le devoir de l’homme. Peu importe qu’il soit le seigneur ou le maître de toutes choses, peu importe le statut de l’homme parmi toutes les choses, il n’en demeure pas moins qu’il est et reste un petit être humain sous la domination de Dieu, et n’est rien de plus qu’un insignifiant être humain, une créature de Dieu, et il ne sera jamais au-dessus de Dieu.

Extrait de « Succès ou échec, tout dépend du chemin que l’homme emprunte », La Parole apparaît dans la chair

4 Dieu a créé ce monde et a fait venir l’homme, un être vivant à qui Il a donné la vie. À son tour, l’homme est venu pour avoir des parents et des amis et n’était plus seul. Depuis que l’homme a jeté les yeux sur ce monde matériel, il a été destiné à exister dans l’ordination de Dieu. C’est le souffle de vie de Dieu qui soutient chaque être vivant tout au long de sa croissance et jusqu’à l’âge adulte.

Extrait de « Dieu est la source de la vie de l’homme », La Parole apparaît dans la chair

5 Tous ceux qui viennent dans ce monde doivent connaître la vie et la mort, et beaucoup ont vécu le cycle de la mort et de la résurrection. Ceux qui vivent vont bientôt mourir et les morts reviendront bientôt. Tout cela est le cours de la vie arrangé par Dieu pour chaque être vivant. Cependant, ce cours et ce cycle sont la vérité que Dieu veut que l’homme voie, que la vie accordée à l’homme par Dieu est sans fin et sans entraves par la chair, le temps ou l’espace. C’est le mystère de la vie que Dieu a accordée à l’homme et la preuve que la vie est venue de Lui.

Extrait de « Dieu est la source de la vie de l’homme », La Parole apparaît dans la chair

6 Indépendamment du fait que tu sois capable de reconnaître l’action de Dieu, et indépendamment du fait que tu crois en l’existence de Dieu ou que tu n’y crois pas, il ne fait aucun doute que ton destin réside dans l’ordination de Dieu, et il ne fait aucun doute que Dieu aura toujours la souveraineté sur toutes choses. Son existence et Son autorité ne sont pas fondées sur le fait qu’elles peuvent être reconnues et comprises ou non par l’homme. Lui seul connaît le passé, le présent et l’avenir de l’homme, et Lui seul peut déterminer le sort de l’humanité. Indépendamment de ce que tu sois capable d’accepter cette réalité, il n’en demeure pas moins que très bientôt l’humanité témoignera de tout cela de ses propres yeux, et c’est ce fait que Dieu va bientôt mettre en exergue. L’homme vit et meurt sous les yeux de Dieu. L’homme vit pour la gestion de Dieu, et quand ses yeux se ferment pour la dernière fois, c’est aussi pour la même gestion. Continuellement, l’homme vient et va, d’un côté à l’autre. Sans exception, tout cela fait partie de la souveraineté et des desseins de Dieu.

Extrait de « L’homme ne peut être sauvé que dans le cadre de la gestion de Dieu », La Parole apparaît dans la chair

7 Dieu a créé ce monde, cette humanité, et encore plus, Il a été l’architecte de la culture Grecque ancienne et de la civilisation humaine. Seul Dieu console cette humanité, et Se soucie d’elle jour et nuit. Le développement humain et le progrès humain sont inséparables de la souveraineté de Dieu, et l’histoire et l’avenir de l’humanité sont inextricables des desseins de Dieu.

Extrait de « Dieu préside au destin de toute l’humanité », La Parole apparaît dans la chair

8 Dieu est toujours suprême et toujours honorable, tandis que l’homme est toujours vil, toujours sans valeur. C’est parce que Dieu fait toujours des sacrifices et Se consacre à l’humanité ; l’homme, cependant, prend tout et s’efforce seulement pour lui-même, toujours. Dieu Se soucie toujours de la survie de l’humanité, pourtant l’homme ne contribue jamais rien à la lumière ou à la justice. Même si l’homme fait un effort pendant un certain temps, il est si faible qu’il ne peut pas supporter un seul coup, car l’effort de l’homme est toujours pour lui-même et non pour les autres. L’homme est toujours égoïste, tandis que Dieu est toujours désintéressé. Dieu est la source de tout ce qui est juste, bon et beau, tandis que l’homme est celui qui réussit à manifester toute laideur et tout mal, et qui les rend évidents. Dieu ne changera jamais Son essence de justice et de beauté, mais l’homme est parfaitement capable, à n’importe quel moment et dans n’importe quelle situation, de trahir la justice et de s’éloigner de Dieu.

Extrait de « Il est très important de comprendre le tempérament de Dieu », La Parole apparaît dans la chair

9 Dieu est ce qu’Il est et Il a ce qu’Il a. Tout ce qu’Il exprime et révèle sont des représentations de Son essence et de Son identité. Ce qu’Il est et ce qu’Il a, ainsi que Son essence et Son identité, sont des choses qui ne peuvent être remplacées par aucun homme. Son tempérament englobe Son amour pour l’humanité, la consolation de l’humanité, la haine de l’humanité et, plus encore, une compréhension approfondie de l’humanité. La personnalité de l’homme, cependant, peut-être optimiste, vivante ou insensible. Le tempérament de Dieu est une qualité du Souverain des êtres vivants entre toutes choses, du Seigneur de toute la création. Son tempérament représente l’honneur, la puissance, la noblesse, la grandeur et surtout, la suprématie. Son tempérament est le symbole de l’autorité, le symbole de tout ce qui est juste, le symbole de tout ce qui est beau et bon. Plus que cela, c’est un symbole de Celui qui ne peut pas être[a] vaincu ou envahi par les ténèbres et toute force ennemie, ainsi qu’un symbole de Celui qui ne peut pas être offensé (il ne tolérera pas non plus d’être offensé)[b] par tout être créé. Son tempérament est le symbole de la puissance suprême. Aucune personne ou aucun groupe de personnes ne peuvent perturber Son œuvre ou Son tempérament ni n’en ont le droit. Mais la personnalité de l’homme n’est pas plus qu’un simple symbole de la légère supériorité de l’homme sur la bête. L’homme en lui-même n’a ni autorité, ni autonomie, ni capacité de transcender le soi, mais il est en son essence celui qui bat en retraite, à la merci de toutes sortes de personnes, d’événements et de choses.

Extrait de « Il est très important de comprendre le tempérament de Dieu », La Parole apparaît dans la chair

10 Ce que Dieu est et a est à jamais intarissable et illimité. Dieu est la source de vie et de toutes choses. Dieu ne peut pas être saisi par aucun être créé.

Extrait de « Postface », La Parole apparaît dans la chair

11 Depuis le jour où l’homme est entré dans l’existence, Dieu a été stable dans Son œuvre, en gérant cet univers et en dirigeant le changement et le mouvement de toutes choses. Comme toutes choses, l’homme reçoit tranquillement et inconsciemment la nourriture de la douceur, de la pluie et de la rosée de Dieu. Comme toutes choses, l’homme, sans le savoir, vit sous l’orchestration de la main de Dieu. Le cœur et l’esprit de l’homme sont tenus dans la main de Dieu, et toute la vie de l’homme est contemplée aux yeux de Dieu. Peu importe si vous croyez cela, toutes les choses, vivantes ou mortes, évolueront, changeront, se renouvelleront et disparaîtront selon les pensées de Dieu. C’est ainsi que Dieu règne sur toutes choses.

Extrait de « Dieu est la source de la vie de l’homme », La Parole apparaît dans la chair

12 Dieu ne participe pas à la politique de l’homme, mais c’est Lui qui contrôle le destin d’un pays ou d’une nation. Il contrôle ce monde et l’univers tout entier. Le destin de l’homme et le plan de Dieu sont intimement liés, et aucun homme, pays ou nation ne se soustrait à Sa souveraineté. Si l’homme veut connaître son sort, alors il doit venir devant Dieu. Il fera prospérer ceux qui Le suivent et L’adorent, et Il causera le déclin et l’extinction de ceux qui Lui résistent et Le rejettent.

Extrait de « Dieu préside au destin de toute l’humanité », La Parole apparaît dans la chair

13 De tout ce qui se produit dans l’univers, il n’y a aucun domaine où Je n’ai pas le dernier mot. Qu’est-ce qui existe sans être dans Mes mains ? Tout ce que je dis passe et, dans l’humanité, qui peut changer Ma pensée ?

Extrait de « Les déclarations de Dieu à l’univers entier La première déclaration », La Parole apparaît dans la chair

14 Le royaume est en pleine expansion au milieu de l’humanité, il est formé au milieu de l’humanité, il se tient debout au milieu de l’humanité ; aucune force ne peut détruire Mon royaume.

Extrait de « Les déclarations de Dieu à l’univers entier La dix-neuvième déclaration », La Parole apparaît dans la chair

15 Avec Moi, tout sera fait de façon appropriée et correcte, sans coûter le moindre effort. Je parle et c’est établi ; Je parle et c’est fait.

Extrait de « La soixante-quinzième déclaration », La Parole apparaît dans la chair

16 Je suis le commencement et Je suis la fin. Je suis le seul vrai Dieu ressuscité et complet. Je prononce Mes paroles devant vous et vous devez croire fermement ce que Je dis. Le ciel et la terre peuvent passer, mais pas une lettre ou un seul trait de lettre de ce que Je dis ne passera jamais. Souvenez-vous de cela ! Souvenez-vous de cela !

Extrait de « La cinquante-troisième déclaration », La Parole apparaît dans la chair

17 Tout ce qui existe dans ce monde est en train de changer rapidement avec les pensées du Tout-Puissant, sous Ses yeux. Des choses dont l’humanité n’a jamais entendu parler peuvent brusquement arriver. Et pourtant, ce que l’humanité a toujours possédé peut inconsciemment lui échapper. Personne ne peut comprendre les allées et venues du Tout-Puissant, et en outre, personne ne peut sentir la transcendance et la grandeur de la puissance de la vie du Tout-Puissant. Sa transcendance réside dans la façon dont Il peut percevoir ce que les humains ne peuvent pas. Sa grandeur réside dans la façon dont Il est Celui auquel l’humanité a renoncé, cependant Il sauve encore l’humanité. Il connaît le sens de la vie et de la mort. De plus, Il connaît les règles de vie de l’humanité, qu’Il a créée Lui-même. Il est la base de l’existence humaine et le Rédempteur en qui l’humanité ressuscite à nouveau. Il alourdit les cœurs heureux avec de la détresse et soulève les cœurs tristes avec du bonheur. Tout cela est en vue de Son œuvre et Son plan.

Extrait de « Le soupir du Tout-Puissant », La Parole apparaît dans la chair

18 Aussitôt que tu viens au monde en poussant ton premier cri, tu commences à accomplir ton devoir. Tu assumes ton rôle dans le plan de Dieu et dans l’ordination de Dieu. Tu commences le voyage de la vie. Quels que soient tes antécédents et quel que soit le voyage qui t’attend, personne ne peut échapper à l’orchestration et à l’arrangement que le Ciel a en réserve, et aucun de nous n’a le contrôle de sa destinée, car seul Celui qui domine sur toutes choses est capable d’une telle œuvre.

Extrait de « Dieu est la source de la vie de l’homme », La Parole apparaît dans la chair

19 Le destin de l’homme est entre les mains de Dieu. Tu es incapable de te contrôler toi-même : quoiqu’il soit toujours en train de courir, de s’occuper pour lui-même, l’homme reste incapable de se contrôler lui-même. Si tu pouvais connaitre tes propres perspectives, si tu pouvais contrôler ton propre destin, serais-tu toujours une créature ? Bref, quelle que soit la façon dont Dieu travaille, toute Son œuvre vise le bien de l’homme. Tiens, par exemple, les cieux et la terre et toutes les choses que Dieu a créées pour servir l’homme : la lune, le soleil et les étoiles qu’Il a créés pour l’homme, les animaux et les plantes, le printemps, l’été, l’automne et l’hiver, etc. tout ça c’est pour rendre l’existence de l’homme agréable. Et donc, indépendamment de la façon dont Il châtie et juge l’homme, tout ça c’est pour le salut de l’homme. Même s’Il débarrasse l’homme de ses espoirs charnels, c’est dans le but de le purifier, et la purification de l’homme est dans l’intérêt de son existence. La destination de l’homme est entre les mains du Créateur, alors comment l’homme pourrait-il se contrôler ?

Extrait de « Restaurer la vie normale de l’homme et l’emmener vers une merveilleuse destination », La Parole apparaît dans la chair

20 Dès le commencement, J’ai commencé à établir la prédestination et la sélection de ce groupe de gens — vous, ce groupe aujourd’hui. Ton tempérament, ton calibre, ton apparence, ta stature, ta famille de naissance, ton travail, ton mariage, tout, même la couleur de tes cheveux, ta peau et ta date de naissance, tout est arrangé par Ma main. Tout ce que tu fais et toute personne que tu rencontres chaque jour, cela également est le produit de Mon arrangement, sans mentionner ta présence devant Moi aujourd’hui, qui est encore davantage le résultat de Mon arrangement.

Extrait de « La soixante-quatorzième déclaration », La Parole apparaît dans la chair

21 Qui survit autrement que par les mots de Ma bouche ? Qui ne se trouve pas sous Mon œil vigilant ? Alors que Je réalise Ma nouvelle œuvre sur toute la terre, qui a déjà réussi à s’y échapper ? Se pourrait-il que les montagnes puissent s’y soustraire à cause de leur hauteur ? Se pourrait-il que les eaux, par leur vaste étendue, puissent l’éviter ? Dans Mon plan, Je n’ai jamais abandonné aucune créature, et donc il n’y a jamais eu un seul homme, ou une seule créature, qui a échappé à Mon empoigne.

Extrait de « Les déclarations de Dieu à l’univers entier La vingt-troisième déclaration », La Parole apparaît dans la chair

22 Non seulement J’ai opéré un tout nouveau commencement dans la demeure du grand dragon rouge, mais J’ai également entrepris une nouvelle œuvre dans l’univers. Bientôt, les royaumes de la terre deviendront Mon royaume ; bientôt ils cesseront à jamais d’exister en raison de Mon royaume, parce que J’ai déjà obtenu la victoire, parce que J’en suis revenu triomphant. Le grand dragon rouge a épuisé tous les moyens imaginables pour perturber Mon plan, espérant effacer Mon œuvre sur la terre, mais ses stratagèmes mensongers seraient-ils assez forts pour M’ébranler ? Puis-Je avoir peur en perdant confiance suite à ses menaces ? Il n’y a jamais eu un seul être, que ce soit dans le ciel ou sur la terre, qui ne soit pas dans la paume de Ma main ; combien il est vrai que ce grand dragon rouge est un dispositif pour Me faire valoir ? N’est-il pas aussi un objet que Je pourrais manipuler de Mes mains ?

Extrait de « Les déclarations de Dieu à l’univers entier La douzième déclaration », La Parole apparaît dans la chair

23 Dieu n’est pas lié par le temps ; Son œuvre et Sa gloire viennent en premier. Par conséquent, quel que soit le temps nécessaire, Il ne ménagera aucun effort si c’est Son œuvre. C’est le tempérament de Dieu : Il ne Se reposera pas jusqu’à ce que Son œuvre soit accomplie. Ce n’est que lorsque viendra le temps où Il obtiendra la seconde partie de Sa gloire que Son œuvre pourra être terminée.

