Paroles de Dieu quotidiennes | « L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même III » | Extrait 77

685 |2 juillet 2020

L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même III (Extrait)

La résurrection de Lazare glorifie Dieu

(Jean 11:43-44) Ayant dit cela, il cria d’une voix forte : Lazare, sors ! Et le mort sortit, les pieds et les mains liés de bandes, et le visage enveloppé d’un linge. Jésus leur dit: Déliez-le, et laissez-le aller.

Quelle est votre impression après avoir lu ce passage ? La signification de ce miracle que le Seigneur Jésus accomplit était beaucoup plus grande que celle du miracle précédent, car il n’y a pas de miracle plus stupéfiant que de ramener un homme mort de la tombe. Le Seigneur Jésus accomplissant cette chose-là avait une signification exceptionnelle à cette ère. Parce que Dieu avait pris chair, les gens ne pouvaient voir que Son apparence physique, Son côté concret et Son aspect insignifiant. Même si certaines personnes ont vu et compris un peu de Son caractère ou certaines forces qu’Il semblait avoir, personne ne savait d’où venait le Seigneur Jésus, ce qu’était véritablement Son essence et ce qu’Il pouvait vraiment faire de plus. Tout cela était inconnu à l’humanité. Trop de gens voulaient une preuve de cela, et savoir la vérité. Dieu pouvait-Il faire quelque chose pour prouver Son identité ? Pour Lui, cela était très simple, c’était un jeu d’enfant. Il pouvait faire quelque chose n’importe où, n’importe quand pour prouver Son identité et Son essence, mais Dieu faisait les choses selon un plan et par étapes. Il ne réalisait pas les choses n’importe comment ; Il attendait le bon moment et la bonne opportunité pour que les hommes puissent voir quelque chose de très significatif. Ceci prouvait Son autorité et Son identité. Ainsi donc, la résurrection de Lazare pouvait-elle prouver l’identité du Seigneur Jésus ? Regardons ce passage des Écritures : « Ayant dit cela, il cria d’une voix forte : Lazare, sors ! Et le mort sortit… » Quand le Seigneur Jésus a fait cela, Il a dit juste une chose : « Lazare, sors ! » Lazare sortit alors de sa tombe. Ce miracle se réalisa par une simple phrase proférée par le Seigneur. À ce moment-là, le Seigneur Jésus ne dressa pas un autel et Il n’accomplit aucune autre action. Il dit juste une chose. Appellerait-on cela un miracle ou un ordre ? Ou bien était-ce un genre de sorcellerie ? De prime abord, il semble qu’on pourrait appeler cela un miracle et si tu le regardes d’un point de vue moderne, bien sûr que tu pourrais encore l’appeler un miracle. Toutefois, on ne pourrait absolument pas parler d’une incantation pour ramener une âme d’entre les morts et surtout pas de sorcellerie. Il est juste de dire que ce miracle était la démonstration la plus normale et la plus infime de l’autorité du Créateur. C’est l’autorité et l’habileté de Dieu. Dieu a l’autorité de faire mourir une personne, de faire en sorte que son âme quitte le corps et retourne à Hadès ou à quelque lieu où elle devrait aller. Le moment de la mort d’une personne et le lieu où elle se rend après la mort, cela est déterminé par Dieu. Il peut faire ceci n’importe quand et n’importe où. Il n’est pas limité par les humains, les évènements, les objets, l’espace ou le lieu. S’Il veut le faire, Il peut le faire, car toute chose et tout être vivant sont placés sous Son règne et toute chose vit et meurt selon Sa parole, Son autorité. Il peut ressusciter un mort. C’est quelque chose qu’Il peut accomplir n’importe quand et n’importe où. C’est l’autorité que seul le Créateur possède.

Lorsque le Seigneur Jésus fit quelque chose comme ramener Lazare de la mort, Son but était de prouver aux humains et à Satan et de faire savoir aux humains et à Satan que tout ce qui concerne l’humanité, la vie et la mort des hommes est déterminés par Dieu et que même s’Il était devenu chair, comme toujours, Il restait aux commandes du monde physique qui peut être vu, comme du monde spirituel que les hommes ne peuvent pas voir. C’était pour faire savoir aux humains et à Satan que tout ce qui concerne l’humanité n’est pas sous le commandement de Satan. C’était une révélation et une démonstration de l’autorité de Dieu, c’était aussi une manière pour Dieu d’adresser un message à toutes choses que la vie et la mort des hommes sont entre les mains de Dieu. La résurrection de Lazare par le Seigneur Jésus, ce genre d’approche était un des moyens pour le Créateur d’enseigner et d’instruire les hommes. C’était une action concrète par laquelle Il employa Son habileté et Son autorité pour instruire l’humanité et soutenir les humains. C’était pour le Créateur un moyen silencieux de permettre aux hommes de voir la vérité qu’Il est aux commandes de toutes choses. C’était une façon pour Lui de dire aux hommes par le biais d’actions concrètes qu’il n’existe pas de salut autrement que par Lui. Ce genre de moyen silencieux par lequel Il instruit l’humanité dure toujours ; il est indélébile et il provoqua au cœur des êtres humains un choc et un éclairage qui ne s’éteindra jamais. La résurrection de Lazare glorifia Dieu ; elle eut un profond impact sur chacun des fidèles de Dieu. En chaque personne qui comprend pleinement cet évènement, elle enracine la compréhension, la vision que seul Dieu peut commander la vie et la mort des hommes. Bien que Dieu possède ce genre d’autorité et bien qu’Il ait envoyé un message concernant Sa souveraineté sur la vie et la mort des hommes par la résurrection de Lazare, il ne s’agissait pas de Son œuvre primaire. Dieu ne fait jamais quelque chose qui est dénué de sens. Chaque chose qu’Il réalise a une grande valeur, tout constitue un trésor classique. Faire revenir quelqu’un de sa tombe ne serait absolument jamais pour Lui le but ou l’objet principal ou unique de Son œuvre. Dieu ne fait rien qui n’ait pas de signification. Une résurrection de Lazare est appropriée pour démontrer l’autorité de Dieu. Elle est adéquate pour démontrer l’identité du Seigneur Jésus. C’est pourquoi le Seigneur Jésus n’a pas répété ce genre de miracle. Dieu accomplit les choses selon Ses propres principes. En langage humain, ce serait dire que Dieu est attentif au travail sérieux. C’est-à-dire, quand Dieu fait des choses, Il ne s’écarte pas de l’objectif de Son œuvre. Il sait quelle œuvre Il désire réaliser dans cette étape, ce qu’Il veut accomplir et Il travaillera strictement en fonction de Son plan. Si une personne corrompue avait ce type d’habileté, elle réfléchirait seulement aux moyens d’exprimer son habileté afin que les autres sachent comme elle est formidable pour qu’ils s’inclinent devant elle, pour qu’elle puisse les contrôler et les dévorer. C’est le mal qui vient de Satan, on l’appelle corruption. Dieu ne possède pas un tel tempérament et Il n’a pas une telle essence. Son intention en faisant cela n’est pas de se mettre en valeur, mais plutôt de procurer aux hommes davantage de révélation et de direction ; en effet, les gens ne lisent que très peu d’exemples de ce type de choses dans la Bible. Cela ne signifie pas que les habiletés du Seigneur Jésus étaient limitées ou qu’Il ne pouvait pas faire ce genre de choses. C’est simplement parce que Dieu ne voulait pas le faire, car la résurrection de Lazare par le Seigneur Jésus avait une signification très concrète et aussi parce que l’œuvre primaire de Dieu devenu chair n’était pas d’accomplir des miracles, n’était pas de ramener les gens de la mort, mais c’était l’œuvre de rédemption de l’humanité. Ainsi, une grande partie de l’œuvre que le Seigneur Jésus faisait était d’enseigner aux gens, de les soutenir et de les aider. Les choses comme la résurrection de Lazare constituaient de petites parties du ministère que le Seigneur accomplissait. Même plus, vous pourriez dire que « Se mettre en valeur » n’est pas une partie de l’essence de Dieu, donc le fait de ne plus accomplir de miracles ne venait pas d’une retenue intentionnelle ni de contraintes de l’environnement et certainement pas d’un manque d’habileté.

Lorsque le Seigneur Jésus ramena Lazare de la mort, Il dit une phrase : « Lazare, sort ! » Il ne dit rien d’autre que cela. Que signifient ces mots ? Ils signifient que Dieu peut accomplir n’importe quoi par la parole, même la résurrection d’un homme mort. Quand Dieu créa toutes choses, lorsqu’Il créa le monde, Il le fit avec des paroles. Il prononça des ordres, des mots avec autorité et, comme ça, toutes choses furent créées. Ce fut accompli comme ça. Cette simple phrase prononcée par le Seigneur Jésus était tout comme les paroles dites par Dieu quand Il créa les cieux et la terre et toutes choses ; elle contenait de façon égale l’autorité de Dieu, l’habileté du Créateur. Toutes choses furent créées et tinrent bon grâce à des paroles de la bouche du Créateur, tout juste comme Lazare qui sortit de sa tombe grâce aux paroles prononcées par la bouche du Seigneur Jésus. C’était l’autorité de Dieu, manifestée et réalisée dans Sa chair incarnée. Ce genre d’autorité et d’habileté appartiennent au Créateur et au Fils de l’homme dans lequel le Créateur fut réalisé. C’est la compréhension enseignée aux hommes par Dieu ramenant Lazare de la mort.

Extrait de « La Parole apparaît dans la chair »

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Laisser un commentaire

Partager

Annuler