Seuls ceux qui comprennent la vérité ont une compréhension spirituelle

Nous commencerons par échanger sur la manière dont les personnes qui manquent de compréhension spirituelle se font connaître. Qu’est-ce qui les distingue le plus ? On peut dire que peu importe combien d’années elles croient en Dieu, ou comment elles semblent poursuivre la vérité, leur vie ne progresse jamais et elles n’ont pas le moindre chemin de pratique pour l’entrée dans la vie. Les personnes qui n’ont pas de compréhension spirituelle ne réfléchissent pas sur elles-mêmes et n’essaient pas de se connaître malgré le tempérament corrompu qu’elles révèlent. En fait, elles ne savent même pas ce qu’est un tempérament corrompu. Elles ne sont pas conscientes du tempérament qu’elles révèlent et affichent, peu importe à quel point il est arrogant. Peu importe à quel point elles mentent et se livrent à la tromperie, elles n’en ont pas la moindre idée. Peu importe à quel point elles se rebellent contre Dieu et Lui résistent, elles ne réalisent pas que c’est une erreur. Elles sont semblables aux non-croyants, agissant à leur guise et faisant le mal sans scrupules. Elles pensent qu’elles ont raison et n’acceptent aucune critique ou exhortation de qui que ce soit. Bien qu’elles écoutent souvent des sermons et assistent à des réunions, elles ne savent absolument pas ce qu’est la soumission, ni ce que sont la rébellion et l’opposition, ni ce que signifie rejeter les orchestrations et les arrangements de Dieu. Elles ne connaissent pas la bonté qui découle des intentions humaines, ni ce que signifie pratiquer conformément à la vérité et se soumettre à la souveraineté et aux arrangements de Dieu. Elles ne savent rien de ces différences nuancées. Elles ne savent pas si elles ont été loyales ou si elles ont été négligentes dans l’accomplissement de leur devoir, ou quels tempéraments corrompus elles ont révélés et quelles sont leurs intentions, ou encore si le chemin qu’elles empruntent est le bon. Elles ne savent pas si la perspective de leur pratique est correcte, ou quels types de comportement sont aimés ou détestés par Dieu. Elles ne savent rien de tout cela. Les personnes qui n’ont aucune compréhension spirituelle ne comprennent pas les questions spirituelles de la vie. Elles s’en tiennent simplement à lire les paroles de Dieu et à mener une vie spirituelle normale. Lorsqu’elles accomplissent leur devoir, elles ne paressent pas ni ne causent des problèmes. Elles ne font pas délibérément des choses qui entraînent des interruptions ou des perturbations. Elles font ce qu’on leur dit et s’en tiennent à des règles simples. Mais quand il s’agit de détails, des états que l’entrée dans la vie requiert, des diverses perspectives et attitudes, elles affichent un mépris total. Lorsque tu échanges des vérités qui se rapportent à la résolution de notions, elles pensent qu’elles n’en ont pas, que toutes leurs notions ont déjà été résolues et que ce que tu échanges ne les concerne pas. Elles ne savent pas à quoi se réfèrent les notions dont tu parles, ni quelle vérité-réalité est présente dans ce que tu dis. Quand tu parles de se connaître, elles disent : « L’homme est rebelle et arrogant, n’est-ce pas ? Eh bien, s’il n’était tout simplement pas rebelle, cela ne suffirait-il pas ? Quand un problème lui arrive, s’il ne se vantait pas, s’il était un peu plus modeste et n’était pas prétentieux, cela ne suffirait-il pas ? » Quand tu parles de soumission, elles disent : « Qu’y a-t-il de si important dans la soumission ? Il suffit de ne pas faire le mal. Qu’y a-t-il de si difficile à cela ? » Quand tu parles de se rebeller contre la chair, de discipliner le corps, de se débarrasser de la corruption et de pratiquer la vérité, elles disent : « Il n’est pas nécessaire de se rebeller contre la chair ou de pratiquer la vérité ; je serai tout simplement une bonne personne. » C’est dire si leur raisonnement est simple. De telles personnes peuvent-elles finalement obtenir la vérité ? (Non.) Quelle est leur attitude envers la vérité ? (Elles ne reconnaissent pas les paroles de Dieu comme la vérité, alors elles ne les acceptent pas, pensant qu’elles n’ont pas le tempérament corrompu que les paroles de Dieu exposent.) En effet, elles pensent : « Je n’ai pas tellement le tempérament corrompu de l’homme que Dieu expose, et même si j’avais un tempérament corrompu, celui-ci serait vraiment minime, juste quelques pensées passagères, rien de grave. Être soumis n’est-ce pas simplement une exigence ? J’écouterai tout ce que tu diras, et je ferai tout ce que tu me diras de faire. N’est-ce pas de la soumission ? » Est-ce aussi simple que cela ? Certaines personnes sont si simples d’esprit que lorsqu’elles voient quelqu’un qui est négatif, elles disent : « Aime juste Dieu, pourquoi pleures-tu, pourquoi es-tu négatif ? » Ces personnes n’ont pas de compréhension spirituelle. Que signifie manquer de compréhension spirituelle ? Cela signifie que, peu importe ce que Dieu dit ou quelles vérités Il dit, ces personnes ne voient ces choses que comme des théories. Elles ne comprennent pas la substance de ces questions, ni les problèmes que l’échange de ces vérités par Dieu est censé résoudre. Elles ne comprennent pas comment ces vérités sont liées à l’entrée des gens dans la vie et au chemin sur lequel ils marchent, ou comment elles sont liées aux tempéraments corrompus que les gens révèlent, ou comment elles sont liées aux gens manifestant la ressemblance humaine et la réalisation de leur salut. Elles ne comprennent aucune de ces choses. Elles ne voient pas clair et ne comprennent pas ce que ces paroles de Dieu, ces vérités, ont à voir avec la révélation et l’expression de la corruption des gens, leur pratique et leur entrée. Tout ce qu’elles entendent, c’est « soumission, loyauté » et « ne soyez pas négligents, n’interrompez ni ne perturbez ». À la fin, elles résument tout en une phrase « Je ne me souviens de rien d’autre, mais je sais que je devrais faire tout ce que Dieu exige. Je suis même prêt à rendre service. Que dire d’autre ? » Elles ne savent pas qu’en dehors de rendre service, beaucoup d’aspects corrompus chez les gens doivent être résolus, tels que les ambitions, les désirs, les préférences, les notions, l’imagination, ainsi que les opinions erronées des gens et la philosophie des relations mondaines de Satan. Les paroles de Dieu exigent que les personnes résolvent toutes ces choses et les remplacent par la vérité. Son but en émettant ces vérités est de te faire comprendre la vérité et que tu l’acceptes dans ton cœur, puis que tu l’utilises dans la vraie vie pour résoudre tes problèmes et difficultés, de sorte que tu fasses de ces vérités ta réalité, et qu’elles soient vécues