Extrait de « L’œuvre de Dieu est-elle aussi simple que l’homme l’imagine ? », La Parole apparaît dans la chair

24 Le tempérament de Dieu est un sujet qui semble très abstrait pour tout le monde et qui, de plus, n’est pas facile à accepter pour tous, car Son tempérament est différent de la personnalité d’un être humain. Dieu aussi a Ses propres émotions de joie, de colère, de tristesse et de bonheur, mais ces émotions diffèrent de celles de l’homme. […] La joie de Dieu est due à l’existence et à l’émergence de la justice et de la lumière, à cause de la destruction des ténèbres et du mal. Il Se réjouit parce qu’Il a apporté la lumière et une bonne vie à l’humanité. Sa joie est une joie juste, un symbole de l’existence de tout ce qui est positif et plus encore un symbole de bon augure. La colère de Dieu est due à l’existence de l’injustice et à la perturbation qu’elle cause, ce qui nuit à Son humanité, à cause de l’existence du mal et des ténèbres, à cause de l’existence des choses qui chassent la vérité, et plus encore à cause de l’existence des choses qui s’opposent à ce qui est bon et beau. Sa colère est un symbole de l’inexistence de toutes les choses négatives et, plus encore, est un symbole de Sa sainteté. Son chagrin est dû à l’humanité, pour laquelle Il a des espoirs, mais qui est tombée dans les ténèbres, parce que l’œuvre qu’Il fait dans l’homme ne répond pas à Ses attentes, et parce que toute l’humanité qu’Il aime ne peut pas vivre dans la lumière. Il éprouve du chagrin pour l’humanité innocente, pour l’homme honnête, mais ignorant, et pour l’homme qui est bon, mais déficient par rapport à ses propres perspectives. Son chagrin est un symbole de Sa bonté et de Sa miséricorde, un symbole de beauté et de bienveillance. Son bonheur, bien sûr, vient de Sa victoire sur Ses ennemis et de Son obtention de la bonne foi de l’homme. Plus que cela, il vient de l’expulsion et de la destruction de toutes les forces ennemies et de la réception par l’humanité d’une vie bonne et paisible. Le bonheur de Dieu est différent de la joie de l’homme ; c’est plutôt le sentiment de récolter de bons fruits, un sentiment encore plus grand que la joie. Son bonheur est un symbole de l’humanité se libérant désormais de la souffrance, et un symbole de l’humanité entrant dans un monde de lumière. D’un autre côté, les émotions de l’humanité surgissent toutes pour ses propres intérêts, non pour la justice, la lumière ou ce qui est beau, et encore moins pour la grâce accordée par le ciel. Les émotions de l’humanité sont égoïstes et appartiennent au monde des ténèbres. Elles n’existent pas pour la volonté de Dieu, encore moins pour le plan de Dieu, et donc on ne peut jamais parler de l’homme et de Dieu dans le même souffle.

Extrait de « Il est très important de comprendre le tempérament de Dieu », La Parole apparaît dans la chair

25 Son cœur bondit et souffre à chacune des actions de l’homme : Il est en colère, affligé et chagriné par le mal et la corruption de l’homme ; Il est heureux, joyeux, pardonnant et jubilant pour la repentance et la croyance de l’homme ; chacune de Ses pensées et de Ses idées existe pour l’humanité et tourne autour d’elle ; ce qu’Il est et a est entièrement exprimé pour l’humanité ; l’ensemble de Ses émotions sont étroitement liées à l’existence de l’humanité. Pour le bien de l’humanité, Il voyage et Se dépêche ; Il donne silencieusement toute Sa vie ; Il dévoue chaque minute et chaque seconde de Sa vie… Il n’a jamais su comment prendre Sa vie en pitié, pourtant Il a toujours eu pitié de l’humanité qu’Il a Lui-même créée et l’a toujours chérie… Il donne tout ce qu’Il a à cette humanité… Il accorde Sa miséricorde et Sa tolérance inconditionnellement et sans attente de récompense. Il le fait seulement pour que l’humanité puisse continuer à survivre devant Ses yeux, recevant Son approvisionnement de vie ; Il le fait seulement pour que l’humanité puisse un jour se soumettre à Lui et reconnaître qu’Il est Celui qui nourrit l’existence de l’homme et soutient la vie de toute la création.

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique II », La Parole apparaît dans la chair

26 Lorsque l’éclair part de l’Orient – ce qui correspond exactement au moment où Je commence à parler – au moment où l’éclair jaillit, toute l’empyrée est illuminé, et toutes les étoiles commencent à se transformer. […] Mon jour se fait pressant sur la race humaine, la réveillant une fois encore, lui offrant un repère pour un nouveau départ. Mon cœur bat et, en suivant les rythmes des battements de Mon cœur, les montagnes et les eaux bondissent de joie, et les vagues, donnant de la mesure, s’échouent sur les rocheux récifs. Il est difficile d’exprimer ce que Je ressens dans Mon cœur. Je veux que toutes les choses impures soient réduites en cendres sous Mes yeux, Je veux que tous les fils de la rébellion disparaissent de Mes yeux, qu’ils aillent sans tarder hors d’existence.

Extrait de « Les déclarations de Dieu à l’univers entier La douzième déclaration », La Parole apparaît dans la chair

27 J’ai entrepris Mon œuvre à travers l’univers ; le peuple de l’univers s’est réveillé d’un coup et circule autour d’un centre, qui est Mon œuvre, et quand Je « voyage » parmi eux, tous échappent à l’esclavage de Satan et ne sont pas tourmentés au milieu de l’affliction de Satan. À cause de l’arrivée de Mon jour, les gens sont remplis de bonheur, le chagrin dans leur cœur se dissipe, les nuages de tristesse dans les cieux se transforment en oxygène dans l’air et y flottent, et à ce moment-là, Je savoure le bonheur de la communion avec l’homme. Les actions de l’homme Me donnent quelque chose à savourer et donc Je ne suis plus attristé.

Extrait de « Les déclarations de Dieu à l’univers entier La trente-troisième déclaration », La Parole apparaît dans la chair

28 À mesure que Ma voix s’intensifie, J’observe aussi l’état de l’univers. Par Mes paroles, la myriade de choses de la création est renouvelée. Le ciel change, et la terre aussi change. L’humanité est exposée sous sa forme originelle et, graduellement, chacun selon son genre, les hommes retrouvent sans le savoir leur place au sein de leur famille. Pour cela, Je serai très heureux. Tout trouble aura cessé, et Mon grand travail sera achevé, inconsciemment, la myriade de choses de la création se transformera, sans effort. […] Ah, vieux monde impur ! Tu te prosterneras sûrement devant Mes paroles ! Tu seras certainement réduit à néant par Mon plan ! Ah, myriade de choses de la création ! Vous allez tous bénéficier de la vie nouvelle dans Mes paroles, vous avez maintenant le Seigneur Suprême ! Ah, nouveau monde pur et sans tache ! Tu renaîtras sûrement dans Ma gloire ! Ah, Montagne de Sion ! Ne te tais plus. Je suis revenu en triomphe ! Du milieu de la création, Je scrute toute la terre. Sur terre, l’homme a commencé une nouvelle vie et jouit d’un nouvel espoir. Ah, Mon peuple ! Comment ne pouvez-vous pas revenir à la vie grâce à Ma lumière ? Comment ne pas sauter de joie sous Ma direction ? Les terres crient de joie, les eaux font de la cacophonie avec un rire joyeux ! Ah ! Israël ressuscité ! Comment peux-tu ne pas sentir la fierté à cause de Ma prédestination ? Qui a pleuré ? Qui a gémi ? L’Israël d’autrefois a cessé d’être, et l’Israël d’aujourd’hui s’est levé, s’est érigé et est imposant dans le monde, subsiste dans les cœurs de tous les hommes. L’Israël d’aujourd’hui atteindra sûrement la source de l’existence à travers Mon peuple !

Extrait de « Les déclarations de Dieu à l’univers entier La vingt-sixième déclaration », La Parole apparaît dans la chair

29 Tant de fois, voyant la race humaine corrompue par Mon ennemi, J’ai cessé de mettre Mon espoir dans l’humanité. Tant de fois, voyant l’homme se présenter devant Moi en larmes pour demander pardon, mais à cause de son manque d’estime de soi, de son incorrigibilité obstinée, J’ai fermé les yeux à son action dans la colère, même quand son cœur est authentique et ses intentions sincères. Tant de fois, Je vois l’homme capable d’avoir la foi pour coopérer avec Moi, et comment, devant Moi, il semble se reposer dans Mon étreinte, goûtant la chaleur de Mon étreinte. Tant de fois, voyant l’innocence, la vivacité et la beauté de Mon peuple élu, dans Mon cœur J’ai toujours pris plaisir à cause de ces choses.

Extrait de « Les déclarations de Dieu à l’univers entier La quinzième déclaration », La Parole apparaît dans la chair

30 Quand le Seigneur Jésus fut baptisé et qu’Il commença officiellement Son œuvre d’accomplir Son ministère, le cœur de Dieu fut submergé de joie, car après tant d’années d’attente et de préparation, Il pouvait finalement endosser la chair d’un homme ordinaire et commencer Sa nouvelle œuvre sous la forme d’un homme de chair et de sang que les gens pouvaient voir et toucher. Il pouvait enfin parler face à face et cœur à cœur avec les gens dans l’identité d’un homme. Dieu pouvait enfin être face à face avec les hommes de façon humaine et employant un langage humain ; Il pouvait subvenir aux besoins de l’humanité, l’éclairer et l’aider en employant un langage humain ; Il pouvait manger à la même table et vivre dans le même espace qu’eux. Il pouvait aussi voir les êtres humains, voir les choses et tout voir à la manière des hommes et même à travers leurs propres yeux. Pour Dieu, c’était déjà la première victoire de Son œuvre dans la chair. On pourrait dire aussi qu’il s’agissait de l’accomplissement d’une grande œuvre ; cela bien sûr était le plus grand bonheur de Dieu.

Extrait de « L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même III », La Parole apparaît dans la chair

31 Quand Dieu réalise une nouvelle phase de Son œuvre, alors Il se trouve à un nouveau commencement, et lorsque cette nouvelle œuvre et ce nouveau commencement sont lancés au milieu de l’humanité et lui sont présentés, c’est lorsque le résultat de cette phase de l’œuvre a déjà été déterminé et a été atteint et Dieu a déjà perçu ses effets et ses fruits définitifs. C’est aussi lorsque Dieu est satisfait de ces effets que Son cœur est joyeux bien sûr. Car aux yeux de Dieu, Il a déjà vu et choisit les hommes qu’Il recherche, Il a déjà gagné ce groupe, un groupe capable de faire de Son œuvre un succès et de Le satisfaire. Dieu se sent réconforté, Il met de côté Ses inquiétudes et se sent heureux. En d’autres mots, quand Dieu dans la chair est capable d’entreprendre une nouvelle œuvre parmi les hommes et qu’Il commence à faire l’œuvre dont Il a la charge sans obstacle, qu’Il sent que tout a été accompli, Il a déjà vu la fin. Et à cause de cette fin, Il est content et Son cœur est joyeux.

Extrait de « L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même III », La Parole apparaît dans la chair

32 « La colère monte dans Mon cœur, accompagnée d’un sentiment de tristesse croissant. Quand Mes yeux regardent les actes des hommes et chacune de leurs paroles et de leurs actions comme souillées, la fureur M’envahit et, dans Mon cœur, il y a un plus grand sentiment des injustices du monde humain, ce qui Me chagrine davantage ; J’ai hâte de mettre fin à la chair de l’homme aussitôt. Je ne sais pas pourquoi l’homme est incapable de se purifier dans la chair, pourquoi l’homme ne peut-il pas s’aimer dans la chair ? Se pourrait-il que la “fonction” de la chair soit si notable ? »

Extrait de « Interprétation de la vingt-septième déclaration », La Parole apparaît dans la chair

33 Je veux corriger les injustices du monde humain. Je vais faire Mon travail personnellement dans le monde entier, interdisant à Satan de nuire de nouveau à Mon peuple, interdisant aux ennemis de faire ce qu’ils veulent à nouveau. Je vais devenir Roi sur la terre et y installer Mon trône, obligeant tous mes ennemis à se jeter au sol et à confesser leurs crimes devant Moi. Il y a de la colère mêlée à Ma tristesse, Je vais fouler aux pieds tout l’univers à plat, n’épargnant personne et semant la terreur dans le cœur de Mes ennemis. Je vais réduire la terre entière en ruines et faire en sorte que Mes ennemis tombent dans ces ruines afin que désormais ils ne puissent plus corrompre l’humanité. Mon plan est déjà fixé et personne, peu importe qui, ne sera en mesure de le changer. Alors que J’erre en grande pompe au-dessus de l’univers, toute l’humanité sera renouvelée, et tout sera ravivé. Ils ne pleureront plus et ne crieront plus vers Moi pour demander de l’aide. Alors Mon cœur se réjouira et le peuple reviendra à Moi dans la célébration. L’univers entier, du plus haut au plus bas, frétillera de liesse…

Extrait de « Les déclarations de Dieu à l’univers entier La vingt-septième déclaration », La Parole apparaît dans la chair

34 Ma miséricorde est pour ceux qui M’aiment et qui renoncent à eux-mêmes. Et la punition infligée au méchant est justement la preuve de Mon tempérament juste et, beaucoup plus, le témoignage de Ma colère. Quand sonnera l’heure de la catastrophe, la famine et la peste frapperont tous ceux qui s’opposent à Moi et ils seront en pleurs. Tous ceux qui ont commis tout genre de malice, mais qui M’ont suivi pendant de nombreuses années, n’échapperont pas à l’accusation ; ils vivront eux aussi dans un état constant de panique et de peur en plein dans la catastrophe qui a rarement été vue à travers les siècles. Et ceux parmi Mes disciples qui n’auront été fidèles qu’à Moi se réjouiront et applaudiront Ma puissance. Ils expérimenteront une satisfaction ineffable et vivront dans une joie que jamais Je n’ai accordée à l’humanité. Car J’attache du prix aux bonnes œuvres des hommes et déteste leurs mauvaises œuvres. Depuis que J’ai commencé à diriger l’humanité, J’ai toujours rêvé d’un groupe d’hommes qui soient d’un même esprit avec Moi. Je n’ai jamais oublié ceux qui ne sont pas d’un même esprit avec Moi ; Je les ai détestés dans Mon cœur, attendant juste l’opportunité de leur accorder Ma rétribution, ce qu’il Me sera agréable de voir.

Extrait de « Tu dois préparer suffisamment de bonnes actions pour ta destination », La Parole apparaît dans la chair

36 Dieu hait tous les descendants du grand dragon rouge et Il hait encore plus le grand dragon rouge. C’est la racine de la colère dans le cœur de Dieu. Il semble que Dieu veut jeter toutes les choses qui appartiennent au grand dragon rouge dans l’étang ardent de feu et de soufre pour les incinérer complètement. Il y a des moments, il semble même que Dieu veut tendre Sa main pour l’anéantir personnellement ; cela seul pourrait effacer la haine de Son cœur.

Extrait de « Interprétation de la treizième déclaration », La Parole apparaît dans la chair

37 Depuis longtemps Dieu déteste jusqu’à la moelle cette société de ténèbres. Il grince des dents, pris d’un grand désir d’écraser de Ses pieds ce vieux serpent méchant et odieux, de sorte qu’il ne puisse jamais se relever et abuser de l’homme ; Il n’excusera pas ses actions du passé, Il ne tolérera pas sa supercherie envers l’homme, Il réglera la note pour chacun de ses péchés à travers les âges. Dieu ne sera pas le moindrement clément envers ce chef de file de tous les maux[c], Il l’anéantira.

