7. La différence entre les bonnes actions extérieures et les changements de tempérament

Paroles de Dieu concernées :

Une transformation dans le tempérament se réfère principalement à la transformation dans la nature d’une personne. Ce qui constitue la nature d’une personne n’est pas quelque chose de visible à partir des comportements extérieurs ; cela implique directement la valeur et la signification de son existence. C’est-à-dire que cela implique directement le point de vue sur la vie et les valeurs d’une personne, les choses qui sont dans les profondeurs de son âme et son essence. Si une personne ne peut accepter la vérité, elle ne subira aucune transformation dans ces aspects. C’est seulement en expérimentant l’œuvre de Dieu, en entrant pleinement dans la vérité, en changeant ses valeurs et perspectives au sujet de l’existence et de la vie, en alignant ses points de vue sur ceux de Dieu, et en devenant capable de se soumettre et de se dévouer complètement à Dieu, que l’on peut dire que son tempérament a été transformé. Il peut sembler que tu fasses des efforts, tu es peut-être résilient face à des difficultés, capable de réaliser les arrangements de travail du supérieur, ou d’aller partout où on te dit d’aller, mais ce ne sont que des changements de comportement mineurs, et ils ne sont pas suffisants pour être considérés comme la transformation de ton tempérament. Tu es peut-être capable de parcourir de nombreux chemins, de subir de nombreuses difficultés et d’endurer une grande humiliation ; tu sens peut-être que tu es très proche de Dieu, et le Saint-Esprit est peut-être en train d’œuvrer en toi, mais quand Dieu te demande de faire quelque chose qui n’est pas conforme à tes idées, tu ne te soumets pas forcément ; au contraire, tu pourrais chercher des excuses, te rebellant contre Dieu et Lui résistant, au point même que tu critiques Dieu et te révoltes contre Lui. Ce serait un problème sérieux ! Cela montrerait que tu as toujours une nature qui résiste à Dieu et que tu n’as subi absolument aucune transformation.

Extrait de « Ce que vous devriez savoir sur la transformation de votre tempérament », dans Récits des entretiens de Christ