et révélées en toi. Ce que tu révéleras alors ne sera plus de l’arrogance, de l’ambition, des désirs, des notions, de l’imagination, de la connaissance, des philosophies ou d’autres aspects corrompus de ce genre, mais la réalité de la vérité. Les personnes qui n’ont aucune compréhension spirituelle ne comprennent pas cela. Après avoir écouté des années de sermons, elles pensent : « Pourquoi est-ce que chaque sermon est plus ou moins le même ? Des années à prêcher sur la connaissance de soi – n’est-ce pas simplement une question de reconnaissance de ses faiblesses vitales et de sa corruption ? » D’autres disent que les sermons d’aujourd’hui sont plus profonds et plus détaillés qu’auparavant, mais ceux qui n’ont pas de compréhension spirituelle ne le remarquent pas. C’est la marque d’une telle personne. Certaines personnes sont d’un calibre suffisamment élevé mais ne poursuivent pas la vérité, de sorte qu’elles n’atteindront jamais la compréhension spirituelle. D’autres personnes sont de calibre trop bas pour comprendre la vérité, donc plus elles entendent parler des détails de chaque vérité, plus elles sont confuses, sans jamais avoir un chemin de pratique approprié. Peu importe le nombre d’années durant lesquelles ces personnes de faible calibre gardent la foi, elles ne peuvent que suivre les règles ou fournir des efforts. Celles qui possèdent un tant soit peu de conscience et de raison peuvent avoir une certaine loyauté quand elles accomplissent leurs devoirs. Elles évitent d’être négligentes, garantissent qu’elles ne commettront pas de péchés évidents et préparent également de bonnes actions. Avec certaines choses, elles sont capables d’une simple sorte de soumission, faisant ce qu’on leur demande de faire et abandonnant ce qu’elles ne sont pas, acceptant quelques petites disciplines et, à tout le moins, faisant les choses selon les normes de leur conscience. Elles n’offensent pas Dieu directement et ne font rien qui résistent clairement à Dieu, mais elles ne sont pas capables d’atteindre une soumission plus profonde. Elles sont encore moins à la hauteur des épreuves et des témoignages de Job. Elles ne comprennent pas les paroles et les témoignages de Job. Elles ne savent pas ce que signifient vraiment les paroles « Dieu a donné et Dieu a ôté », et elles sont définitivement incapables de voir que ce qui est arrivé à Job était le résultat de la privation de Dieu. Si elles venaient à faire face à une telle épreuve, elles se disputeraient sûrement avec Dieu et se plaindraient beaucoup, car ces personnes ne comprennent pas du tout la vérité. Une personne qui comprend vraiment la vérité peut voir clairement les états corrompus des gens que Dieu expose. Elle peut voir plus ou moins clairement ce que Dieu a fait, elle peut comprendre correctement les problèmes auxquels elle est confrontée et ne parle pas sans discernement, ne détermine pas ou ne définit pas ce qu’elle ne comprend pas. Les personnes qui comprennent vraiment la vérité peuvent discerner la différence entre la vérité et la fausseté, et peuvent discerner si l’état d’une personne est normal ou non. Ensuite, elles peuvent comprendre leurs propres révélations de la corruption dans la réalité et dans le contexte de la vie réelle. Elles peuvent accepter la vérité pour résoudre leur propre tempérament corrompu. Elles peuvent comprendre les intentions de Dieu dans l’environnement qu’Il a mis en place, et elles peuvent appliquer la vérité pour résoudre de vrais problèmes conformément aux paroles de Dieu. C’est ce qu’une personne qui a une compréhension spirituelle peut réaliser.

À quoi est lié le degré « d’entrée d’une personne dans la vie » ? Il est lié au degré auquel une personne comprend la vérité. À quoi se réfère le degré auquel une personne comprend la vérité ? Qu’est-ce que comprendre la vérité ? C’est savoir à quel aspect de la réalité se réfèrent les paroles de Dieu, quels problèmes elles visent à résoudre chez les individus, à quel aspect du tempérament corrompu des personnes elles s’adressent, quels sont les principes de cet aspect de la vérité, quelle est la relation entre cette vérité et les autres vérités, et quelles sont les normes des exigences de Dieu pour cet aspect de la vérité. Comprendre tout cela, c’est comprendre la vérité. Par exemple, pour comprendre la vérité de la soumission, tu dois d’abord comprendre ce qu’est la soumission, comment être vraiment soumis et quel est le degré de soumission que Dieu exige des gens. C’est la réalité de la soumission, la vérité de la soumission. Il ne s’agit pas seulement de comprendre le concept, la définition et la théorie de la soumission, mais aussi de comprendre les principes de la pratique de la soumission ; savoir comment appliquer ces principes ; savoir ce qui est conforme aux vérités-principes et ce qui les viole lors de leur application ; et être capable de discerner entre la pratique correcte et les manières erronées de faire les choses. C’est ce qui peut prouver que tu comprends vraiment la vérité. Si tu peux appliquer cet aspect de la vérité en toi-même, tu pourras vivre et réaliser ces vérités, et alors tu pourras évaluer les autres par ces vérités ; si tu atteins ces résultats, tu auras acquis la réalité d’entrer dans cet aspect de la vérité, et alors tu seras une personne qui a une compréhension spirituelle. Le fait qu’une personne ait une compréhension spirituelle n’est pas déterminé par la rapidité avec laquelle elle saisit la vérité, mais plutôt, si elle comprend ou non les paroles de Dieu. S’il semble que tu comprennes les paroles de Dieu au moment où tu les entends, mais que tu ne les comprends pas face à un problème, alors tu n’as pas de compréhension spirituelle. Cependant, si tu sens que tu les comprends à ce moment-là, mais pas complètement, et qu’ensuite, après une certaine durée d’expérience, lorsque tu es confronté à un problème, tu vois clairement et tu peux comprendre cet aspect de la vérité, alors tu as une compréhension spirituelle. Cette compréhension ne se rapporte pas à ce qu’une personne comprend en termes littéraux ou doctrinaux – cela a à voir avec le calibre d’une personne, ainsi que sa poursuite et le chemin qu’elle emprunte. Un antéchrist peut sembler avoir de l’intelligence et des dons, et il peut bien parler, mais il ne sait rien des questions spirituelles de la vie. Il peut imiter certaines des paroles originales d’un sermon dès qu’il a fini de l’écouter et peut saisir les points clés, et les gens pourraient penser qu’il a compris. Cependant, les choses qu’il dit sont incompatibles avec les situations auxquelles il est confronté, il ne peut pas les intégrer ou appliquer les choses dont il parle. En fait, en écoutant les paroles qu’il échange, il