Extrait de « L’œuvre et l’entrée (8) », La Parole apparaît dans la chair

38 En observant à partir de Ma propre expérience, plus tu cherches la confrontation avec Dieu, plus Dieu te montrera Son tempérament majestueux et plus le châtiment qu’Il te « sert » sera sévère. Plus tu Lui obéis, plus Il t’aimera et te protégera. Tout comme le tempérament de Dieu est comme un engin de torture, si tu obéis, tu seras sain et sauf, mais si tu n’obéis pas, mais que tu veuilles toujours être au centre de l’attention et jouer des tours, Son tempérament fera volte-face, tout comme le soleil lors d’un jour nuageux ; Il va se cacher de toi et te montrera la colère. C’est aussi comme le temps en juin, un ciel dégagé à perte de vue et des vagues bleues ondulant à la surface de l’eau, jusqu’à ce que l’eau prenne subitement de la force et des vagues formidables surgissent. Compte tenu de ce tempérament de Dieu, oses-tu te comporter sauvagement et délibérément ? La plupart des frères et sœurs ont vu dans leurs expériences que lorsque le Saint-Esprit travaille le jour ils sont plein de confiance, mais alors l’Esprit de Dieu les abandonne brusquement sans qu’ils sachent quand, les laissant sans paix et sans sommeil la nuit, cherchant en toute direction où Son Esprit a disparu. Mais quoi qu’il en soit ils sont incapables de découvrir où s’en est allé Son Esprit ; et Il leur apparaît encore sans qu’ils se rendent compte du moment, et comme lorsque Pierre a soudainement vu son Seigneur Jésus de nouveau, il était extatique et semblait crier d’une joie sauvage. Peux-tu oublier après avoir expérimenté cela tant de fois ? Le Seigneur Jésus-Christ, qui est devenu chair, qui a été cloué sur la croix, puis est ressuscité et est monté au ciel, te reste toujours caché pendant un certain temps, puis t’apparaît pendant un certain temps. Il Se révèle à toi en raison de ta droiture et Il Se fâche et S’éloigne de toi à cause de tes péchés, alors pourquoi ne Le supplies-tu pas davantage ?

Extrait de « Le chemin… (7) », La Parole apparaît dans la chair

39 Je suis un feu dévorant et Je ne tolère pas l’offense parce que les humains ont tous été créés par Moi. Que Je dise ou fasse quoi que ce soit, les gens doivent obéir et ne pas se rebeller. Les gens n’ont pas le droit de s’immiscer dans Mon œuvre et ils ne sont spécialement pas qualifiés pour analyser ce qui est bien ou mal dans Mon œuvre et Mes paroles. Je suis le Seigneur de la création et les créatures devraient réaliser tout ce que J’exige avec un cœur de révérence pour Moi ; ils ne devraient pas raisonner avec Moi et ils ne devraient surtout pas résister. J’utilise Mon autorité pour régner sur Mon peuple et tous ceux qui font partie de Ma création devraient obéir à Mon autorité. Même si aujourd’hui vous êtes audacieux et présomptueux en face de Moi, vous désobéissez aux paroles par lesquelles Je vous enseigne, et vous ne connaissez pas la peur, Je fais seulement face à votre rébellion avec la tolérance. Je ne perdrais pas Mon sang-froid et influerais sur Mon œuvre parce que les vermisseaux infimes ont retourné la terre dans le tas de fumier. Je tolère l’existence continuelle de tout ce que Je déteste et des choses que J’abhorre pour la volonté de Mon Père, jusqu’à ce que Mes déclarations soient terminées, jusqu’à Mon dernier moment.

Extrait de « Quand les feuilles mortes retourneront à leurs racines, tu regretteras tout le mal que tu as fait », La Parole apparaît dans la chair

40 Puisque tu as déjà décidé de Me servir, Je ne t’abandonnerai pas. Je suis un Dieu qui hait le mal et Je suis un Dieu qui est jaloux de l’homme. Puisque tu as déjà placé tes paroles sur l’autel, Je ne tolérerai pas que tu t’évades sous Mes propres yeux et Je ne tolérerai pas que tu serves deux maîtres. Penses-tu que tu pourrais avoir un autre amour après avoir placé tes paroles sur Mon autel, après les avoir placées devant Mes yeux ? Comment pourrais-Je permettre aux gens de Me ridiculiser de cette façon ? Penses-tu que tu pourrais faire des vœux nonchalamment, Me faire des serments avec ta langue ? Comment pourrais-tu faire des serments à Mon trône, le Très Haut ? Pensais-tu que tes serments étaient déjà périmés ? Je vous le dis, même si vos chairs sont périmées, vos serments ne peuvent pas être périmés. À la fin, Je vous condamnerai en Me basant sur vos serments. Pourtant, vous pensez que vous pouvez placer vos paroles devant Moi pour M’affronter et que votre cœur peut servir les esprits impurs et les esprits méchants. Comment Ma colère pourrait-elle tolérer ces chiens et cochons de gens qui Me trompent ? Je dois exécuter Mes décrets administratifs et récupérer des mains des esprits impurs tous ces gens pieux, guindés qui croient en Moi pour Me « servir » résolument, pour être Mon bœuf, être Mon cheval et être à la merci de Mon abattage. Je vais te faire reprendre ta détermination précédente et Me servir encore une fois. Je ne tolérerai pas qu’une créature Me trompe. Pensais-tu que tu pouvais simplement Me faire des demandes gratuitement et Me mentir gratuitement ? Pensais-tu que Je n’avais pas entendu ou vu tes paroles et tes actes ? Comment tes paroles et tes actes pourraient-ils ne pas être sous Ma considération ? Comment pourrais-Je permettre aux gens de Me tricher de cette façon ?

Extrait de « Votre caractère est si abject ! », La Parole apparaît dans la chair

41 À Mes yeux, Moi, le Tout-Puissant, vos paroles et vos actions sont souillées. Mes yeux, Moi, le Tout-Puissant, voient votre iniquité comme un châtiment implacable. Comment Mon juste châtiment et Mon jugement pourraient-ils s’éloigner de vous ? Parce que vous Me faites cela, Me rendant triste et irrité, comment pourrais-Je vous laisser échapper à Mes mains et fuir du jour où Moi, l’Éternel, vous châtierai et vous maudirai ? Ne savez-vous pas que toutes vos paroles et déclarations mauvaises ont déjà atteint Mes oreilles ? Ne savez-vous pas que votre iniquité a déjà souillé Mon saint habit de justice ? Ne savez-vous pas que votre désobéissance a déjà provoqué Ma colère véhémente ? Ne savez-vous pas que vous M’avez depuis longtemps laissé furieux et avez depuis longtemps mis Ma patience à l’épreuve ? Ne savez-vous pas que vous avez déjà réduit Ma chair en chiffons ? J’ai enduré jusqu’à présent, de sorte que Je libère Ma colère, plus du tout tolérant envers vous.

Extrait de « Aucun étant de la chair ne peut échapper au jour de la colère », La Parole apparaît dans la chair

42 Pensez-vous que vos langues peuvent juger Mes actions, Moi, l’Éternel, comme elles le souhaitent ? Suis-Je le Dieu que l’homme juge ? Pourrais-Je permettre à une petite mouche de Me blasphémer ainsi ? Comment pourrais-Je poser de tels fils de désobéissance parmi Mes bénédictions éternelles ? Vos paroles et vos actions vous ont depuis longtemps exposés et condamnés. Quand J’ai étendu les cieux et créé toutes choses, Je n’ai pas permis à aucune créature de participer comme elle l’aurait voulu, et encore moins n’ai-Je permis que quelque chose perturbe Mon œuvre et Ma gestion à volonté. Je n’ai toléré ni homme ni objet ; comment pourrais-Je épargner ceux qui sont cruels et inhumains envers Moi ? Comment pourrais-Je pardonner à ceux qui se rebellent contre Mes paroles ? Comment pourrais-Je épargner ceux qui Me désobéissent ? Le destin de l’homme n’est-il pas entre Mes mains, Moi, le Tout-Puissant ? Comment pourrais-Je considérer ton iniquité et ta désobéissance comme saintes ? Comment tes péchés pourraient-ils souiller Ma sainteté ? Je ne suis point souillé par l’impureté des injustes, et Je ne jouis pas des offrandes des injustes. Si tu étais loyal envers Moi, l’Éternel, pourrais-tu accaparer les sacrifices sur Mon autel ? Pourrais-tu utiliser ta langue venimeuse pour blasphémer Mon saint nom ? Pourrais-tu te rebeller contre Mes paroles de cette façon ? Pourrais-tu traiter Ma gloire et Mon saint nom comme un outil pour servir Satan, le malin ? Ma vie est donnée pour la jouissance des saints. Comment pourrais-Je te permettre de jouer avec Ma vie comme tu le souhaites et de l’utiliser comme un outil de conflit entre vous ? Comment pouvez-vous être tellement sans cœur et tellement défaillant dans la voie du bien, dans votre manière d’être envers Moi ? Ne savez-vous pas que J’ai déjà écrit vos mauvaises actions dans ces paroles de vie ? Comment pourriez-vous échapper au jour de la colère quand Je châtierai l’Égypte ? Comment pourrais-Je être contré et défié de cette façon par vous, maintes et maintes fois ? Je vous le dis clairement, quand le jour viendra, votre châtiment sera plus insupportable que celui de l’Égypte ! Comment pouvez-vous échapper à Mon jour de colère ?

Extrait de « Aucun étant de la chair ne peut échapper au jour de la colère », La Parole apparaît dans la chair

43 Quand les anges jouent de la musique et des instruments à percussion en louange pour Moi, Je ne peux pas M’empêcher d’éveiller Ma sympathie pour l’homme. À l’instant, Mon cœur est rempli de tristesse, et il est impossible de Me débarrasser de cette émotion douloureuse. Dans les joies et les peines de notre séparation puis de notre réunion, l’homme et Moi sommes incapables d’échanger nos sentiments. Séparés au ciel là-haut et sur la terre ici-bas, nous sommes incapables de nous rencontrer régulièrement. Qui serait capable de se libérer de la nostalgie ? Qui serait capable de cesser de se remémorer du passé ? Qui n’anticiperait pas avidement le maintien des bons sentiments du passé ? Qui n’attendrait pas Mon retour ? Qui ne désirerait pas Ma réunion avec l’homme ? Mon cœur est profondément troublé et leurs esprits sont profondément inquiets. Bien que nous soyons les mêmes en esprit, nous ne pouvons pas être souvent ensemble, et nous ne pouvons pas nous voir souvent.

Extrait de « Les déclarations de Dieu à l’univers entier La vingt-septième déclaration », La Parole apparaît dans la chair

44 Je prie souvent pour que notre groupe reçoive de plus grandes bénédictions de Dieu, pour que nous soyons favorisés et acquis par Dieu, mais de nombreuses fois aussi, j’ai versé des larmes pour nous, demandant à Dieu de nous éclairer et de nous accorder plus de révélations. Quand Je vois que les gens essayent toujours de tromper Dieu et sans détermination, considérant la chair ou se débattant pour la gloire et la fortune comme ce qui doit prendre le devant de la scène, comment ne pourrais-Je pas sentir tellement de tristesse dans Mon cœur ? Comment les gens peuvent-ils être si insensés ? Ce que Je fais ne produit-il pas de fruit ? Si tes enfants étaient tous rebelles et ne remplissaient pas le devoir filial envers toi, n’avaient pas de conscience, se souciaient seulement d’eux-mêmes, n’avaient jamais d’empathie pour tes sentiments et t’expulsaient de la maison une fois adultes, comment te sentirais-tu à ce moment-là ? Ne serais-tu pas inondé de larmes et ne te souviendrais-tu pas du grand prix que tu as payé pour les élever ?

Extrait de « Le chemin… (7) », La Parole apparaît dans la chair

45 On ne peut voir que des tempéraments sataniques corrompus chez les hommes de la Chine continentale, de sorte que dans l’œuvre de Dieu chez ces hommes, il est presque impossible de trouver des éléments désirables en eux ; tous sont les éléments dans lesquels le Saint-Esprit travaille et c’est seulement que le Saint-Esprit touche davantage les hommes et travaille en eux. Il est presque impossible d’utiliser ces hommes, c’est-à-dire que l’œuvre d’être touché par le Saint-Esprit, complémentée par la coopération des gens, ne peut pas être faite. Le Saint-Esprit travaille dur pour toucher les hommes, mais même ainsi les hommes sont tout simplement engourdis et insensibles et n’ont aucune idée de ce que Dieu fait. Alors, l’œuvre de Dieu en Chine continentale est comparable à Son œuvre de la création du monde. Il fait en sorte que tous les hommes renaissent et Il change tout ce qui les concerne, car il n’y a aucun élément désirable dans ces hommes. C’est tellement déchirant. J’offre souvent une prière triste pour ces hommes : « Dieu, puisse Ta grande puissance être révélée dans ces hommes afin que Ton Esprit puisse les toucher profondément et que ces patients engourdis et lents d’esprit puissent s’éveiller, ne plus dormir et voir le jour de Ta gloire. »

Extrait de « Le chemin… (6) », La Parole apparaît dans la chair

46 Chaque fois que Dieu est triste, Il fait face à une humanité qui ne Lui prête pas attention du tout, une humanité qui Le suit et qui prétend L’aimer, mais qui néglige complètement Ses sentiments. Comment Son cœur pourrait-il ne pas souffrir ? Dans l’œuvre de gestion de Dieu, Il réalise sincèrement Son œuvre dans les gens, Il leur parle et leur fait face sans réserve ni dissimulation, mais à l’inverse, toute personne qui Le suit est fermée devant Lui, et personne n’est prêt à se rapprocher activement de Lui, à comprendre Son cœur ou à prêter attention à Ses sentiments. Même ceux qui veulent devenir les confidents de Dieu ne veulent pas se rapprocher de Lui, être attentionnés envers Son cœur ou essayer de Le comprendre. Quand Dieu est joyeux et heureux, il n’y a personne pour partager Son bonheur. Quand Dieu est mal compris par les gens, il n’y a personne pour réconforter Son cœur blessé. Lorsque Son cœur est souffrant, aucune personne n’est prête à recevoir Ses confidences. Durant ces milliers d’années de l’œuvre de gestion de Dieu, il n’y a personne qui comprenne les émotions de Dieu, il n’y a personne qui les saisisse ou les apprécie, encore moins y a-t-il quelqu’un qui puisse se tenir aux côtés de Dieu pour partager Ses joies et Ses peines. Dieu est solitaire. Il est solitaire ! Dieu est solitaire, non seulement parce que l’humanité corrompue s’oppose à Lui, mais davantage parce que ceux qui veulent être spirituels, ceux qui cherchent à connaître Dieu et à Le comprendre et même ceux qui sont prêts à Lui consacrer toute leur vie ne connaissent pas non plus Ses pensées et ne comprennent pas Son tempérament et Ses émotions.

Extrait de « L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même I », La Parole apparaît dans la chair

47 Quand l’homme M’obéit, Mon cœur est rassuré et Je sens immédiatement de grands changements dans toutes choses au ciel et sur la terre ; quand l’homme Me loue, comment pourrais-Je ne pas en tirer plaisir ? Quand l’homme Me rend témoignage et est gagné par Moi, comment ne pourrais-Je pas être glorifié ?

