Vous êtes tous tellement ignobles de caractère !

Vous êtes tous assis dans des fauteuils élégants, à enseigner ceux des jeunes générations qui sont de votre genre et à les faire tous asseoir avec toi. Vous ne savez pas trop que vos « descendants » ont perdu le souffle et ont perdu Mon œuvre depuis longtemps. Ma gloire brille de la terre orientale à la terre occidentale, mais quand Ma gloire se répandra aux extrémités de la terre et quand elle commencera à se lever et à briller, Je retirerai Ma gloire de l’orient et l’apporterai à l’occident, de sorte que ces personnes des ténèbres en orient qui M’ont abandonné seront dès lors privées de l’illumination. Quand cela arrivera, vous vivrez dans la vallée de l’ombre. Bien que les gens aujourd’hui soient cent fois meilleurs qu’auparavant, ils ne peuvent toujours pas répondre à Mes exigences, et ils ne sont toujours pas un témoignage de Ma gloire. Que vous puissiez être cent fois mieux qu’avant est entièrement le résultat de Mon œuvre ; c’est le fruit de Mon œuvre sur la terre. Cependant, Je ressens encore du dégoût pour vos paroles et vos actes, ainsi que pour votre caractère, et J’éprouve un ressentiment incroyable pour vos actions devant Moi, car vous ne Me comprenez pas du tout. Alors, comment pouvez-vous devenir la manifestation de Ma gloire et comment pouvez-vous être totalement fidèles à Mon œuvre future ? Votre foi est très belle ; vous dites que vous êtes prêts à vous dépenser tout au long de votre vie au nom de Mon œuvre, et que vous êtes prêts à sacrifier votre vie pour elle, mais vos tempéraments n’ont pas beaucoup changé. Vous ne parlez qu’avec arrogance malgré le fait que votre comportement réel soit particulièrement misérable. Il semble que la langue et les lèvres de l’homme soient au ciel, mais que les jambes de l’homme soient loin sur la terre, ainsi, ses paroles, ses actes et sa réputation sont toujours dans un état terrible. Votre réputation a été détruite, vos manières se dégradent, votre façon de parler est abjecte, votre vie est méprisable et même toute votre humanité a sombré dans une abjection infâme. Vous êtes étroits d’esprit envers les autres et vous marchandez la moindre petite chose. Vous vous disputez sur votre propre réputation et votre statut, même au point d’être prêts à descendre en enfer, dans l’étang de feu. Vos paroles et vos actes actuels suffisent pour que Je puisse déterminer que vous êtes pécheurs. Votre attitude envers Mon œuvre Me suffit pour déterminer que vous êtes injustes, et votre tempérament entier suffit pour dire que vous êtes des âmes souillées qui sont pleines d’abominations. Vos manifestations et ce que vous révélez sont appropriés pour dire que vous êtes des gens qui ont suffisamment bu le sang d’esprits impurs. Quand on parle d’entrer dans le royaume, vous ne trahissez pas vos sentiments. Croyez-vous que votre façon actuelle d’être soit suffisante pour que vous puissiez entrer par la porte de Mon royaume des cieux ? Croyez-vous que vous puissiez obtenir l’entrée dans la terre sainte de Mon œuvre et de Mes paroles sans que vos paroles et vos actes soient d’abord testés par Moi ? Qui est capable de Me duper ? Comment vos comportements et vos conversations méprisables et abjectes échapperaient-ils à Ma vue ? J’ai déterminé votre vie comme une vie passée à boire le sang et à manger la chair de ces esprits impurs parce que vous les imitez devant Moi tous les jours. Devant Moi, votre comportement a été particulièrement mauvais, alors comment pourrais-Je ne pas ressentir du dégoût à votre égard ? Dans ce que vous dites, il y a les impuretés des esprits impurs : vous amadouez, dissimulez et flattez tout comme ceux qui pratiquent la sorcellerie et comme ceux qui trompent et boivent le sang des injustes. Toutes les expressions de l’humanité sont extrêmement injustes, alors comment tous les hommes peuvent-ils être placés dans la terre sainte où sont les justes ? Penses-tu que ton comportement méprisable puisse te distinguer comme saint par rapport à ceux qui sont injustes ? Ta langue de vipère finira par ruiner ta chair qui cause la destruction et accomplit des abominations, et tes mains qui sont couvertes du sang des esprits impurs finiront par attirer ton âme en enfer. Alors, pourquoi ne saisis-tu pas cette occasion pour nettoyer tes mains couvertes de souillure ? Et pourquoi ne profites-tu pas de cette occasion pour retrancher ta langue qui dit des paroles injustes ? Se pourrait-il que tu sois prêt à souffrir sous les flammes de l’enfer à cause de tes mains, de ta langue et de tes lèvres ? Je surveille le cœur de chacun avec Mes deux yeux, car longtemps avant d’avoir créé l’humanité, J’avais saisi le cœur des hommes dans Mes mains. Il y a longtemps, J’ai compris le cœur des hommes, alors comment leurs pensées pourraient-elles échapper à Ma vue ? Et comment pourrait-il ne pas être trop tard pour qu’ils échappent à la brûlure de mon Esprit ?

