Paroles de Dieu quotidiennes | « L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même II » | Extrait 39

0 |9 juin 2020

L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même II (Extrait)

Le tempérament de Dieu n’a jamais été caché à l’homme – le cœur de l’homme s’est éloigné de Dieu

Depuis le temps de la création, le tempérament de Dieu a été en accord avec Son œuvre. Il n’a jamais été caché à l’homme, mais pleinement annoncé et rendu évident pour l’homme. Pourtant, au fil du temps, le cœur de l’homme s’est éloigné de plus en plus de Dieu et, à mesure que la corruption de l’homme s’est approfondie, l’homme et Dieu sont devenus de plus en plus éloignés l’un de l’autre. Lentement mais sûrement, l’homme est disparu des yeux de Dieu. L’homme est devenu incapable de « voir » Dieu, ce qui l’a laissé sans aucune « nouvelle » de Dieu ; ainsi, il ne sait pas si Dieu existe ou pas et va même jusqu’à nier complètement l’existence de Dieu. Par conséquent, l’incompréhension de l’homme du tempérament de Dieu et de ce qu’Il a et est ne relève pas du fait que Dieu est caché à l’homme, mais du fait que son cœur s’est détourné de Dieu. Bien que l’homme croie en Dieu, le cœur de l’homme est sans Dieu et il ignore comment aimer Dieu, et il ne veut pas aimer Dieu non plus, car son cœur ne se rapproche jamais de Dieu et il évite toujours Dieu. En conséquence, le cœur de l’homme est éloigné de Dieu. Alors, où est son cœur ? En fait, le cœur de l’homme n’est allé nulle part : au lieu de le donner à Dieu ou de l’exposer à Dieu pour qu’Il le voie, il l’a gardé pour lui-même. C’est en dépit du fait que certains prient Dieu souvent et disent : « Oh Dieu, observe mon cœur. Tu sais tout ce que je pense. » Et certains jurent même de laisser Dieu les observer pour qu’ils soient punis s’ils brisent leur serment. Bien que l’homme permette à Dieu d’observer son cœur, cela ne signifie pas qu’il soit capable d’obéir aux orchestrations et aux arrangements de Dieu ni qu’il ait laissé son destin et ses perspectives et son tout sous le contrôle de Dieu. Ainsi, indépendamment des serments que tu fais à Dieu ou de ce que tu Lui déclares, aux yeux de Dieu ton cœur Lui est toujours fermé, car tu permets seulement à Dieu d’observer ton cœur, mais ne Lui permets pas de le contrôler. En d’autres termes, tu n’as pas du tout donné ton cœur à Dieu et ne formules que des mots qui sonnent bien pour que Dieu les entende ; pendant ce temps, tu caches à Dieu tes diverses intentions trompeuses, tes intrigues, tes manigances et tes plans et tu empoignes tes perspectives et ton destin, profondément effrayé que Dieu les enlève. Ainsi, Dieu ne voit jamais la sincérité de l’homme à Son égard. Bien que Dieu observe les profondeurs du cœur de l’homme et puisse voir ce que l’homme pense et souhaite faire dans son cœur, et puisse voir ce qui est gardé dans son cœur, le cœur de l’homme n’appartient pas à Dieu, il ne l’a pas abandonné au contrôle de Dieu. Autrement dit, Dieu a le droit d’observer, mais Il n’a pas le droit de contrôler. Dans la conscience subjective de l’homme, l’homme ne veut pas ou n’a pas l’intention de s’abandonner à la merci de Dieu. Non seulement l’homme s’est fermé à Dieu, mais il y a même des gens qui pensent à des façons de masquer leur cœur, utilisant de belles paroles et la flatterie pour créer une fausse impression, gagner la confiance de Dieu et dissimuler leur vrai visage au regard de Dieu. Leur but en ne permettant pas à Dieu de voir est de ne pas permettre à Dieu de percevoir comment ils sont réellement. Ils ne veulent pas donner leur cœur à Dieu, mais le garder pour eux-mêmes. Le sous-texte de cela est que ce que l’homme fait et ce qu’il veut est tout prévu, calculé et décidé par l’homme lui-même ; il n’a pas besoin de la participation ou de l’intervention de Dieu, encore moins a-t-il besoin des orchestrations et des arrangements de Dieu. Ainsi, que ce soit à l’égard des ordres de Dieu, de Sa commission ou des exigences que Dieu a pour l’homme, les décisions de l’homme sont fondées sur ses propres intentions et intérêts, sur son propre état et sur ses propres circonstances du moment. L’homme utilise toujours les connaissances et les intuitions qui lui sont familières et son propre intellect pour juger et choisir le chemin qu’il doit prendre, et ne permet pas l’interférence ou le contrôle de Dieu. C’est ce cœur de l’homme que Dieu voit.

Depuis le commencement jusqu’à aujourd’hui, seul l’homme a été capable de converser avec Dieu. C’est-à-dire, parmi tous les êtres vivants et toutes les créatures de Dieu, nul autre que l’homme a été capable de converser avec Dieu. L’homme a des oreilles pour entendre et des yeux pour voir, il a le langage et ses propres idées et le libre arbitre. Il possède tout ce qui est nécessaire pour entendre Dieu parler, comprendre la volonté de Dieu et accepter la commission de Dieu, et ainsi Dieu confère tous Ses vœux à l’homme, voulant faire de l’homme un compagnon qui soit d’accord avec Lui et qui puisse marcher avec Lui. Depuis qu’Il a commencé à gérer, Dieu attend que l’homme Lui donne son cœur, qu’il laisse Dieu purifier et équiper son cœur, qu’il laisse Dieu rendre l’homme satisfaisant à Dieu et aimé de Dieu, capable de vénérer Dieu et de s’éloigner du mal. Dieu a toujours espéré et attendu ce résultat.

Extrait de « La Parole apparaît dans la chair »

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Laisser un commentaire

Partager

Annuler