Extrait de « Les déclarations de Dieu à l’univers entier La neuvième déclaration », La Parole apparaît dans la chair

48 Le peuple M’acclame, le peuple Me loue ; toutes les bouches prononcent le nom du seul vrai Dieu ; tout le peuple lève les yeux pour contempler Mes œuvres. Le royaume descend sur terre ; Ma personne est pleine de richesse et d’abondance. Qui ne s’en réjouirait pas ? Qui ne danserait pas de joie pour cela ? Oh, Sion ! Lève ta bannière triomphante pour Me célébrer ! Chante ton chant triomphal de victoire et propage Mon saint nom ! Toutes les choses sur la terre ! Purifiez-vous en sacrifice pour Moi ! Les étoiles dans les cieux ! Retournez maintenant dans vos orbites et manifestez Ma grandeur dans le firmament ! Je M’occupe des voix du peuple sur la terre qui répandent pour Moi l’amour infini et la révérence par le chant ! En ce jour, comme toutes les choses rajeunissent, Je visite la terre. À ce moment, les fleurs s’épanouissent, les oiseaux chantent ; toute la vie est pleine de jubilation ! Au son de l’annonce du royaume, le royaume de Satan s’effondre, détruit par le chœur réverbérant de l’hymne du royaume. Et il ne se relèvera jamais !

Qui sur terre ose se lever et résister ? Alors que Je descends sur terre J’apporte le feu, J’apporte la colère, J’apporte tous les désastres. Les royaumes terrestres deviennent maintenant Mon royaume ! Dans les cieux, les nuages dévalent et gonflent ; sous le ciel, les lacs et les rivières produisent et déferlent une mélodie mouvementée. Les animaux qui se reposaient sortent de leur tanière et Je réveille tous les hommes qui sommeillaient. Le jour attendu par tous est enfin arrivé ! Ils M’offrent les plus belles chansons !

Extrait de « Les déclarations de Dieu à l’univers entier Hymne du royaume », La Parole apparaît dans la chair

49 Depuis le moment de la création jusqu’à aujourd’hui, J’ai combattu de nombreuses batailles victorieuses et J’ai fait beaucoup de choses admirables. Beaucoup d’hommes M’ont célébré dans le passé, M’ont offert des éloges et ont dansé pour Moi. Bien que ces scènes fussent émouvantes et inoubliables, Je n’ai jamais montré Mon sourire, car Je n’avais pas encore conquis l’homme et Je faisais simplement une partie de l’œuvre semblable à la création. Aujourd’hui est différent du passé. Je souris sur le trône, J’ai vaincu les hommes et tous les hommes se prosternent en adoration devant Moi. Les hommes d’aujourd’hui ne sont pas ceux du passé. Quand Mon œuvre n’a-t-elle pas été d’actualité ? Quand n’a-t-elle pas été pour Ma gloire ? Dans l’intérêt d’un lendemain meilleur, Je vais expliquer toute Mon œuvre dans l’homme plusieurs fois afin que toute Ma gloire « repose » dans l’homme qui a été créé. Je considérerai cela comme le principe de Mon œuvre. Ceux qui sont prêts à coopérer avec Moi, se lèvent et travaillent dur afin que davantage de Ma gloire puisse remplir le firmament. C’est maintenant le temps de réaliser de grands projets. Tous ceux qui sont sous le soin et la protection de Mon amour ont la chance de mettre leurs capacités à profit ici, où Je suis, et Je vais manipuler toutes choses pour qu’elles « servent » à Mon œuvre. Les oiseaux qui volent dans le ciel sont Ma gloire dans le ciel, les mers sur la terre sont Mes actions sur la terre, le maître de toutes choses est Ma manifestation parmi toutes choses, et J’utilise tout ce qu’il y a sur la terre comme capital pour Ma gestion, faisant en sorte que toutes choses se multiplient, s’épanouissent et éclatent de vie.

Extrait de « Les déclarations de Dieu à l’univers entier la quarante-deuxième déclaration », La Parole apparaît dans la chair

50 Ma justice, Ma majesté et Mon jugement dureront éternellement. Au début, J’étais aimant et miséricordieux, mais ce n’est pas le tempérament de Ma divinité complète ; justice, majesté et jugement sont seulement Mon tempérament à Moi, le Dieu complet Lui-même. Au cours de l’ère de la Grâce, J’ai été aimable et miséricordieux. En raison de l’œuvre que J’avais à terminer, J’avais de la bonté et de la miséricorde, mais par la suite, il n’y eut aucun besoin de bonté ou de miséricorde (il n’y en a pas eu depuis). Tout est justice, majesté et jugement et c’est la plénitude de tempérament de Mon humanité normale combinée à la plénitude de Ma divinité.

Extrait de « La soixante-dix-neuvième déclaration », La Parole apparaît dans la chair

51 Je déclare maintenant les décrets administratifs de Mon royaume : toutes choses relèvent de Mon jugement, toutes choses relèvent de Ma justice, toutes choses relèvent de Ma majesté et la justice est pratiquée pour tous. Ceux qui disent qu’ils croient en Moi, mais qui Me contredisent dans leur cœur ou dont le cœur M’a abandonné seront expulsés, mais tout en Mon propre temps. Ceux qui parlent de Moi de manière sarcastique, mais d’une manière que les gens ne remarquent pas, mourront immédiatement (ils mourront dans l’esprit, le corps et l’âme). Ma colère jugera immédiatement ceux qui oppriment ou ignorent ceux que J’aime. C’est-à-dire que ceux qui ont un cœur jaloux de ceux que J’aime et qui pensent que Je ne suis pas juste seront livrés en jugement à ceux que J’aime. Tous ceux qui se comportent bien, qui sont simples et honnêtes (y compris ceux qui manquent de sagesse) et qui sont résolument sincères avec Moi resteront tous dans Mon royaume. Ceux qui n’ont pas été formés, c’est-à-dire ces gens honnêtes qui manquent de sagesse et de perspicacité, auront du pouvoir dans Mon royaume. Pourtant, ils ont également subi le traitement et le brisement. Qu’ils n’aient pas été formés n’est pas absolu, mais plutôt, par ces choses, Je montrerai Ma toute-puissance et Ma sagesse à tous. Je rejetterai ceux qui doutent encore de Moi maintenant, Je n’en veux pas un. (Je déteste ceux qui doutent encore de Moi en un moment comme celui-ci.) Par les actes que Je fais dans tout l’univers, Je montrerai aux gens honnêtes la splendeur de Mes actions, faisant ainsi grandir leur sagesse, leur perspicacité et leur discernement et, à cause de Mes actes merveilleux, Je détruirai en un moment les gens trompeurs. Tous les fils premiers-nés qui ont été les premiers à accepter Mon Nom (c’est-à-dire ces gens saints, irréprochables et honnêtes) seront les premiers à entrer dans le royaume et à gouverner toutes les nations et tous les peuples avec Moi ; ils régneront comme rois dans le royaume et jugeront ensemble toutes les nations et tous les peuples (c’est-à-dire tous les fils premiers-nés dans le royaume, et aucun autre). Ceux parmi toutes les nations et tous les peuples qui ont été jugés et qui se sont repentis entreront dans Mon royaume et deviendront Mon peuple, et ceux qui sont obstinés et impénitents seront jetés dans le puits de l’abîme (pour périr éternellement). Le jugement dans le royaume sera le dernier et ce sera Ma purification complète du monde. Alors, il n’y aura plus d’injustice, de chagrin, de larmes, de soupirs et, plus encore, le monde ne sera plus. Tout sera la manifestation de Christ, tout sera le royaume de Christ. Quelle gloire ! Quelle gloire !

Extrait de « La soixante-dix-neuvième déclaration », La Parole apparaît dans la chair

52 La justice est la sainteté, et c’est un tempérament qui ne tolère pas d’être offensé par l’homme, et tout ce qui est souillé et n’a pas changé est la cible du dégoût de Dieu. Le tempérament juste de Dieu n’est pas une loi, mais un décret administratif : c’est un décret administratif dans le royaume et ce décret administratif est le châtiment juste pour quiconque ne possède pas la vérité et n’a pas changé, et il n’y a pas d’écart pour le salut.

Extrait de « Les expériences de Pierre : sa connaissance du châtiment et du jugement », La Parole apparaît dans la chair

53 Pour manifester toute Ma colère, montrer Ma grande puissance et Ma pleine sagesse, Je châtierai tous ceux qui sont nés de Moi et qui pourtant ne Me connaissent pas. En Moi, tout est juste et il n’y a absolument aucune iniquité, tromperie, ni malhonnêteté ; quiconque est corrompu et trompeur est clairement un fils de l’Enfer qui a dû naître dans l’Hadès. En Moi, tout est manifeste ; tout ce que Je dis d’accomplir s’accomplit et tout ce que Je dis d’établir est établi, et personne ne peut changer ou imiter ces choses, parce que Je suis le seul et unique Dieu Lui-même.

Extrait de « La quatre-vingt-seizième déclaration », La Parole apparaît dans la chair

54 Tous ceux que J’aime vivront sûrement pour l’éternité, et tous ceux qui se dresseront contre Moi seront certainement châtiés par Moi pour l’éternité. Car Je suis un Dieu jaloux, Je n’épargnerai pas du tout les hommes pour tout ce qu’ils ont fait. Je veillerai sur toute la terre, et, apparaissant de l’Orient avec justice, majesté, colère et châtiment, Je Me révélerai aux myriades des hôtes de l’humanité !

Extrait de « Les déclarations de Dieu à l’univers entier La vingt-sixième déclaration », La Parole apparaît dans la chair

55 Ma justice, Ma majesté et Mon jugement n’offrent aucune miséricorde à Satan. Cependant, pour vous, elles servent à vous sauver, mais vous êtes tout simplement incapables de comprendre Mon tempérament, pas plus que vous ne connaissez les principes qui sous-tendent Mes actions.

Extrait de « La quatre-vingt-seizième déclaration », La Parole apparaît dans la chair

56 J’apparais au saint royaume et Je me cache des terres de souillure. Tous ceux qui ont été conquis et sont devenus obéissants devant Moi sont capables de voir Ma face de leurs propres yeux et sont capables d’entendre Ma voix de leurs propres oreilles. C’est la bénédiction de ceux qui sont nés au cours des derniers jours, c’est la bénédiction prédestinée par Moi et cela est inaltérable par n’importe quel homme.

Extrait de « Les déclarations de Dieu à l’univers entier La vingt-neuvième déclaration », La Parole apparaît dans la chair

57 Je n’utiliserai aucune personne corrompue par de mauvais esprits. Elle sera expulsée ! Ne pense pas que Je n’ai pas de sentiments ! Sache ceci ! Je suis le Dieu saint et Je ne résiderai pas dans un temple souillé !

Extrait de « La soixante-seizième déclaration », La Parole apparaît dans la chair

58 Tu dois savoir quel genre de personnes Je cherche ; ceux qui sont impurs ne sont pas autorisés à entrer dans le Royaume, ceux qui sont impurs ne sont pas autorisés à souiller la terre sainte. Bien que tu aies beaucoup travaillé, et que tu aies travaillé pendant de nombreuses années, à la fin si tu es toujours déplorablement dégoûtant – il est intolérable pour le ciel que tu veuilles entrer dans Mon Royaume ! Depuis la création du monde jusqu’à ce jour, Je n’ai jamais offert un accès facile à Mon royaume à ceux qui cherchent à gagner Ma faveur. C’est une loi céleste, et personne ne peut la transgresser !

Extrait de « Succès ou échec, tout dépend du chemin que l’homme emprunte », La Parole apparaît dans la chair

59 En Moi, il n’y a pas de sentiment ou de miséricorde et Je tuerai certainement sans ménagement tous ceux qui violent Mon châtiment, les traitant tous pareillement. Je suis le même envers tous ; Je n’ai aucun sentiment personnel et Je n’agis pas émotionnellement. Comment puis-Je ne pas laisser les gens voir Ma justice et Ma majesté ? Tels sont Ma sagesse et Mon tempérament que personne ne peut changer et personne ne peut complètement connaître.

Extrait de « La quatre-vingt-seizième déclaration », La Parole apparaît dans la chair

60 Oh ! Dieu Tout-Puissant ! Amen ! En Toi tout est libéré, tout est libre, tout est ouvert, tout est révélé, tout est brillant, dépourvu de toute dissimulation ou camouflage. Tu es Dieu Tout-Puissant incarné. Tu as régné en tant que Roi. Tu as été ouvertement révélé, non plus un mystère, mais révélé complètement pour toujours et à jamais !

Extrait de « La cinquante et unième déclaration », La Parole apparaît dans la chair

61 Tout sera accompli par Mes paroles ; aucun homme ne peut participer, aucun homme ne peut faire le travail que Je vais réaliser. Je vais nettoyer l’air sur toute la terre et éliminer toute trace des démons sur la terre. J’ai déjà commencé et Je vais amorcer la première étape de Mon travail de châtiment dans la demeure du grand dragon rouge. Ainsi, on peut voir que Mon châtiment est arrivé dans tout l’univers, et que le grand dragon rouge et toutes sortes d’esprits impurs seront impuissants à échapper à Mon châtiment, car Je mène Mon enquête sur toute la terre. Quand Mon travail sur terre sera terminé, c’est-à-dire quand l’ère du jugement arrivera à son terme, Je châtierai le grand dragon rouge formellement. Mon peuple verra Mon juste châtiment du grand dragon rouge, il fera jaillir ses louanges à cause de Ma justice et à jamais exaltera Mon saint nom à cause de Ma justice. Ensuite, vous accomplirez formellement votre devoir et proclamerez formellement Mes éloges sur toute la terre, pour toujours et à jamais !

Extrait de « Les déclarations de Dieu à l’univers entier La vingt-huitième déclaration », La Parole apparaît dans la chair

62 Le plan de gestion de Dieu n’est affecté par aucun homme, aucune question ou aucun environnement. Tout ce qu’Il décide de faire sera achevé et accompli à temps et selon Son plan, et aucun homme ne peut interférer avec Son œuvre. Dieu ne prête aucune attention à une certaine sottise et ignorance de l’homme et ignore même quelques-unes des résistances et des conceptions de l’homme à Son sujet ; Il fait plutôt l’œuvre qu’Il doit faire, sans scrupule. C’est le tempérament de Dieu et un reflet de Sa toute-puissance.

Extrait de « L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même II », La Parole apparaît dans la chair

63 Il n’y a pas d’interdiction dans Son œuvre et ce qu’Il fait ne sera entravé par aucun homme, chose ou objet, ni ne sera freiné par des forces hostiles. Dans Sa nouvelle œuvre, Il est un roi éternellement victorieux ; toute force hostile, toute hérésie, toute tromperie de la part du genre humain, tout cela est écrasé sous Sa botte. Peu importe quelle nouvelle étape de Son œuvre qu’Il accomplisse, elle doit être développée et répandue dans l’humanité, elle doit être menée à bien librement à travers l’univers entier jusqu’à ce que Sa grande œuvre soit achevée. C’est la toute-puissance et la sagesse de Dieu, Son autorité et Son pouvoir.

Extrait de « L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même III », La Parole apparaît dans la chair

64 Nous croyons qu’aucun pays ou pouvoir ne pourra se dresser sur le chemin de l’œuvre que Dieu veut accomplir. Ceux qui entravent Son œuvre, résistent à Sa parole, perturbent et altèrent Son plan seront finalement punis par Lui. Celui qui défie l’œuvre de Dieu sera envoyé en enfer ; tout pays qui défie l’œuvre de Dieu sera détruit ; toute nation qui s’élève pour s’opposer à l’œuvre de Dieu sera exterminée de cette terre et cessera d’exister.