Les gens peuvent bien se comporter, mais cela ne signifie pas nécessairement qu’ils détiennent la vérité. Avoir de la ferveur ne peut que les faire se conformer à la doctrine et suivre des règles ; ceux qui ne détiennent pas la vérité n’ont aucun moyen de résoudre des problèmes essentiels, et la doctrine ne peut pas non plus se substituer à la vérité. Les gens qui ont connu un changement dans leur tempérament sont différents : ils ont compris la vérité, ils discernent toutes les questions, ils savent comment agir en accord avec la volonté de Dieu, comment agir en accord avec le principe-vérité et comment agir pour satisfaire Dieu, et ils comprennent la nature de la corruption qu’ils manifestent. Lorsque leurs propres idées et notions sont révélées, ils sont capables d’avoir du discernement et de renoncer à la chair. C’est ainsi qu’un changement dans le tempérament est exprimé. La principale chose à propos des gens qui ont réalisé un changement dans leur tempérament, c’est qu’ils en sont arrivés à comprendre clairement la vérité, et lorsqu’ils agissent, ils mettent la vérité en pratique avec une certaine précision et ne révèlent pas une corruption aussi souvent. En général, ceux dont le tempérament s’est transformé semblent être tout à fait raisonnables et avoir du discernement et, du fait de leur compréhension de la vérité, la suffisance et l’arrogance ne sont pas révélées autant. Ils peuvent percer à jour et discerner en grande partie la corruption qui a été révélée en eux, de sorte qu’ils ne deviennent pas arrogants. Ils peuvent avoir une compréhension mesurée de ce qu’est la place de l’homme, de la manière de se comporter raisonnablement, de la manière d’être dévoué, de ce qu’il faut dire et ne pas dire, et de ce qu’il faut faire à quelle personne. C’est pourquoi on dit que les gens comme ça sont relativement raisonnables. Ceux qui ont connu un changement dans leur tempérament vivent vraiment la ressemblance d’un humain et ils ont la vérité. Ils sont toujours à même de dire et de voir les choses conformément à la vérité et ils suivent les principes dans tout ce qu’ils font ; ils ne sont soumis à l’influence de personne, d’aucun sujet ni d’aucune chose et ils ont tous leurs propres opinions et peuvent faire respecter le principe-vérité. Leur tempérament est relativement stable, ils ne changent pas d’avis comme de chemise et, peu importent les circonstances, ils savent comment faire leurs devoirs correctement et comment se comporter pour satisfaire Dieu. Ceux dont le tempérament a réellement changé ne sont pas centrés sur ce qu’il faut faire pour bien paraître à un niveau superficiel ; ils ont accédé à une clarté interne sur ce qu’il faut faire pour satisfaire Dieu. Par conséquent, en apparence, il se peut qu’ils ne semblent pas aussi enthousiastes ou qu’ils ne semblent pas avoir fait quelque chose de très grand, mais tout ce qu’ils font a un sens et une valeur et débouche sur des résultats pratiques. Ceux dont le tempérament a changé sont certains de posséder une abondante vérité, et cela peut être confirmé par leurs perspectives sur les choses et leurs actions fondées sur des principes. Ceux qui ne possèdent pas la vérité n’ont réalisé absolument aucun changement dans leur tempérament. Changer dans son tempérament ne veut pas dire avoir une humanité mûre et chevronnée : cela se réfère principalement aux cas où une partie des poisons sataniques dans la nature de la personne change en raison de la connaissance de Dieu et de la compréhension de la vérité qu’elle a acquise. C’est-à-dire que ces personnes sont purifiées de ces poisons et que la vérité exprimée par Dieu prend racine chez de telles personnes, devient leur vie et devient le fondement même de leur existence. Alors seulement, elles deviennent des personnes nouvelles et, de ce fait, connaissent une transformation de leur tempérament. Une transformation du tempérament ne signifie pas que les tempéraments extérieurs des gens sont plus faibles qu’auparavant, qu’ils étaient arrogants mais peuvent maintenant communiquer raisonnablement, ou qu’ils n’écoutaient personne, mais peuvent maintenant écouter les autres ; on ne peut pas dire que de tels changements extérieurs sont des transformations du tempérament. Bien sûr, les transformations du tempérament incluent bien ces situations, mais le plus essentiel, c’est qu’intérieurement leur vie a changé. La vérité exprimée par Dieu devient leur vie même, les poisons sataniques en eux ont été éliminés et leurs perspectives ont complètement changé – et elles ne correspondent en rien à celles du monde. Ces personnes peuvent voir clairement les ruses et les poisons du grand dragon rouge pour ce qu’ils sont ; ils ont saisi la véritable essence de la vie. De ce fait, leurs valeurs de la vie ont changé, et il s’agit du type de transformation le plus fondamental et de l’essence d’un changement dans le tempérament.

Extrait de « La différence entre les changements externes et les changements dans le tempérament », dans Récits des entretiens de Christ

