Question 2 : Même si ceux qui croient au Seigneur savent que le Seigneur Jésus était Dieu incarné, très peu de gens comprennent la vérité de l’incarnation. Quand le Seigneur reviendra, s’Il apparaît exactement comme le Seigneur Jésus est apparu, devenant le Fils de l’homme et travaillant, les gens n’auront vraiment aucun moyen de reconnaître le Seigneur Jésus et d’accueillir Son retour. Alors, qu’est-ce que l’incarnation réellement ? Quelle est l’essence de l’incarnation ?

Réponse :

En ce qui concerne la question de ce qu’est Dieu incarné et de ce qu’est l’essence de Dieu incarné, on peut dire qu’il s’agit d’un mystère de la vérité que nous qui croyons au Seigneur n’arrivons pas à comprendre. Bien que les croyants, depuis des milliers d’années, sachent que le Seigneur Jésus est l’incarnation de Dieu, personne ne comprend ce que Dieu incarné et Son essence sont respectivement. Ce n’est qu’à l’avènement de Dieu Tout-Puissant des derniers jours que ce mystère de la vérité a été révélé à l’homme.

[…]

L’incarnation est l’Esprit de Dieu revêtu de chair. C’est-à-dire que l’Esprit de Dieu Se matérialise dans la chair, dotée d’humanité normale et de pensées humaines. Il devient par là même une personne normale, ordinaire, qui parle et travaille parmi les hommes. Cette chair a une humanité normale, mais aussi une divinité totale. Bien qu’extérieurement, Il semble un être de chair tout à fait ordinaire et normal, Il peut entreprendre l’œuvre de Dieu, prêter Sa voix à Dieu, guider et sauver l’humanité. C’est parce qu’Il est de nature totalement divine. Sa divinité complète signifie que tout ce que possède l’Esprit de Dieu – le tempérament inhérent de Dieu, la sainteté et la nature juste de Dieu, tout ce que Dieu a et tout ce que Dieu est, Sa toute-puissance et Sa sagesse, Son autorité et Son pouvoir – toutes ces qualités se sont matérialisées dans la chair. Cette chair est Christ, elle est le Dieu concret qui est sur terre pour accomplir Son œuvre et sauver l’humanité. En apparence, Christ est un Fils de l’homme, normal et ordinaire, mais par essence, Il est différent de nous, êtres humains créés. L’homme créé n’a que son humanité, il n’a pas la moindre trace de substance divine. Christ, en revanche, possède non seulement l’humanité normale, mais aussi, et c’est plus important, Il est d’essence divine. Il a donc la substance de Dieu, Il peut représenter Dieu entièrement, exprimer toutes les vérités comme Dieu Lui-même, exprimer le tempérament de Dieu, tout ce que Dieu a et tout ce qu’Il est, et nous donner la vérité, le chemin et la vie. Aucune créature humaine n’est capable de tels exploits. Christ œuvre et délivre Sa parole, Il exprime le tempérament de Dieu, tout ce que Dieu a et tout ce qu’Il est dans Sa chair. Peu importe comment Il délivre la parole de Dieu et accomplit l’œuvre de Dieu, Il le fait toujours dans les limites de l’humanité ordinaire. Il a une chair normale, Il n’a rien de surnaturel. Cela prouve que Dieu S’est incarné, qu’Il est déjà devenu un être humain ordinaire. Cet être de chair normal et ordinaire accomplit le fait de « La Parole apparaît dans la chair ». Il est le Dieu concret incarné. Parce que Christ a une divinité totale, Il peut représenter Dieu, exprimer la vérité et sauver l’humanité. Parce que Christ a une divinité totale, Il peut exprimer directement la parole de Dieu, pas simplement la transmettre. Il peut exprimer la vérité en tout lieu, à tout moment, abreuvant l’homme, subvenant à ses besoins et le faisant paître et guidant toute l’humanité. Le seul fait que Christ a une divinité totale suffit à prouver qu’Il possède l’identité et la substance de Dieu. C’est pourquoi nous disons qu’Il est l’incarnation de Dieu, le Dieu concret Lui-même.

Le plus grand mystère de l’incarnation n’a pas grand-chose à voir avec le fait que Dieu incarné soit un homme de grande stature ou un homme ordinaire. Il réside plutôt dans le fait que Sa nature totalement divine est dissimulée dans cette chair normale. Aucun d’entre nous n’est capable de déceler ou de voir cette divinité cachée. Tout comme lorsque le Seigneur Jésus est venu accomplir Son œuvre, si personne à l’époque n’avait entendu Sa voix, écouté sa parole et constaté Son action, alors personne n’aurait reconnu que le Seigneur Jésus était Christ, Fils de Dieu. Donc l’incarnation de Dieu est la meilleure façon pour Lui de descendre secrètement parmi nous, êtres humains. Quand le Seigneur Jésus est venu, aucun de nous, en se basant sur Son apparence, n’a pu discerner qu’Il était Christ, Dieu incarné, et aucun de nous n’a pu déceler l’essence divine dissimulée dans Son humaine. Ce n’est qu’ensuite, lorsque le Seigneur Jésus a exprimé la vérité et accompli l’œuvre de rédemption de l’humanité, que certaines personnes ont découvert que Sa parole détenait puissance et autorité et, alors seulement, elles ont commencé à Le suivre. Ce n’est que quand le Seigneur Jésus est apparu aux gens après Sa résurrection que l’humanité s’est rendu compte qu’Il était Christ incarné, l’apparition de Dieu. S’Il n’avait pas exprimé la vérité et accompli Son œuvre, personne ne L’aurait suivi. S’Il n’avait pas témoigné du fait qu’Il est Christ, l’apparition de Dieu, personne ne L’aurait reconnu. Parce que l’homme croit que s’Il est vraiment Dieu incarné, Son être de chair doit avoir des qualités surnaturelles : Il devrait être surhumain, doté d’une large et puissante stature et d’une présence imposante, non seulement Il devrait parler avec puissance et autorité, mais Il devrait aussi accomplir des miracles et des prodiges partout où Il va. Tel devrait être Dieu incarné. L’homme croit que s’Il n’est qu’un homme normal, banal en apparence, au sein d’une humanité normale, alors Il n’est pas l’incarnation de Dieu. Rappelons que, lorsque le Seigneur Jésus S’est incarné pour livrer Sa parole et accomplir Son œuvre, même s’Il exprimait la vérité et portait la voix de Dieu, les grands prêtres juifs, les scribes et les pharisiens ne L’ont pas reconnu. Lorsqu’un homme a témoigné qu’il s’agissait du Seigneur Jésus, ils ont même dit : N’est-ce pas le fils de Joseph ? N’est-Il pas de Nazareth ? Pourquoi les grands prêtres, les scribes et les Pharisiens parlaient-ils de Lui de cette façon ? Parce que le Seigneur Jésus paraissait sous une humanité normale. C’était une personne normale, dans la moyenne, et Il n’avait pas une présence imposante et forte, donc personne ne L’acceptait. À vrai dire, dans la mesure où Il S’est incarné, Il Se doit de posséder une humanité normale par définition. Il doit montrer que Dieu fait chair revêt une chair ordinaire et normale. Il apparaît comme un être humain normal. Si Dieu Se présentait sous une forme surhumaine, et non dans toute Son humanité normale, alors l’incarnation perdrait tout son sens. Donc Christ doit avoir une humanité normale. C’est de cette façon seulement que l’on peut prouver qu’Il est la Parole devenue chair.

[…]

On voit clairement que Dieu incarné doit avoir une humanité normale, sinon Il ne serait pas l’incarnation de Dieu. En apparence, Dieu incarné ressemble à un homme normal, ordinaire, et il n’y a rien de surnaturel dans Son humanité. Donc, si nous jaugeons Christ en nous basant sur nos conceptions et notre imagination, jamais nous ne reconnaîtrons Christ, ni ne L’accepterons. Au mieux, nous reconnaîtrons simplement qu’Il est un prophète envoyé ou utilisé par Dieu. Si nous voulons vraiment connaître Christ, il faut étudier Ses paroles et Son œuvre pour voir si ce qu’Il exprime est la propre voix de Dieu, si les paroles qu’Il exprime sont des manifestations du tempérament de Dieu et de tout ce que Dieu a et est et voir si Son œuvre et la vérité qu’Il exprime peuvent sauver l’humanité. Alors seulement, nous pourrons reconnaître Christ, L’accepter et Lui obéir. Si nous ne cherchons pas la vérité, si nous n’examinons pas l’œuvre de Dieu, même si nous entendons les paroles de Christ et voyons les faits de Son œuvre, nous ne reconnaîtrons toujours pas Christ. Même si nous côtoyons Christ du matin au soir, nous Le traiterons encore comme un homme ordinaire et par là même résisterons à Christ et Le condamnerons. À vrai dire, pour reconnaître et accepter Christ, tout ce que nous devons faire, c’est reconnaître la voix de Dieu et reconnaître qu’Il accomplit l’œuvre de Dieu. Mais pour déceler l’essence divine de Christ et ainsi parvenir à une véritable obéissance à Christ et aimer le Dieu concret, nous devons découvrir la vérité de Ses paroles et de Son œuvre, voir le tempérament de Dieu et tout ce que Dieu a et est, voir l’essence sainte, la toute-puissance et la sagesse de Dieu, voir la beauté de Dieu et apprécier la pureté de Ses intentions. C’est seulement ainsi que nous pouvons obéir à Christ et vénérer le Dieu concret dans notre cœur.

Nous, les croyants, nous savons tous que la manière dont a prêché le Seigneur Jésus, la parole qu’Il a exprimée, les mystères du royaume des cieux qu’Il a révélés, les exigences qu’Il nous a faites à nous, les hommes, étaient tous la vérité, la propre voix de Dieu, et étaient tous des manifestations du tempérament de vie de Dieu et de tout ce qu’Il a et est. Les miracles qu’Il a accomplis, comme guérir les malades, expulser les démons, apaiser le vent et la mer, nourrir cinq mille personnes avec cinq pains et deux poissons, ressusciter les morts, etc., étaient tous la manifestation de la propre autorité et de la propre puissance de Dieu, dont aucun homme créé n’est pourvu ni capable. Ceux qui cherchaient alors la vérité, comme Pierre, Jean, Matthieu et Nathanaël, ont reconnu, à travers la parole et l’œuvre du Seigneur Jésus, qu’Il était le Messie promis et L’ont donc suivi et ont reçu Son salut. Tandis que les Pharisiens juifs, qui, eux aussi, entendaient les sermons du Seigneur Jésus et Le voyaient accomplir des miracles, ont vu en Lui un homme comme les autres, sans pouvoir et sans stature. Ils n’ont donc pas hésité à Lui résister, à Le condamner effrontément sans la moindre crainte. Ils ont fini par commettre le plus grand des péchés en clouant le Seigneur Jésus sur la croix. L’exemple des Pharisiens mérite que l’on s’y attarde ! Cela dénonce clairement leur nature d’antéchrist : ils haïssent Dieu et la vérité. Cela révèle la folie et l’ignorance de l’humanité corrompue. À présent, le Dieu Tout-Puissant incarné, tout comme le Seigneur Jésus, accomplit l’œuvre de Dieu Lui-même sous l’humanité normale. Dieu Tout-Puissant exprime toutes les vérités dont l’humanité corrompue a besoin pour être sauvée et accomplit l’œuvre de jugement en commençant par la maison de Dieu dans les derniers jours. Non seulement Il juge et dénonce la nature satanique de l’humanité corrompue et la certitude de sa corruption, mais Il a aussi révélé tous les mystères du plan de gestion de Dieu, qui couvre six mille ans et est destiné à sauver l’humanité. Il a indiqué le chemin que doit emprunter l’humanité pour se délivrer du péché, être purifiée et sauvée par Dieu. Il a révélé le tempérament juste et inhérent de Dieu, tout ce que Dieu a et est et le pouvoir et l’autorité uniques de Dieu… La parole et l’œuvre de Dieu Tout-Puissant sont une manifestation de l’identité et de l’essence de Dieu Lui-même. Tous ceux qui suivent Dieu Tout-Puissant ces jours-ci ont entendu la voix de Dieu dans Sa parole et Son œuvre, ont vu la manifestation de la parole de Dieu dans la chair, se sont présentés devant le trône de Dieu Tout-Puissant et ont ainsi reçu la purification et la perfection de Dieu. Ceux du monde religieux qui nient, rejettent et condamnent encore Dieu Tout-Puissant ont fait la même erreur que les Pharisiens juifs, traitant Christ des derniers jours, Dieu Tout-Puissant, comme n’importe quelle autre personne ordinaire, sans faire l’effort d’examiner et d’étudier toutes les vérités exprimées par Dieu Tout-Puissant. En agissant ainsi, ils clouent de nouveau Dieu sur la croix et mettent le tempérament de Dieu en colère. Comme on peut le voir, si nous nous en tenons à nos conceptions et notre imagination et refusons de rechercher et d’étudier les vérités que Christ exprime, nous serons incapables de reconnaître la voix de Dieu exprimée par Christ, d’accepter l’œuvre de Christ et de Lui obéir et ne recevrons jamais le salut de Dieu dans les derniers jours. Si nous ne comprenons pas la vérité de l’incarnation, nous ne serons pas capables d’accepter l’œuvre de Dieu et de Lui obéir, nous condamnerons Christ et résisterons à Dieu, et nous serons aussi sans doute punis et maudits par Dieu. Dans notre foi, pour être sauvés par Dieu, il est donc essentiel de chercher la vérité et de comprendre le mystère de l’incarnation !

Extrait de « Questions et réponses classiques sur l’évangile du royaume »

Précédent: Question 1 : Vous témoignez que Dieu est devenu chair en tant que Fils de l’homme pour faire l’œuvre du jugement dans les derniers jours, et pourtant la majorité des anciens et des pasteurs religieux maintiennent que le Seigneur reviendra sur les nuées. Ils basent principalement cela sur des versets de la Bible : « Ce Jésus […] viendra de la même manière que vous l’avez vu allant au ciel » (Actes 1:11). « Voici, il vient avec les nuées. Et tout œil le verra » (Apocalypse 1:7). Et de plus, les anciens et les pasteurs religieux nous enseignent aussi que tout Seigneur Jésus qui ne vient pas sur les nuées est faux et doit être rejeté. Nous ne sommes donc pas sûrs si ce point de vue est conforme à la Bible ou non ; ce genre de compréhension est-il correct ou non ?

Suivant: Question 3 : Pourquoi Dieu s’est-Il incarné dans les derniers jours, devenant le Fils de l’homme pour faire l’œuvre du jugement ? Quelle est la différence réelle entre le corps spirituel du Seigneur Jésus ressuscité des morts et le Fils de l’homme incarné ? C’est un sujet que nous ne comprenons pas. Veuille partager un échange à ce sujet.

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre