Paroles de Dieu quotidiennes | « L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même I » | Extrait 29

435 |19 mai 2020

L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même I (Extrait)

Dieu a créé l’humanité, et qu’elle ait été corrompue ou non ou qu’elle Le suive ou non, Dieu traite les êtres humains comme Ses proches, ou comme diraient les êtres humains, comme les gens qui Lui sont les plus chers, et non comme Ses jouets. Même si Dieu dit qu’Il est le Créateur et que l’homme est Sa création, ce qui peut sembler comme s’il y avait une petite différence de rang, la réalité est que tout ce que Dieu a fait pour l’humanité dépasse grandement une relation de cette nature. Dieu aime l’humanité, prend soin de l’humanité et se soucie de l’humanité, ainsi qu’Il soutient l’humanité sans cesse et constamment. Il ne sent jamais dans Son cœur que c’est une œuvre en surplus ou quelque chose qui mérite beaucoup de crédit. Il n’a pas non plus le sentiment que sauver l’humanité, l’approvisionner et tout lui accorder apportent une énorme contribution à l’humanité. Il soutient simplement l’humanité tranquillement et en silence, à Sa propre manière et par Son essence et ce qu’Il a et est. Peu importe combien de soutien et d’aide que l’humanité reçoit de Lui, Dieu ne pense jamais à s’attribuer le mérite ; Il ne tente jamais de le faire. Cela est déterminé par l’essence de Dieu et c’est aussi précisément une véritable expression du tempérament de Dieu. C’est pourquoi, indépendamment du fait que c’est dans la Bible ou dans d’autres livres, nous ne voyons jamais Dieu exprimant Ses pensées, et nous ne voyons jamais Dieu décrivant ou déclarant à l’homme pourquoi Il fait ces choses, ou pourquoi Il se soucie tellement de l’humanité, comme s’Il voulait que l’humanité soit reconnaissante à Son égard et Le loue. Même quand Il est blessé, quand Son cœur est dans une douleur extrême, Il n’oublie jamais Sa responsabilité envers l’humanité ou Son souci de l’humanité pendant qu’Il porte cette peine et cette douleur tout seul en silence. Au contraire, Dieu continue de soutenir l’humanité comme Il le fait depuis toujours. Même si l’humanité loue souvent Dieu ou témoigne de Lui, aucune de ces attitudes n’est exigée par Dieu. Car Dieu n’a jamais l’intention que l’une des bonnes choses qu’Il fait pour l’humanité Lui soit retournée en reconnaissance ou Lui soit remboursée. D’autre part, ceux qui craignent Dieu et fuient le mal, ceux qui suivent vraiment Dieu, L’écoutent et Lui sont loyaux, et ceux qui Lui obéissent sont les gens qui reçoivent souvent les bénédictions de Dieu et Dieu accorde de telles bénédictions sans réserve. En plus, les bénédictions que les gens reçoivent de Dieu sont souvent au-delà de leur imagination et aussi au-delà de tout ce que les êtres humains peuvent présenter en échange de ce qu’ils ont fait ou du prix qu’ils ont payé. Lorsque l’humanité profite des bénédictions de Dieu, est-ce que quelqu’un se soucie de ce que Dieu fait ? Est-ce que quelqu’un se soucie aucunement de la manière dont Dieu se sent ? Est-ce que quelqu’un essaie d’apprécier la douleur de Dieu ? La réponse précise à ces questions est non ! Y a-t-il un seul être humain, y compris Noé, qui puisse apprécier la douleur que Dieu ressentait à ce moment-là ? Quelqu’un peut-il comprendre pourquoi Dieu établirait une telle alliance ? Personne ne le peut. L’humanité n’apprécie pas la douleur de Dieu, non pas parce qu’elle ne peut pas comprendre la douleur de Dieu ni à cause de l’écart entre Dieu et l’homme ou la différence de leur statut ; plutôt, c’est parce que l’humanité ne se soucie même pas d’aucun sentiment de Dieu. L’humanité pense que Dieu est indépendant, que Dieu n’a pas besoin que les gens se soucient de Lui, Le comprennent ou Lui témoignent de la considération. Dieu est Dieu, donc Il n’a pas de douleur, pas d’émotions ; Il ne sera pas triste, Il ne sent pas la peine, Il ne pleure même pas. Dieu est Dieu, donc Il n’a pas besoin d’expressions émotionnelles et Il n’a pas besoin de réconfort émotionnel. S’Il a besoin de cela dans certaines circonstances, alors Il s’en occupera Lui-même et n’aura besoin d’aucune aide de l’humanité. À l’inverse, ce sont les humains faibles et immatures qui ont besoin de la consolation de Dieu, de Son soutien, de Son encouragement, et même, c’est Lui qui doit réconforter leurs émotions, à tout moment, partout. Une telle pensée se cache au plus profond du cœur des gens : les hommes sont ceux qui sont faibles ; ils ont besoin que Dieu prenne soin d’eux de toutes les manières, ils méritent tous les soins qu’ils reçoivent de Dieu, et ils devraient exiger de Dieu tout ce qui, selon eux, devrait leur appartenir. Dieu est Celui qui est fort ; Il a tout, et Il devrait être le gardien de l’humanité et le dispensateur des bénédictions. Puisqu’Il est déjà Dieu, Il est omnipotent et n’a jamais besoin de quoi que ce soit de l’humanité.

Comme l’homme ne prête attention à aucune révélation de Dieu, il n’a jamais ressenti la peine, la douleur ou la joie de Dieu. Mais à l’inverse, Dieu connaît toutes les expressions de l’homme comme la paume de Sa main. Dieu pourvoit aux besoins de chacun en tout temps et en tous lieux, observant les pensées changeantes de chaque personne et donc les réconfortant et les exhortant, les guidant et les éclairant. En regard de toutes les choses que Dieu a faites pour l’humanité et tous les prix qu’Il a payés à cause d’elle, les gens peuvent-ils trouver un passage dans la Bible, ou une parole parmi toutes celles que Dieu a prononcées jusqu’à maintenant, qui stipule clairement que Dieu exige quelque chose de l’homme ? Non ! Au contraire, peu importe que les gens ignorent la pensée de Dieu, Il guide l’humanité sans cesse, soutient l’humanité et l’aide sans cesse, pour lui faire suivre la voie de Dieu afin qu’elle puisse recevoir la belle destination qu’Il a préparée pour elle. En ce qui concerne Dieu, ce qu’Il a et est, Sa grâce, Sa miséricorde et toutes Ses récompenses, tout sera accordé sans réserve à ceux qui L’aiment et Le suivent. Mais Il ne révèle jamais à aucune personne la douleur qu’Il a subie ou Son état d’esprit, et Il ne se plaint jamais que quiconque ne soit pas attentionné envers Lui ou ne connaisse pas Sa volonté. Il assume tout simplement tout cela en silence, attendant le jour où l’humanité sera en mesure de comprendre.

Pourquoi est-ce que Je dis ces choses ici ? Que comprenez-vous des choses que Je vous ai dites ? Il y a quelque chose dans l’essence et le tempérament de Dieu qui est le plus facile à négliger, quelque chose que seul Dieu possède et personne d’autre, y compris ceux que les autres considèrent comme des gens formidables, de bonnes personnes ou le Dieu de leur imagination. Quelle est cette chose ? C’est l’altruisme de Dieu. Quand on parle d’altruisme, tu pourrais penser que tu es également très altruiste, car, en ce qui concerne tes enfants, tu ne négocies jamais avec eux et tu es généreux envers eux, ou tu penses que tu es aussi très altruiste en ce qui concerne tes parents. Peu importe ce que tu penses, au moins tu as un concept du mot « altruisme », tu considères le mot comme positif et une personne altruiste comme très noble. Lorsque tu es altruiste, tu penses que tu es formidable. Mais personne ne peut voir l’altruisme de Dieu en toutes choses, chez les gens, dans les événements, les objets et dans l’œuvre de Dieu. Pourquoi est-ce ainsi ? Parce que l’homme est trop égoïste ! Pourquoi est-ce que Je dis cela ? L’humanité vit dans un monde matériel. Tu peux suivre Dieu, mais tu ne vois jamais ni n’apprécies la façon dont Dieu te soutient, t’aime et se soucie de toi. Alors, que vois-tu ? Tu vois tes parents selon le sang qui t’aiment à la folie. Tu vois les choses qui sont bénéfiques pour ta chair, tu te soucies des gens et des choses que tu aimes. Tel est le soi-disant altruisme de l’homme. Ces gens « altruistes », cependant, ne sont jamais préoccupés pour le Dieu qui leur donne la vie. Contrairement à Dieu, l’altruisme de l’homme devient égoïste et méprisable. L’altruisme dans lequel croit l’homme est vide et irréaliste, altéré, incompatible avec Dieu et sans rapport avec Dieu. L’altruisme de l’homme est pour lui-même, tandis que l’altruisme de Dieu est une véritable révélation de Son essence. C’est précisément en raison de l’altruisme de Dieu que l’homme est constamment soutenu par Lui. Vous n’êtes peut-être pas très profondément touchés par ce sujet dont Je parle aujourd’hui et simplement vous hochez la tête en signe d’approbation, mais quand vous essaierez d’apprécier le cœur de Dieu dans votre cœur, involontairement, vous découvrirez ceci : parmi tous les gens, toutes les questions et toutes les choses que tu peux sentir en ce monde, seul l’altruisme de Dieu est réel et concret, parce que seul l’amour de Dieu pour toi est inconditionnel et sans tache. En dehors de Dieu, le soi-disant altruisme de toute autre personne est entièrement faux, superficiel et hypocrite ; il a un but, certaines intentions, il contient un échange et ne supporte pas d’être mis à l’épreuve. Vous pourriez même dire qu’il est infâme, méprisable. Êtes-vous d’accord ?

Extrait de « La Parole apparaît dans la chair »

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Laisser un commentaire

Partager

Annuler