En religion, de nombreuses gens souffrent beaucoup toute leur vie. Ils répriment leur corps et portent leur croix, et ils continuent même à souffrir et à endurer quand ils sont à l’article de la mort ! Certains jeûnent encore le matin de leur mort. Toute leur vie, ils refusent la bonne nourriture et les beaux vêtements, ne concentrant que sur la souffrance. Ils peuvent réprimer leur corps et abandonner leur chair. Leur esprit d’endurance de la souffrance est louable. Mais leur pensée, leurs notions, leur attitude mentale, et même leur vieille nature n’ont pas été traitées le moins du monde. Ils manquent de toute véritable compréhension d’eux-mêmes. Leur image mentale de Dieu est cette image traditionnelle d’un Dieu abstrait et vague. Leur détermination à souffrir pour Dieu vient de leur zèle et de leur nature positive. Même s’ils croient en Dieu, ils ne Le comprennent pas ni ne connaissent Sa volonté. Tout simplement, ils travaillent et souffrent aveuglément pour Dieu. Ils n’accordent aucune valeur à agir avec discernement et négligent de s’assurer que leur service accomplit la volonté de Dieu efficacement, et encore moins sont-ils conscients de la manière d’acquérir la connaissance de Dieu. Le Dieu qu’ils servent n’est pas Dieu à Son image originelle, mais un Dieu entouré de légendes, un produit de leur propre imagination, un Dieu dont ils ont entendu parler ou ont découvert dans des livres. Ils utilisent ensuite leur vive imagination et leur piété pour souffrir pour Dieu et prendre en main Son œuvre qu’Il veut faire. Leur service est trop inexact, de sorte que pratiquement aucun d’entre eux n’est vraiment capable de servir la volonté de Dieu. Peu importe qu’ils souffrent volontiers, leur point de vue original sur le service et leur image mentale de Dieu restent inchangés, car ils n’ont pas subi le jugement et le châtiment de Dieu ni Son épurement et Son perfectionnement, et personne non plus n’a utilisé la vérité pour les conduire. Même s’ils croient en Jésus le Sauveur, aucun d’eux n’a jamais vu le Sauveur. Ils ne Le connaissent que par légende et par ouï-dire. En conséquence, ils servent au hasard, les yeux fermés, comme un homme aveugle au service de son propre père. Qu’est-ce qui peut finalement être atteint par un tel service ? Et qui l’approuverait ? Du début à la fin, leur service reste entièrement le même. Ils reçoivent seulement des enseignements inventés par les hommes et fondent leur service uniquement sur leur nature et leurs préférences. Quelle récompense cela pourrait-il apporter ? Même Pierre, qui a vu Jésus, ne savait pas comment servir conformément à la volonté de Dieu. Ce n’est qu’à la fin, dans son vieil âge, qu’il a fini par le savoir. Qu’est-ce que cela dit de ces hommes aveugles qui n’ont fait absolument aucune expérience d’être traités et émondés et qui n’ont eu aucun guide ? Le service d’une bonne partie d’entre vous, aujourd’hui, n’est-il pas comme celui de ces personnes aveugles ? Tous ceux qui n’ont pas été jugés, émondés et traités, qui n’ont pas changé, ne sont-ils pas tous ceux qui n’ont pas été complètement conquis ? De quelle utilité sont ces gens ? Si ta pensée, ta connaissance de la vie et ta connaissance de Dieu ne montrent aucun changement ni le moindre progrès véritable, tu ne réaliseras jamais quelque chose de remarquable par ton service ! Sans une vision et sans une nouvelle connaissance de l’œuvre de Dieu, tu ne peux pas être conquis. Tu suivras Dieu à la manière de ceux qui souffrent et jeûnent. Cela n’a aucune valeur ! C’est précisément parce que le témoignage est rare dans leurs actions que Je dis que leur service est inutile ! Ils passent toute leur vie à souffrir et à végéter en prison. Ils sont toujours patients et aimants et ils portent toujours la croix ; ils sont ridiculisés et rejetés par le monde, ils expérimentent toute difficulté et, bien qu’ils obéissent jusqu’à la fin, ils ne sont toujours pas conquis et ils ne peuvent présenter aucun témoignage d’avoir été conquis. Ils ont beaucoup souffert, mais à l’intérieur, ils ne connaissent pas Dieu du tout. Leur ancienne façon de penser, leurs vieilles notions et leurs pratiques religieuses, leur connaissance fabriquée par l’homme et leurs idées humaines n’ont pas été traitées. Il n’y a pas le moindre indice d’une nouvelle connaissance en eux. Absolument rien de leur connaissance de Dieu est vrai ou exact. Ils ont mal compris la volonté de Dieu. Est-ce que cela sert Dieu ? Peu importe ce que fut ta connaissance de Dieu dans le passé, si elle reste la même aujourd’hui et que tu continues à baser ta connaissance de Dieu sur tes propres notions et tes propres idées quoi que Dieu fasse, c’est dire que si tu ne possèdes aucune nouvelle et vraie connaissance de Dieu et que tu ne connais pas la vraie image de Dieu et Son vrai tempérament, si ta connaissance de Dieu est toujours guidée par la pensée féodale superstitieuse et toujours née de l’imagination et des notions de l’homme, alors tu n’as pas été conquis. Je te dis ces paroles aujourd’hui afin que tu le saches, afin que cette connaissance te conduise à une connaissance plus nouvelle et exacte. Je dis ces paroles aussi pour arracher ces vieilles notions et cette vieille manière de connaître qui sont en toi afin que tu puisses posséder une nouvelle connaissance. Si tu manges vraiment et bois vraiment Mes paroles, alors ta connaissance changera considérablement. Tant que tu gardes un cœur obéissant quand tu manges et bois les paroles de Dieu, ton point de vue se convertira. Tant que tu peux accepter les châtiments répétés, ta vieille mentalité changera progressivement. Tant que ta vieille mentalité est complètement remplacée par ce qui est nouveau, ta pratique sera également modifiée en conséquence. De cette façon, ton service se rapprochera de plus en plus de la cible et accomplira la volonté de Dieu de mieux en mieux. Si tu peux changer ta vie, ta connaissance de la vie humaine et tes nombreuses notions de Dieu, ton être naturel diminuera graduellement. Cela, et rien de moins, est l’effet produit lorsque Dieu conquiert des gens ; c’est le changement qui s’opère chez les gens. Dans ta foi en Dieu, si tu ne sais que réprimer ton corps, endurer et souffrir, et que tu ne sais pas clairement si cela est bien ou mal et encore moins pour qui tu le fais, alors comment une telle pratique peut-elle conduire à un changement ?