Tes lèvres sont plus douces que des colombes, mais ton cœur est plus sinistre que le serpent ancien. Tes lèvres sont aussi belles que celles des Libanaises, mais ton cœur n’est pas aussi doux que le leur et il ne peut certainement pas être comparé à la beauté des Cananéennes. Ton cœur est tellement trompeur ! Je ne déteste que les lèvres des injustes et leur cœur. Mes exigences vis-à-vis des gens ne sont pas plus élevées que ce que J’attends des saints ; c’est simplement que Je déteste les mauvaises actions des injustes, et J’espère qu’ils pourront rejeter leur souillure et échapper à leur malheur actuel, afin qu’ils puissent être différenciés de ces injustes et vivre avec ceux qui sont justes et être saints avec eux. Vous êtes dans les mêmes circonstances que Moi, mais vous êtes couverts de souillure. Il n’y a même pas en vous un peu de la ressemblance originelle des humains créés au commencement. En plus, parce que chaque jour vous imitez la ressemblance de ces esprits impurs, faisant ce qu’ils font et disant ce qu’ils disent, chaque partie de vous, et même votre langue et vos lèvres, sont trempées dans leur eau sale, à tel point que vous êtes entièrement couverts de ces taches et qu’il n’y a pas une seule partie de vous qui puisse être utilisée pour Mon œuvre. C’est tellement déchirant ! Vous vivez dans un tel monde de chevaux et de bétail, mais vous ne vous sentez pas réellement perturbés, vous êtes pleins de joie et vous vivez librement et facilement. Vous nagez dans cette eau sale, mais vous ne savez pas vraiment que vous êtes tombés dans un tel malheur. Chaque jour, tu fréquentes des esprits impurs et tu interagis avec des « excréments ». Ta vie est très abjecte, mais tu n’as pas vraiment conscience que tu n’existes absolument pas dans le monde des humains et que tu ne te maîtrises pas. Ne sais-tu pas qu’il y a longtemps, ta vie a été opprimée par ces esprits impurs, que ton caractère a été avili par de l’eau sale il y a longtemps ? Penses-tu vivre dans un paradis terrestre, au milieu du bonheur ? Ne sais-tu pas que tu as vécu une vie auprès d’esprits impurs et que tu as coexisté avec tout ce qu’ils ont préparé pour toi ? Comment ta façon de vivre pourrait-elle avoir du sens ? Comment ta vie pourrait-elle avoir de la valeur ? Tu as couru dans tous les sens pour tes parents, tes parents d’esprit impur, mais tu ne sais pas que ceux qui t’emprisonnent sont ces esprits impurs, ces parents qui t’ont donné naissance et t’ont élevé. De plus, tu n’as pas conscience d’avoir hérité d’eux ta souillure ; tout ce que tu sais, c’est qu’ils peuvent te donner « du plaisir », ils ne te châtient pas ni ne te jugent et, particulièrement, ils ne te maudissent pas. Ils n’ont jamais éclaté de rage contre toi, mais ils te traitent affablement et