semble qu’il comprenne l’aspect pertinent de la vérité et peut saisir les principes, il devrait donc savoir comment gérer les choses. Cependant, lorsqu’il est confronté à un problème, il ne pratique pas la vérité, mais débite plutôt une autre affirmation théorique. C’est contradictoire, et cela prouve qu’il ne comprend pas la vérité, et que les choses qu’il prêche ne sont que doctrine et théorie. Tu l’entends prêcher la doctrine comme s’il était assez lucide à ce sujet, mais en fait il n’a pas de compréhension spirituelle. Il ne comprend pas la vérité ou ne poursuit pas la vérité. Par exemple, lorsqu’il est dans une situation difficile et devient négatif et que tu échanges la vérité avec lui, il dit : « N’échange pas avec moi, je sais tout. » En fait, il ne sait pas. S’il savait vraiment, il ne serait pas aussi négatif et déraisonnable. Lorsque tu l’entends prêcher sa logique déraisonnable et fausse, tu sais qu’il ne comprend rien à la vérité et qu’il n’a pas de compréhension spirituelle. Une fois qu’il est confronté à quelque chose qui ne correspond pas à ses notions, il se plaint de Dieu, comprend mal Dieu et répand même ses notions. En écoutant ce qu’il prêche et ces choses qu’il répand, et en regardant ce qu’il y a dans son cœur, tu sais qu’il ne comprend pas du tout la vérité. Maintenant, en discernant si les gens ont ou non une compréhension spirituelle, il a été révélé que la plupart des gens ne comprennent pas la vérité. Ils sont capables de prêcher les formules et les doctrines très bien la plupart du temps. En particulier, ceux qui croient en Dieu depuis de nombreuses années, aiment prêcher les formules et les doctrines et sentent qu’ils ont plus de capital. Cependant, il est révélé qu’ils n’ont aucune compréhension spirituelle et que ces personnes sont simplement inutiles. Ils ne sont pas le moins du monde utiles à la maison de Dieu. Comment ce genre de personne peut-il atteindre le salut ?

Que signifie exactement manquer de compréhension spirituelle ? En bref, cela signifie ne pas être capable de comprendre les questions spirituelles de la vie, de ne pas être capable de comprendre les choses du domaine spirituel, et donc de ne pas être capable de comprendre la vérité, naturellement. Si tu observes ceux qui manquent de compréhension spirituelle parler et exprimer leurs points de vue, tu découvriras qu’ils ne comprennent pas la vérité. Certaines personnes peuvent bien parler et il semble qu’elles croient en Dieu avec beaucoup de vigueur et de foi, alors pourquoi manquent-elles de compréhension spirituelle ? Tu peux voir qu’elles font toujours leur devoir avec beaucoup d’énergie. Elles sont toujours enthousiastes, rarement négatives, et elles sont capables de souffrir et d’en payer le prix. Cependant, elles ne comprennent pas la vérité et n’ont aucun principe lorsqu’elles font les choses. Ce sont des personnes qui n’ont pas de compréhension spirituelle. Les personnes qui ont une compréhension spirituelle font les choses selon des principes. Que ce soit en vertu de leur conscience ou de la vérité qu’elles comprennent, lorsqu’elles sont confrontées à un problème, elles savent comment le gérer selon des principes. Elles ne font pas les choses aveuglément ou ne respectent pas les règles. Ce sont les caractéristiques évidentes des personnes qui ont une compréhension spirituelle. Cependant, celles qui manquent de compréhension spirituelle n’ont pas les vérités-principes dans les choses qu’elles font. La plupart du temps, elles appliquent simplement les règles aveuglément. Parfois, elles comptent sur leur expérience, parfois sur leur don, et certaines d’entre elles comptent sur leur conscience, leur enthousiasme ou leur bonté naturelle. Quelle que soit la compréhension spirituelle d’une personne, c’est en cela qu’elle est intelligente et sage. Elle sait chercher la vérité et elle sait qui parle conformément aux principes. C’est une personne qui a la plus grande compréhension spirituelle. Si elle peut pratiquer la vérité après en avoir acquis une compréhension, alors elle a l’espoir de recevoir le salut de Dieu. Pourquoi dit-on que certaines personnes qui croient en Dieu depuis de nombreuses années rendent encore service ? C’est parce qu’elles ne comprennent pas la vérité. Il y a deux raisons principales pour ne pas comprendre la vérité. La première est que les personnes manquent de compréhension spirituelle, ce qui rend impossible pour eux la compréhension de la vérité. La seconde est qu’elles ont une aversion pour la vérité et qu’elles n’aiment pas la vérité, donc elles ne peuvent pas comprendre la vérité. Il y a beaucoup de personnes qui croient en Dieu et font des choses par enthousiasme, bonnes intentions ou expérience. Elles s’accrochent à ces choses comme à la vérité, font beaucoup de bonnes choses et elles sont capables de continuer à le faire toute leur vie. Mais peuvent-elles faire les choses de cette manière et parvenir à une compréhension de la vérité ? Absolument pas. Même si elles passent leur vie à faire de bonnes choses, elles ne pourront pas comprendre la vérité. Ainsi, une personne qui ne comprend pas la vérité, mais qui peut faire beaucoup de bonnes choses, est une bonne personne, n’est-ce pas ? Ce n’est pas certain, car la conséquence la plus évidente de ne pas comprendre la vérité est que les personnes peuvent faire le mal et résister à Dieu. Elles peuvent suivre Satan et les esprits malfaisants en jugeant et en condamnant Dieu, ainsi qu’en résistant à l’œuvre de Dieu. C’est parce que les personnes qui ne comprennent pas la vérité sont le plus facilement induites en erreur et utilisées par Satan. Certaines qui ne comprennent pas la vérité peuvent faire beaucoup de bonnes choses, mais aussi être capables de faire le mal et de résister à Dieu. Par conséquent, faire de bonnes choses toute ta vie ne fait pas nécessairement de toi une personne vraiment bonne ou ne signifie pas que tu pratiques la vérité. Tu dois examiner la nature de ces bonnes choses et déterminer si elles sont conformes ou non à la vérité et appartiennent à la vérité-réalité. Si tu ne peux pas voir clairement ces problèmes de fond et que tu continues à faire les choses sur la base de l’enthousiasme, des bonnes intentions et de l’expérience, est-cela suivre la voie de Dieu ? Absolument pas, cela repose entièrement sur sa conscience comme norme ainsi que sur ses bonnes intentions de faire les choses. C’est faire les choses selon ses notions et son imagination. De telles personnes manquent de compréhension spirituelle. Ce sont des personnes qui ne comprennent pas la vérité. Les personnes qui ne peuvent pas voir clairement ces problèmes sont aussi des personnes qui n’ont pas de compréhension spirituelle.

Regardez autour de vous, pouvez-vous dire si beaucoup de gens dans l’Église ont une compréhension spirituelle et saisissent la vérité ? (Je pensais auparavant que les personnes qui manquaient de compréhension spirituelle étaient celles qui avaient une compréhension absurde ou qui étaient engourdies et mornes d’esprit, alors que la plupart des gens qui faisaient leur devoir avaient une compréhension spirituelle. Maintenant, après avoir écouté l’échange de Dieu, je me rends compte que seuls ceux qui saisissent la vérité ont vraiment une compréhension spirituelle. Ils sont minoritaires, alors que la majorité des gens manquent de compréhension spirituelle.) Actuellement, ceux qui ont une compréhension spirituelle et comprennent la vérité sont minoritaires, et ceux qui n’ont pas de compréhension spirituelle ou ne comprennent pas la vérité sont majoritaires. Par exemple, comment les gens devraient-ils saisir et connaître la vérité de soumission ? La plupart des gens pensent que la soumission signifie faire ce qu’on leur dit de faire et ne pas résister ou se rebeller lorsqu’ils se trouvent confrontés à un problème. Pour eux, c’est cela la soumission. Les gens ne comprennent pas en détail les raisons pour lesquelles Dieu exige des gens qu’ils se soumettent à Lui, quel est le sens de la soumission, quel est le principe de la soumission, comment ils doivent se soumettre, et quelles sont les corruptions qui doivent être résolues en eux lorsqu’ils pratiquent la soumission ; ils se contentent de suivre les règles. Ils se disent, « La soumission, cela signifie que si on vous dit de cuisiner, ne balayez pas le sol, et si on vous dit de balayer le sol, ne nettoyez pas les vitres. Si on vous dit de faire quelque chose, faites-le. C’est aussi simple que ça. Ne vous préoccupez pas de ce qu’il y a dans votre cœur, parce que Dieu ne regarde pas ces choses. » En fait, Dieu demande aux gens de trouver une solution à leur rébellion et à leur corruption en même temps qu’ils se soumettent à Lui afin qu’ils puissent atteindre la véritable soumission. C’est la vérité de la soumission. Dans quelle mesure les gens finissent-ils par comprendre et savoir ? Ils comprennent que tout ce que Dieu demande aux gens de faire est quelque chose qu’ils doivent faire. Telles sont les intentions de Dieu, et les gens doivent se soumettre à Lui inconditionnellement. Si une personne parvient à savoir cela, elle comprend la vérité de la soumission et peut pratiquer la soumission à Dieu et Le satisfaire. Mais la plupart des gens ne savent pas ce qu’est la soumission à Dieu ; ils ne savent que suivre les règles. Par conséquent, ils ne peuvent pas atteindre la soumission à Dieu, parce qu’ils ne comprennent pas les intentions de Dieu ou la vérité de la soumission. Ce sont des gens qui n’ont pas de compréhension spirituelle. Les gens qui manquent de compréhension spirituelle ne peuvent pas comprendre la vérité de la soumission, il leur est donc difficile de la mettre en pratique. Ils ne peuvent pas trouver le chemin ou les principes de la pratique. Les gens qui n’ont pas de compréhension spirituelle ne sont pas spirituellement éclairés. Peu importe comment la vérité est échangée avec eux, ils ne la comprennent pas. Ils ne savent pas que pratiquer la vérité de la soumission est le processus d’entrée dans la vie. L’entrée dans la vie, c’est quand une personne dissèque et en vient à connaître les intentions, les idées, les préférences et les choix qu’elle révèle à travers le processus d’acceptation et de pratique de la vérité, afin qu’elle soit capable de comprendre son propre état de rébellion, se rendre compte qu’elle est quelqu’un qui se rebelle contre Dieu et Lui résiste, et qu’elle ne peut absolument pas être compatible avec Lui. Quand les gens ont compris cela, il leur est facile de pratiquer la vérité. Ce n’est que le début de la pratique de la vérité de la soumission. Dans le processus qui commence par ta réflexion et ta compréhension de ton propre tempérament corrompu jusqu’au point où tu résous ton tempérament corrompu, ta rébellion, tes souhaits extravagants pour Dieu, tes préférences, considérations et ambitions, tu découvriras ta propre corruption, de façon répétée, et tu distingueras les domaines dans lesquels tu n’es pas compatible avec Dieu et tu comprendras ta propre nature-essence. Tu réaliseras également qu’il n’est pas facile pour les gens de se soumettre à Dieu, qu’il peut être facile de comprendre la doctrine de se soumettre à Dieu et de dire que tu seras soumis à Dieu, mais que ce n’est pas si facile à réaliser. Et quel est le dessein de Dieu en exigeant la soumission ? Est-ce uniquement de révéler les gens ? Quelle est la vérité derrière cette exigence de Dieu pour la soumission ? Le processus par lequel les gens se soumettent à Dieu est celui par lequel Dieu purifie les gens. C’est-à-dire que Dieu utilise la vérité de la soumission pour purifier et maîtriser les gens et les guider pour qu’ils se présentent devant Dieu et se connaissent eux-mêmes, afin de comprendre leur propre rébellion, leur propre tempérament corrompu et leur propre nature qui résiste à Dieu. C’est ce que signifie comprendre sa propre essence. Quel est le résultat final obtenu ? Les gens peuvent comprendre la laideur des profondeurs de leur corruption, savoir ce qu’ils sont vraiment, réaliser ce qu’ils doivent faire et où ils doivent être en tant qu’êtres créés, ils ont une véritable soumission à Dieu, et ils ne font plus de demandes déraisonnables. C’est le résultat escompté qui est atteint. Voilà ce que signifie entrer dans la réalité de la vérité. Ne sont-ce pas là les détails de ce que signifie se connaître soi-même ? Ne s’agit-il pas en détail des problèmes impliqués dans le fait de se soumettre à Dieu ? Les gens pensent-ils à ces détails lorsqu’ils entendent la vérité sur la soumission ? Non, les gens ne le peuvent pas. Peuvent-ils atteindre la vraie soumission à Dieu s’ils ne comprennent pas pleinement ces détails ? Si les gens ne peuvent pas atteindre la soumission à Dieu, peuvent-ils mener à bien leurs devoirs en tant qu’êtres créés ? C’est impossible. Reconnaître ces détails sur soi-même est plus que crucial ; c’est la leçon la plus fondamentale pour parvenir au salut. Lorsque tu te soumets jusqu’au bout, tu n’examines pas ce que Dieu dit, tu ne te fais pas ta propre opinion personnelle et tu ne dis pas « Je pense », « Je me demande », « J’ai l’intention de faire ceci et cela » ou « Je devrais faire ceci et cela. » Tu n’as pas toutes ces considérations, désirs et ambitions qui commencent par le « Je ». Tu es capable d’accepter ce que Dieu dit à la lettre et de pratiquer conformément à Ses paroles. C’est ce que signifie obéir aux commandements de Dieu et suivre Sa voie. De cette façon, le processus de Dieu de te purifier est terminé. Ta corruption a été purifiée et ta véritable identité en tant qu’être créé a été restaurée. C’est ce que signifie trouver sa place et s’y tenir fermement. Sans ces considérations, décisions et désirs qui commencent par « Je » pour te perturber, il est facile pour toi de pratiquer la soumission. Certaines personnes disent : « Dieu demande toujours la soumission, mais cela n’a pas de sens ! Ne dois-je pas m’affirmer ? Ma plainte n’est-elle pas raisonnable et sensée ? » Est-ce cela la soumission ? Une telle personne comprend-elle la vérité de la soumission ? Elle ne comprend pas la vérité de la soumission, ne connaît pas la signification de la soumission, quelles sont ses obligations et ses responsabilités, et elle ne sait pas non plus quel est son devoir ni où elle devrait se situer. Parfois, les paroles de Dieu qui exposent les gens sont assez dures. Quand les gens les entendent, ils se sentent angoissés et mal à l’aise. Au fond d’eux-mêmes, ils ressentent de la douleur, et leur dignité et leur intégrité en sont même affectées. Ils pensent : « Dieu n’a pas d’amour, de miséricorde, de clémence, de compassion, de tolérance ou de pardon pour les gens. Il est trop dur ! » Tous les gens attachent de l’importance à leur dignité et leur intégrité, et ils ont énormément de mal à accepter qu’elles puissent être mises à mal. Par conséquent, ils ne peuvent pas être soumis même s’ils le souhaitent. Dans leur cœur, ils pensent, « Dieu exige trop des gens. Il Se moque de moi et me tourmente, n’est-ce pas ? » Cependant, ce n’est pas exact. Si Dieu exige que les gens se soumettent à Lui, ce n’est pas pour contraindre qui que ce soit de se soumettre à Lui, encore moins de forcer quiconque à se soumettre à Lui. L’exigence de Dieu est assortie de conditions. Elle s’adresse à ceux qui ont la conscience et la raison et peuvent accepter la vérité, et à ceux qui comprennent la vérité. Si tu ne comprends pas la vérité et n’as ni conscience ni raison, tu n’es pas en mesure de remplir les exigences de Dieu. En fait, toutes les vérités que Dieu exprime s’adressent à ceux qui aiment la vérité et peuvent l’accepter. Dieu n’exige rien de ceux qui n’aiment pas la vérité et ne l’acceptent pas. Vois-tu quelqu’un qui ne pratique pas la vérité recevoir aussitôt une correction ou une punition ? Cela n’arrive à personne. L’intention de Dieu est d’espérer que tout le monde puisse accepter, comprendre et atteindre la vérité. Telle est Son intention. Si une personne voit les paroles de Dieu et sent qu’Il exige qu’elle fasse quelque chose, alors elle a mal compris. Par conséquent, lorsque vous lisez les paroles de Dieu, vous devez comprendre quelle est Son intention, le public qu’Il cible et le sens de Ses paroles. Ne faites pas de commentaires irréfléchis sur Ses paroles. Si tu donnes toujours tes propres excuses et que tu manques de soumission, qu’est-ce que Dieu pensera de toi ? Dieu dira que tu n’es pas purifié, que tu n’es pas une personne qui se soumet à Dieu, et que tu ne vis pas la réalité de la soumission à Dieu. Par conséquent, la soumission dont tu parles n’est qu’une doctrine et restera à jamais une théorie. Si les gens ont souvent dans le cœur des notions lorsqu’ils se retrouvent confrontés à diverses personnes, divers évènements, choses et environnements arrangés par Dieu, ils essaieront probablement d’argumenter et de se battre contre Dieu. Ce type de personne ne possède pas la vérité-réalité de la soumission, et pour ces personnes, la