382 Quelle sera ta fin ?

La fin de toutes choses se fait proche, et tout dans les cieux et sur la terre est arrivé à sa conclusion. Comment l’homme pourrait-il échapper aux derniers jours de l’existence humaine ? Comment ceux qui révèrent Dieu et désirent qu’Il apparaisse ne peuvent-ils pas voir le jour de l’apparition de la justice de Dieu ? Comment ne peuvent-ils pas recevoir la récompense finale due à la bonté ? Es-tu une personne qui fait le bien, ou une personne qui fait le mal ? Es-tu une personne qui accepte le jugement juste et puis obéit, ou une personne qui accepte le jugement juste et ensuite est maudite ? Vis-tu devant le siège du jugement dans la lumière, ou vis-tu dans l’Hadès au milieu des ténèbres ? N’es-tu pas toi-même une personne qui sait très clairement si ta fin sera celle de la récompense ou celle de la punition ? N’es-tu pas une personne qui sait très clairement et comprend très profondément que Dieu est juste ? Donc, véritablement, quelle est ta conduite et quel genre de cœur as-tu ? À quoi as-tu renoncé pour Moi ? Quelle est la profondeur de ton adoration envers Moi ? Ne sais-tu pas toi-même très clairement comment tu te comportes envers Moi ? Tu devrais savoir mieux que quiconque quelle fin tu recevras au bout du compte !

En vérité, Je te le dis, J’ai uniquement créé l’humanité et Je t’ai créé, mais Je ne vous ai pas livrés à Satan ; et Je n’ai pas non plus intentionnellement fait en sorte que vous vous rebelliez contre Moi ou Me résistiez, et que, par conséquent, vous soyez punis par Moi. Toutes ces calamités et ces afflictions ne s’expliquent-elles pas par votre cœur qui est excessivement dur et votre conduite excessivement méprisable ? Donc, ne déterminez-vous pas vous-mêmes la sorte de fin que vous recevrez ? Dans votre cœur, ne savez-vous pas, mieux que quiconque, comment vous finirez ? La raison pour laquelle Je conquiers les hommes, c’est pour les révéler et aussi pour mieux t’apporter le salut. Ce n’est pas pour te pousser au mal ni pour te faire marcher délibérément dans l’enfer de la destruction. Lorsque le moment viendra, toute ta grande souffrance, tes pleurs et grincements de dents, tout cela ne sera-t-il pas dû à tes péchés ? Et donc, ta propre bonté ou ton propre mal ne sont-ils pas le meilleur jugement de toi-même ? Ne sont-ils pas la meilleure preuve de ce que sera ta fin ?

Paroles adaptées de « La vérité intérieure de l’œuvre de la conquête (1) », dans La Parole apparaît dans la chair

Précédent: 381 Quel genre de personne est impossible à sauver ?

Suivant: 383 Qui peut échapper à la venue de la lumière de Dieu ?

Voulez-vous accueillir le Seigneur pour devenir la personne la plus chanceuse du monde ? Contactez-nous pour trouver le chemin.

Contenu connexe

187 Je veux rendre à Dieu Son amour

ⅠPendant des années, j’ai dérivé à travers le monde, ma corruption s’aggravant. Grâce aux vérités prononcées par Dieu qui m’ont sauvé, je...

101 Si Dieu ne m’avait sauvé

ⅠSi Dieu ne m’avait sauvé,je serais encore errant dans le monde,luttant et souffrant dans le péché,vivant sans aucun espoir.Si Dieu ne...

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre

Contactez-nous par WhatsApp