gentiment. Leurs paroles nourrissent ton cœur et te captivent, de sorte que tu deviens désorienté et, sans t’en rendre compte, tu es leurré et désireux de les servir, d’être leur exutoire et leur serviteur. Tu n’as aucune plainte, mais tu es prêt à travailler pour eux comme un chien, comme un cheval. Ils te trompent. Pour cette raison, tu n’as absolument aucune réaction à l’œuvre que Je fais. Pas étonnant que tu veuilles toujours Me filer secrètement entre les doigts, et pas étonnant que tu veuilles toujours utiliser des paroles douces pour Me soutirer des faveurs. Il s’avère que tu avais déjà un autre plan, un autre arrangement. Tu peux voir un peu de Mes actions en tant que Tout-Puissant, mais tu n’as pas la moindre connaissance de Mon jugement et de Mon châtiment. Tu ne sais pas quand Mon châtiment a commencé ; tu sais seulement comment Me duper, mais tu ne sais pas que Je ne tolèrerai aucune violation de la part de l’homme. Puisque tu as déjà décidé de Me servir, Je ne t’abandonnerai pas. Je suis un Dieu qui hait le mal et Je suis un Dieu qui est jaloux de l’homme. Puisque tu as déjà placé tes paroles sur l’autel, Je ne tolérerai pas que tu t’évades sous Mes propres yeux, et Je ne tolérerai pas non plus que tu serves deux maîtres. Pensais-tu que tu pourrais avoir un autre amour après avoir placé tes paroles sur Mon autel, sous Mes yeux ? Comment pourrais-Je permettre aux gens de Me ridiculiser de cette façon ? Pensais-tu pouvoir, avec nonchalance, faire des vœux, Me faire des serments avec ta langue ? Comment pourrais-tu faire des serments à Mon trône, au trône qui est à Moi, le Très-Haut ? Pensais-tu que tes serments étaient déjà périmés ? Je vous le dis, même si vos chairs sont périmées, vos serments ne peuvent pas être périmés. À la fin, Je vous condamnerai en Me basant sur vos serments. Pourtant, vous pensez que vous pouvez placer vos paroles devant Moi pour M’affronter et que votre cœur peut servir des esprits impurs et des esprits méchants. Comment Ma colère pourrait-elle tolérer ces gens qui Me trompent et qui ressemblent à des chiens et à des cochons ? Je dois exécuter Mes décrets administratifs et récupérer des mains des esprits impurs tous ces gens « pieux », guindés, qui croient en Moi pour Me « servir » de manière disciplinée, pour être Mes bœufs, être Mes chevaux et être à la merci de Mon abattage. Je vais t’obliger à reprendre ta détermination d’avant et à Me servir encore une fois. Je ne tolérerai pas qu’une créature Me trompe. Pensais-tu que tu pouvais simplement Me faire des demandes et Me mentir gratuitement ? Pensais-tu que Je n’avais pas entendu ou vu tes paroles et tes actes ? Comment tes paroles et tes actes auraient-ils pu être hors de Ma vue ? Comment pourrais-Je permettre aux gens de Me duper de cette façon ?

J’ai été parmi vous, vous ai fréquentés durant plusieurs printemps et automnes, J’ai vécu parmi vous pendant longtemps et J’ai vécu avec vous. Combien de votre comportement méprisable s’est évanoui sous Mes yeux ? Vos paroles sincères résonnent constamment dans Mes oreilles ; des millions et des millions de vos aspirations ont été posées sur Mon autel, trop nombreuses pour être comptées. Pourtant, en ce qui concerne votre dévouement et ce que vous dépensez, vous n’en donnez même pas un iota. Il n’y a même pas une toute petite miette de sincérité sur Mon autel. Où sont les fruits de votre croyance en Moi ? Vous avez reçu de Moi une grâce sans fin et vous avez vu des mystères éternels venant du ciel. Je vous ai même montré les flammes des cieux, mais Je n’ai pas eu le cœur de vous brûler. Néanmoins, combien M’avez-vous donné en retour ? Combien êtes-vous prêts à Me donner ? Tenant dans ta main la nourriture que Je t’ai donnée, tu te retournes et Me l’offres, disant même que c’est quelque chose que tu as obtenu en échange de la sueur de ton propre labeur, que tu M’offres tout ce que tu possèdes. Comment peux-tu ne pas savoir que les « contributions » que tu Me fais sont toutes des choses qui ont été volées de Mon autel ? En plus, maintenant que tu Me les offres, ne Me trompes-tu pas ? Comment peux-tu ne pas savoir que ce dont Je jouis aujourd’hui, ce sont toutes les offrandes sur Mon autel, et non ce que tu as gagné en échange de ton dur travail pour ensuite Me l’offrir ? Vous osez vraiment Me tromper de cette façon, alors comment puis-Je vous pardonner ? Comment pouvez-vous espérer que J’endure cela plus longtemps ? Je vous ai tout donné. Je ne vous ai rien caché, J’ai pourvu à tous vos besoins et Je vous ai ouvert les yeux, mais vous Me trompez de cette façon, ignorant votre conscience. Je vous ai tout accordé généreusement, de sorte que même si vous souffrez, vous avez gagné de Moi tout ce que J’ai apporté du ciel. Malgré cela, vous n’avez aucun dévouement, et même si vous avez apporté une petite contribution, après, vous « réglez vos comptes » avec Moi. Ta contribution ne rimera-t-elle pas à rien ? Ce que tu M’as donné n’est qu’un seul grain de sable, mais ce que tu M’as demandé, c’est une tonne d’or. N’es-tu pas simplement déraisonnable ? Je travaille parmi vous. Il n’y a absolument aucune trace des dix pour cent que l’on devrait Me donner, sans parler des sacrifices supplémentaires. De plus, ces dix pour cent auxquels contribuent ceux qui sont pieux sont saisis par les méchants. N’êtes-vous pas tous éloignés de Moi ? N’êtes-vous pas tous Mes antagonistes ? Ne détruisez-vous pas tous Mon autel ? Comment des gens pareils pourraient-ils être considérés comme des trésors à Mes yeux ? Ne sont-ils pas des porcs, des chiens que Je déteste ? Comment pourrais-Je faire référence à vos méfaits comme à des trésors ? Pour qui Mon œuvre est-elle vraiment faite ? Est-il possible qu’elle vise seulement à vous terrasser tous pour révéler Mon autorité ? Votre vie ne s’articule-t-elle pas autour d’une seule de Mes paroles ? Pourquoi est-ce que Je n’utilise que des paroles pour vous instruire et que Je n’ai pas transformé les paroles en faits pour vous terrasser le plus tôt possible ? Le but de Mes paroles et de Mon œuvre est-il seulement de terrasser l’humanité ? Suis-Je un Dieu qui tue aveuglément les innocents ? En ce moment, combien parmi vous viennent devant Moi de tout leur être pour chercher le bon chemin de la vie humaine ? Ce ne sont que vos corps qui sont devant Moi ; vos cœurs sont encore au large et sont loin, loin de Moi. Parce que vous ne savez pas ce qu’est Mon œuvre réellement, plusieurs d’entre vous veulent Me quitter et s’éloigner de Moi, espérant vivre plutôt dans ce paradis où il n’y a pas de châtiment ou de jugement. N’est-ce pas ce que les gens souhaitent dans leur cœur ? Je ne t’oblige certainement pas. Quel que soit le chemin que tu empruntes, cela relève de ton propre choix. Le chemin d’aujourd’hui en est un qui s’accompagne du jugement et de la malédiction, mais vous devrez tous savoir que ce que Je vous ai accordé, que ce soit les jugements ou les châtiments, ce sont tous les meilleurs dons que Je peux vous offrir, et ce sont toutes des choses dont vous avez urgemment besoin.

Précédent: L’œuvre d’évangélisation est aussi l’œuvre du salut de l’homme

Suivant: L’œuvre à l’ère de la Loi

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe

L’œuvre et l’entrée (8)

J’ai dit tellement de fois que l’œuvre de Dieu des derniers jours est accomplie en vue de modifier l’esprit des gens, de changer l’âme de...

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre