Paroles de Dieu quotidiennes | « Les deux incarnations sont l’accomplissement de la signification de l’incarnation » | Extrait 129

Paroles de Dieu quotidiennes | « Les deux incarnations sont l’accomplissement de la signification de l’incarnation » | Extrait 129

0 |12 août 2020

Les deux incarnations sont l'accomplissement de la signification de l'incarnation (Extrait)

Chaque étape de l'œuvre accomplie par Dieu a une signification réelle. Quand Jésus est venu, Il était un homme, et cette fois, Il est une femme. Ainsi, tu peux voir que Dieu a créé l'homme et la femme pour Son œuvre, et pour Lui, il n'y a aucune distinction de sexe. Lorsque Son Esprit arrive, Il peut prendre toute chair à volonté et la chair Le représente. Homme ou femme, les deux représentent Dieu aussi longtemps que c'est Sa chair incarnée. Si Jésus venait et apparaissait comme une femme, en d'autres termes, si une petite fille, non un garçon, devait être conçue par le Saint-Esprit, cette étape d'œuvre aurait quand même été accomplie. Si tel est le cas, l'étape actuelle d'œuvre devrait être complétée par un homme et l'œuvre serait alors tout de même achevée. L'œuvre effectuée dans les deux étapes est significatif ; aucune œuvre n'est répétée ou n'entre en conflit avec l'autre. Au moment de Son œuvre, Jésus était appelé le Fils unique, ce qui indique le sexe masculin. Alors pourquoi le Fils unique ne figure-t-il pas dans l'étape actuelle ? Ce sont les besoins de l'œuvre qui ont nécessité un changement de sexe. Avec Dieu, il n'y a pas de distinction de sexe. Son œuvre est accomplie selon Son désir, n'est soumise à aucune restriction, est particulièrement libre, mais chaque étape a une signification réelle. Dieu a pris chair deux fois, et il va sans dire que Son incarnation dans les derniers jours est la dernière. Il est venu exposer tous Ses actes. Si, dans cette étape, Il ne prenait pas chair pour faire Son œuvre personnellement afin que l'homme en soit le témoin, l'homme resterait toujours avec l'idée que Dieu est seulement homme, et non femme. Avant cela, tous croyaient que Dieu ne pouvait être qu'un homme, et qu'une femme ne pouvait pas être appelée Dieu, car tous considéraient que l'homme a autorité sur la femme. Ils croyaient qu'aucune femme ne pouvait avoir d'autorité, seulement l'homme. Ils ont même dit que l'homme était le chef de la femme, que la femme devait obéir à l'homme et ne pouvait pas le dépasser. Quand il a été dit dans le passé que l'homme était le chef de la femme, cela se référait à Adam et Eve qui avaient été séduits par le serpent, et non à l'homme et à la femme créés à l'origine par l'Éternel. Bien sûr, une femme doit obéir à son mari et l'aimer, tout comme un homme doit apprendre à soutenir sa famille. Ce sont les lois et les décrets établis par l'Éternel auxquels l'humanité doit se conformer dans sa vie sur la terre. L'Éternel dit à la femme : « et tes désirs se porteront vers ton mari, mais il dominera sur toi. » Cela fut dit pour que l'humanité (à la fois homme et femme) puisse vivre une vie normale sous la domination de l'Éternel et pour que la vie de l'humanité ait une structure et ne perde pas tout ordre. Par conséquent, l'Éternel a établi des règles appropriées pour guider les actions de l'homme et de la femme, mais elles ne se référaient qu'à toute la création vivante sur la terre, et non à la chair incarnée de Dieu. Comment Dieu pourrait-Il être égal à Sa création ? Ses paroles étaient destinées à l'humanité de Sa création ; elles étaient des règles énoncées pour l'homme et la femme afin que cette humanité puisse vivre une vie normale. Au commencement, quand l'Éternel a créé l'humanité, Il a créé l'homme et la femme ; par conséquent, Sa chair incarnée également a été différenciée entre homme ou femme. Sa décision au sujet de Son œuvre n'était pas fondée sur les paroles qu'Il a dites à Adam et Eve. Ses deux incarnations furent déterminées en accord avec Sa pensée quand Il a créé l'humanité au commencement. Cela signifie qu'Il a effectué l'œuvre de Ses deux incarnations sur la base de l'homme et de la femme qui n'avaient pas été corrompus. Si l'homme applique à l'œuvre de l'incarnation de Dieu les paroles prononcées par l'Éternel à Adam et Eve qui avaient été séduits par le serpent, Jésus ne devrait-Il pas aussi aimer Sa femme ? Dieu est-Il encore Dieu alors ? Si oui, peut-Il effectuer Son œuvre ? Si c'est mal que la chair incarnée de Dieu soit une femme, n'aurait-ce pas été une grave erreur que Dieu crée la femme ? Si l'homme croit encore que c'est mal que Dieu S'incarne comme femme, l'incarnation de Jésus, qui ne s'est pas marié et donc ne pouvait pas aimer Sa femme, ne serait-elle pas autant une erreur que l'incarnation actuelle ? Puisque tu utilises les paroles que l'Éternel a dites à Eve pour évaluer la vérité de l'incarnation de Dieu aujourd'hui, tu dois utiliser les paroles de l'Éternel à Adam pour juger le Seigneur Jésus qui est devenu chair à l'ère de la Grâce. Ne s'agit-il pas d'une seule et même chose ? Puisque tu juges le Seigneur Jésus par l'homme qui n'a pas été séduit par le serpent, tu ne peux pas juger de la vérité de l'incarnation aujourd'hui par la femme qui a été séduite par le serpent. Cela n'est pas juste ! Si tu poses un tel jugement, cela prouve ton manque de rationalité. Les deux fois que l'Éternel est devenu chair, le sexe de Sa chair était lié à l'homme et à la femme qui n'avaient pas été séduits par le serpent. Deux fois Il est devenu chair en conformité avec l'homme et la femme qui n'avaient pas été séduits par le serpent. Ne crois pas que la masculinité de Jésus soit la même que celle d'Adam qui avait été séduit par le serpent. Il n'a aucun lien avec lui. Ils sont deux hommes de différentes natures. Assurément, il n'est pas possible que la masculinité de Jésus prouve qu'Il est le chef de toutes les femmes seulement, et non de tous les hommes ? N'est-Il pas le Roi de tous les Juifs, incluant les hommes et les femmes ? Il est Dieu Lui-même, non seulement le chef de la femme, mais également le chef de l'homme. Il est le Seigneur de toutes les créatures et le chef de toutes les créatures. Comment pourrais-tu déterminer que la masculinité de Jésus est le symbole du chef de la femme ? Cela n'est-il pas blasphématoire ? Jésus est un homme qui n'a pas été corrompu. Il est Dieu. Il est Christ. Il est Seigneur. Comment pourrait-Il être un homme comme Adam qui avait été corrompu ? Jésus est la chair revêtue par l'Esprit très saint de Dieu. Comment pourrais-tu dire qu'Il est un Dieu qui possède la masculinité d'Adam ? Alors toute l'œuvre de Dieu n'aurait-elle pas été une erreur ? L'Éternel pourrait incorporer au sein de Jésus la masculinité d'Adam qui avait été séduit ? L'incarnation actuelle n'est-elle pas une autre œuvre de Dieu incarné différente de Jésus quant au sexe, mais égale quant à la nature ? Oses-tu encore dire que Dieu incarné ne peut pas être une femme parce que c'est une femme qui a été séduite en premier par le serpent ? Oses-tu encore dire que Dieu ne pourrait absolument pas devenir chair comme femme parce que la femme est très impure et à l'origine de la corruption de l'humanité ? Oses-tu encore dire que « la femme doit toujours obéir à l'homme et ne peut jamais manifester ou directement représenter Dieu » ? Tu n'as pas compris dans le passé. Peux-tu maintenant encore blasphémer l'œuvre de Dieu, en particulier la chair incarnée de Dieu ? Si tu ne peux pas voir cela clairement, il vaut mieux que tu veilles sur ta langue, de peur que ta bêtise et ton ignorance ne soient révélées et ta laideur exposée. Ne crois pas que tu comprends tout. Je te dis que tout ce que tu as vu et expérimenté est insuffisant pour comprendre même un millième de Mon plan de gestion. Pourquoi alors es-tu si hautain ? Le peu de talent et les connaissances minimales que tu as ne peuvent même pas être utilisés dans une seconde de l'œuvre de Jésus ! Combien d'expérience as-tu en fait ? Ce que tu as vu, tout ce que tu as entendu durant toute ta vie et ce que tu as imaginé sont inférieurs à l'œuvre que Je fais en un instant ! Il vaut mieux pour toi ne pas pinailler ni être tatillon. Aussi hautain que tu puisses être, tu n'en es pas moins une créature inférieure à une fourmi ! Tout ce que tu as dans le ventre est inférieur à tout ce qu'une fourmi a dans le ventre ! Ne pense pas que ta grande expérience et le fait que tu sois devenu un ancien te permettent de parler et d'agir avec une arrogance débridée. Tes expériences et ton ancienneté ne sont-elles pas dues aux paroles que J'ai prononcées ? Crois-tu que tu les aies obtenues par ton travail et ton effort ? Aujourd'hui, tu vois Mon incarnation, et en conséquence tu inventes de grandes conceptions desquelles naissent des notions innombrables. Si ce n'était de Mon incarnation, peu importe tes talents extraordinaires, tu n'aurais pas autant de conceptions. N'est-ce pas de cela que sont nées tes notions ? Si ce n'était pas de la première fois que Jésus est devenu chair, que connaîtrais-tu de l'incarnation ? N'est-ce pas à cause de ta connaissance de la première incarnation que tu oses juger la seconde incarnation si ouvertement ? Pourquoi devrais-tu l'examiner au lieu d'être un disciple obéissant ? Tu es entré dans ce courant et tu es venu devant le Dieu incarné. Comment pourrait-on t'autoriser à étudier ? C'est bien que tu étudies ta propre histoire familiale, mais « l'histoire familiale » de Dieu, comment le Dieu d'aujourd'hui te permettrait-il de l'étudier ? N'es-tu pas aveugle ? Ne t'attires-tu pas du mépris sur toi-même.

Extrait de « La Parole apparaît dans la chair »

Montrer plus
Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Laisser un commentaire

Partager

Annuler