soumission n’est qu’une doctrine, des mots creux. Dans quel contexte de telles personnes peuvent-elles se soumettre un tant soit peu ? Elles doivent se retrouver dans un environnement adapté et conforme à leurs notions. Elles doivent aussi être de bonne humeur. Ce n’est qu’ainsi qu’elles peuvent pratiquer la vérité de la soumission. Cela signifie-t-il donc qu’elles possèdent la réalité de la soumission à Dieu ? Non, car leur soumission est trop limitée. Elle doit se conformer à leurs notions et remplir leurs conditions pour qu’elles se soumettent. Des situations comme celle-ci sont extrêmement rares. Alors, à quoi ressemble la véritable soumission ? À partir du moment où une personne reconnaît que c’est la vérité, elle n’avance pas des excuses ou des conditions et peut être soumise, que cela convienne ou non aux goûts ou aux notions de l’homme. Elle se soumettra sans discuter, même si elle doit en mourir. C’est ce qu’on appelle être soumis jusqu’à la mort. C’est la soumission de Pierre. Combien de personnes sont capables d’une telle soumission ? Presque personne. Les personnes qui croient en Dieu doivent comprendre ce qu’est la vérité. La vérité est la voie qui doit être suivie par les gens de tout temps et en tous lieux. C’est la voie que tous doivent suivre. Peu importe que les gens soient capables ou désireux, la vérité est la voie que toute l’humanité doit suivre – que ce soit l’humanité corrompue par Satan ou celle qui ne l’est pas, l’humanité d’aujourd’hui ou celle de demain. Et pourquoi en est-il ainsi ? Parce que la vérité est la voie juste, la réalité de toutes les choses positives, que tous les êtres créés doivent suivre. Que dois-tu faire lorsque la vérité est en contradiction avec tes pensées, tes opinions ou ton tempérament ? Tu dois choisir de te soumettre. C’est la vérité de la soumission. Quelle est la vérité de la soumission ? Et quel est l’aspect pratique de cette vérité de la soumission à Dieu ? Peu importe que tu veuilles pratiquer la vérité ou non, que tu penses que c’est bien ou mal, quel que soit ton point de vue, et quelle que soit la façon dont tu vois les paroles de Dieu et les exigences de Dieu, tu dois les accepter, t’y soumettre et les mettre en pratique. Telle est la soumission, et telle est la vérité de la soumission. Les gens n’arrivent pas à mettre la vérité en pratique parce qu’ils ont des tempéraments corrompus. Il n’est pas vrai que si quelqu’un ne parvient pas à pratiquer la vérité, alors ce n’est pas la vérité ou ce sont des mots creux. Cette opinion est erronée et absurde. Certains se demandent : « Si une personne ne parvient pas à pratiquer la vérité, il s’agit peut-être de la vérité, mais si personne n’est capable de la pratiquer, s’agit-il vraiment de la vérité ? » Cette question est-elle correcte ? (Non.) Il s’agit d’un raisonnement logique. Le fait est que l’essence de la vérité ne change jamais. Même si tu ne peux pas la mettre en pratique, la vérité est tout de même la voie que les gens doivent suivre et c’est le bon chemin. Vous ne pouvez pas dire que la vérité est erronée si une personne est incapable de la mettre en pratique en dépit de tous ses efforts. La vérité reste vraie même si dix mille personnes ne parviennent pas à la mettre en pratique. Même si personne ne peut la mettre en pratique, la vérité reste correcte. La vérité ne change jamais. Seule la vérité peut permettre à l’humanité de vivre normalement, de vivre devant Dieu et de recevoir Son approbation et Sa bénédiction. Telle est la vérité, et tel est le résultat que l’on peut atteindre en acceptant la vérité. D’où vient la vérité ? La vérité vient de Dieu. C’est Lui qui l’exprime. Ses paroles sont la vérité. La vérité est la parole de Dieu et la parole de Dieu est la vérité. Si les gens reconnaissent la vérité et sont prêts à l’accepter, quels problèmes les gens doivent-ils résoudre pour être soumis ? Ils doivent résoudre tous leurs tempéraments corrompus, ainsi que leurs choix, considérations, et projets personnels, et ainsi de suite. Est-il possible de mettre ces choses de côté aussitôt après les avoir reconnues ? (Non.) C’est par la recherche ou la pratique de la vérité de la soumission, c’est en priant Dieu pour qu’Il organise l’environnement et qu’Il élève les gens, les évènements et les choses, en Le priant pour Sa correction et Sa discipline, Son châtiment et Son jugement, Ses épreuves et Son épurement, que les gens parviennent progressivement à résoudre ces choses et sont purifiés – et ce n’est que lorsqu’ils sont purifiés qu’ils peuvent atteindre une soumission totale. Si tu as la soumission lorsque tu tentes de résoudre ces problèmes, ils pourront être résolus. Si tu ne le fais pas, alors ils ne seront jamais résolus. En fin de compte, ce n’est que lorsque tous ces problèmes seront résolus et que tu seras purifié, que tu seras quelqu’un de soumis à Dieu. Pourquoi dis-Je cela ? Comprenez-vous le lien dont il est question ici ? Lorsque tu as la soumission, cet aspect de la vérité peut être incorporé en toi pour devenir ta réalité. Lorsque tu vivras cet aspect de la réalité, tes problèmes dans ce domaine seront résolus. Il en est ainsi.

Quelle est la manière précise de mesurer si une personne a une compréhension spirituelle ? Suffit-il seulement de regarder si elle peut comprendre le sens littéral des paroles de Dieu ? (Non.) Qu’est-ce que cela signifie exactement d’avoir une compréhension spirituelle ? C’est quand une personne peut comprendre les paroles de Dieu, et quand elle peut comprendre et saisir implicitement les sermons et l’échange, et elle peut comprendre les paroles des sermons et de l’échange sans autre explication, même si elles n’étaient pas clairement liées. Même si la signification des sermons et des échanges n’est pas complètement énoncée, cette personne peut toujours la comprendre et savoir ce que cela signifie. Il s’agit d’une personne qui a une compréhension spirituelle. Celle qui ne peut pas comprendre les paroles de Dieu ou comprendre les sermons et l’échange, qui comprend toujours mal ces choses et sent qu’il y a des incohérences dans ces choses – ce genre de personne n’a pas de compréhension spirituelle. Pour les personnes qui manquent de compréhension spirituelle, elles ne seront pas en mesure de comprendre pleinement la vérité, même si tu échanges clairement à ce sujet avec elles. Pour elles, être capable de comprendre les doctrines et de suivre les règlements est suffisant. Par conséquent, il n’est pas facile pour une personne qui n’a pas de compréhension spirituelle de comprendre la vérité. Cependant, si quelqu’un qui a une compréhension spirituelle ne poursuit pas ou ne comprend pas la vérité, alors il n’est essentiellement pas différent de quelqu’un qui manque de compréhension spirituelle. Par conséquent, il est de la plus haute importance de comprendre la vérité. Qu’une personne ait ou non une compréhension spirituelle, elle devrait parvenir à la vérité. Plus elle comprendra la vérité en profondeur, plus elle en bénéficiera. Non seulement elle sera en mesure de voir les choses clairement, mais elle sera également en mesure de choisir le bon chemin. Par conséquent, si une personne veut poursuivre la vérité, à un certain égard, elle doit avoir faim des paroles de Dieu, faire des efforts dans Ses paroles et apprendre à les contempler, à les lire en priant, à échanger à leur propos et à chercher en elles. Et quelle est la chose la plus importante ? Elle doit pratiquer et expérimenter les paroles de Dieu. Ce n’est que lorsque tu as pratiqué et expérimenté ces paroles, et que les paroles de Dieu sont devenues ta réalité, que tu peux vraiment comprendre à quoi Ses paroles se réfèrent et quelles vérités elles contiennent exactement. Lorsque tu auras compris la vérité, tu auras naturellement une compréhension spirituelle. Mais atteindre la compréhension spirituelle n’est pas le but. Qu’est-ce donc ? Le but est de pratiquer la vérité et de comprendre la vérité. Si quelqu’un a une voie à suivre lorsqu’il pratique les paroles de Dieu, et sait comment procéder, et, ayant pratiqué Ses paroles, peut comprendre les vérités qu’elle contient, et connaît les relations et les principes de pratique qu’elle contient, alors c’est une personne dotée d’une compréhension spirituelle qui a obtenu les effets de la compréhension de la vérité. Le fait d’avoir une compréhension spirituelle est lié au fait de savoir si elle peut comprendre et gagner la vérité. Donc, pour les croyants en Dieu, le fait d’avoir ou non une compréhension spirituelle est une question d’une grande importance, qui affecte directement la capacité de chacun à comprendre la vérité. Par exemple, Dieu exige la soumission de l’homme, mais à quoi exactement l’homme doit-il se soumettre ? Quel est l’objet de la soumission ? (La vérité et la parole de Dieu.) Soumettez-vous à la vérité et à la parole de Dieu. En termes plus tangibles, cela signifie se soumettre aux exigences de Dieu pour les gens ; se soumettre aux environnements, aux personnes, aux évènements et aux choses de la vie réelle que Dieu arrange pour les gens, et se soumettre aux exigences de Dieu pour les gens dans leurs divers devoirs. Allons plus loin encore : qu’est-ce que la réalité de la soumission contient d’autre ? (La soumission aux arrangements de travail du Supérieur.) Cela en fait partie. Quoi d’autre ? (La soumission à chaque devoir que la maison de Dieu organise pour nous.) Les devoirs sont une question très importante pour les croyants en Dieu, et la question de savoir si l’on peut bien accomplir son devoir est liée à la question de savoir si les croyants possèdent la vérité-réalité. Il y a un autre aspect à cela : la norme de conduite que Dieu exige des gens. C’est aussi très important. Qu’est-ce que sa propre conduite implique ? Cela implique la manière de traiter ses frères et sœurs, la manière de traiter la richesse et la manière de traiter ses perspectives, son mariage, ses affections et sa jouissance charnelle. Chercher la vérité dans toutes ces diverses questions, agir selon les exigences de Dieu, faire les choses selon les principes de la vérité et adhérer aux principes de la vérité dans la façon dont on pratique et dont on vit – tout cela est de la soumission. Tout cela est la réalité de la soumission. Par exemple, certaines personnes croient que la façon dont on traite ses frères et sœurs n’est pas liée à la vérité de la soumission. Ce point de vue est-il juste ? C’est lié à la façon dont on se conduit soi-même. Est-ce un principe de conduite humaine de toujours malmener un frère ou une sœur que tu n’aimes pas, en leur parlant toujours durement ? (Non.) Comment Dieu exige-t-il que les gens traitent les autres ? (Il demande que nous traitions les gens équitablement.) Que signifie l’équité ? Cela signifie traiter les gens selon les vérités-principes, et non selon leur apparence, leur identité, leur statut, leur niveau de connaissance, ou ses propres préférences ou sentiments à leur égard. Alors pourquoi est-il juste de traiter les gens selon les vérités-principes ? Beaucoup de gens ne comprennent pas cela, et ils ont besoin de comprendre la vérité pour y parvenir. L’équité telle qu’elle est comprise par les non-croyants est-elle une véritable équité ? Absolument pas. Ce n’est qu’avec Dieu qu’il peut y avoir justice et équité. Ce n’est que dans les exigences que le Créateur a de Ses êtres créés qu’il y a équité, que la justice de Dieu peut être révélée. Par conséquent, on ne peut parler d’équité que lorsqu’on traite les gens selon les principes de la vérité. Que devrais-tu exiger des membres de l’Église et comment devrais-tu les traiter ? Il faut leur permettre d’accomplir ce qu’ils sont en mesure d’accomplir. Et s’ils sont incapables d’accomplir un devoir, et causent même des perturbations, dans ce cas, s’ils méritent d’être exclus, ils devraient l’être, même s’ils ont une bonne relation avec toi. C’est cela l’équité, c’est ce qui est inclus dans les principes de traitement équitable des autres. Cela a à voir avec les principes de conduite. Un des aspects de la vérité de la soumission implique l’accomplissement de son devoir. Un autre concerne la façon dont les gens obéissent et traitent le problème en cas de catastrophe et de maladie, et tiennent fermes dans leur témoignage. Derrière cela, il y a l’aspect de la conduite des gens. Surtout, ils doivent s’efforcer d’être honnêtes et d’agir avec conscience et raison. Ils doivent aussi vivre, se nourrir, se vêtir, s’abriter et se déplacer comme des personnes normales. En termes de qualité de vie, quelle est l’exigence de Dieu à l’égard des gens ? (Nous devrions nous contenter de nourriture et de vêtements.) C’était l’exigence de Dieu à l’égard des gens à l’ère de la Grâce. Quelles sont les exigences de Dieu à l’égard des gens aujourd’hui ? Dieu a des exigences concernant la nourriture, les vêtements, le logement et les moyens de transport des gens ; concernant leur discours et leur comportement ; et leur manière de s’habiller. Il ne te demande pas d’être un ascète, ni de t’adonner au confort charnel. La paresse, le confort charnel et la recherche du plaisir ne sont pas les exigences de Dieu. Quelles sont les normes des exigences de Dieu ? Il exige que tu sois pleinement dévoué, consciencieux et, responsable dans tes devoirs, que tu souffres et payes le prix, que tu travailles avec diligence et que tu ne sois pas paresseux. Dieu a également des normes de Ses exigences concernant ton attitude envers la richesse, le monde, les mauvaises tendances et l’attitude avec laquelle tu devrais traiter les non-croyants qui te sont liés, et il y a de la vérité à trouver dans toutes ces exigences. Chacune de ces grandes catégories contient des vérités que les gens devraient pratiquer et auxquelles ils devraient se soumettre. Certaines personnes se complaisent dans le confort et aiment manger, boire et s’amuser. Elles aiment se livrer à leurs désirs charnels et suivre les tendances. Quand elles voient les gens s’amuser dans la société, elles veulent faire comme eux et leur cœur est toujours attiré par le monde extérieur. Peuvent-elles mener à bien leur devoir ? (Non.) Certaines personnes, lorsqu’elles voient des non-croyants dans leurs jolies tenues, trouvent ce qu’elles portent en tant que croyants en Dieu trop banal, et s’inquiètent toujours d’être méprisées, ce qui les met dans tous leurs états. D’autres, voyant d’autres jeunes couples vivre dans leur propre petit monde, se sentent seuls et isolés. Ils sont sans cesse affectés par ces questions et ils ne cherchent pas la vérité et ne se présentent pas non plus devant Dieu. Peuvent-ils mener à bien leur devoir ? (Non.) Même si ces choses peuvent sembler très banales, et qu’elles ne semblent pas impliquer des vérités évidentes, elles sont liées aux vérités les plus fondamentales des exigences de Dieu à l’égard de l’homme. Si une personne ne peut pas surmonter et maîtriser ces problèmes, et si ces choses sont toujours une perturbation en elle et nuisent à sa croyance en Dieu et à l’accomplissement de son devoir, alors il lui sera très difficile de s’engager sur la bonne voie de la croyance en Dieu.

Chaque aspect de la vérité, du plus fondamental à ceux qui sont un peu plus profonds, est la vérité. Il n’y a pas de distinction entre la vérité superficielle et la vérité profonde ; la distinction réside dans les vérités que les gens devraient pratiquer selon les circonstances. Certaines vérités ont à voir avec les devoirs des gens ; certaines ont à voir avec leur vie quotidienne, par exemple, avec leurs habitudes quotidiennes, leurs règles et leurs préférences. Et certaines ont à voir avec les environnements, les personnes, les évènements et les choses que Dieu arrange pour l’homme. Quel que soit le problème, qu’il soit lié à la vie quotidienne ou au devoir, et peu importe l’importance plus ou moins grande du problème, si tu peux le traiter sérieusement, chercher la vérité, agir selon les vérités-principes et pratiquer selon les vérités-principes, alors tu es bien à la poursuite de la vérité. Certaines personnes écoutent les sermons pendant quelques années, et plutôt que de se concentrer sur la pratique de la vérité, elles cherchent seulement à écouter des sermons qu’elles n’ont jamais entendus auparavant. Elles veulent toujours entendre le langage et les mystères du troisième ciel, et prêchent toujours de nobles sermons aux autres. Quand elles voient que ces gens ne comprennent pas, elles sont très satisfaites d’elles-mêmes. Cela dépasse la raison. À quoi bon parler de ces choses vides ? Si ce que tu prêches ne se rapporte pas au devoir de l’homme, aux états et aux tempéraments corrompus qui sont révélés dans la vie quotidienne de l’homme ; si cela est déconnecté de la vie des gens, de leur entrée et de leur devoir, si cela n’a aucun rapport avec les états qui se manifestent et sont révélés dans leur vie quotidienne, alors ce que tu prêches n’est que doctrine et paroles creuses, pas la vérité. Il y a beaucoup de gens qui pensent comprendre la vérité après avoir écouté un grand nombre de sermons. Ils résument les sermons pour énoncer des doctrines et des réglementations, prêchant souvent aux gens et échangeant avec eux, mais ils ne savent pas comment gérer les problèmes ou les difficultés lorsqu’ils surviennent. Alors pourquoi la doctrine qu’ils comprennent n’est-elle pas capable de résoudre de vrais problèmes ? Cela prouve qu’ils ne comprennent toujours pas la vérité. Certaines personnes prêchent les formules et les doctrines depuis de nombreuses années, mais lorsqu’on leur demande d’échanger sur la vérité et de résoudre des problèmes, elles sont incapables de le faire. Lorsqu’on leur demande d’écrire leurs témoignages d’expérience, ils sont incapables de le faire, et lorsque quelqu’un se retrouve confronté à quelque chose et leur demande de l’aide, ils sont incapables de les aider. Quel genre de personne est-ce ? De telles personnes ne comprennent pas la vérité et n’ont pas non plus de compréhension spirituelle. Comme c’est pitoyable ! Des fanfaronnades et des slogans bruyants ; se concentrer sur la connaissance, la doctrine et la théologie, se munir de ce que les autres n’ont pas, apprendre des choses dont les autres n’ont pas entendu auparavant, ou se concentrer sur la mémorisation des choses et gagner la vénération et l’admiration des autres – est-ce ainsi que l’on peut parvenir à une compréhension spirituelle ? (Non.) Et ceux qui ne peuvent pas atteindre la compréhension spirituelle peuvent-ils comprendre la vérité ? (Non.) Par conséquent, la compréhension spirituelle est liée à la compréhension de la vérité. Peu importe combien d’années quelqu’un a cru en Dieu, rien n’est plus révélateur, pour savoir s’il a une compréhension spirituelle, que s’il comprend la vérité. Ceux qui ont une compréhension spirituelle peuvent facilement comprendre la parole de Dieu et ils peuvent facilement comprendre la vérité lorsqu’ils entendent des sermons. Les gens qui peuvent comprendre la vérité sont des gens avec une compréhension spirituelle, et tant que ceux qui ont une compréhension spirituelle poursuivent la vérité, ils entreront facilement dans la vérité-réalité.

Le 5 octobre 2020

Précédent: Les principes que l’on devrait suivre dans son comportement

Suivant: Paroles sur la manière d’aborder la vérité et Dieu

Cliquez sur le bouton pour nous contacter, et de bonnes nouvelles de Dieu viendront à vous et à votre famille !

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre

Contactez-nous par WhatsApp