Extrait de « Dieu préside au destin de toute l’humanité », La Parole apparaît dans la chair

65 Un aspect est celui de Mon humanité, tandis que l’autre est celui de Mon entière divinité. Seuls ces deux aspects combinés constituent le Dieu totalement complet Lui-même. L’être de Ma divinité entière inclut aussi beaucoup de choses : Je ne souffre aucune restriction de personne, de situation ou de chose ; Je transcende tous les environnements ; Je suis au-delà de toute restriction de temps, d’espace ou de géographie ; Je connais parfaitement tous les gens, toutes les situations et toutes les choses ; et pourtant Je suis encore chair et os, sous une forme tangible ; Je suis toujours cette personne aux yeux des gens, mais la nature a changé. Elle n’est pas la chair, mais le corps. Ces choses n’en sont qu’une petite partie.

Extrait de « La quatre-vingt-cinquième déclaration », La Parole apparaît dans la chair

66 Ce que J’ai se réfère à Ma sagesse, Ma connaissance, Mon ingéniosité et à chaque parole que Je dis. Et Mon humanité et Ma divinité le possèdent. C’est-à-dire, tout ce qui est fait par Mon humanité aussi bien que ce qui est fait par Ma divinité, c’est ce que J’ai ; personne ne peut retirer ces choses ni les enlever, elles sont en Ma possession et personne ne peut les changer. C’est Mon décret administratif le plus puissant, car selon les conceptions des hommes, Je fais beaucoup de choses qui ne sont pas conformes à leurs conceptions et on ne peut pas le leur faire comprendre ; c’est le décret que chaque personne viole le plus facilement et c’est le plus puissant ; en conséquence, leur vie en souffre une perte.

Extrait de « La quatre-vingt-cinquième déclaration », La Parole apparaît dans la chair

67 Du sommet le plus haut de l’univers, Dieu surveille chaque mouvement de l’homme, ainsi que tout ce que les gens disent et font. Il observe même chacune de leurs pensées les plus intimes avec une clarté absolue, ne les perd pas de vue, et donc les paroles de Dieu percent directement le cœur des gens, pulvérisant chacune de leurs pensées, et Ses paroles sont perspicaces et sans erreur. « Bien que l’homme “connaisse” Mon Esprit, il offense aussi Mon Esprit. Mes paroles mettent à nu le visage laid de tous les peuples, et mettent à nu les pensées les plus intimes de tous les peuples, et elles font tomber tout sur la terre au milieu de Mon observation. »

Extrait de « Interprétation de la neuvième déclaration », La Parole apparaît dans la chair

68 Dieu connaît l’homme par cœur et, peu importe que l’homme soit astucieux — même s’il ne laisse rien paraître, son visage ne rougit pas, son cœur ne bat pas plus vite —, les yeux de Dieu sont brillants, donc l’homme a toujours eu du mal à échapper au regard de Dieu. C’est comme si Dieu avait un œil radiographique et pouvait voir les organes internes des hommes, comme s’Il pouvait voir le groupe sanguin des hommes, sans test. Telle est la sagesse de Dieu et l’homme ne peut pas l’imiter.

Extrait de « Interprétation de la quarante-deuxième déclaration », La Parole apparaît dans la chair

69 Les gens disent que Dieu est un Dieu juste et que tant que l’homme Le suivra jusqu’à la fin, Il sera certainement impartial envers l’homme, car Il est très juste. Si l’homme Le suit jusqu’à la fin, pourrait-Il rejeter l’homme ? Je suis impartial envers tous les hommes et juge tous les hommes avec Mon tempérament juste, mais il y a des conditions appropriées aux exigences que J’ai de l’homme, et ce que Je demande doit être accompli par tous les hommes, peu importe qui ils sont. Peu m’importe combien vastes et vénérables sont tes qualifications ; Je me soucie seulement de savoir si tu marches dans Ma voie et si tu aimes ou pas la vérité, et si tu en as soif.

Extrait de « Les expériences de Pierre : sa connaissance du châtiment et du jugement », La Parole apparaît dans la chair

70 Car Dieu n’accorde de traitement spécial à personne, Il traite les gens toujours de manière équitable, mais ce n’est pas non plus de façon arbitraire qu’Il donne aux gens, et Il ne leur donne pas non plus sans conditions. Ceci est une facette de Son juste tempérament.

Extrait de « Établir une bonne relation avec Dieu est très important », La Parole apparaît dans la chair

73 Satan a continuellement mené des conspirations ; l’humanité a continuellement été corrompue par Satan, et l’Éternel Dieu a aussi continuellement réalisé Sa sage mission. Il n’a jamais failli, et Il n’a jamais arrêté Son travail depuis la création du monde jusqu’à ce jour. Après que l’humanité ait été corrompue par Satan, Il a continué de travailler au sein des peuples pour vaincre Son ennemi qui corrompt l’humanité. Cette bataille sera menée depuis le commencement jusqu’à la fin du monde. En accomplissant ce travail, Il n’a pas seulement permis à l’humanité, qui s’est trouvée continuellement corrompue par Satan, de recevoir Son grand salut, mais lui a également permis de témoigner de Sa sagesse, Sa toute-puissance et de Son autorité, et à la fin, Il permettra à l’humanité de vivre Son tempérament juste — punissant les méchants et récompensant les bons. Il a combattu contre Satan jusqu’à ce jour et n’a jamais été vaincu, car Il est un Dieu sage, et Sa sagesse s’exerce en fonction des conspirations de Satan. Et ainsi, Il ne fait pas seulement que tout ce qui est au ciel soit sous Son autorité ; mais Il fait également que tout sur terre reste en dessous de Son marchepied, et enfin et surtout, Il fait que ces personnages infâmes qui envahissent et harcèlent l’humanité affrontent Son châtiment. Tous les résultats du travail sont obtenus grâce à Sa sagesse.

Extrait de « Vous devez savoir comment l’humanité toute entière s’est développée jusqu’à ce jour », La Parole apparaît dans la chair

74 Quand Je commence officiellement Mon œuvre, tous les gens se déplacent comme Je me déplace, de sorte que les gens à travers l’univers s’occupent en phase avec Moi, il y a de la « jubilation » à travers l’univers et l’homme est stimulé par Moi. En conséquence, le grand dragon rouge lui-même est fouetté dans un état de frénésie et de confusion par Moi et sert Mon œuvre et, malgré qu’il soit réticent, il est incapable de suivre ses propres désirs, ce qui ne lui laisse aucun autre choix que de se soumettre à Mon contrôle. Dans tous Mes plans, le grand dragon rouge est Mon faire-valoir, Mon ennemi et aussi Mon serviteur ; en tant que tel, Je n’ai jamais relâché Mes « exigences » pour lui. Par conséquent, la dernière étape de l’œuvre de Mon incarnation est accomplie dans sa maison. De cette façon, le grand dragon rouge est plus apte à faire convenablement du service pour Moi, ce par quoi Je le conquerrai et finirai Mon plan.

Extrait de « Les déclarations de Dieu à l’univers entier La vingt-neuvième déclaration », La Parole apparaît dans la chair

75 Toutes les nations du monde luttent entre elles pour le pouvoir et le profit et se battent pour la terre, mais ne vous inquiétez pas, car toutes ces choses sont à Mon service. Et pourquoi dis-Je qu’elles sont à Mon service ? Je fais des choses sans lever le petit doigt. Pour juger Satan, Je les fais d’abord se disputer entre elles et à la fin les amène à la ruine et les fais tomber dans leurs propres combines rusées (elles veulent rivaliser avec Moi pour le pouvoir, mais elles finissent par Me rendre service).

Extrait de « La quatre-vingt-cinquième déclaration », La Parole apparaît dans la chair

76 Aujourd’hui, vous êtes face à face au seul vrai Dieu que les humains n’ont jamais vu depuis la création, et il n’y a rien de spécial à Mon sujet. Je mange, Je vis, parle et ris avec vous, et Je vis toujours en vous tout en opérant en même temps parmi vous. Pour ceux qui ne croient pas ou qui ont leurs propres notions graves, c’est une pierre d’achoppement. Telle est Ma sagesse.

Extrait de « La soixante-quinzième déclaration », La Parole apparaît dans la chair

77 Je l’ai déjà dit : Je suis un Dieu sage. J’utilise Mon humanité normale pour révéler tous les gens et le comportement satanique, exposer ceux qui ont de mauvaises intentions, ceux qui agissent d’une façon devant les autres et d’une autre derrière leur dos, ceux qui Me résistent, ceux qui Me sont infidèles, ceux qui convoitent l’argent, ceux qui ne tiennent pas compte de Mon fardeau, ceux qui se livrent à la tromperie et à la malhonnêteté avec leurs frères et sœurs, ceux qui parlent avec de beaux discours pour réjouir les gens, et ceux qui ne peuvent collaborer unanimement de cœur et d’esprit avec leurs frères et sœurs. Tellement de gens, à cause de Mon humanité normale, Me résistent secrètement et se livrent à la tromperie et à la malhonnêteté, supposant que Mon humanité normale ne le sait pas. Et tellement de gens accordent une attention particulière à Mon humanité normale, Me donnant de bonnes choses à manger et à boire, Me servant comme des serviteurs et M’ouvrant leur cœur, tout en agissant complètement différemment derrière Mon dos. Humains aveugles ! Vous ne Me connaissez tout simplement pas, le Dieu qui regarde profondément dans le cœur de l’homme.

Extrait de « La soixante-seizième déclaration », La Parole apparaît dans la chair

78 J’agis sagement. Sans un couteau, sans un fusil et sans lever le petit doigt, Je vaincrai complètement ceux qui Me défient et qui font honte à Mon nom. Je suis magnanime et, d’un rythme soutenu, Je continue Mon œuvre même quand Satan crée une telle perturbation ; Je ne lui prête pas attention et Je le vaincrai avec l’achèvement de Mon plan de gestion. Telles sont Ma puissance et Ma sagesse et, plus encore, telle est une petite partie de Ma gloire sans fin.

Extrait de « La quatre-vingt-onzième déclaration », La Parole apparaît dans la chair

79 Dieu a l’intention d’utiliser une partie du travail des esprits du mal pour parfaire une partie de l’homme afin que ces hommes puissent complètement déjouer les actions des démons et permettre à tous de vraiment comprendre leurs ancêtres. C’est seulement de cette manière que les humains pourront se libérer complètement, non seulement en abandonnant la postérité des démons, à plus forte raison leurs ancêtres. L’intention originelle de Dieu en écrasant complètement le grand dragon rouge, c’est que tout homme connaisse la véritable forme du grand dragon rouge, arrachant complètement son masque et voyant sa vraie forme. C’est ce que Dieu veut accomplir, et c’est Son but final sur la terre pour lequel Il a tellement œuvré ; Il vise à accomplir cela en tout homme. Ceci est connu comme la manipulation de toutes choses en vue du dessein de Dieu.

Extrait de « Interprétation de la quarante et unième déclaration », La Parole apparaît dans la chair

80 Aujourd’hui, j’entre dans l’ère du châtiment avec l’homme : nous marchons ensemble côte à côte. Je fais Mon travail, ce qui veut dire que J’abaisse Mon bâton vers les hommes et il frappe ce qui est rebelle dans l’homme. Aux yeux de l’homme, Mon bâton semble avoir des pouvoirs spéciaux : il tombe sur tous ceux qui sont Mes ennemis et ne les épargne pas facilement ; parmi tous ceux qui s’opposent à Moi, Mon bâton exerce sa fonction inhérente ; tous ceux qui sont dans Mes mains accomplissent leur devoir selon Mon intention originelle et ils n’ont jamais défié Mes souhaits ou changé leur substance. En conséquence, les eaux rugiront, les montagnes s’écraseront, les grands fleuves se désintégreront, l’homme sera ouvert à tout changement, le soleil s’affaiblira, la lune s’assombrira, l’homme n’aura plus de jours de paix, il n’y aura pas plus de tranquillité sur la terre, les cieux ne seront plus jamais calmes et tranquilles et ne dureront pas. Toutes choses seront renouvelées et retrouveront leur aspect originel. Tous les foyers sur la terre seront déchirés, et toutes les nations de la terre seront détruites ; finis les jours de réunion entre le mari et la femme, la mère et le fils ne se rencontreront plus jamais, le père et la fille ne s’assembleront plus jamais. Je fracasserai tout ce qu’il y avait sur la terre.

Extrait de « Les déclarations de Dieu à l’univers entier La vingt-huitième déclaration », La Parole apparaît dans la chair

81 La victoire de Dieu sur Satan est une certitude ! Satan a effectivement échoué il y a bien longtemps. Lorsque l’évangile commença à se répandre dans tout le pays du grand dragon rouge, c’est-à-dire, quand le Dieu incarné commença à travailler et que ce travail avait été mis en mouvement, Satan fut complètement vaincu, car l’incarnation visait à vaincre Satan. Satan vit que Dieu était redevenu chair et avait également commencé à réaliser Son travail, et comprit qu’aucune force ne pouvait arrêter ce travail. Par conséquent, il fut stupéfait quand il vit ce travail et n’osa pas réaliser un autre travail. Au début, Satan avait pensé qu’il était aussi plein de sagesse, et avait interrompu et perturbé le travail de Dieu ; toutefois, il ne s’attendait pas à ce que Dieu devienne une fois encore chair, et que dans Son œuvre, Dieu avait utilisé son esprit de rébellion pour servir à exposer à juger l’humanité, et par là même conquérir l’humanité et le vaincre. Dieu est plus sage que lui, et l’œuvre de Dieu dépasse de loin la sienne. Par conséquent, J’avais déjà dit ce qui suit : Le travail que Je fais est mené en réponse aux ruses de Satan. À la fin, Je vais exposer Ma toute-puissance et l’impuissance de Satan.

Extrait de « Vous devez savoir comment l’humanité toute entière s’est développée jusqu’à ce jour », La Parole apparaît dans la chair

82 L’amour de Dieu pour l’homme n’est pas du genre qui dorlote ou qui gâte ; Sa miséricorde et Sa tolérance envers l’humanité ne sont pas indulgentes ou inconscientes. Au contraire, dans Son amour pour l’humanité, Dieu chérit, prend pitié et respecte la vie ; Sa miséricorde et Sa tolérance transmettent ce qu’Il attend de l’homme ; Sa miséricorde et Sa tolérance sont ce dont humanité a besoin pour survivre. Dieu est vivant et Dieu existe réellement. Son attitude envers l’humanité est fondée sur des principes, n’est pas dogmatique du tout et elle peut changer. Sa volonté pour l’humanité est en train de changer graduellement et de se transformer avec le temps, selon les circonstances et selon l’attitude de chaque personne.

Extrait de « Comment connaître le tempérament de Dieu et le fruit de Son œuvre », La Parole apparaît dans la chair

86 Nombreuses sont les nuits sans sommeil que Dieu a endurées pour le bien de l’œuvre de l’humanité. De très haut au plus bas, Il est descendu dans l’enfer dans lequel l’homme vit pour passer Ses jours avec l’homme, ne S’est jamais plaint de la pauvreté de l’homme, ne lui a jamais reproché sa désobéissance, mais endure la plus grande humiliation tout en continuant personnellement Son œuvre. […] Dieu du ciel est venu sur cette terre de souillures et de vices et n’a jamais présenté Ses griefs ni ne S’est plaint de l’homme, mais, au contraire, accepte en silence les ravages[1] et l’oppression de l’homme. Il ne s’est jamais vengé des exigences déraisonnables de l’homme, n’a jamais fait de demandes excessives à l’homme, et n’a jamais fait de demandes déraisonnables à l’homme. Il fait tout simplement tous les travaux requis par l’homme sans Se plaindre : enseigner, éclairer, reprocher, raffiner des mots, rappeler, exhorter, consoler, juger et révéler. Laquelle de Ses étapes n’a pas été en faveur de la vie de l’homme ? Bien qu’Il ait supprimé les perspectives et le destin de l’homme, laquelle des étapes réalisées par Dieu n’a pas été pour le destin de l’homme ? Laquelle n’a pas été en faveur de la survie de l’homme ? Laquelle d’entre elles n’a pas été en faveur de la libération de l’homme de la souffrance et de l’oppression des forces de ténèbres aussi noires que la nuit ? Laquelle n’est pas en faveur de l’homme ? Qui peut comprendre le cœur de Dieu qui est comme le cœur d’une mère aimante ? Qui peut comprendre le cœur ardent de Dieu ?

Extrait de « L’œuvre et l’entrée (9) », La Parole apparaît dans la chair

87 Il est le Créateur, le Maître de toutes choses et le Souverain de tout, mais, quand Il est venu dans le monde, il a dû supporter l’oppression et la cruauté des humains corrompus. Afin de compléter Son œuvre et de sauver l’humanité de la misère, Il devait être condamné par l’homme et assumer les péchés de l’humanité tout entière. L’ampleur de la souffrance qu’il a endurée ne peut pas du tout être comprise ou appréciée par des gens ordinaires. Qu’est-ce que cette souffrance représente ? Elle représente la dévotion de Dieu envers l’humanité. Elle est synonyme de l’humiliation qu’Il a subie et le prix qu’Il a payé pour le salut des hommes, pour le rachat de leurs péchés et pour compléter cette étape de Son œuvre. Elle signifie aussi que l’homme serait racheté de la croix par Dieu. C’est là un prix payé par le sang, par la vie, un prix que les êtres créés ne peuvent pas payer. C’est parce qu’Il a l’essence de Dieu et qu’Il est équipé de ce que Dieu a et est qu’Il peut assumer cette sorte de souffrance et ce genre d’œuvre. C’est quelque chose qu’aucun être créé ne peut faire à Sa place. C’est là l’œuvre de Dieu au cours de l’ère de la Grâce et une révélation de Son tempérament.

Extrait de « L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même I », La Parole apparaît dans la chair

88 Dieu présente toujours le meilleur de Lui-même et les meilleures choses à l’humanité tout en assumant tranquillement toute la souffrance par Lui-même. Dieu ne révèle jamais ouvertement ces souffrances. Au lieu de cela, Il les endure et attend en silence. L’endurance de Dieu n’est pas froide, engourdie ou impuissante ni n’est-elle un signe de faiblesse, mais l’amour et l’essence de Dieu ont toujours été altruistes. C’est là une révélation naturelle de Son essence et de Son tempérament et une véritable incarnation de l’identité de Dieu comme le vrai Créateur.

Extrait de « L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même I », La Parole apparaît dans la chair

89 Quand Dieu se leva de Son lit, la première pensée qu’Il eut fut celle-ci : créer une personne vivante, un véritable humain vivant, quelqu’un avec qui vivre et qui serait Son compagnon de tous les jours. Cette personne pourrait L’écouter et Dieu pourrait se confier à elle et lui parler. Alors, pour la première fois, Dieu saisit une poignée de terre et l’utilisa pour créer la toute première personne vivante qu’Il avait imaginée, puis Il donna un nom à cette créature vivante : Adam. Une fois que Dieu eut gagné cette personne vivante et qui respirait, que ressentit-Il ? Pour la première fois, Il ressentit la joie d’avoir un être aimé, un compagnon. Il ressentit également pour la première fois la responsabilité d’être un père et la préoccupation qui en découle. Cette personne qui vivait et respirait apporta du bonheur et de la joie à Dieu ; Il se sentit réconforté pour la première fois. C’était la première chose que Dieu avait faite et qui n’avait pas été accomplie avec Ses pensées ou même Ses paroles, mais avec Ses propres mains. Quand ce genre d’être fait de chair et de sang, une personne qui vivait et respirait avec un corps et une forme et était capable de parler avec Dieu, se tint devant Dieu, Dieu ressentit une sorte de joie qu’Il n’avait jamais éprouvée auparavant. Il ressentit vraiment Sa responsabilité et cet être vivant non seulement fit vibrer Son cœur, mais chacun de ses petits gestes Le toucha et Lui réchauffa le cœur. Aussi quand cet être vivant se tint devant Lui, ce fut la première fois que Dieu pensa créer plus de personnes comme celle-là. C’est la série d’événements qui découla de cette première pensée de Dieu. Pour Dieu, tous ces évènements se déroulaient pour la première fois, mais durant ces premiers évènements, peu importe ce qu’Il ressentit à ce moment-là : joie, responsabilité, inquiétude, Il n’avait personne avec qui les partager. À partir de ce moment, Dieu éprouva une solitude et une tristesse qu’Il n’avait jamais ressenties avant. Il sentit que les êtres humains ne pouvaient pas accepter ou comprendre Son amour et Sa préoccupation ou Ses intentions envers l’humanité, alors Il ressentit encore du chagrin et de la douleur dans Son cœur. Bien qu’Il ait fait ces choses pour l’homme, celui-ci n’en était pas conscient et ne le comprit pas. En plus du bonheur, la joie et le réconfort que l’homme Lui apporta furent rapidement accompagnés par Ses premiers sentiments de chagrin et de solitude. Tels étaient les pensées et les sentiments de Dieu à ce moment-là. Tandis que Dieu accomplissait toutes ces choses, Il passait de la joie au chagrin et de la peine à la douleur dans Son cœur, le tout mélangé d’anxiété. Tout ce qu’Il voulait était de se hâter à faire savoir à cette personne, à cette espèce humaine ce qu’il y avait dans Son cœur et lui faire comprendre Ses intentions au plus tôt. Alors, ils pourraient devenir Ses fidèles et être en accord avec Lui. Ils n’écouteraient plus Dieu parler tout en restant bouche bée ; ils ne seraient plus inconscients de la façon de se joindre à Dieu dans Son œuvre ; par-dessus tout, ils ne seraient plus indifférents aux exigences de Dieu.

Extrait de « L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même III », La Parole apparaît dans la chair

90 Dieu a eu une responsabilité envers l’homme depuis le moment où Il l’a créé. Quelle est Sa responsabilité ? Il doit protéger l’homme et veiller sur l’homme. Il espère que l’homme peut faire confiance à Ses paroles et leur obéir. C’est également la première attente que Dieu a de l’homme. C’est avec cette attente que Dieu dit ce qui suit : « Tu pourras manger de tous les arbres du jardin ; mais tu ne mangeras pas de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras. » Ces simples mots expriment la volonté de Dieu. Ils révèlent également que le cœur de Dieu a déjà commencé à se soucier de l’homme.

Extrait de « L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même I », La Parole apparaît dans la chair

91 Dans cette image : « L’Éternel Dieu fit à Adam et à sa femme des habits de peau, et il les en revêtit. » Quel genre de rôle Dieu joue-t-Il quand Il est avec Adam et Eve ? Quel genre de rôle Dieu prend-Il dans un monde avec seulement deux êtres humains ? […] Certains d’entre vous pensent que Dieu prend le rôle d’un membre de la famille d’Adam et Eve, alors que certains disent qu’Il est comme le chef de la famille et d’autres disent qu’Il est comme un parent. Toutes ces réponses sont très appropriées. Mais où est-ce que Je veux en venir ? Dieu a créé ces deux personnes et les a traitées comme Ses compagnons. Comme leur seule famille, Dieu veilla sur leur vie et prit soin aussi de leurs besoins fondamentaux. Ici, Dieu apparaît en tant que parent d’Adam et Eve. Pendant que Dieu fait cela, l’homme ne voit pas comment Dieu est élevé ; il ne voit pas la suprématie prépondérante de Dieu, Son mystère, et surtout pas Sa colère ou Sa majesté. Tout ce qu’il voit, c’est l’humilité de Dieu, Son affection, Son souci de l’homme, Sa responsabilité et Son attention envers lui. L’attitude et la manière dont Dieu a traité Adam et Eve sont semblables à la façon dont les parents humains se soucient de leurs propres enfants. C’est aussi semblable aux parents humains qui aiment leurs fils et leurs filles, qui veillent sur eux et prennent soin d’eux, de manière réelle, visible et tangible. Au lieu de Se placer dans une position haute et puissante, Dieu a personnellement utilisé des peaux pour faire des vêtements pour l’homme. Il importe peu que ce manteau de fourrure ait été utilisé pour couvrir leur modestie ou pour les protéger du froid. En bref, ce vêtement utilisé pour couvrir le corps de l’homme a été personnellement fait par Dieu, de Ses propres mains. Plutôt que de créer simplement par la pensée ou les méthodes miraculeuses comme les gens l’imaginent, Dieu a légitimement fait quelque chose que Dieu ne pouvait pas et ne devait pas faire, selon la pensée de l’homme. Cela peut être une chose simple que certains ne jugeraient même pas digne d’être mentionnée, mais elle permet aussi à tous ceux qui suivent Dieu, mais qui étaient auparavant pleins d’idées vagues à Son sujet, d’avoir un aperçu de Son authenticité et de Sa beauté, et de voir Sa nature fidèle et humble.

Extrait de « L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même I », La Parole apparaît dans la chair

92 Dieu a créé l’humanité, et qu’elle ait été corrompue ou non ou qu’elle Le suive ou non, Dieu traite les êtres humains comme Ses proches, ou comme diraient les êtres humains, comme les gens qui Lui sont les plus chers, et non comme Ses jouets. Même si Dieu dit qu’Il est le Créateur et que l’homme est Sa création, ce qui peut sembler comme s’il y avait une petite différence de rang, la réalité est que tout ce que Dieu a fait pour l’humanité dépasse grandement une relation de cette nature. Dieu aime l’humanité, prend soin de l’humanité et Se soucie de l’humanité, ainsi qu’Il soutient l’humanité sans cesse et constamment. Il ne sent jamais dans Son cœur que c’est une œuvre en surplus ou quelque chose qui mérite beaucoup de crédit. Il n’a pas non plus le sentiment que sauver l’humanité, l’approvisionner et tout lui accorder apportent une énorme contribution à l’humanité. Il soutient simplement l’humanité tranquillement et en silence, à Sa propre manière et par Son essence et ce qu’Il a et est. Peu importe combien de soutien et d’aide que l’humanité reçoit de Lui, Dieu ne pense jamais à S’attribuer le mérite ; Il ne tente jamais de le faire. Cela est déterminé par l’essence de Dieu et c’est aussi précisément une véritable expression du tempérament de Dieu.

Extrait de « L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même I », La Parole apparaît dans la chair

93 Il y a quelque chose dans l’essence et le tempérament de Dieu qui est le plus facile à négliger, quelque chose que seul Dieu possède et personne d’autre, y compris ceux que les autres considèrent comme des gens formidables, de bonnes personnes ou le Dieu de leur imagination. Quelle est cette chose ? C’est l’altruisme de Dieu. […] parmi tous les gens, toutes les questions et toutes les choses que tu peux sentir en ce monde, seul l’altruisme de Dieu est réel et concret, parce que seul l’amour de Dieu pour toi est inconditionnel et sans tache. En dehors de Dieu, le soi-disant altruisme de toute autre personne est entièrement faux, superficiel et hypocrite ; il a un but, certaines intentions, il contient un échange et ne supporte pas d’être mis à l’épreuve. Vous pourriez même dire qu’il est infâme, méprisable.

Extrait de « L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même I », La Parole apparaît dans la chair

94 Parce que l’essence de Dieu n’est pas fausse et Sa beauté n’est pas fausse. Parce que l’essence de Dieu existe vraiment et n’est pas quelque chose d’ajouté par d’autres, et certainement pas quelque chose qui se modifie selon les changements dans le temps, le lieu et les ères. L’authenticité et l’amabilité de Dieu peuvent vraiment être mises en évidence par quelque chose que les gens considèrent comme banal et insignifiant, quelque chose de si petit que les gens ne pensent même pas qu’Il ne le ferait jamais. Dieu n’est pas prétentieux. Il n’y a pas d’exagération, de mascarade, d’orgueil ou d’arrogance dans Son tempérament et Son essence. Il ne Se vante jamais, mais à la place Il aime, Il Se soucie des êtres humains qu’Il a créés avec fidélité et sincérité ; Il veille sur eux et les guide. Peu importe jusqu’à quel point les gens apprécient, sentent ou voient ces choses, Dieu les fait, c’est clair.

Extrait de « L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même I », La Parole apparaît dans la chair

95 Même si l’emploi d’« immense » pour décrire l’amour de Dieu peut sembler comme une manière de quantifier Son amour, néanmoins, il donne aussi le sentiment de quelque chose de non quantifiable. Je dis que l’amour de Dieu peut être quantifié, car Son amour n’est pas une sorte de non-entité ni ne surgit d’une légende quelconque. Au contraire, c’est quelque chose qui est commun à toutes les choses gouvernées par Dieu et apprécié par toutes les créatures à des degrés divers et de points de vue différents. Bien que les gens ne puissent pas le voir ou le toucher, cet amour apporte le soutien et la vie à toutes choses à mesure qu’il se révèle peu à peu dans leur vie et elles comptent et témoignent de l’amour de Dieu dont elles jouissent à chaque instant. Je dis que l’amour de Dieu n’est pas quantifiable, car le mystère de Dieu soutenant et nourrissant toutes choses est difficile à imaginer par les humains, tout comme les pensées de Dieu pour toutes choses et particulièrement pour les hommes. C’est-à-dire que personne ne connaît le sang ni les larmes que le Créateur a versés pour l’humanité. Personne ne peut appréhender, personne ne peut comprendre la profondeur ou le poids de l’amour que le Créateur porte aux hommes qu’Il a créés de Ses propres mains. Décrire l’amour de Dieu comme « immense », c’est permettre aux gens d’apprécier et de comprendre son étendue et la réalité de son existence. C’est aussi pour que les gens puissent comprendre plus profondément le sens réel du mot « Créateur », et pour qu’ils puissent obtenir une compréhension plus profonde du véritable sens de l’appellatif « création ». Qu’est-ce que le mot « vaste » décrit habituellement ? On l’emploie généralement pour l’océan ou l’univers ; ainsi on parle de l’univers vaste ou de l’océan vaste. L’expansivité et la tranquille étendue de l’univers dépassent l’entendement humain et c’est une chose qui capte l’imagination des hommes et pour laquelle ils sont pleins d’admiration. Son mystère et sa profondeur sont à portée de vue, mais inaccessibles. Quand tu penses à l’océan, quand tu penses à son étendue, il paraît sans limites et tu peux sentir son mystère et son inclusion. C’est pourquoi J’ai employé le terme « vaste » pour décrire l’amour de Dieu. C’est pour aider les gens à sentir comme il est précieux, sentir la profonde beauté de Son amour et que le pouvoir de l’amour de Dieu est infini et étendu. C’est pour les aider à sentir la sainteté de Son amour et la dignité de Dieu et Sa qualité de ne pas pouvoir être offensé qui se révèlent par Son amour.