Extrait de « La vérité intérieure de l’œuvre de la conquête (3) », dans La Parole apparaît dans la chair

Chaque fois que ces personnes religieuses se rassemblent, elles pourraient demander : « Ma sœur, comment vas-tu ces derniers temps ? » Celle-ci pourrait répondre : « Je me sens redevable à Dieu et incapable de satisfaire Sa volonté. », quand une autre dirait : « Moi aussi, je suis redevable à Dieu et incapable de Le satisfaire. » Ces quelques phrases et paroles expriment à elles seules les choses viles profondément enfouies en elles. De telles paroles sont des plus odieuses et extrêmement répugnantes. La nature de ces personnes est en opposition avec Dieu. Celles et ceux qui se concentrent sur la réalité communiquent tout ce qui leur est cher et ouvrent leur cœur à la communication. Aucune de leurs actions n’est fausse, ils n’usent ni de politesse ni de civilité inutiles. Ils sont toujours simples et ne respectent pas les règles laïques. Certaines personnes ont un penchant pour l’apparence, au point de perdre tout bon sens. Quand quelqu’un chante, elles se mettent à danser, sans même se rendre compte que le riz dans leur casserole a déjà brûlé. De telles personnes, bien trop frivoles, ne sont ni pieuses ni honorables. Ces différents exemples démontrent un manque de réalité. Quand certains se réunissent pour débattre de questions spirituelles, même s’ils ne déclarent pas être redevables à Dieu, ils conservent un amour véritable et profond pour Lui. Le fait de te sentir redevable à Dieu n’a rien à voir avec les autres ; tu es redevable à Dieu, pas à l’humanité. Alors, quelle est l’utilité pour toi de parler constamment de cela avec d’autres ? Tu dois accorder de l’importance à entrer dans la réalité, et non au zèle extérieur ou à l’apparence, quels qu’ils soient.

Que représentent les bonnes actions superficielles des humains ? Elles représentent la chair, et même les meilleures pratiques extérieures ne représentent pas la vie. Elles ne montrent que ton propre tempérament. Les pratiques extérieures de l’humanité ne peuvent pas satisfaire le désir de Dieu. Tu parles constamment d’être redevable à Dieu, mais tu ne peux pas soutenir la vie des autres ou amener les autres à aimer Dieu. Crois-tu que de telles actions satisferont Dieu ? Tu crois que tes actions sont en accord avec Sa volonté, qu’elles relèvent de l’esprit, mais en vérité, elles sont toutes absurdes ! Tu crois que ce qui te plaît et ce que tu veux faire sont précisément les choses qui réjouissent Dieu. Tes goûts peuvent-ils représenter Dieu ? Le caractère d’une personne peut-il représenter Dieu ? Ce qui te plaît est précisément ce que Dieu déteste et tes habitudes sont celles qu’Il déteste et rejette. Si tu te sens redevable, alors va et prie devant Dieu. Inutile d’en parler aux autres. Si tu ne pries pas devant Dieu mais que tu attires constamment l’attention sur toi en présence des autres, cela peut-il satisfaire la volonté de Dieu ? Si tes actions n’existent qu’en apparence, cela signifie que tu es vaniteux à l’extrême. Quel genre d’humains sont ceux qui n’accomplissent que de bonnes actions superficielles et sont dépourvus de réalité ? Ceux-ci ne sont que des pharisiens et des religieux hypocrites ! Si vous ne rejetez pas vos pratiques extérieures et êtes incapables d’opérer des changements, alors ce qui constitue votre hypocrisie ne fera que grandir. Plus ces constituants seront nombreux, plus il y aura de résistance envers Dieu. Au bout du compte, de telles personnes seront sûrement éliminées !

