Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Suivre l’Agneau et chanter des cantiques nouveaux

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Largeur de page

0 résultats de recherche

Aucun résultat trouvé

181 Toutes les nations vénèrent Dieu Tout-Puissant

L’œuvre de Dieu dans les derniers jours est de permettre à l’homme de voir le Dieu du ciel vivre parmi les hommes sur la terre et de permettre à l’homme de connaître, d’obéir, de vénérer et d’aimer Dieu. C’est pourquoi Il S’est fait chair une deuxième fois. Bien que ce que l’homme voit aujourd’hui soit un Dieu qui est le même que l’homme, un Dieu avec un nez et deux yeux, un Dieu ordinaire, à la fin Dieu vous montrera que, sans l’existence de cet homme, le ciel et la terre subiraient un changement énorme ; sans l’existence de cet homme, le ciel s’obscurcira, la terre deviendra un chaos et toute l’humanité sera accablée par la famine et des plaies. Il vous montrera que, sans le salut de Dieu incarné dans les derniers jours, alors Dieu aurait depuis longtemps jeté l’humanité tout entière en enfer ; sans l’existence de cette chair, vous seriez éternellement le chef des pécheurs et à jamais des cadavres.

Vous devriez savoir que, sans l’existence de cette chair, toute l’humanité ferait face à une calamité inévitable et aurait de la difficulté à échapper à la punition plus sévère que Dieu infligera à l’humanité dans les derniers jours. Sans la naissance de cette chair ordinaire, vous seriez tous dans un état où ni la vie ni la mort ne vous sont accordées, peu importe la façon dont vous les cherchez ; sans l’existence de cette chair, aujourd’hui vous ne pourriez pas recevoir la vérité et vous présenter devant le trône de Dieu. Au contraire, vous seriez punis par Dieu à cause de vos péchés graves. N’eût été le retour de Dieu dans la chair, personne ne pourrait être sauvé ; et n’eût été la venue de cette chair, Dieu aurait depuis longtemps terminé l’ère ancienne. Parce que Dieu vit dans la chair, vous avez la chance de vivre. Toute cette chance vous a été acquise en raison de cet homme ordinaire.

Non seulement cela, mais à la fin, toutes les nations vénèreront cet homme ordinaire et rendront grâce à cet homme insignifiant et Lui obéiront, car, par Lui sont venus la vérité, la vie, le chemin et le salut pour toute l’humanité, car c’est Lui qui a apaisé le conflit entre Dieu et l’homme, qui a amené Dieu et l’homme à se rapprocher et qui a communiqué des pensées entre Dieu et l’homme. C’est également Lui qui a apporté encore plus de gloire à Dieu. Un homme ordinaire comme celui-là n’est-Il pas digne de ta confiance et de ton adoration ? Une chair si ordinaire n’est-Elle digne d’être appelée Christ ? Un homme si ordinaire ne peut-Il pas être l’expression de Dieu parmi les hommes ? Un tel homme qui aide l’humanité à éviter une catastrophe n’est-Il pas digne de votre amour et que vous Le conserviez ? Mais à la fin, toutes les nations vénèreront cet homme ordinaire et rendront grâce à cet homme insignifiant et Lui obéiront.

Paroles adaptées de « Le savais-tu ? Dieu a fait une grande chose parmi les hommes », dans La Parole apparaît dans la chair

Précédent : L’humanité et Dieu partagent la félicité de l’union

Suivant : Le monde s’écroule ! Babylone s’effondre !

Contenu connexe

  • L’effet de la vraie prière

    I Marche avec honnêteté, prie pour être libre de la profonde fraude dans ton cœur. Prie, pour te purifier. Prie, sois touché par Dieu. Et ton tempéram…

  • Si je n’étais pas sauvé par Dieu

    Si je n’étais pas sauvé par Dieu, je dériverais encore dans le monde, me débattant douloureusement dans le péché, sans aucun espoir. Si je n’étais p…

  • Je rendrai à Dieu Son amour

    Ⅰ De nombreuses années, j’ai dérivé à travers le monde, ma corruption s’accroissant. Grâce à Dieu qui a exprimé des vérités et m’a sauvé, je suis ret…

  • S’élever du sein des ténèbres et de l’oppression

    I Ferme, j’affronte les rugissements du méchant. Sur le chemin difficile, mon cœur reste ferme et fort. La vraie lumière me guide, je la suivrai. L’hu…