Extrait de « L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même III », La Parole apparaît dans la chair

96 Dieu avait méprisé l’homme parce que l’homme avait inimitié contre Lui, mais Sa bienveillance, Son souci et Sa miséricorde envers l’humanité restaient inchangés dans Son cœur. Même quand Il détruisit l’humanité, Son cœur resta inchangé. Quand l’humanité était pleine de corruption et désobéissante envers Dieu dans une certaine mesure, Dieu a dû détruire cette humanité à cause de Son tempérament et de Son essence, et conformément à Ses principes. Mais à cause de l’essence de Dieu, Il eut encore de la pitié pour l’humanité et voulut même utiliser diverses manières pour racheter l’humanité afin qu’elle puisse continuer à vivre. Au lieu de cela, l’homme s’opposa à Dieu, continua à désobéir à Dieu et refusa d’accepter le salut de Dieu, c’est-à-dire qu’il refusa d’accepter Ses bonnes intentions. Même si Dieu fit appel à eux, leur rappela, les approvisionna, les aida, ou les toléra, les hommes ne le comprirent pas ou ne l’apprécièrent pas, pas plus qu’ils ne prêtèrent attention. Dans Sa douleur, Dieu n’oublia toujours pas de donner à l’homme Sa tolérance maximale, attendant que l’homme se convertisse. Après avoir atteint Sa limite, Il fit ce qu’Il avait à faire sans aucune hésitation. En d’autres mots, il y avait une période de temps spécifique et un processus entre le moment où Dieu avait prévu de détruire l’humanité jusqu’au début officiel de Son œuvre de destruction de l’humanité. Ce processus a existé dans le but de permettre à l’homme de se convertir et c’était la dernière chance que Dieu donnait à l’homme.

Extrait de « L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même I », La Parole apparaît dans la chair

97 Qu’est-ce que Dieu a fait dans cette période avant de détruire l’humanité ? Dieu a fait une œuvre assez grande de rappel et d’exhortation. Peu importe combien de douleur et de tristesse subissait le cœur de Dieu, Il a toujours continué à exercer Sa bienveillance, Sa préoccupation et Son abondante miséricorde envers l’humanité. Que voyons-nous dans tout cela ? Sans aucun doute, nous voyons que l’amour de Dieu pour l’humanité est réel et pas seulement quelque chose auquel Il apporte un soutien de façade. Il est réel, tangible et sensible et non faux, altéré, trompeur ou prétentieux. Dieu n’utilise jamais aucune tromperie ni ne crée de fausses images pour que les gens voient qu’Il est aimable. Il n’utilise jamais un faux témoignage pour montrer Sa beauté aux gens ou pour faire étalage de Sa beauté et de Sa sainteté. Ces aspects du tempérament de Dieu ne sont-ils pas dignes de l’amour de l’homme ? Ne sont-ils pas dignes d’être vénérés ? Ne sont-ils pas dignes d’être chéris ?

Extrait de « L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même I », La Parole apparaît dans la chair

98 Tandis que la ville de Ninive était remplie de gens tout aussi corrompus, méchants et violents que ceux de Sodome, leur repentance a amené Dieu à changer Son cœur et à décider de ne pas les détruire. Parce que leur réaction aux paroles et aux instructions de Dieu a démontré une attitude en contraste frappant avec celle des citoyens de Sodome, et en raison de leur soumission honnête à Dieu et de leur repentance sincère pour leurs péchés, ainsi que de leur comportement vrai et sincère à tous égards, une fois de plus Dieu a démontré Sa pitié sincère et la leur a accordée. La récompense de Dieu et Sa pitié pour l’humanité sont impossibles à dupliquer ; personne ne peut posséder la miséricorde ou la tolérance de Dieu, ni Ses sentiments sincères envers l’humanité. Y a-t-il quelqu’un que tu estimes être un grand homme ou une grande dame, ou même un surhomme, qui, d’un point culminant, parlerait comme un grand homme ou une grande dame ou d’un point absolu, ferait ce genre de déclaration à l’humanité ou à la création ? Qui parmi les hommes peut connaître les conditions de vie de l’humanité sur le bout de ses doigts ? Qui peut porter un fardeau et une responsabilité pour l’existence de l’humanité ? Qui est capable de proclamer la destruction d’une ville ? Et qui est capable de pardonner une ville ? Qui peut dire qu’il chérit sa propre création ? Seul le Créateur ! Seul le Créateur a pitié de cette humanité. Seul le Créateur montre tendresse et affection à cette humanité. Seul le Créateur a une affection véritable, infrangible pour cette humanité. De même, seul le Créateur peut accorder la miséricorde à cette humanité et chérir toute Sa création.

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique II », La Parole apparaît dans la chair

99 On peut dire que depuis le temps de la création jusqu’aujourd’hui, aucun groupe n’a joui autant de la grâce ou de la miséricorde et de la bonté de Dieu que ce dernier groupe. Bien que dans la dernière étape Dieu ait accompli l’œuvre du jugement et du châtiment et ait accompli Son œuvre avec majesté et colère, la plupart du temps Dieu utilise seulement des paroles pour accomplir Son œuvre ; Il utilise des paroles pour enseigner, arroser, soutenir et nourrir. La colère de Dieu, entretemps, a toujours été gardée cachée et, en dehors de l’expérience du tempérament colérique de Dieu dans Ses paroles, très peu de gens ont personnellement connu Sa colère. Autrement dit, pendant l’œuvre de jugement et de châtiment de Dieu, bien que la colère révélée dans les paroles de Dieu permette aux gens d’expérimenter la majesté de Dieu et Son intolérance de l’offense, cette colère ne dépasse pas Ses paroles. En d’autres termes, Dieu utilise les paroles pour réprimander l’homme, exposer l’homme, juger l’homme, châtier l’homme et même condamner l’homme, mais Dieu ne s’est pas encore profondément fâché contre l’homme et a même à peine déchaîné Sa colère contre l’homme en dehors de Ses paroles. Ainsi, la miséricorde et la bonté de Dieu expérimentées par l’homme dans cette ère sont la révélation du véritable tempérament de Dieu, tandis que la colère de Dieu expérimentée par l’homme est simplement l’effet du ton et de la perception de Ses déclarations. Beaucoup de gens prennent à tort cet effet comme la véritable expérience et la vraie connaissance de la colère de Dieu. Par conséquent, la plupart des gens croient qu’ils ont vu la miséricorde et la bonté de Dieu dans Ses paroles, qu’ils ont aussi vu l’intolérance de Dieu envers l’offense de l’homme et la plupart d’entre eux en sont même venus à apprécier la miséricorde et la tolérance de Dieu envers l’homme. Mais peu importe à quel point est mauvais le comportement de l’homme ou corrompu son tempérament, Dieu a toujours enduré. En endurant, Son but est d’attendre les paroles qu’Il a prononcées, les efforts qu’Il a faits et le prix qu’Il a payé pour obtenir un effet dans ceux qu’Il souhaite gagner. Attendre un résultat comme celui-là prend du temps et nécessite la création de différents milieux pour l’homme, de la même manière que les gens ne deviennent pas adultes aussitôt qu’ils sont nés ; cela prend dix-huit ou dix-neuf ans et certaines personnes ont même besoin de vingt ou trente ans avant de mûrir comme de vrais adultes. Dieu attend l’achèvement de ce processus, Il attend l’arrivée d’un tel moment et Il attend l’arrivée de ce résultat. Et pendant tout le temps qu’Il attend, Dieu est abondamment miséricordieux. Pendant le temps de l’œuvre de Dieu, cependant, un très petit nombre de personnes sont frappées et certaines sont punies à cause de leur grave opposition à Dieu. De tels exemples sont une preuve encore plus grande du tempérament de Dieu, qui ne tolère pas l’offense de l’homme et ils confirment pleinement l’existence réelle de la tolérance et de l’endurance de Dieu envers les élus.

Extrait de « L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même II », La Parole apparaît dans la chair

100 En fait, dans cette dernière étape de l’œuvre de Dieu, Dieu a enduré tout le temps qu’Il attendait, et Il a échangé Son endurance et Sa vie pour le salut de ceux qui Le suivent. Voyez-vous cela ? Dieu ne change pas Son plan sans raison. Il peut libérer Sa colère et Il peut aussi être miséricordieux ; c’est la révélation des deux parties principales du tempérament de Dieu. Est-ce ou n’est-ce pas très clair ? En d’autres termes, quand il s’agit de Dieu, du vrai et du faux, du juste et de l’injuste, du positif et du négatif, tout cela est clairement montré à l’homme. Ce qu’Il fera, ce qu’Il aime, ce qu’Il déteste, tout cela peut être reflété directement dans Son tempérament. De telles choses peuvent aussi être très évidemment et clairement vues dans l’œuvre de Dieu et elles ne sont pas vagues ou générales ; au contraire, elles permettent à tous de voir le tempérament de Dieu et ce qu’Il a et est d’une manière particulièrement concrète, vraie et pratique. C’est le vrai Dieu Lui-même.

Extrait de « L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même II », La Parole apparaît dans la chair

101 Cela ne montre-t-il pas qu’à l’âge actuel Dieu est impatient de compléter Son plan et sauver les gens qu’Il veut sauver ? Dans ces conditions, quel est le plus grand souci de Dieu ? Ce n’est pas la manière dont Le traitent ou Lui résistent ceux qui ne Le suivent pas du tout ou ceux qui s’opposent à Lui ou la manière dont l’humanité Le calomnie. Il ne Se soucie que de ceux qui Le suivent, les bénéficiaires de Son salut dans Son plan de gestion, à savoir s’ils ont été rendus complets par Lui, s’ils ont acquis Sa satisfaction. En ce qui concerne les autres gens que ceux qui Le suivent, Il les punit tout simplement un peu de temps en temps pour exprimer Sa colère. Par exemple : tsunamis, tremblements de terre, éruptions volcaniques et ainsi de suite. En même temps, Il protège puissamment et veille sur ceux qui Le suivent et qu’Il est sur le point de sauver. Le tempérament de Dieu est tel : d’une part, Il peut démontrer une patience et une tolérance extrêmes envers les gens qu’Il a l’intention de rendre complets et les attendre aussi longtemps que ça Lui est possible ; d’autre part, Dieu hait profondément et déteste les hommes de la trempe de Satan qui ne Le suivent pas et s’opposent à Lui. Même s’Il ne Se soucie pas de ce que ces hommes de la trempe de Satan le suivent ou L’adorent ou non, Il la déteste quand même tout en étant patient avec elle dans Son cœur, et, alors qu’Il détermine la fin de ces hommes de la trempe de Satan, Il attend également l’arrivée des étapes de Son plan de gestion.

Extrait de « L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même I », La Parole apparaît dans la chair

102 Peu importe que les gens soient grands ou insignifiants, tant qu’ils peuvent L’écouter, obéir à Ses instructions et à ce qu’Il confie et peuvent coopérer avec Son œuvre, Sa volonté et Son plan, de sorte que Sa volonté et Son plan peuvent être réalisés en douceur, alors cette conduite vaut qu’Il S’en souvienne et est digne de recevoir Sa bénédiction. Dieu valorise de telles gens et Il chérit leurs actions, leur amour et leur affection pour Lui. Telle est l’attitude de Dieu.

Extrait de « L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même I », La Parole apparaît dans la chair

103 Depuis qu’Il a créé l’homme au commencement, Dieu a désiré un groupe de vainqueurs qui marcheront avec Lui et seront capables de comprendre, de saisir et de connaître Son tempérament. Ce souhait de Dieu n’a jamais changé. Peu importe le temps qu’Il doive encore attendre, peu importe la difficulté du chemin à parcourir, peu importe à quel point les objectifs qu’Il désire sont éloignés, Dieu n’a jamais changé ou abandonné Ses attentes pour l’homme.

Extrait de « L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même II », La Parole apparaît dans la chair

104 Ne pas permettre à Satan d’abuser des gens comme il le souhaite est la miséricorde de Dieu. Pour Dieu, il suffisait que Job ait subi la tentation et l’abus de Satan. Dieu n’a pas permis à Satan de faire encore de telles choses, car la vie et le tout des gens qui suivent Dieu sont gouvernés et orchestrés par Dieu, et Satan n’est pas autorisé à manipuler les élus de Dieu à volonté. Vous devriez être au clair à propos de ce point ! Dieu se soucie de la faiblesse de l’homme et comprend sa folie et son ignorance. Pourtant, afin que l’homme puisse être complètement sauvé, Dieu doit le livrer à Satan. Dieu ne veut pas voir Satan jouer avec l’homme comme un jouet ni que l’homme soit abusé par Satan, et Il ne veut pas voir l’homme souffrir toujours. L’homme a été créé par Dieu et il est parfaitement justifié que Dieu règne et arrange tout au sujet de l’homme ; c’est la responsabilité de Dieu et l’autorité avec laquelle Dieu règne sur toutes choses ! Dieu ne permet pas à Satan d’abuser et de maltraiter l’homme à volonté, Il ne permet pas à Satan d’employer divers moyens pour égarer l’homme et, de plus, Il ne permet pas à Satan d’intervenir dans la souveraineté de Dieu sur l’homme. Il ne laisse pas non plus Satan piétiner et détruire les lois par lesquelles Dieu règne sur toutes choses, sans parler de la grande œuvre de Dieu de la gestion et du salut de l’humanité ! Ceux que Dieu souhaite sauver et ceux qui sont capables de rendre témoignage à Dieu sont le noyau et la cristallisation de l’œuvre du plan de gestion de six mille ans de Dieu, ainsi que le prix de Ses efforts durant Ses six mille ans d’œuvre. Comment Dieu pourrait-Il sans hésitation donner ces gens à Satan ?

Extrait de « L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même II », La Parole apparaît dans la chair

105 Job a été accepté par Dieu parce qu’il a rendu témoignage à Dieu pendant ses épreuves. Pendant ce temps, ces amis de Job furent exposés au temps de ses épreuves ; à cause de leur folie, ils furent condamnés par Dieu, ils excitèrent la colère de Dieu et ils devraient être punis par Dieu, punis en offrant des holocaustes devant Job, après quoi Job pria pour eux afin d’écarter le châtiment et la colère de Dieu. L’intention de Dieu était de les couvrir de honte, car ils n’étaient pas des gens qui craignaient Dieu et s’éloignaient du mal et ils avaient condamné l’intégrité de Job. D’une part, Dieu leur disait qu’Il n’acceptait pas leurs actions, mais acceptait grandement Job et prenait plaisir en lui ; d’autre part, Dieu leur disait qu’être accepté par Dieu élève l’homme devant Dieu, que Dieu déteste l’homme à cause de sa folie, que l’homme offense Dieu à cause de cela, et qu’il est faible et vil aux yeux de Dieu. Voilà les définitions données par Dieu de deux types de gens. Voilà les attitudes de Dieu envers ces deux types de gens et l’articulation de Dieu de la valeur et du standing de ces deux types de gens. […] Ces deux attitudes distinctes de Dieu sont ses attitudes envers deux types de gens : ceux qui craignent Dieu et s’éloignent du mal sont acceptés par Dieu et considérés comme précieux à Ses yeux, tandis que ceux qui sont insensés ne craignent pas Dieu et sont incapables de s’éloigner du mal et ne peuvent recevoir la faveur de Dieu ; souvent, Dieu les déteste et condamne et ils sont abjects aux yeux de Dieu.

Extrait de « L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même II », La Parole apparaît dans la chair

106 Il y a des personnes qui souvent compatissent au sort du Christ, car il y a un verset dans la Bible qui dit : « Les renards ont des tanières, et les oiseaux du ciel ont des nids ; mais le Fils de l’homme n’a pas où reposer sa tête. » Quand les gens écoutent cela, ils le prennent à cœur et croient que c’est la plus grande souffrance que Dieu endure et la plus grande souffrance que Christ endure. Eh bien, si nous le regardons du point de vue des faits, est-ce le cas ? Dieu ne croit pas que ces difficultés soient une souffrance. Il n’a jamais protesté contre l’injustice résultant des difficultés de la chair et Il n’a jamais demandé aux hommes de Lui rembourser quoi que ce soit ou de Le récompenser avec quoi que ce soit. Toutefois, quand Il observe tout de l’humanité, les vies corrompues et le mal des humains corrompus, quand Il observe que l’humanité est dans les griffes de Satan, emprisonnée par Satan et qu’elle ne peut s’échapper, que les gens vivant dans le péché ne savent pas ce qu’est la vérité, Il ne peut supporter tous ces péchés. Son dégoût pour les humains augmente chaque jour, mais Il doit endurer tout cela. C’est la grande souffrance de Dieu. Dieu ne peut pas exprimer pleinement même la voix de Son cœur ou Ses émotions parmi Ses fidèles et personne parmi Ses fidèles ne peut comprendre véritablement Sa souffrance. Personne même n’essaie de comprendre ou de réconforter Son cœur : Son cœur endure cette souffrance jour après jour, année après année, à maintes reprises. Que voyez-vous en tout cela ? Dieu n’exige rien des hommes en retour pour tout ce qu’Il a donné, mais à cause de l’essence de Dieu, Il ne peut absolument pas tolérer le mal, la corruption et le péché de l’humanité, mais ressent un dégoût et une haine extrêmes qui provoquent une souffrance infinie dans Son cœur et dans Sa chair.

Extrait de « L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même III », La Parole apparaît dans la chair

107 Les méthodes et lois des hommes, etc. pour vivre, tout cela est créé sur la base de la logique, de la connaissance et de la philosophie de Satan. Les hommes vivant en conformité avec ces lois n’ont pas d’humanité, pas de vérité, ils défient tous la vérité et sont hostiles à Dieu. Si nous examinons l’essence de Dieu, nous constatons que Son essence est exactement l’opposé de la logique, de la connaissance et de la philosophie de Satan. Son essence est pleine de justice, de vérité, de sainteté et d’autres réalités de toutes choses positives. Dieu, possédant cette essence et vivant au milieu de cette humanité, que ressent-Il dans Son cœur ? N’est-Il pas chargé de peine ? Son cœur souffre et cette souffrance est quelque chose que personne ne peut comprendre ou constater. Car tout ce qu’Il affronte, rencontre, entend, voit et expérimente est l’expression de toute la corruption et du mal des hommes, de leur rébellion contre la vérité et de leur résistance à la vérité. Tout ce qui provient des hommes est la source de Sa souffrance. C’est-à-dire que parce que Son essence n’est pas la même que celle des hommes corrompus, la corruption des êtres humains devient la source de Sa plus grande souffrance.

Extrait de « L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même III », La Parole apparaît dans la chair

108 Après que Dieu est devenu chair, après qu’Il a personnellement vécu parmi les hommes et qu’Il a expérimenté une vie d’homme, qu’Il a vu la dépravation de l’humanité et la situation de la vie humaine, Dieu dans la chair ressentit plus profondément l’impuissance, la tristesse et la misère des hommes. La compassion de Dieu pour la situation humaine grandit à cause de l’humanité qu’Il acquit durant Sa vie dans la chair et à cause de Ses instincts dans la chair. Cela Le mena à une plus grande préoccupation pour ceux qui Le suivent. Vous ne pouvez probablement pas comprendre toutes ces choses, mais Je peux décrire le souci et l’attention de Dieu dans la chair pour chacun de Ses adeptes avec ces mots : préoccupation intense. Bien que ces mots viennent du langage humain et qu’ils soient une expression très humaine, ils expriment et décrivent précisément les sentiments de Dieu pour ceux qui Le suivent.

Extrait de « L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même III », La Parole apparaît dans la chair

109 Quand Dieu devint chair et vécut parmi les hommes longtemps, après avoir vécu et observé les différents styles de vie des gens […] ce qu’Il pensait n’était pas d’avoir une vie agréable ou comment Il pourrait vivre plus librement ou plus confortablement. Pendant qu’Il expérimentait la vie authentique d’un être humain, le Seigneur Jésus voyait l’adversité dans la vie des gens. Il voyait l’adversité, la détresse et la tristesse des personnes sous la corruption de Satan, vivant sous le domaine de Satan et vivant dans le péché. Alors qu’Il expérimentait personnellement la vie des hommes, Il expérimentait aussi à quel point les gens qui vivaient dans la corruption étaient vulnérables, Il voyait et faisait l’expérience de la misère de ceux qui étaient dans le péché, qui étaient perdus sous la torture de Satan et du mal. […] dans Son cœur, le Seigneur Jésus avait le désir de s’offrir à l’humanité, de se sacrifier Lui-même. Il voulait aussi servir de sacrifice d’expiation, être cloué sur la croix et Il était impatient d’exécuter cette œuvre. Lorsqu’Il voyait les conditions misérables de la vie des hommes, Il était encore plus impatient de remplir Sa mission aussi vite que possible, sans une seule minute ou seconde de retard. Quand Il ressentait une telle impression d’urgence, Il ne pensait pas à ce que serait Sa propre douleur ni non plus aux humiliations qu’Il devrait endurer, Il maintenait une seule conviction dans Son cœur : tant qu’Il s’offrirait Lui-même, tant qu’Il serait cloué sur la croix comme sacrifice d’expiation, la volonté de Dieu serait réalisée et Il pourrait commencer une nouvelle œuvre. La vie des hommes dans le péché, leur mode d’existence dans le péché serait complètement changé. Sa conviction et ce qu’Il était déterminé à faire étaient en rapport avec le fait de sauver l’homme et Il n’avait qu’un objectif : accomplir la volonté de Dieu afin qu’Il puisse entamer avec succès la prochaine étape de Son œuvre. C’était ce qu’il y avait dans l’esprit du Seigneur Jésus à ce moment-là.

Extrait de « L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même III », La Parole apparaît dans la chair

110 Même si le Seigneur Jésus était ressuscité, Son cœur et Son œuvre n’avaient pas quitté les hommes. Par Son apparition, Il indiqua aux gens qu’Il les accompagnerait, qu’Il marcherait avec eux et qu’Il serait avec eux à tout moment et en tout lieu quelle que soit la forme dans laquelle Il existerait. À tout moment et en tout lieu, Il soutiendrait les gens et les ferait paître, leur permettrait de Le voir et de Le toucher et s’assurerait qu’ils ne se sentent plus jamais impuissant. Le Seigneur Jésus voulait aussi que les gens sachent ceci : leur vie dans ce monde n’est pas esseulée. Les hommes bénéficient de l’attention de Dieu ; Dieu est avec eux ; les gens peuvent toujours s’appuyer sur Dieu ; Il est la famille de chacun de ceux qui Le suivent. Avec Dieu sur qui s’appuyer, les hommes ne seront plus seuls et impuissants, ceux qui L’acceptent comme leur sacrifice d’expiation ne seront plus liés par le péché. Aux yeux des humains, ces parties de Son œuvre que le Seigneur Jésus réalisa après Sa résurrection étaient de très petites choses, mais de la façon dont Je les vois, chaque chose était si significative, si précieuse et elles étaient si importantes et impérieuses.

Extrait de « L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même III », La Parole apparaît dans la chair

111 Il ne voulait pas que les gens L’évitent ou s’éloignent de Lui. Il désirait seulement que les gens Le comprennent, s’approchent de Lui et fassent partie de Sa famille. Si ta propre famille, tes enfants, te regardaient mais ne te reconnaissaient pas, n’osaient pas s’approcher de toi mais t’évitaient constamment, si tu n’arrivais pas à obtenir leur reconnaissance pour tout ce que tu avais fait pour eux, comment te sentirais-tu ? Serait-ce douloureux ? N’aurais-tu pas le cœur brisé ? C’est justement ce que Dieu ressent quand les gens L’évitent. Donc, après Sa résurrection, le Seigneur Jésus apparut toujours aux gens dans Sa forme de chair et de sang, mangea et but avec eux. Dieu considère les hommes comme Sa famille et Il désire que l’humanité Le considère de la même façon ; c’est seulement de cette manière que Dieu peut gagner les gens et que les gens peuvent vraiment aimer et vénérer Dieu.

Extrait de « L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même III », La Parole apparaît dans la chair

112 Dieu est consciencieux et responsable dans Son traitement de tout objet, de toute personne et de tout être vivant parmi toutes les choses qu’Il a créées, ainsi que dans la manière dont Il les approche, les gère, les administre et les gouverne. Il n’a jamais fait preuve de négligence dans ce domaine. Pour ceux qui sont bons, Il est aimable et bienveillant ; à ceux qui sont méchants, Il inflige une punition sans pitié ; et pour les différents êtres vivants, Il fait des arrangements appropriés en temps opportun et de manière régulière en fonction de différentes exigences du monde de l’humanité à différents moments, de sorte que ces différents êtres vivants sont réincarnés en fonction des rôles qu’ils jouent d’une manière ordonnée et ils passent du monde matériel au monde spirituel d’une manière ordonnée.

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique X », La Parole apparaît dans la chair

113 Et donc, que ce soit dans le monde spirituel ou le monde matériel, les principes selon lesquels Dieu agit ne changent pas. Peu importe que tu puisses voir les actions de Dieu ou non, leurs principes ne changent pas. Constamment, Dieu a gardé les mêmes principes dans Son approche de toutes choses et dans Son traitement de toutes choses. Cela est immuable. Dieu sera bon envers ceux qui vivent relativement bien parmi les incroyants et Il réservera des opportunités pour ceux de chaque religion qui se comportent bien et ne font pas de mal, leur permettant de jouer leur rôle dans toutes les choses gérées par Dieu et de faire ce qu’ils doivent faire. De même, parmi ceux qui suivent Dieu, Ses élus, Dieu ne fait pas de discrimination contre qui que ce soit, suivant Ses principes. Il est bon envers tous ceux qui sont capables de Le suivre sincèrement et Il aime tous ceux qui Le suivent sincèrement. C’est juste que, pour ces différents types de gens — les incroyants, les différents gens de foi et les élus de Dieu — ce qu’Il accorde à chacun est différent.

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique X », La Parole apparaît dans la chair

114 La suprématie de Dieu, Sa grandeur, Sa sainteté, Sa tolérance, Son amour et ainsi de suite, tous ces différents aspects du tempérament et de l’essence de Dieu sont mis en action chaque fois qu’Il fait Son œuvre, sont incarnés dans Sa volonté envers l’homme et sont aussi accomplis et reflétés en toute personne. Peu importe que vous l’ayez déjà ressenti ou non, Dieu prend soin de chaque personne de toutes les manières possibles, par Son cœur sincère, Sa sagesse, et diverses méthodes pour réchauffer le cœur de chaque personne et éveiller l’esprit de chaque personne. C’est là un fait incontestable.

Extrait de « L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même I », La Parole apparaît dans la chair

115 Son essence et Son tempérament sont exprimés dans Son dialogue avec l’homme ; Ses pensées et Ses idées sont révélées complètement dans Ses actes ; Il accompagne et observe l’humanité en tout temps. Il parle calmement à l’humanité et à toute la création avec Ses paroles silencieuses : Je suis dans les cieux et Je suis dans Ma création. Je veille ; J’attends ; Je suis à tes côtés… Ses mains sont chaudes et fortes ; Ses pas sont légers ; Sa voix est douce et gracieuse ; Sa forme passe et tourne, embrassant toute l’humanité ; Son visage est beau et doux. Il n’est jamais parti, Il n’a pas disparu non plus. De l’aube au crépuscule, Il est le compagnon constant de l’humanité.

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique II », La Parole apparaît dans la chair

116 Dieu est la vérité, le chemin et la vie ! Ses paroles et Son apparition existent de manière concomitante, et Son tempérament et Ses empreintes seront toujours accessibles à l’homme.

Extrait de « L’apparition de Dieu a apporté une nouvelle ère », La Parole apparaît dans la chair

117 Le chemin de la vie n’est pas quelque chose qui peut être possédée par tout le monde, il n’est pas non plus facilement accessible par tous. C’est parce que la vie ne peut venir que de Dieu ; en d’autres termes, seul Dieu Lui-même possède l’essence de la vie ; il n’y a pas de chemin de la vie sans Dieu Lui-même et ainsi, seul Dieu est la source de la vie, et la source intarissable de l’eau vive de vie. Depuis qu’Il a créé le monde, Dieu a fait beaucoup de travail impliquant la vitalité de la vie, Il a fait beaucoup de travail qui apporte la vie à l’homme, et a payé le prix fort pour que l’homme ait la vie, car Dieu Lui-même est la vie éternelle, et Dieu Lui-même est le chemin par lequel l’homme est ressuscité.

Extrait de « Seul le Christ des derniers jours peut montrer à l’homme le chemin de la vie éternelle », La Parole apparaît dans la chair

118 Dieu n’est jamais absent dans le cœur de l’homme, Il vit parmi les hommes en tout temps. Il est resté la force motrice dans la vie de l’homme, le fondement de l’existence de l’homme, et un gisement riche pour l’existence de l’homme après sa naissance. Il fait renaître l’homme, et Lui permet de vivre obstinément dans chacun de ses rôles. Grâce à Sa puissance et à Son vitalisme inextinguible, l’homme a vécu de génération en génération, au cours desquelles la puissance de la vie de Dieu a été le pilier de l’existence de l’homme, et pour lesquelles Dieu a payé un prix qu’aucun homme ordinaire n’a jamais payé. Le vitalisme de Dieu peut prévaloir sur toute puissance ; en outre, il dépasse tout pouvoir. Sa vie est éternelle, Sa puissance extraordinaire, et Son vitalisme n’est pas facilement englouti par aucune créature ou aucune force ennemie. Le vitalisme de Dieu existe, et brille de Son grand éclat, quel que soit le temps ou le lieu. La vie de Dieu demeure éternellement inchangée en dépit des bouleversements du ciel et de la terre. Toutes les choses passent, mais la vie de Dieu ne passe pas, car Dieu est la source de l’existence de toutes choses, et la racine de leur existence.

Extrait de « Seul le Christ des derniers jours peut montrer à l’homme le chemin de la vie éternelle », La Parole apparaît dans la chair

Notes de bas de page :

[a] Le texte original se lit : « c’est un symbole d’être incapable d’être ».

[b] Le texte original se lit : « ainsi qu’un symbole d’être incapable d’être offensé (et ne tolérant pas d’être offensé) ».

[c] « ce chef de file de tous les maux » se réfère au vieux diable. Cette expression exprime une aversion extrême.

[d] « ravages » est utilisé pour exposer la désobéissance de l’humanité.

Précédent:V Paroles classiques sur la relation entre chaque étape de l’œuvre de Dieu et le nom de Dieu

Suivant:(I) Paroles classiques sur l’autorité de Dieu

Vous aimerez peut-être également