Musique chrétienne « La souffrance remplit les jours sans Dieu »

Musique chrétienne « La souffrance remplit les jours sans Dieu »

11218 |31 décembre 2020

I

Quand on ne comprend pas le destin

ni la souveraineté de Dieu,

on s'obstine à marcher à tâtons

en chancelant dans la brume,

et le voyage devient si difficile, si pénible.

Oui, ce voyage brise et déchire les cœurs.

La souffrance remplit les jours sans Dieu.

Si on reconnaît Sa souveraineté,

se soumet à Ses arrangements,

et recherche la vraie vie humaine,

on se libère de toutes souffrances,

on se libère de tous les tourments

et on échappe à la vacuité.

On échappe à la vacuité.

II

Quand on vit sans Dieu et qu'on ne Le voit pas,

quand on refuse Sa souveraineté,

chaque journée est pitoyable,

les jours n'ont aucun sens, aucune valeur.

Qu'importe où l'on se trouve, qu'importe son travail,

quand on vit sans Dieu,

poursuivre ses buts et ses propres moyens

apportent un chagrin sans fin dont on peine à se détacher.

La souffrance remplit les jours sans Dieu.

Si on reconnaît Sa souveraineté,

se soumet à Ses arrangements,

et recherche la vraie vie humaine,

on se libère de toutes souffrances,

on se libère de tous les tourments

et on échappe à la vacuité.

On échappe à la vacuité.

III

Quand ils reconnaissent l'autorité de Dieu

sur le destin humain,

les plus futés choisissent de l'accepter,

de se délivrer du tourment,

d'essayer de bâtir leur vie

de leurs propres mains.

Ils ne luttent plus contre le destin

et renoncent à leurs desseins.

La souffrance remplit les jours sans Dieu.

Si on reconnaît Sa souveraineté,

se soumet à Ses arrangements,

et recherche la vraie vie humaine,

on se libère de toutes souffrances,

on se libère de tous les tourments

et on échappe à la vacuité.

On échappe à la vacuité.

Extrait de « La Parole apparaît dans la chair »

Montrer plus

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.

Laisser un commentaire

Partager

Annuler