Extrait de « Dans la foi, on doit se concentrer sur la réalité : s’adonner à un rite religieux ne relève pas de la foi », dans La Parole apparaît dans la chair

Extraits de sermons et d’échanges pour référence :

Dans le monde religieux, il y a beaucoup de personnes dévotes qui disent : « Nous avons changé en raison de notre foi en le Seigneur Jésus. Nous sommes capables de nous dépenser pour le Seigneur, de faire du travail pour le Seigneur, d’endurer la prison pour le Seigneur et de ne pas renier Son nom. Nous sommes capables de faire plein de choses vertueuses, de faire la charité, de donner pour aider les pauvres. Ce sont de gros changements ! Nous sommes donc qualifiés pour être amenés dans le royaume des cieux. » Que pensez-vous de ces paroles ? Avez-vous un quelconque discernement quand il s’agit de ces paroles ? Qu’est-ce que cela signifie être purifié ? Pensez-vous que si votre comportement a changé et que vous faites de bonnes œuvres, alors vous avez été purifiés ? Quelqu’un dit : « J’ai tout abandonné. J’ai abandonné mon emploi, ma famille et les désirs de la chair en vue de me dépenser pour Dieu. Est-ce l’équivalent d’une purification ? » Même si vous avez fait tout cela, ce n’est pas une preuve valable que vous avez été purifié. Alors, quel est l’élément clé ? En quel aspect pouvez-vous obtenir une purification qui puisse être considérée comme une purification réelle ? La purification du tempérament satanique qui résiste à Dieu représente une vraie purification. Quelles sont les manifestations d’un tempérament satanique qui résiste à Dieu ? Les manifestations les plus évidentes chez une personne sont l’arrogance, la vanité, la suffisance et l’orgueil, ainsi que la malhonnêteté, la perfidie, les mensonges, les tromperies et l’hypocrisie. Quand ces tempéraments sataniques ne font plus partie de la personne, alors elle a vraiment été purifiée. Il a été dit qu’il y avait douze manifestations clés dans le tempérament satanique de l’homme, comme par exemple : se considérer comme le plus honorable ; laisser prospérer ceux qui se soumettent à moi et périr ceux qui me résistent ; penser que Dieu seul vous est supérieur, ne vous soumettre à personne d’autre, n’avoir aucune considération pour autrui ; créer un royaume indépendant une fois que vous avez le pouvoir ; vouloir être le seul détenteur du pouvoir et le maître de toute chose et décider les choses entièrement seul. Toutes ces manifestations sont des tempéraments sataniques. Ces tempéraments sataniques doivent être purifiés avant qu’un homme connaisse un changement dans son tempérament de vie. Un changement dans son tempérament de vie est une renaissance parce que son essence a changé. Avant, quand on lui donnait du pouvoir, il était capable de créer son propre royaume indépendant. À présent, quand on lui donne du pouvoir, il sert Dieu, porte témoignage à Dieu et devient un serviteur pour les élus de Dieu. N’est-ce pas un véritable changement ? Avant, il se mettait en valeur dans toutes les situations et voulait que les autres personnes aient une haute estime de lui et l’adorent. À présent, il porte témoignage à Dieu en tout lieu et ne se met pas en valeur. Peu importe comment les gens le traitent, cela ne le dérange pas. Peu importe comment les gens font des commentaires sur lui, cela ne le dérange pas. Il s’en moque. Il se concentre seulement sur le fait d’exalter Dieu, de porter témoignage à Dieu, aide les autres à acquérir une compréhension de Dieu et aide les autres à obéir en la présence de Dieu. N’est-ce pas là un changement dans le tempérament de vie ? « Je traiterai les frères et sœurs avec amour. Je serai compatissant envers les autres dans toute situation. Je ne penserai pas à moi et j’apporterai des avantages aux autres. J’aiderai les autres à avancer dans la vie et assumerai mes propres responsabilités. J’aiderai les autres à comprendre la vérité et à obtenir la vérité. » Voilà ce que signifie aimer les autres comme vous-même ! Quand il est question de Satan, vous pouvez le discerner, avoir des principes, tracer une ligne de démarcation avec lui et révéler complètement les maux de Satan, de sorte que les élus de Dieu seront épargnés du tort qu’il cause. C’est cela protéger les élus de Dieu et c’est encore plus aimer les autres comme vous-même. De plus, vous devriez aimer ce que Dieu aime et détester ce que Dieu déteste. Ce que Dieu déteste, ce sont les antéchrists, les esprits mauvais et les personnes méchantes. Cela signifie que nous devons aussi détester les antéchrists, les esprits mauvais et les personnes méchantes. Nous devons nous tenir du côté de Dieu. Nous ne pouvons pas faire de compromis avec eux. Dieu aime ceux qu’Il veut sauver et bénir. Pour ces gens-là, nous devons être responsables, les traiter avec amour, les aider, les guider, subvenir à leurs besoins et les soutenir. N’est-ce pas là un changement dans son tempérament de vie ? De plus, quand vous avez commis quelques transgressions ou erreurs, ou négligé les principes en faisant quelque chose, vous pouvez accepter les critiques, les reproches, le traitement et l’émondage des frères et sœurs ; vous pouvez traiter toutes ces choses correctement et les recevoir de Dieu, ne nourrir aucune haine et chercher la vérité pour résoudre votre propre corruption. N’est-ce pas un changement dans votre tempérament de vie ? Si, c’en est un. […]

Le changement de comportement dont on parle dans le monde religieux peut-il représenter un changement dans le tempérament de vie ? Tout le monde dit que non. Pourquoi ? La raison principale est que l’on résiste encore à Dieu. C’est exactement comme les pharisiens qui, extérieurement, étaient très pieux. Ils priaient souvent, ils expliquaient l’Écriture et ils suivaient très bien les règles de la loi. On peut dire qu’extérieurement, ils étaient irréprochables. Les gens n’étaient capables de déceler aucune faute. Cependant, pourquoi étaient-ils encore capables de résister à Christ et de Le condamner ? Qu’est-ce que cela indique ? Même si les gens semblent bons, s’ils n’ont pas la vérité et, ainsi, ne connaissaient pas Dieu, ils continueront de résister à Dieu. Extérieurement, ils étaient si bons, mais pourquoi est-ce que cela ne compte pas comme un changement dans le tempérament de vie ? C’est parce que leur tempérament corrompu n’avait pas changé du tout et qu’ils étaient encore arrogants, vaniteux et surtout suffisants. Ils croyaient en leurs propres connaissances et compréhension des Écritures et en leurs propres théories sur les Écritures. Ils croyaient qu’ils comprenaient tout et qu’ils étaient meilleurs que les autres. C’est pourquoi, lorsque le monde religieux entend dire que le Christ des derniers jours a exprimé toute la vérité, ils Le condamnent même s’ils savent que c’est la vérité.

Extrait de « Sermons et échange sur l’entrée dans la vie »

Précédent: 6. La différence entre les vrais et les faux dirigeants et les vrais et les faux bergers

Suivant: 1. Connaître la source de l’opposition du peuple à la nouvelle œuvre de Dieu dans leur croyance en Dieu

Contenu connexe

Préface

Bien que beaucoup de gens croient en Dieu, peu comprennent ce que signifie avoir foi en Dieu et ce qu’ils doivent faire pour être selon le...

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre